Luttes en prison et au dehors

Luttes en prison et au dehors

Messagede fraterniteaperpete » 09 Juin 2009, 19:53

La prison tue! réu le 18 juin

Les Longues Peines

Les proches, et les familles...

Les personnes condamnées à 15, 20, 30 ans,
Les personnes condamnées à des peines incompressibles de 20 à 30 ans, Les personnes condamnées à perpétuité,
Les personnes en détention,
Les personnes dans les Quartiers d'isolement,
Les personnes dans les Quartiers disciplinaires,
Les personnes malades.
Les personnes condamnées à la double peine,
LA PRISON TUE

APPEL À RÉUNION
le 18 JUIN 19H au CICP 21ter rue Voltaire, 75011 Paris. M° rue des Boulets.

Organisation d'une semaine d'information et de mobilisation autour des longues peines et quartiers d'isolement fin Octobre.

Association pour le respect des proches de personnes incarcérées 06.68.84.47.31 - arppi@live.fr - 1 allée des Érables 94410 Saint-Maurice

LA PEINE DE MORT
N'EST PAS ABOLIE
DANS LES PRISONS.
fraterniteaperpete
 

Semaine de mobilisation contre la prison, 2-8/11

Messagede Johan » 09 Sep 2009, 14:29

Comment passer de la fiction d’ « un prophète » à la réalité de la prison ?

En signant l’appel ci dessous et en participant à la mobilisation contre les peines à la longueur infinie, pour l’abolition des mitards et quartiers d’isolement où tant de personnes se suicident dans l’indifférence quasi générale. Cette mobilisation organisée par l’ARPPI et d’autres groupes, collectifs et associations du 2 au 8 novembre prochain, sera relayée dans de nombreuses autres villes de France et se terminera les 7 et 8 novembre à Paris. Une journée d’ateliers est prévue le 7 à laquelle participeront des familles et proches de prisonniers, d’anciens prisonniers avec lesquels vous pourrez débattre autour de la projection d’un communiqué choc, filmé clandestinement par les prisonniers de la centrale d’Arles. Mais aussi, une exposition de leurs oeuvres, de leurs textes et des concerts qui débuteront en fin d’après midi et viendront clôturer la soirée.

C’est avec un point concret sur ces journées et une marche dans Paris que la mobilisation se terminera le 8 novembre.

Pour l’heure, la finalisation de cette mobilisation, pour laquelle nous avons toutes et tous beaucoup travaillé, aura lieu jeudi 10 septembre prochain au CICP 21, ter rue Voltaire à partir de 19 h30 (métro rue des Boulets) où vous êtes convié(e)s à nous rejoindre nombreux(ses).

Pour soutenir l’ARPPI et signer l’appel: http://www.arppi.fr/adherer.htm
LA PEINE DE MORT N’EST PAS ABOLIE. ELLE EST PRONONCEE DANS LES TRIBUNAUX ET APPLIQUEE DANS LES PRISONS.

En 1789, la république considérait qu’une peine de plus de dix ans d’emprisonnement était un chatiment plus cruel que la mort.
Il est largement reconnu que passé un certain temps, la longueur des peines, les Quartiers d’isolement et les Quartiers disciplinaires ne sont qu’acharnement, vengeance, destruction de l’individu.
La semaine du 2 au 8 novembre 2009 doit être une semaine de résistance contre la mort lente des perpétuités et des longues peines, une semaine de revendication pour les libérations médicales, les libérations conditionnelles…
Abolition des longues peines, des peines de sûreté, de la rétention de sûreté ; abolition de l’intolérable peine de perpétuité.
Abolition des mitards et des quartiers d’isolement, fermeture pure et simple de ces lieux de destruction où les morts suspectes sont de plus en plus nombreuses.
Libération de tous les prisonniers malades et handicapés.
Application du rapprochement familial et affinitaire.
Non à la politique du tout-répressif et à toute forme d’enfermement.

Contact : ARPPI,
arppi@live.fr, tel. : 06 68 84 47 31

LA PRISON TUE...

La prison tue les prisonniers condamnés à quinze, vingt, trente ans de réclusion, les prisonniers condamnés è des peines incompressibles, les prisonniers condamnés à perpétuité :
« En 1981, les socialistes n’ont pas aboli la peine de mort mais juste supprimé la guillotine, et ils ont remplacé la peine de mort par l’enfermement jusqu’à la mort. Jamais les peines prononcées par les cours d’assises n’ont été aussi lourdes, jamais les aménagements de peine n’ont été aussi chiches, pour ne pas dire inexistants. Nouveaux temps, nouvelles techniques : plus propres, plus efficaces, avec moins d’effusion de sang, mais tout aussi violentes et meurtrières. »
DES PRISONNIERS DE LA CENTRALE DE LANNEMEZAN

La prison tue les prisonniers enfermés dans les quartiers d’isolement (QI) et dans les quartiers disciplinaires (QD) :
« L’obligation de se blinder pour encaisser tous les coups durs induits par la pression de l’isolement sépare les hommes en deux catégories : ceux qui deviennent plus forts et ceux qui craquent. Résultat, les uns prennent des cachets et coulent à pic, les autres font peur à l’administration pénitentiaire parce qu’ils sont perçus comme inoxydables et en quête de vengeance. En résumé, il y a ceux qui combattent et ceux qui abdiquent. Les premiers ont compris qu’il n’y avait pas d’autre choix, les autres croient au pire des poisons existant : l’espoir. »
CHRISTOPHE, DEPUIS LE QI DE LA SANTÉ

« La souffrance morale concerne toute personne détenue ; cependant, il semble qu’elle soit poussée à son paroxysme à l’isolement.
Cette souffrance a de multiples causes : l’exacerbation des contraintes carcérales, la monotonie, le poids des autres, trop présents ou trop absents, le manque d’intimité, l’absence de vie sociale, la perte de l’image et de l’estime de soi, la perte d’autonomie. Les isolés se retrouvent dépossédés de tout ce qui normalement donne un sens à la vie. »
DOCTEUR DOMINIQUE FAUCHER

La prison tue les prisonniers malades, même quand ils sont libérés juste avant :
« Mourir en prison est le sort le plus infâme que puisse vivre un être humain. Nous demandons que soit respecté le droit à mourir dignement, parmi les siens, hors du contexte carcéral. Justice et administration pénitentiaire sont coupables par ordonnance.
L’Etat et ses représentants sont coupables de ces négligences assassines. La prison est un moyen de gestion de la précarité et de la pauvreté. Elle devient également un lieu de répression des maladies mentales et un mouroir pour des milliers de détenus atteints de maladies incurables. Libération des détenus atteints de maladies incurables ! »
DES PRISONNIERS DE LA CENTRALE D’ARLES EN AOÛT 2001

La prison suicide de plus en plus de prisonniers :
« Le suicide ne peut pas être le fait d’une désespérance, il est le résultat des pressions subies au quotidien sans possibilités de s’en défendre. La prison, qui soustrait au regard et au contrôle démocratique, permet toutes les formes d’arbitraire. Des femmes, des hommes sont humiliés, interdits, niés dans leur volonté déshumanisée. Cela a pour conséquence le taux important de suicides en prison. »
UNE PRISONNIÈRE DE LA MAISON D’ARRÊT DES FEMMES DE FLEURY-MÉROGIS

La prison tue les proches et les familles des prisonniers :
« Nous sommes condamnées par l’ombre des barreaux de ceux qui sont des nôtres. La distance qui me sépare de quarante minutes de parloir, l’appréhension qui me talonne parce que la prison, justement, c’est la prison (sept ou huit décès en un an, sept ou huit proches de prisonniers suicidés, dont on entend si peu parler dans les colonnes de la grande presse…) tout ça, et puis le reste : les obligations courantes, le boulot, le manque de fric, les dettes en suspens... autant de barreaux invisibles, intérieurs, qu’on n’appelle pas par leur nom pour éviter de flancher. »
UNE MÈRE DE PRISONNIER

La prison tue une génération de jeunes :
« Le système a compris que les mômes avaient compris, que les discours rassurants, ça ne marchait pas. Donc la réponse, vu l’absence de perspectives, c’est de recréer les centres fermés, de construire des nouvelles prisons, de régler les problèmes sociaux par l’enfermement. Le pouvoir sait que ces mômes sont une génération perdue, il n’a rien à leur proposer, donc il doit gérer le problème -et quand on sait qu’en plus, l’enfermement rapporte… »
UN PRISONNIER DE LA CENTRALE DE SAINT-MAUR
Johan
 

Re: Semaine de mobilisation contre la prison, 2-8/11

Messagede Seitanarchist » 10 Sep 2009, 16:43

Y aura t'il d'autres RDV ? ça va déboucher sur une manif ou quelque chose ?
"We can protest untill death, they won't listen, don't sit back and think It will happen. They won't give up what they've robbed, stand up and resist." Conflict
Seitanarchist
 
Messages: 282
Enregistré le: 16 Juin 2009, 03:06

Re: Semaine de mobilisation contre la prison, 2-8/11

Messagede Johan » 10 Sep 2009, 16:51

Seitanarchist a écrit:Y aura t'il d'autres RDV ? ça va déboucher sur une manif ou quelque chose ?

Il n'y a pas encore de programme pour la semaine mais ça devrait se dérouler un peu partout en France et se terminer les 7 et 8 novembre à Paris. Et il y aura au moins une manifestation le 8 à Paris.
Une journée d’ateliers est prévue le 7 à laquelle participeront des familles et proches de prisonniers, d’anciens prisonniers avec lesquels vous pourrez débattre autour de la projection d’un communiqué choc, filmé clandestinement par les prisonniers de la centrale d’Arles. Mais aussi, une exposition de leurs oeuvres, de leurs textes et des concerts qui débuteront en fin d’après midi et viendront clôturer la soirée.
C’est avec un point concret sur ces journées et une marche dans Paris que la mobilisation se terminera le 8 novembre.

J'ai pas plus d'infos, désolé. :confus:
Johan
 

Re: Semaine de mobilisation contre la prison, 2-8/11

Messagede Johan » 13 Sep 2009, 22:45

La prochaine réunion d'organisation a lieu le jeudi 24 septembre au CICP à 19h. Plus d'infos par mail: arppi@live.fr

CICP 21 TER RUE VOLTAIRE 75011 PARIS
METRO NATION
Johan
 

Re: Semaine de mobilisation contre la prison, 2-8/11

Messagede Johan » 16 Sep 2009, 09:19

[SEMAINE ANTICARCÉRALE]
[Paris]
du 2 au 8 novembre 2009
Mobilisation contre les longues peines et les quartiers
d'isolement, à l'appel de l'ARPPI (http://www.arppi.fr).
Ateliers le samedi et le dimanche au CICP.
Concert le samedi 7 novembre à 19h00 avec La K-Bine, The Angry Cats, Blackara.
Manif le dimanche vers la prison de la Santé,
puis concert sur un camion-plateau au terme de celle-ci.

CICP
21 ter, rue Voltaire
75011 Paris
Johan
 

Luttes en prison et au dehors

Messagede Nico37 » 26 Oct 2009, 22:50

Contre tous les enfermements, mobilisation 2-8 novembre

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE L'ARPPI ( association pour le respect des proches de personnes incarcérées)

Par Catherine, 25 octobre 2009, Mobilisation du 2 au 8 novembre


SEMAINE DE MOBILISATION DU 2 AU 8 NOVEMBRE 2009 CONTRE LA LONGUEUR DES PEINES ET L'ISOLEMENT CARCÉRAL LA PEINE DE MORT N'EST PAS ABOLIE, ELLE EST PRONONCÉE DANS LES TRIBUNAUX ET APPLIQUÉE DANS LES PRISONS

LA PRISON TUE les prisonniers condamnés à quinze, vingt, trente ans de réclusion, les prisonniers condamnés à des peines incompressibles, les prisonniers condamnés à perpétuité: « En 1981, les socialistes n’ont pas aboli la peine de mort; ils ont juste supprimé la guillotine et remplacé la peine de mort par l’enfermement jusqu'à la mort. » Des prisonniers de la centrale de Lannemezan
LA PRISON TUE les prisonniers enfermés dans les quartiers d’isolement (QI) et les quartiers disciplinaires (QD): « Les uns prennent des cachets et coulent à pic, les autres font peur à l’administation pénitentiaire parce qu’ils sont perçus comme inoxydables et en quête de vengeance. » ''Christophe, depuis le QI de La Santé
''« Les isolés se retrouvent dépossédés de tout ce qui donne normalement un sens à la vie.» Docteur Dominique Faucher

LA PRISON SUICIDE de plus en plus de prisonniers: « Des femmes, des hommes sont humiliés, interdits, niés. Cela a pour conséquence le taux important de suicides en prison. » Une prisonnière de la maison d'arrêt des femmes de Fleury-Mérogis

LA PRISON TUE les prisonniers malades, même quand ils sont libérés juste avant de mourir: « Mourir en prison est le sort le plus infâme que puisse vivre un être humain. Moyen de gestion de la précarité et de la pauvreté, la prison devient également un lieu de répression des maladies mentales et un mouroir pour des milliers de détenus atteints de maladies incurables. » Des prisonniers de la centrale d'Arles en Août 2001

LA PRISON TUE toute une génération de jeunes: « Le pouvoir sait que ces mômes sont une génération perdue; il n’a rien à leur proposer, donc il doit gérer le problème. » Un prisonnier de la centrale de Saint-Maur

LA PRISON TUE les proches et les familles des prisonniers: « Sept ou huit décès en un an, dont on n'entend pas parler dans la grande presse; sept ou huit proches de prisonniers suicidés. Nous sommes condamnées par l’ombre des barreaux, la distance qui nous sépare de quarante minutes de parloir, l’appréhension qui nous talonne parce que la prison, c’est la prison . » Une mère de prisonnier

À l'initiative de l'ARPPI, la mobilisation du 2 au 8 novembre fédère des prisonnières et prisonniers, des familles, des proches, des groupes, des associations et des individus qui se battent contre la prison pour attirer l'attention de tous sur la mort lente des prisonniers condamnés à de longues peines ou à la perpétuité, et sur la torture blanche de l'isolement carcéral. Cette semaine nationale (Paris, Marseille, Toulouse, Saint-Etienne, Lyon, Valence, Grenoble, Châlons-sur-Saône...) de débats, d'ateliers, de projections et de concerts s'achèvera à Paris par une marche qui partira de la place de la Bastille dimanche à 14 heures.

ABOLITION des longues peines, des peines de sûreté, de la rétention de sûreté et de la perpétuité

APPLICATION du rapprochement familial et affinitaire

ABOLITION des mitards et des quartiers d’isolement

LIBÉRATION de tous les prisonniers malades et handicapés

Image
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Semaine de mobilisation contre la prison, 2-8/11

Messagede leo » 01 Nov 2009, 12:04

Tout se délocalise, même les prisons !

Des détenus belges incarcérés aux Pays-Bas

Article publié le 31/10/2009

La Belgique manque de cellules pour ses prisonniers et les Pays-Bas ont de la place car la criminalité est en baisse : les 2 pays ont donc signé un accord pour que 500 détenus belges purgent leur peine dans une prison hollandaise.


la suite ici : http://www.rfi.fr/actufr/articles/118/article_86156.asp
leo
 
Messages: 252
Enregistré le: 17 Avr 2009, 18:29

Luttes en prison et au dehors

Messagede Pïérô » 05 Mai 2012, 19:52

Il me semble important d'ouvrir un topic sur cette question, car l'expression de la lutte pour les droits et l'amélioration des conditions de vie même dans un cadre que l'on condamne, la prison, et la question de la dignité humaine, me semble importantes, et que là aussi se mènent des luttes dont il faut se faire écho.

Pétition des prisonniers de Ducos (Martinique)

Nous nous adressons à vous afin que vous puissiez savoir ce qui se passe à la prison de Ducos depuis trop longtemps, aujourd’hui la colère des détenus est à son sommet, et en voici les raisons.

Surpopulation carcérale ! En effet, je vous rappelle que nous sommes environ 1014 détenus dans un établissement prévu pour 574 détenus. Cela entraîne des conditions de vie déplorables, plus qu’insupportables. En témoignent les nombreuses bagarres et agressions, aussi bien côté détenus que surveillants.

Nombreux sont les détenus à dormir au sol faute de place. Une pression invivable pour des détenus enfermés 22 heures sur 24. Une fausse ouverture d’une heure durant laquelle une quarantaine de détenus doivent jouer des coudes dans une cour ne comptant que quatre douches.

Un cadre de vie indigne dans le pays des droits de l’homme, où les détenus couchant au sol côtoient les cafards et les souris plus qu’envahissants.

Un manque de suivi médical compétent dû à un effectif plus que minimum. Les détenus sont souvent guéris avant même d’avoir pu être consultés. Et pour les quelques élus ayant pu être auscultés, toujours le même médicament prescrit, quels que soient leurs maux. Vertu magique ou réellement guérissante ? Question pertinente…

Des repas très peu variés au goût plus que douteux qui, souvent, sont causes de rébellion. Date de péremption dépassée, colique après digestion, éruption cutanée due à l’alimentation.

Cantines alimentaires trop chères et nous citerons pour cela une boîte de cassoulet (420 g) à 4,73 euros, une boîte de thon (160 g) à 1,65 euro, et j’en passe… Des prix ayant pour conséquence quelques détenus sans solution devant leur faim. Des familles impuissantes devant leur impossibilité à subvenir aux besoins de leurs enfants incarcérés.

Des sanctions injustifiées ! Et nous entendons par cela, les confinements en courette à la suite d’un bonnet oublié, ou d’un retard sous les douches, sans présentation au prétoire, sans moyen de protestation ou de défense. Les confinements, en général sans motif avancé, décisions plus d’abusives à répétition.

Une équipe socio-éducative dépourvue de moyens et dépassée par le nombre de demandes d’inscriptions aux stages de formation ou aux demandes de scolarité.

Les rares activités proposées sont très vite saturées. Nous ne vous apprendrons rien en vous disant l’effet néfaste du manque d’activité sur tout individu enfermé 24 heures sur 24.

Nul ici ne peut contenir son calme devant cette situation qui ne fait que s’aggraver. Malgré nos appels de détresse, les autorités restent sans réponse. Pour preuve, des jugements qui cautionnent que des détenus condamnés à moins de six mois soient placés en détention, alors qu’il existe de nombreux aménagements de peine alternatifs à l’incarcération. À croire que nul à l’extérieur n’est conscient des risques à venir.

Pour toutes ces raisons, nous demandons que soient prises les décisions nécessaires afin que tout cela change dès aujourd’hui.

• Que les nouvelles décisions prises soient notifiées et rendues aux détenus afin qu’ils puissent en prendre connaissance.

• Que nous soyons détenus dans des conditions dignes.

• Que soit mandaté qui de droit afin de constater nos dires et nous représenter.

• Que tout harcèlement physique et moral cité précédemment cesse dès aujourd’hui.

• Qu’il soit trouvé une solution pour tous les détenus couchant au sol sans plus attendre.

• Que notre alimentation soit revue et plus variée.

• Que les cantines alimentaires soient plus accessibles au niveau des prix.

• Que les formations et autres disciplines socio-éducatives soient plus nombreuses et plus accessibles.

Nos droits ont suffisamment été bafoués, notre patience et notre compréhension assez éprouvées.

Nous souhaitons donc que cette pétition fasse office de plainte contre l’administration pénitentiaire. Nous sommes déterminés à faire valoir nos droits.

Publié par Le Journal du Pays basque, 4 mai 2012


http://juralib.noblogs.org/2012/05/05/p ... artinique/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21616
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes en prison et au dehors

Messagede Pïérô » 25 Juil 2012, 01:14

Soirée d’informations et de discussions, vendredi 27 juillet à La Gueule Noire à Saint-Etienne :

Roanne : Une prison sous haute tension

Résistances, dénonciations, revendications, révoltes et solidarités contre la prison

Depuis des mois, des prisonniers du centre de détention à Roanne se sont montrés combatifs et déterminés à ne plus subir les humiliations quotidiennes liées à l’enfermement en prison. Ils ont sorti des témoignages, des revendications, il y a eu des accrochages avec des gardiens et, récemment, ils ont réussi à faire sortir et circuler une vidéo de 3 minutes, tournée le 4 juillet, qui montre des surveillants matraquant et neutralisant des détenus qui refusaient de remonter de promenade, en demandant à ce que leurs revendications soient entendues.


Suite à la diffusion de la vidéo, des affiches ont fleuri sur les murs de la ville de Roanne, dénonçant les agissements des surveillants.

Ces derniers ont rétorqué à tout cela en faisant confiner les détenus en cellule (privés de promenade, de toute activité, repas et parloirs retardés de plusieurs heures), en faisant venir les ERIS (matons armées jusqu’aux dents), pendant au moins une journée, le 14 juillet. A l’intérieur, ce jour là et les jours suivants, le
climat était super tendu. Des détenus ont protesté de diverses manières : blocage d’un étage, insultes, départs de feux...

Ces détenus, comme d’autres qui ne se laissent pas faire, subissent des pressions et une répression sévère, face auxquelles nous souhaitons ne pas les laisser isolés.

Nous voulons soutenir ces révoltes en diffusant des informations à leur sujet, en cherchant d’autres témoignages et des nouvelles des détenus révoltés, et, souvent, sévèrement sanctionnés. Nous évoquerons aussi d’autres actes de révolte, revendications et mobilisations, qui ont eu lieu dans d’autres prisons récemment.

Il nous semble important et urgent de discuter aussi des manières de faire écho à ces révoltes, des moyens de briser l’isolement des prisonniers en luttes, et des possibilités de renforcer ces luttes contre la prison, qu’elles aient lieu à l’intérieur ou à l’extérieur des murs.

Nous vous invitons donc à venir discuter, témoigner, partager nos questions et nos colères, réfléchir, nous organiser...

Le vendredi 27 juillet 2012
19h, à L’espace autogéré La Gueule Noire à Saint-Etienne, 16 rue du Mont, quartier bellevue.



Organisé par le collectif Papillon

Papillon est un collectif en lutte contre la prison. Nous animons une émission de radio qui a pour but de partager des points de vue et infos sur la prison et les enfermements, de donner la parole aux détenu-e-s et à leurs proches, notamment ceux et celles qui luttent. Nous souhaitons faire le lien entre l’intérieur et l’extérieur des lieux d’enfermement, faire circuler infos et idées.
L’émission Papillon est diffusée en direct sur Radio Dio, 89.5FM à Saint-Etienne, le 1er dimanche du mois, de 17h30 à 19h (écoutable à la maison d’arrêt de la talaudière) et rediffusée le 3ème mardi du mois 20h sur Radio Canut 102.2 FM à Lyon (écoutable à la maison d’arrêt de corbas).
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21616
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes en prison et au dehors

Messagede Pïérô » 31 Aoû 2012, 02:10

SOIREE D’INFORMATION ET DE DISCUSSION

Autour de la prison

SAMEDI 8 SEPTEMBRE 2012 A 19H AU CHOK THEATRE
24 rue Bernard Palissy Saint-Etienne

En présence de Jean-Marc Rouillan, ancien prisonnier longue peine et militant abolitionniste.


Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21616
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes en prison et au dehors

Messagede Pïérô » 02 Sep 2012, 16:09

Documentaire belge sur les prisons
QHS et rébellion




En juin 2008, un module d'isolement ouvrait dans la prison de Bruges, Belgique. C'était la réponse de l'État face aux multiples rébellions, évasions et émeutes qui avaient echauffée bien des coeurs à l'intérieur qu'à l'extérieur de la prison. Le quartier de haute sécurité (QHS) : dix cellules individuelles contenant le strict minimum, deux cachots, une quarantaine de matons et des 'blouses blanches' -- médecins, psychiatres, psychologues, infirmiers. Le but : briser les détenus récalcitrants. L'État y impose un régime sévère, utilisant la torture physique et mentale, administrant drogues légales et injections. Les détenus y sont enfermés de quelques mois à un an (voire plus) pour briser tout esprit rebelle, faire avaler les fables du 'bon chemin' et de la bonne conduite et éviter les rébellions possiblement contagieuses en écartant les soi-disant meneurs.
Nous voulons rappeler la résistance de l'intérieur que ce lieu infect a connu depuis ses débuts et, à la fois, encourager une lutte contre l'isolement, partie intégrante d'une lutte plus globale contre la prison et les différentes formes d'oppression et de privation de liberté. Une lutte qui ne se réduit pas à demander des améliorations du régime pénitentiaire, qui ne demande rien à un État mettant tout en oeuvre pour maintenir les rapports sociaux d'oppression et éteindre les feux de la révolte.
Aujourd'hui, la résistance dans les prisons se situe toujours sur le fil du rasoir. Le désir de liberté ne se laisse pas facilement contrecarrer. Des évasions toujours plus violentes sont la réponse aux mesures de sécurité croissantes, la violence contre les matons répond à l'arrogance de ceux qui se cachent derrière la toute-puissance de leurs syndicats. Une violence qui se dirige clairement contre l'oppresseur et qui reste, après tout, relative dans le contexte de l'enfermement et des humiliations quotidiennes.
Le court-métrage esquisse le module d'isolement dans la prison de Bruges, dans le contexte de la révolte à l'intérieur et à l'extérieur des prisons.

contrelataule@riseup.net

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21616
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes en prison et au dehors

Messagede Pïérô » 13 Sep 2012, 01:53

Aout 2012, prison de Roanne (42)

Emission sur SONS EN LUTTES

Depuis plusieurs mois, des prisonniers du centre de détention de Roanne (42) font sortir de derrière les murs des infos, témoignages, revendications et appels à la lutte, qui ont été relayés, entre autres, par l’émission radio Papillon, et par le site internet Le Numéro Zéro. Le 4 juillet, quatre détenus refusent de remonter de promenade pour protester notamment contre la récente modification des horaires, qui chamboule et restreint l’accès à la promenade. Sans aucune discussion, des surveillants sur-armés les chargent et ils sont placés au mitard. Des détenus filment clandestinement cette scène et diffusent largement la video sur internet. Les jours suivants, c’est chaud dans la prison, les surveillants et la direction réagissent, les détenus ne se laissent pas faire... Quelques actes de solidarité ont lieu à l’extérieur. Dans d’autres prisons aussi, les prisonniers prennent la parole, revendiquent, luttent. Il est rare et précieux que leurs paroles et appels à la lutte puissent sortir. Depuis l’extérieur des prisons, des gens et groupes soutiennent des prisonniers, relaient et réagissent à ces luttes, ou se bougent contre la prison de manière plus générale... C’est sur tout cela que nous proposons de revenir dans cette émission spéciale.


à écouter ici : http://sonsenluttes.net/spip.php?article488
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21616
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes en prison et au dehors

Messagede Pïérô » 29 Oct 2012, 02:01

Tours : « Nous demandons une amélioration de la vie carcérale au sein de cet établissement »

Tours – Des détenus se plaignent des conditions de détention

Plusieurs détenus de la maison d’arrêt viennent adresser un courrier à l’administration pour se plaindre de la vie carcérale.

Les détenus demandent notamment « l’amélioration du service des parloirs ».
Le courrier est adressé à la Direction régionale de Dijon de l’administration pénitentiaire. Et il porte mention de plus d’une trentaine de signatures. La copie de cette lettre a également été envoyée à la rédaction de La Nouvelle République. Comment ces courriers sont-ils sortis de la maison d’arrêt ? On l’ignore.

« Un accès régulier à la bibliothèque »

Mais le contenu fait état de revendications, clairement exprimées par ses auteurs, et rédigées à l’aide d’une écriture soignée.

« Nous demandons une amélioration de la vie carcérale au sein de cet établissement », expliquent les détenus. La lettre détaille ensuite leurs revendications précises à commencer par le droit à travailler « en priorité pour les détenus indigents n’ayant pas de revenus pour subvenir aux besoins ni pour indemniser les parties civiles ». « Nous demandons également que la liste d’attente pour les demandeurs de travail soit respectée », ajoute l’auteur du courrier. Des activités socioculturelles et sportives sont aussi réclamées.

Plus surprenant encore, ceux qui ont signé ce courrier évoquent « des risques d’incendie » au sein de l’établissement en raison des « chauffes artisanales » utilisées par certains pour cuire leurs aliments en cellule.

Parmi les autres revendications des signataires, on notera aussi « un accès facilité au téléphone pour les détenus autorisés à téléphoner » ou encore « le respect du protocole d’hygiène en cuisine et lors de la distribution des repas » ou bien encore « un accès régulier à la bibliothèque ».

Une partie importante de cette lettre est aussi consacrée aux relations des détenus avec leurs proches. Ils réclament, par exemple, « une amélioration du service des parloirs », en insistant sur le problème des retards. Des transferts pour rapprochement familial sont aussi demandés.
Un courrier étonnant, donc, auquel l’administration pénitentiaire n’a, pour l’instant, pas apporté de réponse.

Presse carcérale (lanouvellerepublique.fr, 25 octobre 2012)

http://juralib.noblogs.org/2012/10/26/z ... lissement/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21616
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes en prison et au dehors

Messagede bipbip » 31 Oct 2012, 01:24

Révoltes et répression à la prison de Roanne, été 2012
Interview d’un ex-prisonnier, sorti récemment de Roanne :
http://juralib.noblogs.org/2012/10/26/r ... de-roanne/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29769
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Suivante

Retourner vers Répression-anti-répression, résistance et soutien

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité