Solidarité avec Fouad Harjane,repression du mouvement social

Re: Solidarité avec Fouad Harjane,repression du mouvement so

Messagede bipbip » 10 Nov 2014, 01:06

Mercredi 12 novembre, Montpellier

RASSEMBLEMENT CONTRE LA CRIMINALISATION DU MOUVEMENT SOCIAL

à 18 h devant la gare saint Roch à Montpellier

En solidarité avec Fouad, militant condamné seul à une amende de 40 000 € pour une occupation collective des voies de la gare SNCF lors du mouvement dit "anti-CPE" en 2006.


Image

Soutien à Fouad et toutes les victimes de la répression syndicale

Au printemps 2006, le gouvernement de De Villepin tentait d’imposer à la jeunesse et aux travailleurs.euses le CPE (Contrat de Première Embauche). Très vite, un mouvement d’opposition s’était étendu aux universités, collèges et lycées aidé par les organisations syndicales combatives.

Le 30 Mars 2006, suite à une action émanant de l’Assemblée Générale du campus du Saulcy à Metz environ 1 000 personnes (étudiant·e·s, lycéen·ne·s, salarié·e·s) avaient occupé, durant plus de deux heures, les voies de la gare SNCF. Malgré la totale réussite, et l’aspect pacifique de cette action, et alors que le cortège s’était retiré de la gare sans violences ni dégradations, le préfet de Moselle avait ordonné une violente charge policière contre les manifestants. Toujours sur ordre du préfet, une seule et unique interpellation avait eu lieu : celle d’un militant de la section universitaire de la CNT de Metz, Fouad. Fouad Harjane a été condamné au civil en mars 2013 à payer à la SNCF près de 40 000 € pour le blocage.

Victime d’une répression ciblée de la part du Parquet, Fouad fait un tour de France pour témoigner et attend la délibération de la cour d’ appel qui doit avoir lieu le 12 septembre 2014.

Luttons contre la répression policière et judiciaire de tou-te-s les travailleur-se-s et les personnes en lutte poursuivis par les pouvoirs publics pour leurs actions au cours des mouvements sociaux de la dernière décennie. Pas de cas par cas, pas discrimination abandon des poursuites et des condamnations de toutes les personnes en lutte !

Solidarité avec notre camarade Fouad ainsi qu’avec les syndicalistes de la poste, de BDS, les Contis, les désobéissants de l’éducation, les opposants aux fichages et prélèvement d’ADN, les faucheurs volontaires, les antinucléaires, les lanceurs d’alerte...

Contre la répression du mouvement social !

Plus d'infos à cette adresse http://www.cnt-f.org/educ34/spip.php?ar ... ode=calcul
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité avec Fouad Harjane,repression du mouvement so

Messagede Pïérô » 12 Nov 2014, 15:27

Vidéo du rassemblement de soutien à Fouad Harjane organisé le 12 septembre à Metz
http://www.cnt-f.org/video-du-rassemble ... -metz.html


Appel à mobilisation pour l’audience du 14 novembre 2014

Comme vous le savez sûrement, la SNCF poursuit au civil notre camarade Fouad Harjane pour le blocage de la gare de Metz en 2006 lors de la lutte contre le Contrat de première embauche. Condamné en première instance à payer 40 000 euros de dommages et intérêts, notre camarade est le seul poursuivi pour cette action qui avait réuni près de 800 personnes. Après un nouveau report de l’audience du 12 septembre devant juger de la recevabilité de son appel – et à l’occasion de laquelle environ 150 personnes se sont réunies pour réclamer la relaxe de Fouad puis pour occuper la direction régionale de la SNCF afin d’exiger le retrait de la plainte – notre camarade sera de nouveau appelé à comparaître le 14 novembre. À cette occasion, la CNT appelle à un rassemblement à partir de 9 heures devant le Tribunal de Grande Instance de Metz, 3 rue Haute Pierre. Il s’agit ce jour-là d’être les plus nombreux et nombreuses possible !


Appel à la grève
Préavis de grève déposé dans l’Education : http://www.cnt-f.org/ud57/IMG/pdf/preav ... e_2014.pdf

Grève du 14 novembre en soutien à Fouad

Communiqué de presse du 28/10/2014. Face à la répression de l’action syndicale : toutes et tous en grève le 14 novembre Alors que l’Etat et le capital ne se cachent plus pour reprimer les syndicats et les luttes des travailleur.se.s, le STE 57 CNT annonce qu’il dépose un préavis de grève pour la journée du vendredi 14 novembre, afin de protester contre la criminalisation et la répression de l’action syndicale.

A Metz, c’est la SNCF, entreprise publique, qui poursuit au civil Fouad Harjane, syndicaliste CNT, pour le blocage de la gare de Metz en 2006 lors de la lutte contre le contrat de première embauche. Condamne en première instance à payer 40 000 euros de dommages et intérêts, notre camarade – étudiant à l’époque des faits – est le seul poursuivi pour cette action décidée par l’assemblée générale de grève de l’Université de Metz et qui avait réuni près de 800 personnes.

Après un nouveau report de l’audience du 12 septembre, devant juger de la recevabilité de son appel – et à l’occasion de laquelle environ 150 personnes se sont réunies pour réclamer la relaxe de Fouad, puis pour occuper la direction régionale de la SNCF afin d’exiger le retrait de la plainte – notre camarade sera de nouveau appelé à comparaitre le 14 novembre prochain.

Si cette affaire d’actualité touche directement la CNT et illustre bien la volonté de nos dirigeants de faire taire toute lutte sociale dans un contexte où l’austérité et les politiques libérales n’ont jamais fait autant de dégâts sur nos conditions de travail, rappelons que les attaques faites aux organisations syndicales et aux collègues militants dans l’éducation nationale sont récurrentes : contrats des précaires qui militent non reconduits, mutations forcées ou sanctions disciplinaires pour les collègues qui refusent le fichage des élèves, le travail gratuit ou les expulsions d’élèves sans papiers, remplacements illégaux les jours de grève, étudiant.e.s grévistes sanctionné.e.s pour leur absences aux TD… sont monnaie courante !

A l’heure où de nombreuses luttes se profilent dans l’éducation comme ailleurs, et à l’occasion de l’audience de notre camarade Fouad Harjane, la CNT appelle à la grève l’ensemble des travailleur.se.s de l’éducation et invite toutes et tous, organisations, collègues et étudiant.e.s à venir se rassembler massivement devant le tribunal de grande instance de Metz, vendredi 14 novembre à 9h.

Toutes et tous ensemble, nous ne baisserons pas la tête !

http://www.cnt-f.org/fte/?Greve-du-14-n ... -soutien-a


Image

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité avec Fouad Harjane,repression du mouvement so

Messagede Pïérô » 15 Nov 2014, 14:12

Le délibéré sera rendu le 9 janvier.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité avec Fouad Harjane,repression du mouvement so

Messagede Pïérô » 11 Jan 2015, 13:08

Procès Fouad Harjane : Appel rejeté, pourvoi en cassation

Ce vendredi 9 janvier, la chambre civile du TGI de Metz a rendu son délibéré dans l'affaire opposant Fouad Harjane, syndicaliste CNT, à la SNCF.

Après avoir condamné notre camarade en première instance à payer près de 40 000 euros de dommages et intérêts à l'entreprise ferroviaire pour avoir participé en 2006 – dans le cadre de la lutte contre le Contrat de Première embauche – à l'occupation de la gare de Metz par près d'un millier de personnes, la cour vient de prononcer l'irrecevabilité de l'appel de Fouad HARJANE, confirmant de fait sa condamnation.

Motif invoqué : Fouad n'a pas respecté le délai pour interjeter appel (lequel court à partir du prononcé du jugement et non de sa notification à la défense).

La Confédération Nationale du Travail tient à dénoncer une justice de classe dont les décisions sont plus que surprenantes., tant sur le fonds que sur la forme.

En premier lieu, nous rappelons que ce jugement de la chambre civile fait suite à la procédure pénale qui avait reconnu Fouad Harjane coupable d'être « meneur » de l'action du 30 mars 2006.
Pourtant, cette action pacifique avait été décidée par une assemblée générale de grévistes de l'université, puis mise en œuvre par un collectif d'étudiants et de salariés de l'université, rejoints sur les rails par des cheminots et autres travailleurs en lutte. Bien qu'en droit pénal, « nul [ne soit] responsable pénalement que de son propre fait », cela n'avait pas empêche le TGI de Metz de
donner satisfaction aux velléités de répression ciblée de l'Etat.

En second lieu, nous nous interrogeons sur l'analyse de la chambre civile qui a estimé par cette condamnation que Fouad Harjane, à lui seul, avait été en capacité d'occasionner le blocage de plusieurs dizaine de trains, et ainsi occasionner un manque à gagner dont l'estimation surréaliste avancée par la SNCF n'a jamais été mise en doute par la cour.

Pour ces différentes raisons, la CNT annonce qu'elle étudie dès à présent, et qu'elle mobilisera l'ensemble des recours juridiques encore à sa disposition pour obtenir la cassation de la décision du TGI de Metz.

Au delà de condamner Fouad Harjane et de cibler directement la CNT pour son combat sans concessions contre le capitalisme, la décision de justice de ce 9 janvier est une condamnation de l'ensemble du mouvement social. Alors que le contexte actuel n'a jamais été aussi critique pour les classes populaires - qui voient chaque jour le gouvernement poursuivre la destruction de ces acquis sociaux et amplifier la précarité et la dégradation de leurs conditions de travail - cette répression pour l'exemple est bien un avertissement sans précédents envoyé à l'ensemble du mouvement social, syndical, ainsi qu'à tou.te.s les militant.e.s. A l'heure où, plus que jamais, l'extrême droite tente de tirer profit de la détresse des travailleurs et travailleuses, accepter cette répression des luttes sociale serait dramatique.

C'est pourquoi la CNT Moselle invite l'ensemble des organisations progressistes, syndicales, politiques, associatives, et des collectifs de lutte, à participer à une prochaine réunion unitaire afin d'amplifier la mobilisation de soutien à notre camarade et pour que cesse toute forme de répression du mouvement social et de criminalisation de l'action syndicale.

Elle appelle par ailleurs l'ensemble des structures du mouvement social, partout en France et ailleurs, à multiplier les initiatives qu'elles jugeront utiles afin d'obtenir de la SNCF qu'elle renonce à l'application de la condamnation de Fouad Harjane.

Face à l'Etat et au capital, la solidarité est notre meilleure arme !

Union Départementale CNT Moselle

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité avec Fouad Harjane,repression du mouvement so

Messagede bipbip » 23 Sep 2015, 00:49

Nimes, ce mercredi 23 septembre

AL, la CNT, le NPA et Solidaires appellent à un rassemblement à 18h contre la répression du mouvement social.

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité avec Fouad Harjane,repression du mouvement so

Messagede bipbip » 04 Oct 2016, 00:10

Appel à souscription

Contre la répression : Amnistie pour l’ensemble des militant-es

Contre la répression du mouvement social ! Amnistie pour l’ensemble des militant-e-s

Notre camarade Fouad Harjane (militant de la CNT 57) a été définitivement condamné, suite à l’incompréhensible décision de la cour de cassation de ne pas étudier sa requête, pour l’occupation des voies de la gare de Metz en 2006.

Cette action, initiée par la Coordination nationale des étudiants en lutte contre le projet de Contrat Première Embauche, et relayée à Metz par l’Assemblée générale de grève de l’Université, n’avait alors rien d’une action isolée : dans de nombreuses autres villes, les blocages économiques et les grèves se multipliaient. Seul interpellé, après coup, lors d’une mobilisation d’environ un millier de personnes, Fouad Harjane est donc aujourd’hui condamné à verser à la SNCF près de 40 000 euros, au titre de dommages et intérêts.

Sa condamnation ne saurait être interprétée que comme une justice pour l’exemple.

NOUS EN APPELONS À LA CONTRIBUTION FINANCIÈRE ET À LA SOLIDARITÉ DE CLASSE !

En envoyant un chèque de soutien à l’ordre de la CNT (inscrire au dos « solidarité Fouad »), à l’adresse : CNT-Trésorerie confédérale, 33 rue des Vignoles, 75020 Paris


http://www.cnt-f.org/appel-a-souscription.html

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Répression-anti-répression, résistance et soutien

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité