Non au barage de Testet! (81)

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede Pïérô » 16 Mai 2015, 10:49

Toulouse, mardi 19 mai

Table ronde sur Sivens : Un barrage contre la démocratie... un barrage de trop

L'Université Populaire de Toulouse invite Ben Lefetey et Grégoire Souchay pour une table ronde autour de leurs derniers ouvrages " Un barrage contre la démocratie" et " Sivens, le barrage de trop." le mardi 19 mai à 20H30 au Bijou, 123 av de Muret, 31300 Toulouse.
Entrée libre.

http://al-toulouse.org/2015/05/09/siven ... -toulouse/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede Pïérô » 22 Mai 2015, 11:37

Un document de 16 pages émanant du collectif :

Dans le Tarn, des milices fascisantes au service des notables locaux et de l’ordre dominant. Témoignage collectif d’occupant-e-s et de sympathisant-e-s de la ZAD du Testet.

PDF : https://tantquilyauradesbouilles.files. ... _fini3.pdf
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede Pïérô » 06 Juin 2015, 13:16

La résistance respire (ZAD du Testet) bande annonce

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede Pïérô » 27 Juin 2015, 00:39

Dimanche 28 juin

JOURNÉE DE SOUTIEN À LA LUTTE DE LA ZAD DU TESTET

& contre le barrage de Sivens


Dimanche 28 juin à partir de 12h à la Chapelle, 36 rue Danielle Casanova à Toulouse

entrée à prix libre

Une journée entière pour faire le point sur et relancer la lutte de Sivens avec de beaucoup de ses acteurs.trices : Bouilles, Zadistes, militant.es solidaires, avocats de la cause, et des individu.es.

Tous et toutes ensemble nous avons résisté et empêché jusqu'ici la construction de l'aberrant barrage de Sivens. Après une année et demie de lutte, un homme est mort, une forêt a été arrachée, les bléssé.es et inculpé.es sont nombreux.euses, la Zad a été expulsée et les mafieux Tarnais viennent de détruire la Métairie neuve. Mais nous avons crée un élan, une force, une prise de conscience de l'urgence de la lutte. À ce jour, la zone humide est toujours vivante et ce, grâce à nos efforts conjugués, alors ON NE LÂCHE RIEN !!

L'événement de ce dimanche 28 juin est l'occasion de nous retrouver et de rencontrer de nouveaux résistant.es. Et aussi de récolter des fonds pour continuer à défendre les personnes inculpées pour leur soutien à la lutte du Testet : résistance active et occupation de terrains notamment. En septembre plus de 20 résistant.es passent en procès sur Toulouse pour leur refus de quitter la Zad du Testet le 6 mars dernier, un délibéré d'appel est attendu le 1er juillet et concerne 2 copains, avec Charlie-le-clown on monte sur Paris que le procès en cassation… … ...

Au programme du dimanche 28 juin à la Chapelle, 36 rue Danielle Casanova à Toulouse :

-Des témoignages : de divers Bouilles, de Zadistes, d'associations, de militants.es impliquées de diverses manières...

-Un point juridique sur le inculpé.es depuis le début de la lutte et les procès à venir avec l'avocate Claire Dujardin

-Des expos : photos des murs d'Athènes, photos de la résistance la Zad du Testet prises par des opposants professionnels ou amateurs, et des photos venant du site de http://www.tantquilyauradesbouilles.wordpress.com

-Des moments festifs, musiqueS et chansonS avec Guillaume Barraband, Nicolas Bacchus, Serge Pey, la choral ONPC (On N'est Pas Couché), la présence du réalisateur Greco-Tarnais,Yannis Youlountas auteur du film « Ne vivons plus comme des esclaves » et des surprises. . .

- Des stands de collectifs militants solidaires et présents dans la lutte depuis le début ainsi que le collectif de soutien au site IAATA qui passe en justice lundi 29 juin ...

- Des films, des sons, des diaporamas…

- Du pain « de la Zad », des affiches militantes (des collectors aussi), des cartes postales et badges militant.es...

C'est dimanche aussi il y aura à manger, à boire, des jeux (belote, pétanque…), et on espère beaucoup de soleil tout au long de la journée ! Entrée à prix libre.

Pour aider à l'organisation, bienvenue ! Contact : amisdesbouilles@riseup.net


QUELQUES CHIFFRES :

La répression, à Sivens, c'est plus de 100 personnes concernées :

70 cas d'inculpation en justice répertoriés dont 61 suivis :

Plus 80 % des cas concernent des accusations d'attroupement illégal, outrages/rébellion, violence sans ITT (Incapacité Temporaire de Travail).

La seule accusation de violence avec ITT basée sur les seuls témoignages de gendarme s'est avérée fausse, en appel, sur la base d'une vidéo (des infos plus détaillées vous serons données le 28 juin)

A ce jour les 53 condamnations prononcées se traduisent par:

- 12 condamnés à la prison ferme

- 20 condamnés à de la prison avec sursis (6 ont fait appel) totalisant plus de 100 jours d e prison.

- 7 condamnés à des jours amendes (140) ou à des Travaux d'intérêts généraux (770 heures).

- 9 condamnations à amendes sans peine

- 5 relaxés

Les frais d'avocats (15.000 €) , amendes et frais de justice (10.000 €), indemnités (65.000€, dont une condamnation à 45.000 euros de dommage et intérêts) sont évalués à environ 90.000 euros.

Plus de 30 personnes ayant subi des dégâts :dégradations de voitures et d'affaires par les milices pro barrage et les gendarme ou contraventions. Il se chiffrent à plus de 5.000 €.

A ce jour la solidarité à permis de prendre en charge plus de 20.000 €

L'illégalité du projet de barrage de Sivens dénoncée par l'Europe, la reconnaissance de son aberration par les experts nommés par Ségolène Royal, sont des reconnaissances officielles de la justesse du combat mené par les opposants.

TANT QU'IL Y A DES BOUILLES, IL N'Y AURA PAS DE BARRAGE !!!

+ d'infos : http://www.tantquilyauradesbouilles.wordpress.com

ON LAĈHE RIEN !!
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede bipbip » 01 Juil 2015, 03:07

Les zadistes de Sivens sont toujours bien là

Que sont devenus les zadistes de Sivens ? Quatre mois après leur expulsion de la zone humide du Testet, une centaine d’opposants au projet de barrage se sont réunis dimanche 28 juin à Toulouse pour recréer une ZAD d’un jour

... http://www.reporterre.net/Les-zadistes- ... rs-bien-la
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede bipbip » 03 Juil 2015, 10:58

Le zadiste injustement poursuivi par un gendarme est relaxé par la justice
Accusé d’avoir fracturé la main d’un gendarme le 15 septembre dernier sur la zone humide du Testet, Yannick a été relaxé mercredi 1 juillet par la Cour d’Appel de Toulouse. Une vidéo amateur montrant clairement que le gendarme en question avait été blessé par un de ses collègues a permis d’établir son innocence. La peine du deuxième mis en cause, Gaëtan, a été allégée. En lieu et place des deux mois de prison avec sursis, il a écopé de 900 euros d’amende pour « violences volontaires sur des dépositaires de l’autorité publique ».
http://www.reporterre.net/spip.php?page ... ticle=7782


Sivens : une décision justice met en lumière les mensonges des gendarmes et du gouvernement !
Ce jour, la chambre des Appels correctionnels de Toulouse a prononcé la relaxe de Yannick A., opposant au barrage de Sivens et injustement condamné le 17 septembre 2014 en comparution immédiate, pour des faits de violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique. Une vidéo tournée par un opposant avait été présentée en audience le 28 mai dernier car elle contredit totalement la version présentée aux juges par les gendarmes. Ceux qui sont accusés de violences sont en fait les victimes de violences commises par des gendarmes (voir communiqué du 28 mai 2015 « Non à l’impunité des gendarmes et des probarrages violents ! »).
... http://www.collectif-testet.org/actuali ... ement.html


Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede Pïérô » 17 Juil 2015, 11:30

Rétrospective

Gardez la rage contre le barrage

La résistance contre la construction du barrage dans la forêt de Sivens dans le sud-ouest de la France s'inscrit dans une tradition de combats radicaux contre des projets de construction énormes, contre les crimes écologiques et contre l'arrogance étatique. A nommer seraient surtout la lutte du Larzac, contre l'élargissement d'une base militaire il y a 40 ans, mais aussi les combats des différentes ZAD (Zones À Défendre), comme celle de Notre-Dame des Landes, contre la construction d'un énorme aéroport dans l'ouest. Les méthodes de la résistance contre le barrage dans le Tarn renvoient bien plus, ainsi que le nom "ZAD du Testet", aux combats militants dans la Zone À Défendre (ZAD) de Notre-Dame des Landes. L'État réagit à cette ZAD dans le Tarn avec une répression dure, jusqu'au meurtre le 26 octobre 2014 du manifestant Rémi Fraisse, par une grenade offensive lancée par la gendarmerie.

La mort de Rémi a mis soudainement fin aux activités policières sur le site. Par la suite, des milices de droite reprirent la tâche d'oppression de la résistance radicale de gauche. Entre des points de contrôle non réglementés par l'État sur les routes du Tarn et des raids paramilitaires sur la ZAD par des unités ne portant pas de marques distinctives, le monopole étatique sur la violence fut brisé par les milices en coopération avec le préfet et ses flics subordonnés. Le 6 mars, après un blocus d'une semaine par le syndicat agricole de droite (FNSEA) et les milices, ayant eu pour but d'affamer les activistes, la ZAD fut évacuée par les forces de l'ordre.

... https://linksunten.indymedia.org/fr/node/140241
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede Pïérô » 06 Sep 2015, 12:55

Mardi 8 septembre : procès de 15 inculpé-e-s, suite à l’expulsion de la ZAD du Testet

Soutenons les 15 inculpé-e-s ! Contre le barrage et son monde !
Mardi 8 septembre : pique-nique festif à 12h devant le tribunal d’Albi.
Le procès débute à 14h. Le soir, une projection en avant-première du film
JE LUTTE DONC JE SUIS de Yannis Youlountas .


Procès de 15 inculpé-e-s de l’expulsion de la ZAD du Testet :

Cette expulsion est intervenue après une semaine de blocus de pro-barrage (à l’appel de la FDSEA) et d’exactions de milices en collusion avec les autorités*.
Le 6 mars un dispositif de 800 gendarmes est déployé face à 40 occupant-e-s, 20 personnes sont interpellé-e-s à différents endroits de la ZAD. Lorsqu’elle-il-s sortent de garde à vue le lendemain, c’est avec une convocation pour avoir « continué volontairement à participer à un attroupement après les sommations de dispersion » et certain-e-s pour «rébellion » ou « violences ».
Une fois la zone débarrassée des « zadistes » le grand ménage débute : les affaires laissées sur place sont détruites et les véhicules abîmés ou incendiés, un arrêté «anti-zadiste» est pris à Lisle/tarn et Gaillac. La Métairie sera finalement incendiée une nuit de fin avril avant d’êtrerasée sous l’égide du président du CG du Tarn, Thierry Carcenac, et de la mairesse de Lisle-sur-Tarn, Marilyn Lherm, avec la complicité du préfet,
Thierry Gentilhomme, passant au dessus de toute loi en vigueur.

*Cf la brochure : Dans le Tarn, des milices fascisantes au service des
notables locaux et de l’ordre dominant.

Soutenons les 15 inculpé-e-s ! CONTRE LE BARRAGE ET SON MONDE !

MARDI 8 SEPTEMBRE : PIQUE-NIQUE FESTIF à 12 devant le tribunal d’Albi.


Le procès débute à 14h. Le soir une projection en avant-première du film
JE LUTTE DONC JE SUIS de Yannis Youlountas .

https://tantquilyauradesbouilles.wordpr ... du-testet/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede bipbip » 10 Sep 2015, 12:01

Ce n’est pas une blague ! Les zadistes de Sivens sont relaxés par la justice

Le tribunal correctionnel d’Albi a relaxé la quasi-totalité des quinze personnes qui comparaissaient mardi 8 septembre pour « participation à un attroupement » sur la ZAD du Testet. Elles étaient accusées d’avoir opposé une résistance lors de l’évacuation du 6 mars dernier. Récit de cette audience surréaliste qui est une petite victoire et une grande surprise pour les zadistes.

Albi, reportage http://www.reporterre.net/Ce-n-est-pas- ... la-justice
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede bipbip » 13 Sep 2015, 00:37

Résultat du procès des 15 : Il n’y a pas eu relaxe générale, par la LegalTeam du Testet.
Il n'y a pas eu «RELAXE GENERALE»

Mardi 8 septembre : procès de 15 inculpé-e-s, suite à l’expulsion de la ZAD du Testet du 6 Mars 2015.

13 inculpé-e-s présent-e-s, 2 absent-e-s

Nous avons d'abord participé à un pique-nique festif en présence de quelques journalistes dont Fr3, Reporterre, le Tarn libre... Certain-e-s jouaient de la musique, d’autres mangeaient... Nous étions une centaine. C’était l’occasion de se retrouver six mois après l’expulsion et un an après le début des travaux sur zone.

Ensuite, nous sommes allé-e-s au tribunal : salle comble, les prévenu-e-s passent le portique en premier-e-s, certain-e-s soutiens sont refoulé-e-s à l'entrée par manque de place. La juge commence par faire l’appel des inculpé-e-s qui doivent se présenter à la barre et qui se retrouvent ainsi aligné-e-s en rang d’oignon. Ils doivent exprimer leur consentement à cette procédure qui comporte une partie collective et une partie où chaque inculpé-e sera jugé-e individuellement.

Pour la partie collective, notre avocate attaque sur la procédure qui n’était pas légale étant donné le caractère politique de la manifestation (la convocation par procès verbal n’est pas réglementaire concernant des actions politiques). Le procureur a réfuté ce caractère politique de nos actions, sans doute pensait-il que nous étions au Testet pour ramasser des champignons alors que c’était pas du tout la saison...

Chaque inculpé-e est ensuite appelé-e à la barre et doit répondre aux questions de madame la présidente et du procureur qui ne loupe pas une occasion de tendre des pièges pour nous mettre en défaut, en vain. Le procureur se permet de parler aux prévenu-e-s comme s'il s'adressait à des enfants, les questions qu'il pose sont adressées aux plus jeunes en essayant de les déstabiliser; en l’occurrence il est spécialement odieux avec l'une d'entre elle-eux, ne la laissant pas répondre à ses questions et tel un adulte qui parle à une enfant, il lui explique la vie.

Chacun-e pouvait aussi exprimer ce qu’il-elle avait à dire. Nous avons ainsi pu rappeler au procureur les raisons politiques de notre mouvement, entre autres :

-Ce projet détruit une zone humide pour des intérêts financiers, la CACG était dans cette histoire : bureau d’étude, maître d’œuvre et futur exploitant du barrage.

-La crise écologique demande un changement radical de nos modes de vie, cette radicalité s’est exprimée à Sivens.

-Nous proposons une agriculture paysanne, locale et bio moins gourmande en eau.

-La mairesse de Lisle sur tarn, le président du Conseil Général ainsi que le préfet du Tarn ne sont pas neutres dans cette histoire.

-Nous nous opposons aux décisions d’instances politiques : c’est une lutte politique.

-Nous sommes là pour défendre la terre et il n’est pas normal de nous condamner.

-La contestation du projet de construction du barrage a provoqué la création d’une commission d’experts mandatée par la Ministre de l’Écologie et une mise en demeure de la France par la Commission Européenne pour violation de la Directive loi sur l’eau. Les experts ont considéré que le projet de barrage était disproportionné et ne respectait pas certaines législations nationales et européennes.

-Nous avons remis en cause la légitimité des forces de l’ordre qui ont fait preuve d’une rare violence envers nous, ont tué l’un d’entre nous, et ont autorisé de fait les intimidations et violences des pro-barrages. Certain-e-s ont par ailleurs relevé le fait qu’il nous était difficile de nous disperserau vu des milices hostiles qui encerclaient la zone. Ce que la juge a bien été obligée de reconnaître.Tou-te-s ont assumé leurs actes, certain-e-s avec beaucoup d’émotion.

Nous avons ensuite assisté au réquisitoire du procureur, bien assis dans son fauteuil.
Pendant les réquisitions, il récidive, disant que ces «irréductibles zadistes» s'étaient, le jour de l'expulsion, «comporté-e-s de manière enfantine»... Il n'expliquera pas pourquoi (nous rappelons que l’age des inculpé-e-s va de 20 à plus de 50 ans). Ses propos sont d’ailleurs restés souvent approximatifs, voire confus lorsqu'il parlait des différent-e-s prévenu-e-s, mélangeant les personneset les affaires: un dossier, vide de preuves et de procès verbaux, ne l'ont pas aidé. Durant son réquisitoire, concernant les plaintes d'opposant-e-s, qui ne furent jamais reçues, il s'est contenté de dire que «si les gendarmes étaient si méchants il y aurait des vidéos parce que tout le monde a une caméra ou un téléphone pour filmer», il a même parlé de réseaux sociaux. Je pense que ce monsieurn'a pas internet chez lui et aucun moyen de visionner les nombreux films que nous avons, je propose donc de lui offrir un ordinateur avec un logiciel de lecture multimédia et une connexion à internet, ou un magnétoscope s'il préfère. Sur ce sujet, notre avocate parle de « deux poids deux mesure » quant à l’action des gendarmes.
Il fût encore plus détestable et raciste lorsqu' il a affirmé qu'un gendarme au nom de famille à connotation «non pas suédoise» mais bien hispanique devait bien être en capacité de communiquer avec l'une desinculpé-e-s ne parlant que l'espagnol, qui, ne comprenant pas le français,n'avait pu faire aucune déclaration lors de sa garde-à-vue.
La Métairie, il l'a balayée d'un revers de la main en disant qu'une procédure était en cours mais qu'«il sera difficile de retrouver les coupables». Nous lui rappelons qu'après un incendie criminel, elle a été rasée illégalement. S'il veut retrouver les commanditaires, nous pouvons lui donner des noms et adresses: Maryline Lherm et Thierry Carcenac, respectivement mairie de Lisle/tarn et Conseil Général du Tarn.
Les réquisitions du procureur sont d'un mois de prison assorti de sursis pour tou-te-s les prévenu-e-s, sauf deux d'entre elle-eux, pour qui il requiert deux mois, l’une pour refus de prise d’empreinte et de photos, l’autre pour rébellion.

Après un long moment de délibéré qui nous a permis de souffler, les juges sont venu-e-s donner leursentence:

-Tou-te-s, ont été relaxé-e-s pour le chef d'inculpation « Pour avoir [...]n’étant pas porteur d’une arme, continué volontairement à participer à un attroupement après les sommations de dispersions»

-Les deux absent-e-s ont été condamné-e-s à une amende de 200€ avec sursis. Il est de coutume de condamner les personnes qui ne sont ni présentes, ni représenté-e-s le jour de l'audience.

-Deux camarades présent-e-s ont été condamné-e-s : l'une à une amende de 150€ pour avoir «refusé de se soumettre à une prise d'empreintes et de photos pour alimenter les fichiers», un autre inculpé aété relaxé pour les mêmes faits : lui avait une avocate, pas elle (nous rappelons que cette «alimentation des fichiers» pose problème à l'Europe).

-Et enfin, notre soulagement n'a pu être total car l'un d'entre nous a été condamné à 1 mois de prisonavec sursis pour «rébellion». L’acte de rébellion en question est d’avoir fait une chaîne avec ses camarades, et de s’être laissé tomber de tout son poids lorsque les gendarmes l’ont attrapé.

Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus nous les invitons à liredes témoignages sur les raisons pour lesquelles les occupant-e-s étaientsur place et ont résisté.A la prochaine pour de nouvelles aventures.

Quelques inculpé-e-s et spectatrices/spectateurs de ce «théâtre judiciaire».

https://tantquilyauradesbouilles.wordpr ... septembre/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede bipbip » 15 Sep 2015, 01:55

Démonstration sur le terrain qu'il ne manque pas d'eau dans la vallée du Tescou

De mi-juillet à début août 2015, des partisans du projet de barrage de Sivens, notamment les FDSEA 81 et 82 et l’association Vie Eau Tescou ont mené des actions médiatiques pour faire croire que la vallée du Tescou manquait d’eau et que les agriculteurs « crèveraient » si le barrage de Sivens ne se faisait pas. Le Collectif organisait ce jour une visite de terrain avec des journalistes pour leur permettre de constater par eux-mêmes une situation très différente de l’état des réserves d’eau et des cultures. L’argumentation du Collectif s’est également appuyée sur des photos du niveau des réserves d’eau prises par ses membres entre les 29 juillet et le 16 août 2015.

Comme les experts missionnés par la Ministre l’ont reconnu dans leurs rapports, il existe déjà un stockage d’eau très important sur le bassin du Tescou : ils estiment le nombre de plans d’eau « de 185 à 198 aujourd’hui selon les sources pour une capacité cumulée de 4,3 Mm3 » et qui « captent les eaux de ruissellement et interceptent 32 % du bassin versant ». S’y ajoute le barrage de Thérondel pour 0.8 Mm3 soit un stockage existant de 5.1 Mm3. Mais surtout, les experts ont identifié que plus de 2,3 Mm3 stockés dans ces plans d’eau n’étaient pas utilisés en moyenne chaque année (rappel : le projet de barrage de Sivens était de 1.5 Mm3). L’enquête photographique menée par le Collectif cet été confirme l’analyse des experts. Sur les 31 retenues visitées, ¼ étaient totalement pleines, ¼ pleines entre 70 et 95%, ¼ autour de 40% et 65% et le dernier quart presque vide (entre 10 et 35 %). Ceci fait un taux moyen de remplissage de 66 % (entre 62 et 70 %).

Même en aval, malgré la sécheresse, les réserves d’eau restaient abondantes. Le lac du barrage de Thérondel était encore rempli à 80% à la date du 9 août ! La quantité d’eau stockée sur le bassin (à l’aval comme à l’amont) est donc supérieure aux besoins des agriculteurs, même lors d’un été sec et chaud comme en 2015. Cette offre d’eau stockée ne correspond plus à la demande, certains propriétaires et/ou irrigants n’utilisent plus leur eau alors que des voisins en ont besoin. C’est cela qu’il faut résoudre plutôt que de sacrifier des terres agricoles, une zone humide et beaucoup d’argent public en voulant créer plus de stockage. Les FDSEA 81 et 82 doivent accepter d’étudier sérieusement cette solution de bons sens pour lever collectivement les obstacles à sa mise en œuvre.

... http://www.collectif-testet.org/actuali ... escou.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede bipbip » 16 Sep 2015, 00:08

TARN/ LE PREFET, LA CONSTITUTION ET LE PAILLASSON

Résumé des épisodes précédents : je dénonce publiquement sur ce blog, depuis 3 mois, les agissements des plus hautes autorités tarnaises qui ont abouti à la destruction totale et illégale de la Métairie Neuve à Sivens, juste après un incendie criminel, alors que ces bâtiments départementaux étaient classés au bâti remarquable de la commune de Lisle-sur-Tarn et que par conséquent il était interdit de les démolir.

... http://blogs.mediapart.fr/blog/bernard- ... paillasson
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede Pïérô » 05 Oct 2015, 10:33

Toulouse, vendredi 9 octobre 2015

Projection-débat du webdoc "La bataille du Testet"

à 18h30, La Serre, 22 bis allées Maurice Sarrault, Toulouse

La ZAD du Testet est entrée de force sous les feux des projecteurs en octobre dernier. Pourtant, peu de médias ont répondu à cette question : pour quel combat est mort Rémi Fraisse, jeune naturaliste tué par une grenade lors d'affrontements avec les gendarmes mobiles ? Nous qui nous sommes rendus régulièrement à la ZAD depuis septembre 2014, nous avons voulu retracer l'histoire de la bataille du Testet.

Militants expérimentés ou néophytes se sont relayés pendant des mois pour occuper la forêt de Sivens dans le Tarn. Venus de Notre-Dame des Landes ou du village d'à côté, les opposants au barrage ont créé une zone à défendre de 29 hectares. En occupant des arbres, en construisant des cabanes et en affrontant les gendarmes mobiles avec un nez rouge ou des cocktails molotovs, ils ont tout fait pour empêcher l'avancée du chantier. Une lutte endeuillée par le décès d'un jeune militant le 26 octobre 2014.

Projection débat le vendredi 9 octobre à la Serre à Toulouse (27, allée M. Sarrault) à partir de 18 h 30 en présence des journalistes et de Grégoire Souchay, auteur aux éditions du Seuil de "Sivens, le barrage de trop". Dans le cadre du festival "Le temps des communs".

tarif:Prix libre

http://www.frituremag.info/Projection-d ... ode=calcul
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede bipbip » 12 Oct 2015, 02:13

De Creys Malville à Sivens : Vital Michalon et Rémi Fraisse : (1/2)
Le 31 Juillet 1977, sur le site dédié à la centrale nucléaire Superphenix, et le 25 octobre 2014, sur le site promis au barrage de Sivens, Vital Michalon et Rémi Fraisse, militants écologistes sont tombés sous les grenades offensives de la gendarmerie. Souvenirs de leurs proches.
émission à écouter : http://www.franceculture.fr/emission-le ... 2015-10-06


Retour à Sivens : Zadistes contre brigade anti péluts (2/2)
Le projet de barrage de Sivens, suspendu après la mort de Rémi Fraisse et les occupants expulsés, la "Zone à Défendre" du Testet est aujourd’hui vide. Retour, quelques mois après les événements dans la vallée du Tescou, où tous parle encore de ces mois agités.
émission à écouter : http://www.franceculture.fr/emission-le ... 2015-10-07
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au barage de Testet! (81)

Messagede Pïérô » 17 Oct 2015, 16:06

Sarrant (32), samedi 17 octobre 2015

Rencontre-débat « Sivens pour comprendre »

à 20h30, Librairie-Tartinerie - Garage A Projets, Place de l'Eglise, 32120 SARRANT

Rencontre-débat avec Roland Foissac autour de son livre Sivens pour comprendre, paru aux éditions Un autre Reg'Art.

Roland Foissac est une figure politique de l'Albigeois qui a vécu et suivi le projet controversé de construction du barrage sur le cours du Tescou, un affluent du Tarn, dans le bassin de la Garonne.

Dans cet essai, il s'interroge et nous interpelle : comment en est-on arrivé là ? Quels enseignements doit-on tirer de ces événements ? Qu'y a-t-il à transformer en profondeur pour combler le fossé qui se creuse entre l'élite politique et le citoyen ?… Ayant été au plus près du processus de décision, il nous fera part de son point de vue.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités