Areva : les eaux troubles de l'énergie nucléaire

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

http://salvador-segui.blogspot.fr/2015/08/2408-reunion-publi

Messagede Pïérô » 22 Aoû 2015, 12:27

Lundi 24 août Cherbourg
réunion publique "Areva La Hague : quel avenir pour le site ?"

Image

Le groupe Areva a enregistré des pertes records de 4,8 milliards d'euros en 2014, les réacteurs nucléaires de production d'électricité EPR, construits par Areva Nuclear Power, connaissent des déboires qui doivent être reconnus comme de véritables échecs industriels, et la filière nucléaire civile est moribonde au niveau mondial. À partir de ces constats se pose la question de l'avenir du site de La Hague. Au-delà du débat sur la pertinence de l'usage de la ressource atomique pour la production d'électricité civile, et à partir d'une situation où le Cotentin paraît dépendant de la filière, nous essayerons de comprendre comment la situation actuelle peut impacter les conditions de travail des salariés du nucléaire, la fiabilité et la sécurité des sites, et le marché du travail dans la région. Les stratégies du groupe et le recours massif à la sous-traitance seront également abordés dans cette conférence suivie d'un débat public.

http://salvador-segui.blogspot.fr/2015/ ... hague.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Areva : les eaux troubles de l'énergie nucléaire

Messagede bipbip » 28 Aoû 2015, 01:02

Le Commissariat à l’Énergie Atomique : le véritable patron d'Areva, de EDF et des gouvernements français.

Qui dirige les orientations et choix politiques gouvernementaux français (et du pays) en matière de recherche, d'industrie, d'énergie et d'option militaire? L'Etat contrôle-t-il le CEA (l'actionnaire majoritaire d'Areva, née le 3 septembre 2001 d’une fusion du CEA-Industrie, avec Framatome et la Cogema) et EDF ? Où bien est-ce une "caste" technocratique para-militaire - le "Corps des mines", élite issus de Polytechnique - qui contrôle l'Etat? Qui à le pouvoir d'imposer à la France, depuis près de 60 ans, la destruction atomique et l'industrie nucléaire sans aucune consultation ni du peuple ni des assemblées élues ? Comment s'interpénètrent depuis plusieurs décennies les milieux militaires, technocratiques, politiciens de droite et d'extrême-droite, socialiste et communiste. Un physicien, Roger Belbéoch, chercheur et ingénieur au CNRS, spécialiste des effets biologiques des rayonnements ionisants démontrait il y a déjà près de 20 ans ces liens honteux et mortels pour la France.

... http://coordination-antinucleaire-sudes ... 9-atomique
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Areva : les eaux troubles de l'énergie nucléaire

Messagede bipbip » 28 Fév 2016, 01:52

Les contribuables n’ont pas à payer pour sauver une industrie nucléaire en faillite !

Alors que le "fleuron" de l’industrie française accuse une perte de 2 milliards d’euros, les Français ne devraient pas avoir à payer le sauvetage d’une filière sans avenir.

Le krach d’Areva : une affaire d’État

Longtemps présenté comme un des fleurons de l’industrie française, Areva accuse aujourd’hui une perte de 2 milliards d’euros et paie la folie de l’EPR d’Olkiluoto et ses investissements désastreux dans Uramin. L’État, actionnaire majoritaire d’Areva, a une responsabilité importante dans cette situation désastreuse pour avoir laissé Areva commettre des erreurs stratégiques monumentales et, plus encore, fermé les yeux sur le scandale Uramin, les soupçons de corruption de dirigeants et les possibles délits d’initiés.

Des impacts inévitables sur la sûreté et les travailleurs

Alors qu’Areva ne compte pas restreindre ses activités et prévoit un plan social qui toucherait 6000 postes, le plan d’économie prévu aura inévitablement des répercussions sur la sûreté, avec un recours accru à la sous-traitance pour diminuer les coûts, une maintenance rognée et une pression supplémentaire sur les travailleurs.

Un scandale payé par les contribuables

Alors qu’une recapitalisation d’un montant de 5 milliards d’euros est prévue, ce seront finalement les contribuables - à qui le nucléaire a été imposé - qui supporteront le poids du "sauvetage" d’Areva. En période d’austérité économique, alors que de nombreux budgets subissent des coupes drastiques, il est immoral que l’argent public continue de couler à flot pour renflouer une entreprise soupçonnée de malversations.

Lourdement endettée, Areva ne pourra de surcroît pas faire face à ses charges de démantèlement et de gestion des déchets. En vertu d’une récente ordonnance, qui prévoit la solidarité des actionnaires majoritaires en cas de défaillance de l’exploitant, l’État, et donc les contribuables devront à nouveau mettre la main à la poche.

Pas d’acharnement thérapeutique pour une filière en faillite !

C’est la filière nucléaire française dans son ensemble qui est en faillite. Alors qu’EDF est déjà endettée à hauteur de 37,5 milliards d’euros et plombée par les coûts à venir du "grand carénage" (100 milliards selon la Cour des comptes), exiger qu’elle rachète une partie des activités d’Areva n’a aucun sens. Les restructurations prévues et recapitalisations annoncées ne sont que des manœuvres vaines pour laisser penser qu’un sauvetage de la filière est possible.

Le nucléaire est un tonneau des Danaïdes ! L’État doit arrêter d’engloutir des milliards dans cet impossible sauvetage d’une industrie dangereuse, polluante et dépassée. Pour empêcher la catastrophe industrielle, la seule solution est d’arrêter les frais en engageant dès maintenant une sortie du nucléaire et une reconversion vers une authentique transition énergétique. En particulier, c’est le moment ou jamais de mettre fin au retraitement des déchets à La Hague et à la fabrication de combustible MOX, opérations chères, polluantes et inutiles ; d’autant que les installations se dégradent plus rapidement que prévu.

http://www.sortirdunucleaire.org/Les-co ... our-sauver
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Areva : les eaux troubles de l'énergie nucléaire

Messagede bipbip » 13 Oct 2016, 13:39

France-L’ex-directeur financier d’Areva mis en examen

L’ancien directeur financier d’Areva AREVA.PA , Alain-Pierre Raynaud, a été mis en examen dans l’enquête sur la valorisation de la société minière Uramin, dont le rachat en 2007 a tourné au désastre financier pour le spécialiste du nucléaire, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Sa mise en examen porte sur les chefs de complicité de présentation et publication de comptes inexacts et diffusion de fausses informations, a-t-on indiqué.

L’ancienne présidente du directoire d’Areva, Anne Lauvergeon, avait été mise en examen le 13 mai dernier dans cette enquête pour les chefs de présentation et publication de comptes inexacts et diffusion de fausses informations.

... http://www.anti-k.org/2016/10/13/france ... en-examen/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Areva : les eaux troubles de l'énergie nucléaire

Messagede bipbip » 20 Oct 2016, 12:59

"Pièces à conviction". Areva : les secrets d'une faillite

Depuis trois ans, Pascal Henry enquête sur "l'affaire" Areva. A travers des témoignages inédits, "Pièces à conviction" révèle des enjeux politiques, des jeux de pouvoir jusqu'au plus haut sommet de l'Etat et des alliances secrètes entre les différents protagonistes. Le naufrage d'Areva résulte-t-il de mauvais choix ou est-il le fruit d'une opération qui visait à tuer et dépecer le géant français du nucléaire ?

En 2013, Areva a basculé dans la rubrique des faits divers après l'achat en 2007, à prix d'or d'une obscure société minière baptisée UraMin. Une acquisition en Afrique devenue un véritable boulet pour Areva. Mais au-delà d'UraMin, c'est la gestion et l'attitude d'Anne Lauvergeon, présidente du directoire de la multinationale française de 2001 à 2011, qui sont mis en cause.

... http://www.francetvinfo.fr/replay-magaz ... 69021.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Areva : les eaux troubles de l'énergie nucléaire

Messagede bipbip » 03 Mar 2017, 16:53

Areva signe une sixième année d’affilée en perte

Le groupe nucléaire a enregistré une perte nette de 665 millions d’euros en 2016. Le dossier des « anomalies » du Creusot lui a déjà coûté 120 millions. Le résultat opérationnel de l’activité cycle du combustible s’est redressé.

Il y a un an, Areva avait reporté à la dernière minute la présentation de ses résultats, pour sécuriser dans l'urgence avec ses banques la liquidité de l'entreprise pour l'année 2016. Alors que le groupe a obtenu en janvier un feu vert sous condition de Bruxelles pour engager sa recapitalisation de 5 milliards d'euros, le groupe a présenté mercredi des résultats 2016 en perte pour la sixième année d'affilée (665 millions d'euros). Ils sont toutefois dotés, a insisté son directeur général, d'éléments opérationnels plus positifs. « L'ensemble des opérations de restructuration se fait dans un contexte où l'année 2017 est financée, et où les marges opérationnelles se redressent, dans un contexte de marché difficile, mais avec un fort accent sur l'amélioration en qualité, en délais, en coûts », a jugé Philippe Knoche.
(...)
Quant à l'affaire des « anomalies » de l'usine du Creusot - des falsifications et des erreurs dans les dossiers de fabrication -, elle pèse déjà à hauteur de 121 millions d'euros dans les comptes, couvrant « les coûts de l'audit en cours, des coûts de refabrication qui réduisent, voire entraînent des pertes à terminaison », indique Stéphane Lhopiteau, le directeur financier d'Areva.

... https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... 5CsiUOs.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Areva : les eaux troubles de l'énergie nucléaire

Messagede Pïérô » 20 Sep 2017, 03:46

Paris, mercredi 20 septembre 2017

Débat « Areva au Niger : un environnement sacrifié »

à 19h, Bar-restaurant « Le lieu dit », 6 rue Sorbier, Paris 20e

Rencontre-débat organisé par l'association Survie :
• Almoustapha Alhacen, président de l'association nigérienne Aghirin'man et lauréat du « Nuclear Free Future Award » 2017 (catégorie Résistance)
• Bruno Chareyron, directeur du laboratoire de la CRIIRAD

Débat animé par l'association Survie

Site Web: http://areva.niger.free.fr/

https://agenda.survie.org/showevent.php?id=1110
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Areva : les eaux troubles de l'énergie nucléaire

Messagede bipbip » 08 Oct 2017, 15:31

1- La très étrange transaction de 170 millions d’euros entre Areva et M. Bolloré
En 2003, Areva aurait pu acquérir l’usine de pièces nucléaires du Creusot pour une bouchée de pain. Il a préféré l’abandonner à Michel-Yves Bolloré, et lui racheter trois ans plus tard pour 170 millions d’euros. Au coeur de la tractation, une usine d’où sont sorties des pièces défectueuses de l’EPR de Flamanville...
... https://reporterre.net/1-La-tres-etrang ... -M-Bollore

2- Derrière le fiasco de l’EPR, les errements du Creusot sous la responsabilité de M. Bolloré et d’Areva
L’usine du Creusot a forgé les calottes de cuve de l’EPR de Flamanville, mais avec des défauts. Bilan, une menace sur la sûreté du réacteur nucléaire. Michel-Yves Bolloré avait obtenu la commande et lancé la fabrication.
... https://reporterre.net/2-Derriere-le-fi ... onsabilite

3 - Dans l’usine du Creusot, trois décennies de gestion défaillante
M. Bolloré n’est pas seul responsable des falsifications opérées systématiquement à l’usine du Creusot. Elles s’étaient amorcées avant son arrivée, et ont continué ensuite, avec Areva. Mais la responsabilité des différents acteurs est clairement engagée, et leurs actes jettent un sérieux doute sur la sûreté de l’EPR.
... https://reporterre.net/3-Dans-l-usine-d ... efaillante
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Areva : les eaux troubles de l'énergie nucléaire

Messagede bipbip » 10 Oct 2017, 07:59

Montreuil mercredi 11 octobre 2017

Atelier de lecture collective de l'ouvrage

« Areva en Afrique, une face cachée du nucléaire français »

Survie Paris vous invite à une nouvelle soirée d'arpentage (voir ci-dessous).

Au menu de ce soir, entrée et participation libres comme d'habitude, petit apéro-grignotage bienvenu et surtout le dossier Noir de Survie "Areva en Afrique".

Entrée libre,

Image

L'indépendance énergétique de la France grâce au nucléaire est un mythe : l'uranium qui alimente le nucléaire civil et militaire provient pour une large part du sous-sol africain. Raphaël Granvaud détaille les conditions dans lesquelles la France et Areva se le procurent au meilleur coût, au prix d'ingérences politiques et de conséquences environnementales, sanitaires et sociales catastrophiques pour les populations locales.

Comme au Niger, fournisseur historique, pourtant en dernière position du classement des pays selon leur indice de développement humain.

Dans un contexte international d'intensification de la concurrence sur le continent africain, mondialisation capitaliste oblige, Areva a toujours pu compter sur l'aide active des représentants officiels de l'État français et des réseaux les moins ragoûtants de la Françafrique pour sauvegarder son droit de pillage.

L'auteur dévoile enfin les efforts considérables d'Areva pour que les différents éléments de cette réalité et de sa stratégie de dissémination nucléaire ne ternissent pas une image de marque qu'elle voudrait immaculée.

L'arpentage

L'arpentage est outil d'éducation populaire permettant une lecture critique et collective d'un texte.

Il se compose en deux temps; un temps de lecture individuelle d'une partie du livre et un temps collectif de restitution.

L'arpentage permet :
• d'acquérir des savoirs communs, de s'approprier des références communes, et donc de sortir des dominations par le savoir.
• de découvrir des pensées, des auteurs ou des théories, qu'on ne serait pas allé chercher sans ça.
• de se forger une critique du propos grâce à la multiplicité des point de vue, et éventuellement des petits outils d'auto-défense intellectuelle pratiques.

Il ne s'agit ni d'une conférence, ni d'une rencontre avec un auteur.

Programme
• 18h30: apéritif, auberge espagnole (tous.tes les participant.es sont invitées à amener à boire et/ou à grignoter)
• 19h: début de l'atelier

Remarque: l'auteur ne sera pas présent lors de cet atelier

Café-librairie Michèle Firk
La Maison de l’Arbre / La Parole Errante
9 rue François Debergue
Montreuil (93)

https://openagenda.com/cafe-librairie-m ... e-francais
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Areva : les eaux troubles de l'énergie nucléaire

Messagede Pïérô » 12 Oct 2017, 08:47

Procès-bâillon : Areva déboutée, les antinucléaires relaxés

Au terme de plus de trois années de harcèlement et d'une procédure sans fin, la justice a tranché : non les antinucléaires de la CAN-SE n'ont pas diffamé Areva par leur propos. Bien au contraire, ils ont permis d'informer en toute honnêteté la population des atteintes sanitaires et à la vie perpétrées par les activités nucléaires ainsi que mis en lumière le noyautage des institutions et la complicité de certains élus avec le lobby nucléaire.

... http://coordination-antinucleaire-sudes ... 9s#c130281
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Précédente

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités