Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Messagede bipbip » 11 Mar 2017, 13:49

Fukushima : 6 ans plus tard la situation n’est toujours pas sous contrôle

Nous commémorons ce 11 mars 2017 les 6 ans du début de la catastrophe de Fukushima.

Ce début d’année aura été marqué par une information peu réjouissante sur les taux de radioactivité records mesurés par une sonde envoyée dans le réacteur 2.

Celle-ci a pu mesurer une radioactivité ambiante de 530 Sv - un taux capable de tuer un homme instantanément ce qui n’augure guère d’espoir quant à la capacité humaine (ou même robotique) à démanteler l’installation et à récupérer les coriums de combustible fondu - dont on ne connait toujours pas la localisation précise...

Par ailleurs le gouvernement japonais via une nouvelle évaluation a considérablement revu à la hausse le coût estimé de la gestion de cette catastrophe, la facture passant ainsi d’une trentaine de milliards d’euros en 2013 à 170 milliards d’euros en 2016 !

Si les médias ont quelque peu déserté le suivi au quotidien de celle-ci et que le gouvernement japonais a tenté la relance de 5 réacteurs nucléaires au Japon, (dont 3 fonctionnent à ce jour), il est pourtant fondamental de rappeler que la situation n’est en aucun cas sous contrôle.

Retour sur la chronologie des événements marquants de ces six dernières années, au cœur de l’enfer radioactif d’un désastre industriel, humain, économique et sanitaire.

... http://www.sortirdunucleaire.org/Fukush ... tion-n-est
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Messagede bipbip » 22 Mar 2017, 09:23

Fukushima : le gouvernement japonais reconnu coupable de négligence

C'est la première fois qu'un tribunal reconnaît la responsabilité de l'Etat dans la catastrophe nucléaire. Le tribunal de Maebashi, au nord de Tokyo, a donné droit aux demandes formulées par 137 évacués qui réclamaient une indemnisation au titre de la détresse émotionnelle provoquée par leur évacuation.

... http://www.latribune.fr/entreprises-fin ... tor=EPR-2-[l-actu-du-jour
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Messagede Pïérô » 25 Mar 2017, 12:39

Paris samedi 25 mars 2017

Soirée en mémoire de la catastrophe de Fukushima

Printemps 2017 : ensemble, faisons fleurir les actions !

Samedi 25 mars 2017 de 18h à 21h A la Maison du Japon, Cité Internationale Universitaire de Paris 7 C boulevard Jourdan, 75014 Paris (RER-B, Tram3 : Cité Universitaire, Bus : 21, 88, 67) http://www.ciup.fr/maison-du-japon/

Programme
• 18h Kamishibai Théâtre de dessins japonais avec un accompagnement musical « Le vieux renard et Jinroku », une histoire traditionelle de Namie Récité par la délégation japonaise de Fukushima Musique : Mayu Sato, flûte, nôkan, shakuhachi et shinobué Etsuko Shoji, harpe
• 19h Film d'animation : « Munen »- Histoire des sapeurs-pompiers volontaires de Namie
• 20h Débat - Témoignages d'habitants de Fukushima en présence d'Yves Lenoir - président de l'association "Enfants de Tchernobyl Belarus"

Participation Libre

https://abeillefr.wordpress.com/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Messagede bipbip » 02 Juil 2017, 11:49

Trois ex-dirigeants de Tepco comparaissent dans le premier procès de Fukushima

Six ans après le pire accident nucléaire depuis celui de Tchernobyl, en 1986, trois ex-dirigeants de Tepco, l’électricien japonais, comparaissent dans le premier procès de Fukushima, ce vendredi 30 juin. Il s’agit de Tsunehisa Katsumata , 77 ans, président du conseil d’administration du groupe au moment du drame, ainsi que deux vice-PDG, Sakae Muto (66 ans) et Ichiro Takekuro (71 ans). Ils sont jugés pour « négligence » après la mise en péril de la centrale nucléaire de Fukushima par un gigantesque tsunami. Un drame qualifié par une commission d’enquête de « désastre créé par l’homme ». L’absence de prises de dispositions supplémentaires face au risque d’un raz-de-marée dépassant les standards de construction initiaux est perçue par

... https://reporterre.net/Trois-ex-dirigea ... -Fukushima
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Messagede bipbip » 27 Aoû 2017, 17:08

Fukushima: Tepco poursuivi par 157 Américains qui se déclarent irradiés

157 personnes poursuivent la compagnie d'électricité Tokyo Electric Power pour laquelle ils ont travaillé, effectuant des opérations de secours après le tsunami de 2011. Ils se disent irradiés à cause de l'accident nucléaire de Fukushima.

La compagnie d'électricité japonaise Tokyo Electric Power (Tepco) a indiqué jeudi 24 août 20126 être l'objet de poursuites de la part de 157 américains, essentiellement des militaires intervenus dans la zone sinistrée autour de Fukushima.

5 milliards de dollars d'indemnité réclamés

Les plaignants réclament la création d'un fonds d'indemnisation d'une somme totale de 5 milliards de dollars, pour couvrir les frais médicaux découlant des dommages physiques, moraux et financiers qu'ils disent avoir subis. Les américains concernés, qui sont passés au large de Fukushima à bord d'un porte-avions, ont participé à des interventions pour secourir des habitants de la région du Tohoku (nord-est) après le tsunami du 11 mars 2011 qui a provoqué la mort de plus de 18 500 personnes. Aucun décès n'a officiellement été attribué aux radiations. Les plaignants poursuivent Tepco car ils estiment que l'accident nucléaire est dû à "un défaut de conception, de construction et de maintenance de la centrale Fukushima Daiichi" à l'origine des maux dont ils souffrent.

https://www.sciencesetavenir.fr/nature- ... ies_115777
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Messagede bipbip » 28 Oct 2017, 20:40

Michaël Ferrier : « Fukushima, c’est une situation de guerre »

« Les morts de Fukushima ne sont plus des morts : ce sont des déchets nucléaires », écrivait Michaël Ferrier dans son ouvrage Fukushima, récit d’un désastre, paru en 2012. Un livre hybride, alliant le vécu et l’analyse de l’enquêteur et de l’écrivain-philosophe qui porte sur le Japon le regard respectueux d’un étranger y vivant et travaillant depuis plus de vingt ans. Ferrier était à Tokyo quand le sol se mit à trembler. « On dirait une bête qui rampe, un serpent de sons, la queue vivante d’un dragon. Je comprends pourquoi les Japonais représentent le tremblement de terre sous la forme d’un poisson-chat, mi-félin, mi-mollusque. » Il décide très vite de se rendre sur les côtes ravagées par le tsunami afin de documenter, de questionner et d’aider. « Dans un désastre, les courbes disparaissent, toute la rondeur du monde, sa douceur et son embonpoint, n’en reste plus que le tranchant. » Prenant le lecteur par la main, il retrace les petits gestes et les réflexes de ceux qui évitèrent le pire. Il faudrait à présent penser avec Fukushima, car ce que symbolise cette centrale blessée « maudite dans la terre, dans le ciel et dans la mer » nous concerne tous, nous dit l’auteur. En 2011, juste avant le printemps, près de 18 000 morts et disparus laissèrent un vide sur le sol japonais : qu’adviendra-t-il des survivants, condamnés à une « demi-vie » ?

... https://www.revue-ballast.fr/mickael-fe ... de-guerre/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Messagede bipbip » 13 Mar 2018, 02:59

Sept ans de malheur nucléaire à Fukushima

Si vous voulez aller vers des choses positives, je vous y encourage. Cultivez vos passions, mangez sainement, évitez les personnes toxiques, soyez optimistes, profitez des petits bonheurs de chaque jour, faites-vous plaisir. Mais si vous n’êtes pas en forme en ce moment, ne lisez pas cet article, ne fréquentez pas ce blog, car il donne la vérité toute crue sur Fukushima et le nucléaire en général, des choses dont on entend peu parler malgré leur gravité. En créant ce blog il y a sept ans, je ne visais pas autre chose que de présenter des infos qui ont du mal à circuler. Car elles dérangent, elles ne vont pas dans le sens que l’on aimerait, elles font mal, elles interrogent, elles remettent en question des connaissances que l’on croyait acquises. Car le nucléaire, qui a été présenté à l’origine comme la solution à tous les problèmes de la terre, est un enfer. Un enfer pour les populations civiles qui ont subi le feu nucléaire en 1945, un enfer pour les gens contaminés dans et autour des mines d’uranium, un enfer pour les populations malades sur d’immenses territoires suite aux essais atmosphériques et aux catastrophes nucléaires, sans que l’OMS ne s’en occupe, un enfer pour les gens qui ont des cancers à cause du fait qu'ils vivent près d’une centrale nucléaire prétendument propre, un enfer pour les milliers de travailleurs de Tepco qui « gèrent » au mieux les ruines de la centrale de Fukushima Daiichi, un enfer pour les réfugiés nucléaires que le gouvernement japonais incite à revenir vivre dans des territoires contaminés.

Voilà sept ans que la catastrophe de Fukushima a eu lieu, sept ans de malheurs que les auteurs de ce blog vous ont contés. Et pourtant, la catastrophe ne fait que commencer. Car la pollution nucléaire se compte en centaines, en milliers, en millions d’années selon les radionucléides. Il faudra faire avec désormais. C’est pourquoi, si l’on veut penser un tant soit peu aux générations futures, il est important de sortir du nucléaire pour arrêter de produire des déchets dont on ne sait que faire et surtout, avant qu’une nouvelle catastrophe, possiblement fatale pour l’avenir de l’humanité, ne se produise.

Pierre Fetet

Le nombre de cancers de la thyroïde augmente sans cesse

La seule enquête épidémiologique existante au Japon en rapport avec la catastrophe nucléaire de Fukushima concerne un diagnostic réalisé pour environ 380 000 jeunes, mineurs au moment de la catastrophe. Avant 2011, l’incidence du cancer de la thyroïde des enfants au Japon était de 0,35 cas par an pour 100 000 enfants ; un seul nouveau cas de cancer de la thyroïde de l’enfant chaque année devait donc advenir dans la préfecture de Fukushima. Or, à ce jour, 160 cas de cancer thyroïdien sont confirmés et 35 enfants sont en attente d’une opération. Malgré ce résultat significatif, l’Université de Médecine de Fukushima affirme que la catastrophe nucléaire de Fukushima n’a pas eu d’influence sur l’augmentation des cancers de la thyroïde des enfants. Cherchez l’erreur.

... http://www.fukushima-blog.com/2018/03/s ... shima.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Messagede bipbip » 26 Juin 2018, 22:52

A propos de Fukushima, discussion le 27 juin à Rennes

Fukushima et ses invisbles vient de paraître aux éditions des mondes à faire. C’est le deuxième numéro des Cahiers d’enquête politique. Comme son titre l’indique le livre parle des sept années qui viennent de s’écouler entre aujourd’hui et l’explosion, en 2011, de trois réacteurs dans la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi suite à un tsunami.

Mercredi 27 juin à 18h à la maison de la grève (horaire décalé pour pouvoir participer au rassmblement de soutien à Bure).

Comme son titre le suggère les textes parlent de tout l’impalpable, de l’insaisissable qui persiste à la catastrophe nucléaire. les invisibles c’est en premier lieu les particules d’iodes ou de césium qui contaminent l’air, les parcs et la nourriture. Celles-là même qui ont été minutieusement mesurées par tous ceux qui ont appris à se servir sur le tas de compteurs Geiger DIY afin d’établir une vérité s’opposant aux discours patriotiques rassurants. Les invisibles, ce sont également les "cervelles radioactives", nom que l’on donne à ceux qui tentent encore d’alerter sur les dangers de la situation malgré la gestion gouvernementale niant les effets de la catastrophe. Les invisibles, ce sont aussi les habitants des villes et campagnes proches de Fukushima à qui l’on a coupé les aides aux logements afin qu’ils reviennent vivre sur ces lieux hautement toxiques. C’est également les travailleurs journaliers à qui l’on fait subir des doses mortelles pour refroidir la centrale dont le coeur continue encore aujourd’hui de brûler. Les invisibles c’est aussi tout ceux qui ont quitté une zone allant de Fukushima à Tokyo pour aller construire des communautés de vies ailleurs au Japon.
L’invisible, la grande invisible, c’est peut-être enfin, la catastrophe nucléaire elle-même, qui semble être tout simplement enfouie sous une importante dose de mensonge et de propagande. Ainsi depuis 7 ans TEPCO et le gouvernement n’ont cessé de culpabiliser, voire criminaliser tout ceux qui ne voulaient pas "aller de l’avant" et "dépasser la catastrophe". C’est de cette manière que deux ans après l’explosion des réacteurs et le gel du nucléaire qui s’en ait suivie, une première centrale a repris. Aujourd’hui, toutes fonctionnent à nouveau et un programme de nucléaire militaire est même en route.

Fukushima et ses invisibles est un livre qui nous parle à tous car il saisit ce que veut dire vivre dans la catastrophe et vivre dans la gestion de la catastrophe (sa prise en main gouvernementale). Plus personne ne peut nier que cette situation est aujourd’hui partagée par "la terre entière". C’est un fait tant matériel que métaphysique.

Enfin Fukushima et ses invisibles forme un recueil précieux parce qu’il analyse sous plusieurs aspects toutes les tentatives de résistances qui ont été menées : la série de manifestations qui secoua le pays pendant deux ans, le soutien aux travailleurs journaliers, les mesures de radioactivités, la parole des mères de Fukushima et le seïsme que celle-ci aména dans le mouvement féministe japonais, la desertion de la métropole tokoyïte...

C’est de tout cela que nous parlerons avec les éditeurs et les camarades japonais.

https://expansive.info/A-propos-de-Fuku ... -juin-1085
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Messagede bipbip » 28 Juin 2018, 16:56

Présentation de Fukushima et ses invisibles

Notre Dame Des landes vendredi 29 juin 2018
18h au Taslu

Sept années se sont écoulées depuis les explosions de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi. Et la catastrophe se poursuit. Chaque jour, des nucléides radioactifs se déversent dans l’air, l’eau et le sol. Pire, ce processus est amplifié par la politique du gouvernement japonais, qui distribue dans le monde entier des produits alimentaires irradiés, et force les principales municipalités du pays à prendre en charge les déchets radioactifs (notamment sous forme de remblais). Le gouvernement libéral démocrate persiste dans sa posture pronucléaire, proréarmement, et promarché. Dans le même temps, les initiatives populaires se multiplient pour protéger les corps, les esprits et l’environnement : relevés de la radioactivité par divers collectifs de mesures, évacuations volontaires, batailles juridiques, blocages, manifestations et actions de rue. Mais l’élan de ces luttes a été insuffisant.

L’accident de Fukushima a suscité d’innombrables discours. Face à l’urgence et à l’ampleur du désastre, la plupart d’entre eux ont façonné l’idée d’une « Crise Humaine » que réglerait une solution unique, une sorte d’union sacrée des dirigeants, des partis, des mouvements sociaux, dépassant les distinctions de classe et de caste. Mais le « problème Fukushima » n’est pas social ou politique ; il s’apparente plutôt aux « hyper-objets » conceptualisés par Timothy Morton. Il implique des choses, des temporalités et des échelles spatiales qui échappent en grande partie aux humains et qui pourtant leur sont intimement présentes : trou noir, biosphère, système solaire, plutonium, uranium.

Le désastre nucléaire est irréversible et conduit à deux pertes fatales pour les êtres planétaires. Par leur pouvoir de mutation et de destruction des processus génétiques, les nucléides radioactifs réduisent les possibilités du futur. Tôt ou tard, nous serons tous irradiés ! Et de ce fait, c’est notre lien à la terre, autrefois considéré comme le fondement des « communs », qui est touché. Autrement dit, les radiations n’atrophient pas seulement les ressources, mais aussi nos aspirations, notre capacité à créer des « communs ».

La présentation du livre aura lieu en présence de certains des auteurs et d’autres camarades japonais.

Image

https://zad.nadir.org/spip.php?article5886
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Messagede bipbip » 01 Juil 2018, 15:39

Présentation « Fukushima et ses Invisibles »

Rencontre avec plusieurs auteurs japonais du livre et le collectif éditorial des éditions Des mondes à faire

Montreuil (93) dimanche 1er juillet 2018
à 18h Café-librairie Michèle Firk
La Maison de l’Arbre / La Parole Errante, 9 rue François Debergue

Image

Nous recevons plusieurs des auteurs japonais du livre, et le collectif éditorial des éditions des mondes à faire, pour discuter "Fukushima et ses invisibles" paru le 25 avril 2018.

"Le 11 mars 2011, un tsunami ravage la côté nord-est du Japon. Les jours suivants, trois réacteurs explosent dans la centrale de Fukushima Daïchi. À cette catastrophe s'en est ajoutée une autre : la gestion gouvernementale du désastre. Loin d'être un accident désormais sous contrôle, le drame se poursuit par mille conséquences plus ou moins visibles : pollution, déplacements de populations, bouleversements des intimités.

À travers le récit de six activistes japonais, ce livre tente de penser autrement le désastre nucléaire. Un phénomène qui remet en cause la texture même de la matière doit, aussi, être abordé comme une catastrophe métaphysique."

Comme de coutume à la librairie, la discussion sera suivi d'un pot convivial.

https://openagenda.com/cafe-librairie-m ... invisibles
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Messagede bipbip » 05 Juil 2018, 17:07

Rencontre autour de Fukushima

jeudi 5 juillet 2018
à la Maison de Mandres (2 rue de Vinelle, Mandres-en-Barrois) à partir de 19h.

Image

https://vmc.camp/2018/06/27/5-juillet-r ... fukushima/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Messagede bipbip » 16 Juil 2018, 20:42

Un liquidateur à Fukushima

Nous retrouvons Minoru Ikeda dans un café du centre de Paris : un ancien ouvrier de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi. Nous tentons quelques mots dans le trop sommaire japonais que nous connaissons ; la timidité d’Ikeda se dissipe en un sourire. Nanako Inaba, sociologue, l’accompagne — elle traduira. L’homme, facteur de profession, s’était porté volontaire pour intervenir sur le site au lendemain de l’accident nucléaire qui frappa son pays en mars 2011 ; on les appelle, depuis Tchernobyl, les « liquidateurs ». Il dénonce à présent les mensonges de l’État japonais et n’entend pas que des hommes aient été « sacrifiés » pour rien : militant antinucléaire, il aspire à une prise de conscience internationale et à la mise en relation des travailleurs du nucléaire aux quatre coins de la planète.

... https://www.revue-ballast.fr/un-liquida ... fukushima/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Catastrophe nucléaire au Japon à Fukushima

Messagede bipbip » 29 Juil 2018, 22:06

Le Couvercle du soleil

Image

Film : « Le Couvercle du soleil »

Cela fait cinq ans que la catastrophe de Fukushima a eu lieu, et déjà l’oubli. Éloignées les angoisses, éloignés les gros titres. À la Une maintenant, tout va bien, le monstre s’est ré-endormi. Tout est sous contrôle après Tchernobyl, Three Mile Island, les « cocottes minutes de la mort », les centrales nucléaires sont toujours là et la vapeur tourne à plein régime.

Les choix politiques et les décisions sont suicidaires pour l’humanité. D’après les autorités médicales au Japon, la moitié des jeunes de 18 ans (300.000) suivis dans la région de Fukushima présentent à l’analyse soit des cancers de la thyroïde, soit des nodules, soit des modifications génétiques irréversibles. Le même constat a déjà été fait par l’association Les enfants de Tchernobyl, car les cancers infantiles de la thyroïde sont particulièrement préoccupants. Sans compter le reste de la population, et tout ce qui fait la « vie ». C’est un crime que de perpétuer la mise en œuvre que représente le principe de la destruction atomique.

Alors, oui, il faut aller voir ce film courageux. Oui, il faut aller voir Le Couvercle du soleil, un film fiction qui retrace les décisions du pouvoir japonais de l’époque, le combat contre la société gérante Tokyo Electric Power Company (TEP-CO). Au moment où le gouvernement français essaye de vendre les EPR, au moins, au Japon, une grosse production cinématographique pose le problème du nucléaire au Japon comme ailleurs et à l’opposé de l’obscurantisme, en France, des CEA et consorts. Allez le voir, ça met de l’oxygène dans les têtes.

Claude (Ami d’AL)

Futoshi Sato, Le Couvercle du soleil, 2016, 2h12

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité