Gaz de schiste : infos et mobilisation

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Gaz de schiste : infos et mobilisation

Messagede arseoo » 30 Déc 2010, 09:29

Gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes : la mobilisation s’organise !

lundi 27 décembre 2010

Lundi soir, a eu lieu à St Jean de Bruel (Aveyron) la première réunion publique d’information sur les autorisations d’exploration de gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes. Organisée par des journalistes (Fabrice Nicolino, Marine Jaubert) et par José Bové, cette manifestation a réuni plus de 400 personnes.

La salle des fêtes de ce petit bourg était pleine à craquer d’une foule venue des environs, mais aussi des départements limitrophes. Du riverain curieux, au militant écologiste chevronné, en passant par les associations les plus variées - de spéléologues, de pécheurs - tous attendaient des explications. Après un exposé très documenté sur les impacts potentiels d’une exploitation des gaz de schiste, des pistes ont été développées pour continuer à échanger des informations et pour préparer la mobilisation citoyenne.

Pour Martine Laplante, présidente des Amis de la Terre : « Les Amis de la Terre étaient présents, car notre fédération est très engagée dans la lutte contre les projets néfastes à l’environnement et aux populations locales des industries extractives. Et dans le cas présent, les risques sont aussi gigantesques que les projets eux-mêmes : des millions de m3 d’eau pollués de façon irréversible, un paysage saccagé, des infrastructures de transport et d’exploitation polluantes. »

Les Amis de la Terre, contrairement à ce qui a pu être dit, n’étaient pas initiateurs ni organisateurs de cette soirée, mais ont voulu y contribuer en invitant leurs adhérents et sympathisants à se rendre à cette réunion. Ils remercient les organisateurs de leur avoir permis de partager ce moment riche en échanges fructueux.

Martine Laplante continue : « Le Larzac est bien connu pour sa grande capacité de résistance et il y a fort à parier que la ténacité et l’opiniâtreté de ses habitants, même quelques dizaines d’années après leur premier grand combat, n’auront rien perdu de leur vivacité. »

Les Amis de la Terre se sont engagés à contribuer au développement d’outils d’information et de mobilisation pour soutenir les luttes locales pour un moratoire sur l’exploitation des gaz de schiste.
http://www.hns-info.net/spip.php?article27329

Regardez le film, c'est une catastrophe ÉNORME si nous ne l'empêchons pas! il y a urgence!
http://www.dazibaoub.fr/article.php?art=18955
arseoo
 
Messages: 3
Enregistré le: 22 Déc 2010, 13:50

Re: Gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes : la mobil

Messagede Pïérô » 06 Jan 2011, 01:16

Dans basta!, http://www.bastamag.net/article1363.html :

Énergie polluante

Le Larzac en lutte contre le gaz de schiste

Par Agnès Rousseaux (4 janvier 2011)

La contestation prend de l’ampleur contre les permis d’exploration de gaz de schiste, accordés dans le Sud de la France. Mi-décembre, le député européen José Bové a demandé un gel des prospections sous le plateau du Larzac et dans les autres départements concernés. Le 20 décembre, trois cent personnes ont décidé de constituer un « comité de vigilance », lors d’une réunion à Saint-Jean-du-Bruel (Aveyron). Elles ont demandé aux communes impliquées de prendre des arrêtés municipaux – similaires aux arrêtés anti-OGM – pour empêcher les forages. Le 3 janvier, le conseil municipal de Sainte-Eulalie-de-Cernon (Aveyron) a voté à l’unanimité une demande de moratoire.

Les permis d’exploration ont été délivrés – dans l’indifférence quasi-générale – en mars dernier par le ministère de l’Environnement. Le « permis de Nant » (Aveyron), attribué au groupe américain Schuepbach Energy, allié avec GDF-Suez, autorise pour 3 ans des forages sur une zone de 4.400 km² dans la région. Le groupe Total a obtenu un permis de prospection de 5 ans sur une surface équivalente, du sud de Valence au nord de Montpellier, en passant par le Parc national des Cévennes, et le groupe suisse Mouvoil un permis autour d’Alès (Gard). Total a déjà annoncé son intention d’investir 37,8 millions d’euros dans ce projet.

Les opposants demandent un débat public sur ces projets. « La ruée des firmes gazières sur les Cévennes et le Larzac laisse présager un nouveau combat fondamental pour la sauvegarde de nos ressources naturelles », a déclaré José Bové. Les élus de Sainte-Eulalie-de-Cernon estiment que l’exploitation des gaz de schiste constituerait une destruction programmée du territoire. Les gisements convoités sont situés au cœur des ressources d’eau potable du Larzac. Les méthodes d’extraction très polluantes du gaz de schiste, par fragmentation hydraulique, nécessitent de multiples forages, parfois très près des habitations, et de grandes quantités d’eau. Outre le risque d’explosions près des habitations, cette exploitation peut entraîner des déversements toxiques de produits chimiques et une contamination des eaux souterraines.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes : la mobil

Messagede Pïérô » 19 Jan 2011, 09:20

conférence ce mercredi 19 janvier, Toulouse :

mercredi 19 janvier 2011 à 20h30

Salle du Sénéchal 17 rue de Rémusat (métro Capitole) 31000 Toulouse

Gaz de schistes : toujours plus loin, toujours plus cher, toujours plus sale ! Les impacts des pétroles et gaz non-conventionnels.

Malgré la controverse et les dangers entourant cette technique d’extraction aux Etats-Unis (grave pollution des nappes phréatiques, grosse consommation d’eau, pollution de l’air, destruction des paysages, etc.), le 30 mai 2010, notre « Ministère de l’Ecologie » octroyait - sans consultation - à plusieurs compagnies extractives, plus de 4000 km2 pour l’exploitation de gaz de schiste autour du plateau du Larzac.

Que sont ces gaz de schiste ? Quel modèle de développement énergétique et économique se profile derrière cette ruée. Toujours plus d’énergie fossile ?

Pour répondre à ces questions, les Amis de la Terre Midi-Pyrénées vous proposent une conférence débat à Toulouse qui sera animée par Aloys Ligault chargé de campagne Responsabilité Sociale et Environnementale des Entreprises/Industries Extractives aux Amis de la Terre France.




http://toulouse.indymedia.org/spip.php?article46493
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes : la mobil

Messagede Pïérô » 20 Jan 2011, 11:24

de France nature envionnement :

Gaz de schiste : face au mur, la France met les gaz !

France Nature Environnement et ses associations membres ont découvert avec stupéfaction le très grand nombre de permis exclusifs de recherche pour des hydrocarbures non conventionnels, en particulier les gaz de schiste, délivrés par le précédent ministre de l'environnement Jean-Louis Borloo sur des superficies considérables, sans que la moindre information n'ait été donnée au public et aux associations, en contradiction avec la convention d'Aarhus[1].

Hydrocarbures mon amour : chaud devant !

Le renchérissement du pétrole rend très concurrentielles des ressources d'hydrocarbures dites non conventionnelles, jusque là délaissées, trop chères et trop dangereuses à exploiter. Hélas, si la hausse du prix du pétrole rend les énergies renouvelables désirables, elle pousse aussi l'homme dans ses retranchements tant il est devenu en un siècle dépendant aux hydrocarbures. Qu'importe que ces hydrocarbures soient responsables du réchauffement climatique qui menace notre pérennité ! Qu'importe que la France se soit engagée à diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre ? Qu'importe le risque de pollution des eaux pour lesquelles nous nous sommes engagés, avec toute l'Europe, à atteindre le " bon état " à partir de 2015, demain donc ?

Gaz de schiste : micro-tremblements de terre et pollutions importantes

La fracturation hydraulique, technique utilisée à ce jour pour exploiter les gisements de gaz de schiste aux Etats-Unis et au Canada, est d'une grande violence puisqu'il s'agit de créer des micro-tremblements de terre pour fracturer la roche en envoyant des milliers de mètres cubes d'eau, de sable et de divers produits chimiques (plus de 500), dont des produits cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques, afin de récupérer le gaz. De plus, chaque puit ne pouvant drainer qu'une petite quantité de gaz, il faut en creuser un très grand nombre, très proches les uns des autres, avec l'emprise au sol et l'impact paysager induits. Ces forages ont déjà provoqué la pollution de nappes phréatiques rendues impropres à la consommation aux Etats-Unis, jusqu’aux nappes fossiles où l’eau était intouchée depuis des milliers d’années.

Ouvrir le débat face au risque

Dans ces conditions, FNE s'interroge sur l'opportunité d'aller vers cette technique. Pour Bruno Genty, président de France Nature Environnement " Il est clair que, une fois les permis de recherche exclusifs distribués, une fois les investissements faits par les industriels pour rechercher les zones exploitables, l'exploitation aura bien lieu si les gisements découverts sont suffisamment rentables quels qu'en soient les risques environnementaux. C'est donc bien avant de commencer les recherches qu'il faut se poser la question de l'éventuelle exploitation en évaluant les conséquences prévisibles ".

Face aux informations éparses sur les permis de recherche exclusifs délivrés durant l'année 2010 pour des hydrocarbures non conventionnels, la fédération France Nature Environnement (FNE) demande aux ministres en charge de l'environnement et de l'énergie de saisir la commission nationale du débat public (CNDP) avant toute décision d’exploitation et de prendre un moratoire pour les autorisations déjà délivrées. Elle demande en outre à l'Europe une expertise sur la cohérence des politiques européennes afin de vérifier si l'éventuelle exploitation de ces hydrocarbures menace la mise en œuvre des directives eau et énergie-climat.

1] Convention d'Aarhus : la convention d'Aarhus porte sur l'accès à l'information, la participation du public au processus décisionnel et l’accès à la justice en matière d’environnement.

http://www.fne.asso.fr/fr/gaz-de-schist ... s_id=12052
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps


Re: Gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes : la mobil

Messagede Pïérô » 03 Fév 2011, 17:21

Réunions publiques d'information :

Collectif Ardéchois "Stop au gaz de schiste"

Depuis mars 2010 le Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement a permis à des sociétés multinationales d'explorer le territoire en vue d'exploiter le gaz de schiste.

Un collectif ardéchois rassemblant des citoyens, des associations, des organisations syndicales et politiques s'est constitué pour affirmer son refus de l'exploration et de l'exploitation du gaz de schiste.

Ce refus repose sur les éléments suivants :

- l’absence totale d'information de la population et de débats publics,
- les conséquences environnementales désastreuses (pollution des réserves d'eau potable, du sol et des sous-sols),
- l’aberration énergétique et la fuite en avant que ce choix représente à l'heure de la lutte contre le changement climatique,
- les ravages socio-économiques (agriculture, tourisme,...),
- les atteintes irréversibles à la santé (produits mutagènes, reprotoxiques ou cancérigènes).


Réunions publiques d'information :

Mercredi 2 février 2011 : St Pierre Deschausselat 19 h salle des fêtes, réunion débat apéro.

Jeudi 3 février 2011 : Lussas (Pg), présence du collectif, 20 h cinéma ou salle des fêtes selon l'affluence. Affiche présentation.

Vendredi 4 février 2011 : Les Vans, 20h30 grande salle du centre d'accueil, présence du collectif.

Vendredi 4 février 2011 : Rocles, 20h salle de la mairie (auberge espagnole à partir de 19 h).

Samedi 5 février 2011 : Joyeuse 20h30 grand fons Cinéma.

Mardi 8 février 2011 : Vallon Pont d'Arc 20h15, salle des fêtes, réunion publique en présence de Pierre Rabhi et du collectif . Communiqué du 24/01/2011 de l'association Vigi-nature. Contacter l'association viginature@laposte.netCette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. pour les affiches et tracts à diffuser qui seront prêts dès lundi 31 janvier.

Jeudi 10 février 2011 : Villeneuve de Berg, réunion publique salle Omnisport, 20h30, présence du collectif.

Mardi 15 février 2011 : Valvignères 20h30 salle des fêtes en face du restaurant de la Tour brisée.

Vendredi 18 février 2011 : Chambonas à 20 h.

Vendredi 4 mars 2011 : Payzac (horaire à préciser).



3 PETITIONS :

- Demande gel immédiat des prospections et la suspension des permis de recherche de gaz et pétrole de schiste sur l'ensemble du territoire français.
Pétition http://www.petitions24.net/gaz_de_schiste__non_merci
version papier pétition
- Pétitions pour un moratoire sur l'exploitation des gaz de schiste :
Cyberaction N°/389
puis 2è pétition suite à l'éventuelle réponse adressée après signature de la pétition 389 Cyberaction N°/389 B


http://www.frapna-ardeche.org/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes : mobilisa

Messagede Pïérô » 14 Fév 2011, 11:17

"GASLAND" de l’américain Josh Fox (anglais sous-titré en français) :
http://www.nonaugazdeschiste.org/gazland-le-film/
http://www.dailymotion.com/video/xg7g0q ... 1-7-doc-ch


Projection du film "GASLAND"à Toulouse le mardi 22 février.
à 20h15, Mairie annexe du Pont des Demoiselles, 7 Av. Saint-Exupéry (dans l’entrée du supermarché Casino : suivre le fléchage « Amis de la Terre » c’est au 3° étage).
http://toulouse.indymedia.org/spip.php?article46779
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes : mobilisa

Messagede Pïérô » 15 Fév 2011, 13:39

sites
. collectif du Lot : http://nonauxgazdeschistelot.blog4ever. ... 69854.html
. collectif ardéchois : http://stopaugazdeschiste07.org/
un forum : http://gazdeschistefrance.forumgratuit.fr/
agenda des évènements (rassemblements, débats publics...) : http://gazdeschistefrance.forumgratuit.fr/calendar
pétition : http://www.petitions24.net/signatures/g ... _non_merci


Nathalie Kosciusko-Morizet à Sarlat le 17 février : manifestation contre les gaz de schiste

Nathalie Kosciusko-Morizet sera à Sarlat le jeudi 17 février pour accompagner le maire UMP dans sa campagne d’usine à gaz de schiste.

Tous et toutes à Sarlat le 17 février ! Montrons-leur que nous ne voulons pas de leurs vilaines et terribles usines à gaz et pétrole !

NON AU GAZ DE SCHISTE
NI CHEZ NOUS NI CHEZ LES VOISINS
NI AUJOURD’HUI NI DEMAIN


Organisons-nous et venons très nombreux à Sarlat le faire savoir !

N’oubliez pas le forum pour un éventuel covoiturage : http://gazdeschistefrance.forumgratuit. ... ovoiturage

Le temps est désormais venu d’agir, de mettre les actes au diapason des paroles. C’est le nombre qui rendra l’action crédible.

Et même si ça ne fait pas tout, n’oubliez pas d’aller signer la pétition : http://www.petitions24.net/signatures/g ... _non_merci ; plus de 41000 signatures. objectif 50000, faites passer l’info.

Il faut convaincre, convaincre encore.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes : mobilisa

Messagede Pïérô » 16 Fév 2011, 15:37

Programme pour le rassemblement du 17 :

-14H : Rendez vous devant la mairie , distribution des tracts .
(le but est d'alerter la population en allant à sa rencontre)

-17H30 RDV à la mairie avec tous les citoyens réunis afin d'aller à la réunion cantonale pour réclamer un débat public sur cette problématique .

Merci d'imprimer chacun de votre coté les tracts et d'amener banderoles , pancartes , masque a gaz ,cocardes, porte voix et tous autres accessoires que vous jugerez utiles afin de nous faire remarquer .


Le comité de vigilance "Gaz de schiste" du sarladais.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes : mobilisa

Messagede Pïérô » 17 Fév 2011, 12:05

Appel à création d'une coordination nationale des comités locaux, et AG le Samedi 26 février à St Marcel-les-Valence (26) :

création de la coordination nationale des comités locaux
« Gaz de schiste, non merci ! »


Samedi 26 février 2011, de 9H à 13H,
salle municipale de St Marcel-les-Valence – place de la mairie.

Suite à la délivrance de plusieurs permis de prospection de gaz et de pétrole de schiste en France, la mobilisation s’organise. Plusieurs collectifs d’opposition se créent sur les territoires concernés, des réunions d’information sont organisés tous les soirs, des collectivités prennent des délibérations, la pétition Gaz de schiste, non merci ! rencontre un très vif succès, etc.

Il est urgent de regrouper toutes les forces des comités locaux afin d’obtenir l’abrogation des permis de prospection. Ce refus de l’exploration et de l’exploitation du gaz et du pétrole de schiste repose sur les éléments suivants :
- l’absence d’information et de débat public,
- les conséquences écologiques désastreuses (pollution des réserves d’eau
potable, du sol et des soussols),
- l’aberration énergétique et la fuite en avant que ce choix représente,
- les ravages en terme socio-économiques (agriculture, tourisme, …)
- les atteintes irréversibles à la santé (produits cancérigènes, métaux
lourds…).

Pour ces raisons, nous vous invitons à déléguer des membres de votre collectif local pour participer à la création de la coordination des collectifs «Gaz de Schiste, non merci ». La salle ne pouvant accueillir que 150 personnes et par soucis d’efficacité, merci de limiter à 4 le nombre de
représentant par collectif. ATTENTION : les interventions se feront donc au nom des collectifs et non en nom propre, au nom d’organisations politiques ou au nom d’une collectivité territoriale.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Proposition d’ordre du jour :

1) Création de la coordination et fonctionnement
2) Communication interne et externe
3) Point juridique : où en est-on, quelles procédures à engager ?
4) Financement
5) Echange avec le Canada : présence et intervention de Pierre Battelier, chargé
par le collectif anti-
Gaz de schiste du Canada de faire le lien entre les résistants de part et
d’autre de l’Atlantique
6) Initiatives et actions communes
7) Autres points à aborder

Un point presse sera organisé à 13H après la réunion.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes : mobilisa

Messagede barcelone 36 » 17 Fév 2011, 18:10

Gaz de schiste : les régions demandent l'annulation des permis d'exploration
Energies | Aujourd'hui à 15h54 | Actu-Environnement.com

L'association des régions de France (ARF), réunie en assemblée générale mercredi, a adopté une position commune exprimant la ''vive opposition (des régions) à l'exploitation des pétroles non conventionnels impliquant des techniques d'extraction extrêmement dommageables pour l'environnement'' et dénonçant ''la récente réforme du code minier qui a largement simplifié les procédures''.

Les présidents des principales régions concernées (Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, PACA et Languedoc-Roussillon), soutenus par ''l'ensemble des régions'', demandent l'annulation des permis d'exploration délivrés par Jean-Louis Borloo. L'association dénonce ''l'absence totale d'information aux élus locaux lors de l'octroi de ces permis d'exploration, qui portent sur des surfaces de plusieurs milliers de km², parfois situées dans des zones protégées comme les parcs naturels régionaux'' et demande que les régions soient ''systématiquement consultées pour tout nouveau permis qui ne pourrait être accordé sans leur avis conforme''.

Afin de légitimer sa demande, l'ARF indique que, selon plusieurs études scientifiques françaises et canadiennes, ''les eaux usées et sursalées résultant de l'exploitation des gaz de schiste s'apparentent à des déchets dangereux'' et précise que depuis 2002, les régions ont à charge de planifier la gestion de ce type de déchets.

Face à la montée de l'opposition, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, et Eric Besson, ministre de l'Energie, ont annoncé le 2 février le lancement d'une mission sur les gaz et huiles de schiste, confiée au Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies (CGIET) et au Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD). Ils ont également demandé aux industriels bénéficiant de permis d'exploration de reporter leurs travaux.

Sophie Fabrégat
Avatar de l’utilisateur-trice
barcelone 36
 
Messages: 566
Enregistré le: 04 Oct 2009, 13:28

Re: Gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes : mobilisa

Messagede bipbip » 21 Fév 2011, 08:49

Paris, 25 février : Le collectif d'Ile de France, organise une projection de Gasland suivie d'un débat le 25 février à 19h30 au Comptoir Général (80, quai de Jemmapes, 75010 Paris).


Villeneuve De Berg, 26 février :
Une manifestation est organisée à Villeneuve De Berg en Ardèche le samedi 26 février de 14h00 à 18h00 pour dire non à l’exploration du gaz de schiste.
Deux forages sont prévus dans l’année sur cette commune.
Rassemblement à 14h au rond point des pommiers (sur N102).


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30503
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes : mobilisa

Messagede barcelone 36 » 25 Fév 2011, 19:23

[Ardèche] LA CNT CONTRE LE GAZ DE SCHISTE
Manifestation Samedi 26 février 2011 à Villeneuve de berg
La légitime émotion et la très forte colère de la population ardéchoise contre le projet de forages en vue de l’exploitation du gaz de schiste a entrainé « l’union sacrée » de toutes les forces : politiques, associatives, syndicale ou à titre individuel.

Une telle union, renforcée par une mobilisation de cette ampleur, peut permettre de faire capoter - momentanément ? - la prospection dans notre région du moins, mais ailleurs ?

Nous sommes cependant convaincus qu’il est indispensable et urgent de s’attaquer aux causes réelles motivant la décision des « pétroliers » et du gouvernement.

La société capitaliste, qui traverse une grave crise financière et énergétique, est prête à tout pour perpétuer son système inique basé sur l’exploitation démesurée des ressources énergétique fossiles, de la nature et de l’Homme ; et ce pour le seul profit d’une minorité de privilégiés.

C’est contre ce système que nous devons axer nos efforts : réorienter la production et la distribution des biens et des services pour satisfaire les besoins des humains sur toute la planète. Vaste programme... Mais c’est bien la réunion de toutes les luttes (sociales, écologiques...) contre nos exploiteurs qui permettra d’atteindre une société libre, juste, égalitaire et fraternelle.

Manifestation Samedi 26 février 2011 à 14h à Villeneuve de berg RDV rond point de pommier RN102

Confédération Nationale du Travail CNT - Interpro 07
18, Avenue de Sierre
07200 AUBENAS
06 79 37 32 87
Avatar de l’utilisateur-trice
barcelone 36
 
Messages: 566
Enregistré le: 04 Oct 2009, 13:28

Re: Gaz de schiste dans le Larzac et les Cévennes : mobilisa

Messagede bipbip » 27 Fév 2011, 01:32

Plusieurs milliers de personnes réunies contre les gaz de schistes en Ardèche
LEMONDE.FR avec AFP | 26.02.11 | 18h20 • Mis à jour le 26.02.11 | 18h21

Plusieurs milliers de personnes, dont José Bové, ont convergé samedi 26 février en Ardèche pour le premier rassemblement national contre l'exploitation du gaz de schiste. Derrière le slogan "No gazaran", entre 10 000 (selon la préfecture) et 20 000 personnes (d'après les organisateurs) ont fait, le temps d'un après-midi, du petit bourg de Villeneuve-sur-Berg l'épicentre de l'opposition croissante à l'exploitation de ce gaz emprisonné à 3 000 mètres sous terre.

A pied, à vélo, en poussette, en voiture ou en autocar, une foule bigarrée et bon enfant, venue de tout l'Hexagone, s'est rassemblée sur une aire de repos au bord de la route nationale, interdite à la circulation, pour dire "Stop au gaz de schiste". En contrebas, la plaine de Mirabel, des fermes, des vignes, des cultures, un camping. Au loin, les montagnes si chères à Jean Ferrat. Ici, "ils risquent de forer deux puits" et d'ériger une torchère, pour brûler les gaz, explique Guillaume Vermorel, spéléologue et l'un des initiateurs du rassemblement.

"Ils"? Les industriels Schuepbach Energy et GDF-Suez qui ont obtenu un permis pour explorer 930 km2 autour de Villeneuve. Deux autres permis, dits de Nant (Aveyron) et Montélimar (Drôme), ont été accordés en mars 2010 par les services de l'ancien ministre de l'environnement, Jean-Louis Borloo. Devant la fronde grandissante des élus locaux et régionaux, des riverains et des écologistes, Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé début février la suspension des travaux d'exploration dans l'attente des conclusions d'une mission d'évaluation des enjeux environnementaux, en juin.

INQUIÉTUDES AUTOUR DES NAPPES PHRÉATIQUES

Principales inquiétudes des opposants : la pollution des nappes phréatiques et les dégâts sur les activités rurales et touristiques. Pour extraire ce gaz, il faut effectivement forer des puits tous les 200 mètres et y injecter des millions de m3 d'eau additionnée de sable et de produits chimiques afin de libérer les particules gazeuses. Même "la collectivité n'a rien à y gagner, sauf qu'elle devra entretenir les routes abîmées par les camions", insiste M. Vermorel.

Pour José Bové, député européen Europe Ecologie, fer de lance de la contestation et présent au rassemblement, l'exploitation de ces gisements pose la question du "gaspillage énergétique". "Il est temps de se demander comment on rend l'énergie plus efficace, renouvelable et non destructrice de l'environnement", plaide l'ancien du Larzac. A ses yeux, il n'y a qu'une issue à la mobilisation, née en quelques semaines seulement "du mépris des citoyens et des élus" par le gouvernement et des entreprises qui "jouent aux apprentis sorciers": l'abrogation des permis.

Pour appuyer leur combat, les différents collectifs départementaux se sont par ailleurs constitués samedi matin à Valence en coordination nationale. Dans la foule, barbe blanche et cheveux longs, Alain Gibert, maire écologiste de Rocles, estime qu'"il se passe la même chose qu'avec les OGM : les populations ne sont pas consultées". Et les maires non plus. Alors, dans sa commune ardéchoise de 240 habitants, il a pris, comme contre les OGM, un arrêté pour interdire l'exploitation de ce gaz. A ce jour, la préfecture ne l'a toujours pas contesté. Et la culture des OGM est interdite en France.



webdito de la commission écologie d'Alternative Libertaire sur le sujet :

Mondialisation capitaliste

Ruée vers le gaz de schiste

Pour calmer les inquiétudes légitimes des populations, des associations, des collectifs, des syndicats paysans et sous la pression des élu-e-s des régions concernées, la ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet a annoncé le 4 Février qu’elle lançait avec Eric Besson une mission interministérielle pour déterminer les impacts économiques, sociaux et environnementaux de l’exploitation des gisements de gaz de schiste.

Jean-Louis Borloo, loin des prétentions affichées lors de son Grenelle de l’environnement, avait accordé en 2010 trois permis d’exploration de gisements de gaz de schiste en Aveyron, dans la Drôme et l’Ardèche. Le site Internet d’information Médiapart a relevé l’existence d’un permis attribué dès 2006 qui a donné lieu en 2007 à des forages d’exploration en Haute-Garonne et en Ariège selon la technique très controversée de la fracturation hydraulique, méthode réservée habituellement à l’exploitation. De même, l’entreprise canadienne Vermillon, premier producteur de pétrole sur le sol français, a réalisé l’an passé deux opérations de fracturation hydraulique sur sa concession de Champotran en Seine-et-Marne. Elle cherche à extraire, à partir d’anciens puits forés dans les années 80, de l’huile de schiste, forme non conventionnelle du pétrole.

On ne peut que condamner l’absence totale d’information et de concertation avec les habitant-e-s lors de l’octroi de ces permis ’’d’exploration’’ qui portent sur des surfaces de plusieurs km², parfois situées dans des zones protégées. Face à cette situation, les habitant-e-s et élu-e-s commencent à s’organiser et des collectifs se forment entre autres en Picardie, dans le Larzac, dans l’Hérault, le Gard, demandant l’annulation des projets d’exploration et a fortiori d’exploitation. La contestation est déjà forte, et l’Association des Régions de France a relayé les inquiétudes citoyennes, en demandant l’abrogation des permis autorisés vue l’absence d’information sur l’impact sanitaire et environnemental de l’exploitation des gaz de schiste.


Qu’est ce que la méthode de fracturation hydraulique ?

Le gaz et l’huile de schiste (hydrocarbures non-conventionnels), sont respectivement une forme de gaz naturel et de pétrole, mais au lieu d’être contenus dans des poches géologiques comme les hydrocarbures dits conventionnels, ils se trouvent disséminés dans la roche (le schiste). Pour faire remonter le gaz de schiste, on réalise un forage vertical de deux ou trois kilomètres puis à l’horizontale, grâce auquel on provoque dans les sous-sols des microséismes par explosion puis injection d’eau sous haute pression mélangée à un cocktail de centaines de produits chimiques (biocides, lubrifiants, détergents, de compositions souvent tenues secrètes). Cette technique, développée par le géant américain de l’armement Halliburton, nécessite d’énormes quantités d’eau, d’énergie (les machines marchent au diesel), de produits chimiques, implique l’allée-retour de milliers de camions, et est au final bien plus émettrice de gaz à effet de serre que l’extraction de gaz et pétrole conventionnel.

L’exemple américain, où 450 000 puits sont déjà en activité, démontre tristement les impacts dramatiques de l’exploitation du gaz de schiste. Des sels dissous venant des sols peuvent se mélanger à l’eau (métaux lourds, arsenic, sulfates, carbonates et éventuels radio-nucléides : radon, uranium) et atteindre les nappes phréatiques qui se retrouvent polluées par des eaux empoisonnées et sursalées. Ces eaux se diffusent ensuite dans les sols, les rendant impropres à l’agriculture, et se retrouvent parfois dans le circuit d’eau potable, empoisonnant la population. De même, le rejet de gaz cancérigènes, neurotoxiques, ou généralement polluants, se traduit par une augmentation des maladies respiratoires, des cancers, et des pluies acides dans les régions concernées.

Le gaz de schiste joue un rôle important dans l’approvisionnement en gaz naturel des États-Unis depuis le début du XXIe siècle, quand la flambée des prix des hydrocarbures a rendu ce type d’extraction rentable. Face à la menace d’une pénurie de ressources en gaz naturel, la possibilité d’exploiter le gaz de schiste a multiplié par deux la richesse du sous-sol mondial en hydrocarbures, et suscite la convoitise des gouvernements et des multinationales. L’augmentation de la production de gaz de schiste aux États-Unis et au Canada pourrait contribuer à empêcher la Russie, le Qatar, et l’Iran de décider des augmentations de prix.

Le Conseil européen, de plus en plus inquiet du peu de diversité géographique de l’approvisionnement en gaz naturel de la région (75 % du gaz importé provient seulement de 3 pays : Norvège, Russie, Algérie), et probablement préoccupé par la situation politique en Afrique du Nord et Moyen Orient qui renchérit le prix des hydrocarbures, a proposé le 4 Février l’exploration de gisements de gaz de schiste comme une solution, au grand dam des organisations environnementales qui préfèreraient voir l’Europe adopter des mesures contraignantes sur l’efficacité énergétique et les économies d’énergie.


Révoltez-vous !

D’une manière générale, l’exploitation des hydrocarbures non conventionnels est un moyen pour les multinationales de l’énergie de repousser de 150 années la durée de vie des énergies fossiles afin de consolider et d’accroître leurs profits avec la bénédiction de gouvernements soumis à leurs intérêts privés. Cette question souligne le caractère à la fois mortifère et criminel du capitalisme. Gouvernants et capitalistes agissent ainsi car ils sont dans la toute puissance. Les nuisances et les souffrances qu’elles occasionnent, ils ne les ignorent pas, mais pour eux il s’agit de quelque chose de secondaire. En effet, elles affecteront les populations, mais pas leurs dirigeants qui trouveront toujours les moyens de se mettre à l’abri.

Sans une vigilance constante, sans la mobilisation des populations, les gouvernements satisferont l’avidité des grands groupes, au besoin en surfant sur la mode écolo… Ainsi en plein délire de « green washing » l’administration Obama estime que l’intensification de l’exploitation du gaz de schiste permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Interrogé au sujet de la polémique causée par l’exploitation possible en France de ce gaz, le pdg de Total s’est dit « agacé ». « S’il faut demander l’autorisation pour avoir le droit un jour de demander l’autorisation, on va commencer à tomber dans la paperassie inutile » a dit Christophe de la Margerie pour justifier le fait que les licences étaient accordées sans enquêtes publiques.

Cynisme, culte du secret, manipulation de l’opinion, arrogance, tout semble permis à ceux qui pensent pouvoir continuer encore longtemps à abuser de leur pouvoir. C’est bien cela qu’il s’agit de balayer pour vivre libres, égales-ux et stopper la destruction de la vie par le capitalisme. Alors faisons le nécessaire pour que la colère monte et que le gaz de schiste explose à la tronche de ceux qui se croient pour encore longtemps les maîtres du monde.

La commission écologie d’AL, le 26 février 2010


http://www.alternativelibertaire.org/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30503
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Gaz de schiste : mobilisation

Messagede Pïérô » 01 Mar 2011, 13:17



bové ce remet en avant et en scène sur ce coup,
et les Québéquois sont actifs, car en plus de la langue, il y a un combat partagé.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Suivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité