Lutte anti THT

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: Lutte anti THT

Messagede Pïérô » 30 Aoû 2014, 00:14

Dimanche 31 aout

Assemblée antinucléaire et antiTHT

Image


Beaucoup de choses à discuter et préparer après les assemblées du printemps qui ont abouti au texte Antinucléaire ? Pas que ! http://antitht.noblogs.org/1732

Ce que nous souhaitons faire dans l’ouest, l’actu antinucléaire et antiTHT, ce qui se met en place dans l’est : festival Nuke Off, Bure 365, travail de l’assemblée antinucléaire Grand t’Est…

Rendez-vous à 10h à la grange de Montabot, chacunE amène de quoi manger/partager pour le midi.

http://antitht.noblogs.org/1757
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte anti THT

Messagede Pïérô » 10 Oct 2014, 06:53

Dimanche 12 octobre

ASSEMBLÉE ANTI-THT & ANTI-NUKE DE L'OUEST

à 10h, La Grange de Montabot (50), la Bossardière – à gauche sur la route Percy-Montabot 1 km après le gros pylône

- Faire le point sur le recueil sonore.
- Avancer sur la perspective d’un évènement à la grange au printemps 2015.
- Info antiTHT et antiNuke d’ici et d’ailleurs
- Point sur l’antirep juridique
- Point sur la diffusion de "Antinucléaires ? Pas que !"

montabot[@]riseup.net / pylones[@]riseup.net
tél : zero6 51 67 94 44
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte anti THT

Messagede bipbip » 12 Déc 2014, 01:40

Samedi 13 décembre, à Embrun (05)

Manifestation Contre la THT, le nucléaire & son monde

à 11h, à Embrun (05), près de l’Office du Tourisme (Place du Gal Dosse)

suivie d’une assemblée et d’un pique-nique partagé

Nous nous opposons à la THT parce que c’est l’artère de l’énergie nucléaire parce que le nucléaire c’est la guerre et le cancer parce que des alternatives existent parce que cela va massacrer toujours plus la vallée parce que lutter nous rend plus fort-e-s et plus solidaires parce qu’il n’y a que l’État et les patrons qui s’en frottentles mains parce que nous pouvons empêcher leurs projets !

Le projet de lignes à Très Haute Tension avance petit à petit. Un pylône design en démo à L’Argentière, La Déclaration d’Utilité Publique signée par les ministres et la prefecture, des piquets de repérages qui poussent ça et là...

L’État et Réseau de Transport d’Électricité pensent avoir gagné la partie et pouvoir bousiller un peu plus la vallée, mais c’est sans compter les habitant-e-s de la vallée et des alentours, leurs ami-e-s, toutes celles et ceux qui ne veulent pas voir ce projet se réaliser et qui mettront à la fonderie leur “beau pylône design tout neuf” !

Sous prétexte de modernisation, on nous vend de nouvelles lignes THT pour continuer de tisser le réseau européen de transport de l’énergie nucléaire. C’est clair, seul le nucléaire peut fournir une énérgie assez puissante pour alimenter les réseaux de 225 000 à 400 000 volts sur des milliers de kilomètres. Ces lignes ont été multipliées depuis quelques années et partout, elles ont croisé résistances et déboulonnages : que ce soit dans le Cotentin et le Maine pour distribuer la production du futur réacteur EPR ou en Catalogne pour exporter le nucléaire jusqu’au sud de la méditerrannée. On pouvait penser qu’après Fukushima, le nucléaire batterait de l’aile, mais pas du tout ! La France le développe et l’exporte un peu partout : centrales EPR à Flamanville et en Chine, centrale expériementale ITER prévue pour 2020 à Cadarache, THT partout... Il faudra donc apprendre à vivre partout avec un dosimètre et une combinaison ? Sans oublier que le nucléaire civil est indissociable du militaire : que ce soit dans la production ou la recherche les deux sont étroitements liés. Pas de bombe atomique sans centrale, pas de centrale sans bombe atomique.

Ici, ce projet qui va dé-gurer encore plus la vallée devrait permettre de rabouter de futurs lignes en augmentant la puissance transportable entre la Provence et la Maurienne : des THT relieraient les centrales du Rhône à la Maurienne et la Maurienne à l’Italie. La boucle serait ainsi bouclée, la toile de RTE enserre tout les territoires. Ce quadrillage de lignes devrait aussi servir à transporter l’électricité produite par la futur centrale à bois E-ON de Gardanne qui elle se nourrira du bois des fôrets du Sud-Est : des Cévennes aux Hautes-Alpes, en passant par la Provence. Coupes rases en perspectives ! Et puis, on pense aussi au projet dévastateur du TGV Lyon-Turin qui s’il est achevé un jour devrait être très gourmand en énergie...

FACE À LA THT, AU NUCLÉAIRE ET SON MONDE : NE NOUS LAISSONS PAS FAIRE NI EN HAUTE DURANCE, NI AILLEURS

notht05 (chez) riseup.net

http://antitht.noblogs.org/1780
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Lutte anti THT

Messagede bipbip » 15 Déc 2014, 07:10

Vendredi 19 décembre à Saint-Lô (50)

Mobilisation contre la THT

Réunion (pas publique) de présentation et de concertation du projet à 14H30 par RTE.
Mobilisation à cette occasion contre ce projet à 14h.

RTE projette donc de construire une nouvelle ligne THT dans le Cotentin sous couvert d’un projet hydrolien au large du Raz Blanchard. Mais il s’agit bien d’une nouvelle autoroute de l’électricité pour interconnecter les différents pays européens, avec une liaison Cotentin-Angleterre en 320 000 V avec une capacité de 1,4 GW (production d’un EPR environ) dénommée FAB. FABuleux, non ?

Selon RTE, [l]a nouvelle interconnexion FAB permet d’accompagner la transition énergétique des deux pays en garantissant le raccordement des énergies renouvelables existantes et en projet de part et d’autre de la Manche. Pour EDF, dont RTE est la filiale, il est question d’un EPR qui n’en finit pas de se construire à un bout de la ligne et de deux autres qui en sont au terrassement de l’autre côté de la ligne et donc de la Manche. À chacun sa vision du renouvelable...

Comme toujours et comme pour la ligne Cotentin Maine, RTE se targue de concertation. Le projet est bouclé, tout juste si le calendrier des travaux n’est pas décidé. Il est donc temps pour discuter au sens de RTE, c’est-à-dire présenter ce qu’ils feront que les populations soient d’accord ou non, tout en prenant soin de recueillir les avis de celle-ci, ainsi va leur démocratie. Nous proposons d’en discuter autrement, autour d’un repas auberge espagnole, pour envisager et discuter notamment de ce que nous pourrions faire le 19 décembre 2014 à Saint Lô, mais aussi tout au long du premier trimestre 2015 où RTE se propose de présenter son projet et les travaux envisagés de manière publique cette fois dans l’aire d’étude que RTE se propose de valider ce 19 décembre, laquelle concerne 22 communes.

Histoire de bien s’informer, il est préférable de s’imprégner de la littérature de RTE sur le sujet : http://www.rte-france.com/sites/default ... b_v2.4.pdf

Contact :
montabot arobase riseup.net / zéro6 51 67 94 44
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Lutte anti THT

Messagede Béatrice » 21 Jan 2015, 18:52

samedi 31 janvier 2015 à CHÂTEAUROUX-LES-ALPES à 17 h 30

salle des fêtes, 05380

Pour en finir avec les lignes à Très Haute Tension, le nucléaire et le monde qui va avec !

THT : la tension monte !
Une soirée proposée par des collectifs de la vallée en lutte contre la THT et les Rions de Soleil

Prix libre
pour financer les actions des collectifs locaux et de l’assemblée

17h30 - PROJECTION
de Remballe ton élek !
sur la lutte contre les lignes THT et le nucléaire dans l’Ouest (Cotentin-Manche...)

18h30 - ASSEMBLÉE
de vallée
pour réunir les collectifs locaux, pour se coordonner, pour échanger et agir, pour imaginer les suites de la lutte...

21h - CONCERT
avec Dialcaloiz (Rock- Val de Suse)
+ DJ surprise

+ accident nucléaire programmé... Ramenez vos pastilles d’iode !

et aussi ...
- Pizza au feu de bois à partir de 20h avec le four mobile du Val de Suse
- Infokiosque : des bouquins, des brochures, des textes à lire, à emporter et à propager

Pour informer ou être informé-e, pour contacter les collectifs :
notht05 [at] riseup.net
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2735
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Lutte anti THT

Messagede bipbip » 07 Mar 2015, 16:57

Un nouveau blog sur la lutte contre le projet de THT en Haute Durance (05) (et plus encore)

Un blog contre la THT, le nucléaire et le monde qui va avec ; un site internet pour diffuser des rendez-vous et des textes dans la vallée ; pour partager des idées et des analyses sur les luttes en Haute Durance, mais aussi ailleurs ; pour être solidaire, pour agir, pour échanger des tuyaux, pour pouvoir partager ce qui se passe ici au-delà des frontières géographiques et étatiques.

http://notht05.noblogs.org/


Pourquoi nous ne voulons pas de la THT ? Le tourisme et son monde :

La vallée de la Durance tire son nom de sa rivière autrefois capricieuse
qui traverse une grosse partie de la région PACA (Provence-Alpes-Côte
d’Azur) du nord au sud.
Cette vallée est une voie de communication importante et ancienne, du col
du Montgenèvre marquant la frontière avec l’Italie jusqu’à son débouché
dans le Rhône en dessous d’Avignon.
Porte ouverte vers le sud, le climat sec aux accents méditerranéens domine
largement la haute-vallée (de Tallard à Briançon) entourée de montagnes
élevées.

C’est dans ce contexte géographique des Hautes-Alpes que depuis le début
du Xxème siècle l’aménagement du cours d’eau puis des massifs avoisinant
s’est opéré.
Besoin de la maîtrise de l’eau afin de réaliser de l’électricité pour les
usines comme celle de l’Argentière-la-Bessée en 1909 (usine Pechiney qui
fermera ses portes en 1987). Développement par ailleurs du tourisme
climatique et de montagne au fur et à mesure du siècle comme le rappel ce
concours de ski organisé à Montgenèvre en 1907.
L’économie de la vallée s’oriente alors principalement vers le tourisme
dès lors que les industries déclinent.

Les Hautes-Alpes comptent 142 000 habitants et possèdent une capacité
d’accueil de 387 000 lits¹.
C’est dire si le département est orienté vers le secteur des loisirs qui
peut représenter jusqu’à 75% de l’activité dans le Queyras ou 50% dans le
briançonnais. Le PIB du département le doit à 80% au tourisme.

Le projet de la THT (ligne électrique à très haute tension) est lié
officiellement à cette économie touristique.
Nécessité de renouveler un réseau électrique vieillissant d’une part et
prévision de la hausse de la consommation énergétique sur le département
d’autre part.
Si un pylône en cache forcément un autre, c’est aussi que le débat sur la
THT vise trop souvent à camoufler certaines réalités économiques et
d’aménagements du territoire.
En 2007, 9100 personnes dépendaient directement du tourisme sur le
département.
C’est un fait, le tourisme est essentiel ici, en parler reste important
mais émettre des critiques et des réserves sur son développement semble
défendu. Il existe malgré tout de bonnes raisons d’apporter des éléments
pour alimenter un débat sur ce sujet.

L’activité touristique est sans cesse remise en question par les acteurs
du marché, éternels insatisfaits des scores pas assez importants en
matière de chiffres d’affaires, d’hébergements, de qualités, de
transports, quand il n’est pas question de s’en prendre à la météo.
Le conseil général des Hautes-Alpes a tenu le 5 juin 2014 des assises du
tourisme. A la suite d’un bilan apparemment en « état d’urgence », il
fallut redéfinir des priorités : moins de concurrence interne au
département, mieux partager les efforts, accroître la fréquentation,
augmenter les retombées économiques et améliorer la rentabilité.

Qu’est-ce que cela signifie au juste ?
Le tourisme sous toutes ses formes nécessite l’installation
d’infrastructures capables de supporter le flux engendré par son propre
développement. (routes, réseaux ferroviaires, construction de logements,
acheminement de l’électricité…).
Le conseil général est attiré par les chiffres exorbitants des Pays de
Savoies (sorte de label et entité territoriale regroupant les départements
de la Savoie et Haute-Savoie) et veut rivaliser à l’endroit où la «
puissance d’enchantement de l’industrie touristique repose sur sa capacité
à faire oublier son caractère précisément industriel ²».

L’acceptation de la THT s’inscrit dans cette démarche. Accepter celle-ci
c’est aussi approuver des projets tout aussi nuisibles sur les territoires
et de faire passer la pilule pour des projets futurs ( projet de tunnel
vers l’Italie par exemple) en se disant que de toute manière vu que
l’infrastructure existe déjà , pourquoi ne pas en accepter une de plus.

Comme un bras levé sur un tableau Excel, le scénario de croissance de la
ligne THT passe de 180MW en 2008 à une prévision de 300MW sur un scénario
haut en 2020. Dans ce mauvais film en perspective le scénario des acteurs
du tourisme voudrait s’aligner sur ces courbes enchantées.
Développement industriel du tourisme et THT sont à mettre dans le même sac.

C’est dans ces perspectives de développement que les mentalités se forgent
aussi.
Lignes électriques pour renforcer le réseau en cas de pic de consommation,
comme les stations de ski en raffolent lors de la création de neige
artificielle. Un article de « avant » dans Charlie Hebdo consacré à ce
tourisme et à sa fin, nous rappelent ces chiffres ahurissant, 25 000kwh
pour un hectare de piste par an sans compter la consommation astronomique
d’eau. Il s’agit bien de cela, un avenir hors-sol où la technologie et les
réseaux à flux tendus pérennisent des pratiques qui n’ont jamais été
remises en question.
Un article plus récent dans Courrier International, intitulé les Alpes
vues par la presse étrangère semble aller dans le même sens. Le
journaliste suisse, connaissant particulièrement l’impact des stations de
sports d’hiver dans son pays, parle de « fuite en avant des stations et
d’usines à ski suréquipées » en ce qui concerne la France (Rhône-Alpes en
l’occurrence).
Avec ses 7 milliards d’euros annuels, les sports d’hiver représentent pas
loin de 18% de l’économie touristique nationale.
Les Hautes-Alpes ne sont donc pas épargnées par ses nouveaux
investissements comme en témoigne l’ouverture récente du centre
balnéo-ludique « Durancia » à Montgenèvre, 3600m2 pour des bassins
chauffés au gaz et bar lounge au caractère feutré des palaces parisiens du
XIXème (présentation sur le site officiel).
Les promoteurs de ces artifices maintiennent la consommation au plus haut
degré, afin que, lors d’une nouvelle saison touristes comme travailleurs
de ce secteur puissent faire perdurer cette féérie du marchandising
(nouvel équipement pour ne pas avoir l’air ringard, essayer une nouvelle
discipline pour se démarquer des collègues de bureau…) et du confort
absolu.
Le tourisme c’est donc aussi la mentalité que vont adopter les locaux pour
accueillir au mieux les vacanciers et surtout ne pas s’opposer à des
critiques de ce système.4 Sachant qu’eux aussi sont désormais des
touristes à d’autres moments.
Chaque discipline sportive comporte ses codes comme chaque station sait
fidéliser une clientèle (familles, budgets aisés, riders…). Les stations
créent alors leur marque et leurs idoles qui sont érigées en fierté locale
(Serre-Chevalier, la station de Luc Alphand).
Préparer la saison, rentrer son argent pour enfin profiter avec le départ
des touristes, et espérer être touriste à son tour, comme un petit rentier
est fier de son pactole.
Alors on pourra dépenser son argent dans d’autres montagnes en découvrant
que la vie est chère et en rétorquant que 48,50 euros par jour et par
personne c’est la limite acceptable (il s’agit du prix que dépense en
moyenne une personne dans les Hautes-Alpes et qui reste le plus bas de la
région PACA).

Le problème est donc ici et ailleurs, comme le nucléaire. La montagne est
un lieu de misère au XIXème jusqu’au fort développement du tourisme
hivernal de l’après-guerre, si bien qu’on la quitte pour s’installer
ailleurs afin de bénéficier de conditions de vie plus favorables. Des
décennies plus tard, les montagnes à skis sont devenus des zones au cadre
de vie privilégié. Sur la route de l’office du tourisme, des centaines de
logements vides la majorité de l’année, équipés du dernier confort à la
mode. Le décor paraît même devenu trop banal pour être décrit. Les
anciennes lignes électriques sont démontées ou rénovées, certaines sont
construites en aériennes ou souterraines. Tout sera en marche pour les
prochaines vacances, il ne faut surtout pas changer de modèle
Le saisonnier se transforme en travailleur du BTP à l’inter-saison, les
travaux peuvent reprendre.5
Les touristes reviennent avec les saisons, les travailleurs s’appliquent à
rendre la carte postale plus belle que la saison précédente et le tour est
joué, ou presque.
Consommation des territoires dans ce qu’ils ont de plus récréatifs et
consommation des individus dans ce qu’ils ont de plus fragiles.

Nombreux sont ceux qui réfléchissent les territoires différemment que
comme un parc d’attractions directement branché sur une centrale nucléaire
(ou centrale biomasse dans ce cas précis).
Pas évident de descendre dans la rue, de se mettre en mouvement quand le
bulletin météo prévoit un soleil d’azur après une forte chute de neige.
Et pourtant, c’est bien ce qui se trame dans la vallée.
Alors si certains s’exclament que personne ne connaît les Hautes-Alpes, ce
n’est peut-être pas par ce tourisme-là que le département gagne à être
connu, mais plutôt par le courage de ses habitants dans les luttes à mener
contre celui-ci et ses infrastructures allant de pairs.

Non, aucun tapis rouge ne sera déployé ni pour la THT ni pour le Tour de
France !
Cette économie touristique reposant essentiellement sur la société
salariale avec ses 5 semaines de congé par an est à rejeter.
Quand 65% des français ne partent jamais en vacances l’hiver³, il existe
des raisons de ne pas se plier aux lois du marché touristique.
Les territoires sont trop perçus comme des vitrines dans lesquelles chacun
devrait participer activement sans s’attarder sur l’envers de ce tableau
idyllique : dégradations écologiques, conditions déplorables du travail
saisonnier, pas de possibilité décisionnelle pour les habitants, fortes
disparités économiques au sein d’une même vallée, acceptation de la
technologie de contrôle et gadgetisation des pratiques (des puces RFID
dans les forfaits de skis à l’e-tourisme).
Bref, le marketing peaufine les contours d’une économie touristique
largement ancrée dans le système capitaliste mondialisé. Les territoires
n’ont plus qu’à revendre une image de ce qu’ils sont déjà : des zones
fragilisées par l’idéologie de la croissance et du sport spectacle.


notes :

1: site des assises du tourisme 05 en 2014

2: Rodolphe Christin : L’usure du monde, critique de la déraison
touristique éd : l’échappée

3: chiffre de l’INSEE (40% des cadres partent une fois sur deux l’hiver
contre 9% des ouvriers, 8% des français partent au ski) la différence
entre classes sociales est bien marquées, insistons sur le fait que les
médias évoquent les départs annuels au ski comme une pratique
majoritairement répandue au sein de la société française.

4 : Civilisations : Spatialités et territorialités du tourisme
Dialectique du flux et de l’ancrage dans les Alpes.
Toutefois, l’enjeu apparaît particulièrement important dans les régions
touristiques des Alpes dans la mesure où la culture touristique et les
processus sociaux d’auto-identification valorisent depuis longtemps les
idées de cohésion sociale et de singularité locale nées d’un rapport
particulier avec l’environnement, quitte à ce que ces représentations
prennent à l’occasion la forme de stéréotypes. Pour ces raisons, les
sociétés rurales alpines attachent une importance particulière à
l’expression de leur singularité quand elles ont conscience que cette
dernière constitue une ressource symbolique nécessaire à leur identité
collective et une ressource économique, nécessaire au développement
touristique.

5 : Avec un chiffre d’affaires total de près de 3,8 milliards d’euros pour
l’ensemble des entreprises des Hautes-Alpes, l’activité économique a
affiché une grande stabilité en 2014 (+ 0,1%), selon le tableau de bord
que vient de publier la direction départementales des Finances Publiques.

http://notht05.noblogs.org/post/2015/03 ... risme-2-0/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Lutte anti THT

Messagede Béatrice » 12 Mar 2015, 18:39

samedi 14 mars 2015 à EYGLIERS (Hautes-Alpes) à 17 h 30 Salle des fêtes, 05600

Soirée contre le projet de lignes à Très Haute Tension en Haute-Durance (05)
THT pas de baisse de tension !

- 17h30 : Projection d’un film : ce ne sera bien sûr pas le même que la dernière fois !
- 18h30 : Assemblée de vallée : pour discuter autour du projet, de la lutte, pour avancer sur les propositions de l’assemblée de janvier
- 21h : Concert avec Queyras Brothers & Sisters (chanson festive)
et DJ LEO

et aussi : Couscous bio, bar, infokiosque

Soirée à Prix libre

http://notht05.noblogs.org/post/2015/02 ... e-tension/

Des flyers et affiches sont disponibles à Embrun, Guillestre, l’Argentière et Briançon.
Si vous voulez en récupérer pour les diffuser par chez vous, écrivez à notht05 chez riseup.net

//// Des textes, des rendez-vous sont régulièrement publiés sur le site http://notht05.noblogs.org
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2735
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Lutte anti THT

Messagede bipbip » 22 Mar 2015, 01:45

THT : Lignes sous tension

Le 13 décembre, Le Dauphiné libéré s’effraie  : « La France peut-elle encore mener à bien des grands travaux ? » Après Notre-Dame-des-Landes, Sivens et Roybon, des contestations de lignes électriques à très haute tension (THT) révèlent la stratégie commerciale d’EDF et l’entourloupe de la « transition énergétique ».

Coïncidence  : ce 13 décembre à Embrun, bourg paisible des Hautes-Alpes rivé au lac artificiel de Serre-Ponçon, une manifestation réunit trois cent personnes contre un de ces grands projets utiles au Kapital  : la « rénovation » du réseau de transport électrique de la Haute-Durance. Réseau de transport d’électricité (RTE) envisage, pour toute rénovation, d’augmenter sa capacité de 63 000 à 150 000 volts, et de rajouter 80 km de lignes à 225 000 volts. Ça va chauffer, mais les Embrunais ne l’entendent pas de cette esgourde.

Construites en 1936, les lignes arrivent en fin de vie. Mais pourquoi une telle démesure ? Parce que les experts de RTE envisagent un doublement de la consommation électrique d’ici à 2050. Au moment même où les communicants officiels nous abreuvent de « sobriété » énergétique, l’affaire ne manque pas de sel. Officieusement, l’association Avenir Haute Durance (AHD) nous révèle que ces lignes permettront surtout de « desservir le marché italien » pour offrir des débouchés à la centrale de Marcoule. En effet, Enel Internazionale, homologue italien de RTE, admet être en pourparlers avec la France au sujet d’une ligne reliant les deux pays [1].

Le 6 octobre 2014, la ministre de l’écologie Ségolène Royal reconnaissait l’utilité publique de ces lignes à très haute tension entre Gap et l’Argentière-la-Bessée. La contestation prenait forme et mettait à jour ses divergences  : « L’association AHD et d’autres luttent contre cette THT depuis plusieurs années, explique Camille du collectif contre la THT, mais ils militent pour l’enfouissement de la ligne. » Pour Camille au contraire, « nous ne pouvons pas nous satisfaire d’une telle position. Il n’y a aucune remise en question du nucléaire lorsque l’on propose l’enfouissement. Certes, la région est belle et la ligne passera aux portes du parc naturel des Écrins [2], mais nous ne pouvons limiter nos arguments à un enlaidissement de la nature. Attaquer la THT, c’est attaquer le nucléaire dans ses flux. [3] »

Camille poursuit sa charge contre EDF  : « Ils parlent de “sécuriser la distribution électrique” et d’“assurer les interconnexions”. Mais il n’en est rien. Ces projets se multiplient partout et pas seulement en France. On parle d’un projet de 2 000 km pour un coût de 15 milliards d’euros. En calibrant le réseau électrique pour l’exportation, l’État et l’industrie ont décidé de faire de l’énergie un marché spéculatif. » Pour l’instant les travaux n’ont pas débuté. « Les soirées et discussions vont se multiplier dans les mois à venir. On va en parler un maximum dans la vallée. En attendant les travaux… ». À une heure du Val Susa, RTE a peut-être du souci à se faire.

À l’autre bout de l’Hexagone, dans le Nord-Pas-de-Calais, le doublement d’une ligne THT est elle aussi contestée. Perturbations de débats publics, manifs et petites échauffourées émaillent depuis deux ans l’entreprise participative de RTE. Ici aussi, la ligne THT permettra le commerce international de l’atome. Vers la Belgique notamment. Surtout, les justifications de RTE trahissent les dessous de la transition énergétique  : si la France compte baisser la part du nucléaire de 50 % sans fermer de centrale nucléaire, elle doit arithmétiquement construire d’autres sources électriques. Sur la côte picarde et bientôt au large du Tréport (76), 141 éoliennes de 200 mètres de haut promettent aux derniers pécheurs artisanaux une reconversion dans le chômage à temps plein. C’est ainsi que, transition énergétique aidant, les lignes THT arriveront bientôt à saturation  : « Le renforcement de la ligne […] apportera des possibilités supplémentaires d’échanges interrégionaux et transfrontaliers [et permettra] l’accueil sur le territoire régional de futurs moyens de production, comme la production éolienne offshore. [4] »

Que l’électricité soit d’origine nucléaire, éolienne ou photovoltaïque, les lignes THT participent à entretenir le dogme d’une course énergétique sans fin. Dans le Nord et les Hautes-Alpes, des groupes encore minoritaires l’ont compris.


Notes

[1] « Attention, haute tension », Le Canard enchaîné, 17/12/14.

[2] « Les randonneurs qui fréquentent le GR50 (100 millions euros de retombées par an pour le département) croiseront la ligne seize fois sur leur chemin », reporterre.net.

[3] Et c’est d’ailleurs une bonne idée comme en témoigne un rapport confidentiel d’EDF  : « Lorsque les écologistes militants, qui sont aujourd’hui axés sur le nucléaire, prendront dans leur collimateur les lignes THT, la situation risque d’être grave, car si l’on peut protéger les centrales nucléaires par des barbelés et éventuellement des pelotons de CRS, ce n’est pas le cas des pylônes », rapport Lefevre, 13 avril 1983.

[4] Rte-ligne-avelingavrelle.com.

http://cqfd-journal.org/THT-Lignes-sous-tension
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Lutte anti THT

Messagede Pïérô » 24 Mar 2015, 17:12

27 mars 2015 – soirée projection avec Are Vah!, à la grange de Montabot (50)

À Jaïtapur, le gouvernement indien veut installer la plus grande centrale du monde, six 6 EPR de chez Areva… dont deux ont fait l’objet d’une signature de contrat…
Un projet auquel la population est hostile. Mais l’Inde s’est ouverte au marché du nucléaire civil.
Le documentaire nous plonge dans une ambiance grave, au cœur du village de Sakrinate, à 350 km au sud de Mumbai, où près de huit mille pêcheurs travaillent aux abords du site choisi pour la centrale. Non loin de là, les producteurs des meilleures mangues du monde se voient aussi menacés…
Alors qu’aucun de ses réacteurs ne fonctionnent au monde, alors que celui de Flamanville n’en finit pas de se construire, l’EPR symbolise assez bien une industrie du nucléaire désastreuse mais capable malgré tout d’infliger à marche forcée, ses nuisances, ses dangers et sa radioactivité.

Petit aperçu du film : ARE VAH ! – Teaser - https://vimeo.com/96933862

18h30 – Accueil et apérohttp://www.arevah-blog.com/wp-content/uploads/2014/06/02_web.jpg
19h – repas à prix libre
20h – projection/discussion en présence de la coréalisatrice.

la Grange de Montabot, La Bossardière
à gauche sur la route Percy-Montabot, 1 km après le gros pylône




Image

Dimanche 29 mars 2015, 10h

Assemblée antinucléaire & antiTHT

Parmi tout ce dont on pourra choisir de discuter à l’occasion de cette assemblée, il y aura assurément :
– la préparation des prochaines discussions à la grange de Montabot,
– la préparation de notre Banquet du 16 mai et du WE qui va avec,
– le camp du côté de Bure avec ce qu’on fait par ici pour la camp.
– Les chantiers à venir à la Grange (couverture, etc)
– La mobilisation qui se prépare pour le 1er octobre 2016 avec le Collectif Anti Nucléaire Ouest (CANO)

Déjeuner en mode auberge espagnole, apportez vos bons petits plats !

montabot arobase riseup point net / pylones arobase riseup point net / tél : zero6 51 67 94 44

La Grange de Montabot

http://antitht.noblogs.org/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte anti THT

Messagede Béatrice » 19 Avr 2015, 18:24

vendredi 24 avril 2015 à EMBRUN à 9h Château de la Robéyère, 05200

Rassemblement sous Très Haute Tension


RTE fête en grandes pompes le début des travaux de la THT… invitons-nous à leur fête !
Ces messieurs pensent peut-être qu’ils vont pouvoir attaquer le massacre de la dernière grande vallée des Alpes préservée pour leur business et ceci en toute tranquiité ; c’est sans compter sur notre détermination : nous ne laisserons pas ces multinationales décider pour nous de l’avenir de notre vallée et de nos enfants. C’est notre santé, notre qualité de vie et notre économie touristique qui sont en péril.

Ne baissons pas les bras ! La lutte ne fait que commencer !!!

Soyons nombreux et bruyants pour crier notre désaccord et leur gâcher la fête !

amenez : banderoles, de quoi faire du bruit, serpentins, cotillons, pétards, apéritif… Tenue correcte exigée

Vendredi 24 avril, prenons le train : départ Briançon 7h58/L’ABC 8h13/Montauphin 8h27 /arrivée Embrun 8h41 Pour le covoiturage, mêmes lieux mêmes heures Retrouvons nous 10 minutes avant pour choisir notre mode transport

Le vendredi 24 avril à 9h au Château de la Robéyère (Embrun)
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2735
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Lutte anti THT

Messagede bipbip » 28 Avr 2015, 09:57

Dans les Hautes-Alpes, le projet de ligne à haute tension génère de la tension

Dans la vallée de Haute-Durance (Hautes-Alpes), RTE, filiale d’EDF, envisage de reconstruire intégralement le réseau haute tension. Un projet coûteux et inutile pour les opposants, qui servira à exporter de l’énergie nucléaire, alors que la rénovation de l’ancienne ligne et les énergies renouvelables sont une alternative.

- Embrun (Hautes-Alpes), reportage
http://www.reporterre.net/Dans-les-Haut ... -projet-de
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Lutte anti THT

Messagede Pïérô » 03 Mai 2015, 16:20

16 & 17 mai 2015 : Banquet de la Grange de Montabot


Image

Nous avons le plaisir de vous inviter à la grange de Montabot pour un grand banquet qui aura lieu le samedi 16 mai 2015 à partir de 12h.

Ce lieu collectif, né en 2012 de la lutte contre la THT Cotentin-Maine, se veut être un outil pour continuer à se voir, s’organiser ensemble notamment lors des assemblées antinucléaires de l’ouest.

Parce que nous sommes nombreux et nombreuses à voir se développer un peu partout de nouvelles constructions de THT et que nous avons décidé de ne pas nous laisser faire, nous aimerions permettre la rencontre entre des personnes et des groupes qui s’organisent contre la THT afin de partager nos expériences.

Parce qu’il nous arrive trop souvent de nous perdre de vue, nous aimerions prendre un moment pour nous retrouver, partager un bon repas, se raconter les histoires de la lutte contre la THT Cotentin-Maine, et d’autres évidemment, et évoquer ce qui nous attend encore.

Après avoir bouloté quelques mets préparés par nos soins, nous proposons d’écouter ensemble des extraits du documentaire sonore réalisé à partir des témoignages audio de certains et certaines d’entre vous.

L’occasion de partager nos souvenirs de lutte, prendre un peu de recul sur les événements, continuer à se soutenir face au rouleau compresseur et garder vivace en nous la détermination qui nous animait et nous anime encore.

Le dimanche, il y aura à une grande assemblée où nous discuterons des luttes qui se mènent actuellement contre des lignes THT ailleurs, vers Lille, dans l’Aveyron, dans les Hautes-Alpes, etc. Des personnes de différents collectifs seront présentes pour nous raconter ce qu’elles vivent et comptent sur vos témoignages pour mieux se défendre et continuer à mettre des bâtons dans les roues de RTE.

Afin d’organiser au mieux cet événement, pourriez-vous nous faire part de votre venue ? (au 06.51.67.94.44. ou sur pylones arobase riseup.net).

http://antitht.noblogs.org/1951
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte anti THT

Messagede bipbip » 21 Mai 2015, 02:47

Journée et assemblée contre la THT

le 30 mai à la Roche de Rame (05)

Après Chateauroux et Eyglier,
le vent de la révolte contre la THT
remonte la vallée

Venez le 30 mai
à la Roche de Rame vous exprimer,
vous informer, vous amuser
pour continuer à lutter
ne rien lâcher!

Motivés, motivés,
faut rester motivés!!!
contre ce grand projet inutile et imposé.

RENDEZ VOUS A LA SALLE POLYVALENTE DE LA ROCHE DE RAME DES 14H
CE SAMEDI 30 MAI

après une chouette après midi avec animations, stands d’info, buvette et crêpe
le film “poubelle la vie” à 18h30 suivi d’une assemblée de vallée et d’un repas.
Pour la soirée, nos amis italiens “Dialcaloiz” suivi de DJ sherpa FM
viendront mettre le feu !

Faites suivre dans toute la vallée
du pied jusqu’aux sommets
de l’ubac jusqu’à l’adret
et au delà !



http://notht05.noblogs.org/

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Lutte anti THT

Messagede Pïérô » 28 Mai 2015, 05:19

Mardi 2 juin, Avelin (59)

Manif anti-THT à Avelin

RTE veut encore consulter... ou plutôt faire semblant et faire croire que tout le monde est d'accord avec son projet, que le dialogue abouti et que « les pylônes en forme de mâts de navire ont suscité beaucoup d'adhésion ».

La prochaine réunion de « pseudo concertation » aura lieu à Avelin.
Sont concernés essentiellement les seuls foyers qui se trouvent à moins de 250 m de la future ligne. Il s'agit de travailler en atelier pour en définir le tracé précis.
Nouveau SIMULACRE puisque ce tracé et le positionnement des pylônes sont déjà arrêtés par RTE.

Aux « chanceux » ayant été conviés à l'atelier, nous suggérons de participer « paisiblement »,
non pas pour faire semblant de travailler sur des cartes mais pour rappeler avec force votre opposition à ce projet précipité, à la puissance surdimensionnée, aux 26 pylônes de 70 m,
aux 20 câbles énormes sur les 5 kms de la Pévèle et demander le report et l'enfouissement.
RTE ne pourra plus dire qu'il n'y a eu aucun dialogue possible avec les rebelles de la Pévèle !

Aux « non chanceux » qui ne veulent pas de ce serpent assassin dans notre contrée remarquable, nous vous donnons rendez-vous dehors.
Venez nombreux à 18h00 le mardi 02 juin 2015 devant le hameau de la Becque à Avelin.

Avec banderoles, panneaux, voix, maillots « non à la THT » ou combinaisons blanches.
Donnez un peu de votre temps pour constituer une haie de « déshonneur » à l'arrivée
des organisateurs RTE. L'union fait la force, ensemble, nous gagnerons.

http://lille.demosphere.eu/rv/3196
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte anti THT

Messagede Pïérô » 04 Juin 2015, 07:29

DIMANCHE 7 JUIN 2015 – 10 h

ASSEMBLÉE ANTINUKE & ANTI-THT
à la Grange de Montabot (50)

– Retour, bilans et petites histoires de banquet, après le temps fort du 16 mai.
– Voir comment se poursuivent les connections entre les luttes anti-THT.
– Rassemblement du CAN-Ouest d’octobre 2016. Retour assemblée CAN-O du 30 mai. Qu’elle implication/participation pour l’assemblée et/ou celles qui y participent.
– Point sur la préparation du Camp de Bure (ici, là-bas et ailleurs)
– Activités et chantiers à la grange (prépa réunion du lendemain).
– ETC !!

http://antitht.noblogs.org/1960
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité