Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 24 Fév 2018, 21:16

Perquisition à Bure : le Réseau “Sortir du nucléaire“ dépose plainte pour violation de domicile
Ce matin, suite à l’expulsion du Bois Lejus, des gendarmes sont entrés par la force dans la Maison de Résistance de Bure. Fracassant les portes et fenêtres, ils ont forcé avec brutalité les personnes qui s’y étaient réfugiées à sortir. Ils ont ensuite procédé à une perquisition des lieux, tout cela sans l’assentiment des habitants de la maison, sans décision du juge des libertés et de la détention et hors la présence des habitants, de représentants de ceux-ci ou de témoins.
Le Réseau “Sortir du nucléaire“, co-propriétaire de cette maison avec l’association Bure Zone Libre, porte donc plainte aujourd’hui pour violation de domicile. Cette plainte sera suivie d’autres actions en justice sous peu. Alors que Sébastien Lecornu n’a que le mot d’ « État de droit » à la bouche, les forces de l’ordre se sont permis, lors de cette opération, de piétiner allègrement les droits les plus élémentaires.
... http://www.sortirdunucleaire.org/Perqui ... -nucleaire

Bure : Greenpeace "appelle les gens à se mobiliser le plus fort possible" contre ce projet "irréversible"
Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire à Greenpeace, a dénoncé jeudi sur franceinfo l'évacuation des opposants au projet d'enfouissement de déchets nucléaires à Bure (Meuse).
Le site de Bure (Meuse), a été évacué jeudi 22 février dès l'aube. 500 gendarmes ont délogé une quinzaine d'opposants au projet d'enfouissement de déchets radioactifs dans le Bois-Lejuc. S'en est suivi une perquisition de la Maison de la résistance de Bure, où une soixantaine de personnes s'étaient barricadées dans les dortoirs, selon un opposant. Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire à Greenpeace France a réagi jeudi sur franceinfo à cette évacuation.
... https://www.francetvinfo.fr/monde/envir ... 23976.html

À Bure, dans un arbre du bois Lejuc, que les militants ont ré-occupé : récit en images
Vendredi matin, une action de ré-occupation du bois Lejuc a été lancée par plusieurs opposants au projet Cigéo. Une journaliste de Reporterre y était sur place et raconte cette journée arboricole. Samedi matin, les gendarmes encerclent le hêtre occupé.
Bure (Meuse), reportage
... https://reporterre.net/EXCLUSIF-A-Bure- ... -re-occupe

A Bure, le gouvernement engage la « concertation » avec gendarmes, bulldozers et arrestations
500 gendarmes ont procédé le 22 février à l’évacuation du Bois Lejuc, près de Bure (Meuse), occupé par les opposants à la « grosse poubelle nucléaire », le projet de centre d’enfouissement de déchets radioactifs (Cigéo). Selon les autorités, le bois, qui s’étend sur 220 hectares, serait entièrement évacué de ses habitants – y compris celles et ceux qui occupaient des cabanes aménagées à la cime des grands arbres, parfois situées à 20 mètres de hauteur. Des escadrons de gendarmerie tentent désormais d’empêcher l’accès à la forêt. Néanmoins dans la matinée du 23, le compte twitter des opposants continuait à diffuser des vidéos sur place, et revendiquait la présence de militants « partout dans la forêt », appelant à « converger vers le bois » et à « manifester partout en France ».
... https://www.bastamag.net/A-Bure-le-gouv ... ldozers-et
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 26 Fév 2018, 08:51

LETTRE OUVERTE à Sébastien Lecornu par les opposant.es à Cigeo/Bure

Lettre ouverte à M. Sébastien Lecornu,

Secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire

Monsieur,

Mardi 20 février 2018, nous avons appris votre déplacement de deux jours sur le site de Bure.

Mercredi 21 février 2018, nous avons pris fortuitement connaissance que vous rencontriez les associations d’opposant.es et d’élus ce vendredi de 9h à 10h30 en préfecture de Bar le Duc, par l’intermédiaire d’un communiqué/planning envoyé aux rédactions des médias. Quelques associations ont été contactées en effet, mais seulement en fin de journée.

Nous avons fait l’effort de répondre positivement à cette demande, malgré ces manières cavalières et le peu d’espoir que suscitait une rencontre aussi tardivement préparée et sans ordre du jour.

Ce jeudi 22 février à 6h du matin, les « Hiboux de Bure » ont du affronter 500 gardes mobiles, venus les déloger sans sommation, au bois Lejuc, sur leurs lieux de vie. La maison de résistance de Bure a fait elle aussi l’objet d’une nouvelle effraction policière.

Etiez-vous au courant de cette opération musclée, qui accompagne votre visite de façon si peu glorieuse, crédible, honorable ? Opération filmée, dont les images passent en boucle sur les médias, preuve que tout était bien anticipé, et que la propagande est plus importante que l’information...

Qui pilote l’avion ? Qui décide quoi ? Intérieur et Transition écologique ou Intérieur contre Transition écologique ?

Du côté du ministre de l’Intérieur, celui-ci a clairement annoncé la couleur : répression aveugle et sans concession, au nom de l’Etat de droit. Même si il s’agit de conforter une agence de gestion des déchets radioactifs dont la présence dans ce Bois Lejuc est contestée devant les tribunaux (4 recours juridiques en attente). Même si l’on sait que le projet Cigéo est un désastre technologique, financier et sociétal annoncé.

Ce ministre a tenu, le jour de votre visite, à montrer les dents et à affirmer son mépris total de toute concertation. Cette opération de communication de grande ampleur met en danger la liberté d’expression et de contestation dans ce pays. C’est la leçon que l’Etat veut faire passer. Vous aussi ?

Qu’en est-il de la position de Nicolas Hulot, en tant que ministre de la Transition écologique et solidaire, membre de ce gouvernement ; en tant qu’homme soucieux de l’avenir de la planète ?

Vous ne nous rencontrerez pas demain vendredi, car il ne peut plus être question comme annoncé, de volonté de concertation, ni de reprendre le dialogue dans ce lourd dossier Cigéo.

Que vous soyez pour ou contre cette opération de communication opérée sur le compte d’une opposition juste, légitime et inébranlable depuis trois décennies, sachez que l’Etat vient d’envoyer un signal d’une brutalité inouïe, indigne d’un Etat de droit, qui présage tout le contraire. Expulser les acteurs d’une cause juste est un acte d’une gravité certaine, qui ne peut éteindre, soyez-en assuré, la contestation. Nous espérons que vous en saisirez, à temps, toute l’importance.

Le 22 février 2018 Les associations d’opposant.es citoyen.nes et élu.es : Burestop55, Bure Zone Libre, Cedra52, Eodra, Habitants vigilants de Gondrecourt-le-Château, MNE, Mirabel LNE, et des Hiboux de Bure


https://zad.nadir.org/spip.php?article5186
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 27 Fév 2018, 09:06

J+4 après la tentative d’expulsion du bois
https://vmc.camp/2018/02/26/j4-apres-la ... n-du-bois/


Selon le Syndicat des avocats de France, l’opération policière à Bure ne respectait pas le droit

Coup de force et fin du dialogue à Bure : 500 gendarmes déployés pour l’expulsion de 15 opposants au projet de Bure !

Alors qu’une réunion était envisagée le 23 février entre le secrétaire d’Etat à l’environnement, Sébastien Lecornu, et les associations opposées au projet de création d’un gigantesque site d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure, les occupants du bois Lejuc ont été expulsés par la force, la veille à 6h00 du matin, avec 500 gendarmes mobiles déployés de manière disproportionnée.

Une fois de plus, les pouvoirs publics choisissent la politique de la criminalisation des oppositions citoyennes alors que la question de l’enfouissement des déchets nucléaires mériterait un débat national d’ampleur eu égard à l’importance et à la complexité des enjeux.

L’Etat croit pouvoir exécuter une décision d’expulsion de nature civile, en usant d’ordonnances sur requête datant de plus d’un an, sans que les occupants n’aient reçu le moindre commandement de quitter les lieux et sans qu’ils puissent utilement saisir un juge avant l’exécution de cette décision afin de faire entendre leurs arguments et de bénéficier de délais, alors que l’Etat ne justifie d’aucune urgence particulière à expulser maintenant et que les occupants sont parfaitement identifiés.

Cette stratégie délibérée d’agir par surprise pour éviter l’office du juge est contraire au droit au procès équitable. Elle a déjà été utilisée à Sivens, et déclarée illégale dans un arrêt du 18 avril 2014 de la cour d’appel de Toulouse, comme étant contraire à l’article 6 de la Convention européenne des droits de l’Homme. Les leçons des erreurs commises à Notre-Dame-des-Landes et Sivens n’ont pas été tirées. Une procédure en rétractation de ladite ordonnance sera déposée dans les prochaines heures au TGI de Bar-le-Duc.

En outre, tout est fait pour empêcher l’exercice des droits de la défense, dans la mesure où les occupants du bois Lejuc, qui ont été arrêtés et placés en garde à vue, sont éparpillés dans plusieurs lieux de privation de liberté. Le SAF s’indigne que des auditions de garde à vue ont eu lieu sans la présence de l’avocat sollicité.

La maison de la résistance, lieu d’hébergement du réseau local Sortir du nucléaire et des différents collectifs qui luttent contre le projet d’enfouissement des déchets nucléaires, a fait l’objet d’une perquisition sans cadre légal et par la force. Une plainte a été déposée hier pour violation de domicile.

Par ailleurs, il convient de préciser que la propriété de l’ANDRA n’est nullement établie à la date d’aujourd’hui. Plusieurs procédures sont en cours à ce sujet. Le respect de l’Etat de droit suppose que ces recours soient examinés avant tout projet d’expulsion, contrairement à ce que déclare le Premier ministre.

Le SAF dénonce cette opération d’expulsion par la force qui ne respecte ni les droits élémentaires des opposants, ni les procédures ni les concertations sur le terrain entre les différents acteurs.


http://lesaf.org/coup-de-force-et-fin-d ... t-de-bure/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 27 Fév 2018, 21:27

Promenades sous escorte en forêt l’après-midi du lundi 26 février
Aujourd’hui, lundi 26, grâce à un trou de 24h entre deux arrêtés d’interdiction de circulation, des copain.e.s ont pu se promener « librement » (c’est-à-dire après un contrôle d’identité et escortés par des gendarmes) sur la voie romaine, le long du bois Lejuc. Le nouvel arrêté d’interdiction de circulation reprend le mardi 27 à 6h du matin et dure jusqu’au 5 mars.
On a donc pu observer la forêt de près, et prendre des photos. On a pu voir les ravages causés par les engins de chantiers sur les lieux de vie des habitant.e.s de la forêt. Au sud de la forêt, on ne voit plus trace de la vigie ni des barricades. À Sud-Est, la clairière est vide. À Nord, les débris des cabanes sont toujours entassés le long du chemin.
... https://vmc.camp/2018/02/26/promenades- ... 6-fevrier/


J+5 après la tentative d’expulsion du bois
Nous apprenons aujourd’hui que certain.es voisin.es ont reçu ces derniers jours des menaces de perquisitions s’ils refusaient encore l’accès à leur propriété à la police !
... https://vmc.camp/2018/02/27/j5-apres-la ... n-du-bois/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 01 Mar 2018, 19:20

Des nouveaux militants s’investissent contre l’Andra

Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine), reportage

En dépit du froid et d’une relative inquiétude vis-à-vis de la police, une trentaine de personnes ont répondu à l’appel du Comité de soutien à Bure Paris-Île-de-France à manifester devant le siège de l’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs), à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) ce mardi 27 février. En cette période de carnaval, le collectif a organisé un « Mardi Gris pour l’ANDRA ». L’objectif : mener une « action carnavalesque » à l’heure de la sortie des bureaux, pour protester contre l’intervention policière à Bure de la semaine passée. Parés de masques de hiboux colorés, les manifestants déployaient des banderoles, lisaient des textes, déclamaient des slogans. Malgré le caractère non-violent de l’action, les employés de l’Andra, prudents, ont choisi d’éviter les protestataires en sortant par la porte arrière du bâtiment.

... https://reporterre.net/Des-nouveaux-mil ... re-l-Andra
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 02 Mar 2018, 00:19

Week-end du 3-4 mars : point sur la situation et premiers éléments du programme

Voici un premier texte pour informer un maximum de monde sur la situation à Bure, le week-end du 3/4 mars, son programme, et quelques infos logistiques.

*Point de situation au 27/02*

Depuis le 22 février, après l’expulsion largement médiatisée du bois Lejuc, de nombreuses personnes ont continué à occuper les arbres en hauteur, à silloner et arpenter la forêt pour surveiller les gendarmes mobiles, à observer si des travaux débutaient, à ravitailler et soutenir les chouettes hiboux perché-e-s dans les cimes. D’autres se sont concentrées sur le suivi antirep pour tous-tes les camarades passées en vérif’ d’identité, en garde à vue, et pour les deux personnes actuellement en détention préventive. D’autres assurent un accueil de plus en plus large pour les personnes qui arrivent à la Maison de résistance, ou dans les différents lieux dans lesquels nous habitons tout autour. Et, surtout, prennent soin les un-e-s des autres après cette épreuve.

Pendant ce temps, la préfecture ne démilitarise pas la zone, et passe des arrêtés hallucinants pour interdire toute circulation autour du bois Lejuc… Lundi 26 février des camions et des pelleteuses ont été vu.e.s travaillant dans la forêt. Cela va probablement continuer dans la semaine. On essaie de vous tenir au courant de toutes les nouvelles via les actualisations régulières sur vmc.camp. La situation est extrêmement mouvante, donc revenez aux nouvelles souvent !

*Maintien du WE intercomités*

Au milieu de tout ça, la date des 3-4 mars tient comme une pierre au milieu du torrent ! Chaque jour nous nous organisons pour préparer l’accueil des centaines de personnes qui viendront ce week-end. La logistique du dodo est en route, ainsi que les cantines collectives. Il y a dans tout cela une bonne dose d’imprévu et d’improvisation, et toutes les énergies de l’autogestion sont et seront les bienvenues pour nous permettre d’organiser ce week-end, et la suite, et faire face à la violence de l’État et ses milices, suite à l’expulsion et au harcèlement policier permanent…

Le 22 février n’a pas été qu’une expulsion : ça a aussi été une chaîne de solidarité incroyable de plus de 70 rassemblements en France et en Europe. 300 personnes à Paris, 200 personnes en manif sauvage à Nantes ou Rennes, 20 personnes bloquant les trams pendant une petite demie-heure à Strasbourg, des vitrines d’EDF étoilées à Toulouse, des tractages sur les places publiques à Lons-le-Saunier, une photo de solidarité à Gorleben et Leipzig en Allemagne et Skouries en Grèce, et tant d’autres moments… De nouveaux comités de soutien créés en Vienne, dans le Finistère, à Metz, etc. Le gouvernement a communiqué sur l’expulsion d’une « quinzaine » d’occupant-e-s du bois Lejuc mais ce sont des milliers de personnes qui sont sorties dans les rues partout… Ça ils ne pourront jamais l’expulser.

Le week-end du 3 & 4 mars, nous aimerions que ces comités, existants ou en cours de création, ainsi que toutes les personnes qui ont envie de lutter avec Bure partout où elles sont, puissent, à la manière qui leur plaît et si elles le désirent, manifester et visibiliser qu’elles luttent déjà avec Bure depuis de nombreux lieux, rendre tangible cette chaîne de solidarité… On suggère ici des pistes qui sont uniquement à prendre comme des invitations : par exemple, préparer des banderoles créatives symbolisant les villes des comités et les luttes qu’iels mènent (oules banderoles utilisées lors des rassemblements du 22 février), ou tout autres objets et symboles à cet effet, etc. Ou encore rapporter des combinaisons blanches, de la peinture, des beaux masques de hiboux personnalisés et customisés, etc. Nous appelons aussi les gentes qui vont venir à, autant que faire se peut, ramener des tentes, vêtements chauds, bottes, frontales, nourritures, etc, de quoi être un maximum autonome… Nous essayons de prévoir des couchages et logements pour tous-tes mais c’est bien si tout le monde assure au maximum au cas où nous sommes trop nombreux-euses…

Il y a également une première liste logistique des besoins matériels d’urgence : https://vmc.camp/2018/02/22/appel-a-mat ... expulsion/ , qui sera complétée bientôt.

* Note sur la prise d’image et de son les 3-4 mars*

En venant ici, il faut prendre en compte que nous venons de vivre un épisode repressif très fort, où les forces de police cherchent à identifier les hiboux pour mieux les enfermer. Nous vous demandons donc votre compréhension lorsque nous exigeons de ne pas prendre d’images ni même de sons. Si c’est vraiment votre dada, contacter l’équipe automédia une fois sur place pour la rejoindre. Nous montrerons une tolérance nulle, par nécessité, à toute image ou tout enregistrement pris en dehors du cadre de l’automédia. Si vous avez de bons appareils que vous souhaitez mettre à disposition, ça pourrait nous intéresser.

*Programme général du WE*

Le déroulé du week-end est encore en train d’être discuté. Nous avions dit avant l’expulsion que nous voulions absolument prendre un temps de rencontres et discussions largement pour renforcer la lutte en France et en Europe, et nous comptons bien tenir ce temps là parmi toutes les autres choses.

Pour l’instant les premiers éléments du programme sont :

– Vendredi 2 au soir : accueil permanent dans la cuisine de la Maison de résistance de Bure (BZL) pour aider à la répartition des couchages, à l’inclusion dans les tâches d’autogestion etc. À 18h30, un premier temps d’accueil et d’information sera proposé avant de manger !

– Samedi 3, en matinée (À Mandres-en-Barrois) : rencontres et discussions entre les différents comités de lutte et les différentes personnes désireuses de soutenir la lutte à Bure. Le programme détaillé arrivera très vite.

– Samedi 3, après-midi : construction d’une vigie aux abords de la forêt.

– Dimanche 4 : poursuite des activités du samedi !

Il y aura en parallèle du programme sans doute des quantités de choses pas annoncées, un peu de joyeux chaos, beaucoup d’improvisation. Quoi qu’il en soit, nous porterons (et vous encourageons à porter) une grande attention à ce que tout le monde puisse, au maximum, trouver une place et se sentir bien.

Nous vous attendons nombreux-euses lors de ce week-end (et avant, et après) !

On ne nous atomisera jamais !

Quelques hiboux de Bure.

https://rhonenddl.wordpress.com/2018/02 ... programme/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 03 Mar 2018, 11:14

Vidéo d’appel au week-end du 3/4 mars




Première journée du week-end intercomités
Suivez ici en direct le déroulement de la journée du 3 mars, première journée du week-end Intercomités.
https://vmc.camp/2018/03/03/premiere-jo ... ercomites/


Arrêtés liberticides adoptés en vue d’une rencontre à Bure : s’organiser contre un projet dangereux et imposé devient un délit !

Alors que doit se tenir ce week-end à Bure une rencontre prévue de longue date entre comités d’opposant.e.s à CIGÉO venus de toute la France, la préfète de la Meuse a adopté jeudi à 23 h une série d’arrêtés liberticides.

À compter du 2 mars et jusqu’au 5 mars, il est interdit de manifester à Bure, Mandres-en-Barrois et dans les villages limitrophes. Il est également interdit de circuler en voiture et stationner (sauf pour les véhicules des résident.e.s) à Bure et Mandres-en-Barrois, et de circuler à pied sur un chemin menant au Bois Lejus.

S’organiser contre un projet dangereux et imposé est donc devenu un acte légalement répréhensible ! 

Cette atteinte grave à la liberté de réunion et à la liberté d’aller et venir va faire l’objet d’un recours qui va être déposé aujourd’hui.

Au-delà des militant.e.s, cet arrêté vient également perturber la vie quotidienne de toutes les personnes des villages concernés qui avaient prévu de recevoir la visite d’amis ou de membres de leur famille.

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ dénonce fermement ce dispositif démesuré d’intimidation et de criminalisation des militant.e.s. Par ailleurs, ce texte véhicule les pires clichés et fantasmes sur les opposant.e.s, caricaturé.e.s comme des terroristes en puissance.

Au vu de telles méthodes, dans la continuité de l’expulsion du Bois Lejus la semaine passée, le « dialogue » évoqué par le gouvernement avec « l’opposition légale » devient un terme hypocrite vidé de tout sens. Et quel sens a encore le terme d’ « opposition légale » alors que l’interdiction de circulation ferait basculer dans l’illégalité n’importe quelle personne qui se rendrait à Bure pour ce week-end de coordination ?


http://www.sortirdunucleaire.org/Arrete ... -vue-d-une
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 03 Mar 2018, 22:28

Bure : échauffourées lors du rassemblement des opposants au centre d’enfouissement

La préfecture de la Meuse a pris un arrêté interdisant « toute manifestation » samedi et dimanche en raison de la perspective de « troubles graves à l’ordre public ».

Malgré l’interdiction de manifester décidée jeudi par les autorités, la police a indiqué qu’environ 300 opposants au Centre industriel de stockage géologique (Cigéo) ont marché, samedi 3 mars, entre Bure et Mandres-en-Barrois, dans la Meuse. Le programme officiel de la manifestation prévoyait des discussions et débats entre les différents comités d’opposants, une marche vers le bois Lejuc, ainsi que la construction d’une « vigie » sur un terrain prêté à la lisière du bois.

... http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... UHX92eX.99
et https://www.estrepublicain.fr/edition-d ... -hui-meuse
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 04 Mar 2018, 18:18

Bure : affrontements entre opposants et gendarmes
Malgré une interdiction préfectorale, des centaines de personnes ont manifesté ce samedi contre le projet d’enfouissement des déchets nucléaires de Bure.
... http://www.ledauphine.com/france-monde/ ... terdiction


Texte exprimé lors de la manifestation du 3 mars
Le texte suivant constitue l’une des prises de paroles au début de la manifestation de ce samedi après midi.

Cher.e.s ami.e.s

Nous vous accueillons dans un village assiégé, entouré de barrages de flics, sous la surveillance d’hélicoptères et de drones. On parle de plusieurs centaines de gendarmes mobiles.Notre territoire rural ressemble à ces zones ultramilitarisées des G20 où se pavanent les puissants de ce monde.

Les autorités n’ont pas lésiné sur les moyens pour imposer leur poubelle nucléaire. Après nous avoir expulsé violemment du bois lejuc, la préfecture a déposé plusieurs arrêtés interdisant la circulation; le stationnement et notre manifestation.

Cela ne nous étonne même plus. Nous n’attendons plus rien des autorités. Le dialogue a été coupé depuis longtemps et nous ne comptons plus les trahisons ; de dominique voynet en 1999 qui avait autorisé par décret la construction du labo à Nicolas hulot qui s’affichait contre le projet CIGEO avant d’être ministre.

Nous agirons donc d’abord par nous même, ensemble, dans ce mouvement collectif qui se construit partout à travers la France, grâce aux nombreux comités de soutien et de lutte qui se sont constitués les derniers mois. Malgré la repression qui s’abat sur nous, nous voulons dire que nous nous sentons forts grâce à vous tous, grâce aux témoignages de solidarité reçues de toutes parts, les dons, les aides, les sourires.

Ils voudraient faire de Bure et Mandres en barrois des villages coupés du monde où enfouir leur immondice sans vague, loin des yeux loin du coeur. Mais ils ont raté. Nous sommes là et nous ne lâcherons rien, nous sommes plus déterminés que jamais.

Aujourd’hui, nous allons avancer vers le bois, car cette forêt cristallise tous nos rêves, nos espoirs, notre rage. Nous y avons vécu, nous nous y sommes aimés. Nous ne supporterons pas que les bulldozer la rase. Nous voulons construire une vigie à l’entrée du bois sur le terrain d’un ami. C’est un geste collectif, fort, que nous voulons poser ensemble. Nous vous invitons tous à prendre un morceau de cette vigie !

Hélàs nous ne savons pas comment vont réagir les gendarmes. Ce que nous voulons dire, c’est que nous nous sentons vulnérables, fragiles face à ces hommes en armes. Nous allons essayer d’aller le plus loin possible ensemble. Vous pouvez faire ce signe ( ……) si vous ne vous sentez pas bien, pas en sécurité.

Ce qui est certain, c’est que nous ne nous laisserons pas atomisés, que cette journée n’est pas un coup d’éclat mais le début d’une longue bataille pour la reprise de ce bois.

Nous ne lâcherons rien !


https://vmc.camp/2018/03/03/texte-expri ... du-3-mars/

Suivez ici en direct le déroulement de la journée du 4 mars, deuxième journée du week-end Intercomités.
https://vmc.camp/2018/03/04/fil-info-de ... r-comites/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede Pïérô » 05 Mar 2018, 12:45

Bure : «Restez là et on va les empêcher d’enfouir leurs merdes nucléaires»

Après l'expulsion des opposants le 22 février par les forces de l'ordre, des militants en lutte contre le projet de centre d'enfouissement de déchets radioactifs s'étaient donné rendez-vous ce week-end dans la Meuse.

Les opposants au projet de centre d’enfouissement des déchets radioactifs à Bure (Meuse) s’étaient donné rendez-vous ce samedi pour construire une «vigie» à l’orée du bois Lejuc, dont ils avaient été expulsés le 22 février. C’est dans ce bois que l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra) a prévu d’installer les cheminées d’aération de son gigantesque projet de centre de stockage de déchets nucléaires sous-terrain nommé Cigéo. Bloqué par un important déploiement de gendarmes mobiles et des dizaines de grenades lacrymogènes le cortège a dû rebrousser chemin avec les différents morceaux de leur construction – poutres, planches de bois, cadres de fenêtre, tapis – sous le bras. L’affrontement avec les forces de l’ordre aura finalement été très bref.

... http://www.liberation.fr/france/2018/03 ... es_1633711
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 06 Mar 2018, 10:05

Certains sont tombés, d’autres pas : la lutte continue !

Plus à l’Est de Bure, en Alsace, du côté de Strasbourg, la lutte contre le projet d’autoroute à péage de Vinci, le projet de contournement Ouest de Strasbourg (GCO), a connu une quinzaine difficile : Vinci avait une autorisation préfectorale qui l’autorisait à déboiser des secteurs avant le 1er mars. Des arbres sont tombés, mais pas autant qu’il l’aurait voulu.

La quinzaine a été plutôt animée sur le terrain. Des arbres sont tombés à Ernolsheim/Bruche et Breuschwickersheim. La semaine passée, c’était plus au nord à Vendenheim. Mercredi, Arcos/Vinci, cette fois-ci avec des archéologues, étaient une nouvelle fois bloqué à l’entrée de la zad, comme un constat en cours pour motiver une action en justice prochaine de sa part contre les habitant.e.s de la zone, huissier à l’appui. Une semaine compliquée pour le mouvement d’opposition, mais il a fait face, autant sur la zad qu’ailleurs.

... https://manif-est.info/Certains-sont-to ... e-437.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 08 Mar 2018, 23:36

Le chant des meutes - Résistance à Bure

Une émission de radio consacrée au projet d’enfouissement de déchets radioactifs dans le sud meusien et à sa contestation.

Depuis plus d’une vingtaine s’élabore autour de la commune de Bure dans le sud-meusien un projet pharaonique d’enfouissements de déchets nucléaires de longue et moyenne durée. Ce projet constitue la dernière étape du complexe nucléaire industriel français et l’une des clef de voûte du futur de la production énergétique.

Mais tout le monde ne l’entend pas ainsi et depuis presque autant d’années, des personnes luttent contre ce projet monstrueux.

Le Chant des meutes vous propose une double émission consacrée à la résistance à Bure.

à écouter : https://paris-luttes.info/le-chant-des- ... nce-a-9540



Communiqué commun d’associations et organisations opposées à l’enfouissement des déchets nucléaires

Nous ne choisirons pas le papier d’emballage de la méga-poubelle atomique Cigéo à Bure !

Mensonges, répression et déni de réalité = concertation impossible

Une dizaine d'associations et organisations opposées au projet Cigéo annoncent leur refus de "concertation », sur un projet non viable et dans les conditions actuelles de répression. Un message clair préalable à la tenue, demain 7 mars 2018, du Comité de Haut niveau "visant à co-construire le projet de territoire associé à Cigéo"...

Elles dénoncent l’actuelle radicalisation des pouvoirs publics et leur illusoire appel à dialoguer

Préfecture de la Meuse ou Secrétariat d’Etat à la Transition Ecologique annoncent régulièrement ces derniers jours vouloir "reprendre le dialogue". Dans un communiqué commun à la presse du 4/03 2018, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et et le Secrétaire d'Etat Sébastien Lecornu saluent d'une part l'action des forces de l'ordre et de l'autre "rappellent que l'opposition au projet doit s'exprimer dans le cadre de l'état de droit et que le dialogue est ouvert avec les opposants légaux au projet d'enfouissement des déchets nucléaires."

Pourtant en tentant d'opérer un tri entre opposants « légaux » et opposants « radicaux » (et ce tout en réduisant le champ de la "légalité" par des arrêtés liberticides), ils ne font que creuser le fossé qui nous sépare de nos responsables politiques. La débauche hallucinante de moyens militaires déployés autour de Bure ne réussira pas à masquer la faillite du système nucléaire : déchets impossibles à gérer et refus populaire de l'enfouissement de ceux-ci, exprimé sans relâche depuis trois décennies. Au lieu de mobiliser à grand frais la police dans les villages meusiens et haut-marnais, l'Etat ferait mieux d'écouter les "gendarmes" du nucléaire. Selon l'ASN et l'IRSN, la sûreté du projet Cigéo n'est pas assurée. La complexité du stockage géologique, voire son infaisabilité ont été officiellement confirmées, comme cela a été le cas dans d'autres pays nucléarisés (1).

Les associations et opposants refusent la concertation à la française, qui arrive... quand tout est décidé

En 2013, le débat public sur Cigéo proposait uniquement à la population d'exprimer ses craintes sur le dossier inachevé et bourré d'inconnues présenté par l'Andra. Aucun rendez-vous décisionnel n'était à l'ordre du jour. Son appel à boycott par des associations a été largement suivi, attestant une opposition sans faille. Fait exceptionnel, son bilan a été désavoué par la moitié de la commission particulière du débat public en charge de son pilotage. Et pourtant cet échec cuisant pour le gouvernement n'a rien changé à la marche forcée qui mène au stockage géologique nucléaire.

Le dernier rendez-vous -ou regard- parlementaire initialement prévu en 2015 a été abandonné au profit d'une loi élaborée en 2016 de façon expéditive, sous la houlette contestable du député Christophe Bouillon, alors président du Conseil d'administration de l'ANDRA, et donc juge et partie.

Pour donner un semblant de légitimité démocratique à Cigéo, l'ANDRA et le ministère de la Transition écologique annoncent aujourd'hui vouloir intégrer la société civile dans la poursuite du projet, et reprendre le dialogue. Deux personnes ont été nommées fin 2017 à la Commission nationale du débat public, en tant que "garants chargés de veiller à la bonne information et à la participation du public jusqu'à l'ouverture de l'enquête publique".

Tout se met à nouveau en place pour encadrer et juguler réticences et refus populaire.

Parallèlement, la politique de soudoiement financier et le chantage à l'emploi s'intensifient sur le terrain, Sébastien Lecornu ne ménage pas ses efforts actuellement auprès des collectivités et élus du Grand Est. Quels nouveaux projets nucléaires le Comité de Haut Niveau qui se tient ce mercredi à Paris va t-il annoncer en Meuse et en Haute-Marne ? Il annonce des mesures qui vise "à co-construire le projet de territoire associé au Centre industriel de stockage géologique"… ce qui accentue du côté des habitants, le sentiment de dépossession de leur destin.

Pas de chèque en blanc à un projet non crédible, mais un refus catégorique à prendre en compte !

Les associations et organisations co-signataires exigent la remise à plat de l'ensemble du processus, incluant :

- Arrêt de la politique de la répression sur la région de Bure, qui engage une dangereuse escalade et contrevient aux droits d'expression citoyenne

- Abandon de l'option du stockage géologique, à Bure ou ailleurs, au profit de nouvelles voies de recherches

- Abandon de la politique de nucléarisation du territoire qui s'intensifie actuellement, ainsi que de tout usage d'appâts financiers ou de campagne de communication de nature à influencer le jugement de la population

- Arrêt de la filière électro-nucléaire et de tout projet de prolongation ou de renouvellement de celle-ci (EPR de Flamanville, exportation de nouveaux projets, réacteurs dits de nouvelle génération) annoncé récemment et, contre toute logique, par le gouvernement.

La tension qui s'exacerbe sur Meuse et Haute-Marne est injustifiable. La problématique Cigéo concerne le pays tout entier, les espoirs de la jeunesse actuelle et, bien au-delà, les générations futures...

1 / La Suède doit composer avec l'invalidité technologique de son projet en cours, et, si elle saute le pas malgré tout, engagera le pays via une décision politique lourde de conséquence. Les Etats-Unis ont expérimenté grandeur nature l'impossible réversibilité en matière d'enfouissement, via un accident aussi coûteux que catastrophique survenu sur le site du Wipp, Nouveau Mexique.

Signataires :
Asodedra, Burestop 55, Bure Zone Libre, Cedra 52, EODRA, Habitants vigilants de Gondrecourt-le-Château, MNE, Fédération MIRABEL Lorraine environnement
Des opposantes et opposants régionaux et nationaux à la poubelle nucléaire
Réseau Sortir du nucléaire, FNE Grand Est, France Nature Environnement


https://cedra52.jimdo.com/2018/03/07/no ... 3%A0-bure/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 13 Mar 2018, 03:21

Samedi, premier jour de la fin de semaine inter-comité à et autour de Mandres-en-Barois (Région : Meuse)
Le matin, les gens qui avaient dormi à la Maison de la Résistance à Bure ont rejoint Mandres sous forme de pseudo-manifestation sans problèmes (Toute forme de manifestation était interdite dans la région par la préfecture).
La gendarmerie s’était installée dans les villages autour, rendant le siège, qui était déjà en place depuis l’éviction, encore plus imposant qu’avant.
Les discussions inter-comité ont duré quelques heures dans la grange de la nouvelle maison, passant d’une assemblée à des discussions en plus petits groupes. Au moins 10 comités déjà existants et 11 comités en création ont participé aux discussions.
Après les discussions, les gens se sont préparéEs pour partir en manifestation en direction du Bois Lejuc, la forêt anciennement (et futurement) occupée, évincée 9 jours plus tôt. Il y avait une proposition de construire une vigie à côté de de l’ancienne barricade sud, dans un champ appartenant à un ami. Rien de vraiment illégal.
... https://vmc.camp/2018/03/12/samedi-prem ... ion-meuse/

Dimanche, deuxième jour de la fin de semaine inter-comité à et autour de Mandres-en-Barois (Région : Meuse)
Comme la veille, les gens sont venuEs de Bureen groupe pour se joindre aux activités à Mandres.
Durant toute la journée, les discussions inter-comité du samedi ont continué, parlant de comment s’organiser dans les comités et continuer la lutte.
En parallèle, une partie des gens s’est rassemblée pour une autre tentative de rejoindre la forêt. Encore une fois, quelques centaines de personnes ont quitté le village, mais cette fois sans morceaux de vigie à transporter. Plutôt que de prendre le chemin vers la forêt, le groupe a pris la direction de Bonnet, traversant la rivière de l’Ormançon, puis allant vers le nord au travers des champs et des bosquets. L’hélicoptère ainsi que l’avion de l’Andra survolaient encore la zone.
... https://vmc.camp/2018/03/12/dimanche-de ... ion-meuse/

Picnic dans le bois Lejuc
Aujourd’hui quelques hiboux ont décidés d’aller picniquer dans la forêt du « bois Lejuc ». Donc un certain nombre se sont envolés dans la forêt pour trouver un bon endroit pour faire ça.
Après le picnic et une petite sieste, les hiboux ont décidés de rentrer, en passant par « vigie sud ». Apparemment les deux gendarmes qui étaient stationnés à cet endroit ont été un peu surpris.
Donc les hiboux ont décidés de couper un pneu de la pelleteuse qui était là, et aussi de piller l’intérieur. Quelque chose à heurté le fourgon de la gendarmerie et les hiboux se sont envolés ailleurs.
Picnic ! Picnic ! Picnic !
https://vmc.camp/2018/03/12/picnic-dans-le-bois-lejuc/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 15 Mar 2018, 03:46

À Bure l’avenir du nucléaire en jeu

Retour sur les rencontres inter-comités à Bure et Mandres-en-Barrois, 3 et 4 mars

Le 17 janvier dernier, Édouard Philippe annonçait la fin du projet d’aéroport à la Zad. Le 22 février, 500 gendarmes expulsaient le bois Lejuc, centre de la résistance au projet d’enfouissement de déchêts nucléaires. Il y a le bon et le mauvais flic. Le bon fait croire qu’il est bon mais ne fait jamais de faveurs, seulement des calculs pour que le mauvais puisse être d’autant plus efficace. C’est sans doute ainsi qu’il faut lire l’action du gouvernement les derniers mois par rapport aux projets d’aménagements du teritoire. C’est en tous les cas ce que propose cet article qui nous provient de Bure et qui revient sur le week-end du 3-4 mars lors duquel plusieurs tentatives pour réoccuper le bois se sont heurtées au mur des gendarmes et de la répression.

Rencontres inter-comités à Bure et Mandres-en-Barrois, week-end du 3 et 4 mars. Cela fait une dizaine de jours que le bois Lejuc a été expulsé. Une quinzaine de personnes se sont faites déloger un froid matin de février par 500 gendarmes, caméra au poing, dans ce qui paraît être une habile opération de communication politique. Une poignée d’heures plus tard, la préfète de la Meuse Muriel Nguyen puis Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du ministère de la « transition écologique », viennent parader sur place. Le message se veut clair, l’État est partout souverain. Nulle parcelle de son territoire n’est censée échapper à sa domination. Ce que le président Macron a accordé à Notre-dame-des-landes, non pas une faveur mais un calcul politique, l’abandon d’un vieux projet porté par d’anciennes forces politiques institutionnelles (feu le parti socialiste) et dont l’édification n’est pas déterminante dans la marche en avant de l’État, c’est pour mieux l’écraser ailleurs. Comme une sorte de leurre à bas coût.

... https://lundi.am/A-Bure-l-avenir-du-nucleaire-en-jeu
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 19 Mar 2018, 18:00

La tension est toujours vive autour du bois Lejuc, avant un procès le 19 mars

Le président de l’Eodra (Association des élus de France opposés à l’enfouissement des déchets radioactifs et favorables à un développement durable), Jean-Marc Fleury, et une vingtaine d’élus du territoire, ont accroché un panneau à un arbre en bordure du bois Lejuc. Celui-ci, dont l’Andra affirme être propriétaire, est gardé nuit et jour par des gendarmes.

Le panneau indique que le siège social de l’Eodra se situe bien au milieu de ce bois, conformément à la déclaration du 2 décembre.

Vendredi 16 mars : une personne a été envoyée à la prison de Nancy en attendant sa comparution immédiate lundi à Bar-le-Duc. Cette incarcération fait suite à une « balade en forêt » - au Bois Lejuc - effectuée mercredi 14 mars par des opposants à l’enfouissement des déchets radioactifs. Selon l’Andra, une quinzaine de personnes ont ce jour « caillassé » des véhicules d’entreprises qui faisaient des travaux dans le bois. Sept personnes avaient alors été interpellées : l’une est donc emprisonnée, les autres ont été libérées et seront jugées le 23 mai, avec interdiction de circuler dans les départements de la Meuse et de la Haute-Marne.

Lundi 19 mars, deux opposants aux déchets nucléaires seront jugés à Bar-le-Duc. Ils ont été arrêtés lors de l’opération policière le 22 février et sont en prison depuis. Selon le site vmc.camp, « Aka, habitant du bois, est accusée de velléité incendiaire et de violences lors de son arrestation. Laura est accusée de rébellion lors de l’assaut de la maison par les flic. » Comme ils avaient refusé le fichage ADN et la comparution immédiate, le juge a décidé de les incarcérer jusqu’à leur procès.


https://reporterre.net/La-tension-est-t ... le-19-mars
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité