Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 19 Mai 2017, 22:05

Compte rendu de la mobilisation et du conseil municipal de Mandres-en-Barrois du 18 juin
http://vmc.camp/2017/05/18/fil-info-mai-2017/


Mascarade démocratique : l’ANDRA récupère le bois Lejuc

Tenus à distance derrière des barrières, à une centaine de mètres de la mairie de Mandres-en-Barrois, les anti-Cigéo étaient venus dénoncer dans une ambiance festive ce qu’ils considèrent comme une "mascarade démocratique", en barrant le passage aux élus.
C’est dernier sont arrivés à la mairie peu avant 20H00, ont adopté la cession du terrain par 6 voix pour et 5 contre.

Les militants antinucléaires ont été repoussés manu militari par les forces de l’ordre mobilisés en nombre en faisant usage de gaz lacrymogène et de matraques pour que le conseil municipal de Mandres-en-Barrois (dont au moins 5 ont des intérêts avec l’Andra) puisse voté tranquillement jeudi soir la cession du bois Lejuc désignée par l’Agence nationale de gestion des déchets nucléaires pour accueillir le projet d’enfouissement de déchets Cigéo.

Le 28 février, le tribunal administratif de Nancy avait invalidé la précédente délibération tenue à 6h du matin le 2 juillet 2015, qui était entachée d’irrégularités, et sommé la commune de Mandres de « régulariser » la situation sous 4 mois.

C’est malheureusement maintenant chose faite. De leur côté, les opposants ne décolèrent pas : ils entendent déjà attaquer la décision municipale en justice et protéger le bois contre toute tentative d’expulsion.

https://manif-est.info/Mascarade-democr ... c-225.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 21 Mai 2017, 12:18

CIGÉO/Bure - Cession du Bois Lejuc : derrière le vote, la main de l’Andra - Les associations appellent à renforcer la résistance contre CIGÉO

Communiqué commun du Réseau “Sortir du nucléaire“, Bure Zone Libre, BureStop55, CEDRA, EODRA, les Habitants Vigilants de Gondrecourt, Meuse Nature Environnement, MIRABEL – Lorraine Nature Environnement

Ce 18 mai, le conseil municipal de Mandres-en-Barrois était convoqué pour voter sur le sort du Bois Lejuc, suite à l’annulation par le tribunal administratif de Nancy de la délibération qui s’était tenue le 2 juillet 2015 à bulletins secrets dans des conditions irrégulières. Sous « surveillance » policière massive, la cession du Bois Lejuc à l’Andra a été votée par 6 voix contre 5.

Les associations dénoncent un simulacre de démocratie, la militarisation du territoire et l’action de l’Andra pour acheter les consciences. Des recours sont annoncés pour mettre en lumière les conflits d’intérêts qui affectent plusieurs conseillers municipaux.

Le scrutin a vu le village de Mandres se militariser et se couvrir de barrages anti-émeutes, le nombre de gardes mobiles dépassant celui des habitants. Dans une ambiance tendue, la police a fait usage de gaz lacrymogènes et a chargé violemment des militants à plusieurs reprises. La « protection » des conseillers municipaux n’est qu’un alibi : ce déploiement de force, révélateur de la militarisation du territoire qui accompagne l’implantation de CIGÉO, était avant tout destiné à impressionner les conseillers et dissuader les habitant.e.s et militant.e.s d’assister au vote. Nous saluons le courage de ceux qui ont osé voter contre l’échange du bois dans ce contexte.

Par 6 voix contre 5, le conseil municipal a décidé la cession du Bois Lejuc. Derrière ce vote, il faut voir la main de l’Andra, qui, jouant de la carotte et du bâton, s’est gagné la voix de la majorité des conseillers en octroyant emplois, baux agricoles précaires et baux de chasse. Rappelons qu’au moins cinq membres du conseil municipal, le maire en tête, étaient en situation de conflit d’intérêt en raison des liens directs et indirects qu’ils entretenaient avec l’Andra et n’auraient pas dû prendre part au vote. Cette situation laisse entrevoir de possibles trafics d’influence, qui pourraient faire l’objet de recours pénaux. Les habitants relèvent entre autres la participation au vote d’un conseiller titulaire d’un bail de chasse octroyé par l’Andra, dont la rapporteure publique du tribunal administratif de Nancy avait sous-entendu le caractère intéressé lors de la précédente délibération.

Le projet CIGÉO ne saurait se prévaloir d’une caution démocratique du fait de la maigre majorité obtenue lors de ce vote. Rappelons que la majorité des habitants s’étaient prononcés contre la cession du bois à l’Andra lors d’une consultation en 2013. Depuis plusieurs semaines, de nombreux habitants soulignaient qu’une décision aussi importante ne devait pas être prise par une dizaine de personnes. La consultation menée le 13 mai dans la commune voisine de Doulaincourt-Saucourt sur le projet CIGÉO et d’autres projets nucléaires démontre bien que la majorité des habitants de la région sont opposés à la nucléarisation du territoire.

D’ores et déjà, des habitants annoncent le dépôt de nouveaux recours contre cette délibération, en mettant en lumière la cession du bois à vil prix et les conflits d’intérêt qui sont plus flagrants que jamais. Tant que ces recours n’auront pas été examinés, il serait inacceptable qu’une expulsion ou une reprise des travaux aie lieu. Ils appellent également à la démission du maire, premier concerné par ces conflits d’intérêt et qui fait l’objet d’une plainte pour faux et usage de faux.

Ce vote ne change rien à la détermination des opposant.e.s à protéger le Bois Lejuc de la destruction et à contrer les travaux de l’Andra. Les associations appellent à renforcer la lutte et soutenir les militants qui occupent actuellement le bois. Ce projet de poubelle nucléaire ne doit jamais voir le jour !

Prochain rendez-vous : les associations appellent à se mobiliser massivement ce week-end à l’occasion des "300 000 pas vers St Dizier". Une semaine d’action est également annoncée du 19 au 26 juin.


http://www.sortirdunucleaire.org/CIGEO- ... re-le-vote
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 25 Mai 2017, 16:20

CIGÉO/Bure - La Cour d’appel de Nancy confirme l’illégalité des travaux de l’Andra dans le Bois Lejus

Communiqué commun du Réseau “Sortir du nucléaire“, ASODEDRA, BureStop55, Bure Zone Libre, CEDRA 52, Les Habitants vigilants de Gondrecourt, Meuse Nature Environnement, MIRABEL - Lorraine Nature Environnement et des opposant.e.s et habitant.e.s en lutte contre CIGÉO de Bure et d’ailleurs

Le 1er août 2016, suite à une assignation en référé à l’encontre de l’Andra par 8 associations et quatre habitants, le Tribunal de grande instance de Bar-le-Duc avait déclaré illégaux les travaux de défrichement menés par l’Andra dans le Bois Lejus. Celle-ci avait fait appel. Ce 22 mai 2017, la Cour d’appel de Nancy a confirmé l’ordonnance de première instance. À ce jour, l’Andra n’a toujours aucune autorisation légale ni légitimité pour reprendre ses travaux.

En juin-juillet 2016, le Bois Lejus a été saccagé par l’Andra

En juin 2016, l’Andra avait commencé dans le Bois Lejus, près de Bure, des travaux en vue de la construction de CIGÉO sans disposer des autorisations nécessaires auprès des autorités compétentes et sans étude d’impact. En pleine période de nidification, 7 hectares de feuillus furent détruits et broyés, dont des chênes quasi centenaires et des jeunes arbres plantés suite à la tempête de 1999, pour lesquels la commune de Mandres-en-Barrois avait reçu des subventions et s’était engagée à une bonne gestion de la forêt. Le sol naturel a été arraché et recouvert de gravier. Sur ces parcelles défrichées et artificialisées, l’Andra a commencé l’édification d’un mur en béton de 2 m de haut et 3 km de long sans autorisation d’urbanisme.

Pour stopper cette destruction, 8 associations et 4 habitants de Mandres-en-Barrois ont assigné l’Andra en référé devant le Tribunal de grande instance de Bar-le-Duc. Lors de l’audience, qui s’était tenue le 28 juillet 2016, l’Andra s’était surpassée dans la mauvaise foi et les contradictions : tout en reconnaissant réaliser ces travaux dans la perspective de la construction de CIGÉO, elle prétendait n’effectuer que de simples travaux destinés à une « gestion durable » de la ressource forestière du Bois Lejus. Elle a également sorti de son chapeau un arrêté municipal grossièrement illégal prétendant valider ces travaux… daté du jour même !

Sanctionnée par le TGI de Bar-le-Duc, l’Andra est restée dans l’illégalité

Le 1er août 2016, le tribunal a déclaré illégaux les travaux de défrichement et ordonné leur suspension jusqu’à ce que l’Andra obtienne une autorisation (sous astreinte provisoire de 10 000 euros par are nouvellement défriché). Il a de même enjoint l’Andra, sauf autorisation obtenue dans un délai de 6 mois, de remettre les lieux en état, à savoir détruire le mur, enlever le gravier et le géotextile et replanter des arbres conformément au plan d’aménagement forestier arrêté par l’ONF.

L’Andra, qui a reconnu « une erreur d’appréciation », a fini par payer 42 000 € suite au défrichement sans autorisation, dans le cadre d’une transaction pénale. Mais elle n’a effectué aucune remise en état digne de ce nom, se contentant de la plantation de quelques arbustes au nord du Bois Lejus, en novembre 2016, avec des méthodes propres à faire sourire les forestiers.

Par ailleurs, près de 10 mois après le début de ses travaux, l’Andra n’a toujours obtenu aucune autorisation de défrichement. Le projet d’arrêté préfectoral rédigé suite à la demande de l’Andra n’est toujours pas publié et celui-ci souligne d’ailleurs qu’aucun défrichement ne peut intervenir avant la fin de la période de nidification fixée au 31 juillet – élément que l’Agence avait ignoré lors de ses précédents travaux. Quant aux arrêtés municipaux et préfectoraux successifs prétendant régulariser la construction du mur, ils ont tous été retirés.

La Cour d’appel confirme l’illégalité des travaux de l’Andra

L’Andra ayant fait appel de cette ordonnance du 1er août 2016, une audience a eu lieu le 27 février 2017 à la Cour d’appel de Nancy. Le 22 mai 2017, celle-ci a confirmé l’ordonnance du TGI de Bar-le-Duc : les travaux effectués par l’Agence dans le Bois Lejus demeurent un trouble manifestement illicite et la remise en état s’impose.

Les associations saluent cette décision et soulignent que l’Andra, bien que n’ayant ni régularisé ni remis en état dans les six mois suivant l’ordonnance, ne s’est toujours pas acquittée de l’astreinte financière prescrite par la Présidente du TGI de Bar-le-Duc.

Illégalité des travaux confirmée, absence d’autorisation de défrichement : à ce jour, l’Andra n’a donc aucun feu vert pour reprendre ses travaux dans le Bois Lejus !

Les associations et militant.e.s rappellent également que la propriété de l’Andra sur le Bois Lejus demeure contestée. Ce 22 mai 2017, 35 habitants de Mandres vont déposer un recours en référé et un recours au fond devant le Tribunal administratif de Nancy pour contester la légalité de cette délibération(certains conseillers étant en situation de conflit d’intérêt latent) et les termes de la cession. Tant que ces recours n’auront pas été examinés, l’Andra n’aura aucune légitimité pour expulser les militants et recommencer à détruire la forêt !


http://sortirdunucleaire.org/CIGEO-Bure ... confirme-l
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 26 Mai 2017, 11:41

Vote illégitime, débâcle juridique, escalade policière : l’inexorable fuite en avant de Cigéo !

Village en état de siège pour le vote du conseil municipal de Mandres la semaine passée, manifestation des 300000 pas à St Dizier sous haute surveillance, hélicoptère en rase-motte au-dessus de Bure hier, gendarmes mobiles déployés avec casques et boucliers devant le sud du Bois Lejuc ce matin : on ne peut pas dire que la préfecture et l’Andra jouent la carte de la désescalade !

Pourtant la situation n’est pas rose pour le projet Cigéo : après une première déconvenue cinglante le 1er août dernier devant le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc, qui avait abouti à conclure à l’illégalité des défrichements dans le Bois Lejuc et y interrompre tous travaux, l’Andra s’est à nouveau vue déboutée en appel ce lundi 22 mai. Et loin de faire profil bas, elle a continué à laisser ses vigiles parader autour et dans le Bois Lejuc tout au long des derniers mois alors que ceux-ci ont fait l’objet de plusieurs plaintes pour violences; elle avait par ailleurs tenté de forcer un passage avec ses machines dans le Bois Lejuc en janvier dernier, provoquant le scandale lorsqu’un de ses ingénieurs avait versé de l’essence sur des militant.es agrippé.es à une barricade entravant un chemin d’accès. Chacune de ses tentatives de passer en force s’est soldée par une levée de boucliers et une amplification de la mobilisation à Bure contribuant à révéler une stratégie agressive et précipitée, derrière le vernis d’acceptabilité sociale mis en oeuvre au cours de la dernière décennie.

Tant d’assurance témoigne au mieux d’une dangereuse incompétence et en tout état de cause d’une consternante inconséquence. D’une entreprise qui prétend garantir la sécurité de l’enfouissement de déchets radioactifs durant plusieurs dizaines d’années, on ne peut que s’inquiéter de tant d’amateurisme : au-delà d’une communication bancale, de pratiques proprement mafieuses, depuis plusieurs mois l’Andra démontre son incapacité la plus totale à faire face à une situation qui la dépasse. Les nombreux recours intentés contre l’agence au cours des derniers mois dévoilent chaque jour davantage la fragilité d’un projet Cigéo qui multiplie les plans sur papier glacé mais peine à en démontrer la viabilité sur le terrain.

A travers des études environnementales (volontairement) bâclées, des acquisitions foncières très agressives, une politique de pots-de-vin grossière, l’Andra a dévoilé avec le village de Mandres-en-Barrois et le Bois Lejuc un sombre visage pour l’avenir du sud-Meuse tout entier : non-contente de graisser la patte aux conseillers municipaux de ce village de 136 habitant.es pour s’assurer d’un vote d’échange du bois en sa faveur, elle se repose depuis plusieurs mois sur un maire qui se débat pour sauver une barque prenant l’eau de tous côtés. Au final, ce n’est pas à Châtenay-Malabry, au siège francilien de l’Andra qu’on assumera une plainte pour faux et usage de faux contre le maire, ni qu’on fera face au recours de 35 habitant.es contre un vote entaché de conflits d’intérêt, ni même qu’on devra administrer une commune divisée et éreintée par des enjeux qui la dépassent.

La politique de la carotte et du bâton prend de plus en plus l’allure du bâton avec une carotte qui a le goût des fausses promesses. Les maires se rebiffent, les langues des riverains se délient, la rancoeur s’enracine. Pourtant la préfecture et l’Andra continuent d’avancer main dans la main, la première se faisant complice de la seconde pour dissuader et intimider l’opposition, aussi bien des militant.es engagées sur place que des habitant.es qui hausseraient un peu trop le ton. Les vexations policières se multiplient à travers les contrôles et contraventions routières, de plus en plus constants, et les convocations en audition libre pleuvent sur les soutiens proches de la lutte contre Cigéo.

Sous prétexte de prévenir des dégradations qui ne datent pas d’hier mais ont systématiquement touché les installations de l’Andra au cours de 20 dernières années, de lutter contre la radicalité d’une poignée de militant.es déterminées à ne pas céder du terrain, la préfecture et son exécuteur, l’omniprésent commandant Dubois, recourent depuis peu à des moyens policiers de plus en plus hallucinants et disproportionnés : on est passé en quelques mois aux jeeps et camions militaires, drones de surveillance, caméras embusquées, grilles anti-émeutes dans les rues de Mandres, hélicoptère en ronde toutes les semaines, patrouilles quotidiennes filmées devant la Maison de Résistance, déploiement systématique de gendarmes mobiles au moindre de nos évènements.

N’inversons donc pas les choses : d’avis général, le climat est bien plus paisible lorsqu’aucun gendarme ou vigile ne paraît à l’horizon. S’il doit y avoir des responsables à l’escalade récente dans la conflictualité, c’est sans aucun doute la préfecture et l’Andra qui créent un climat détestable de tension permanente. Il ne faut dès lors pas s’étonner que les esprits s’échauffent devant l’humiliation quotidienne de contrôles et de la surveillance, et devant la tension énorme que provoquent les incursions policières très régulières aux abords du Bois Lejuc. La patience est à bout comme en témoigne entre autres l’explosion de colère jeudi dernier à Mandres lorsque les gendarmes ont interrompu et bousculé un hommage à un militant décédé pour livrer passage au maire du village. La communication ampoulée et ennuyeuse de l’Andra a cédé la place à la brutalité méprisante de la préfecture : le ton est donné, si ce n’est de mauvais gré, le projet Cigéo s’imposera par la force de la matraque !

C’est cette logique de violence aveugle qui a pris le pas à Notre-Dame-des-Landes et déclenché un formidable élan de solidarité nationale et internationale. Si ce n’est la détermination constructive des alternatives sociales et politiques que nous opposons à Cigéo et son monde, ce sera sans aucun doute la répression qui fait chaque jour de Bure un peu plus le Notre-Dame-des-Landes de l’est de la France. Les médias et centaines de personnes qui affluent depuis des mois ne s’y trompent pas : ce n’est plus simplement une histoire de projet d’enfouissement de déchets nucléaires mais un aménagement capitaliste et hostile du monde dont il est question ici et dans le réseau de plus en plus riche et dense des zones en lutte partout dans le monde.

De Standing Rock à Hambach, en passant par Nddl ou Rosia Montana, c’est une seule et même lutte transversale qui se dessine dans les pratiques et les convictions !

Automédia de Bure

Contact presse 07 53 54 07 31 / automedia.bure@riseup.net / http://www.vmc.camp

http://vmc.camp/2017/05/23/communique-v ... -de-cigeo/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 05 Juin 2017, 15:34

Cigéo : M. Hulot, protégez les hiboux de Bure !

À cheval sur la Meuse et la Haute-Marne se prépare l’installation d’un centre d’enfouissement de déchets nucléaires, dit Cigéo. Un collectif d’opposants — syndicats de paysans, de travailleurs, associations environnementales, collectifs d’habitants — demande au ministre Nicolas Hulot de prendre position contre cette « poubelle atomique ».

Les auteurs de la lettre sont : les opposant-es d’ici et d’ailleurs, des habitant-es de Mandres-en-Barrois, les associations Burestop 55, Bure zone libre, Asodedra, Cedra 52, Eodra, les habitants Vigilants de Gondrecourt le Château, les habitants Vigilants de Void-Vacon, Meuse nature environnement, Mirabel Lorraine environnement. La liste de leurs soutiens est à la fin de la lettre ouverte.

... https://reporterre.net/Cigeo-M-Hulot-pr ... ux-de-Bure
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede Pïérô » 08 Juin 2017, 13:04

Lille, vendredi 9 juin 2017

Une petite discussion digestive sur Bure !

On expliquera pourquoi qu'on est là (indice : enfouissement des déchets nucléaires les plus dangereux... badasse hein ?!) ; on présentera le festival militant du 19 au 26 juin, qui fête les un an d'occupation du bois ; on répondra à tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le djizadisme et pourquoi on sera content de votre venue ! "Boum boum boum boum, I want you in my wood !"

à 13h30, Centre Culturel Libertaire (CCL), 4 rue de Colmar à Lille

https://lille.cybertaria.org/spip.php?article3638
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 11 Juin 2017, 13:09

Bure réenchante la lutte antinucléaire

En 1998, le gouvernement Jospin donne l’autorisation pour l’installation d’un laboratoire visant à expérimenter le « stockage en couche géologique profonde » des déchets radioactifs issus de l’industrie nucléaire française. Depuis, de nouvelles lois passent afin de valider le principe d’un centre unique, situé à Bure. C’est donc sur place que les opposants au projet se mobilisent pour empêcher le début des travaux. Ceux qui vécurent les luttes antinucléaires des années 1970 le savent : il n’est pas simple d’affronter le mastodonte atomique français — débats publics bidons, opacité, soutien sans faille de l’État et moyens démesurés. Comment, alors, faire vivre à nouveau la flamme du combat antinucléaire ? Militant habitant sur place depuis plus d’un an, Gaspard d’Allens, coauteur de l’enquête Les Néo-paysans, nous raconte la réalité de la lutte et les enjeux stratégiques de ce nouveau « front », bien décidé à ne plus se satisfaire des seules manifestations.

... https://www.revue-ballast.fr/bure-reenc ... nucleaire/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 13 Juin 2017, 07:56

[Déclaration - Procès grilles de l’ANDRA] 4 mois de Prison avec sursis

Le matin du procès, c’est une dizaine de voitures de police qui contrôle les trajets Bure - Bar-le-Duc, au niveau de Longeaux. Contrôle d’identité pour tout le monde. On a dû sortir des véhicules, se mettre en ligne et se laisser renifler par des chiens policiers.

... https://manif-est.info/Declaration-Proc ... s-248.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 21 Juin 2017, 08:08

Chouette c’est mon anniversaire! Du 19 au 26 juin : Goûter interminable!

Image

On sent bien maintenant que le sens de nos vies se cherche dans des lieux communs et autonomes : dans les salles autogérées de fac, dans les cantines urbaines, dans les zones à défendre… A Bure, la recherche d’autonomie politique prend place à la fois dans des maisons collectives achetées et dans le bois Lejuc. Après un pique nique interminable pour empêcher les premiers travaux de CIGEO, il y a un an, nous y avons fait notre nid. Du 19 au 26 juin prochains, on veut fêter ça par un goûter d’anniversaire interminable au coeur du bois !

Il paraîtrait que le bois Lejuc est expulsable. Il paraîtrait que les hiboux ne tiendront pas l’été. Voici la petite ritournelle fataliste que les autorités veulent nous mettre dans la tête. Mais nous ne sommes pas de celles et de ceux qui se font imposer une playlist. On n’imagine pas une célébration nostalgique, mais l’occasion de faire fleurir une nouvelle intensité de vie en forêt, de nouveaux liens, et des pratiques offensives.

Dès lundi matin deux permanences accueil seront assurées à Vigie Sud et à Barricade Nord. La semaine se déroulera autour d’une vie de camp autogérée en forêt (un espace de non-mixité MTPG est prévu), avec des chantiers (douches solaires, cabane pour discu collectives, barricades…), des ateliers et auto-formations (grimpe, Bolas, flex-yourte, déplacements collectifs, médic, chimie…), une assemblée sur les perspectives des luttes autonomes en France et ailleurs, des lectures au coin du feu, des actions anti-contrôle policier (et autres surprises…), des jeux de rôle à 50, et évidemment boum accoustique le week-end !

Venez avec tout ce qui vous paraît utile (tente, duvet, matos de construction, gamelles…). Même si on préparera des repas ensemble, n’hésitez pas à ramener un peu de bouffe pour être le plus autonome possible. On espère que ce goûter anniversaire ouvre le champ des possibles pour tout l’été. Alors débordez nous !

BOOM BOOM BOOM BOOM ! I WANT YOU IN MY WOOD !

Des chouettes hiboux de Bure.

http://vmc.camp/2017/06/16/chouette-ces ... erminable/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 26 Juin 2017, 08:32

En vidéo, un an d’occupation du bois Lejuc contre la poubelle nucléaire

À cheval sur la Meuse et la Haute-Marne, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs entend construire un centre d’enfouissement des déchets radioactifs, dit Cigéo. Il y a un an, des militants antinucléaires investissaient un point stratégique de ce projet, le bois Lejuc. Reporterre raconte en video cette année d’occupation.

Bois Lejuc (Meuse), reportage

Le bois Lejuc, dans la commune meusienne de Mandre-en-Barrois, voisine de celle de Bure, est une zone stratégique du projet d’enfouissement des déchets de l’Andra. Au début de l’été 2016, des militants antinucléaires l’ont occupé, avant d’en être expulsés, puis d’y revenir au cours d’un été de grande mobilisation https://reporterre.net/A-Bure-cet-ete-u ... inucleaire. Entre rebondissements juridiques et aléas policiers, les « hiboux de Bure » vivent toujours dans les arbres.

Dès le premier jour, les occupants ont construit des cabanes, des barricades et planté des potagers dans le but de s’installer durablement dans un lieu devenu depuis le point de ralliement du mouvement contre la « poubelle nucléaire ».

C’est une partie de cette année d’occupation que vous raconte Reporterre, alors que les « hiboux » du bois Lejuc célèbrent, jusqu’au 26 juin, leur premier anniversaire par un « goûter interminable » au cœur du bois (Infos ici http://vmc.camp/programme-at-chantier-concerts/).




https://reporterre.net/En-video-un-an-d ... -nucleaire
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 02 Juil 2017, 11:53

Coup de pression sur barricades sud et nord au Bois Lejuc

Samedi 1 juillet

Nouvelle pression policière ! A 18h, quatre fourgons se sont garés à l’antenne à quelques centaines de mètres du bois Lejuc avant de se rapprocher de la vigie Sud. Une vingtaine de gendarmes sont sortis des camions en tenue anti émeute et menaçants. Pour les maintenir à distance nous avons allumé la barricade sud.

Pendant une heure, nous nous sommes retrouvés fac à face. Les gendarmes nous visaient avec des flashball mais ils n’ont pas tiré. Comme hier, cela ressemble à un exercice pour préparer une future expulsion.

Nous appelons dès maintenant à venir nous rejoindre pour défendre le bois Lejuc. Le mois de Juillet va être décisif vu les pressions policières.

Nous appelons également à venir lors de la journée de mobilisation du 15 août pour faire une grande manifestation et consolider l’occupation du bois Lejuc.

http://vmc.camp/2017/06/30/coup-de-pres ... icade-sud/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 08 Juil 2017, 12:42

CIGÉO-Bure : l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire confirme de graves lacunes - Le projet doit être abandonné !

L’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) vient de rendre public son avis sur le Dossier d’option de sûreté du projet CIGÉO d’enfouissement de déchets radioactifs à Bure, dans la Meuse. Cet avis met l’accent sur d’importants problèmes de sûreté qui ne constituent que la partie émergée de l’iceberg. Ceux-ci avaient été dénoncés depuis longtemps par les associations et plusieurs experts indépendants.

Plutôt que de s’entêter dans cette impasse, les pouvoirs publics doivent abandonner ce projet dangereux, ruineux et antidémocratique !

... http://www.sortirdunucleaire.org/CIGEO- ... tion-et-de
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 14 Juil 2017, 16:15

Un site archéologique sur Cigéo !

Le projet Cigéo en Meuse fait face à une nouvelle polémique. Des archéologues disent y avoir découvert un site exceptionnel mais être empêchés en interne d’y approfondir leurs recherches. Ils ont lancé une pétition.

Rien ne sera épargné à l’Andra (Agence nationale de gestion des déchets nucléaires), en charge de la construction du projet Cigéo, le futur site lorrain d’enfouissement des déchets nucléaires. Confrontée à une opposition grandissante, elle enchaîne depuis un an les déconvenues.

Condamnée à cesser ses travaux préparatoires sur le bois Lejuc, jugés illégaux, elle a vu la semaine dernière l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) l’intimer de revoir sa copie sur quatre points de sécurité. Et la voilà maintenant au centre d’un vaste débat archéologique !

Site néolithique

Lors des diagnostics réalisés en 2016 sur plus de 300 ha à la limite des communes de Bure (Meuse) et Saudron (Haute-Marne), là où Cigéo doit être construit, les scientifiques de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) ont découvert « un site exceptionnel pour le Néolithique. »

Outre l’intérêt historique de cette enceinte remontant à la première moitié du IVe millénaire, sa surface de 35 ha en fait un site quasiment sans équivalent pour le Bassin parisien et même au-delà. « Les enceintes sérieusement documentées sur ce plan sont rares et les contextes de plateau pratiquement inconnus. L’enceinte de Bure-Saudron offre l’opportunité inédite et probablement unique d’étudier intégralement une très grande enceinte de plateau », estiment les agents du SRA (Service régional de l’archéologie) Grand-Est. Problème : cette opportunité vient de leur être en partie refusée. Leur proposition de réaliser une fouille intégrale du fossé et de la totalité de la surface interne de l’enceinte avait obtenu un premier avis favorable des experts de la CIRA (Commission interrégionale de la recherche archéologique). Mais elle a selon eux été considérée comme « excessive » par la SDA (Sous-direction de l’archéologie). Si la fouille intégrale du fossé est bien autorisée, celle de le surface interne ne sera que partielle, sur un quart de la superficie. Une décision jugée « calamiteuse » dans une pétition postée mardi sur le site change.org et signée par plusieurs scientifiques.

... http://www.estrepublicain.fr/edition-de ... -sur-cigeo
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 19 Juil 2017, 07:39

La demande d’autorisation de création de Cigéo repoussée à 2019

La demande d’autorisation de création du centre de stockage de déchets radioactifs en couche géologique profonde Cigéo, qui devait être adressée à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en 2018, sera repoussée à mi-2019, a indiqué Pierre-Marie Abadie, directeur général de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), dans une interview accordée au Monde du lundi 17 juillet.

« Nous prévoyons désormais de déposer la demande d’autorisation de création de Cigéo mi-2019, a informé M. Abadie. Nous nous donnons douze mois de plus car, à mi-chemin de l’avant-projet détaillé, nous demandons à nos ingénieurs et aux bureaux d’ingénierie d’intégrer les variantes étudiées et les améliorations réalisées au cours des derniers mois. Il ne s’agit pas d’un report lié à l’avis de l’IRSN, mais d’un choix d’approfondissement du projet, permettant des économies substantielles avec la même exigence de sûreté. »

Vendredi 7 juillet, l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) avait publié son évaluation du dossier « d’Option et de Sûreté du projet Cigéo ». Il y estimait que le projet avait atteint « une maturité technique satisfaisante », mais pointait des lacunes de sécurité : le stockage des déchets « ne [présentait] pas les garanties de sûreté suffisantes », notamment en ce qui concerne les déchets bitumineux (boues issues du traitement du combustible placées dans un enrobage de bitume, pour la plupart entreposées sur le site de Marcoule dans le Gard).

... https://reporterre.net/La-demande-d-aut ... see-a-2019
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 24 Juil 2017, 11:06

Petit retour de la soirée burienne du 14 juillet

Une fête à la peau lisse

L’air était doux en ce soir de 14 juillet, et les habitant.e.s de la maison de résistance, accompagnées de leurs voisin.e.s venues de tous les villages alentours, ainsi que les cyclistes de passage de l’écotopia biketour festoyaient gaiement, fêtant les récents revers de Cigéo et la joie d’être ensemble.

C’est l’indisposition causée par le passage de 3856ème patrouille de police de la journée, rappel de l’intimidation constante que constitue l’état de militarisation du territoire, qui pousse alors les convives à installer leur table sur la chaussée flambante neuve en face de la maison de résistance, pour y banqueter dans l’allégresse et proposer aux prochaines patrouilles un itinéraire alternatif. Après manger, une partie de foot improvisée fut interrompue par deux gendarmes, demandant instamment de bouger la table, qui « gênerait les déplacements sur la voie publique. » Après leur avoir opposé un refus cordial mais ferme, assurant que nous écarterions la table pour laisser passer les tracteurs et moissonneuses (promesse tenue avec assiduité et célérité tout au cours de la soirée) , la fête se poursuivit tranquillement avec une partie de bowling-pétanque, alors que la patrouille suivante contournait la maison, provoquant quelques rires.

... http://vmc.camp/2017/07/20/14-juillet-n ... #more-6034
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité