Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 06 Nov 2017, 22:00

Mais-qu’est-ce-qu’ulles-flic!?!?

Il y a deux jours à peine, l’un de nos camarades était arrêté alors qu’il roulait en vélo du bois occupé vers le village de Bure. Hier, avec une rapidité exceptionnelle, il était transféré en prison à 300km d’ici.

Aujourd’hui, la machine répressive de l’État a multiplié les pressions destinées à faire peur : des unités du PSIG (Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie) ont assiégé toute la nuit les hiboux.e.s de la Vigie Sud, venant se poster toutes les heures à quelques dizaines de mètres de la barricade. Après une brève interruption le temps que le jour se lève, ils sont revenus, plus nombreux, nous filmant, nous épiant à la jumelle, pour nous intimider (nous terroriser). Le face-à-face de la matinée a duré quatre longues heures.

En comparaison des coups de pression passés, celui-ci a duré particulièrement longtemps. Des hiboux.e.s venant d’une demi-douzaine de lieux alentour ont convergé vers la barricade. En fin de matinée, une partie d’entre elles.eux ont avancé en un bloc solidaire pour repousser les militaires, qui ont alors quitté les lieux.

Ceci dit, l’après-midi était ensoleillée; la forêt est toujours aussi belle et occupé.

« Fatigué d’une longue journée à repouser les gendarmes de la foret, je me sens entouré de gens que j’aime beaucoup et me dis que la vie est dure mais qu’elle est aussi tres belle. »

N’hésitez pas à venir nous rejoindre si le coeur vous en dit !


Quelques photos des évènements : https://vmc.camp/2017/11/04/mais-quest-ce-quulles-flic/


Mois d’information sur Bure

Finalement peu interrogé par le prisme des sciences humaines et sociales, le projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure fera l’objet d’une réflexion collective à la faculté de lettre de Nancy pendant un mois.

Tous les mardi de novembre, la fac de lettre se penche sur la question du site d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure. Dans une perspective de recherche en sciences humaines et sociales, ces soirées interrogeront notamment les questions du débat citoyen dans les territoires ruraux, des déchets nucléaires, des parcours militants, de la place des médias ainsi que du rôle des chercheurs dans la mise de lumières de projets controversés.

Le but de ces événements sera d’informer mais également de générer une réflexion sur des sujets sensibles politiquement et qui interrogent sur le fonctionnement de l’État ainsi que sur la gestion des infrastructures énergétiques en France.

Quatre soirées débats sont prévues dans l’amphithéâtre A042 de la faculté de lettre à partir de 18h chaque mardi du mois de novembre.

Le 7 novembre : Le nouveau rôle des automédias dans la contestation citoyenne à Bure, avec Vincent Carlino, doctorant en sciences de la communication à l’université de Lorraine.
Le 14 novembre : Auto-stop Bure, conférence gesticulée par Marie Béduneau.
Le 21 novembre : "À bure pour l’éternité" projection en présence du réalisateur Sébastien Bonetti.
Le 28 novembre : Le territoire de Bure et le rôle des chercheurs, conférence de Pierre Ginet, professeur de géographie à l’université de Lorraine.

Ces soirées sont ouvertes à tous. En particulier aux amateurs de crêpes vegan qui auront la possibilité de se restaurer sur place !

https://manif-est.info/Mois-d-informati ... e-342.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 12 Nov 2017, 20:18

Mois d’information sur Bure

Calendrier actualisé

Aubenas : 12 novembre à 18h au Labo’nheur, 29 boulevard Maréchal Leclerc 07200 Aubenas.

Florac : 13 novembre à 19h à la Salle de réunion rue Sipple Sert (derrière La Poste) 48400 Florac

Toulouse : 14 novembre à 12h à la faculté Le Mirail, 5 Allée Antonio Machado 31100 Toulouse

15 novembre à 20h chez canal sud radio, 40 rue Alfred Duméril 31400 Toulouse

16 novembre à 19h au local Piquemil, 6 rue Piquemil 31300 Toulouse

Gaillac : 17 novembre à 19h au Chinabulle, 47 rue du chateau du roi 81600 Gaillac

Bordeaux : 19 novembre à 20h au Samovar, 18 rue Camille Sauvageau 33800 Bordeaux

Aubusson : 21 novembre (plus d’infos bientôt !), organisé avec le collectif Stop Mines 23

https://vmc.camp/2017/10/24/bure-se-deplace-chez-vous/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 20 Nov 2017, 21:24

Première émission Ziradio

J’avais super envi de me lancer sur le format radio, malgré la perquisition de l’ordi où j’avais passé je ne sais combien d’heure pour charger, et la je sais 350 heures de musique ;( . Et du coup voilà un petit podcast pour lancer le truc, avec Isabelle qui prépare un doc et donne des conférences qui font le rapprochement entre le retraitement des déchets d’obus de 14-18 et l’enfouissement des déchets nucléaire à Bure, Krok un militant souvent présent à bure et notamment sur les barricades dans la forêt du bois Lejuc, et Bouli Lanners acteur et réalisateur belge et qui s’investit dans le mouvement antinucléaire en belgique.

Voilà Bonne écoute à tous-tes

https://vmc.camp/2017/11/19/premiere-em ... -isabelle/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede digger » 22 Nov 2017, 17:54

Appel à actions autour du 6 décembre contre Nicolas Hulot, les nucléocrates et leur monde (de merde) !
https://vmc.camp/2017/11/20/appel-a-actions-le-6-decembre-contre-nicolas-hulot-les-nucleoflics-et-leur-monde-de-merde/

Image


Le 6 décembre, pour la Saint-Nicolas, et jusqu’au 12 (anniversaire de la COP 21), déplaçons leurs problèmes ! Changeons de lieu, changeons de cibles. Ne nous limitons pas à un face à face local avec l’État et ses préfectures, alors que les nucléocrates sont partout. EDF, comme Areva, finance Cigéo et ne souhaite pas y être associé publiquement, pour des questions d’image : appuyons où ça fait mal ! RTE veut construire ses transformateurs dans l’Aveyron comme à Bure, et défigurer la vallée de la Haute-Durance à grand renforts de lignes THT : bloquons les partout ! Pendant ce temps, l’invasion cybernétique des compteurs Linky continue son bout de chemin, les centrales croulantes n’en finissent plus d’être réparées et rustinées… Les raisons de la colère sont nombreuses et partagées, alors n’hésitons plus.

Nous appelons toutes celles et ceux qui sont dégoûté-e-s par l’enfer vert-nucléaire qui s’étend, à aller rendre visite aux nucléocrates (EDF, RTE, etc) partout où ils sont, et inventer mille manière de manifester notre résistance et ce qu’on cherche à construire à la place de leur univers mort. Aspergeons leurs vitrines green-washées par de généreuses rasades de gel-douche Ushuïaia Nature. Recouvrons leurs locaux d’immondices. Harcelons le ministère de l’écologie de coups de téléphone. Et tant d’autres choses à imaginer.

Bien sûr, cela n’empêche pas de suivre Hulot à la trace dans son agenda [url](https://www.ecologique-solidaire.gouv.f ... olas-hulot[/url]) pour reprendre le grand concours de « #VersetapoubellesurNico » débuté en 2011 à Notre-Dame-des-Landes.

Emparons nous de cette date pour faire vivre partout, sous de multiples formes, le mouvement contre la poubelle nucléaire et l’atomisation capitaliste ! Dans les deux derniers mois une vingtaine d’actions décentralisées ont eu lieu, une quinzaine de comités sont nés , continuons le début ! Informez vos rassemblements sur l’adresse burepartout at riseup.net , ils seront référencés sur le site au fur et à mesure.

À Bure comme dans de nombreux territoires en lutte le mois de décembre sera très important :

2 décembre : Manifestation à Saint-Affrique contre le transformateur électrique RTE de Saint-Victor-et-Melvieu, pour continuer de chahuter l’enquête publique !
8 décembre : Journée européenne contre les Grands Projets Inutiles et Imposés (événements à Lyon, Nièvre, Toulouse, le Havre…)
9 décembre : Manifestation sur le plateau de Millevaches contre l’usine à pellets de Carbon Ingen’r Bugeat Viam (CIBV)
12 décembre : Anniversaire du sommet climat de Paris et rassemblement à Paris
16-17 décembre : Fête de la forêt occupée de Roybon

Infos : sur vmc.camp

Contact : burepartout at riseup.net . N’hésitez pas à envoyer les dates annonçant vos actions (ou pas), et les photos et les récits !

Tel (presse) : 07.53.54.07.31

À bientôt,

Quelques hiboux et habitant-e-s de Bure et des environs, quelques hiboux des comités de soutien en France.
digger
 
Messages: 2060
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 27 Nov 2017, 16:34

À Bure, contre le désert nucléaire, habitants et néo-paysans font revivre la campagne
Venus à Bure pour s’opposer à la poubelle nucléaire, des activistes ont choisi de s’installer dans la Meuse pour enraciner la lutte. Malgré la constante pression policière, ils cultivent de multiples projets et regardent avec les habitants vers le long terme.
Mandres-en-Barrois (Meuse), reportage
... https://reporterre.net/A-Bure-contre-le ... revivre-la


La forêt contre les déchets nucléaires : au bois Lejuc, c’est dans les arbres qu’on résiste
L’épicentre de la lutte contre la poubelle nucléaire de l’Andra se trouve au bois Lejuc, près de Bure. Depuis juin 2016, les opposants y organisent la résistance, entre cabanes arboricoles et espaces communs.
Mandres-en-Barrois (Meuse), reportage
... https://reporterre.net/La-foret-contre- ... -arbres-qu
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 30 Nov 2017, 18:02

Suite de la construction de la cabane solidaire ! Chantier tous les dimanches à partir de 10h au bois Lejuc

Le chantier de la cabane solidaire a bien commencé. Les fondations ont été posées et les murs sont déjà en partie érigés ! Une cinquantaine de personnes, venues des environs, des villages voisins et de la forêt, se sont relayées lors des deux jours de travaux !

Nous voulons faire de cette cabane un point de ralliement et de rencontre autour de la lutte contre le projet CIGEO et son monde. On pourra y organiser des réunions mais aussi y accueillir des personnes qui voudront dormir dans le bois.

Pour avancer plus vite, on a lancé l’idée d’un chantier par semaine, tous les dimanches, avec tous celles et ceux qui veulent !

Rendez vous le 3 décembre, à 10h, le 10 et le 17 décembre aussi !

Au programme, construction et pique-nique l’Andra, goûter, apéro !

Liste des besoins en matériel :
Commencez à mettre de côté : palettes type « europe » 800*1200 mm, planches de toutes largeurs et longueurs (épaisseur 27 ou 34 mm), solivettes, chevrons, pneus, outils de terrassement, pioches, pelles, pointes clous de longueurs diverses, vis et visseuses, perceuses, tiges filetées et écrous, clés plates ou autres, châssis de fenêtres et portes de récup’ et tout ce qu’on oublie et qui peut être utile pour une belle construction !

https://vmc.camp/2017/11/27/construison ... ois-lejuc/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 04 Déc 2017, 21:19

Bure : Appel à actions décentralisées le 6 décembre contre Nicolas Hulot, les nucléocrates et leur monde (de merde) !

Alors même que l’offensive sociale contre le code du travail se poursuit, le gouvernement Macron vient de prendre ouvertement position, par la voix de son ministre de l’écologie so green, en faveur du projet Cigéo à Bure. Sur place, la stratégie de la tension continue : début novembre un hibou s’est fait interpeller et mettre en prison, et le lundi 20 novembre une nouvelle perquisition a eu lieu au domicile privé d’une hibou, à Mandres !
Nous ne resterons pas là les bras croisés : le 6 décembre, avant, après, soyons partout où ils ne nous attendent pas. Appel à actions décentralisées contre EDF, RTE, le ministère de l’écologie etc.

Le 9 novembre 2017, Nicolat Hulot, Sinistre de la Trahison Écolocratique du gouvernement Macron, a, devant quelques sénateurs endormis, enfin craché le morceau à propos de Cigéo en déclarant après 7 mois de silence que la poubelle nucléaire était « la moins mauvaise solution » pour gérer les déchets ultimes. Enfin ! Une fois n’est pas coutume, rien de tel qu’un écolocrate pour faire passer la pilule du pire projet industriel européen - comme en 1999 lorsque Dominique Voynet, ministre « verte » de l’environnement avait autorisé le laboratoire de l’Andra, certifié 100 % écoogique (ils ont même construit une « écothèque » à côté, si si). Mais les écolocrates comme Hulot sont à l’écologie ce que Macron est à l’économie : les pires des fossoyeurs masqués derrière une gueule de gendre idéal et de sympathique candide.

Sacré Nicolas. En 2011 des copain-e-s de la ZAD avaient su l’accueillir, quand il était alors le candidat puant, hâtif, et putatif d’EELV, comme il se devait : avec un gros seau d’épluchures versé sur la tête. Une manière de lui expliquer que sa seule utilité était bien de se taire et se terrer pour finir en terreau. Mais Nicolas Hulot, comme tous les écolocrates et managers smarts qui nous gouvernent, comprend le mot « recyclage » autrement.

Il est vrai que passer d’animateur de télévision hélicologiste, à gestionnaire de Fondation de développement (et de marque de shampoing), puis candidat d’EELV battu en 2012, à envoyé spécial de la Planète de Hollande, vrai-faux candidat à la présidentielle 2017, pour finir proie de choix dans un gouvernement plus libéral que jamais, démontre une disposition relativement acrobatique à la ré-utilisation de ce qui pourrait se jeter.

Si, sur l’énergie nucléaire Nico a toujours été extrêmement fuyant et contradictoire, sa déclaration sur Cigéo, contraire à ses positions d’il y a un an, est une autre prouesse de contorsion. Elle a le mérite de réaffirmer – si besoin était encore – que toute écologie politicienne et gouvernementale est à enfouir à 500 m sous terre. Il n’y a rien à attendre de l’État et de celleux qui nous gouvernent pour gérer les nuisances qu’ils fabriquent quotidiennement – sinon rajouter encore des mailles à la chaîne de nos dépendances.

Ah si nous avions su ! En 2011, ce n’est pas un seau de légumes mais un fût de boues radioactives que nous aurions dû lui renverser sur la frange – deux recyclages pour le prix d’un ! Il n’y a rien à faire des déchets ? Dés les années 90, des habitant.e.s des Deux-Sèvres, confronté.e.s à un projet de poubelle nucléaire du même acabit, proposaient une solution innovante pour les gérer efficacement et à moindre coût : les condenser en des milliers d’œufs vitrifiés à faire avaler à tous-tes les nucléocrates du pays – Avis à notre cher Nicolas ! Ah ! Si seulement nous pouvions enfouir les centaines de milliers d’ultimes oeufs vitrifiés dans l’intestin de Nico, et l’envoyer barboter un peu dans la fosse des Casquets ! Oh ! Si seulement nous pouvions programmer son obsolescence !

Construire des mondes sous l’immonde

Nous n’en sommes pas encore-là. Mais avec ses concessions sur Cigéo, Nicolas Hulot vient d’accélérer sa date de péremption en prenant un coup de chaud. Plus personne n’est aujourd’hui dupe de l’écologie managériale, industrielle et connectée qu’iels veulent nous imposer. Car leur futur « écologique et environnemental » a le goût de tartines de glyphosate saupoudrées de cadavres d’abeilles, de biscuits sablés au pétrole offshore et bitumineux, de tartares d’algues vertes sur fond d’animaux morts, de mers d’éoliennes industrielles, le tout agrémenté de réseaux smarts et de surveillance permanente avec les compteurs policiers Linky, etc. Oui, leur futur a le goût de merde éco-industrielle. Et, cette immondice, comme eulles et leurs déchets ingérables, ne se recyclent pas, sinon pour donner naissance à des horreurs bien plus grandes encore.

Et c’est bien parce que cela nous est insupportable qu’un peu partout des gentes se rencontrent et s’organisent pour ne pas recueillir (ou devenir) les sous-produits nuisibles d’un système capitaliste et autoritaire. Des territoires en lutte aux centres sociaux autogérés, salles occupées dans les facs, etc, d’innombrables tentatives de bricoler des mondes pour ne pas se faire engloutir sous l’immonde.

Nous pourrions aussi bien garder le silence, faire de cette déclaration un non-événement, prétendre que cela ne change rien - puisque nous n’attendions rien. Bien sûr que cela n’entame pas notre détermination, mais cela a au moins la capacité de clarifier de plus en plus la situation en ce qui concerne Bure et le projet de poubelle.

L’Andra continue de faire tout ce qu’elle peut sur le terrain et les autorités préparent lentement leur liquidation de la résistance. Tout est presque en place pour la tension et l’asphyxie : patrouilles omniprésentes, arrestations, garde-à-vue, prison, procès ciblant des riverain-e-s ou autres, répression violente des manifestations, perquisition, procédure d’instruction pour « association de malfaiteurs », et maintenant battage sur « l’ultra-gauche ultra-violente ultra-organisée ». Les derniers jours à Bure n’ont pas fait exception : lundi 20 novembre une nouvelle perquisition a eu lieu au domicile privée d’une hibou à Mandres. La déclaration d’Hulot n’est que leur cerise iodée sur le yellowcake.

Nous ne l’entendons pas de cette oreille. Ce qu’ils ne prévoient pas et qu’ils ne peuvent mesurer, c’est qu’à chaque fois qu’ils tapent ou avancent un pion cela contribue à visibiliser leurs projets pourris et à nous donner des raisons de nous battre et de nous rencontrer – même si c’est parfois difficile et que nous avons l’impression de ne pas peser bien lourd. Alors, que peut-on imaginer ?

Appel à action décentralisées pour la Saint Nicolas autour du 6 décembre

Ce que nous pouvons faire, c’est de continuer de construire un mouvement de résistance dépassant largement la Meuse, à travers des rencontres, des actions, etc. Continuer de tisser patiemment des solidarités qui transforment l’épineuse gestion policière de ce problème « local » en casse-tête bien plus large.

Le 6 décembre, pour la Saint-Nicolas, et jusqu’au 12 (anniversaire de la COP 21), déplaçons leurs problèmes ! Changeons de lieu, changeons de cibles. Ne nous limitons pas à un face à face local avec l’État et ses préfectures, alors que les nucléocrates sont partout. EDF, comme Areva, finance Cigéo et ne souhaite pas y être associé publiquement, pour des questions d’image : appuyons où ça fait mal ! RTE veut construire ses transformateurs dans l’Aveyron comme à Bure, et défigurer la vallée de la Haute-Durance à grand renforts de lignes THT : bloquons les partout ! Pendant ce temps, l’invasion cybernétique des compteurs Linky continue son bout de chemin, les centrales croulantes n’en finissent plus d’être réparées et rustinées… Les raisons de la colère sont nombreuses et partagées, alors n’hésitons plus.

Nous appelons toutes celles et ceux qui sont dégoûté-e-s par l’enfer vert-nucléaire qui s’étend, à aller rendre visite aux nucléocrates (EDF, RTE, etc) partout où ils sont, et inventer mille manière de manifester notre résistance et ce qu’on cherche à construire à la place de leur univers mort. Aspergeons leurs vitrines green-washées par de généreuses rasades de gel-douche Ushuïaia Nature. Recouvrons leurs locaux d’immondices. Harcelons le ministère de l’écologie de coups de téléphone. Et tant d’autres choses à imaginer.

Bien sûr, cela n’empêche pas de suivre Hulot à la trace dans son agenda pour reprendre le grand concours de « #VersetapoubellesurNico » débuté en 2011 à Notre-Dame-des-Landes.

Emparons nous de cette date pour faire vivre partout, sous de multiples formes, le mouvement contre la poubelle nucléaire et l’atomisation capitaliste ! Dans les deux derniers mois une vingtaine d’actions décentralisées ont eu lieu, une quinzaine de comités sont nés, continuons le début ! Informez vos rassemblements sur l’adresse burepartout@riseup.net, ils seront référencés sur le site au fur et à mesure.

À Bure comme dans de nombreux territoires en lutte le mois de décembre sera très important :
• 2 décembre : Manifestation à Saint-Affrique contre le transformateur électrique RTE de Saint-Victor-et-Melvieu, pour continuer de chahuter l’enquête publique !
• 8 décembre : Journée européenne contre les Grands Projets Inutiles et Imposés (événements à Lyon, Nièvre, Toulouse, le Havre…)
• 9 décembre : Manifestation sur le plateau de Millevaches contre l’usine à pellets de Carbon Ingen’r Bugeat Viam (CIBV)
• 12 décembre : Anniversaire du sommet climat de Paris et rassemblement à Paris
• 16-17 décembre : Fête de la forêt occupée de Roybon

Infos : sur vmc.camp

Contact : burepartout@riseup.net. N’hésitez pas à envoyer les dates annonçant vos actions (ou pas), et les photos et les récits !

Tel (presse) : 07.53.54.07.31

À bientôt,

Quelques hiboux et habitant-e-s de Bure et des environs, quelques hiboux des comités de soutien en France.


https://manif-est.info/Bure-Appel-a-act ... s-360.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 08 Déc 2017, 21:24

Chantier collectif : décongélation de Vigie Sud – 9 et 10 décembre 2017

A Vigie Sud, on aurait besoin d’un espace de vie étanche, isolé et donc chauffable !

Si on est nombreuxreuses, en un week-end c’est torché de faire au moins une petite cabane étanche, qu’on pourra isoler tranquillement ensuite. Avec un copain, on est chaudes pour préparer l’ossature bois pendant la semaine, il n’y aurait plus qu’à assembler les pans de mur et le toit. Si on est beaucoup, on pourra aussi s’occuper de mieux fermer les murs de la piraterie et qu’ainsi le sleeping soit chauffable aussi.

Du coup on propose un chantier collectif le week-end de l’anniversaire de bzl (le week-end prochain 9 et 10 décembre), comme ça le soir on fait la fête à la maison (rappel du programme : cabaret-boum). Les apports de matériaux sont aussi les bienvenus (tôles, planches, bois de construction, tuyaux de poële, cordes, ficelles, quincaillerie…).

https://vmc.camp/2017/12/04/chantier-co ... -decembre/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 10 Déc 2017, 22:35

Bure été 2016-automne 2017

Voici un montage qui revient sur les temps forts de la lutte contre cigéo entre l’été 2016 et l’automne 2017 :

vidéo : https://vimeo.com/246437223

https://vmc.camp/2017/12/08/bure-ete-2016-automne-2017/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 26 Déc 2017, 19:32

Infotour en janvier à l’Ouest sur la lutte à Bure (discussions, projections) & présentation du livre « Bure, la bataille du nucléaire »

Bravant le froid de l’hiver, pour fêter la nouvelle année, quelques chouettes et hiboux de Bure s’invitent dans les contrées de l’Ouest sauvage pour vous donner quelques nouvelles de la lutte contre la poubelle nucléaire CIGEO (et son monde), de l’occupation du bois Lejuc, de toutes les installations dans le sud-Meuse depuis 2 ans, etc.

L’occasion aussi de discuter ensemble de la lutte décentralisée, de la constitution de comités partout en France et ailleurs et des perspectives pour les temps à venir !

Au menu : discussions, projections, présentation du livre récemment sorti « Bure, la bataille du nucléaire », expo-photo, table d’info, amour, résistance et champignons !

Les dates et les lieux

(pour l’instant, il reste de la place, les horaires seront rajoutées au fur et à mesure)

– 6 janvier, Rouen, à la Conjuration des Fourneaux
– 7 janvier, à la Grange de Montabot (ou à Coutances)
– 8 janvier, à Fougères, avec le COEDRA et d’autres collectifs
– 9 janvier, À CONFIRMER PAS SÛR, à Concoret
– 10 janvier, à Rennes
– 11 janvier, À PROGRAMMER ?
– 12 janvier, à la Roche-Bernard
– 13 janvier, à Saint-Père en Retz,
– 15 janvier, Nantes, à 20h
– 16 janvier, Confort-Meilhar (près de Plogoff)
– 19 janvier, à Poulredou

Contact & infos : infotourbure@riseup.net & vmc.camp

N’hésitez pas à nous envoyer un mail et des lettres d’amour si vous voulez qu’on passe vous voir, on en sera enchanté-e-s !

À très bientôt,

Quelques hiboux de Bure!

https://vmc.camp/2017/12/24/en-janvier- ... dun-livre/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 04 Jan 2018, 18:45

Rouen samedi 6 janvier 2018

Présentation du livre - Bure la bataille du nucléaire

à 19h, la conjuration des fourneaux, 149 rue saint-hilaire, 76000 Rouen

Image

Bure c'est un village de 86 habitants dans la Meuse, à 250 k à l'est de Paris, dans un triangle entre St Dizier, Nancy et Chaumont où la densité de population est de 6 habitants au km².

Contrairement à ce que certainEs en pensent, ce n'est pas pas une région grise et hostile, couverte de champs et d'éoliennes. C'est un pays vallonné, dont les collines sont couronnées de forêts et où les vallons accueillent des pittoresques cours d'eau et étangs. Bref, un chouette endroit boisé qui aurait beaucoup à pâtir d'une poubelle nucléaire.

Ce n'est pas comme s'il n'y avait pas eu de résistance dans la région, mais la faible densité de population a rendu le rapport de force bien inégal et en 1999 le projet de laboratoire pour l'enfouissement de déchets radioactifs de l'ANDRA [1] s'est établi dans la Meuse définitivement.

Les 5 années précédentes, comme dans tous les endroits pressentis pour le projet de l'ANDRA, les mobilisations avaient pourtant été houleuses : l'ANDRA avait été muré à Bar-le-Duc, des sabotages sur les forages, des manifestations de plusieurs milliers de personnes ont battu le pavé à Verdun, Bar-le-Duc, Nancy et Chaumont mais n'ont pas suffi à faire reculer le projet.

La lutte à Bure ce n'est pas simplement une occupation opposée à un grand projet nuisible, c'est bien plus vital que ça : c'est la course contre la montre contre un projet monstrueux qui couvre la totalité d'un département et déborde sur ses voisins, qui va conduire à des conséquences irréversibles et désastreuses pour les 100 000 années à venir au moins. Car contrairement à ce qu'on croit, à Bure rien n'est encore joué tant qu'aucun déchet n'est entreposé dans une galerie. Et ça ne arriver à aucun prix ! C'est la lutte contre une société financière mondialisée qui détruit cyniquement les écosystèmes, privatise les sols, l'air, l'eau et le vivant pour en tirer le jus de ses bénéfices.

C'est toute la Meuse qui doit être occupée en résistance à ce projet !
Et c'est toute l'Europe qui doit se mobiliser contre ces projets !
Nous avons besoin de réseaux pour étendre la lutte, nous avons besoin de lieux pour l'ancrer dans la durée et de moments de convergence pour la concentrer et l'amplifier !

Rejoignez-nous le samedi 6 janvier 2018 à 19h à la Conjuration des fourneaux pour rencontrer des personnes en lutte à Bure. Elles nous présenteront un livre qui s'intitule « La bataille du nucléaire », puis quelques vidéos.

Une soupe sera proposée à l'issue de la rencontre.

Notes
[1] 1. Agence Nationale pour la gestion des Déchets RAdioactifs

https://rouen.demosphere.eu/rv/2902



Coutances (50) dimanche 7 janvier 2018

« Bure, la bataille du nucléaire », discussion autour du livre

Bravant le froid de l’hiver quelques chouettes et hiboux de Bure s’invitent dans vos contrées pour vous donner quelques nouvelles de la lutte contre la poubelle nucléaire CIGEO (et son monde), de l’occupation du bois Lejuc, de toutes les installations dans le sud-Meuse depuis 2 ans, etc. L’occasion aussi de discuter ensemble de la lutte décentralisée, de la constitution de comités partout en France et ailleurs et des perspectives pour les temps à venir !

Image

Quand Chouettes & hiboux s’invitent, l’accueil est de mise !

L’opposition contre le projet Cigéo à Bure grandit de jour en jour malgré, comme on en a l’habitude avec l’industrie nucléaire, une répression policière intense et la diabolisation du mouvement contre la poubelle de déchets radioactifs.

Seulement depuis plus de 2 ans, après un camp durant l’été 2015, des gens se sont installés prêt de Bure pour lutter et pour construire collectivement d’autres horizons. On ne compte plus le nombre d’habitants du Bois Lejuc occupé jour et nuit depuis plus d’un an.
On ne saurait plus dénombrer les projets de retours aux métiers artisanaux et agricoles, le nombre de parcelles de l’Andra occupées et cultivées. Cette lutte prend de la hauteur et de la consistance, entre dans les consciences de chacun.e comme la Zad de Notre Dame de Landes est maintenant enracinée dans le territoire et est devenue un espace libéré.

Cette résistance au monde et à son nucléaire ne laisse donc plus indifférent.

C’est ce que nous raconterons les compagon-nes de Bure autour de la sortie du livre Bure, la bataille du nucléaire.

Au menu : discussions, projections, présentation du livre « Bure, la bataille du nucléaire », expo-photo, table d’info, amour, résistance et champignons !

Et on terminera l’après midi autour d’un goûter réconfortant.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 11 Jan 2018, 17:24

Pluie de convocations à Bure

En septembre dernier le juge d’instruction de Bar-le-Duc a supervisé une série de perquisitions opérées le 20 septembre 2017 dans le cadre d’une commission rogatoire suite aux dégradations commises à l’Hôtel- restaurant du site de l’Andra à Bure durant la semaine d’action de juin 2017.

Dans ce cadre, des enquêteurs de la Section de Recherche criminelle de la gendarmerie de Nancy mènent une enquête poussée qui s’étend plus largement aux événements antérieurs de l’été 2016, des 23 et 30 janvier 2017, du 18 février 2017, de mai 2017, de juin 2017, du 14 juillet 2017 et du 15 août 2017 et sans doute davantage. Depuis janvier 2017, les convocations en audition libre ou les citations à comparaître au tribunal se succèdent aléatoirement auprès de personnes dont les plaques d’immatriculation ont été relevées à l’occasion de ces événements, de personnes contrôlées ou conduites aux postes lors de contrôles routiers à différents moments de l’année, de personnes prétendument identifiées sur des photos, par leurs affaires perdues ou par des agents lors de journées de mobilisation, ou encore de militant-e-s associatifs en lutte contre le projet Cigéo.

Nous avons de bonnes raisons de penser que ces convocations vont aller en s’intensifiant au cours de l’année 2018 et qu’elles visent, à travers des enquêtes préliminaires liées aux plaintes en série déposées par des responsables de l’Andra ou des poursuites engagées à l’initiative du procureur de la république, à nourrir une procédure bien plus lourde destinée à étouffer la lutte avec sa judiciarisation et une intimidation policière (déjà très perceptible sur le terrain avec une présence constante et des coups de pression de la part des gendarmes mobiles). L’association de malfaiteurs est un cadre judiciaire maintes fois décrié, flou, fondé sur du délit d’intention et nourri par des présupposés sécuritaires du ministère de l’Intérieur. Sous couvert de convocation en audition libre ou en qualité de témoin, il s’agit progressivement de nourrir un dossier inconsistant au départ à à charge à l’arrivée. La méthode éprouvée en d’autres endroits est perverse et épuise les énergies, suscite les peurs, dissocie les militant-e-s avant de faire tomber un couperet judiciaire de milliers de pages quelques années plus tard, en resserrant le champ sur quelques obstiné-e-s considéré-e-s comme responsables en fin de course.

Face à cette répression de basse intensité, il est essentiel d’être solidaire-s contre la volonté de scinder le mouvement par les menaces, l’intimidation, de montrer notre cohésion au-delà de notre diversité d’opinions et de pratiques. C’est en communicant sur les convocations, en nous tenant informé-e-s les un-e-s les autres, en définissant collectivement nos lignes de défense et de résistance, en conservant notre farouche et joyeuse détermination à résister et en refusant de nourrir les fantasmes sécuritaires avec des déclarations en audition, que nous disperserons le fantasme d’une association de malfaiteurs, là où il y a surtout de notre part l’expression d’un furieux sentiment d’injustice et de révolte. Face une corruption organisée, institutionnalisée autour d’un projet radioactif qui progresse proportionnellement à l’omerta, la résignation et les mensonges scientifiques qu’il génère, nous ne nous laisserons pas atomiser, nous sommes nombreuses à vouloir vivre, créer et lutter ici, avec une vision politique et sociale qui va au-delà de la seule lutte antinucléaire !

Des chouettes hiboux de la legal team de Bure

AGENDA

Un atelier d’autodéfense juridique face aux auditions aura lieu à Bure le 21 janvier dans l’après-midi à la Maison de Résistance, au lendemain de l’Assemblée de lutte du 20 janvier.

EN CAS DE CONVOCATION OU D’INTERPELLATION

Contactez arr@riseup.net

* Si vous avez été contrôlé-e-s et/ou conduit-e-s au commissariat pour un délit quelconque autour de Bure

* Si vous êtes convoqué-e-s, afin que nous en discutions ensemble plutôt que vous restiez isolé-e-s face à cela

* Si vous avez été convoqué-e-s et auditionné-e-s par la police, pour que nous puissions déterminer ensemble des implications

* Si vous êtes convoqué-e-s devant un tribunal, pour une assistance juridique »


https://vmc.camp/2018/01/04/pluie-de-co ... ns-a-bure/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 15 Jan 2018, 19:54

Plantations contre-nature / Ne plantons pas le décor du projet CIGEO !
Dans le cadre du projet Cigéo, l’Andra prévoit de déposer à partir de l’automne 2018 une demande d’autorisation de défrichement portant sur une surface de 134 ha environ (sur les 221 ha au total) afin d’y mener les travaux de reconnaissance(archéologie préventive) nécessaires aux futurs aménagements de surface de la « zone puits ».
En compensation du défrichement sollicité, l’Andra propose des aides au boisement ou reboisement en Meuse et en Haute-Marne, préférentiellement à proximité du lieu de défrichement, le Bois Lejuc, à Mandres-en-Barrois. Ne disposant pas des surfaces suffisantes pour mettre en œuvre cette compensation, l’Andra fait appel à candidatures auprès des propriétaires forestiers privés ou des communes.
Alors, faut-il que nous cédions aux sirènes de l’Andra ? Faut-il continuer de lui livrer le territoire clefs en main ?
Il faut rappeler que la propriété du Bois Lejuc, forêt communale de Mandres avant son échange avec le Bois de la Caisse, est toujours contestée devant les tribunaux. De même que les travaux de défrichement et d’édification d’un mur d’enceinte, effectués sans les autorisations nécessaires, font toujours l’objet d’une plainte devant le tribunal correctionnel.
Quant au projet Cigéo, il ne verra peut-être jamais le jour, tant les risques d’incendie et d’explosion qu’il entraînerait seraient énormes et impossibles à maîtriser. Avec les opposants, ce sont les instances chargées de la sûreté nucléaire elles-mêmes qui s’interrogent et exigent de l’Andra des réponses plus solides.
Et pourtant, le rouleau compresseur de l’Andra avance et défigure notre territoire avec ses travaux préparatoires : champs défoncés, boisements annexés et massacrés,...sans compter l’état d’insécurité permanente pour les habitants qui y vivent et y travaillent.
Et si nous disions STOP !
... http://www.sortirdunucleaire.org/Planta ... ons-pas-le

L’Autorité de sûreté nucléaire confirme les impasses de conception de CIGÉO - Pourquoi persister dans un projet dangereux et impossible à financer ?
Alors que l’Autorité de sûreté nucléaire vient de rendre un avis critique sur le Dossier d’options de sûreté de CIGÉO, le Réseau “Sortir du nucléaire“ appelle à l’abandon immédiat du projet. Les « réserves » émises par l’ASN, portant sur la conception même du projet, ne pourront être levées : autant renoncer dès maintenant à un projet dangereux, impossible à financer et imposé par la force.
Des garanties de sûreté insuffisantes à ce stade… et qui ne pourront jamais être apportées
Cet avis, qui vient confirmer les critiques déjà portées par l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire et la Commission Nationale d’Évaluation, ne fait que corroborer ce que soulignent les associations et experts indépendants depuis plusieurs années [1]. Le ton diplomatique de la rédaction ne doit pas faire illusion : les 45 pages de la lettre accompagnant l’avis mettent en évidence des lacunes considérables.
... http://www.sortirdunucleaire.org/L-Auto ... nfirme-les
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 17 Jan 2018, 15:08

20 janvier – Assemblée de lutte contre Cigéo

L’assemblée de lutte à Bure réunit le temps d’une demie-journée toutes les composantes de la lutte, les voisin.es, habitant.es de Bure et autour, visiteur.euses occasionnel.les, soutiens distants et moins distants. Elle est largement ouverte à tout.es celles et ceux qui souhaitent s’informer ou s’investir dans la lutte.

Organisée à plusieurs reprises l’an passé, l’assemblée a permis que les différentes temporalités entre celles et ceux qui vivent la lutte sur place, et les autres qui la soutiennent et la rejoignent ponctuellement lors des moments de mobilisation, puissent mettre en commun leurs ressentis, vécus et informations autour de la lutte contre Cigéo mais également contre tous les projets de l’industrie nucléaire qui émergent dans la Meuse et Haute-Marne ces derniers mois.

À l’ordre du jour de la prochaine assemblée, le retour sur les infotours récents, un tour d’horizon de l’activité des comités de soutien, un point sur les recours juridiques, les prochaines échéances de mobilisation de février, mars et de l’été 2018 et un état des lieux de la lutte sur le terrain à Bure et autour. Repas tiré du sac le midi et ateliers en groupes l’après-midi (programme plus détaillé à venir dans le courant de la semaine prochaine).

Un moment tout particulier sera dédié aux convocations récentes et aux 3 citations à comparaître au tribunal le 13 février. Avec notamment un atelier juridique d’autodéfense face aux auditions et aux gardes à vue le dimanche 21 janvier à 16h.

L’assemblée se tiendra le 20 janvier 2018 à 10h à la salle communale des fêtes de Couverpuis.

https://vmc.camp/2018/01/11/20-janvier- ... tre-cigeo/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre l’enfouissement des déchets radioactifs, Bure ...

Messagede bipbip » 22 Jan 2018, 12:17

Audience du 16 janvier : 6 mois fermes requis pour menaces et refus de signalétique !
https://vmc.camp/2018/01/22/audience-du ... naletique/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32038
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité