le programme EPR doit être abandonné

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 24 Jan 2016, 13:19

EDF voudrait construire deux nouveaux EPR en France

EDF ambitionne de mettre en service deux réacteurs nucléaires de type EPR « nouveau modèle » en France à l’horizon 2030 et prévoit de les bâtir avec des partenaires, selon un document interne au groupe obtenu par Reuters.

Quatre réacteurs EPR sont aujourd’hui en construction dans le monde : un en France à Flamanville (Manche) et un en Finlande (OL3), qui connaissent d’importants retards et surcoûts ; et deux en Chine, à Taishan.

... http://www.reporterre.net/spip.php?page ... ticle=8843
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 11 Fév 2016, 16:57

A l’appel de Sout-West Against Nuclear (SWAN)

Organisons des actions contre EDF

Nos ami.e.s qui s’opposent en Grande-Bretagne au projet de construction
de deux EPR supplémentaires, appellent à une journée d’action contre EDF et plus particulièrement à des occupations des locaux (agences, bureaux, etc.) d’EDF.

La décision d’EDF quant à la poursuite du projet a encore été repoussée le plan de financement n’ayant toujours pas été finalisé. Cette décision est à l’ordre du jour du prochain conseil d’administration du groupe qui aura lieu le MARDI 16 FEVRIER.

L’intention est donc de faire pression à la veille de son conseil d’administration sur EDF pour l’abandon du projet à Hinkley et pour l’abandon de ses ambiteux de développement du nucléaire en Grande Bretagne. Les ami.e.s anglais.es nous demandent si, nous pouvons appuyer leur journée d’action en y participant dans nos agences locales ou autres locaux d’EDF.

Merci d’envoyer les communiqués, ou autres infos sur ces actions :
swanactive[à]gmail.com

L’appel de Sout-West against Nuclear (SWAN) :
. http://www.stopnewnuclear.org.uk/node/1517
. https://southwestagainstnuclear.wordpre ... ccupy-edf/

http://lenumerozero.lautre.net/article2996.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 13 Fév 2016, 11:58

EPR de Flamanville : Greenpeace bloque le camion transportant le couvercle de la cuve

Une dizaine de militants de Greenpeace ont mené ce vendredi matin une nouvelle action contre la construction de l'EPR de Flamanville. Pour bloquer le camion transportant le couvercle de la cuve du réacteur, deux d'entre eux se sont enchaînés sur le toit du véhicule stationné près de Caen.

... http://www.leparisien.fr/environnement/ ... lamanville
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 11 Mar 2016, 18:12

La France, pays de l’imposture nucléaire : ça suffit !

Alors qu’Emmanuel Macron vient de réaffirmer son soutien au projet d’EPR d’Hinkley Point, le Réseau "Sortir du nucléaire dénonce une escalade dans l’absurde orchestrée par un gouvernement inféodé au nucléaire. Le Réseau "Sortir du nucléaire" exige :

L’abandon des projets de construction d’EPR en Grande-Bretagne,
L’arrêt de ces investissements inconsidérés dans le nucléaire
Un plan de sortie en urgence du nucléaire

... http://www.sortirdunucleaire.org/La-Fra ... -ca-suffit
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 28 Juil 2016, 16:16

Hinkley Point : un désastre financier à venir pour EDF

Le conseil d’administration d’EDF doit décider jeudi 28 juillet si elle s’engage dans la construction de deux réacteurs EPR en Angleterre. Mais ce projet n’a séduit aucun investisseur, laissant à EDF seule la charge financière. Cette situation est, pour l’auteur de cette tribune, symptomatique du refus des marchés financiers d’investir dans la filière.

... https://reporterre.net/Hinkley-Point-un ... r-pour-EDF
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede Pïérô » 28 Juil 2016, 23:37

Malgré le vote absurde du Conseil d’administration d’EDF
Les réacteurs EPR annoncés en Grande-Bretagne ne seront pas construits


Malgré le vote du CA d’EDF de ce jour, et comme il l’a fait avec constance depuis le lancement du projet il y a plusieurs années, l’Observatoire du nucléaire maintient que les réacteurs EPR annoncés à Hinckley Point (Grande-Bretagne) ne seront jamais construits.

Tout au plus, en engageant de façon irresponsable des milliards d’euros qui ne lui appartiennent pas et qui seront perdus pour les citoyens français, le Président d’EDF peut-il espérer quelques travaux de terrassement avant que le chantier ne soit définitivement arrêté, probablement du fait de la faillite de l’électricien français, déjà actuellement au bord du gouffre.

En réalité, le projet Hinckley Point est tellement absurde sur les plans industriels et financiers que les deux acteurs principaux, EDF et Londres, seront l’un et l’autre lourdement perdants si les réacteurs sont réellement construits :
◾ EDF devra payer des pénalités incommensurables du fait des inévitables années de retard que le chantier ne manquera pas de prendre, sans parler de l’explosion du coût du chantier lui-même
◾ Une fois les réacteurs en service (hypothèse d’école), l’électricité produite sera tellement chère que, en vertu de l’accord insensé « contract for difference » accordé par M Cameron à EDF pour la durée inouïe de 35 ans, Londres devra verser des sommes gigantesques à EDF… si l’entreprise française n’a pas coulé entre temps.

Notons d’ailleurs que, Brexit ou pas, le problème reste entier : si le Royaume-Uni restait finalement dans l’Union européenne, cet accord relevant d’un incroyable dumping serait assurément annulé par la justice européenne. Et si le Brexit est effectivement mis en œuvre, les conséquences financières et administratives seront absolument insolubles pour mener à bien le projet.

Londres et Edf sont désormais conscients que le projet d’Hinckley Point est une dramatique erreur, chacun en espère l’annulation… mais personne ne veut en prendre l’initiative de peur de devoir lourdement indemniser l’autre partie. Sans oublier le troisième larron chinois qui a négocié en position de force et court comme seul « risque » de devoir… être lui aussi grassement dédommagé.

La seule solution, pour limiter autant que faire se peut la catastrophe financière, est que Paris et Londres annoncent conjointement l’annulation du projet et se partagent équitablement les pertes. Il est hélas probable que, une fois de plus, les « élites » qui sévissent tant en Grande-Bretagne qu’en France s’entêtent et aggravent encore la situation.

Il faudra bien que, tôt ou tard, les peuples concernés s’organisent pour récupérer leurs milliards et prendre les mesures nécessaires pour cesser d’être dépouillés par les délinquants en cols blancs.

http://www.observatoire-du-nucleaire.or ... article317
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede Pïérô » 29 Juil 2016, 19:16

Nouveau revers pour le projet nucléaire Hinkley Point, à peine lancé par EDF

Paris - A peine lancé par EDF, le projet de l'électricien de construire une centrale nucléaire au Royaume-Uni subit un nouveau contretemps: le nouveau gouvernement britannique s'est donné plus de temps pour se prononcer sur ce gigantesque chantier controversé, relançant les craintes sur son avenir.

Le ministre britannique des Entreprise et de l'Energie, Greg Clark, a surpris jeudi soir en déclarant que le gouvernement allait examiner avec soin le projet et ne rendrait pas sa décision finale avant le début de l'automne.

Cette annonce a pris de court jusqu'au sommet même d'EDF, dont le conseil d'administration venait d'approuver le lancement de la construction de deux réacteurs EPR à Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre, après des années de discussions.

Cette décision laissait présager une signature rapide, voire dès vendredi, des principaux contrats qui lieront EDF au gouvernement britannique, à son partenaire chinois CGN et à leurs fournisseurs.

Mais outre-Manche, le nouvel exécutif mis en place après le referendum sur le Brexit, dirigé par la Première ministre Theresa May, souhaite prendre le temps de parcourir les milliers de pages constituant les accords préliminaires signés en grande pompe en octobre 2015, lors d'une visite d'Etat du président chinois.

... http://www.romandie.com/news/724958.rom
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 01 Aoû 2016, 14:21

EDF se suicide à Hinkley Point

Sans surprise, le Conseil d’administration d’EDF décide de passer en force sur un dossier, emblématique de l’impasse dans laquelle se trouve aujourd’hui la filière nucléaire : Hinkley Point, ou la construction de deux réacteurs EPR en Angleterre. Ce choix insensé mène l’entreprise tout droit vers la faillite et conduira à un sous-investissement dans la sûreté nucléaire pour le parc français, comme nous l’analysons dans une note détaillée.

http://energie-climat.greenpeace.fr/edf ... 1469953138
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 17 Sep 2016, 13:21

Nucléaire: le gouvernement britannique donne son feu vert au projet Hinkley Point

Le gouvernement britannique a donné jeudi son accord à la construction de la centrale nucléaire Hinkley Point C, un projet controversé de 18 milliards de livres porté par le français EDF avec le soutien d’une compagnie chinoise.

... http://www.anti-k.org/2016/09/15/nuclea ... 900_Wea21t
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 18 Sep 2016, 11:19

Hinkley Point : une fuite en avant absurde et suicidaire pour EDF et la Grande-Bretagne

Ne pouvant pas se dégager des accords signés avec la Chine et EDF, le gouvernement britannique a fini par approuver le projet de deux réacteurs EPR sur le site d’Hinkley Point. Ce faisant, il a passé outre toutes les mises en gardes sur les coûts démentiels du projet.

Loin de marquer la relance du nucléaire en Europe, la décision du gouvernement britannique ouvre la voie à une nouvelle démonstration grandeur nature de l’impasse que constitue le nucléaire. Si le projet est réalisé, EDF et la Grande-Bretagne vont tous deux s’enfoncer dans un bourbier inextricable.

Considéré par EDF comme une planche de salut, ce projet ne fera qu’accélérer la faillite de l’entreprise. Alors qu’elle est déjà plombée par une dette d’au moins 37 milliards d’euros, où trouvera-t-elle les 16 milliards pour financer la construction de ces réacteurs ? Et comment pourra-t-elle prétendre mener de front les travaux de rafistolage de ses réacteurs vieillissants (au minimum 100 milliards d’euros), sans parler du provisionnement des sommes nécessaires pour la gestion de ses déchets radioactifs et le démantèlement de ses installations ? Encore une fois, les contribuables paieront les frais de cette folie.

La Grande-Bretagne, quant à elle, payera très cher le prix fixe garanti à EDF pour son électricité nucléaire. Alors que les coûts de production des énergies renouvelables ne cessent de baisser, ce mécanisme pourrait faire perdre au pays 30 milliards de livres sur 35 ans, selon le National Audit Office. Que dire du choix d’un réacteur inconstructible, accablé de malfaçons et de défauts de conception ? Et au vu des retards des chantiers EPR français et finlandais, dont le fonctionnement n’est même pas garanti, comment peut-elle espérer que les deux réacteurs soient déjà opérationnels en 2025 ?

Toutefois, la justice pourrait bien mettre un coup d’arrêt à ces projets délirants : le mécanisme de financement d’Hinkley Point fait toujours l’objet d’une plainte devant la Cour de justice européenne.

Ce projet doit être abandonné avant qu’il ne soit trop tard. Nucléaire : arrêtons les frais !

http://www.sortirdunucleaire.org/Hinkle ... absurde-et
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 25 Sep 2016, 02:00

Nucléaire: 20 anomalies détectées sur des équipements de l'EPR

Vingt irrégularités portant sur des équipements destinés au réacteur EPR en construction par EDF à Flamanville ont été détectées à l'occasion de l'audit de l'usine du Creusot d'Areva, a annoncé vendredi l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Ces anomalies sont toujours en cours d'instruction, a expliqué à l'AFP Julien Collet, directeur général adjoint de l'ASN. L'EPR n'est pas en service donc ne présente pas de risque, précise-t-il.

Après la découverte d'un défaut dans la composition de l'acier de la cuve du réacteur EPR fabriquée à l'usine du Creusot, l'ASN avait demandé à Areva un audit qualité de son usine.

Outre les vingt irrégularités portant sur des équipements destinés à l'EPR, Areva a, pour l'instant, également répertorié 87 irrégularités portant sur les réacteurs en fonctionnement d'EDF, a indiqué l'ASN dans une note d'information.

... http://www.romandie.com/news/Nucleaire- ... 739015.rom
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 01 Oct 2016, 10:11

Infographie : le fiasco de l'EPR
http://sortirdunucleaire.org/fiasco-EPR
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 19 Nov 2016, 15:45

Hinkley Point : EDF et la grosse galère de l’EPR

Embourbée dans ses chantiers d’EPR à Flamanville et Olkiluoto (Finlande), la direction d’EDF cherche depuis 2012 à exporter deux réacteurs en Grande-Bretagne, dans la centrale d’Hinkley Point. Un projet qui a déjà généré un vrai roman de contestation.

La contestation du chantier se fait sur plusieurs plans : sécurité des installations, viabilité du partenariat avec l’opérateur chinois CGN (ou CGNPC, China General Nuclear Power Corporation), finances d’EDF, possibilité de finir le chantier, qui paiera la note... Le projet est ainsi dénoncé de toutes parts, par les syndicats tout autant que par le conseil d’administration, en passant par les ingénieurs ou les riverains du projet.

Surcoût de 30 milliards par rapport aux renouvelables

Mais pourquoi EDF tient-il tant à faire ce chantier ? Il faut rappeler qu’en rachetant British Energy (l’exploitant nucléaire britannique) en 2008, EDF s’était ouvert un marché pour construire, et comptait à l’époque relancer son développement sur l’EPR. En 2013 l’État britannique fait une offre d’achat d’électricité à EDF au prix fort, à hauteur de 120 euros le kwh contre 40 en France.

Ce triplement du prix (qui va retomber sur le contribuable britannique) est en fait une subvention déguisée à un projet qui sans cela ne serait pas viable. Et c’est sur la base de ce montage avantageux qu’EDF se lance dans le projet de deux nouveaux réacteurs à Hinkley Point. Lors du lancement officiel du projet, le 29 septembre, le PDG d’EDF a annoncé un taux de bénéfices record de 9 % pour ces réacteurs. Seulement, par la suite le Conseil d’administration a révisé ce taux à 8 %, et encore, toujours en minorant les déboires prévisibles, comme par exemple le retard de livraison [1]. Vu que ce chantier risque d’être encore plus compliqué que d’autres déjà en retard, partenariat transnational oblige, on peine à croire que l’éventualité n’en soit pas budgetée. Et bien sûr, ni le futur démantèlement de la centrale ni la gestion des déchets ne sont répercutés dans ce calcul du bénéfice.

La centrale d’Hinkley Point compte déjà deux réacteurs (Hinkley A et B, le B étant en fin d’activité), et a essuyé une forte contestation après un incendie et une fuite en 2012. Un collectif Stop Hinkley s’active pour la fermeture de la centrale, et se retrouve aux premières loges de la mobilisation contre la construction des EPR [2]. Un de ses principaux axes de bataille est de dénoncer la propagande du gouvernement, qui dit les centrales sûres, économiques et écologiques.

À l’inverse, les opposants et opposantes mettent en avant le surcoût pour les consommateurs, qui sera de 30 milliards si on compare au prix des énergies renouvelables. Côté sécurité, là-bas comme partout, statistiquement, le prochain accident grave aura lieu d’ici vingt ans, et EDF est en tête de liste des candidats potentiels. Niveau écologie, l’argument du nucléaire « décarboné », sans rejet de CO2, est faux, il sert seulement à maintenir les centrales dans le cadre de la « croissance verte ».

Une cinquantaine de réacteurs d’ici 2050

Heureusement pour nous, EDF a promis de ne commencer le chantier qu’après l’achèvement de Flamanville. L’entreprise a aussi un léger problème de liquidités, un endettement de 37 milliards d’euros, personne ne sait donc comment elle financera les nouveaux réacteurs (24 milliards d’euros !), sauf l’État, peut-être, qui va injecter 4 milliards en capitalisation et en actions d’ici mai 2017. Et puis il y a les recours d’associations devant les tribunaux.

L’objectif d’EDF est de construire une cinquantaine de réacteurs d’ici 2050. Soit le renouvellement du parc français, plus celui du parc anglais. Mais c’est une fuite en avant largement dénoncée, car EDF est en crise de rentabilité, notamment à cause de la baisse générale du prix de l’électricité, qui n’était pas franchement prévue, pas plus que la surproduction actuelle (les énergies renouvelables sont productives, l’autoconsommation est à la mode).

C’est parce qu’EDF n’a plus de quoi financer d’autres programmes qu’il a négocié une durée de vie des centrales de quarante ans, et maintenant au-delà, avec le projet de « grand carénage », devant « remettre à niveau » les centrales pour les prolonger.

Mais rappelons que ce pari très risqué coûtera 100 milliards d’euros au groupe dans les années à venir [3]. EDF, en voie d’effondrement économique, ferait mieux de se concentrer sur les démantèlements. Car le seul réalisé jusqu’ici, sur le site de Brennilis, dure depuis 1985, et il y en a encore pour quinze ans. La logique de surdimensionnement irresponsable héritée de la première vague de réacteurs doit-elle être poursuivie ?

L’affaire Hinkley, et tout le renouvellement du parc nucléaire révèlent la faillite d’un modèle économique insoutenable sans subventions d’État. Et maintenant ce modèle chassé par d’autres acteurs, restent les dettes et les déchets radioactifs. Grandeur de la France.

Reinette noyée, Al Aveyron


[1] Le Canard enchaîné, n° 5004, 21 septembre 2016.

[2] www.stophinckley.org

[3] Alternative libertaire, n° 264, septembre 2016

http://www.alternativelibertaire.org/?H ... -la-grosse
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 11 Fév 2017, 07:40

Rouen samedi 11 février 2017

Rassemblement contre la prolongation de l'EPR de Flamanville et de Paluel
à 11h devant la préfecture de Rouen

C'est une décision de dernier moment prise en fonction de l'actualité (cf. communiqué du CAN-Ouest et du CRILAN ci-dessous).

Essayons d'être le plus nombreux possible pour dire NON à ces entourloupes du village nucléaire français, gouvernants en tête .

Appel à rassemblement le 11 février 2017

Même si l'avis de l'ASN et le décret, relatifs à la prolongation du DAC de l'EPR de Flamanville, ne sont pas encore publiés, l'accord est déjà acquis.

Le CAN-Ouest appelle, dans un communiqué de presse, à une manifestation le 11 février à 11h devant la préfecture à St Lô ou devant les préfectures concernées, la prolongation de Paluel 2 étant également dénoncée.

Collectif Anti-Nucléaire Ouest

https://rouen.demosphere.eu/rv/2534
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 11 Avr 2017, 13:56

ITER, mensonges, niaiseries … et fiasco inéluctable! la situation au printemps 2017

Il est peu question du réacteur expérimental de fusion nucléaire ITER dans les médias depuis quelques années. Faut dire que la situation n’est pas brillante, et ne l’a jamais été.

Comme prévu le coût du réacteur expérimental de fusion nucléaire ITER grimpe encore et les retards s’accumulent. Les têtes tombent mais les problèmes restent identiques.
Bernard Bigot est devenu officiellement directeur général d'Iter Organization le 5 mars 2014. Il était administrateur général du CEA (Commissariat à l'énergie atomique) depuis janvier 2009. C’est le troisième directeur d’ITER ; Il a remplacé le japonais Osamu Motojima.

L’ancien patron du CEA a présenté en mai 2016 le nouveau coût du projet ITER et un nouveau calendrier.

Le coût est à présent évalué à 20 milliards d’euros ! ce n’est plus 3 fois mais 4 fois le montant initial ! Et le premier plasma est renvoyé à 2025, soit 9 ans de retard sur le calendrier.
Chaque jour de retard coûte très cher, environ un million d'euros !

... http://coordination-antinucleaire-sudes ... temps-2017
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité