le programme EPR doit être abandonné

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

le programme EPR doit être abandonné

Messagede Pïérô » 31 Déc 2009, 14:16

communiqué du Réseau Sortir du Nucléaire, http://www.sortirdunucleaire.org/ :

Nucléaire : le programme EPR doit être abandonné


- L'échec de l'EPR à Abou Dhabi doit servir de déclic
- Le chantier de l'EPR de Flamanville doit être stoppé



Le Réseau "Sortir du nucléaire" annonçait le 26 novembre dernier que la visite de M Fillon (Premier ministre), Mme Lagarde (Ministre de l'économie), M Proglio (PDG d'EDF) et Mme Lauvergeon (PDG d'Areva) sur le chantier en déroute du réacteur EPR de Flamanville était un véritable aveu de l'échec total du programme EPR.

Cet échec est une nouvelle fois confirmé par le verdict des autorités d'Abou Dhabi qui ont écarté l'EPR du "contrat du siécle". Malgré un incroyable déploiement d'efforts et de contreparties proposées par la diplomatie française, et en particulier par M Sarkozy, l'EPR s'avère trop mauvais et trop cher pour être sélectionné.

Le verdict d'Abou Dhabi doit servir de déclic : les autorités françaises doivent reconnaître que le programme EPR est un grave échec et doivent le stopper immédiatement, y compris le chantier EPR de Flamanville, qui connait déjà de graves problèmes. De même, les finlandais seraient bien inspirés de ne pas mettre en service l'EPR en chantier depuis 2005 et qui accumule les plus graves déconvenues, malfaçons, retards, surcoûts.

Présenté comme le "fleuron" de l'industrie nucléaire française, le réacteur EPR est un des plus grands "flops" industriels de l'Histoire. Le seul EPR vendu à ce jour, à la Finlande, va coûter plus de 3 milliards d'euros... à la France. Un autre EPR est peut-être en construction en Chine, mais il n'est pas impossible que ce chantier (à peine commencé) soit abandonné. C'est en tout cas ce qu'il faut espérer pour ne pas avoir à débourser à nouveau des milliards.

Bien qu'il soit désormais improbable que d'autres pays achètent des EPR, il faut noter en effet que, comme en Finlande, l'exportation de réacteurs EPR coûterait beaucoup d'argent à la France au lieu de lui en rapporter. Heureusement, l'EPR n'obtiendra vraisemblablement pas l'autorisation d'être construit en Grande-Bretagne et aux USA (où le processus de certification court jusqu'en février 2012).

Le programme EPR est un véritable désastre industriel et financier, il doit être immédiatement abandonné et laisser place à des programmes d'économies d'énergie et de développement des énergies renouvelables.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Caen : interruption de la CNDP sur l'EPR de Penly.

Messagede Anti-K » 18 Mai 2010, 23:24

Ce soir était organisé sur Caen une commission nationale du débat public sur le nouveau réacteur EPR de Penly. Cette commission publique a été interrompue puis annulée et ce tract distribué sur place.

LA DICTATURE
C’ EST FERME TA GUEULE,
LEUR DEMOCRATIE
C’ EST CAUSE TOUJOURS !


Ce 18 mai à Caen a lieu un débat public sur l'EPR organisé par la CNDP (commission nationale pour le débat public). Dernier avatar en date en matière de technologie nucléaire, ce réacteur de 3ème génération en cours de construction en France (Flamanville dans le Contentin) et Olkiluoto (en Finlande) fera l'objet d'un débat sur sa nouvelle implantation à Penly (Haute-Normandie). Il convient de dénoncer l'imposture démocratique qui caractérise un tel débat.

Est-il concevable en effet de discuter d'une technologie dont l’Etat a déjà planifié la construction? Le débat public intervient en fait après des prises de décision officielles. Les contradictions qui pourraient alors émerger dans cet espace auront alors à faire face à un jargon scientifique, expert et bien rodé, incompréhensible pour le quidam. A l’occasion, ce dernier s’il émettait des doutes serait qualifié d’obscurantiste. Cet espace de débat, dont l'organisation est par ailleurs gérée par des boites de communication, vise donc à structurer l'opinion, obtenir l'assentiment des populations, prévenir et ou assécher toute tentative d'opposition aussi radicale soit-elle ; mais c'est également un espace publicitaire, une variable d'ajustement pour des projets lucratifs rassemblant experts, chercheurs, industriels et l'état.

En outre l'EPR est une technologie extrêmement dangereuse. Centrales et lignes à haute tension comportent des défauts connus de longue date. Nous savons, en effet, que la société nucléaire est par définition une société dangereuse : accidents majeurs (Tchernobyl, Three Mile Island...), rejets radioactifs (excès de leucémie autour de la Hague), ondes électro magnétiques (lignes à haute tension). Seulement, au-delà des problèmes que l'EPR et plus globalement le nucléaire posent, c'est bien d'un monde social dont il s'agit. Le nucléaire est en effet au coeur de nos sociétés capitalistes et répond à la boulimie énergétique qui caractérise les pays industrialisés et l'élan qu'ils prirent au lendemain de la seconde guerre mondiale. L'ère atomique révèle ainsi son caractère catastrophique par nature. Avec ses mines d’Uranium où les mineurs sont exploités et livrés aux radiations, ses intérimaires transformés en viande à rem, ses bombes atomiques et ses missiles stratégiques, ses populations exposées aux retombées d’accidents ou plus quotidiennes, ses dictatures maintenues pour mieux piller des pays oubliés...

Parallèlement c'est au cours de ces derniers mois que le gouvernement français a décidé de relancer son programme nucléaire et de prolonger un monde catastrophile. Il tente pour cela de se doter d'un vernis démocratique : la tenue de débats en est alors l'illustration. Mais l'état n'a que faire des mécontents et fait fi, comme il l'a souvent démontré, en réalité des règles "démocratiques" qu'il s'est parfois lui même fixé : non respect des arrêtés anti THT, contre enquêtes publiques, débats anciens autour de l'EPR. Gestion du nucléaire et autoritarisme vont donc de pair. Faut-il rappeler, en effet, qu'à Caen lors du débat public sur les nano technologies (technologies intimement liées à celle du nucléaire), un impressionnant dispositif policier s'est employé avec réussite à refouler de nombreuses personnes à l'entrée. Sanction également à ceux qui mènent l'action directe sur le terrain: procès pour les militants non violents du GANVA qui ont défié la nucléocratie en escaladant et en occupant deux pylônes de la ligne à très haute tension de Flamanville/Domloup.

Nous rejetons donc cette mascarade de débat. Nous n'aurons que faire non plus de l'emphase et des mots d'ordre des tenants d'une écologie co-gestionnaire. Leur opposition partielle et parfois factice tente de donner à la démesure capitaliste un visage plus humain ; oxymore grossier quand l'essence même du capitalisme est de tout "avaler" et détruire : vie, nature, culture et planète. Contre la société nucléaire et son monde organisons une riposte autonome, directe et déterminée.



▪ Des électrons libres
Ayant des atomes crochus
Anti-K
 
Messages: 48
Enregistré le: 07 Sep 2008, 23:02

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede Pïérô » 31 Mai 2010, 16:41

.
20 juin 2010, Dieppe :
Manifestation contre l’EPR et pour les Enr

Le collectif « STOP-EPR, ni à Penly, ni ailleurs » organise le 20 juin une immense déambulation dans Dieppe

Malgré les Grenelle 1 et 2 qui ignorent sarkosystement le nucléaire, nous voudrions tellement que ce rassemblement soit réussi : alors nous avons besoin de vous tous, particuliers et organisations pour rappeler notre opposition à la construction de ce maudit réacteur nucléaire.

La journée commencera par un pique-nique « à la fortune du pot » sur la pelouse du front de mer, de 12h à 14h – Et ensuite, libre court à votre imagination pendant la déambulation qui serpentera dans la ville, sur le front de mer : apporter crécelles, boîtes de conserve « musicales », tambourins, chapeaux, costumes (t-shirts, combinaisons, déguisements…), banderoles, panneaux « publicitaires », slogans…

Nous souhaitons une manifestation joyeuse et spontanée (toujours non violente), proche des citoyens : prises de paroles, distribution de tracts et surtout explications fournies aux spectateurs !

Alors, nos comptons sur vous, seul, en famille, en bandes d’amis, avec vos chiens …

Contacts :
Collectif "STOP-EPR, ni à Penly ni ailleurs"
penly@stop-epr.fr
tél. : 06 70 39 97 45
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede Pïérô » 03 Mar 2014, 01:10

SCOOP - Le réacteur EPR de Finlande est en cours d'abandon par Areva qui retire ses salariés...
Le crash de l'industrie nucléaire française précède celui de l'ensemble de la filière...
http://observ.nucleaire.free.fr/abandon ... nlande.htm
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 16 Juin 2014, 11:37

EPR : le flop monumental du réacteur nucléaire

juin 2014 - le béton de l’EPR est un gruyère !

L’information révélée par le Canard Enchaîné est confirmée : le béton de l’EPR est un véritable gruyère, qu’EDF a dû rafistoler à la va-vite au prix de plusieurs mois de retard...

"Du béton gruyère dans le réacteur EPR", titre le Canard Enchaîné le 4 juin 2014. Et de rapporter l’existence de trous de 42 centimètres de profondeur dans le béton du bâtiment réacteurs ! Repérés en décembre 2013 au moment du décoffrage, ces trous seraient dûs au non-respect des prescriptions de sûreté, qui intimaient de ne pas couler le béton par mauvais temps de peur que le ciment ne "fonde". EDF a ainsi dû enlever le mauvais béton et rafistoler autant que possible la construction. Bilan : 4 mois de retard.

Du côté d’EDF, on ne veut pas parler de trous, mais on admet l’existence de fissures réparties dans l’enceinte interne du bâtiment réacteur. "On a eu des défauts c’est vrai. Ca a pris un peu de temps à réparer, mais ni le calendrier du chantier ni son coût ne sont modifiés", a indiqué à l’AFP le directeur du chantier pour EDF, Antoine Ménager. Peu crédible, mais dans tous les cas, EDF n’a aucun intérêt à décaler le planning : si le réacteur ne peut pas être mis en service en 2016, il faudra refaire une enquête publique !

Entre le béton troué, le dôme abîmé, les aciers de mauvaise qualité du pont polaire qu’il a fallu changer, le réacteur-fleuron aura donc déjà dû subir plusieurs rafistolages avant même d’entrer en fonctionnement, s’il fonctionne un jour. Ca promet pour la sûreté...

http://www.sortirdunucleaire.org/juin-2 ... un-gruyere
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede Pïérô » 07 Avr 2015, 17:23

Anomalies de fabrication de la cuve de l’EPR de Flamanville :
l'Observatoire du nucléaire exige des expertises indépendantes

- Les malfaçons de la cuves peuvent entraîner une catastrophe comparable à celle de Fukushima

- Il existe plusieurs cas de réacteurs achevés (ou presque achevés) et qui n'ont jamais été mis en service



L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a reconnu ce jour* que le couvercle et le fond de la cuve du réacteur EPR de Flamanville, fabriquée par Areva, présentaient d'importantes malfaçons.

L'Observatoire du nucléaire attire l'attention sur l'extrême gravité de cette situation : en cas de mise en service du réacteur EPR, ces malfaçons peuvent entraîner la rupture de la cuve et une catastrophe comparable à celle de Fukushima.

L'ASN annonce qu'Areva lui a proposé "de réaliser à partir d’avril 2015 une nouvelle campagne d’essais (…) pour connaître précisément la localisation de la zone concernée ainsi que ses propriétés mécaniques" et qu'elle "se prononcera sur le programme d’essais, contrôlera sa bonne réalisation et instruira le dossier que présentera Areva pour démontrer la résistance de la cuve du réacteur EPR de Flamanville."

L'Observatoire du nucléaire conteste la capacité de l'Autorité de sûreté nucléaire (et des organismes qui lui sont associés, l'IRSN en particulier) à prendre les mesures qui s'imposent très certainement, à savoir l'interdiction de la mise en service du réacteur EPR.

Aussi, l'Observatoire du nucléaire exige que la cuve de l'EPR soit l'objet d'expertises indépendantes qui seront réalisées par des organismes étrangers n'ayant aucune raison de protéger les intérêts de l'industrie nucléaire française.

Il est en effet certain que cette affaire met en jeu le peu de crédibilité dont jouit encore l'industrie nucléaire française (marquée par les désastres industriels des EPR de Finlande et de Flamanville, la quasi-faillite d'Areva, sans oublier des échecs précédents comme celui du surgénérateur Superphénix).

Reconnaître la gravité des malfaçons de la cuve de l'EPR de Flamanville reviendra donc assurément à prononcer l'arrêt de mort de l'industrie nucléaire française, et il est évident que l'ASN, historiquement liée aux industriels (EDF, Areva, CEA) n'est pas en capacité d'assumer de telles responsabilités. Seuls des organismes étrangers et réellement indépendant pourront dire la vérité sur cette affaire.

Enfin, alors que le chantier de l'EPR de Flamanville approche tant bien que mal de sa fin, l'Observatoire du nucléaire rappelle qu'il existe plusieurs cas de réacteurs achevés qui n'ont jamais été mis en service, comme à comme à Lemoniz (Espagne)**, Zwentendorf (Autriche)***, Bataan (Philippines)**** ou Kalkar (Allemagne)*****.



* http://www.asn.fr/Informer/Actualites/E ... de-la-cuve

** http://www.sudouest.fr/2011/04/18/la-ce ... 9-4585.php

*** http://www.usinenouvelle.com/article/zw ... ee.N148584

**** http://www.greenetvert.fr/2011/08/05/la ... stes/28126

***** http://www.rtbf.be/tv/actualite/detail_ ... id=7728413

http://observ.nucleaire.free.fr/cuve-ep ... nville.htm
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede Pïérô » 12 Avr 2015, 01:54

Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce les négociations inacceptales entre la France et l’Inde pour l’exportation de l’EPR

Alors que le premier ministre indien Narendra Modi rencontre demain Laurent Fabius et François Hollande pour évoquer la construction de réacteurs EPR sur le site de Jaitapur, le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce les efforts de la France pour continuer à exporter ce réacteur à l’international.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce la diplomatie atomique du gouvernement français, qui persiste à vendre des réacteurs EPR à l’Inde en dépit de leurs défauts structurels. Le nucléaire est la pire des options pour répondre aux besoins énergétiques croissants d’un pays en développement comme l’Inde, et a fortiori l’EPR, cher, inconstructible et dangereux. Au vu du désastre des chantiers d’Olkiluoto et Flamanville, ce sont des dizaines de milliards d’euros qui seraient engloutis pour la construction d’une centrale qui ne produirait pas d’électricité avant au moins une décennie, au détriment d’autres projets socialement urgents !

Le Réseau "Sortir du nucléaire" rappelle également que les terrains déjà achetés pour accueillir les réacteurs sont situés en zone sismique. La France et Areva souhaitent-elles se rendre complice d’un accident ?

Enfin, en cherchant à vendre l’EPR, la France et Areva se rendent également complices de violations des droits humains. La construction des réacteurs priverait des milliers de paysans et pêcheurs de leurs terres et de leur gagne-pain. Les manifestations pacifiques organisées contre ce grand projet inutile imposé ont été sévèrement réprimées. Ces négociations entre la France et l’Inde interviennent alors que la population de la région de Jaitapur se prépare à commémorer les quatre ans de la mort de Tabrez Sayekar, un jeune homme abattu par la police [1] . Le Réseau "Sortir du nucléaire" renouvelle son soutien aux populations qui luttent contre le projet d’EPR de Jaitapur et se joint à leurs protestations.

Pour plus d’informations sur le projet de Jaitapur :
http://cndpindia.org/2011/02/courting-n ... harashtra/

http://www.sortirdunucleaire.org/Le-Res ... enonce-les
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 23 Avr 2015, 13:27

L’avenir des réacteurs nucléaires EPR compromis par une anomalie « très sérieuse » de sécurité
L’Autorité de sécurité nucléaire confirme que la cuve du nouveau réacteur nucléaire EPR en cours de construction à Flamanville présente une anomalie « très sérieuse ». La mise en service prévue en 2016 pourrait bien ne jamais avoir lieu. Le problème concerne également les deux réacteurs EPR en cours de construction en Chine.
... http://multinationales.org/L-avenir-des ... s-serieuse


EPR : le coup de grâce
La semaine dernière, l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) a annoncé avoir été informée par Areva d’une anomalie de la composition de l’acier dans certaines zones du couvercle et du fond de la cuve du réacteur EPR en construction à Flamanville.
Areva et EDF se sont empressés de déclarer que de nouveaux tests allaient être réalisés sur cet acier, et que les travaux du chantier se poursuivaient. Les résultats des tests devraient être connus en octobre prochain.
Cet empressement à communiquer sur l’air de dire « tout va bien, nous reconnaissons le problème et agissons en conséquence » est une tentative pour détourner l’attention de la gravité de l’anomalie détectée. Car ce problème est grave. Très grave. Et les conséquences sont probablement colossales pour la filière nucléaire française.
... http://energie-climat.greenpeace.fr/epr ... p-de-grace
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 16 Juin 2015, 10:04

Graves anomalies sur les soupapes de sûreté de l’EPR de Flamanville : le Réseau "Sortir du nucléaire" demande l’abandon du chantier.

Médiapart vient de rendre publics des documents internes de l’IRSN attestant de nouvelles et graves anomalies sur les soupapes de sûreté en plus de celles sur les fonds de cuve du réacteur EPR en construction à Flamanville.

Pour le Réseau "Sortir du nucléaire", les autorités se doivent d’en prendre acte immédiatement en arrêtant définitivement le chantier.
Une poursuite des travaux serait non seulement absurde, les problèmes sur les cuves d’Areva ne pouvant être résolus, mais criminelle : il est inacceptable que l’on continue d’envisager la mise en service d’un réacteur dont les défaillances multiples peuvent avoir des conséquences graves.

Non content d’être un gouffre financier, l’EPR est s’avère encore moins "sûr" que les réacteurs du parc existant. Alors que les Français sont déjà condamnés à payer pour le sauvetage d’Areva, il est inacceptable que ce chantier continue à engloutir un euro de plus.

http://www.sortirdunucleaire.org/Graves ... urete-de-l
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede ARTHUR » 10 Juil 2015, 09:22

EPR de Flamanville : vers un Bouyguesxit ?


L’entreprise Bouygues a été condamné dans l’affaire de l’EPR. Tout en étant reconnue coupable, elle écope d’une amende ridicule (25 000€) pour éviter les licenciements en cas d’interdiction d’exercer sur le territoire selon le monde.
Quelle belle excuse pour une farce juridique ! Mais quelle est donc cette justice qui se donne au nom de l’emploi et pas au nom de la loi ?

L suite sur: http://www.cnt-f.org/subrp/spip.php?article796
ARTHUR
 
Messages: 350
Enregistré le: 12 Juin 2010, 20:07

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 05 Sep 2015, 00:22

Le fiasco de Flamanville ne doit pas prolonger la folie de Fessenheim !

Alors qu’EDF vient de confirmer un nouveau report de la mise en route de l’EPR de Flamanville et de nouveaux surcoûts, le Réseau “Sortir du nucléaire“ appelle à l’abandon du chantier. Il rappelle également qu’il est irresponsable et malhonnête de rendre l’arrêt de Fessenheim tributaire de la mise en service de Flamanville.

Une fuite en avant au mépris de la sûreté ?

EDF annonce avoir optimisé le chantier pour permettre le démarrage du réacteur au 4ème trimestre 2018, Jean-Bernard Lévy évoquant une « totale confiance en sa réussite ». Au nom de quoi EDF peut-il se permettre d’être aussi affirmatif, alors même que l’Autorité de sûreté nucléaire ne s’est pas encore prononcée sur les graves défauts qui affectent la cuve de l’EPR et qu’il n’est pas exclu que celle-ci ne soit ni réparable ni remplaçable ? Au vu des multiples péripéties du chantier, il est bien présomptueux d’affirmer que ces défauts – qui ne constituent d’ailleurs qu’une partie des malfaçons - seront corrigés. EDF compte-t-il donc les sous-estimer, au mépris de la sûreté, pour permettre une mise en service à tout prix ?

Coûts de construction triplés : il faut arrêter les frais !

Le nouveau coût de construction annoncé de 10,5 milliards d’euros représente le triple de ce qui était initialement annoncé, venant confirmer une nouvelle fois que le nucléaire bon marché est un mythe. Alors que les alternatives énergétiques manquent de financement, il est inacceptable que les Français continuent à payer plus longtemps pour le désastre industriel de l’EPR.

Une mise en service hors délai

Avec une mise en service annoncée fin 2018, l’EPR de Flamanville dépassera le délai de mise en service qui était initialement prescrit dans son décret d’autorisation de création, fixé à avril 2017. Quelle est donc la légalité de ce nouveau report au regard du décret d’autorisation de création ? Plutôt que d’accepter une mise en service hors délai, le gouvernement devrait se saisir de ce dépassement pour mettre fin à ce chantier calamiteux [1].

La fermeture de Fessenheim ne doit pas être tributaire de l’EPR !

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ dénonce fermement toute tentative de conditionner l’arrêt de Fessenheim à la mise en service de l’EPR. Il faut rappeler que les 63,2 GW évoqués dans la loi de transition énergétique constituent un plafonnement, et non un plancher. Fessenheim peut tout à fait être arrêtée indépendamment de la mise en service de Flamanville. Il est donc irresponsable et malhonnête de prétexter du retard de l’une pour repousser l’arrêt de l’autre.

Comme le Réseau “Sortir du nucléaire“ et plusieurs associations alsaciennes l’ont rappelé en juillet dans une lettre adressée à François Hollande, c’est bien pour des raisons de sûreté que la fermeture immédiate de Fessenheim est requise. Quels que soient les aléas de l’EPR, Fessenheim reste vieille, située en zone sismique et en contrebas du grand canal d’Alsace.

La poursuite du chantier de l’EPR et la volonté de prolonger à tout prix le fonctionnement de Fessenheim relèvent d’une même folie, dangereuse au regard de la sûreté et coûteuse pour les Français. Il est urgent d’en tirer les leçons qui s’imposent et d’en finir avec une industrie sans avenir !

http://www.sortirdunucleaire.org/Le-fia ... olonger-la
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 22 Oct 2015, 12:03

L’EPR est périmé, saisissez l’occasion de l’abandonner !
EDF vient de déposer une demande de modification du décret d’autorisation de création de l’EPR de Flamanville afin de pouvoir repousser la date initialement prévue pour sa mise en service. Le Réseau "Sortir du nucléaire" réclame l’abandon d’un réacteur périmé dans tous les sens du terme, qui a dépassé les délais de mise en service prescrits et qui constitue un verrou pour une véritable transition.
... http://www.sortirdunucleaire.org/L-EPR- ... asion-de-l


Réacteurs EPR d’Hinkley Point : l’inacceptable fuite en avant d’EDF
Alors qu’EDF s’apprête à signer avec ses partenaires chinois un accord sur le financement de la construction des réacteurs EPR d’Hinkley Point, le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce une fuite en avant inacceptable, qui coûtera extrêmement cher aux Français et aux Britanniques.
... http://www.sortirdunucleaire.org/Reacte ... acceptable
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 26 Oct 2015, 10:01

Après le nucléaire... le nucléaire

EDF voudrait construire des dizaines d'EPR «nouveau modèle»

EDF projette de déployer en France «plusieurs dizaines» d'un nouveau modèle du réacteur EPR de troisième génération quand son parc nucléaire actuel arrivera en fin de vie, avec le soutien éventuel de partenaires extérieurs, un projet qui fait hurler les écologistes.

«A partir de 2028, 2030, (...) nous allons commencer à installer en France des EPR nouveau modèle», a déclaré le PDG du groupe énergétique, Jean-Bernard Lévy.

«Et puis en 2050, 2055, on n'aura plus de (réacteurs de) la génération actuelle. On aura les EPR NM (nouveau modèle): on en aura 30, 35 ou 40. On (en) aura plusieurs dizaines qui seront le produit de remplacement du parc actuel», a-t-il précisé lors d'une rencontre avec des journalistes.

... http://www.20minutes.fr/planete/1716153 ... eau-modele
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 29 Déc 2015, 02:53

La cuve, talon d’Achille de l’EPR

La cuve de l’EPR est l’objet de doutes sérieux depuis le printemps dernier. La publication le 16 décembre par l’Autorité de sûreté nucléaire d’un avis sur les essais qu’AREVA devra réaliser donne à voir l’ampleur du problème. Au vu des éléments techniques révélés, il est temps de décider d’arrêter ce chantier hors de prix.

... http://www.altermonde-sans-frontiere.co ... ticle30112
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: le programme EPR doit être abandonné

Messagede bipbip » 19 Jan 2016, 00:42

Défauts de la cuve de l’EPR : l’Observatoire du nucléaire dénonce un arrêté ministériel "sur-mesure" pour EDF

Le 3 janvier 2016, le Journal officiel de la République Française a publié un arrêté ministériel (*) taillé sur mesure pour permettre la validation de la cuve du réacteur nucléaire EPR de Flamanville malgré ses graves défauts.

... http://www.observatoire-du-nucleaire.or ... article307
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Suivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité