Stop nucléaire, initiatives

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: Sortons du nucléaire ! Journée mobilisation 13 octobre

Messagede leo » 10 Oct 2012, 16:30

Initiatives pour l'arrêt immédiat du nucléaire le 13 octobre : Paris, Lyon, Laval...


Paris

Il y aura une manif le 13 octobre pour l’arrêt immédiat du nucléaire devant l’ambassade du Japon à Paris, elle n’est évidemment pas organisée par le Réseau Sortir Du Nucléaire, ou par EELV, ou par Greenpeace, etc... mais par un ensemble de comités, de groupes ou d’individus dit "radicaux" car pour l’arrêt immédiat, voir l’annonce ci-dessous du rassemblement de samedi.

Solidairement,


Infonucléaire.
http://www.dissident-media.org/infonucleaire/



Non au redémarrage du nucléaire au Japon


Arrêt Immédiat partout ailleurs !


SOLIDARITE AVEC LA REVOLUTION DES HORTENSIAS

En solidarité avec ceux qui au Japon se révoltent contre le redémarrage des réacteurs et prévoient un week-end de mobilisation les 13 et 14 octobre, pour tous ceux qui résistent à l’ordre nucléaire et demandent l’arrêt immédiat, inconditionnel et définitif de cette industrie :

Rassemblement le samedi 13 octobre 2012 à 15h,
devant l’ambassade du Japon,
7 avenue Hoche, 75008 Paris

Au mépris des conséquences dramatiques et permanentes de la catastrophe de Fukushima toujours en cours, le gouvernement japonais persiste à promouvoir un mix énergétique incluant le nucléaire au moins jusqu’en 2030, et a donné son accord pour le redémarrage de deux réacteurs de la centrale de Ohi.

Depuis des mois, toutes les semaines, les Japonais se mobilisent. Le mouvement, maintenant connu sous le nom de Révolution des hortensias, s’intensifie et ce 29 juillet 2012 c’est environ 200 000 personnes qui se sont rassemblées à Tokyo pour s’insurger contre cette décision et demander l’arrêt définitif du nucléaire.

Vivre avec un dosimètre autour du cou, soupçonner la nourriture et finalement se résoudre à l’ingérer quand même, ne pas boire l’eau du robinet sans peur, éviter de circuler sous la pluie porteuse de particules radioactives, ne plus pouvoir emmener les enfants jouer dehors, tout cela est insupportable, inacceptable.

Au Japon, comme en ex-URSS, et dans toutes les zones contaminées, le plus banal des actes quotidiens devrait dorénavant et pour toujours être soumis au contrôle de la radioactivité, ou pire, sera laissé à l’auto-contrôle permanent qui transfère la responsabilité des conséquences du crime à celui qui n’a d’autre choix que de les subir.

Pour les Japonais qui se révoltent contre le nucléaire et pour nous tous qui refusons d’être les victimes de la prochaine catastrophe, le mot « vie » a encore un sens.

NI SILENCE, NI OUBLI, NI RESIGNATION !


Soyons nombreux* : des bougies, des percussions, des hortensias... pas de logos…


* Nous sommes des individus indépendants qui souhaitons agir en solidarité avec les antinucléaires japonais et en écho à leurs actions. Notre premier rassemblement, le 10 mars 2012 à Paris, répondait à l’appel du groupe japonais Frying Dutchman « Human Error : One Milllion Person Parade » http://fryingdutchman.jp/eng.php



http://erreurhumaine.wordpress.com - https://www.facebook.com/humaine.erreur


solidaritefukushimaparis [at] yahoo.fr




.
Lyon


Le samedi 13 Octobre aura lieu à Lyon un rassemblement contre le nucléaire, sur le quai Augagneur près de la Fosse aux Ours.

Luttant pour un arrêt immédiat de cette industrie de mort, nous seront présents pour porter une critique radicale du nucléaire et de la société qui va avec (tract ci-dessous).

Nous vous invitons donc à nous rejoindre à partir de 14h, vers la Fosse aux Ours (M° Guillotière), à côté des banderoles « Le nucléaire c’est le capitalisme, arrêt immédiat » et « Ni rose, ni vert, arrêt immédiat du nucléaire ».



Contre le nucléaire, rien ne sert de fuir !

Un seul objectif : arrêt immédiat


Alors que les centrales vieillissent et souffrent d’incidents à répétitions, que le chantier du nouvel EPR accumule les problèmes, l’industrie nucléaire continue son avancée destructrice. Au Japon, deux réacteurs ont été remis en marche malgré l’opposition toujours plus forte de la population. Et si, en France, les accords électoraux entre le PS et EELV vont probablement aboutir à la fermeture de la centrale de Fessenheim (Alsace), la « plus vieille du pays », il ne s’agit que de poudre aux yeux pour masquer la poursuite du programme nucléaire : mise en service de la nouvelle usine d’enrichissement Georges Besse 2 (Drôme), centre d’enfouissement à Bure (Aube), projet de réacteur au plutonium ASTRID (Gard), installation de conditionnement et d’entreposage de déchets activés (ICEDA) à Saint-Vulbas (Ain).

Nous ne pouvons que nous réjouir de l’arrêt de ces deux réacteurs, mais cela est très loin d’être suffisant. Dans la vallée du Rhône, les réacteurs de la centrale du Bugey ne valent pas mieux, de même que ceux de Saint-Alban, Cruas et du Tricastin. Et les réacteurs les moins anciens (Chooz, Civaux), s’ils ont peut-être moins de problèmes, ne sont de toute façon pas à l’abri d’un accident majeur.

L’arrêt progressif du nucléaire demandé par les Verts et d’autres lobbies n’a pas pour but d’en finir le plus vite possible avec cette industrie de mort, mais permet à celle-ci de continuer à faire tourner toutes ses usines de fabrication, d’enrichissement, de traitement des déchets (l’usine de la Hague pollue énormément plus que toutes les centrales françaises cumulées...), pour engranger de l’argent. De plus, la sortie progressive laisse le temps aux grands capitalistes de l’atome de se reconvertir afin de sauvegarder leur pouvoir et leurs bénéfices : ainsi AREVA veut devenir le premier constructeur d’éoliennes industrielles et d’usines de cogénération (gigantesques, elles consommeront des forêts entières) ; Bouygues et Vinci iront couler du béton pour d’autres grands travaux liés à la sur-consommation d’électricité tels les TGV, les THT et les centres touristiques.

Pour les « anti-nucléaires » pas pressés, il s’agit surtout de ne pas remettre en cause cette société capitaliste et autoritaire. Nous pensons au contraire que l’arrêt définitif du nucléaire ne saurait attendre, et que la critique de cette industrie catastrophique va de pair avec celle du système qui l’a engendré et qu’elle contribue en retour à renforcer. Le problème n’est pas tant de produire un peu moins d’électricité, ou autrement, mais bien de remettre en cause plus radicalement le monde dans lequel nous sommes, pour en finir avec la folie atomique.

En effet le nucléaire n’est pas qu’une énergie, c’est un projet de société. Société policière pour mater par la force celles et ceux qui refusent le nucléaire, puis pour surveiller les travailleu(se)rs et les populations, au nom de leur sécurité. Société militaire aussi, car c’est par la bombe que l’atome est entré dans nos vies, et c’est par l’état de guerre qu’il risque de finir. En effet, en cas de catastrophe nucléaire avérée, c’est l’armée qui viendra trier les individu(e)s, mettre au pas les populations et mitrailler les récalcitrant(e)s. Société d’expert(e)s, qui seul(e)s ont droit à la parole, aux débats, et participent aux décisions, au nom de leur savoir et de notre « ignorance ». Nous sommes ainsi dépossédé(e)s de nos conditions d’existence et la réappropriation de nos vies est rendue très difficile. Société néo-coloniale, car l’uranium est exploité par Areva au Niger, dans des conditions sociales inacceptables et avec des dommages écologiques considérables dont sont victimes les populations locales. Société capitaliste enfin, car le Capital a besoin de toujours plus d’énergie pour produire ses engins de mort et ses marchandises inutiles.

Pour combattre et arrêter l’industrie nucléaire et le monde qui l’a engendrée, organisons-nous de façon autonome et horizontale.

Arrêt immédiat du nucléaire civil et militaire !

Sortie définitive du capitalisme !


Signataires : Organisation Communiste Libertaire-Lyon, Coordination des Libertaires de l’Ain, Groupe Libertaire de Saône et Loire, Groupe la Vache Noire (FA), des anti-nucléaires de Saône et Loire




.
Laval (53)

Le 13 octobre, entrons en fusion contre le nucléaire


Ce que nous voulons c’est l’arrêt immédiat de toutes les centrales nucléaires et pas seulement de celle de Fessenheim qui ne serait qu’un os à ronger pour les écologistes. La décision d’abandonner cette industrie reste un choix politique et l’exigence d’un arrêt immédiat, total et définitif est donc le seul mot d’ordre qui vaille, surtout après la catastrophe de Fukushima et l’incident à Fessenheim. Le nucléaire ce n’est pas une affaire d’énergie pour satisfaire nos besoins, c’est avant tout une affaire industrielle liée à un mode de production.

Les nucléocrates jouent sur la peur ! Ils nous disent que sans le nucléaire nous reviendrions à la bougie et mènerions une vie misérable ! Or, c’est cette organisation sociale et économique qui permet les catastrophes tel que Tchernobyl et Fukushima...

L’arrêt immédiat des centrales est techniquement possible sans que cela change grand-chose aux modes de vie actuels. Si les capitalistes y étaient obligés par la multiplication des catastrophes ou par une diminution drastique des bénéfices escomptés, ils trouveraient tout seul le moyen d’arrêter le nucléaire en remettant en marche des centrales thermiques et hydroélectriques. Car ce qui compte pour eux ce n’est pas de nous rendre service en maintenant un mode de vie supposé élevé ou merveilleux, mais bien de faire des bénéfices ! Ce qu’ils veulent en prolongeant le nucléaire, c’est amortir leurs investissements et toucher les dividendes... et pour ça peu importe les catastrophes et les morts (les capitalistes se sont toujours foutus des dégâts collatéraux comme les guerres, ils se foutent aussi des explosions nucléaires).

Luttons donc pour l’arrêt de la machine nucléaire, contre le système qui l’a produit et qui nous offre chaque jour les preuves de la nécessité de l’abattre. Les mesures d’austérité annoncées pour « recapitaliser » les banques toucheront salaires et retraites, mais pas les milliards engloutis par cette industrie qui remplit les poches des grosses entreprises et de leurs actionnaires. Ceux qui, à droite comme à gauche, demandent une sortie du nucléaire en 20, 30 ou 40 ans ne font qu’offrir aux grands groupes capitalistes comme Bouygues, AREVA, Vinci et autres les moyens de faire encore plus de bénéfices et de leur offrir le délai nécessaire pour rentabiliser au maximum leurs investissements passés et pour faire du solaire, de l’éolien, de la géothermie, un gisement de profit aussi juteux que le fut le nucléaire dans les années 70. Si l’industrie nucléaire est une folie meurtrière le système qui l’a mis en place l’est tout autant.

Par ailleurs, la stratégie nucléariste s’est toujours accompagnée d’une volonté de développement de grands travaux qui sont eux aussi un vecteur du redéploiement capitaliste. Trains à grande vitesse (LGV Poitiers-Limoges, TAV dans le Val Susa...), méga aéroports (Notre Dames des Landes), Lignes à très haute tension (lignes Cotentin-Maine), autoroutes (terriennes et de la mer), bétonnage généralisé, projet de forages pour l’extraction du gaz de schiste etc. Ces projets ne sont utiles qu’aux élites, aux industriels du tourisme et du transport, et aux projets visant à redessiner et à marchandiser un peu plus encore nos espaces et nos vies en vue de profits à réaliser.

À l’opposé, certain(e)s dans les luttes actuelles soumettent l’idée que la solution passe par la réappropriation et la redéfinition collective des besoins et des moyens de production d’énergies au niveau local.

Les luttes qui se mènent actuellement ne sauraient être récupérées à des fins politiciennes par des responsables de partis qui participent au pouvoir qui les met en œuvre. Elles appartiennent à celles et ceux qui luttent. C’est pourquoi le « Copain » considère qu’être antinucléaire c’est lier ces combats entre eux et en être partie prenante.

Tous à Laval le 13 octobre, pour former un bloc anticapitaliste et porter un message clair,

Ni rose, ni vert, arrêt immédiat du nucléaire !


COPAIN

(COllectif Poitevin pour l’Arrêt Immédiat du Nucléaire)

copain [arrobase] riseup [point] net
leo
 
Messages: 252
Enregistré le: 17 Avr 2009, 17:29

Re: Sortons du nucléaire ! Journée mobilisation 13 octobre

Messagede bipbip » 13 Oct 2012, 10:03

Tract d'AL

Image

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Appel national contre le nucléaire - 9 mars 2013

Messagede altersocial » 26 Nov 2012, 12:21

Appel national
"Le 9 mars 2013, tous à Paris !"
Aurions-nous oublié Fukushima ?

http://chainehumaine.org/Appel-national ... -2013-tous

Démesurément dangereux et coûteux, le nucléaire soumet les humains et tous les êtres vivants à des pollutions et à une menace inacceptables. Hiroshima, Tchernobyl, Fukushima : aucune autre technologie n’a créé en si peu de temps des catastrophes si « durables ». Avec 58 réacteurs, le parc nucléaire français représente un risque majeur, pour nous et nos voisins européens. Attendrons-nous que la centrale de Nogent-sur-Seine, à 95 km de Paris, devienne le Fukushima français ?

Cette industrie met ses propres salariés en danger, des régions entières à travers le monde sont polluées par l’extraction de l’uranium, de surcroît la fameuse « indépendance énergétique » qu’elle promet est un mythe. Non seulement le nucléaire ne peut pas freiner le réchauffement climatique, mais il produit des milliers de tonnes de déchets toxiques ingérables et entretient des habitudes de consommation qui ne sont pas soutenables.
Heureusement, le nucléaire n’est pas une fatalité !

Déjà, de nombreux pays ont fait le choix de sortir du nucléaire, créant ainsi des centaines de milliers d’emplois. Nous n’avons pas besoin de prolonger la vie de nos centrales vieillissantes, ni d’en construire de nouvelles !

Une révolution énergétique, nécessaire et urgente, offre une formidable opportunité pour l’emploi, la santé et la démocratie. Le nucléaire a été imposé sans aucun débat ; mais imaginer de nouvelles manières de produire et consommer l’énergie, c’est l’affaire de tous !
Ensemble, nous pouvons agir et c’est le moment de le faire !

Le 11 mars 2012, un an après la catastrophe de Fukushima, 60 000 personnes ont formé une immense chaîne humaine de Lyon à Avignon pour réclamer la sortie du nucléaire. Pour toute réponse, le nouveau président n’a promis que la fermeture hypothétique d’ici 2017 d’une seule centrale, Fessenheim. Continuons sur notre lancée pour obtenir une décision de sortie du nucléaire !

Image

Le 9 mars 2013, rejoignez-nous à Paris lors de cet événement national pour mettre la pression sur les décideurs politiques et économiques. Alors que se prépare, avec un débat tronqué, une loi qui engagera notre pays dans des choix énergétiques fondamentaux, l’heure est à la mobilisation ! Face au pouvoir de l’argent et aux mensonges de l’Etat et de l’industrie nucléaire, nous pouvons l’emporter par la force du nombre et de la détermination. Pour cela nous avons absolument besoin de vous !

Reprenons en main notre avenir énergétique, formons une grande chaîne humaine pour encercler les lieux de pouvoir !

Chaîne humaine nationale :
En solidarité avec les victimes de Fukushima
et pour réclamer la sortie du nucléaire
Tous et toutes à Paris le samedi 9 mars 2013
à partir de 13h30


Pour que cette chaîne soit la preuve vivante de notre volonté commune, pour rassembler de façon non-violente et conviviale toutes les personnes qui veulent une société sans nucléaire, impliquez-vous dès maintenant : chaque personne compte et nous comptons sur vous !
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Environnement

Messagede K.O.A.L.A » 22 Déc 2012, 22:07

Solidarité morbihannaise avec la lutte anti EPR/THT
Image
Une nouvelle action a eu lieu ce 22 décembre 2012 dans le Morbihan en solidarité avec la lutte antinucléaire, et particulièrement celle se déroulant en cotentin contre la THT et l’EPR.

Le 1er décembre 2012, une manifestatiopn avait eu lieu devant le siège de Garczynski Traploir Energie, qui a travaillé aux côtés d’Omexom - Vinci Energie dans le cadre de la construction du poste de transformation au départ de la ligne THT Cotentin Maine, à Saint Sébastien de Raids (http://www.stop-nucleaire56.org/201...).

Aujourd’hui, toujours à l’appel de Stop Nucléaire 56, c’est la participation d’ETDE, entreprise en charge du tronçon allant du Lorey à Pont-Brocard dans la Manche, qui est dénoncée :

Nous sommes ici aujourd’hui, devant le siège de la société ETDE, pour deux raisons :

La première pour marquer notre solidarité avec les populations qui résistent contre la construction du réacteur EPR à Flamanville et la construction de la ligne THT Cotentin-Maine, notamment avec les résistants du Chefresne. La deuxième, pour marquer l’ouverture du débat national sur la transition énergétique lancé le 29 novembre.

ETDE, Pôle Energies et Services de Bouygues Construction, est une entreprise spécialisée dans la construction de postes et lignes électriques, de réseaux électriques et d’installations d’éclairage…

ETDE construit avec les sociétés OMEXON, GARCZYNSKI TRAPLOIR ENERGIE,… la ligne THT Cotentin-Maine qui doit relier le réacteur nucléaire EPR de Flamanville au poste de Beaulieu sur Oudon, à côté de Laval. Cette ligne de 2 fois 400 000 V est longue de 163 km, traverse 4 départements, 64 communes et comporte 420 pylônes. Au-delà du risque du nucléaire inacceptable présenté par le futur réacteur EPR, cette ligne THT présente un risque sanitaire majeur pour l’environnement, les animaux et les populations riveraines. Elle est le symbole d’une source d’énergie et d’une société hyper-centralisée.

La lutte contre sa construction s’est surtout concentrée autour du Chefresne, petite commune de la Manche. L’ex-maire, ex car il a choisi de démissionner suite à une garde à vue et une réquisition pour organiser le scrutin législatif que lui et ses conseillers voulaient boycotter, et la population dans son ensemble – qui sont pour un arrêt immédiat du nucléaire – sont hostiles à la THT. De nombreuses actions publiques ont été organisées pour contrer le chantier de la THT. L’Etat a répondu systématiquement par la répression et la violence contre les résistants du nucléaire (blessés et procès).

Nous n’en voulons pas aux salariés d’ETDE, ni à l’entreprise elle-même. Nous sommes ici pour interpeller ses dirigeants sur leur rôle dans la pérennité du recours à l’énergie nucléaire. Les entreprises savent orienter les décisions politiques lorsque leurs intérêts économiques sont en cause. Nous leur demandons aujourd’hui de faire preuve d’une éthique environnementale dans leurs réponses aux appels d’offres, notamment de l’industrie nucléaire. En travaillant pour l’industrie nucléaire, ces entreprises s’en rendent complices. Aujourd’hui, nous leur demandons de refuser ces chantiers et d’agir activement pour le développement des énergies renouvelables, sources de développement économiques et d’emplois délocalisés.

Sur la ligne THT Cotentin-Maine, des entreprises ont fait appel à des vigiles pour garantir la construction des pylônes. Il n’est pas dans les missions de ces entreprises d’assurer des missions de maintien de l’ordre. Les salariés de ces entreprises ont un droit, et un devoir, de retrait lorsqu’ils sont confrontés à des résistants.

ETDE n’est pas la seule entreprise qui travaille sur les chantiers EPR/THT. Il y en a d’autres dans le Morbihan et ailleurs, notamment sur des chantiers de travaux publics, d’élagage,… Nous saurons également les interpeller sur leur éthique environnementale !

Nous sommes également ici aujourd’hui pour réagir au lancement jeudi dernier du débat national sur la transition énergétique qui doit déboucher en 2013 sur une loi de programmation. Certes les dés sont pipés : nomination au sein du comité des sages de deux experts nucléaires, prises de position au sein du gouvernement en faveur du nucléaire, confirmation du chantier EPR,… Néanmoins et contrairement peut-être à d’autres associations, nous allons participer à ce débat, et même nous y inviter si le gouvernement nous oubliait ! Nous allons en faire un débat citoyen et nous avons déjà commencé le mardi 4 décembre à Saint-Jean-Brévelay.

La France est à un tournant historique, avec un parc nucléaire vieillissant, avec déjà des réacteurs en fin de vie, et une augmentation considérable du risque de catastrophe. Il y a deux solutions, s’engager dans la construction de nouveaux EPR, pour un coût exorbitant de l’ordre de 200 milliards d’Euros, un risque de pénurie en approvisionnement d’uranium, et un risque nucléaire toujours présent, ou s’engager résolument dans la sobriété énergétique et dans le développement des énergies renouvelables, sources d’énergie d’avenir et créatrices d’emplois.

Il y a urgence ! Pour éviter la catastrophe, il faut arrêter dès demain le maximum de réacteurs en utilisant toutes les ressources disponibles et aujourd’hui sous-exploitées. C’est possible pour près de 30 réacteurs et en quelques années pour le reste. C’est dès aujourd’hui que doit être prise la décision d’arrêt immédiat du nucléaire.


http://www.stop-nucleaire56.org/201...
Avatar de l’utilisateur-trice
K.O.A.L.A
 
Messages: 341
Enregistré le: 08 Sep 2012, 20:09

Re: Appel national contre le nucléaire - 9 mars 2013

Messagede altersocial » 11 Fév 2013, 12:52

En préparation, répétition à St Maur (94) :

Les antinucléaires forment une chaîne humaine

Image

« Tchernobyl-Fukushima, plus jamais ça. » Une dizaine de militants antinuclélaires ont formé une chaîne humaine, ou plutôt une chaînette, hier à Saint-Maur, pour demander au gouvernement la fin du nucléaire. « Ce petit rassemblement annonce simplement celui du 9 mars, à Paris, justifie Annie Chassing, responsable du collectif Citoyen-ne-s antinucléaires du Val-de-Marne (Cian).
On espère 60000 personnes pour former une grande chaîne humaine entre l’est et l’ouest de la capitale. »
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

journée antinucléaire poitiers 27 avril

Messagede JPD » 02 Avr 2013, 16:22

journée antinucléaire poitiers 27 avril
Fichiers joints
Sans titre.2jpg.jpg
JPD
 
Messages: 334
Enregistré le: 30 Avr 2009, 04:20

Re: Marche pour sortir du nucléaire sud-est

Messagede Pïérô » 20 Avr 2013, 00:56

Marche en cours,
du lundi 15 avril au vendredi 26 avril 2013 dans le sud-est

Marche Antinucléaire pour la Vie
à l’appel du Collectif Antinucléaire 84 / CAN84

à pieds, en rollers, à vélo, à cheval...
Arrêt immédiat inconditionnel et définitif du nucléaire !

De Manosque dans les Alpes de Haute Provence ou vient d’avoir lieu un séisme en septembre 2012 à moins de 30 kilomètres du centre d’énergie nucléaire de Cadarache (19 Installations Nucléaires de Base civiles et militaires), au Gard et son site nucléaire de Marcoule - haut lieu de la fabrication de la bombe atomique et du terrifiant combustible nucléaire Mox (celui de Fukushima Daïchi) et du projet de néo-super phénix "Astrid", en passant par les Bouches-du-Rhône (CEN Cadarache et le démentiel et pharaonique et exorbitant projet "Iter") et le Vaucluse (site nucléaire de Tricastin avec ses 4 réacteurs nucléaires de plus de 30 ans d’âge et son usine d’enrichissement d’uranium) : une seule exigence et un seul cri se fera entendre : "arrêt immédiat, sans condition et définitif du nucléaire"

Cette action citoyenne sur 12 jours sera l’occasion de dénoncer la collusion des gouvernement successifs et des élus départementaux et régionaux avec le lobby nucléaire (CEA, Areva, EDF, GDF-Suez,...) et la loi du silence, l’Omerta, qu’il fait régner sur nos territoires.

Chaque jour la population pourra exprimer son refus de servir plus longtemps de cobaye aux criminels fanatiques scientistes et manifester son opposition résolue à la contamination radioactive de nos villes et villages par les activités quotidiennes des installations nucléaires.

Le jour de l’étape finale de la Marche ( 26 avril 2013) marquera la commémoration de la terrible catastrophe nucléaire de Tchernobyl (Ukraine) du 26 avril 1986. Ce sera donc une journée de solidarité internationale avec toutes les victimes du nucléaire un mois après la date anniversaire de la catastrophe nucléaire de Fukushima (Japon) du 11 mars 2011.

Tous les jours seront jalonnés de rencontres avec la population et les salarié-e-s et les élus qui le veulent - le midi et le soir - lors des haltes. Un temps fort aura lieu sur Avignon (dimanche 21 avril 2013) avec des stands, projections de films, musiques, débats. Une cantine itinérante autogérée assurera la restauration de chacun-e chaque jour et des installations mobiles sanitaires (toilettes sèches et points d’eau) répondront aux nécessités d’hygiène ; une assistance médicale sera assurée ; un site de co-voiturage aidera chacun-e à s’organiser.

Pour être marcheur ou marcheuse, pour venir simplement soutenir les antinucléaires ou venir débattre et discuter, pour donner un "coup de main" : toutes les informations pratiques et complémentaires ci-dessous ou inscription et infos auprès de collectifantinucleaire84(at)hotmail.fr

détails et renseignements pratiques :
http://www.coordination-antinucleaire-sudest.org/

Parcours et haltes 2013 dans les villes et villages et sur les sites nucléaires de la vallée Rhône-Durance

Lundi 15 avril 2013
Manosque (où a eu lieu un tremblement de terre le 19 septembre 2012) >>> Centre Nucléaire de Cadarache

Mardi 16 avril 2013
Cadarache >>>Mirabeau >>> La Bastidonne

Mercredi 17 avril 2013
La Bastidonne >>> Pertuis >>> Villelaure

Jeudi 18 avril 2013
Villelaure >>> Lauris >>> Mérindol

Vendredi 19 avril 2013
Mérindol >>> Cheval blanc >>> Cavaillon

Samedi 20 avril 2013
Cavaillon >>> Château Blanc >>> Avignon

Dimanche 21 avril 2013
Avignon : Fête antinucléaire sur l’île de la Bartelasse (Parc des libertés) : stands, musique, débats, films,...

Lundi 22 avril 2013
Avignon>>> Villeneuve>>> Sauveterre >>> Roquemaure

Mardi 23 avril 2013
Roquemaure >>> Site nucléaire de Marcoule >>> Bagnols sur Cèze

Mercredi 24 avril 2013
Bagnols sur Cèze >>> Pont St Esprit>>> St Martin d’Ardèche

Jeudi 25 avril 2013
Pont St Esprit >>> Bollène

Vendredi 26 avril 2013
Bollène >>> Site nucléaire du Tricastin : journée internationale de solidarité à l’occasion de la commémoration de la catastrophe nucléaire de "Tchernobyl" du 26 avril 1986
collectifantinucleaire84(at)hotmail.fr

évènement rapporté par Nine. sm 26 (et qui en plus de l'agenda aurait pu le mettre là aussi. :D )

pour suivre la marche au jour le jour et avoir d'avantage de détails :
http://www.coordination-antinucleaire-sudest.org/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop nucléaire, initiatives

Messagede Pïérô » 09 Sep 2013, 01:11

Manifestation "Arrêtons Cattenom : vite !"

De 14h à 18h, rdv Place de la République à Metz.

Arrêtons Cattenom : vite !
L’édition de flyers et d’affiches avec ce slogan en entête, sera imprimé en allemand et français accompagné du texte suivant :
Cattenom est dangereux !
Il existe des alternatives
Nos voisins le font...
Pourquoi pas nous ?

3 prises de paroles avant la manifestation :
. Les Allemands et la CICC sur la thématique des alternatives et du "modèle" allemand
. Le Luxembourg sur la thématique de l’Europe, du voisinage et de la souveraineté
. La France sur la thématique de la centrale de Cattenom et du projet CIGEO à Bure
Musique avec un groupe local

Défilé dans les rues de Metz avec cris/die-in/distribution de cartes postales à adresser à François Hollande

Retour Place de la république
Épilogue commun et musique

Organisée par la Coordination internationale contre Cattenom (C.I.C.C) qui regroupe les associations antinucléaires transfrontalières d’Allemagne, de Luxembourg, de Belgique et de France (Sortons du nucléaire Moselle).

http://groupes.sortirdunucleaire.org/Ma ... te=2013-09
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop nucléaire, initiatives

Messagede Pïérô » 28 Fév 2014, 00:23

Dimanche 9 mars

Stop Fessenheim : Tous et toutes sur les ponts !

Tous les ponts sur le Rhin de Strasbourg à Huningue, Dimanche 9 mars


Main dans la main, pour un avenir sans nucléaire, pour l'avenir de notre planète et pour l'avenir de nos enfants

A l'occasion du 3ème anniversaire de la catastrophe nucléaire de Fukushima, en mémoire à ses victimes, et pour que pareille catastrophe n'arrive pas à Fessenheim, nous nous rassemblerons en exigeant sa fermeture immédiate et la sortie du nucléaire.

Des infos également sur le site dédié aux actions du 9 mars : http://fukushima3.eu/index.php ?id=2&L=2

Lieux de rendez-vous et contacts :

Strasbourg : pont de l'Europe (Stop Transport Halte au Nucléaire et Greenpeace Strasbourg)

• 13h45 : Rassemblement (poste douane)

• 14h : Manifestation sur le pont de l'Europe, prise de parole, die-in

• 14h30 : Musique et buvette au Jardin des deux rives

Illkirch-Graffenstaden : pont Pflimlin (RECH / / groupes allemands)

• 13h : Rassemblement festif au parking

• 13h30 : Déplacement au pont

• 14h : Tous sur le pont pour la chaîne humaine et le lâché de ballons

• 14h30 : Minute de silence pour Fukushima

• 15h : Co-voiturage vers Fessenheim

Gerstheim : pont du Rhin (RECH / groupes allemands)

• 13h : Rassemblement festif au parking et prises de parole

• 14h : Tous sur le pont pour la chaîne humaine et le lâché de ballons

• 14h30 : Minute de silence pour Fukushima

• 15h : Co-voiturage vers Fessenheim

Marckolsheim : pont du Rhin (CSFR/Stop Fessenheim / groupes allemands)

• 13h : Rassemblement festif au parking de l'ancien passage de douane, côté français

• 13h45 : Déplacement au pont

• 14h : Tous sur le pont pour la chaîne humaine, lâché de ballons et minute de silence pour Fukushima

• 14h30 : Co-voiturage vers Fessenheim

Vogelgrun : pont du Rhin (Stop Fessenheim / groupes allemands)

• 11h : Apéro-concert (sur le parking des anciennes douanes)

• 13h30 : Tous sur le pont pour la chaîne humaine

• 14h : Minute de silence pour Fukushima

• 14h30 : Co-voiturage vers Fessenheim

Fessenheim : Grand Canal d'Alsace (CSFR / groupes allemands)

• 14h : Rassemblement sur le pont devant la centrale hydraulique et minute de silence pour Fukushima

• 15h30 : Convergence depuis le parking à l'intersection de la D52 et de la « Maison des énergies », puis départ groupé en cortège jusqu'à la centrale nucléaire.

Huningue : Passerelle des Trois Pays RECH / groupes allemands)

• 13h : Musique, prises de parole, tractages…

• 13h30 : Constitution d'une chaîne humaine

• 14h : Rassemblement festif sur le pont et minute de silence pour Fukushima

• 14h30 : Co-voiturage vers Fessenheim

Fermons Fessenheim et sortons du nucléaire STOP FESSENHEIM
13 rue Berthe Molly
F-68000 Colmar
Tél. secrétariat : 03 68 23 01 29
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop nucléaire, initiatives

Messagede Pïérô » 03 Mar 2014, 01:15

Arrêtons le nucléaire avant la catastrophe !

Partout en France, du 8 mars au 26 avril, entre les dates des commémorations des catastrophes de Fukushima et Tchernobyl, le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle à l’organisation de 50 jours d’actions antinucléaires.

Alors que se jouent actuellement des décisions qui engageront l’avenir énergétique de la France pour les prochaines décennies, l’heure est à la mobilisation !

50 jours pour informer, sensibiliser et dénoncer les risques !

Retrouvez les mobilisations déjà prévues et des idées pour agir près de chez vous, seul-e ou à plusieurs !

http://www.sortirdunucleaire.org/50jours
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop nucléaire, initiatives

Messagede bipbip » 09 Mar 2014, 01:48

Ce dimanche 9 mars, Bruxelles

Manifestation pour la fermeture de Tihange et Doel

14h à la Gare du Nord de Bruxelles.

Cette manifestation est absolument nécessaire car le gouvernement n’a pas respecté la loi de sortie du nucléaire de 2003, pour prolonger malgré tout la vie du réacteur vétuste de Tihange 1.

En outre, Tihange 2 et Doel 3 ont été redémarrés, malgré les milliers de fissures qui fragilisent les cuves à haute pression (300 °C, 155 bars) du cœur des réacteurs. Il est impossible de réparer ces fissures ou de remplacer les cuves affaiblies. Pour des raisons évidentes de sécurité, ces redémarrages sont tout à fait irresponsables ! En effet, une rupture de cuve mènerait inévitablement à un accident de type Fukushima... chez nous, en Belgique !

Le gouvernement s’apprête aussi à donner son feu vert à la modernisation des bombes atomiques états-uniennes de Kleine-Brogel... Cela obligerait, en plus, le gouvernement suivant à acheter des avions de combat F35.

Voilà les revendications principales. Vous trouverez ci-dessous le détail de toutes les revendications du jour.
Vous trouverez encore plus d’informations sur le site http://www.stop-tihange.org

Venez nombreux pour manifester avec nous, de façon créative, pacifique et déterminée.

Ce que les antinucléaires Allemands ont obtenu, nous pourrons l’obtenir également !

Contact :
Les Amis de la Terre-Belgique ASBL
Rue Nanon 98 - 5000 Namur
Tél. : 081/39 06 39

http://www.sortirdunucleaire.org/Manife ... te=2014-03
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Stop nucléaire, initiatives

Messagede bipbip » 12 Mar 2014, 07:59

Mobilisation du dimanche 9 mars,
article et photos : http://www.reporterre.net/spip.php?article5523
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Stop nucléaire, initiatives

Messagede Pïérô » 20 Mar 2014, 00:44

Nucléaire européen : il est temps d’arrêter

Ce 18 mars, 60 militants, venus de toute l’Europe mais aussi de Turquie, ou d’Australie, ont occupé le dôme et le toit de la piscine du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Fessenheim en France. Fessenheim est la plus vieille centrale française, et l’une des doyennes européennes : elle aura 37 ans dans deux semaines.

... http://energie-climat.greenpeace.fr/nuc ... s-darreter


Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop nucléaire, initiatives

Messagede bipbip » 27 Mar 2014, 15:27

Samedi 29 mars à Valence (26) de 9h à 22h

Journée antnucléaire


Image


* Actions en centre-ville de Valence de 9h à midi :
- actions place Porte neuve (carte PPI) et dans les rues piétonnes, avec distribution d’infos pour la journée
- déambulations dans les rues du centre et au-delà avec des groupes musicaux
- vélos sillonnant la ville avec drapeaux et affiches sur panneaux
- action prévue par Greenpeace vers 11h : die-in de civils avec des personnes en combinaisons blanches établissant un périmètre de sécurité ; photo aérienne prévue

* Parc des expositions de 12h à 20h :
- restauration à partir de 12h pour intervenants et "exposants" proposée par Marie-Hélène Girardon, éleveuse de chèvres à Suze/Crest,
- ouverture au public à 13h
- 3 ateliers de 14h à 15h30 et 3 autres de 15h45 à 17h15
1/ transports nucléaires : avec les interventions de Sud Rail, Laura Hameau, VIVRE
2/ déchets nucléaires : avec Claude Kayser, Bugey, Stéphanie Ramillien (collégiale de Bure)
3/ dangers du nucléaire : avec Dominique Leglu, Pierre Péguin, un membre de l’ANCLI, Hervé Kempf
4/ ce qu’ils ont vu à Tchernobyl et à Fukushima : avec Bruno Chareyron, Michèle Rivasi (cofondatrice de la CRIIRAD), Alain de Halleux
5/ la fusion des luttes ou les GPII : la ZAD de NDDL, GDS (Alain Volle), NO TAV (collectif du Val de Drôme)
6/ les alternatives au nucléaire : les expériences locales de transition énergétique : TEE (Alain Joffre), Centrales Villageoises du Val d’Eyrieux , Aurance Energies
- et Roland Desbordes (CRIIRAD) qui répondra à "toutes vos questions sur le nucléaire" de 18h30 à 20h

* Stand avec livres à consulter sur place ou à acheter

* Représentation de la pièce l’Impossible procès (17h30-18h30) par la troupe Brut de béton

* Restauration avec Christophe Mirabel

* Projection-débat au Lux à 20h30 du documentaire de Alain de Halleux Welcome to Fukushima en présence du réalisateur

- Le groupe radio d’Atomic Mac sera présent pour des interviews, des billets…

Contact :
contact@sdn26-07.org - 09.72.35.89.60 - 06 08 40 33 09
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Fukuchinon, 12 avril 2014

Messagede Pïérô » 04 Avr 2014, 00:06

Fukuchinon
manifestation antinucléaire et village alternatif le 12 avril 2014 à Chinon (37)


Image


Entre les tristes anniversaires des accidents de Tchernobyl et Fukushima, un collectif regroupant plusieurs groupes locaux du Grand Ouest du réseau « Sortir du nucléaire », des associations et des citoyens, organise le 12 avril 2014 un festival anti-nucléaire et pour les énergies renouvelables.

Ce festival, intitulé Fukuchinon, se déroulera de 11 heures à 23 heures, à Chinon en Indre-et-Loire, à proximité de la première centrale nucléaire construite en France.

Sur place : marche pacifiste à 14 heures et village des alternatives avec restauration et marché bio, expositions, conférences, documentaires, stands d’artisans, musique, animations pour les petits et les grands, clowns et... briseurs d’atomes.

Les organisateurs invitent « les citoyens à venir nombreux le 12 avril pour exprimer leur volonté de sortir du nucléaire et leur désir de voir les énergies renouvelables lui succéder », ou tout simplement à venir s’informer.

Plus d’informations sur http://fukuchinon.over-blog.com/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité