Méditerranée, stop au scandale des boues rouges !

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Méditerranée, stop au scandale des boues rouges !

Messagede Pïérô » 02 Jan 2016, 12:08

Bouches-du-Rhône : trois questions pour comprendre l'autorisation des rejets de boues rouges dans le parc national des Calanques

Le préfet de la région Paca a autorisé la société Alteo à poursuivre son activité sur le site de production d'alumines de Gardanne. Elle pourra, pendant six ans, rejeter en mer des effluents au-delà des limites règlementaires.

Les boues rouges continueront de finir dans le parc national des Calanques. L'industriel Alteo pourra bien poursuivre son activité à Gardanne (Bouches-du-Rhône) et rejeter en mer, pour six ans, des effluents résultant de la production d'alumines –destinées notamment à produire des verres spéciaux et de la céramique industrielle– au-delà des limites réglementaires, annonce la préfecture de la région Paca, mardi 29 décembre.

Que contiennent les boues rouges ?

Ce sont des résidus de bauxite. De quoi sont-ils composés ? Même si Alteo affirme avoir amélioré son procédé de production pour limiter la pollution, il part en mer chaque jour 6 tonnes d’aluminium, 83 kilos de fer, 11 kilos d’arsenic et 20 mg de mercure, selon Le Monde (article payant), des produits très nocifs pour la faune et la flore sous-marine.

... http://www.francetvinfo.fr/monde/enviro ... tor=AL-79-[article]-[connexe
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Méditerranée, stop au scandale des boues rouges !

Messagede Béatrice » 28 Jan 2016, 19:14

samedi 30 janvier 2016 à MARSEILLE

-14 h devant la Préfecture, 13006

Grand Rassemblement
STOP au scandale des boues rouges
à l’appel des Collectifs Littoral

Rejets en mer : 50 ans de trop mais pas 6 ans de plus !

http://collectifslittoral.fr/index.php/fr/
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Méditerranée, stop au scandale des boues rouges !

Messagede Pïérô » 31 Jan 2016, 13:10

Un millier de manifestants contre les rejets polluants d’Alteo

Environ un millier de manifestants contre les rejets en mer d’Alteo étaient rassemblés cet après-midi devant la préfecture de région. Cette mobilisation vise à l’annulation de l’arrêté du 28 décembre autorisant l’usine d’alumine de Gardanne à rejeter des effluents liquides dépassant les seuils de pollution.

... https://marsactu.fr/bref/un-millier-de- ... ce=twitter
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Méditerranée, stop au scandale des boues rouges !

Messagede bipbip » 04 Fév 2016, 12:56

Boues rouges : un chantage à l’emploi pour polluer les calanques

Depuis 50 ans, les rejets de l’usine d’alumine de Gardanne, dans les Bouches-du-Rhône, finissent en mer Méditerranée, y crachant arsenic, titanium, mercure ou encore uranium. Le préfet a prolongé l’autorisation de rejet, avec le feu vert de Manuel Valls et d’Emmanuel Macron.

... http://www.reporterre.net/Boues-rouges- ... -calanques
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Méditerranée, stop au scandale des boues rouges !

Messagede bipbip » 25 Fév 2016, 14:49

Rejet de boues rouges dans les calanques : le nouvel arrêté attaqué

Un référé demandant la suspension de l'arrêté préfectoral qui autorise les rejets de l'usine d'alumine Altéo de Gardanne dans la Méditerranée est étudié ce mardi par le tribunal administratif de Marseille.

Déposé par cinq associations, un référé demandant la suspension des rejets de boues rouges de l'usine d'alumine Altéo de Gardanne dans la Méditerranée est étudié ce mardi par le tribunal administratif de Marseille.

... http://www.franceinfo.fr/actu/justice/a ... que-769007
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Méditerranée, stop au scandale des boues rouges !

Messagede Pïérô » 06 Nov 2016, 12:09

ZONE ROUGE un film de Laetitia Moreau et Olivier Dubuquoy
en replay : http://replay.publicsenat.fr/vod/docume ... uge/217589
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Méditerranée, stop au scandale des boues rouges !

Messagede bipbip » 19 Nov 2016, 15:42

Pollution aux métaux lourds : Boue rouge dans les calanques

Le parc national des Calanques entre Cassis et Marseille est utilisé depuis cinquante ans comme décharge par Alteo, qui exploite la bauxite pour produire de l’alumine. En décembre 2015, l’entreprise a obtenu du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur le droit de continuer à déverser ses déchets industriels pendant encore six ans.

Alteo, premier producteur mondial d’alumine avec plus de 1 000 tonnes exportées chaque jour, est contrôlé par le fonds d’investissement américain HIG Capital. Depuis près de cinquante ans, sur le site de traitement de bauxite de Gardanne, cette entreprise bénéficie d’un droit d’expédier des résidus en mer par 200 m de fond et à 7 km au large de Marseille et Cassis. Aujourd’hui ce sont au moins 20 millions de tonnes de boues rouges qui tapissent ainsi les fonds marins sur 2 400 km² [1].

Normes légales largement dépassées

L’autorisation reconduite en 1996 stipulait que l’industriel avait jusqu’au 31 décembre 2015 pour cesser d’expédier ses déchets en mer. Pour y parvenir, Alteo s’est doté en 2007 de trois filtres-presses, pour moitié subventionnés par l’Agence de l’eau. Les boues rouges déshydratées extraites des boues rouges sont destinées à être utilisées comme matériau de remblai [2] . Malgré cela, l’usine continue de déverser des effluents liquides chargés en métaux divers, arsenic, chrome, plomb, titane, mercure, aluminium... Bien entendu les concentrations en polluants des effluents dépassent très largement les normes légales. Selon les données du ministère de ­l’Écologie, sont encore rejetées en mer chaque jour 6 tonnes d’aluminium (au lieu de 64 tonnes précédemment), 83 kg de fer (contre 270 tonnes), 11 kg d’arsenic (contre 42 kg), 20 mg de mercure (contre 80 g). Et, au-delà de la pollution marine, l’usine de Gardanne pollue aussi son environnement proche par les fuites des bassins de rétention et les poussières dégagées, et pose ainsi aux riverains des problèmes sanitaires importants.

En 2015, l’industriel a demandé deux nouvelles autorisations. L’une pour continuer d’occuper le domaine public maritime jusqu’au 31 décembre 2045 avec sa vieille canalisation ; l’autre est une dérogation indispensable pour continuer à déverser dans l’environnement marin les effluents liquides comme il le fait depuis 2007.

Une enquête publique a donc été ouverte. Mais ni les remarques des experts, ni l’intense mobilisation pendant l’enquête publique riche de plus de 2 300 contributions, ni le refus de plusieurs municipalités – dont celle de Cassis où débouche la canalisation –, ni l’opposition de la ministre de l’Écologie n’ont dissuadé les trois commissaires de l’enquête publique. Ils ont rendu le 22 octobre un avis unanimement favorable aux demandes d’Alteo : « À l’heure où l’opinion française redoute les délocalisations », il est impératif de « sauvegarder plusieurs centaines d’emplois ». Un article du Monde diplomatique dénombre « quatre cents emplois directs et plus d’un millier en comptant la sous-traitance ». Dans la foulée et malgré la violation manifeste de la Convention de Barcelone pour la protection de la mer Méditerranée ratifiée par la France, le préfet de région, exécutant les directives de Manuel Valls, autorisait pour six ans la poursuite de ces rejets en mer.

En mars 2016, les inspecteurs de l’environnement ont effectué une visite surprise à Gardanne. Ils ont détecté encore trop de matières en suspension, des dépassements des plafonds autorisés de mercure, de zinc et d’antimoine, un pH trop élevé, ainsi qu’une « demande biologique en oxygène » non conforme. De plus, le 9 mars, une fuite pendant le processus de fabrication a entraîné la formation d’un nuage contenant de la soude caustique. L’incident s’est traduit par des dépôts blanchâtres bien visibles sur une quinzaine d’hectares autour de l’usine [3].

Cette situation appelle plusieurs types de commentaires. D’abord, signalons une fois encore l’attitude permanente des gouvernements, gauche et droite confondues, dont les décisions sont et seront calibrées pour répondre aux intérêts à court terme des capitalistes. Ensuite, techniquement, une unité industrielle de production d’alumine pourrait être infiniment moins polluante. Comme l’affirme le BRGM (bureau de recherches géologiques et minières), il existe des solutions pour filtrer davantage les eaux résiduelles dans le cadre de ce procédé d’extraction utilisé à l’usine de Gardanne depuis 1894 et basé sur la dissolution de l’alumine provenant de la bauxite par de la soude.

La fausse alternative de l’emploi et de la nature

Mais surtout il existe au moins un autre procédé d’extraction, le procédé dit Orbite, breveté par la compagnie canadienne Orbite Aluminae qui ne produit pas de boue rouge. Au regard de cela, l’opposition entre la défense des emplois et celle de la nature paraît artificielle. Ce qui se joue à Gardanne aujourd’hui a en réalité peu à voir avec la défense de l’emploi. Il s’agit essentiellement de sauvegarder les dividendes à court terme des actionnaires d’une multinationale qui refuse d’effectuer les investissements nécessaires à une production non polluante d’alumine.

Enfin nous entendons mettre en évidence que cette opposition entre défense de l’emploi et de la nature est fondamentale pour le capitalisme car il permet de diviser en profondeur le mouvement social. Trop souvent mouvement syndical et organisations écologistes se combattent sous l’œil goguenard des capitalistes. Même si aujourd’hui la conscience des dégâts causés par le productivisme progresse, même si dans un grand nombre d’entreprises des salarié-e-s se posent des questions sur les effets de leur travail sur l’environnement, c’est pour tomber dans un profond sentiment d’impuissance.

Aussi nous devons mener un combat idéologique pour convaincre que cette opposition emploi contre écologie est profondément artificielle. Ce combat est aussi à mener dans les associations et dans les syndicats où nous militons : à chaque fois que cette question sera posée nous chercherons à tisser des liens entre celles et ceux qui luttent pour l’emploi et celles et ceux qui combattent les pollutions industrielles pour que se mette en place une stratégie commune capable de s’attaquer aux deux aspects du problème. À Gardanne, la défense d’un emploi pérenne passe par la nécessité d’imposer des investissements importants pour supprimer toute pollution de l’environnement. En dehors de cette perspective, non seulement les délocalisations s’opéreront, mais en plus il est probable que dans les pays d’accueil une nouvelle usine polluante soit construite et continue, ailleurs, à détruire la vie !

Jacques Dubart (AL Nantes)


[1] Le Monde du 30 janvier 2016.

[2] Utiliser comme matériau de remblai une matière contenant de grandes quantités de métaux lourds lessivables est susceptible d’entraîner de nouvelles pollutions

[3] Le Monde du 06 juillet 2016.

http://www.alternativelibertaire.org/?P ... ourds-Boue
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Méditerranée, stop au scandale des boues rouges !

Messagede bipbip » 05 Jan 2017, 15:29

Au nom de la sauvegarde de l’emploi, la pollution aux « boues rouges » continue de sévir à Gardanne

À Gardanne dans les Bouches-du-Rhône, les résidus solides de l’usine d’alumine ont cessé depuis un an d’être déversés dans la mer Méditerranée. La question est-elle pour autant résolue ? Entre la toxicité des rejets liquides qui se poursuivent, et la dissémination des boues rouges désormais stockées à l’air libre, certaines voix tentent d’attirer l’attention sur les pollutions qui persistent. Mais la peur d’une fermeture de l’usine et de la perte de ses 400 emplois, relayée par de nombreux responsables politiques, dissuade la contestation locale, et permet à l’industriel Alteo de continuer à bénéficier de dérogations. Reportage.

... http://www.bastamag.net/Usine-Alteo-a-G ... lution-aux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Méditerranée, stop au scandale des boues rouges !

Messagede bipbip » 12 Jan 2017, 16:54

Boues rouges : la justice ordonne à Valls de s’expliquer sur les rejets d’Alteo

Des citoyens pourraient obtenir le compte rendu d’une réunion dans laquelle l’ex-premier ministre avait incité à réautoriser la pollution de la Méditerranée.

C’est un pas en avant à la fois pour le droit de l’environnement et pour les opposants aux rejets de l’usine d’Alteo en Méditerranée, en plein parc national des Calanques. Le tribunal administratif de Paris a rendu un jugement en leur faveur le 6 janvier : il impose à l’Etat de lui communiquer le compte rendu d’une réunion interministérielle qui s’est tenue le 13 novembre 2015.

Ce jour-là, Manuel Valls, à l’époque premier ministre, avait semble-t-il exigé que l’industriel de Gardanne obtienne la dérogation nécessaire pour continuer à déverser en mer ses résidus de bauxite issus de la fabrication d’alumines de spécialité – sous forme liquide, car il lui est interdit depuis le 1er janvier 2016 de se débarrasser des boues rouges solides de cette manière : celles-ci restent désormais à terre.

... http://www.lemonde.fr/pollution/article ... EIjxKIA.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Méditerranée, stop au scandale des boues rouges !

Messagede bipbip » 27 Avr 2017, 16:49

« Zone rouge », enquête sur un demi-siècle d’une pollution couverte par l’Etat, les boues rouges de Gardanne

Réalisé par Laetitia Moreau et Olivier Dubuquoy, le documentaire « Zone rouge » raconte l’histoire d’un demi-siècle d’une pollution marine et terrestre autorisée par l’État dans les Bouches-du-Rhône.

... https://reporterre.net/Zone-rouge-enque ... l-Etat-les
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Méditerranée, stop au scandale des boues rouges !

Messagede bipbip » 02 Juil 2017, 11:39

Les boues rouges de Gardanne confrontent Nicolas Hulot à ses engagements passés

Face à la pollution provoquée en mer et à terre par les boues rouges de l’usine d’alumine de Gardanne, les opposants ouvrent un nouveau chapitre judiciaire et demandent au ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, de se positionner. Comme citoyen, il avait demandé l’arrêt des rejets.

... https://reporterre.net/Les-boues-rouges ... nts-passes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05


Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité