Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015...)

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 10 Mar 2018, 14:43

Pour des raisons techniques, nous devons décaler le week end de
formation Prêt-e-s à (de nouveau) défendre la zad? d'une semaine. Nous
sommes désolés de l'éventuel désagrément et empêchement causé par ce
changement.

LA FORMATION SE TIENDRA DONC LES 24 et 25 MARS, sur la zad. Le samedi se
tiendra à la ROLANDIERE et le dimanche sur un lieu surprise.

Faites tourner l'info et n'hésitez pas à vous inscrire!
A très bientôt,
L'équipe d'organisation de la formation

Formation Prêt-e-s à (de nouveau) défendre la zad ? Samedi 24 & dimanche
25 mars. La Zad, Notre-Dames-des-Landes

Durant tout l’automne 2016, le gouvernement a répété à l’envi que les
travaux de l’aéroport de Notre Dame des Landes étaient sur le point de
débuter, et que la zad serait expulsée. En réponse 6 week-ends de
formation « Prêt-e-s a défendre la zad » avaient été organisés, et près
de mille personnes avaient participé, démontrant ainsi la détermination
du mouvement à résister aux expulsions. Grâce à celle-ci, nous avons
arraché l’abandon du projet d’aéroport. Mais les menaces d’expulsions
persistent.

Les 24 & 25 mars prochains, exactement une semaine avant la date
annoncée par le gouvernement pour le début de possibles expulsions, nous
vous invitons à (re)venir sur la zad pour un week-end de formation et
course d’orientation. Vous pourrez ainsi mieux connaître le terrain,
apprendre à monter un groupe affinitaire ou vous familiariser avec vos
droits.

Pour être au plus près des conditions « réelles » et se préparer à des
expulsions partielles (le plus probable si l’on en croit la préfète), la
formation suivra une formule un peu différente. Elle se tiendra de 10h
le samedi matin (à la Rolandière) à dimanche en début d’après midi
(rendez
vous sur un lieu surprise), avec un démarrage très matinal de la course
d’orientation. Apportez vos frontales, vos bottes et vos sacs de
couchage car il faudra participer aux deux jours entiers, et dormir la
nuit de samedi sur place.

Nous vous demandons de venir avec de quoi partager un pique nique le
samedi et dimanche midi (ainsi que des barres de céréales, chocolat, etc
pour la course d’orientation). Un repas à prix libre sera organisé le
samedi soir.

Pour faciliter la logistique (repas, hébergement, etc), merci de
confirmer votre venue sur zadforever (at) riseup.net.

C’est ensemble et bien préparé-e-s que nous préserverons l’expérience de
la zad !
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede bipbip » 15 Mar 2018, 03:43

Communiqué commun - Nous sommes seuls légitimes à prendre en charge l'avenir de la zad

LE MOUVEMENT CONTRE L'AÉROPORT ET POUR UN AVENIR COMMUN DANS LE BOCAGE REVENDIQUE SA LÉGITIMITÉ À PRENDRE EN CHARGE LE TERRITOIRE DE LA ZAD

L’abandon du projet d’aéroport est l’aboutissement d’une longue lutte soutenue activement par des dizaines de milliers de personnes. Le mouvement contre l’aéroport et pour un avenir commun dans le bocage est seul en mesure aujourd’hui de mettre en œuvre un projet cohérent pour ce territoire articulant la pérennisation des habitats, l’impulsion d’une dynamique agricole inédite et le soin apporté aux questions environnementales. Lui seul peut, pour reprendre les mots de la mission de médiation, porter un « terrain d’expérimentation de pratiques » dans un projet « spécifique, à fort enjeu », avec « un caractère très novateur ».

Depuis plusieurs mois, « l’Assemblée des Usages » rassemble le mouvement autour de la question de la prise en charge du territoire par celles et ceux qui l’ont sauvé de la destruction programmée. Elle a mandaté une délégation commune pour porter ce projet auprès des institutions. Le 28 février cette délégation était reçue en préfecture. Mais loin de marquer l’ouverture d’une négociation apaisée avec l’État, ce rendez-vous semble plutôt le début d’un long bras de fer sur l’avenir de la ZAD. La feuille de route ministérielle que la préfète est en charge d’appliquer est en effet loin de nos attentes :

- La menace d’une opération d’expulsion au terme de la trêve hivernale est fermement maintenue. Alors même que la plupart des lieux de la ZAD ne sont pas légalement expulsables, nous réaffirmons que toute tentative d’expulsion ferait l’objet d’une réaction forte et immédiate de l'ensemble du mouvement.

- Le gouvernement ne voudrait pas d’une « solution type Larzac » et s’opposerait à « tout transfert massif de terres » vers une entité commune du mouvement. En proposant la signature individuelle de Conventions d’Occupation Précaire, il y a clairement volonté de morceler l’usage du territoire et le mouvement. Nous maintenons que c’est bien le mouvement qui a légitimité à prendre en charge ces terres d’une manière commune et cohérente.

- La préfecture crée un comité de pilotage sur les seuls enjeux agricoles de la ZAD sous l’égide de la DDTM, regroupant des organisations officielles agricoles, les élus des territoires concernés et quelques associations triées sur le volet. Nous soutenons que l'avenir de ce territoire ne peut être abordé que dans sa globalité, sûrement pas en sectorisant les enjeux. Et qu’on ne fera croire à personne que la chambre d’agriculture tiendra réellement compte des problématiques environnementales.

Nous réclamons donc l'ouverture rapide d'un vrai dialogue entre les représentants de l’État et notre délégation commune, pour lancer la mise en œuvre du projet, sur la base de nos propositions, seule façon de préparer un avenir serein sur le territoire de la ZAD. La première phase, qui suppose qu’il n’y ait pas d’expulsions, étant le gel de l'attribution conventionnelle de l'usage des terres pour 3 ans, et l'attribution du pilotage du territoire à l'entité représentative du mouvement. Pilotage que nous souhaitons en concertation avec l'ensemble des institutions concernées.

Les trente mille personnes présentes le 10 février dernier pour enraciner l'avenir de la ZAD, ainsi que de nombreuses organisations nationales, ont clairement exprimé leur engagement à défendre cette vision. Nous continuerons à construire et à déployer de nouvelles installations agricoles et de nouvelles activités sur les terres de la ZAD.

L’Assemblée du 6 mars et la délégation commune constituée de membres de l’ADECA, l’ACIPA, COPAIN 44, la Coordination des opposants, le CéDpa, les Naturalistes en lutte et des habitant-e-s de la ZAD.


https://nantes.indymedia.org/articles/40397
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28066
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 15 Mar 2018, 12:16

POUR UN AVENIR COMMUN DANS LE BOCAGE APPEL À UN RASSEMBLEMENT LE 19 MARS À 13H DEVANT LA PRÉFECTURE

Au cours de longues années de lutte finalement victorieuse, le mouvement dans son ensemble a construit un projet de territoire soucieux des communs, du soin du vivant, d’une vision paysanne et de la place nécessaire aux expérimentations sociales.

Il a mandaté pour défendre ce projet auprès des institutions une délégation intégrant l’ensemble de ses composantes – habitant.e.s, paysan.ne.s, élu.e.s, naturalistes, voisin.e.s.

CONCRÈTEMENT, CECI PASSE D’ABORD PAR PLUSIEURS QUESTIONS MAJEURES :

_- le refus de toute expulsion des habitant.e.s actuel.le.s de la zad_

_- le gel de la situation foncière et de la redistribution institutionnelle des terres_

_- la création d’une entité issue du mouvement qui gère l’ensemble des terres préservées afin que celles-ci aillent en priorité à de nouvelles installations et non à l’agrandissement._

_- l’amnistie des personnes condamnées dans le cadre du mouvement anti-aéroport._

Après un premier rendez-vous où le projet commun a été exposé, la Préfecture refuse à ce jour de poursuivre les échanges avec la délégation commune. Elle a constitué un comité de pilotage qui se réunira une première fois le 19 mars à 14h à la préfecture. Ce comité de pilotage ne permet en aucun cas de répondre aux questions posées par la crise environnementale et sociale. Il ne prend pas en compte les solutions portées par le mouvement pour y répondre à son échelle. Ce comité se donne une vocation purement agricole qui laisse de côté toute une partie des usager.e.s actuel.les de ce territoire et des thématiques pour nous indissociables : l’habitat, les questions naturalistes, la diversité des usages, un modèle paysan...

La préfecture qui se prévaut d’une volonté d’apaisement a par ailleurs réitéré des menaces d’expulsion sur les habitats de la ZAD à partir du 31 mars.

Nous ne pouvons accepter une vision cloisonnée et laisser les terres pour lesquelles nous nous sommes battu.e.s être reprises en main par les voies du modèle agricole classique dont on connaît partout les conséquences : désertification rurale, disparition des petites exploitations, dégradation continue des sols et de la biodiversité. Il n’est pas concevable que les terres de la ZAD soient morcelées en ce sens. Le mouvement continuera au contraire à revendiquer une prise en charge globale avec une entité issue du mouvement qui inclut l’ensemble des habitats, des projets paysans et des autres activités qui se sont développées ici.

Nous ne ne pouvons pas non plus imaginer un dialogue "apaisé" sous la menace d’expulsions, ni accepter que les habitant.e.s actuel.le.s qui ont préservé ce bocage soient évacué.e.s demain. Le mouvement s’est engagé à des réactions immédiates en cas d’intervention policière. Il porte des solutions et des cadres qui permettent de maintenir l’ensemble des habitant.e.s mais qui exigent une volonté de dialogue et du temps.

Nous sommes toujours prêt.e.s à continuer des échanges qui s’ouvriraient sous de meilleurs auspices et sans ces menaces. Ce dialogue ne peut s’engager qu’avec la délégation commune du mouvement. Nous sommes toujours déterminé.e.s à enraciner l’expérience unique qui s’est constituée sur la zad.

L’ASSEMBLÉE DU MOUVEMENT APPELLE DONC À UN RASSEMBLEMENT LORS DU COMITÉ DE PILOTAGE AVEC TOUTES CELLES ET CEUX QUI SE SENTENT CONCERNÉ.E.S PAR PAR LA DÉFENSE D’UN AVENIR COMMUN DANS LE BOCAGE. RENDEZ-VOUS DEVANT LA PRÉFECTURE LE LUNDI 19 À 13H AVEC UN PIQUE-NIQUE.

https://zad.nadir.org/spip.php?article5236
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 17 Mar 2018, 09:37

Invitation sur la Zad début avril - Ils ne nous découvriront pas d’un fil !

Le gouvernement a annoncé après l’abandon du projet d’aéroport qu’il lancerait des opérations d’évacuation des lieux de vie de la zad de notre-dame-des landes à partir du 31 mars. Petit poisson d’avril ? Pas dit : la préfecture a confirmé encore récemment ces intentions belliqueuses. Le début du mois prochain pourrait donc être agité et d’emblée, nous entendons dans ces menaces un appel à nous rassembler.

L’ensemble du mouvement a affirmé qu’il s’opposerait à toute expulsion de celles et ceux qui ont su protéger ce bocage et souhaitent continuer à y vivre. Les appels à s’organiser pour des réactions immédiates dans la région et partout ailleurs sont plus que jamais d’actualité. Sur la zad, au moment où l’Etat cherche à tout casser, nous allons continuer à construire les structures collectives et habitats de ce territoire d’expérimentation et de luttes.

Nous invitons en ce sens à un premier temps fort fin mars début avril afin d’être nombreux.ses sur place et prêt.e.s à se mobiliser. Ce sera aussi l’occasion de prendre le temps de renouer des liens entre nous, avec les comités, avec d’autres luttes et de penser l’avenir.

D’ores et déjà on peut annoncer pour la première semaine d’avril : des discussions, des buttes au Moulin, des murs à l’Ambazada, un camp autogéré à Lama fâché avec des ateliers d’échanges de pratique, un hangar à la noé, de l’écorçage à Bellevue, une Bergerie au 100 noms...D’autres chantiers s’organisent, les thèmes de discussions s’affinent. Des précisions arriveront bientôt. Des appels spécifiques seront fait sur l’accueil et les réactions en cas de démarrage d’expulsions. D’autres initiatives se mettent aussi en place pour la suite du mois.

En ouverture de cette semaine on vous invite à la manif contre toutes les expulsions qui aura lieu le 31 mars à nantes (à l’appel d’une assemblée de précaires, réfugié.e.s, syndicalistes, habitant.e.s de la zad, étudiant.e.s.) voir appel ici : https://zad.nadir.org/spip.php?article5217

Infos pratiques :

- Pour l’embauche, bourreau d’interim toute la semaine à la Rolandière.

- La logistique sera organisée chantier par chantier. Nos capacités d’accueil n’étant pas illimités (sauf en cas d’expulsion où tout devient possible) on vous demande de prévenir de votre venue à cette adresse : zadvril@riseup.net

- On vous invite néanmoins aussi à avoir de quoi être assez autonome : tente, sacs de couchage, nourriture...

- Au vu des risques d’expulsion pendant cette période, on vous invite à ne pas venir avec votre chien.
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede bipbip » 19 Mar 2018, 18:03

La bataille pour la terre s’engage à Notre-Dame-des-Landes
Ce lundi, la préfecture de Loire-Atlantique réunit un comité de pilotage pour lancer les discussions autour de l’avenir de la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Mais l’essentiel des ex-opposants à l’aéroport ne sont pas conviés, et deux visions contraires de l’avenir s’affrontent.
... https://reporterre.net/La-bataille-pour ... des-Landes

Reportage : La Zad joue à qui terre gagne
Il y a eu les bons millésimes à oignons, l’année des patates bouffées par le taupin, les étés à mildiou, trop mouillés pour faire de belles tomates, la sécheresse l’an passé... De semailles en récoltes, l’agriculture d’occupation s’est enracinée dans le cycle des saisons, se fichant pas mal de l’illégalité, regardant plus loin que l’urgence des menaces et mobilisations. L’abandon du projet d’aéroport sauve le bocage tout en ouvrant une nouvelle séquence. Celle du maintien des acquis agricoles de la lutte et de l’apport éventuel de nouveaux projets. Mais aussi celle de la composition avec les services de l’État et la chambre d’agriculture.
... http://cqfd-journal.org/Reportage-La-Za ... -qui-terre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28066
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 26 Mar 2018, 18:39

INVITATION À DES RENCONTRES INTERCOMITÉS LE 7 ET 8 AVRIL.

L’AÉROPORT EST ABANDONNÉ ET MAINTENANT ?

En clôture de la semaine de "EN AVRIL - ILS NE NOUS DÉCOUVRIRONT PAS D’UN FIL", nous vous convions à des rencontres intercomités les 7 et 8 avril prochains.

Les dernières semaines ont été intenses aussi bien dans les moments de joie que d’autres plus difficiles, et nous souhaitons continuer avec vous à nous battre pour faire vivre ce laboratoire d’expérimentations sociales et politiques.

Lors de la rapide dernière rencontre inter-comité du 11 février, beaucoup de points ont été soulevés. Nous vous proposons cette fois-ci tout un week-end pour continuer avec plus de temps à se questionner ensemble sur l’avenir.

Suite aux retours qui nous sont parvenus, et les nombreux questionnements que l’on entend sur la situation actuelle, on vous invite à nous proposer des thématiques qui vous paraissent importantes d’où vous vous trouvez.

D’ores et déjà on imagine des moments sur :

• Faire un point sur la situation actuelle et soulever les enjeux
• Imaginer la place des comités après l’abandon de l’aéroport dans l’élaboration d’un avenir commun
• S’organiser face aux probables expulsions et maintenir un rapport de force dans le but d’obtenir la gestion des terres.
• Comment on continue à construire ce laboratoire et à renforcer nos luttes communes.

Différentes thématiques pourront être discutées en parallèle, en petits groupes.

A celles et ceux qui viendront passer la semaine de chantiers avec nous, cette semaine sera alimentée par des soirées de discussions ou projections de films pour continuer à nourrir nos imaginaires et confronter nos visions. Ex : l’imaginaire de la norme du hors norme, de la radicalité, comment vivre sans police ? - pourquoi faire des prises de terres.

Si vous avez des envies et idées de supports ou de thématiques, voire l’envie d’animer/faciliter une soirée, tenez nous au courant à l’adresse : zadvril@riseup.net , on s’occupera de la logistique. Idéalement, merci dans tout les cas de nous informer de votre venue pour qu’on puisse organiser les cantines et l’hébergement.
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 30 Mar 2018, 08:27

25 avocats s’adressent au gouvernement : la zad de nddl n’est pas expulsable

Par un courrier du 21 mars dernier, adressé par LRAR à Monsieur le Premier Ministre Edouard Philippe, 25 avocats des barreaux de Paris, Rouen et Nantes ont enjoint au gouvernement de leur communiquer, ainsi qu’aux habitants de la ZAD qu’ils représentent, les fondements légaux de l’expulsion que celui-ci compte mener à compter du 1er avril prochain.

Les avocats dénoncent en l’état l’illégalité du projet d’expulsion qui ne repose à ce jour, au vu des différentes déclarations publiques, que sur des considérations d’ordre strictement politiques tel que le retour nécessaire à « l’ordre républicain », notion qui ne supporte pourtant aucune définition juridique.

Ils rappellent que s’agissant de leurs domiciles depuis de nombreuses années, les habitants ne peuvent en être expulsés sans avoir reçu au préalable de décision de justice en ce sens.

En l’absence de procédures judiciaires contradictoirement menées à l’encontre de chacun de lieux d’habitations, toute expulsion par la force constituerait une voie de fait de la part du gouvernement.

Les avocats signataires sollicitent donc du gouvernement qu’il produise instamment les décisions de justice sur lesquelles reposeraient les expulsions annoncées.


La lettre des avocats
https://zad.nadir.org/IMG/pdf/lettre_ouverte_zad_nddl.pdf

A Bure l'état ne s'est pas soucié des procédures légales.A NDDL, il pourrait être tenté de faire de même. Alors, pour rappel :

Rassemblements locaux en cas d’expulsion de la ZAD https://zad.nadir.org/spip.php?article4041

Au-delà des divergences de vues sur la zad, ce qui unit reste plus fort que ce qui divise :Le mouvement est seul légitime à décider de l'avenir des terres et il n'y aura pas d'expulsions. Nous défendrons encore la zad.
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 30 Mar 2018, 17:21

vendredi 30 mars 2018

ZAD de NDDL : nous nous engageons contre toute expulsion

Depuis plusieurs semaines, nous sommes sous la menace d’expulsions, devenues imminentes à l’approche de la fin de la trêve hivernale.

Ces expulsions pourraient donc avoir lieu à partir de début avril et pendant les semaines qui suivent. Même si elles sont présentées comme « partielles », nous sommes et restons tout.te.s déterminé.e.s et uni.e.s, quelles que soient nos divergences sur d’autres points, pour empêcher leur exécution.

Pour cela, nous nous engageons et appelons à :

- défendre la ZAD, ce qui s’est construit et vécu ici, tous ses habitats et tou.te.s ses habitant.e.s ;

- rejoindre le rassemblement annoncé à 18h à Nantes devant la préfecture le jour où ces menaces se concrétisent ;

- reconstruire tout habitat détruit ;

- réagir par les moyens nécessaires (blocages, rassemblements, actions décentralisées, etc.)

Différents chantiers se dérouleront autour de cette période là. Pour plus d’infos voir le site zad.nadir.org et écouter Radio Klaxon (sur place sur 107.7 ou sur radioklaxon.antirep.net).

Nous appelons donc toutes les personnes solidaires de la lutte contre l’aéroport et son monde et pour un avenir commun dans le bocage à venir nous rejoindre et/ou à nous soutenir par tous les moyens qui leur semblent appropriés.

L’ensemble des lieux et des occupant.e.s de la ZAD

(Texte à faire tourner au maximum)
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 01 Avr 2018, 09:41

Les vautours arrivent...
Le syndicat des propriétaires forestiers privés a proposé son expertise à la préfecture pour envisager un projet forestier dans la Zad, à Notre-Dame-des-Landes. Plusieurs centaines d’hectares sont concernées.
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/notre-dame-des-landes-ils-s-interessent-aux-forets-de-la-zad-5657276
"Dans ce projet qu’il définit comme « citoyen », :lool: le syndicat tend la main à une collaboration avec l’ONF."
J'ai d'ailleurs appris que 74 % de la forêt française appartient à des particuliers.
[url]Fransylva https://www.fransylva.fr/[/url]
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02


Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 02 Avr 2018, 08:15

PS au post précédent : Le titre est une expression courante. J'aime les vautours et voir leur vol au-dessus du Pays Basque.Ce sont des animaux utiles et tout à fait inoffensifs au contraire de ….

INFOS SPECIALES POSSIBLES TENTATIVES D’EXPULSIONS

Il est difficile avec la présence policière partout autour de la ZAD d’avoir une visibilité claire. il y a des patrouilles très régulièrement sur la D281 et autour de la zad. avec soit des fourgons de GM, soit le PSIG, soit des voitures de gendarmes.
il est clair en tout cas que des repérages ont été fait ou sont en cours, tout en surveillant l’évolution de la réfection de la D281.
La route n’a pas été réouverte malgré la fin des travaux et il n’y a pas d’annonce de réouverture pour la semaine prochaine.

En ce qui concerne la mobilisation des forces de l’ordre :

- un camp de gendarmes existe à st-Etienne de Montluc, et possiblement ailleurs mais on n’a pas d’info sures.
- au moins un hotel des environs est plein depuis plusieurs semaines et réservé pour des escadrons de GM (une trentaine de camions) pour avril et mai.
- les pompiers du coin sont mobilisés les 15 prochains jours

d’autres infos amènent à penser à une attaque pour la semaine du 2 au 8 avril
qu’ils s’agisse d’un coup de com’ ou de plus larges expulsions, il est clair qu’on sent que quelque chose se prépare.
La préfecture n’a toujours pas fait preuve de procédure d'expulsion concernant les lieux de la ZAD

si vous avez plus d’infos à nous faire parvenir, c’est toujours la meme adresse zad(at)riseup.net

si vous comptez venir sur place en cas d’expulsions, rappelez vous que cet endroit est un territoire habité, voici quelques indications à prendre en compte :
(repris de l’appel à venir défendre la ZAD de 2016)

Dans quel état d’esprit veut-on défendre la ZAD ?

Depuis 2012, nous avons largement pu faire le bilan de ce qui s’est passé pendant les expulsions et l’occupation policière. On s’attend à ce que l’opération d’expulsion ne soit pas une réplique de celle de 2012, que quoi que l’on prépare collectivement il y aura une grande place pour l’improvisation et l’adapatation. Nous souhaitons tout de même pouvoir anticiper cette fois sur des attitudes, qui ont pu être blessantes pour des personnes et contre-productives. Nous voulons aussi porter quelques idées sur ce qui nous rendra fort.e.s dans ce moment là.

Voici certaines réflexions à ce sujet :

- il n’est pas question, sous prétexte d’affrontements, d’accepter parmi nous des comportements sexistes, virilistes, homophobes, racistes, classistes, validistes, que nous combattons au quotidien ;

- il y aura un grand besoin de personnes qui défendent le terrain, mais le rôle de celles et ceux qui assureront la logistique sera tout aussi important : cantines, soin, communication, espace de repos, etc. Et on a envie que ça puisse tourner : qu’il n’y ait pas les spécialistes des barricades d’un côté et celles et ceux qui s’occupent de les nourrir de l’autre ;
 on rappelle que défendre cette zone, c’est aussi défendre les possibilités politiques qu’elle recouvre, et notamment des pratiques telles que l’autogestion, l’organisation collective et tournante des tâches, la culture des assemblées et la recherche de consensus sans taire les conflits ;

- il est clair pour nous qu’en cas d’attaque ce sont eux, et non nous, qui choisiront de déclencher un ensemble de violences et de destructions, sur les êtres vivants, les habitats et espaces naturels de ce bocage. Comme en 2012, on ne se laissera pas faire : la résistance sera physique et déterminée. On veut aussi veiller à rester rejoignables dans la défense de cet espace, à maintenir les possibilités d’un soutien large et ne pas leur donner de raisons trop faciles pour décupler brutalement le niveau de répression à notre encontre. L’un dans l’autre, on souhaiterait qu’il y ait une attention à respecter la diversité des personnes qui viennent défendre la zone, et qu’un large panel de pratiques et de modes d’actions puissent coexister sur le terrain. En 2012 c’est la jonction entre des barricades, des blocages humains ou avec des tracteurs, des sabotages, des projectiles, des cabanes perchées, des blagues, chants et harcèlements divers, le tout concomitamment aux actions décentralisées, qui a permis finalement de mettre en déroute leurs troupes. C’est cette force hybride que nous voulons réinvoquer.

- même si tout n’est pas évident d’entrée, on aimerait aussi que les personnes qui viennent défendre la zad prennent en considération les attentions que l’on a pour les manières de résister des différents lieux et personnes vivant ici : le désir par exemple que le camion du laitier puisse continuer à passer dans telle ferme aussi lontemps que possible ou qu’il n’y ait pas de photos et de vidéos prises dans tel autre lieu...

Avant de venir, renseignez-vous au maximum afin de comprendre la situation, et à votre arrivée adressez-vous à l’un des espaces d’accueil, prenez le temps de discuter avec les personnes sur place. Pour accéder à la zone, voir ici : http://zad.nadir.org/spip.php?article7. Prenez aussi le temps de lire les informations mises en ligne par l’équipe légale : https://zad.nadir.org/spip.php?rubrique56.
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 03 Avr 2018, 07:39

Le Monde annonce que l'évacuation de la zad commencerait le lundi 9 avril Notre-Dame-des-Landes : le plan d’action du gouvernement pour expulser les zadistes
http://www.lemonde.fr/planete/article/2018/04/02/notre-dame-des-landes-le-plan-d-action-du-gouvernement-pour-expulser-les-zadistes-illegaux_5279712_3244.html
Ouest-France, qui reprend l'info, affirme que cette date leur a été confirmée par "une source officielle". Notre-Dame-des-Landes. Le calendrier des expulsions de la ZAD se précise
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/notre-dame-des-landes-des-expulsions-sur-la-zad-lundi-9-avril-5661547
L'opération mobiliserait 2500 policiers.
Ca va relancer le tourisme dans la région. Les hôteliers se frottent les mains :mrgreen:
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 04 Avr 2018, 18:51

Réponse du groupe presse de la zad au gouvernement qui nous bassine avec le retour à "l’Etat de droit" mais s’apprête à expulser des habitats de la zad sans avoir l’air de se soucier de la validité légale de ces expulsions

En ce qui concerne la légalité plus que douteuse de l’expulsion annoncée sur les habitats de la zad, la préfecture et le gouvernement ne daignent toujours pas faire de réponses directes aux principaux concernés et à leurs avocats. Ils continuent à leur cacher l’existence éventuelle des jugements nécessaires à cette expulsion. La seule vague explication est arrivée hier par voie de presse, avec un porte-parole du ministère de l’intérieur (1). Celui-ci laisse entendre que des procédures anonymes et non contradictoires auraient pu être déjà engagées pour expulser les habitant.e.s de la zad, car selon cet interlocuteur, qui a préféré rester anonyme, « tout aurait été fait pour mener à bien cette identification », et ce sans succès. Il est pourtant extrêmement aisé de constater que, au contraire, tout a été fait du côté d’occupant.e.s de dizaines d’habitats de la zad pour permettre leur identification en vue d’une procédure contradictoire. Un telle procédure leur laisserait la possibilité de se défendre avec leur avocats au tribunal en cas de volonté d’expulsion. A diverses reprises au cours des dernières années, ces habitant.e.s se sont en effet nommé.e.s et localisé.e.s par le biais d’envois de courriers recommandés à AGO -Vinci ainsi qu’à la préfecture. Ils l’ont fait très visiblement et publiquement. Il est extrêmement surprenant que le ministère de l’intérieur n’en ait pas entendu parler. La semaine dernière encore, nos avocats ont renvoyé une liste en ce sens à la préfecture dans une lettre où ils demandaient à avoir accès aux procédures qui justifieraient les expulsions, pour autant que ces procédures existent. Cette lettre a elle aussi été rendue publique par voie de presse.

Par ailleurs, nous n’avons vu aucun huissier venir sur la zone ces derniers mois pour demander aux habitant.e.s des maisons concernées de s’identifier. Ceci est pourtant légalement nécessaire quand on entend expulser quelqu’un de son logement. On comprend bien alors que le réprésentant du ministère de l’intérieur dise ne pas vouloir "se lancer dans un débat juridique" : le débat risquerait justement de dévoiler l’absence cruelle de fondement juridique de l’opération annoncée. Il préfère tenter de s’en sortir par une mauvaise pirouette et quelques clichés ridicules. Non, les habitants de la zad ne passent pas leur vie avec une cagoule sur le visage ! Ils ne s’appellent pas non plus "camille" dans la vie réelle. Il s’agit d’un nom collectif donné dans le cadre de réponses aux médias par choix de ne pas personnifier la lutte.

En outre, le représentant du ministère de l’intérieur affirme que cela fait "sourire de voir des occupants illégaux en appeler au droit pour rester plus longtemps illégalement sur le terrain". Cela pourrait bien nous faire sourire aussi de voir un Etat qui ne cesse d’en appeler au rétablissement de "l’Etat de Droit" organiser une opération d’expulsion illégale. Ce qui est en revanche beaucoup moins drôle pour nous, c’est le risque très concret de voir nos maisons détruites, nos cultures piétinées et des personnes risquant de se retrouver blessées sous les coups de la police. Ce qui est consternant, c’est le gâchis que l’opération annoncée va représenter, sous prétexte qu’il leur serait indispensable d’assurer le service après-vente de l’abandon du projet d’aéroport avec un story-telling répressif. L’enfermement dans cette logique apparaît en pleine contradiction avec les déclarations de la préfecture sur la nécessité d’une évolution « sereine et apaisée" de la situation. Si cette menace se concrétise, au lieu de consacrer sereinement les semaines à venir à solidifier les lieux de vie, les espaces d’activités existants, à prendre soin des cultures et du bocage, il nous faudra nous mobiliser de nouveau et reconstruire ce que l’Etat aura cassé.

(1) citation complète « On ne va pas se lancer dans un débat juridique. On affirme que tout a été fait pour l’identification des personnes afin de permettre ce débat contradictoire, mais certaines la refusent. D’ailleurs, elles ne donnent pas leur nom, portent des cagoules et préfèrent s’appeler “Camille”. Le juge constatera que tout a été fait pour mener à bien cette identification. rétorque-t-on au ministère de l’intérieur. Cela nous fait d’ailleurs sourire de voir des occupants illégaux en appeler au droit pour rester plus longtemps illégalement sur le terrain. »

https://zad.nadir.org/spip.php?article5304

A Notre-Dame-Des-Landes, des soignant.e.s seront présent.e.s et mobilisé.e.s face aux risques de violences policières

Nous sommes un collectif de soignant.e.s (infirmier.e.s, médecins, aides-soignant.e.s…) en lien avec l’equimedic des habitants de la ZAD. Le but de ce collectif est de participer aux soins et de témoigner d’éventuelles blessures faites aux habitant.e.s par les forces de l’ordre.

Alors que des expulsions risquent d’avoir lieu sur la ZAD , nous sommes inquiet.e.s au vu des blessé.e.s liés aux violences policières lors de l’opération César (tentative d’expulsion de la ZAD de NDDL en 2012), lors des manifestations et rencontres contre les Grands Projets Inutiles et Imposés (mort de Rémi Fraisse à Sivens ), contre la loi travail, à Bure etc.

En cas d’expulsion de lieux sur la ZAD , nous pensons qu’il est important et légitime en tant que soignant.e.s, d’être présent.e.s sur place, pour apporter notre aide au niveau des soins, répertorier les blessures qui risquent de se produire et en témoigner. Nous invitons les soignant.e.s à soutenir cette démarche en nous contactant

Signature : Collectif de soignant.e.s impliqué.e.s face aux violences policières, dans le cadre de la lutte « contre l’aéroport de Notre Dame Des Landes et son monde »

https://zad.nadir.org/spip.php?article5303
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 06 Avr 2018, 17:42

Ça se précise : on nous a transmis une info qui parle d’une intervention de 6h à 8h lundi matin, où il serait question de faire intervenir des entreprises pour la destruction de logements.

Sur zone, on a plusieurs infos qui nous disent que les flics s’aventurent de plus en plus loin : le PSIG et le CNAMO (Cellule Nationale de la Mobilité, spécialistes en personnes en hauteurs et "obstacles complexes") ont été vus en train de prendre des photos à l’entrée du champ de la Discorde. Ce matin, des flics ont été vus au carrefour de St Yves. Au moins une voiture banalisée (petite peugeot type 308, noire) se balade avec des flics dedans.


Et ça se prépare...

Réunion accueil et organisation : Dimanche 10h, Wardine :
Moment d’accueil et de transmission des infos sur l’organisation face aux expulsions faisant suite à l’AG exceptionnelle de vendredi.
Ce moment sera lié aux rencontres intercomités qui ont lieu ce week-end.
C’est le moment de nous rejoindre si vous n’êtes pas encore trop familier de la ZAD ou bien si vous l’êtes et que vous voulez avoir plus d’information sur ce qui nous attend.


Les infos régulières seront sur https://zad.nadir.org et sur radio Klaxon (même si çà risque d'être une cible aussi) en streaming https://radio.antirep.net/RadioKlaxon quand çà marche...

Ce qu'ils détruiront sera reconstruit. Les expulsé-es reviendront .Les occupations militaires ne durent pas éternellement (demandez à César)
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 07 Avr 2018, 09:08

Pour celles et ceux qui veulent se rendre sur la zad :

Munissez-vous d'une carte du site ( sur zad.nadir.org. Lama Fâché, c'est pas sur une carte routière,même détaillée....)
Renseignez-vous de la situation en temps réels (barrages, contrôles, besoin de présence sur des lieux précis....)
N"arrivez pas avec quelque chose de compromettant dans les poches....

Et pour les jours à venir,pour vos agendas :
Une manifestation le samedi après une semaine d'expulsion à Nantes - rendez-vous 15h place du cirque
Une convergence sur la zad le dimanche après une semaine d'expulsion pour sortir du sol les milliers de bâtons du 8 octobre 2016, pour reconstruire...

Si ils espéraient que le mouvement soit divisé, ils se sont trompés et ils vont s'en rendre compte.
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

PrécédenteSuivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité