Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015...)

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede bipbip » 17 Jan 2018, 17:01

Communiqué commun du mouvement anti-aéroport, suite à la décision du gouvernement - mercredi 17 janvier 2018

Ce midi, le gouvernement vient enfin d’annoncer l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Nous notons que la DUP ne sera officiellement pas prorogée. Le projet sera donc définitivement nul et non avenu le 8 février.

Il s’agit bien d’une victoire historique face à un projet d’aménagement destructeur. Celle-ci aura été possible grâce à un long mouvement aussi déterminé que divers.

Nous voulons d’abord saluer chaleureusement aujourd'hui toutes celles et ceux qui se sont mobilisées contre ce projet d’aéroport au cours des 50 dernières années.

En ce qui concerne l’avenir de la zad, l’ensemble du mouvement réaffirme dès aujourd’hui : la nécessité pour les paysan-ne-s et habitant-e-s expropriés de pouvoir recouvrer pleinement leurs droits au plus vite.
Le refus de toute expulsion de celles et ceux qui sont venus habiter ces dernières années dans le bocage pour le défendre et qui souhaitent continuer à y vivre ainsi qu’à en prendre en soin.
Une volonté de prise en charge à long terme des terres de la zad par le mouvement dans toute sa diversité - paysans, naturalistes, riverains, associations, anciens et nouveaux habitants.

Pour le mettre en œuvre, nous aurons besoin d’une période de gel de la redistribution institutionnelle des terres. Dans le futur, ce territoire doit pouvoir rester un espace d’expérimentation sociale, environnementale et agricole.

En ce qui concernela question de la réouverture de la route D281, fermée par les pouvoirs publics en 2013, le mouvement s'engage à y répondre lui-même. La présence ou l'intervention policières ne feraient donc qu’envenimer la situation.

Nous souhaitons par ailleurs, en cette journée mémorable, adresser un fort message de solidarité vis-à-vis d’autres luttes contre des grands projets destructeurs et pour la défense de territoires menacés.

Nous appelons à converger largement le 10 février dans le bocage pour fêter l’abandon de l’aéroport et pour poursuivre la construction de l’avenir de la zad.

ACIPA, Coordination des opposants, COPAIn 44, Naturalistes en lutte, Les habitant.e.s de la zad


https://www.acipa-ndl.fr/actualites/com ... uvernement


la ZAD doit vivre

Notre-Dame-des-Landes : la ZAD a vaincu, la ZAD doit vivre

Le gouvernement a enfin capitulé devant l’évidence : il n’y aura pas d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. C’est une victoire de la convergence des luttes ouvrières et paysannes. A présent, l’État doit renoncer à détruire la ZAD.

Ça y est ! Le gouvernement a annoncé l’abandon du projet de délocalisation de l’aéroport de Nantes vers le site de Notre-Dame-des-Landes.

Il s’agit évidemment d’une victoire pour tout le mouvement d’opposition au projet. Il s’agit d’une victoire de l’unité du mouvement, dans sa diversité, allant du collectif ACIPA, aux occupants de la ZAD, en passant par toutes et tous les paysans organisés au sein de COPAIN, et enfin du plus récent collectif syndical contre l’aéroport – regroupant des militantes et militantes de la CGT, de Solidaires et de la CNT. Il s’agit d’une victoire de la convergence des luttes ouvrières et paysannes, un des moteurs de cette unité.

Il s’agit d’une victoire contre la destruction de terres agricoles et contre la dégradation de la biodiversité. Cette victoire nous permettra de réensemencer un espoir dans nos résistances contre le capitalisme dévoreur du monde vivant et de l’humanité.

Mais nous n’oublions pas que le conflit n’est pas terminé pour autant. Le gouvernement n’a pas encore mis en œuvre ce qu’il appelle la « restauration de l’état de droit » sur le site de Notre-Dame-des-Landes, c’est à dire réimposer l’ordre capitaliste sur cette poussière territoriale qui lui échappe depuis 2012. Choisiront-ils, comme cela se murmure par-ci, par-là, une solution comme au Larzac dans les années 1980 où l’État a cédé la gestion du foncier aux agriculteurs ? Dans ce cas des compromis seront trouvés et la situation s’apaisera. Les expérimentations sociales et agricoles en cours sur la ZAD s’inscriront dans un cadre de compromis avec les pouvoirs publics.

Mais si le gouvernement choisit l’affrontement, s’il envoie des milliers de militaires avec, comme certains l’annoncent, des véhicules blindés et le génie de l’armée pour détruire les barricades et les habitations de la ZAD, il sera le seul responsable de ce qui se déroulera sur le site, mais aussi dans les villes comme Nantes et Rennes. Dans un tel scénario, Alternative libertaire s’associera à l’appel à mobilisation du mouvement d’opposition au projet. Une mobilisation qui s’organisera aussi bien dans et autour du site que dans toutes les villes où s’active l’un des 200 comités de soutien créés dans l’Hexagone.

Déjà, sans attendre la décision du gouvernement, que toutes celles et ceux qui s’opposent la destruction de zones humides et de terres agricoles affirment collectivement leur volonté de s’opposer aux expulsions, au travers de manifestations partout où elles seront organisées, et en particulier le 10 février, lors du rassemblement sur la ZAD.

En 2012, c’est par dizaines de milliers que des manifestantes et des manifestants ont convergé vers Notre-Dame-des-Landes. « L’opération César » s’est terminée par une déroute en rase campagne de la gendarmerie. Depuis, le mouvement s’est renforcé. Si le gouvernement choisit l’affrontement, nous nous mobiliserons pour une victoire complète à Notre-Dame-des-Landes.

Secrétariat fédéral d’Alternative libertaire

Le 17 janvier 2018


http://www.alternativelibertaire.org/?N ... doit-vivre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33144
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 17 Jan 2018, 18:15

Il y aurait tant à dire... Elles seront dites, plus tard, sans doute dans d'autres lieux.
Convergence des luttes, oui.Solidarité ouvrière et paysanne, oui, C'est une tradition ressuscitée de l'Ouest, alors qu'il y a 50 ans, c'était la Commune de Nantes. Je n'oublie pas non plus un des temps forts pour moi qui a été la prise de parole des CGTistes de Vinci.
Mais c'est aussi la victoire des sans-noms, du mouvement sans nom, appelés communément "zadistes", d'une conception des luttes et de l'organisation, sans lesquel-les la construction de l'aéroport serait presque finie. Il est née une génération dans ce mouvement sans nom qui ne se retrouve plus dans des théories et pratiques, notamment sur la Bretagne, autour de Rennes et Nantes, inspiré-es celles et ceux qui sont venu-es à l'appel des paysans.
La lutte contre l'aéroport est finie. Mais la zad est partout et "We are Everywhere". Feue la zad trouvera son avenir, dont une partie sera de renforcer ce mouvement sans nom, qui ressurgira ailleurs.
Il y a trop à dire. Mais d'abord la fête et un mal de tête qui rentrera dans le top ten.
digger
 
Messages: 2063
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede bipbip » 17 Jan 2018, 18:22

Pour fêter la victoire et poursuivre la mobilisation, rendez-vous un peu partout en France ce soir à partir de 18h.

Nantes

Fêtons la victoire de l'abandon du projet d'aéroport à #NDDL

Ce mercredi 17 janvier 2018 à 18h30 devant la préfecture de Nantes

50 ans de lutte. 10 ans d'occupation de la zone. Des manifestions mémorables. Des dizaines de milliers de personnes – paysans, urbains, occupants, jeunes et moins jeunes, émeutiers ou pas – qui marchent ensemble, dans les rues de Nantes ou les sentiers de Notre-Dame-des-Landes. Des rires et des pleurs. Des batailles rangées dans le bocage et des journées de reconstructions dans la boue. Des rencontres et des nuits de fête. Des cultures qui nourrissent les luttes. Des dizaines de comités locaux. Des menaces, des soutiens ... Et finalement : la victoire ! Le gouvernement abandonne officiellement le projet d'aéroport.

Alors évidemment, la menace d'une expulsion partielle plane toujours sur la ZAD. Les médias vont s'empresser de ternir la victoire et le gouvernement cherchera à punir la lutte, en montrant devant les caméras la « fermeté et l'autorité » qu'il rabâche à longueur d'antenne. Par exemple en tentant des incursions policières aussi inutiles que dangereuses sur la zone.

Mais pour la première fois depuis longtemps, trop longtemps, une mobilisation a mis en échec le gouvernement en France. Ce n'est pas simplement le succès de Notre-Dame-des-Landes. C'est un signal pour celles et ceux qui luttent, ici comme ailleurs, et en particulier contre les projets destructeurs : il est possible de gagner ! Ce ne sont pas toujours les multinationales et leurs flics qui l'emportent à la fin. Et rien que pour ça, l'abandon de l'aéroport est une victoire historique.

Rendez-vous ce mercredi 17 janvier, à 18H30, devant la préfecture de Nantes pour faire la fête.


et à St Nazaire
à 18h30 devant la mairie
https://nantes.indymedia.org/events/39805

et à la ZAD,
On fête la victoire ce soir à la Vache-Rit dès 18h.
https://nantes.indymedia.org/events/39804
https://zad.nadir.org/spip.php?article5025

A Paris
rassemblement au métro Belleville à 18h.
https://paris-luttes.info/notre-dames-d ... enace-9323


Une AG du mouvement exceptionnelle est prévue demain matin à 10h à la Wardine.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33144
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede Pïérô » 17 Jan 2018, 22:11

digger a écrit:Il y aurait tant à dire... Elles seront dites, plus tard, sans doute dans d'autres lieux.
Convergence des luttes, oui.Solidarité ouvrière et paysanne, oui, C'est une tradition ressuscitée de l'Ouest, alors qu'il y a 50 ans, c'était la Commune de Nantes. Je n'oublie pas non plus un des temps forts pour moi qui a été la prise de parole des CGTistes de Vinci.
Mais c'est aussi la victoire des sans-noms, du mouvement sans nom, appelés communément "zadistes", d'une conception des luttes et de l'organisation, sans lesquel-les la construction de l'aéroport serait presque finie. Il est née une génération dans ce mouvement sans nom qui ne se retrouve plus dans des théories et pratiques, notamment sur la Bretagne, autour de Rennes et Nantes, inspiré-es celles et ceux qui sont venu-es à l'appel des paysans.
La lutte contre l'aéroport est finie. Mais la zad est partout et "We are Everywhere". Feue la zad trouvera son avenir, dont une partie sera de renforcer ce mouvement sans nom, qui ressurgira ailleurs.
Il y a trop à dire. Mais d'abord la fête et un mal de tête qui rentrera dans le top ten.

:chinon:

Une première chose, la lutte paie !
une deuxième chose, c'est qu'il ne faut pas se relacher et continuer à porter le débat sur (contre l'aéroport) et son monde !

Le 1er sinistre a annoncé qu’il fallait libérer les routes de la ZAD et les squats qui empiètent sur les routes, sans quoi il y aurait intervention des flics.
C'est sans doute ce qui se prépare...
Nous sommes dans un pouvoir de communiquants, habiles en manips, il ne s'agit que de libérer les routes...
Après, aux dernières infos, il serait laissé deux mois pour que tous les zadistes partent.
Il y a surtout que les flics vont prendre pieds sur terre, et que l'espace ne sera plus zone libérée et que tout rentre dans la "normale".
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede bipbip » 18 Jan 2018, 17:11

NDDL : Les Zadistes s'expriment "Nous refusons de quitter la ZAD!!" 17/1





Sur la Zad, récit d’une journée de victoire historique
L’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes est vécu sur le terrain comme une victoire jubilatoire mais aussi comme une étape pour négocier l’avenir de la zone. Récit d’une journée de joie.
Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), reportage
... https://reporterre.net/Sur-la-Zad-recit ... historique

Et si Notre-Dame-des-Landes devenait un bien commun ?
Maintenant que le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes a été abandonné, la question du devenir de la Zad se pose. Une partie de la réponse pourrait se trouver dans la notion des communs, héritée des « communaux » du Moyen Âge.
... https://reporterre.net/ALT-Notre-Dame-d ... Notre-Dame

Utopie en actes
Maraîchage, boulangeries, entraide : les vrais visages de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Le gouvernement s’apprête à rendre une décision définitive sur le devenir du projet d’aéroport, tout en brandissant la menace d’une expulsion « quoi qu’il arrive » des occupants de la « Zone à défendre ». Sur place les activités quotidiennes se poursuivent, bien loin des fantasmes médiatiques alimentés par l’appareil sécuritaire. Une guérilla armée en plein bocage ? On y trouve bien plus d’installations agricoles, de boulangeries, d’auberges autogérées que de caches d’armes... ainsi qu’une gestion collective des terres, en lien avec des paysans locaux et de nombreux citoyens. Une utopie en actes que les occupants entendent bien prolonger, une fois le projet d’aéroport abandonné. Reportage et photos non truquées.
... https://www.bastamag.net/Maraichage-bou ... e-Dame-des
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33144
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 19 Jan 2018, 08:43

Le 1er sinistre a annoncé qu’il fallait libérer les routes de la ZAD et les squats qui empiètent sur les routes, sans quoi il y aurait intervention des flics.
C'est sans doute ce qui se prépare..
.
C'est une posture pour atténuer la pilule que viennent d'avaler les bétonneurs et défenseurs des grandes nécropoles. Nous sommes effectivement dans un rôle de com, mais une com de perdants. La tension est autour de la D281, la route des chicanes, où il y a désaccord. C'est là qu'il risque d'y avoir confrontation.
Après, aux dernières infos, il serait laissé deux mois pour que tous les zadistes partent.

Dans 2 mois, NDDL ne fera plus la une de l'actualité, et tant mieux. Il y aura négociations sur l'avenir des terres et les six points seront défendus solidairement par un groupe représentatif des composantes de la lutte mis sur pied avant la décision.
Il y a surtout que les flics vont prendre pieds sur terre, et que l'espace ne sera plus zone libérée et que tout rentre dans la "normale".

La "normale" ne sera pas la"normale" d'avant. Pas après tant d'années de lutte. Beaucoup vont s'installer, d'autres vont partir. Tout est à définir. Mais la révolution mondiale ne figurait pas au programme.
digger
 
Messages: 2063
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede Pïérô » 19 Jan 2018, 16:53

Je partage ce que tu dis.
Il y avait de toute manière pour ce gouvernement autour de cette question des enjeux plus larges, jouer une attitude "responsable"* et "pacifiante" dans un contexte où l'on s'en prend plein la gueule par ailleurs, et dans le domaine de l'écologie au moment où s'annonce un abandon des scénarios d’une sortie rapide du nucléaire.
* à ce sujet un article interessant sur Politis : https://www.politis.fr/articles/2018/01 ... feu-38227/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 19 Jan 2018, 18:01

Je ne crois pas une minute à une attitude pacifiante. Macron s'était engagé fermement pour la construction de l'aéroport. Une fois au pouvoir, et après avoir dénoncé le laxisme de ses prédécesseurs, il s'est trouvé dans la même position qu'eux : un rapport de forces qui lui était défavorable, parce qu'il s'agit bien de cela : il était totalement impossible d'évacuer la zad et d'engager des travaux sans une mobilisation massive de forces de l'ordre, non seulement à NDDL, mais aussi à Nantes et Rennes. Et ceci sur plusieurs années.
La question de cette histoire est :qu'est-ce qui a permis d'établir ce rapport de force et peut-on en tirer des enseignements pour d'autres luttes ? C'est d'ailleurs la question que se posent le gouvernement, les bétonneurs et les mafieux politiques amateurs d'opérations foncières juteuses. Car il s'agissait bien de cela en libérant l'espace de Nantes-Atlantique à Saint-Aignan de Grandlieu. La nécropole nantaise pouvait s'étaler. Ce sont eux qui se sont étalés. Cela freine aussi, pour un moment du moins, leur projet mégalomaniaque d'un "Grand Ouest". Leur crainte, c'est que des résistances comme celle-ci se reproduisent ailleurs.
Il était capital de les arrêter à NDDL parce que si l'aéroport avait vu le jour, les vannes étaient ouvertes. Les enjeux ont toujours dépassé le seul aéroport. C'était projet de société contre projet de société et le nôtre était supérieur aux yeux mêmes de non-militant-es "traditionnels" parce qu'il était visible, justement, concret à travers les pratiques.

Texte commun de l’assemblée du mouvement du 18 janvier 2018

Avec l’abandon de l’aéroport à Notre Dame de Landes nous vivons un moment important pour notre devenir commun.

Tandis que l’avenir de ce territoire fait l’objet de fantasmes médiatiques ici nous nous emparons de notre avenir et l’ensemble du mouvement avance concrètement sur sa construction.
Nous nous appuyons sur 10 ans de pratiques communes, assemblées, réunions, activités agricoles, vie quotidienne, organisation d’évènements etc… Nous avons construit une recherche du consensus qui est à la base de notre fonctionnement. Notre travail de réflexion et d’échange a abouti en 2015 à un accord en 6 points. Ils sont ce que nous défendons collectivement aujourd’hui.

Depuis plusieurs mois l’assemblée des usages nous permet de nous organiser sur différents thèmes :

-  Les hypothèses sur l’avenir qui explorent les formes juridiques possibles pour ce territoire.
-  Le foncier : ses usages, son partage, son statut
-  La gestion des conflits tant internes qu’avec l’extérieur (communes proches, organismes officiels etc…)
-  L’habitat, l’agriculture, la voirie, les communs que nous gérons

Il faudra de longs débats et un travail soutenu pour arriver à une formulation détaillée de notre projet, et nous aurons besoin de temps pour en trouver les formules de mise en place.

L’assemblée du mouvement du 18 février 2018
digger
 
Messages: 2063
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 20 Jan 2018, 11:45

Vu que c'est pas tous les jours qu'on peut rigoler, voici une perle trouvée en faisant des recherches sur la couverture anglophone de la lutte à NDDL. La photo :

Image


Et la légende : Les anarchistes anti aéroport font flotter des drapeaux à l'effigie de Jean Luc Mélenchon. État complice. #NDDL pic.twitter.com/rwwlbxw2jL"
France: Thousands protest #NDDL airport near #Nantes

https://storify.com/takvera/thousands-protest-nddl-near-nantes#65906d
digger
 
Messages: 2063
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 20 Jan 2018, 16:33

La route des chicanes sera "réouverte" (elle l'est déjà, elle sera nettoyée) lundi. L'ACIPA annonce un chantier (10h au "Lama Faché") mais prévient :"Nous portons ceci collectivement, et collectivement nous pourrions revenir sur cette décision si des menaces d’expulsion venaient à se concrétiser, en refermant cette route et les autres traversant la ZAD"
http://www.liberation.fr/france/2018/01/20/notre-dame-des-landes-des-opposants-appeles-a-liberer-la-route-des-chicanes-a-partir-de-lundi_1623954


COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ENSEMBLE DES COMPOSANTES DU MOUVEMENT CONTRE L’AEROPORT

(habitant-e-s de la zad, Acipa, Coordination, COPAIN, Naturalistes en lutte)

Ce mercredi 17 janvier, nous venons collectivement d’obtenir une formidable victoire, un signe fort pour toutes les autres luttes. Nous voilà maintenant dans une nouvelle phase, pleine de possibilités d’avancer ensemble, notamment sur des questions d’usage commun, comme celle de la D281, dite "route des chicanes".

Fermée par les autorités dans le cadre du projet d’aéroport en 2013, cette route a été réouverte par le mouvement dans la foulée. Aujourd’hui, l’ensemble du mouvement fait le choix de la transformer pour la rendre plus accessible à nos voisin-e-s et aux riverain-e-s des bourgs alentour.

Pour que tou-te-s puissent y circuler tranquillement, il y a aura immédiatement des ralentisseurs provisoires, puis par la suite des ralentisseurs pérennes, et des voies de passage seront créées pour nos ami-e-s tritons, salamandres et autres habitant-e-s du bocage.

Nous portons ceci collectivement, et collectivement nous pourrions revenir sur cette décision si des menaces d’expulsion venaient à se concrétiser, en refermant cette route et les autres traversant la zad. C’est un engagement fort que nous renouvelons ensemble pour défendre l’avenir de la zad.

Un chantier collectif est organisé pour cela à partir du 22 janvier, et nous faisons le choix de vivre ce moment sans la présence de journalistes. Nous vous remercions de bien vouloir respecter ce choix. Dès avancée suffisante du chantier, une conférence de presse sera organisée. Le lieu et la date seront communiqués dès que possible.

Cette route était et restera un des symboles de notre résistance commune, et c’est tout-e-s ensemble que nous mettons en oeuvre son usage partagé, pour l’avenir de la zad, puisque qu’il n’y aura pas d’aéroport.

Le mouvement contre l’aéroport
digger
 
Messages: 2063
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede bipbip » 22 Jan 2018, 12:37

Notre-Dame-des-Landes : retour sur un mouvement écologique et social victorieux
Durée, diversité des modes d’actions, capacité de réaliser des expertises populaires et de développer des alternatives : tels sont les ingrédients d’un mouvement dont la stratégie s’est finalement révélée victorieuse, avec l’annonce de l’abandon du projet de nouvel aéroport. Retour en texte et en images sur la lutte à Notre-Dame-des-Landes.
« Une décision exceptionnelle pour une situation locale exceptionnelle. » C’est ainsi que le premier ministre Édouard Philippe a qualifié le renoncement à la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ce 17 janvier. Pour le gouvernement, cette décision ne répond pas à une soudaine prise de conscience écologique : ni l’impératif climatique, ni une volonté de protection de la biodiversité ou de préservation de terres agricoles n’ont été évoqués par le Premier ministre. Elle découle d’abord du rapport de force construit depuis plus d’une décennie par les opposants à ce projet très controversé. Ce mouvement écologique et social a, lui-aussi, été exceptionnel, dans sa durée et dans sa stratégie. Basta ! revient pour vous sur ses grandes étapes et ses acteurs.
... https://www.bastamag.net/Notre-Dame-des ... victorieux


Invitation à chantier collectif sur la D281

Ce mercredi 17 janvier, nous venons collectivement d’obtenir une formidable victoire, un signe fort pour toutes les autres luttes. Nous voilà maintenant dans une nouvelle phase, pleine de possibilités d’avancer ensemble, notamment sur des questions d’usage commun, comme celle de la D281, dite "route des chicanes".

Fermée par les autorités dans le cadre du projet d’aéroport en 2013, cette route a été réouverte par le mouvement dans la foulée. Elle a été pour de nombreuses personnes un lieu de rencontres, de lutte, de vie et de créativité.

Aujourd’hui, l’ensemble du mouvement fait le choix de la rendre plus ouverte et accessible à nos voisin-es et aux riverains des bourgs alentour. Prendre cette décision, c’est sûr, n’a pas été facile et ce n’est pas seulement de gaité de coeur que nous voulons transformer cette route. Mais c’est parce que nous pensons un futur commun et avons confiance dans notre force collective que nous vous appelons à faire ce chantier entre « nous », sans la presse.

On vous invite donc à venir lundi 22 janvier, dès 10h au "Lama Faché" autour d’un café, pour reboucher les trous et enlever les chicanes. Si nous avons besoin d’être nombreux-ses, c’est pour que ce bout d’histoire soit écrit vraiment collectivement.

Pour que tou-te-s puissent y circuler tranquillement, il y a aura immédiatement des ralentisseurs provisoires, puis par la suite des ralentisseurs pérennes, et des voies de passage seront créées pour nos ami-e-s tritons, salamandres et autres habitant-e-s du bocage.

Nous portons ceci collectivement, et collectivement nous pourrions revenir sur cette décision si des menaces d’expulsion venaient à se concrétiser, en refermant cette route et les autres traversant la zad. C’est un engagement fort que nous renouvelons, à défendre la zad si besoin, et à la défendre ensemble.

Cette route était et restera un symbole de notre résistance commune, et c’est tout-e-s ensemble que nous mettons en oeuvre son usage partagé, puisque qu’il n’y aura pas d’aéroport.

Rassemblons nous donc avec pique nique, pelles, gants, fourche, grands sacs de ferme et bonne volonté !

L’ensemble du mouvement anti aéroport.


https://zad.nadir.org/spip.php?article5051
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33144
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede bipbip » 23 Jan 2018, 10:13

une première journée de chantier pour rendre la D281 plus accessible

ZAD Comme annoncé, une première journée de chantier pour rendre la D281 plus accessible à nos voisin-e-s et aux riverain-e-s des bourgs alentours.

Cette première journée a vu beaucoup de personne, de toutes les composantes, venir, pelles et balais en main, participer au chantier. Un grand merci à tou.te.s ! Les travaux vont continuer dans les prochains jours. Comme le dit le communiqué, "nous pourrions revenir sur cette décision si des menaces d’expulsion venaient à se concrétiser, en refermant cette route et les autres traversant la Zad."


https://zad.nadir.org/spip.php?article5 ... 1-22-21-22
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33144
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede Rincevent » 24 Jan 2018, 19:15

Bonjour,
Aujourd'hui on m'a dit que la dup datait de 2013, la fin des recours 2016 et que les mouvements autour ne sont pas une cause directe mais un facteur aggravant. Que sans l'occupation le projet n'aurait pas eu lieu quand même. Que les travaux n'auraient pas débutés de manière illégales.

Que répondre à ca ? Pour moi il est évident que sans l'occupation la zone aurait été défrichée et qu'il ni aurait pas eu de marche arrière de macron mais honnêtement je manque de fait et d'arguments probants.

Si vous pouvez m'aider merci d'avance =)
Rincevent
 
Messages: 17
Enregistré le: 15 Fév 2016, 12:08

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 25 Jan 2018, 08:47

La chronologie exacte est :
2006 Ouverture de l'enquête d'utilité publique.
2008 Parution du décret d'utilité publique au Journal officiel.
Une DUP est valable 10 ans et prenait fin début févier de cette année.
Pour le reste, l'occupation de la zone (appelée par les paysans suite au camp climat) a été essentielle et c'est le rapport de force établie qui a été déterminant dans l'abandon du projet.Tout simplement parce que rien ne sera obtenu sans lutte dans ce système, que ce soit sur le plan social, environnemental ou autre.
digger
 
Messages: 2063
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 26 Jan 2018, 17:08

Les travaux sur la D281 sont finis ! Après une semaine de chantier, de tensions et de doutes parfois, de fatigue beaucoup, nous sommes parvenu, ensemble à tenir la promesse que nous nous étions faites de rendre la route à la circulation. L’Etat voudra bien croire que nous l’avons fait pour répondre aux exigences du premier ministre, nous, nous savons bien que ce qui l’a emporté c’est la volonté de continuer à faire ensemble, le désir de nos voisin.e.s de retrouver l’usage de la route, l’envie des paysans de pouvoir y circuler plus facilement. Il n’aura pas été facile pour nous, occupant.e.s, de démonter la cabane de Lama Faché, et nous n’oublions pas que cette route des chicanes a été longtemps le symbole de notre résistance victorieuse face à l’opération César. Mais le symbole ne valait sans doute pas risquer de commencer les négociations sur l’avenir de la zad dans de mauvaises conditions. L’assurance répétée des autres composantes que nous serons toutes et tous ensemble pour défendre la totalité des habitations de la zad a emporté la décision. Il n’y aura pas d’aéroport, il n’y aura pas d’expulsions !

Ce matin vers 10h, la préfète est venue se prendre en selfie sur la D281. C’est de bonne guerre, comme le fait que certain.e.s camarades l’accueillent en lui montrant leur cul... Elle aura aussi pu lire sur son passage plusieurs banderoles, de soutien à la lutte au Rojava, "Zone A Défendre, résistance et sabotage", "yes, chicane", "capitalisme vert, le mur de toute manière" et bien d’autres. Lors d’une courte pause à Bel Air elle a rencontré brièvement un représentant de COPAIN pour évoquer le début des travaux de rénovation de la route, celui-ci a dit qu’il serait malin que la DIRO vienne sans escorte policière qui serait perçue comme une provocation par les occupant.e.s. Elle s’est ensuite rendue à Notre-Dame-des-Landes pour une courte conférence de presse où, bonne joueuse, elle a reconnue l’important travail réalisé par des centaines de personnes tout au long de la semaine et admis que désormais les conditions étaient réunies pour commencer le processus de négociation avec le mouvement anti-aéroport.

https://zad.nadir.org/spip.php?article5054

Image


Communiqué suite à la fin du chantier sur la D281
COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ENSEMBLE DES COMPOSANTES DU MOUVEMENT CONTRE L’AEROPORT (habitant-e-s de la zad, Acipa, Coordination, COPAIN, Naturalistes en lutte)

vendredi 26 janvier

Le mercredi 17 janvier, nous avons collectivement obtenu une formidable victoire, un signe fort pour toutes les autres luttes. Nous voilà maintenant dans une nouvelle phase, pleine de possibilités d’avancer ensemble, notamment sur des questions d’usage commun, comme celle de la D281, dite "route des chicanes".

Fermée par les autorités dans le cadre du projet d’aéroport en 2013, cette route a été ré-ouverte par le mouvement dans la foulée. Aujourd’hui, l’ensemble du mouvement a fait le choix de la transformer pour la rendre plus accessible à nos voisin-e-s et aux riverain-e-s des bourgs alentour.

Pour que tou-te-s puissent y circuler tranquillement, il y a dores et déjà des ralentisseurs provisoires, puis par la suite des ralentisseurs pérennes, et des voies de passage seront créées pour nos ami-e-s tritons, salamandres et autres habitant-e-s du bocage.

Nous portons ceci collectivement, et collectivement nous pourrions revenir sur cette décision si des menaces d’expulsion venaient à se concrétiser, en refermant cette route et les autres traversant la zad. C’est un engagement fort que nous renouvelons ensemble pour défendre l’avenir de la zad.

Un chantier collectif a été organisé pour cela à partir du 22 janvier, il est aujourd’hui terminé.

Cette route était et restera un des symboles de notre résistance commune, et c’est tout-e-s ensemble que nous mettons en oeuvre son usage partagé, pour l’avenir de la zad, puisque qu’il n’y aura pas d’aéroport. Nous appelons à un très large rassemblement sur la zad, le 10 février, pour enraciner l’avenir de ce territoire et fêter l’abandon du projet. Le mouvement contre l’aéroport, 26 janvier 2018

https://zad.nadir.org/spip.php?article5071
digger
 
Messages: 2063
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

PrécédenteSuivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité