Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015...)

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 17 Avr 2018, 07:46

Le temps des robes noires (comme la "justice") :

- Premier prévenu, Anglais interpellé sur la Zad à VIgneux après heurts avec gendarmes : il est maintenu en détention provisoire en attendant audience du 18 mai
- Prévenu numéro 2, chauffeur routier soupçonné d’un jet de pierre sur l’épaule d’un CRS lors de la manif à Nantes : procès renvoyé au 23 mai, placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de paraître à Nantes sauf pour rencontrer son avocat
- L’ingénieur technicien venu en famille soutenir la manifestation et qui disait avoir eu une réaction épidermique et avait relancé des capsules de gaz lacrymo vers les policiers : il est condamné à 6 mois de prison avec sursis
- Le prévenu qui avait donné des coups sur le casque de deux CRS samedi à Nantes : reconnu coupable, il est condamné à 5 mois de prison avec sursis. Il a, en outre, interdiction de paraître en Loire-Atlantique pendant 6 mois
- L’étudiant de 19 ans qui sortait d’une séance de mannequin bénévole est reconnu coupable de violence sur policiers (jets de capsules de gaz) et est condamné à 5 mois de prison avec sursis
- Le jeune prévenu travaillant dans le milieu bio et venu d’Irlande pour soutenir la cause de la Zad : son procès est renvoyé au 24 mai. Il est placé sous contrôle judiciaire en attendant, avec interdiction de paraître en Loire-Atlantique
- Le graffeur de 27 ans soupçonné d’avoir canardé de projectiles le camion lanceur d’eau et les CRS samedi à Nantes : audience renvoyée au 22 mai. Il est placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de paraître en Loire-Atlantique en attendant le procès

Et de nombreux, nombreux autres procès à venir. Arrêtons la taylorisation judiciaire.

Image
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 17 Avr 2018, 08:10

Et la vie continue, faute de reconstruire les habitats pour l'instant, en construisant les réseaux et solidarités.

20-22 avril Errekaleor (Gasteiz, Pays Basque) : jumelage entre la ZAD de NDDL et le quartier libre d’Errekaleor.

Image


Errekaleor est un quartier de la ville de Gasteiz (espagnolisé Vitoria-Gasteiz), dans la province d’Alava au Pays basque sud. C'est la plus grande expérience alternative d’autogestion développée dans l’État Espagnol.
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 17 Avr 2018, 14:09

Deux façons de soutenir la zad :

Pétition "Comme à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, défendons d’autres manières d’habiter" a presque atteint 50 000 signatures. ici, pour la signer et la relayer :
https://www.change.org/p/edouard-philippe-comme-%C3%A0-la-zad-de-notre-dame-des-landes-d%C3%A9fendons-d-autres-mani%C3%A8res-d-habiter-ecdb6060-1882-40f4-bc8d-901836fe5208

Une cagnotte :
https://www.leetchi.com/c/solidarite-pour-la-zad-nddl

Toujours la page de besoins régulièrement mise à jour.
https://zad.nadir.org/article515

L'adresse zad@riseup.net est saturée, une nouvelle adresse va être communiquée prochainement. :D

Selon ouest-france, l' assemblée des usages hier soir a accepté un rendez-vous avec la préfète demain mercredi 18 avril.
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/info-ouest-france-n-dame-des-landes-la-negociation-reprend-mercredi-5702510
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 18 Avr 2018, 08:54

Qu'attendre du "dialogue" avec la préfecture ?

La lutte à NDDL est dans une impasse.

Impasse pour l’État qui peut détruire les habitats (à un coût exorbitant et qui augmente à chaque jour d'occupation militaire) mais dans l'incapacité d'empêcher les phases de réoccupation et de reconstruction.

Impasse pour le mouvement, entraîné dans une logique de confrontation permanente, incapable de reconstruire ses habitats (et sous la menace de nouvelles destructions) et de réinstaller ses moyens de productions autonomes.

Le bras de fer actuel est le résultat d' une double volonté de l'État : Affirmer son autorité (fondement même de l'état) et empêcher l'installation d'un système concurrent au libéralisme, notamment à travers la gestion collective d'un territoire, aussi petit soit-il.

Le Cedpa est la seule composante à avoir refusé ce bras de fer, imposé par l'État, et à appeler à la capitulation sans condition, en abandonnant tous les principes sur lesquels a été fondée la lutte, exprimés notamment dans les "six points". Son communiqué Pour une issue raisonnable ! https://www.acipa-ndl.fr/actualites/communiques-de-presse/item/812-pour-une-issue-raisonnable affirme de manière éhontée que "la proposition d’un formulaire simplifié …. n’est pas non plus le reniement de ce qui s’est construit sur la Zad". Y a t'il reniement plus manifeste que d'accepter l'individualisme en abandonnant tout projet de vie collectif et coopératif ? C'est tout simplement trahir et renier plus d'une dizaine d'années de l'histoire de la lutte.

Ce sentiment d'impasse a été exprimé par l'ACIPA et COPAIN 44. Le premier, dans un communiqué "Ouvrir le dialogue est urgent ! "https://www.acipa-ndl.fr/actualites/communiques-de-presse/item/811-ouvrir-le-dialogue-est-urgent constate "une situation de blocage complet sur la zone" et déclare que "De nombreux et beaux projets existent. Les personnes qui les portent individuellement ou collectivement doivent pouvoir les faire accepter et s’inscrire dans un processus de régularisation a minima.". Le second, rappelle que "Un travail extraordinaire avec les habitants avait permis de construire les bases d'une proposition consensuelle et concrète dans un cadre collectif et individuel. Un dossier a été transmis aux services de l'Etat avant le début de l'intervention." et affirme être "convaincus que le travail mené jusqu'alors peut être repris et aboutir." Un dialogue pour sortir de cette situation ! https://www.acipa-ndl.fr/actualites/communiques-de-presse/item/813-un-dialogue-pour-sortir-de-cette-situation

Ces deux communiqués associent sans ambiguïté l'aspect collectif et individuel qui a toujours existé sur la zad et conçoivent une négociation ayant pour base ces deux aspects.

Du côté des occupant-es – dits "zadistes" – les positions sont, sans surprise et par essence, plus diverses, entre refus de tout compromis et "y aller pour voir" (sans illusion). Il n'y a d'ailleurs pas de contradiction entre les porteurs d'un projet individuel et ceux de projets collectifs, les premiers désirant inclure le leur dans les seconds.

L'inconnu réside du côté de l'État. La préfète entendue sur France info hier, demandait "la réouverture des routes à la circulation" et "l'identification des porteurs de projets agricoles" sans mentionner l'aspect individuel des demandes. Oubli ? Recul ? La présence policière hier soir sur les routes de la zad était la plus discrète jamais enregistré depuis le début des opérations.

Alors qu'attendre de la rencontre de cet après-midi et quid de l'avenir ? La seule issue satisfaisante est non seulement le report de la date du 23avril, mais l'abandon de tout ultimatum, et l'acceptation, sous une forme ou sous une autre des projets collectifs, ce qui permettrait le retrait des forces dites de l'ordre et le rétablissement de la circulation sur toutes les routes.

L'alternative est la reprise des affrontements et la poursuite de l'impasse.

PS : Il y a quelques minutes, les opérations ont repris sur la zad, à la Grée et l'électricité à nouveau coupée. A Nantes, un "dialogue", sur la zad, des grenades.
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 18 Avr 2018, 17:03

En attendant le résultat (prévisible) du monologue dialogue, voici de quoi sourire un peu :

Les gendarmes mobilisés depuis le 9 avril sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes en ont-ils ras-le-bol ? Oui, répond Gendarmes et Citoyens, association professionnelle nationale militaire créée en 2008 pour "défendre les intérêts collectifs et individuels des militaires de la gendarmerie". (...) "déblayer le terrain et avancer, ça on sait le faire, il n’y a pas de souci. Le problème c’est que derrière, il faut le tenir le terrain et quand on vous donne l’ordre de reculer et de ne plus tenir le point que vous avez dégagé, ça sert à rien, ça n’a aucun intérêt."

"le maintien de l’ordre sur la ZAD est quelque chose de très compliqué et lorsque ça s’inscrit dans la durée, c’est extrêmement usant et fatigant pour les militaires". Le militaire ajoute que s’il communique aujourd’hui, "c’est parce que l’inquiétude des gendarmes sur le terrain à Notre-Dame-des-Landes est massive".

"Quand un militaire commence à réfléchir à la pertinence de son engagement dans une mission ambiguë sur le résultat à atteindre, il s’approche dangereusement vers une forme de désobéissance passive"

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/des-gendarmes-evoquent-un-enlisement-de-l-operation-a-notre-dame-des-landes-et-denoncent-l-1523960647

Témoignage de Camille A. (nous avons du changé le nom pour des raison de sécurité) :
"alors cet aprem , je m’appretais à me régularisé en remplissant le formulaire...et puis je me suis pris un éclat dans la main"

Témoignage de Camille A. (nous avons du changé le nom pour des raison de sécurité) :
"Ce matin, je m’apprétais à remplir le formulaire demandé par la pref...et puis ils ont coupé le courant..."

Sans doute à suivre...
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 18 Avr 2018, 19:07

Bon ben voilà. Le dialogue c'était "C'est comme çà et pas autrement,sinon on expulse tout le monde". :habon: Alors c'est reparti. Demain au petit dej, grenades.
400 000 € par jour. On est au dixième et quelque chose me dit que c'est pas fini. Alors faut pas que les gentes d'Air France,ils demandent des augmentations. :siffle:
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 19 Avr 2018, 17:15

Retour à l'expéditeur
Pour protester contre les violences policières et illustrer "la retenue dont ont fait preuve les forces de l'ordres", selon Hulot le Bulot,G ung ros tas de grenades a été déversé devant la préfecture de Nantes. Jamais en mal de nuisance, les autorités ont arrêté la conductrice du tracteur ayant transporté les lacrymos et grenades et une dépanneuse a emmené le tracteur.

Image


Ce midi, Hervé Kempf sur France Info. Il a réagi aux paroles de Nicolas Le Bulot ("Il ne faut pas confondre écologie et anarchie") Il a rappelé (ou appris à beaucoup) des noms comme Kropotkine, Reclus, Murray Boochkin.... et que l'anarchisme était un projet de société qui mettait en avant la coopération, l'absence de hiérarchie, allant à l'encontre de l'individualisme défendu par Macron, Hulot et compagnie.Des paroles très simples et justes, peu entendues sur les ondes.

6 000 personnes selon OF pour la manif inter-professionnelle à Nantes cet après-midi. Les flics expérimentent une nouvelle tactique. Ils avancent en tête de cortège et ouvrent la marche. Donc c'était bien vrai : Rien que des casseurs dans les têtes de cortège ! :hehe:
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 20 Avr 2018, 07:50

Nous sommes tout prêts du peut-être dernier combat de la zad si les autorités parviennent à diviser le mouvement et si, après le 23 avril, elles rasent les derniers vestiges de ce qui a été la possibilité d'une expérience unique en Europe, elle-même fondements d'autres luttes à venir, ailleurs.

Une des dernières bouteilles à la mer... Il ne reste que quelques jours.

Appel Intergalactique

Bienvenue en France.

Dans l’idée et dans la pierre : Liberté, égalité, fraternité.

Dans la chair et le réel : services publiques attaqués. Solidarité condamnée. Liberté bafouée. Paysannerie asphyxiée. Quartiers populaires mutilés. Mouvements sociaux annihilés. Corps médical réprimé, Cheminots niés. Étudiants muselés. Retraités méprisés. Et d’autres encore....

Bienvenue à la ZAD.

2500 militaires et leurs blindés qui débarquent pour 200 habitants. Une semaine plus tard. 11,000 grenades

250 blessés au dernier recensement, 30 lieux de vie détruits, des dizaines de milliers de personnes en soutien (merci !) un dialogue ouvert, la tourelle du blindé sur la tempe et la pelleteuse dans le dos. La main tendue, le majeur levé. Bienvenue dans le mensonge d’État.

Parce qu’ils parlent d’un état de droit en assassinant une vingtaine de personnes par an en France, et de démocratie tout en pilonnant la Syrie. Parce que l’État et le gouvernement nous demandent de courber l’échine jusqu’à la briser. Parce qu’ils nous demandent de fléchir le genou jusqu’à la fracture. Parce qu’ils isolent chaque colère pour mieux fragmenter la révolte, nous dressant les un-e-s contre les autres alors que nous respirons les mêmes gazs. Ils nous diront de ne pas tout confondre, parce qu’ils se savent être notre ennemi commun. Ils veulent nous diviser.

Parce que chaque pavé, chaque bâtit, chaque arbre planté est le fruit de nos aïeux et aïeules, d’ici et d’ailleurs, et non pas des leurs. Nous avons presque oublié que ce monde nous appartient et qu’il est grand temps de le leur reprendre. Parce qu’ils ne peuvent pas être partout, alors que nous si. Parce que « ZAD Partout » ce n’est pas juste un tag sur un mur, une affiche sympa ou un slogan de manif, mais l’idée de la convergence des luttes et de la solidarité. Parce que la ZAD appartient à celleux qui l’ont soutenue, la soutienne et la soutiendront, le tri constamment opéré dans la machine est inacceptable. Parce ce que nous sommes le blé ET l’ivraie. Parce qu’en exterminant la ZAD de Nddl, ils pensent pouvoir faire démonstration de force et de donner une leçon à toutes celles et ceux qui oseraient à nouveau élever la voix et se battre.

A partir du 23 avril, ils reviendront peut-être. Et, selon eux, pour en finir. Si cela se produit, nous appelons immédiatement celles et ceux qui luttent, s’indignent, s’insurgent, à tout-e-s les délaissé-e-s, les réprimé-e-s, les opprimé-e-s, à celleux qui n’ont pas encore osé, ont essayé, à ceux qui ont raté, à celles qui rateront mieux , à celleux qui réussiront, à celleux qu’on a oublié.... à s’ensauvager collectivement, que ce soit sur zone ou depuis l’ailleurs, avec créativité et imagination. Parce que chaque manière de faire, chaque sensibilité et chaque action compte, la diversité est notre plus belle arme. Reste à l’exprimer de concert. Que cette semaine et sa suite soient nôtres, sincères et authentiques.

Soyons magnifiques.

A très vite

Plein d’occupant-e-s de la ZAD


Image


DECLARONS NOUS TOUT-E-S SUR LA ZAD !

La Préfecture nous pousse à nous régulariser... en déclarant des installations agricoles individuelles. La Préfète a donné jusqu’au 23 avril pour remplir ce formulaire, sous menace de venir expulser et détruire les habitats qui n’ont pas été démolis la semaine dernière. Formulaire qui par ailleurs n’est qu’une étape sans aucune garantie puisqu’il s’agit de déposer des "candidatures" qui seront traitées par les services de la préfecture, uniquement sur des critères agricoles et notamment en fonction de leur viabilité économique !

C’est indécent, au vu de la richesse et de la multiplicité de ce qui se vit sur la ZAD ! Ce que nous expérimentons et mettons en place depuis 10 ans ne peut se reduire ni à des activités agricoles, ni à des histoires de normes et d’argent, ni à des activités mitoyennes sans lien les unes avec les autres. L’Etat essaye de nous enlever notre force collective, les liens crées dans la lutte entre plein de gens différents, nous ne céderons pas à ce chantage ! Nous voulons continuer à rêver en collectif, à nous organiser sans l’Etat, entre nous et avec d’autres gens de la lutte et en lutte ailleurs.

Pour ridiculer sa demande abusée envoyons plein de formulaires, anonymes ou pas, collectifs ou individuels, par courrier ou par mail. Vous trouverez à cette adresse le formulaire à remplir :

https://framadrop.org/r/iabwTCxl_j#Lij0rcbALgAMkkKpRBUIwuNWvwv4JG0F5zsmeHbXRUo=

Mettez y ce que vous voulez, ce qui vous plait et vous anime ! Organisez-vous avec vos bandes d’amis, dans les comités, relayez cet appel, soyons plein à en envoyer ! Ils ne nous mettront pas dans des cases ! Oui à une gestion et une vie collective sur la ZAD !


(Faites vite jusqu'au 23 avril. Envoyez un double à zad.nadir.org)
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 20 Avr 2018, 12:32

Trahison (suite)
Julien Durand, président de l'ACIPA a donné une interview à OF :gerbe:

Vous avez soutenu et aidé les zadistes à occuper le site. Ils étaient un renfort de poids dans votre combat. L’Acipa n’a-t-elle pas sa part de responsabilité dans le blocage actuel ?

(Long silence) J’ai droit à un joker ! Je les ai davantage subis quand même. Mais c’est vrai, à une époque, l’Acipa a soutenu la Zad. Sauf qu’aujourd’hui, l’aéroport est abandonné, « la zone à défendre », c’est fini. Alors, les zadistes radicaux, allez voir ailleurs !

https://www.ouest-france.fr/environnement/amenagement-du-territoire/nddl/notre-dame-des-landes-le-leader-anti-aeroport-brise-l-omerta-5710420

Les rats quittent le navire.
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 20 Avr 2018, 18:53

Jour noir...
40 dossiers nominatifs ont été déposé, ce vendredi 20 avril, en préfecture, dont 28 agricoles ou para-agricoles.

"Nous avons répondu aux injonctions du gouvernement. Nous avons fait ce pas pour sauver ce qui existe dans la Zad aujourd’hui. Ces fiches sont nominatives, représentent toutes les activités existantes ou en construction dans la Zad, mais tous les projets sont liés collectivement. Nous refusons tout tri"


Foutaises.
La préfète cocoriquote.

Elle ne voit que 7 projets "sans problème",18 "pas loin de l’aboutissement" (au prix de quelles compromissions?) et 3 qui "posent problème". 40 dossiers ont été déposés , donc 12 dossiers autres que agricoles ou para-agricoles. Pas un mot dessus.
Quid des menaces d'expulsion ? La pré-faite :
On n’a pas évoqué ce sujet, ce n’était pas le but de la réunion. Je ne parle pas de ça .

Ben voyons.
Les bons zadistes sont connus nommément. Les méchant-es seront expulsés et leurs habitats détruits , avec la bénédiction de Durand.
Et tous les dossiers passeront à la moulinette de l'état de droit.

https://www.ouest-france.fr/environnement/amenagement-du-territoire/nddl/notre-dame-des-landes-un-debut-d-issue-au-conflit-de-la-zad-5710874

Communiqué de l’assemblée des usages sur la suite du dialogue et les menaces de nouvelles expulsions

Suite au rendez-vous en préfecture - Communiqué de l’assemblée des usages sur la suite du dialogue et les menaces de nouvelles expulsions.

La délégation du mouvement est venue remettre aujourd’hui lors d’un rendez-vous avec la préfecture un dossier comprenant un ensemble de fiches nominatives concernant les divers projets concrets existants et en construction sur la zad. Nous décidons aujourd’hui de répondre aux injonctions du gouvernement. Nous voulons stopper l’escalade de la tension sur la zone et obtenir enfin le temps nécessaire au dialogue et à la construction du projet que nous défendons.

Le gouvernement a choisit le 9 avril de rompre brutalement le dialogue initialement amorcé par une opération de destructions de plusieurs dizaines de lieux de vie et d’activité de la zad. Cette opération a fait plusieurs centaines de blessés. Elle a aussi soulevé un formidable élan de solidarité dans le bocage et partout dans le pays, mobilisant des dizaines de milliers de personnes. Des annonces ministérielles laissent entendre la reprise des expulsions dès lundi.

Malgré le refus du gouvernement d’étudier notre proposition d’une convention collective, nous avons souhaité aujourd’hui faire un geste très concret de dialogue pour sortir de ce cycle infernal. Nous attendons aujourd’hui avec cette remise d’un ensemble de dossiers et déclarations d’intentions, que les valeurs que nous portons dans ce bocage soient enfin prises en compte dans la suite du dialogue. Contrairement à ce qui avait pu être déclaré par le gouvernement, il ne s’était pas agit pour nous de refuser de nous nommer et de présenter ces projets, mais de s’assurer du maintien de la dimension coopérative et des liens entre les usages. Nous souhaitons toujours enraciner une vision des communs et d’une paysannerie solidaire, réellement soucieuse du soin du bocage et de l’environnement. Nous voulons toujours un territoire vivant, habité, partagé qui laisse aussi la place à des projets qui ne soient pas qu’agricoles. Nous refuserons ensemble tout nouveau tri et expulsions des lieux de vie et espaces d’activités de la zad. La pression policière et les ultimatums intenables doivent cesser. Il faut enfin engager un vrai dialogue sur l’avenir de la zad et retrouver au plus vite sur le terrain une situation apaisée.

Nous appelons tous les soutiens à être extrêmement attentif à ce qui va se passer en ce début de semaine prochaine. Si malgré nos gestes de dialogue les expulsions devaient reprendre, nous serons prêt à réagir ensemble.

L’assemblée des usages, sur la zad de Notre-Dame-des-Landes


Ils mettent le doigt dans l'engrenage et maintenant, ils pleurent parce que çà fait mal :shock:
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 20 Avr 2018, 19:48

Coup de gueule d’un membre démissionnaire du CA de l’ACIPA
https://zad.nadir.org/spip.php?article5645
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 21 Avr 2018, 07:40

Ce que nous vivons actuellement à Nddl a été très bien analysé par les occupant-es de Sivens auparavant dans un texte intitulé intitulé Contester ou cogérer ?https://cras31.info/IMG/pdf/contester_ou_cogerer_octobre_2017.pdf
Voici l'introduction :

Comment penser les rapports dans les luttes territoriales actuelles entre leurs deux composantes essentielles, les forces de contestation (radicales) et les visées de cogestion (citoyennes) ? Ces deux attitudes peuvent-elles, comme on le souhaite souvent la bouche en cœur, se combiner et se renforcer, à quelles conditions et jusqu'à quel point ? Quels sont les dangers de ce genre d'alliance, et peut-on s'en prémunir ? Comment les autorités tirent-elles parti de cette division, et comment pouvons-nous en tirer parti,

L'histoire de la lutte contre le barrage du Teste dans la forêt de Sivens (Tarn), et de l'évolution de sa composition, peut nous donner des éléments de réponses.Après une première phase de constitution de l'opposition, et de coopération étroite entre ses deux principales composantes, la violence croissante de la lutte sur le terrain a fait monter la tension entre elles. Finalement l'Etat a repris la main sur le terrain en jouant la double stratégie de la carotte participative (pour la frange cogestionnaire de l'opposition) et du bâton (pour ses éléments contestataires)


Un big up aux cheveux blancs de sud Loire atténue un peu le pessimisme

Appel à manifester pour la réoccupation du camping des Vieux Fourneaux

LES EXIGENCES DES CHEVEUX BLANCS

Nous (Alexandre Morisseau, Joël Héridel, Bertrand Tremblay, Marcel Grolleau, membres du comité Sud-Loire), très inquiètes de la tournure des évènements, et surtout de la violence revan-charde qui anime nos dirigeants, voulons éviter que le sang coule. Nous relançons donc un appel en direction des « cheveux blancs » pour qu’ils viennent et interviennent nombreux sur le terrain pour s’interposer pacifiquement entre gendarmes et zadistes. Le retour au calme est indispensable afin de trouver une solution pour que chacun puisse vivre sur cette belle terre qu’est la ZAD.

Nous appelons à une déambulation de la ferme de Bellevue au « Camping des cheveux blancs » (face à l’entrée des Fosses Noires dimanche 22 avril à 11h30 (apporter pique-nique, tentes… pour ceux qui le veulent)

Ce que nous vous demandons, à vous nos gouvernants tient en peu de choses :

Ne pas expulser nos enfants, nos petits enfants, sous les ponts des grandes villes ou le long des périphs, là où sont déjà poussés tant de malheureux !

Les laisser vivre sur un coin de nature qu’ils aiment, où ils subviennent à leurs besoins au moyen de leurs potagers et de quelques animaux.

En démolissant leurs humbles cabanes vous croyez les chasser, nous savons nous les grands parents qu’ils ne partiront pas car ils sont prêts à mourir sur place ! Pour eux c’est une question de dignité.

Pour nous ces jeunes zadistes sont des précurseurs, ils vivent modestement en évitant d’épuiser les ressources de notre planète.

Pour nous les anciens, qu’ils soient zadistes, gendarmes ou CRS, ce sont nos enfants, nos petits enfants.

Nous voulons une France de paix, sans la hargne des riches contre les pauvres. Ils veulent vivre, survivre dans une société toujours plus violente à l’égard des populations fragiles.

Nous vous demandons de les laisser mener à bien leur expérimentation, sur quelques arpents de terre, pour un monde solidaire, pacifique, respectueux de la nature.

Dirigeants, les habitants de la ZAD doivent bénéficier comme tous citoyens de la devise inscrite aux frontons de nos Mairies Liberté Égalité Fraternité

Non à l’évacuation de la ZAD par esprit revanchard !

Vertou, le vendredi 20 avril


Retour de la rencontre avec la Préf ce vendredi 20 avril https://zad.nadir.org/spip.php?article5651

Message d'occupant-es aux adhérent-es de l'ACIPA https://nantes.indymedia.org/articles/41034
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede bipbip » 22 Avr 2018, 12:40

Autour de la Zad, la bataille politique de la propriété privée
À Notre-Dame-des-Landes, l’État veut récupérer le contrôle de terres. Il délégitime les revendications zadistes au nom de la propriété privée. Reporterre met en perspective cette notion inséparable du capitalisme.
... https://reporterre.net/Autour-de-la-Zad ... ete-privee

Dimanche 22 avril - 14ème jour d’occupation militaire
https://zad.nadir.org/spip.php?article5661
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 23 Avr 2018, 18:31

Conférence de presse. Mais qui parle à qui au nom de qui ?
https://zad.nadir.org/spip.php?article5671#info2018-04-23-16-12

Le général Lizurey parle à la presse. Là on sait https://zad.nadir.org/spip.php?article5671#info2018-04-23-16-12

Dévaster en feignant de protéger : les dégats de l’opération policière sur le bocage de NDDL.

Alors que le gouvernement se targue de vouloir protéger la vocation agricole du bocage de Notre Dame des Landes, une enquête filmée avec un Naturaliste en Lutte démontre à quel point l’opération militaire des deux dernières semaines s’est avérée dévastatrice sur le plan écologique.

Non seulement des habitats, des ateliers, des jardins ont été détruits mais le passage répété de blindés, d’engins de démolition et de déblaiement, ainsi que le déferlement de grenades lacrymogènes et assourdissantes ont détruit les talus et les haies, ravagé les champs et prairies (ornières, cratères, etc), et empoisonné la terre.

Par ailleurs, la présence constante des forces de l’ordre, et la menace permanente de nouvelles attaques empêchent la mise en place de travaux agricoles primordiaux à cette saison, les champs étant ravagés et inaccessibles. Les agriculteurs historiques ne peuvent ni épandre le fumier, ni récolter l’herbe nécessaire à l’alimentation du bétail. Les semis indispensables au démarrage des plantations potagères sont pratiquement impossibles. Les plus persévérant.e.s se sont vu.e.s obligé.e.s d’arroser les jardins en portant un masque à gaz à cause des gaz lacrymogènes, ou de passer de multiples barrages policiers avec des brouettes emplies de fumier pour les potagers.

Mardi 24 avril à 10h, le film d’enquête (d’environ 5mns) sera projeté à la Rolandière en présence d’un Naturaliste en Lutte et d’un.e paysan.ne de la zad.

https://zad.nadir.org/spip.php?article5678

Dans l'attente de la reprise des destructions parce que c'est le seul geste que sait faire, et fera, l'état
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (2015..

Messagede digger » 24 Avr 2018, 07:41

Le conseil départemental de Loire-Atlantique a saisi, il y a quelques jours, le tribunal de grande instance de Saint-Nazaire pour demander la rétrocession des 895 ha cédées à l’amiable au profit de l’État et d’AGO-Vinci,
Si le Département de Loire-Atlantique récupérait la propriété de ces terres agricoles (895 ha sur 1 250 ha), l"état n'aurait plus rien à négocier avec les occupant-es.
Même la préfète a peur
La moitié des juristes pense que la demande est légitime, et la moitié pense qu’elle ne l’est pas. Si on donne raison au Département, ce qui est possible, c’est 85 % des terres et il donne à la chambre d’agriculture la clé de la maison. Est-ce que c’est un facteur d’apaisement ?

Et elle s'y connaît en apaisement....

Zad. Le Département saisit le juge pour récupérer des terres
https://www.ouest-france.fr/environnement/amenagement-du-territoire/nddl/zad-le-departement-saisit-le-juge-pour-recuperer-des-terres-5717654

À Notre-Dame-des-Landes comme ailleurs…seul un territoire en lutte peut s’opposer à la normalisation industrielle agricole
http://luttesagricoles.info/2018/03/22/a-notre-dame-des-landes-comme-ailleurs/
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

PrécédenteSuivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité