Un Center Parcs à Poligny ?

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Un Center Parcs à Poligny ?

Messagede bipbip » 10 Juin 2015, 11:33

Un Center Parcs à Poligny (Jura) ?

UN CENTER PARCS A POLIGNY ?

… Pour vous donner une idée de l’ampleur du projet : c’est la construction, entre Plasne, le Fied et Barretaine, d’une ville de 2000 habitants, avec ses boutiques, ses restaurants et ses équipements sportifs , dont une mega « serre piscine », baptisée Aquamundo et chauffée toute l’année à 29°C.

Alerté non seulement par l’ultra-discrétion des élus sur les préparatifs de ce projet (annoncé comme bouclé avec force réjouissances début juillet 2014) mais aussi par ses conséquences environnementales (déforestation, bétonnage, gaspillage d’eau et d’énergie) sociales et fiscales (88 millions d’euros financés par… nous !), un collectif citoyen a créé en mars 2014 une association de veille baptisée Le Pic Noir.

Depuis, les adhérents affluent….Jurassiens sensibles au développement qualitatif de leur terroir et à la préservation de ses espaces naturels, citoyens mobilisés sur la transparence des décisions et contribuables soucieux de l’emploi de leurs impôts ont rejoint l’association.

Objectif : veiller ensemble sur les travaux préparatoires des administrations et des élus territoriaux, et au respect des procédures. Et compte tenu des questions posées, le projet vaut d’être surveillé de très très près !

http://www.lepicnoir.fr/


Message du Collectif jurassien d’opposants à Center Parcs lu à la Marche des possibles, à Grenoble, le 2 mai 2015
Bonjour à toutes et à tous,

Nul besoin d’un historique très long : dans le Jura à Poligny, comme au Rousset en Saône-et-Loire, Pierre & Vacances précise ses ambitions pour et sur nos territoires ― sur nos vies. Ici comme là-bas, le tourisme de masse tente d’étendre son territoire et ses logiques.

Voilà quelques mois, l’association le Pic Noir ― qui regroupe des citoyens du secteur de Poligny ― a commencé à demander des éclaircissements, puis exigé « du débat » autour de la possible création d’un futur Center Parcs. Si sa démarche affichait une certaine neutralité dans un premier temps ― ses demandes étant cantonnées à la possibilité d’être informée afin de se forger une opinion ―, elle a progressivement affirmé une opposition résolue à ce projet. Ainsi, un travail de collecte d’information, de diffusion de contre-information, d’organisation de réunions publiques a été mené par cette association.

Ce travail a sans doute permis de mettre une certaine pression sur le groupe Pierre & Vacances, qui ne souhaitait pas réitérer les erreurs stratégiques faites dans les Chambarans, et a sollicité la Commission nationale du débat public (CNDP) en 2014. Cette dernière a nommé une Commission particulière unique pour les deux sites du Rousset et de Poligny. Elle est donc en charge depuis le 23 avril d’organiser le « débat » jusqu’en juillet prochain. Sachant que Pierre & Vacances souhaite attaquer les travaux en 2017 pour ouvrir en 2019 ses deux nouveaux Center Parcs, on comprend mieux la nécessité pour eux d’en passer par l’illusion du débat pour en finir au plus vite, et passer enfin aux choses sérieuses…

Notre sentiment est que cette Commission est en réalité un instrument visant à la modification à la marge du projet dans le seul but de le rendre acceptable. Sa présidente Claude Brévan ne déclare-t-elle pas le 23 avril dernier (Le Progrès) que « l’objectif du débat est d’informer les gens et de leur permettre de réagir assez tôt aux éventuels problèmes, puis de faire des suggestions pour améliorer le projet » ?…

De notre côté, nous ne sommes pas là pour ça, et nous ne nous faisons aucune illusion sur la pertinence de ce débat « encadré », dont les manières, les sujets et le calendrier sont exclusivement aux mains d’une structure commanditée par Pierre & Vacances. Cette Commission définit le périmètre de la pensée et de la parole, les protocoles, en fait respecter « la charte » (cf. le site de la Commission). Elle veut en maîtriser le temps et les usages.

Nous souhaitons rappeler à toutes fins utiles que la possibilité du débat public n’a pas attendu ― et n’a pas à attendre ― un promoteur à qui l’État donne discrètement la main, pour avoir lieu. Ce cadre n’est pas le nôtre, et le périmètre du débat est pour le coup notoirement sous-dimensionné.

Selon nous, la lutte contre Center Parcs ne peut se dissocier d’une réflexion et d’une action plus larges sur les questions du travail, du chantage à l’emploi, de la croissance. Refuser Center Parcs, c’est aussi, collectivement, s’autoriser à interroger l’utilité ou la nocivité de ce travail, de son sens, de sa finalité. À Poligny, il ne s’agit pas tant de dénoncer le risque de mise en danger d’un espace protégé ― ou à protéger ―, que de soulever ces questions. Pierre & Vacances ne s’y est d’ailleurs pas trompé : la parcelle qu’il convoite se trouve hors zone Natura 2000, hors ZNIEFF (Zone naturelle d’intérêt écologique, floristique et faunistique), et ne laisse pas le moindre espoir de zone humide à brandir face aux engins de chantier. Mais quand bien même ce serait le cas, n’aurions-nous que cela à leur reprocher ?

Par ailleurs, cette parcelle de forêt est presque exclusivement composée de sapins plantés sur un sol acidifié par des décennies de monoculture obéissant à une gestion industrielle de la forêt. Autour du Fied, les tumulus et les murets de pierres sèches n’ont pas attendu Pierre & Vacances pour disparaître sous les assauts des pelles mécaniques et des subventions à une agriculture productiviste. Ce sont ces logiques déjà à l’œuvre que nous dénonçons aussi dans cette lutte. Center Parcs n’est pas seulement une menace, c’est la consolidation et l’intensification d’un monde marchandisé et artificialisé, dans lequel nous n’avons pas ― et ne voulons pas ― de place.

Fin avril, le représentant de Center Parcs expliquait que le choix de cette parcelle de conifères correspondait aussi au fait qu’il jugeait inenvisageable d’imposer à sa clientèle la présence d’arbres défeuillés durant plusieurs mois d’hiver, rappelant son souci de « l’habillage arbustif ». Nous voulons redire à Pierre & Vacances ― pour qui la nature est un habillage, un décor, un support commercial ―, que nous ne voulons pas habiter, fréquenter, travailler, façonner, vivre et subir un monde dans lequel l’eau coule à 29° toute l’année, et dans lequel les arbres ne perdent plus leurs feuilles pour raison de marketing appliqué aux loisirs. Ce monde est stérile, mort. Il n’a pour nous aucun attrait. Nous n’en voulons pas ; même contre la promesse d’y trouver trois cent emplois ― précaires de surcroît ―, ni même contre l’assurance d’y manger ou d’y écouler des produits locaux, bio, entre deux panneaux solaires.

C’est aussi la raison pour laquelle nous n’en appelons pas au développement durable face à Pierre & Vacances. Leur vocabulaire transpire le capital, ils sont le développement durable. Nous ne reconnaissons pas le périmètre vert de la tête de gondole du capitalisme comme pertinent pour tenter de le mettre en échec. Ce périmètre est défini pour nous par les gestionnaires et, à leur suite, par des élus zélés qui s’empressent de nous en vanter les mérites. À l’intérieur de celui-ci, nous ne respirons pas, nous suffoquons : le grillage ne convient pas à nos vies. Nous ne voulons plus nous ressourcer, mais comprendre, et dire pourquoi le travail nous y contraint.

Contrairement à ce que nous rabâchent les communicants de Center Parcs à Poligny, ce projet n’est pas celui de la population, mais le leur, et nous réfutons l’idée que nous soyons tous sur le même bateau, et l’idée selon laquelle nous pourrions ― ou devrions ― co-construire ce projet ensemble. Les salariés qui travaillent pour Center Parcs le savent, ils ne seront jamais ses « collaborateurs » ― comme on nous l’a martelé à longueur de discours à Poligny ― mais ses obligés, parfois ses esclaves. Nous savons d’ores et déjà ― n’en déplaise au président de la CNDP, qui n’imagine pas qu’on puisse avoir une idée toute faite avant la fin du « débat » ― qu’avec Center Parcs, on n’a pas seulement affaire à des « développeurs » et des « exploitants », comme ils aiment à se qualifier, mais bien plutôt à des développants et des exploiteurs.

Certes, nous ne voulons pas bosser pour 320 euros par mois, mais nous voulons avant tout reprendre la main sur le sens que nous donnons à nos métiers, et à nos vies. Pour cela, nous sommes légitimes sans autre forme de procès (ou de commission).

À un univers clos, aseptisé, climatisé à 29°C, nous préférons le givre, les doigts gours dans les gants mouillés. Au confort de la bulle qui progresse à coup de bulldozers, nous opposons, parfois à tâtons, la possibilité d’une marche. Au travail obligatoire, nous préférons tenter l’autonomie. À l’exutoire, nous préférons la liberté. Center Parcs est l’émanation d’un tourisme doux ? Alors, qu’il gèle à Pierre fendre ! Nous n’avons chaud que de nous tenir ensemble, sur les ZAD … et ailleurs ― avec les gens d’ici … et d’ailleurs.

http://apierrefendre.noblogs.org/?p=3



jeudi 11 juin à Poligny

Discussion en marge de la Commission d’acceptabilité

Salut à touTEs !

Comme vous le savez peut-être déjà, un collectif est maintenant actif dans la lutte contre le projet d’implantation d’un Center Parcs à Poligny (Jura).

Nous faisons le lien avec les occupants du site de Roybon – ZAD des Chambarans en Isère, et leurs soutiens grenoblois notamment. Cf. notre texte.

Ici, nous organisons maintenant une action dénonçant la “Commission de débat public” actuellement en cours.

Cette action aura lieu JEUDI PROCHAIN 11 JUIN à partir de 19 heures, devant la Salle des fêtes de Poligny où est prévue la réunion publique de mi-débat.

Nous prévoyons une table avec des textes, autocs anti-CP, banderole et café afin d’offrir un contre-espace de discussion à la propagande d’acceptabilité mise en place par le groupe Pierre & Vacances avec les élus et les technocrates qui les assistent.

Afin de manifester une présence significative, nous lançons un APPEL À CE QU’UN MAXIMUM DE GENteS DU JURA ET DE BESANÇON NOUS REJOIGNENT SUR CETTE ACTION.

Le contexte :
• Les réunions à Poligny sur le sujet sont plutôt très fréquentées, par une majorité d’opposants de l’assoc’ le Pic Noir ;
• détail de l’histoire, à la réunion inaugurale du débat public fin avril (400 personnes), un groupe fascistoïde a pointé le bout de son nez.

Merci de votre soutien, à jeudi !

http://juralib.noblogs.org/2015/06/10/c ... igny-jura/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un Center Parcs à Poligny ?

Messagede bipbip » 21 Aoû 2015, 02:02

PÉTITION
Initiée et soutenue par le collectif « Le Geai du Rousset », comprenant des citoyen(ne)s, des associations, des syndicats, des partis politiques, et l’association citoyenne jurassienne « le Pic noir »
http://www.capen71.org/bibliotheque/Dos ... _PNVF_.pdf
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un Center Parcs à Poligny ?

Messagede bipbip » 02 Sep 2015, 00:48

CENTER PARCS : MOBILISATION IMPORTANTE LE 4 SEPTEMBRE A MARIZY à partir de 17h30

La séance de « restitution » sur le projet CP de la CNDP aura lieu le vendredi 4 septembre à 18H30 à MARIZY.

Cette commission qui n’a aucune portée légale s’est tenue à la demande de Pierre & Vacances. Adret Morvan a voulu y participer pour affirmer son soutien aux associations opposées à cette implantation toxique et dépassée. Conscient des limites de ce genre de consultation nous serons vigilants sur ce qui résultera du processus. L’agenda serré ne nous a pas permis d’ouvrir la rédaction de ce « cahier d’acteur » à l’ensemble des adhérents. Il est consultable ici : Cahier d’acteur de l’association Adret Morvan

Le collectif GEAI vous appelle à un RASSEMBLEMENT le vendredi 4 septembre, à partir de 17H30, à la salle des fêtes de MARIZY. Pour montrer notre détermination à poursuivre nos actions.

Faites passer ce message. Venez, même si vous ne pouvez pas rester après 18H30.

Avec le soutien des associations et membres de la CAPEN 71.

http://adretmorvan.org/center-parcs-mob ... -de-17h30/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un Center Parcs à Poligny ?

Messagede Pïérô » 15 Aoû 2016, 17:15

Samedi 20 août 2016

Journée de résistance festive et conviviale contre Center Parcs, dans la forêt de Poligny

SOUS LES SAPINS, LA PLAGE !

organisée par l'Assemblée jurassienne d'opposant-e-s à Center Parcs.

Contre le projet de Center Parcs :
--> S'INFORMER // COMPRENDRE // AGIR dans un cadre convivial et festif

Depuis quelques mois, les collectivités supporters de Pierre & Vacances -- de la nouvelle Région, au Département, en passant bien sûr par la municipalité de Poligny et la Com'com' --font des pieds et des mains pour sortir le projet du bourbier post-Débat public, à coups de centaines de milliers d'euros...
Ce 20 août, nous invitons à une journée de mobilisation conviviale sur le site convoité pour montrer notre opposition déterminée à ce projet d'aménagement capitaliste, hors sol et imposé, et poursuivre la construction d'un mouvement d'opposition à Center Parcs dans le Jura.

==> Samedi 20 août à partir de 12h jusqu'à tard <==
Sur le site convoité par Center Parcs.

Contact : assembleecontrecenterparc***AT***lists.riseup.net

### PROGRAMME non exhaustif :

- 12h : Pique-nique tiré du sac et partagé

- Toute l'après-midi :
Balades sur le site convoité par l'industrie du loisir // ateliers // performances artistiques, etc.
Amène des belles pierres de chez toi pour dresser un grand cairn, afin de laisser une trace de cette journée sur le site, en signe de résistance collective à Center Parcs.

- 16h : Discussion autour de la lutte contre Center Parcs
- 19h : Apéro et pique-nique tiré du sac et partagé
- 20h : Concerts (chanson francaise / rock / folk) suivi d'un bœuf musical...

À bientôt !

L'Assemblée d'opposant-e-s à Center Parcs

http://groupe.proudhon-fa.over-blog.com ... plage.html

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Un Center Parcs à Poligny ?

Messagede bipbip » 18 Sep 2016, 11:32

Jeudi 22 septembre 2016

APPEL À RASSEMBLEMENT

Réunion élus/Pierre & Vacances :
Ils veulent accélérer les projets de Center Parcs ?
Mettons-leur des bâtons dans les roues !


Rendez-vous : Jeudi 22 septembre à 15h
devant le Conseil départemental du Jura
17 rue Rouget de Lisle à Lons-le-Saunier

Ce jour-là, les représentants des départements du Jura et de Saône-et-Loire, de la Région et de l'État se retrouvent à Lons avec le groupe Pierre & Vacances afin d'accélérer la mise en œuvre des projets de Center Parcs à Poligny et au Rousset. Ce rendez-vous fait suite à la rencontre du 1er mars à Mâcon, sollicitée par des élus impatients et prêts à se livrer à une danse du ventre pathétique afin d'attirer la soit-disant poule aux œufs d'or.

En effet, il faut redire que Center Parcs vend d'abord des produits virtuels (de défiscalisation) et que ces opérations spéculatives ont des conséquences bien réelles : marchandisation et bétonnage du territoire, siphonnage de ressources en eau déjà fragilisées, création d'emplois de larbins, massification du tourisme, usage privatif d'espaces jusque là publics et gratuits, etc.

Une démocratie en toc

Avant même les conclusions des « études complémentaires » menées cet été, une première constatation s'impose : la population n'a pas son mot à dire concernant l'accès à l'eau du territoire qu'elle habite. Ce sujet crucial semble circonscrit aux salons des Conseils départementaux et réservé aux élus et bétonneurs.

On notera que la question de l'eau a d'ailleurs été éludée par la Commission du Débat public, pourtant censée aborder tous les enjeux importants liés à un tel projet. Fallait-il s'assurer que la population soit mise hors jeu avant de confier les expertises aux seuls commanditaires du projet ?

Selon le président du Conseil départemental du Jura s'adressant à l’assemblée générale de la Chambre de commerce et d'industrie : « Rien ne s’oppose à la venue de Center Parcs si ce n’est des manifestants professionnels. Nous avons lancé les études nécessaires. Nous arriverons à amener les 500 m³ d’eau quotidiens nécessaire au fonctionnement des infrastructures. Notre discours est suffisamment rassurant pour les porteurs de projet. » ('Le Progrès' du 15/07/2016)

On voit bien où mène la logique du développement économique qui conduit un Clément Pernot à choisir de « rassurer » les aménageurs et dans leur sillage les patrons du BTP plutôt que les habitants de « son » territoire, sur un sujet aussi crucial … que l'eau.Le capitalisme c'est : Circulez, y a rien à boire !

Un projet dévastateur
Saurons-nous jamais le coût des expertises payées par les Départements – plus prompts à donner les chiffres des sommes « économisées » sur le dos de la solidarité sociale, qu'à dévoiler le prix de l'assistanat dont bénéficie le système Pierre & Vacances - Center Parcs ?

Enfin, quelle que soit la formule imaginée et le choix du syndicat des eaux susceptible de la mettre en œuvre, le pillage de la ressource en eau n'est jamais légitime et traduit bien l'état de dépossession et de mépris dans lesquels nous maintiennent élus et aménageurs.

Et pour en finir avec ces études, peut nous importe qu'on accède au désastre par la gauche ou par la droite, comment le montage de la société d'économie mixte sera négocié, ni quelles retombées économiques il faudrait espérer : Center Parcs, on n'en veut pas !

Une résistance bien vivante

Face à leurs délires de « Tourisme structurant » (comme on dit au Conseil régional), une opposition multiforme et joyeuse a pris corps et se renforce : rassemblement à Poligny suite au Débat public, assemblées ouvertes des opposants à Center Parcs dans le Jura (/contact : assembleecontrecenterparc@lists.riseup.net/), coordination des sites en lutte « Center Parcs : ni ici, ni ailleurs ! », petit théâtre des nuisances d'un futur complexe de loisirs sur le marché, espaces et outils d'information et de débat, journée festive de résistance à CP « Sous les pavés, la plage » en forêt de Poligny, etc.

Amplifions la résistance et retrouvons-nous
Jeudi 22 septembre à 15h
devant le Conseil départemental du Jura
17 rue Rouget de Lisle à Lons-le-Saunier


Collectif jurassien d'opposant-e-s à Center Parcs

http://groupe.proudhon-fa.over-blog.com ... n=politics
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05


Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité