COP, Construire un contre-sommet climat

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede bipbip » 14 Nov 2015, 11:53

Vidéo AL
Le réchauffement climatique des pauvres
https://vimeo.com/145521052?utm_source= ... aign=29220
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede Pïérô » 15 Nov 2015, 14:45

Un texte repris du site de l’Organisation Communiste Libertaire.
Climat : le capitalisme nous enfume

Les négociations sur le changement climatique ont démarré en 1992, et sont rythmées par une conférence internationale annuelle appelée Conférence des Parties, ou « COP ». La 20ème s’est déroulée, à Lima au Pérou, en décembre
2014. La 21ème se tiendra à Paris (Le Bourget) du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Au début était Le GIEC

Le GIEC (Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’Evolution du Climat) est une structure mise en place en 1988, à la demande du G7 (groupe des 7 pays les plus riches : USA, Japon, Allemagne, France, Grande Bretagne, Canada, Italie), par l’Organisation Météorologique Mondiale et par le programme pour l’environnement des Nations Unies. Le rôle du GIEC est « d’expertiser l’information scientifique, technique et socio-économique qui concerne le risque de changement climatique provoqué par l’Homme ». Mais les « résumés pour les décideurs » sont négociés avec les représentants des États. Tous notent que la température moyenne de surface de la Terre augmente, cette augmentation est due quasi-totalement aux émissions de gaz à effet de serre (GES), dont le plus abandon, le dioxyde de carbone, provient de la combustion des combustibles fossiles (charbons, pétrole…) qui couvre 80% des besoins énergétiques de la planète. Or, aujourd’hui il est admis par tous qu’en l’absence de réduction forte des émissions de GES, le réchauffement entraînera avec la fonte des glaces, une hausse du niveau des océans, la multiplication des évènements météorologiques extrêmes, une baisse de la productivité agricole, une diminution de l’eau potable disponible, un déclin accentué de la biodiversité et aura des conséquences sanitaires. Ce n’est pas le seul problème environnemental, mais il est sans aucun doute central par sa globalité, même si les conséquences annoncées de cette catastrophe n’auront pas les mêmes impacts selon les différents endroits de la planète. Il y a donc urgence à intervenir, pour prévenir ce désastre annoncé qui affecte surtout et en premier lieu les peuples. Mais, la menace ne pourra être écartée que par des mesures très radicales qui sont précisément celles que les décideurs retardent ou refusent.

De sommets, en conventions et protocoles

La convention issue du Sommet de la Terre à Rio en 1992 fixait comme objectif d’éviter une « perturbation dangereuse » du système climatique en tenant dûment compte du fait que tous les pays n’ont pas la même responsabilité historique dans le réchauffement, ni les mêmes capacités d’y faire face. Sur ces bases d’une « responsabilité commune mais différenciée » et de « capacité différenciée » à la gérer, lors de la COP3, à Kyoto en 1997, les pays développés, s’engageaient à réduire leurs émissions de 5,2% entre 2008 et 2012, par rapport à 1990. Le protocole de Kyoto s’avérera une escroquerie. L’effort que les pays « développés » auraient dû consentir était dérisoire. Les pays riches, industrialisés, avaient leur idée sur la façon de faire : le marché des droits d’émissions échangeables et la possibilité pour les pays du Nord de remplacer des réductions « d’économies domestiques » par l’achat de crédits d’émissions générés par des investissements soit-disant « propres ». Notons que ces rencontres internationales sont des moments ou gouvernements et puissants lobbies s’allient ou s’affrontent pour défendre leurs propres intérêts. L’immobilisme qui en résulte convient donc selon leurs enjeux du moment. Lors de la « COP15 » de Copenhague en 2009, les pays du Sud dénoncèrent, en effet, le manque d’engagement concret des pays du Nord. Globalement justifiée, cette dénonciation n’était cependant pas exempte d’arrière - pensées, principalement de la part des grands pays dits « émergents » (Brésil, Inde) et des producteurs de pétrole comme le Venezuela, plus soucieux de leurs ressources fossiles et de leur économies nationales, que de remédier au dérèglement climatique.

La COP20 de Lima, en décembre 2014, n’a pas dérogé à ce qui freine ces conférences : des négociations difficiles, pour un accord minimum entre partenaires. Alors que 400 000 personnes défilaient dans les rues, l’immobilisme et l’irresponsabilité prirent le pas sur l’urgence des solutions à apporter pour limiter le réchauffement de la Terre à 2°C. Les États-Unis (et les pays riches) ne sont pas prêts à renoncer à leur mode de vie tandis que la Chine s’est engagée, pour son urgence économique, à augmenter ses émissions jusqu’en 2030 avant d’envisager de les baisser ! Ces deux pays sont les deux plus grands émetteurs de gaz à effet de serre (40%), mais leur « responsabilité historique » dans le réchauffement reste très différente.

Pyromanes et pompiers

Pendant ce temps, les premiers bénéficiaires, ces pyromanes impunis que sont les puissants lobbies publics ou privés sont de toutes ces réunions internationales qu’ils sponsorisent. Les États-Unis fracturent pour obtenir des gaz de schiste, le Canada sacrifie sa forêt boréale pour les sables bitumineux, tandis que la France qui se veut à la pointe du combat contre les GES, s’enorgueillie de son nucléaire en s’enferrant avec son EPR dispendieux, construit un aéroport inutile, et autres joyeusetés environnementales nuisibles et inutiles, la Chine construit ses centrales à charbon. Certes la responsabilité historique n’est pas identique entre pays développés et pays dits émergents. Le capitalisme par sa voracité a démontré qu’il crée la crise écologique en cours. Ses gestionnaires addicts au profit, n’éviteront rien. Comment ses gestionnaires, les gouvernements, les multinationales, peuvent-ils résoudre cette crise du réchauffement, alors qu’ils défendent avant tout leurs intérêts économiques à cours terme ? Mieux, ils proposent même des solutions « vertes, raisonnées, durables » (nucléaire, bio et agrocarburants, voiture électrique) pour accroitre leurs implantations et parts de marché. « Nous n’allons pas stopper d’un coup l’ensemble des centrales à charbon en fonctionnement dans le monde » s’est défendu le PDG d’ENGIE (ex-GDF-Suez), Gérard Mestrallet, rappelant que son entreprise contribuait pour beaucoup au développement des énergies renouvelables dans les pays émergents ».

La cause de cette situation climatique préoccupante n’est pas tant dans l’impossibilité technique de sortir des combustibles fossiles que dans la nature même du système économique capitaliste. Peut-on imaginer le capitalisme sans la croissance, sans ses profits, alors qu’il a réduit tout les aspects de nos vie à des marchandises, à des logos ?

En réalité, d’une manière générale, les nombreuses « grand messes » internationales et autres conventions, qui prétendent concilier la croissance et la lutte contre les émissions de GES, sont toutes biaisées par les préoccupations « court-termistes ». Ce que ne manque pas d’apprécier le capital financier qui dirige le monde. En effet, pour sauver le climat, les multinationales du gaz, pétrole, charbon et autres, devraient renoncer à exploiter les quatre cinquièmes des réserves fossiles dont elles sont propriétaires, qui font partie de leurs actifs et qui déterminent leur santé financière. La majeure partie du système énergétique mondial (un cinquième du PIB global) devrait être mise à la casse avant amortissement. Protéger la planète implique des réductions d’émissions tellement drastiques qu’elles ne sont pas réalisables sans une diminution importante de la consommation énergétique, sans changer notre manière de vivre. Et une telle diminution à son tour n’est pas possible sans diminuer, voir arrêter, la transformation et les transports des matières fossiles exploitées. Autrement dit, sans renoncer à la croissance, à l’inévitable logique productiviste-consumériste et sa sacrosainte liberté d’entreprendre, fixée et régie par les « lois du marché ». Sans mouvement populaire puissant et déterminé, il est donc peu probable que les capitalistes se résignent à une telle finalité.

Hollande l’écolo

L’escapade rurale en Haute-Saône de François Hollande et sa suite de ministres, acte que Mr le président est déjà en campagne - mais électorale cette fois - pour 2017. Il avait conditionné sa nouvelle candidature à une baisse du chômage… improbable… vu l’actualité. Pour faire oublier cette promesse faite aux français, la cellule de com’ élyséenne s’est donc mise en branle pour donner une stature internationale au président. C’est là que la COP21, sera finement mise en spectacle : « le plus grand événement international jamais organisé sur le sol français » dixit Laurent Fabius. Un accord en décembre à Paris pourrait servir les intérêts électoraux du président pour 2017 et faire oublier ses promesses électorales reniées par son revirement social-libéral : nombreux cadeaux au patronat et plus grande paupérisation de la population déjà précarisée. Un accord à Paris, boosterait le PS, déserté par ses militants et abandonné par son électorat. Hollande, qui ne s’est jamais intéressé à l’écologie, vient de découvrir que le réchauffement climatique est une réalité, une priorité, une urgence ! Son bilan présidentiel en la matière est dans la continuité de celui de Sarkozy. Ecologiste le Président ? Autant que son premier ministre qui vient d’octroyer une subvention supplémentaire pour la réussite de la COP21, mais a diminué de 100 millions d’euros le budget du ministère de l’écologie. Aussi, à défaut d’organiser les Jeux Olympiques ou la coupe du Monde de foot, notre pays aura sa COP21. La France sera le centre du monde en accueillant cette conférence. Il est vrai que notre président n’a pas eu de « cérémonies officielles et internationales » à présider à ce jour. La COP21 sera « SA » grande conférence internationale. Sont attendus les représentants de 195 pays, près de 50 000 participants, dont 25 000 délégués officiels venant des gouvernements, des organisations intergouvernementales, des agences de l’ONU, des ONG, des syndicats et de la société civile. Une conférence dont L. Fabius et S. Royal se disputent discrètement la palme d’un triomphe annoncé. La COP21 de décembre à Paris, sera-t-elle différente des précédentes ? Sera-t-elle un sommet de plus du mensonge, du business et du crime climatique ? S’ils ne rencontrent pas de résistance populaire, nos gouvernants permettrons au système de nous plonger encore plus dans la destruction sociale et environnementale. « Crise écologique », « changement climatique », ces appellations trompeuses ne servent qu’à masquer la marche insensée du capitalisme pillant la planète et exploitant les peuples.

Partant des luttes locales, notre résistance ne peut s’appréhender que globalement. Nous devons inventer dans nos luttes ou multiples lieux de résistance, les outils permettant de développer des pratiques, des revendications, des formes d’auto-organisation. Socialisme ou barbarie comme disait l’autre. Nous devons avancer le projet d’une autre société possible, d’une société non productiviste dans une solidarité internationale de classe. Pour nous sortir de cette impasse de destruction massive qui nous prend en otage, il n’y aura pas d’autre solution que de virer le capitalisme.

https://mars-infos.org/climat-le-capita ... enfume-469
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede bipbip » 15 Nov 2015, 18:57

Rennes, mercredi 18 novembre 2015

L’urgence écologique : sortir du capitalisme !

Alors que se prépare la Conférence sur les changements climatiques des 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris, les médias nous expliquent qu’il y a de forts risques que cette conférence soit un échec.

Même si un accord était signé, il y a des raisons de douter que les promesses faites à Paris puissent apporter de réelles solutions, et même que les engagements soient jamais tenues. L’obstination du gouvernement à construire un aéroport à Notre Dame des Landes dévoile la réalité de leur prétendue engagement écologique.

Alternative Libertaire estime qu’il n’y a rien à attendre de ces réunions de chefs d’états. Le seul espoir que puisse créer cette conférence est de construire une mobilisation d’ampleur pour défendre une autre perspective. Sans sortie du capitalisme il n’y aura pas de solution à la crise écologique qui monte. Dès aujourd’hui, dans notre vie quotidienne, dans nos luttes construisons l’alternative au capitalisme. Mais il n’est pas possible de faire l’économie d’un projet de société anticapitaliste et autogestionnaire pour permettre faire naître l’indispensable convergence entre les luttes sociales et les luttes écologiques.

Réunion publique MERCREDI 18 NOVEMBRE 20H00 à la maison de quartier de Villejean à Rennes !

Manifestation contre l’hypocrisie de la COP 21 SAMEDI 28 NOVEMBRE !

Contact Alternative Libertaire Rennes : rennes@alternativelibertaire.org

http://www.rennes-info.org/L-urgence-ec ... -sortir-du
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede Pïérô » 17 Nov 2015, 02:33

Montpellier, vendredi 20 novembre 2015

Réunion publique d'Alternative Libertaire contre la Cop 21.

à 19 heures, au Barricade, 14 rue Aristide Olivier à Montpellier

L'urgence écologique : sortir du capitalisme. Au programme :
- Pourquoi capitalisme et destruction de l'envirronement sont inextricablement liée.
-Quelle seraient des solutions pour éviter la catastrophe climatique?
- Organisation de la montée sur Paris pour participer à la manifestation du 29 novembre.

Intervention de membres d'Alternative Libertaire Montpellier et de la Commission Ecologie d'Alternative Libertaire

http://al-montpellier.over-blog.com/201 ... lique.html

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps


Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede Tang » 19 Nov 2015, 14:13

Je vous conseille ce documentaire tourné sur l'écologie et la cop :



C'est un peu long mais ca vaut vraiment le coup. C'est fait par Data Gueule et ils montre au fil de la vidéo que seul un changement de société nous permettra de gagner sur ce terrain. Avec une phrase que j'aime beaucoup:
"Toutes les avancées sociales ont été arrachées par des luttes ce sera pareil pour l’écologie"
Je sais pas si c'est possible de la mettre sur http://anticop21.org/
Tang
 
Messages: 34
Enregistré le: 21 Sep 2015, 13:44

Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede Pïérô » 20 Nov 2015, 12:06

Samedi 21 novembre

Depuis Ivry, cap sur la COP

Samedi 21 novembre on met le cap sur la cop !

Une semaine avant le début de la conférence climat :

Grande cantine populaire, projections de courts-métrages et discussions.

Qu'est-ce que la COP21 ? Le climat, on s'en fout ou pas ? Quelles sont les manifs et actions prévues pendant 2 semaines ? Qu'est-ce qu'on a à dire sur tout ce bordel depuis nos vies à Ivry ?

L'événement aura lieu à Ivry-sur-seine, la salle est en cours de réservation et sera indiquée dès que possible sur paris.demosphere.eu

Grand repas à prix libre

Proposé par la cantine des Bokhalés

Concours de soupes

Venez avec votre soupe participer à l'incroyable concours de soupes d'Ivry et remportez des cadeaux inoubliables ! Vous pouvez aussi venir sans rien et goûter les soupes, les cuillers seront fournies.

Jeu du panier garni

Devinez le poids, le prix ou d'autres caractéristiques du panier, et vous le remportez ! Va-t-on faire deviner le "poids carbone" ou l' "impact justice climatique" du panier ? Les débats font rage parmi les organisatrices et les organisateurs

Projections

Après le classique "L'ïle aux fleurs" qui mérite toujours d'être vu et revu, nous regarderons quelques courts-métrages marrants liés aux questions de justice climatique et aux "fausses solutions".

Présentation de la COP21, des actions prévues et discussions

Plusieurs intervenantes et intervenants viendront raconter ce qu'est la COP21 et les différentes mobilisations organisées, des convois convergeant des ZAD sur Paris aux actions de "désobéissance civile" du 12 décembre. Nous discuterons de ce qu'on a envie de faire pendant cette période depuis Ivry sur Seine

https://paris-luttes.info/depuis-ivry-c ... a-cop-4128

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede bipbip » 21 Nov 2015, 10:54

"CAP sur la COP" convoi tracto-vélo de NDDL à Paris pour la COP21

Sachant que la COP 21 aura bien lieu et que le projet d’aéroport est momentanément différé, nous maintenons notre convoi de NDDL à Paris dans le but de dénoncer l’hypocrisie criante entre la volonté du gouvernement de lutter contre le réchauffement climatique, et la destruction de terres agricoles et de zones humides, de dizaines d’habitats pour y construire... un nouvel aéroport.

Malgré l’escalade sécuritaire et la déferlante annoncée de lois liberticides , notre volonté est de continuera à manifester, à lutter et à porter haut et fort la voix de territoires en luttes impactés par des projets inutiles et imposés . Avec ce convoi, nous voulons continuer de faire grandir et partager un espoir politique collectif qui se construit depuis des années au cœur de la lutte à NDDL. Nous souhaitons également manifester notre solidarité avec les populations qui subissent les guerres et le réchauffement climatique.

Le départ est donc maintenu le samedi 21 novembre. RDV samedi à 8h30 à la Vache Rit pour un petit déjeuner convivial , puis à partir de 9h20 pour un point presse et pour assister au départ !

Pendant la semaine de convoi, nous ferons 2 étapes par jour, une pour la pause du déjeuner et une le soir pour établir notre campement et participer avec les comités qui nous accueillent, à des débats, des discussions ou des projections. Chaque midi, après le repas, quelques personnes seront disponibles pour répondre à la presse et il vous sera possible, si vous le souhaitez, de profiter de ce moment pour vous entretenir avec des participants et photographier ou filmer le convoi dans la limite d’une demi heure après le départ .

Chaque soir, un point presse sera également organisé : il permettra de prendre des nouvelles de la journée, de la lutte en général et des étapes à venir.

Nous avons imaginé cette aventure avec comme priorité le respect des personnes, ainsi nous vous demandons d’avoir la bienveillance de toujours prévenir avant d’utiliser une caméra, un appareil photo ou de prise de son, et de ne jamais enregistrer les personnes à leur insu.

Nous mettons à votre disposition un numéro de contact presse dédié au convoi : 07 68 17 95 78
Ainsi qu’une adresse mail : mslcnddlpress@riseup.net
Notre blog : http://marchesurlacop.noblogs.org
Notre compte twitter : http://twitter.com/MSLC21
CAP sur la COP - The movie, vers la COP21 : https://www.youtube.com/watch?v=OuN5Xa1MBv8

http://zad.nadir.org/spip.php?article3272
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede bipbip » 22 Nov 2015, 14:16

NDDL : les opposants mettent le cap sur la COP 21

Un convoi de cyclistes et de tracteurs est parti, ce samedi matin, de Notre-Dame-des-Landes, direction Paris et la COP 21 (conférence internationale sur le climat). A travers cette action, les opposants au projet d'aéroport veulent dénoncer "l’hypocrisie criante entre la volonté du gouvernement de lutter contre le réchauffement climatique, et la destruction de terres agricoles et de zones humides, de dizaines d’habitats pour y construire un nouvel aéroport."
Ce "tracto-vélo"va aussi leur permettre d'aller à la rencontre des comités de soutien et de les mobiliser pour faire face à une éventuelle évacuation de la ZAD...

http://www.telenantes.com/actualite/art ... -la-cop-21




Angers, ce dimanche 22 novembre

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede digger » 22 Nov 2015, 14:41

Le convoi tracto-vélo (environ 200 vélos et 5 tracteurs) parti de Notre-Dame-des-Landes a été bloqué par la police entre Ancenis et Anetz, vers 10H30 ce matin. Motif : contrôle d'identité auquel les participant-es ont refusé de se soumettre. Le convoi est reparti vers 13H, sans contrôle.
digger
 
Messages: 2149
Enregistré le: 03 Juil 2011, 07:02

Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede bipbip » 23 Nov 2015, 11:39

Le convoi parti de Notre-Dame-des-Landes pour la COP21 bloqué par la police
«Le blocage actuel nous apparaît comme un signe de plus de la volonté du gouvernement de museler toute contestation sociale et environnementale lors de la COP 21», ont dénoncé les organisateurs dans le communiqué publié peu avant la réouverture de la route. Ce convoi, baptisé «Cap sur la COP», entend «dénoncer l’hypocrisie criante entre la volonté du gouvernement de lutter contre le réchauffement climatique, et la destruction de terres agricoles et de zones humides, de dizaines d’habitats pour y construire… un nouvel aéroport».
... http://www.liberation.fr/france/2015/11 ... ce_1415277


Départ en fanfare – Récit de la première journée du convoi de Notre dame des landes à Paris
Cela s’affaire, charge, construit et décore à tout va depuis la veille à la Vache rit malgré la pluie battante. Le soir, les participant-e-s au convoi se sont retrouvés pour une assemblée permettant d’exposer l’organisation du convoi et d’appeler les un-e-s et les autres à s’inscrire sur les différentes tâche collectives.
En ce samedi matin ensoleillé, l’humeur générale est excellente et plein de gens de la zad et du coin sont venus soutenir le départ du convoi ou l’accompagner sur quelques kilomètres. Dans ce contexte plombé, il est crucial d’affirmer en acte notre volonté de ne pas laisser le gouverment museler la contestation sociale et environnementale lors de la cop 21. La tracto-vélo résonne alors comme un défi face aux interdictions de manifestations faites par le gouvernement.
Pour le premier jour, on part en peloton commun à 200 vélos suivis des 5 tracteurs et une remorque. On est quasi autant que le tour de France et on a une caravane logistique à faire rêver : un tracteur qui tire une cabane infokiosque et point d’acceuil, un autre qui tracte des toilettes sèches, un pour les tables et bancs, un pour les sacs et affaires perso histoire de rouler léger, une voiture média pour commenter la course et des véhicule-cantines pour foncer en avant nous préparer les repas. On a même des supporters sur le bord de la route dans les villages alentours pour crier et agiter des fagnons.
... https://nantes.indymedia.org/articles/32461


Suivi des convois anticop21 sur Paris
Alors que l’Etat annonce l’état d’urgence et interdit toutes les manifestations jusqu’au 30 novembre, les premiers convois sont partis depuis les ZAD pour rejoindre Paris le 27 novembre. Suivi des marches anticop21.
22/11 20h00 : Après 2h de blocage, le convoi de l'ouest continue sa route et est arrivé à Angers. Le convoi de l'est depuis Bure est toujours en marche aussi.
... https://paris-luttes.info/suivi-des-con ... 1-sur-4234
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede bipbip » 24 Nov 2015, 09:09

Communiqué NDDL-IDF :
Cap sur la COP avec les convois !

Depuis plusieurs mois maintenant, les luttes de territoire s’organisent pour converger sur Paris à l’occasion de la COP21, dans des convois et marches qui partent de l’est, de l’ouest de la France, de Forcalquier et d’Agen.

Ces marches festives et pacifiques amènent entres autres, la question des grands projets de construction et d’aménagement du territoire sur les places parisiennes. Des centaines de personnes étaient au départ ce matin des convois, à Dijon et Angers et des dizaines d’autres personnes s’apprêtent à se joindre à elles en chemin, lors des différentes étapes qui jalonneront le trajet vers le plateau de Saclay.

Ce lundi matin vers 11h le convoi de l’ouest s’est retrouvé bloqué à Anetz par plus d’une centaine de policiers durant près de 2h. Si le convoi a finalement été libéré, le message délivré était que les convois ne seraient pas autorisés à accéder au plateau et s’exposeraient à une sévère répression, s’ils persévéraient. Ce n’était pourtant pas le message qu’on avait reçu de la part des autorités en Essonne, où on avait cru comprendre que la tolérance serait de mise. Les préfectures doivent-elles accorder leurs violons ou bien doit-on y voir l’oeuvre du ministère de l’Intérieur ou encore celle de Matignon ? Si avec les attaques du 13 novembre, Manuel Valls s’était senti pousser des ailes sécuritaires, qu’il pensait pouvoir purement et simplement confisquer la contestation lors de la COP21 sous couvert d’état d’urgence, les appels qui se multiplient un peu partout en France à braver l’état d’urgence et enfreindre les interdictions de manifester, devraient lui faire comprendre que la stratégie de l’étouffement ne fait qu’attiser le feu du mécontentement social qui couve depuis quelques mois en profondeur. Il avait annoncé en octobre que les travaux reprendraient à Notre Dame des Landes au printemps, quelques semaines plus tard le préfet de Loire-Atlantique annonce que ce n’est plus une priorité. Il faut croire que le vent tourne et porte avec lui suffisamment de braises pour que la moindre étincelle menace de faire jaillir un incendie. Dans cette situation, brandir le bâton ne ferait qu’allumer notre colère et précipiter notre détermination à résister avec plus de vigueur encore que nous ne l’avions fait en 2012 et au cours des mois qui ont suivi.

Les collectifs de soutien se sont réveillés, et nous sommes plus nombreu-ses encore et prêt-e-s à répondre à toute nouvelle menace sur Notre-Dame-des-Landes. En interdisant les convois d’arriver à Paris, les autorités ne feront que renforcer l’intérêt et l’engouement qu’ils suscitent. En ayant interdit la manifestation du 29 novembre, en confisquant à la "société civile" sa marche légitime pour le climat, elles ont généré une grande frustration et un besoin de se rallier à toutes les autres manifestations qui auront lieu lors de la COP21, que ce soient les convois ou les actions directes de désobéissance massive. Les réprimer et tenter de les entraver ne font que les décupler.

Si le gouvernement, non content de mener la guerre hors de ses frontières, veut la conduire également à l’intérieur contre la société toute entière avec le même discours martial, alors la COP21 ne sera que le commencement d’une lutte acharnée qui dépasserait de loin les enjeux de la construction d’un aéroport, de lignes ferroviaires, de haute-tension ou encore de sites d’enfouissement de déchets nucléaires. C’est une lutte pour une autre vision de l’avenir que nous mènerons à Paris, et dans toutes les villes de France et d’Europe. Car si la mondialisation s’est offerte une nuisance sans frontière, nos réseaux de résistances se sont tissés une détermination collective qui trouve également des échos dans bien des endroits du monde.

Nous ne nous laissons pas intimider, alors que dans la morosité pesante qui nous a happé après le 13 novembre nous tentons de maintenir une manifestation belle et festive, nourrie d’imaginaires plus chaleureux que le monde sécuritaire que les gouvernements occidentaux nous promettent. Que l’état garde ses policiers, il en aura besoin pour les écoles, les églises, les supermarchés, chaque coin de rue de chaque ville, plutôt que de les mettre en travers de notre route pour nous empêcher d’organiser un banquet.

Nous vous appelons tou-tes à nous rejoindre le 28 novembre en vélo sur le plateau de Saclay ou à pieds au Carrefour des communes pour offrir une arrivée triomphale aux convois, marcher ensemble sur Paris et y trinquer à la résistance le 28 novembre à Paris !

État d’urgence, état policier, vous ne nous empêcherez pas de manifester !

Le Collectif francilien de soutien à Notre-Dame-des-Landes
collectifnddlparisidf@riseup.net

https://paris-luttes.info/communique-nd ... a-cop-4251
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede bipbip » 25 Nov 2015, 08:53

Le convoi cap sur la cop interdit d’un département de plus.

La Préfecture d’Eure et Loir vient de nous signifier un arrêté (ci-joint) interdisant toutes les manifestations sur la voie publique sur le département du vendredi 27 novembre 2015 à 00h jusqu’au lundi 30 novembre à minuit. L’arrêté préfectoral met en avant "que des groupes et groupuscules appartenant à la mouvance contestaire radicale et violente sont susceptibles de stationner en Eure et Loir en vue de converger vers Paris et l’île de France".

Le convoi Cap sur la cop parti samedi matin de Notre Dame des landes doit s’arrêter à Coulombs en Eure et loir, dans la nuit de jeudi à vendredi, puis repartir en direction d’Ile de france le lendemain.

Le gouvernement a déjà prohibé toute les manifestations publiques prévues dans les rues de la capitale pendant la cop 21. Un bataillon de gendarmes mobile a ensuite bloqué notre convoi pendant quelques heures dimanche pour lui signifier spécifiquement qu’il lui serait interdit de pénétrer en île de France. Avec l’Eure et loir en plus, le périmètre qui nous est interdit vient donc encore d’augmenter. Jusqu’où le gouvernement ira-t-il pour arrêter, 5 tracteurs, un triton, une cabane, une cantine mobile et 200 cyclistes de 1 à 77 ans, armés d’un peu d’huile de chaînes et de pompes à vélo ?

Si les autorités ne veulent décidément pas de nous, ce n’est en tout cas pas le cas des habitants des régions traversés. Ceux-ci nous accueillent chaque soir à bras ouvert, nous ouvrent leurs maisons, leurs prés et leurs salles des fêtes. Toutes ces personnes qui refusent de se laisser abattre par la peur et la résignation, nous montrent à quel point le mouvement de solidarité avec la lutte de Notre dame des landes est plus vivant que jamais.

La multiplication des interdictions de manifester ne pourra pas étouffer les voix de tout ceux qui considèrent que les logiques économiques et politiques actuelles nous mènent droit dans le mur. Nous véhiculons depuis la zad un message d’espoir, celui qu’il soit possible d’arrêter ici et maintenant leurs projets nuisibles et imposés, ainsi que la ferme volonté de sortir enfin de la marchandisation du monde. Ce message ne s’arrêtera pas en chemin, quoi qu’il arrive.

Pour l’heure, le convoi poursuit sereinement sa route vers Paris et la COP21. Il sera ce mercredi 25 novembre à Préaux du Perche. Nous invitons les comités et soutien à se tenir prêts et vigilants pour permettre la poursuite de son trajet.

Ci-dessous les rendez-vous pour l’étape du mercredi 25 novembre :

- 9h : départ de St. Corneille
- 13h00/15h : pause déjeuner : Cetton
- 17h : arrivée à la salle des fêtes de Préaux du Perche
- 20h30 : soirée sous barnum avec pour thème l’actualité de la Lutte

http://zad.nadir.org/spip.php?article3282
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede Tang » 25 Nov 2015, 15:16

Salut,
J'ai cru comprendre que les marcheurs risquaient de se faire refuser l'interdiction d'entrer à Saclay. Faut ils venir leur donner un coup de main vendredi, ou le rendez-vous est il toujours maintenu au samedi?
Si oui ou peut on les retrouver en venant de paris?
Tang
 
Messages: 34
Enregistré le: 21 Sep 2015, 13:44

Re: COP21, Paris 2015 : Construire un contre-sommet climat

Messagede Denis » 25 Nov 2015, 20:40

un autre lien qui regroupe tout

http://marchesurlacop.noblogs.org/
Qu'y'en a pas un sur cent et qu'pourtant ils existent, Et qu'ils se tiennent bien bras dessus bras dessous, Joyeux, et c'est pour ça qu'ils sont toujours debout !

Les Anarchistes !
Avatar de l’utilisateur-trice
Denis
 
Messages: 1096
Enregistré le: 16 Sep 2011, 21:07
Localisation: Oraison, Alpes de Haute Provence, le zéro-quatre

PrécédenteSuivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités