ZAD l’Amassada en Aveyron

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 27 Oct 2017, 00:48

Samedi 28 octobre 2017

Repas festif à l’AmbaZADa

Le projet d’aéroport international de Nantes Atlantique s’enlise. L’AmbaZADa, cabane intergalactique pour lier les luttes et les peuples du monde, sort de terre. Cet été, un camp a réuni des centaines de personnes, venues d’horizons aussi divers que l’Italie, les pays-basques, les USA, le Chili... pour participer au chantier et se former en construisant le bâtiment. Celui-ci a été érigé dans l’inventivité et les pratiques de partage cultivées sur la zad : mutualisation des outils et des compétences, expérimentations architecturales...

- Le bois de la charpente a été -prélevé dans la forêt de Rohanne et scié à la ferme de Bellevue
- des poteaux électriques récupérés constituent les fondations,
- Du chanvre cultivé sur zone a fourni l’isolation,
- 1000 briques ont été confectionnées à partir de l’argile du bocage.

Cet espace a vocation à accueillir les rencontres et échanges entre les luttes d’ici et d’ailleurs, pour les lier et les renforcer. Quiconque le souhaitera pourra organiser discussions, ateliers, formations, présentations, expositions, projections, assemblées et toute forme encore à inventer.

La semaine intergalactique et le camp du mois d’août ont donné un aperçu de ce qui pourrait se dérouler dans cet espace. A cette occasion, plusieurs passerelles se sont ouvertes, telle que celle entre la Zad et le pays basque. Un appel du quartier occupé d’Errekaleor à renouveler nos échanges, sous la forme d’un jumelage entre les deux lieux en lutte, va mener à une nouvelle rencontre au printemps prochain. Cette rencontre est l’une d’une longue série à venir.

Afin de célébrer la fin de la première phase du chantier de l’Ambazada, et remercier toutes les énergies déployées pour le chantier, les apports en matériaux et en coups de mains nous vous invitons à un grand repas festif sous la charpente du bâtiment, le midi du samedi 28 octobre. La fête durera jusqu’au soir. L’auberge du Limimbout et la cantine Vegan de la Zad s’occupent de la bouffe et de la buvette. Pour faciliter le ravitaillement, merci de confirmer votre venue par mail*, ou de vous inscrire sur le tableau mis en place à l’Ambazada avant le 25 octobre.

A bientôt !

*nous contacter : ambazada.nddl@riseup.net

https://zad.nadir.org/spip.php?article4815



LA LUTTE DE SAINT-VICTOR (12) CONTRE LE MÉGA-TRANSFORMATEUR A BESOIN DE NOUS !

Lorsque aux derniers mois de l’année 2012 le bocage de Notre-Dame faisait face aux coups de boutoir des troupes de César, des soutiens éblouissants s’allumèrent aux quatre coins du pays. Des comités étendirent la lutte partout où ils le pouvaient. Dans le département de l’Aveyron, la besogne fut bien remplie : occupation de nombreuses mairies, du viaduc de Millau, manifestation aux flambeaux, construction d’une cabane ensuite acheminée jusqu’à la zad…

Mais la chose ne s’arrêta pas en si bon chemin : dans cette contrée, le slogan « zad partout » fut pris avec le plus grand sérieux. À la fin de l’année 2014 alors que le village de Saint-Victor s’opposait depuis 2010 à l’installation par RTE d’un énorme transformateur électrique, l’organisation des comités zad permit l’édification d’une première cabane sur les terrains menacés. Elle fut baptisée d’un terme qui désigne l’assemblée en occitan : l’Amassada. Pendant trois ans de procrastination de RTE, elle s’est multipliée jusqu’à former aujourd’hui un petit village. Cette année, une indivision de 200 personnes a racheté une partie des terres que les agriculteurs ont refusé de vendre au promoteur.

Cependant cet automne les événements vont s’accélérer : l’enquête d’utilité publique, premier acte réel du projet, est annoncée du 6 novembre au 4 décembre 2017. Le commissaire enquêteur pourra-t-il accéder à la mairie ? Quel sera le sort réservé au volumineux dossier de l’enquête publique ? Entre les actions de blocages dans le village et des manifestations dans la ville voisine de Saint-Affrique, le mois s’annonce intense. En prévision de cet événement, dans l’idée de comprendre dans le détail les tenants et les aboutissants de la lutte ainsi que la stratégie envisagée pour l’enquête, nous proposons une première discussion à l’Ambazada le samedi 28 octobre à 15h.

https://zad.nadir.org/spip.php?article4829
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 02 Nov 2017, 16:27

Appel de soutien au rassemblement du 4 novembre

Depuis quelques années, nombreux sont ceux et celles qui ont décidé de vivre sur ce territoire. Certains ont fait le choix de s’installer ici apportant la richesse de leur diversité, d’autres sont « revenus au pays », d’autres encore ont décidé de ne pas quitter les terres qui les ont vu naître. Ce qui fait l’attrait de nos contrées c’est sans doute à la fois la diversité des paysages, l’existence d’une vie sociale intacte, des manières de vivre qui s’opposent au modèle consumériste prévalant en bien des lieux. Pour tous ceux qui font le choix de vivre ici, la qualité de vie est plus déterminante que le carriérisme, l’ambition individuelle et l’appât du gain.

Les élus qui veulent transformer cet eldorado de simplicité en vaste zone industrielle, en favorisant l’implantation d’un transformateur à Saint Victor et Melvieu, en acceptant et en soutenant l’implantation de nouveaux parcs éoliens, ne voient pas le champ des possibles qui est en train d’émerger.

Des jeunes et des moins jeunes s’installent : paysans, artisans, soignants…

Des projets intégrant les nouvelles données environnementales produisent des biens et des services pour le bien-être de la communauté locale.

Une vie associative s’est développée, foisonnante et créatrice de liens.

Des jeunes souvent diplômés préfèrent vivre ici avec peu de revenus mais en créant leur propre projet dans l’espace qu’ils ont choisi pour que vivent et s’épanouissent leurs enfants.

Ce mouvement fait de nos territoires des lieux d’expérimentation uniques pour développer une société débarrassée des défauts qui nous ont conduits à l’état de catastrophe dans laquelle les sociétés humaines se trouvent actuellement.

C’est pour préserver et continuer à développer cette dynamique qu’il faut s’opposer aujourd’hui à l’industrialisation coloniale de nos espaces à travers le projet de transformateur et des éoliennes qui l’accompagnent dans son sillage.

Ce Samedi 4 Novembre, soyons nombreux à nous retrouver à Saint Affrique, Place de la Liberté à 11 heure pour affirmer notre attachement à ces terres qui nous accueillent et aux valeurs humaines qui nous lient.


https://douze.noblogs.org/post/2017/10/ ... -novembre/


4 jours pour dénoncer la mascarade de l’enquête publique

Au programme pour commencer, 4 jours de lutte et de mobilisation pour dénoncer la mascarade de l’enquête publique :

– le samedi 4 à 11h, grande mobilisation à Saint Affrique (affiche disponible sur le blog)- témoignage de lutte d’ici et d’ailleurs, lâché de feuilles. A 15h, balade champêtre à la découverte du village de Saint Victor. Soirée chansons.
– le dimanche 5, toute la journée, préparation et pose de banderoles et autres décorations dans le village et ses alentours ; assemblée de lutte à 16h, à la salle des fêtes de Saint Victor.
– le lundi 6 à partir de 9h, l’enquête démarre… allons voir ensemble à quoi ressemble un ennemi de papier.
– le mardi 7 à partir de 9h : réservons un accueil digne de l’Amassada au commissaire enquêteur

En parallèle de ce programme, on continue les chantiers pour finir les halles de l’Amassada ; Nous avons besoin de scies, de marteaux, de visseuses, de clous et de vis.

Nous avons à notre disposition la salle des fêtes de Saint Victor (du samedi soir au mercredi midi), qui pourra nous servir pour le couchage et le repas. Pensez à apporter le nécessaire : matelas ou tapis de sol, duvet, de quoi manger et boire (il y a une cuisine, nous vous laissons vous organiser pour faire à manger), de quoi faire de la musique. Il y a aussi des chambres chez l’habitant ainsi que des gîtes gratuits pour les familles. N’hésitez pas à nous contacter, les enfants sont les bienvenus.

https://douze.noblogs.org/post/2017/10/ ... -publique/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 16 Nov 2017, 17:20

Le Tocsin de Saint-Victor

Commissaires enquêteurs de RTE chassés, les aveyronnais refusent-t-ils le progrès ?

Saint-Victor est une commune du sud Aveyron sur laquelle RTE, le géant de l’acheminement électrique, souhaite installer un énorme transformateur de 10 ha. Le projet fortement contesté date de 2010, l’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique, qui durera un mois, a commencé lundi dernier.

Saint-Victor, le mardi 7 novembre 2017, 13h55.

De notre vie, nous ne l’avions entendu sonner. Pourtant quand les cloches se mettent à battre le tocsin au sommet du vieux donjon, son timbre nous imprègne immédiatement d’une certaine gravité. On se prend à rêver que ce jour entre dans l’histoire rouergate aux côtés du serment des 103 paysans du Larzac, des insurrections de croquants villefranchois et des grèves des mineurs de Decazeville. Notre mémoire, quoi qu’il arrive, l’inscrira comme un tournant de la résistance au méga-transformateur. Comme le jour où trois commissaires enquêteurs ont dû se retirer, piteux, face à la détermination du village.

... https://lundi.am/Le-Tocsin-de-Saint-Victor
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 27 Nov 2017, 15:37

Transformateur de Saint-Victor

La Préfecture abandonne la tenue de l’enquête publique dans le Sud-Aveyron mais la mobilisation continue... [vidéo]

La nouvelle est tombée mercredi : après deux tentatives infructueuses d’acheminer ses commissaires enquêteurs vers les mairies concernées par le projet de méga-transformateur, la Préfecture de l’Aveyron jette l’éponge. La mobilisation des habitants, les blocages des bâtiments communaux à grand renfort de tracteurs et de bottes de paille ont porté leurs fruits. Les autorités ont annulé les trois dernières dates qu’elles avaient prévu dans le secteur. Il n’y aura donc jamais d’enquête d’utilité publique au pays des Raspes du Tarn. L’annonce, un brin sidérante, n’était pourtant pas si inattendue. Cet été déjà, les opposants gonflés à bloc promettaient, face à l’enquête, de faire « mieux qu’à Plogoff ».

... https://lundi.am/Transformateur-de-Saint-Victor
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 30 Nov 2017, 15:48

Reportage de France 3 Millau sur le blocage de la venue des enquêteurs dans le cadre du projet contesté de méga transformateur RTE sur des terres agricoles dans le sud Aveyron

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 02 Déc 2017, 13:00

Amassada - Le 2 décembre, Toutes et tous dégageons RTE !

NON AU TRANSFO AUX MILLE ÉOLIENNES

En 2010, les habitants de Saint-Victor-et-Melvieu découvrent l’existence d’un projet de « transformateur Sud-Aveyron » sur leur commune. Ils apprennent alors que RTE (Réseau de Transport de l’Electricité) convoite pour cette infrastructure 10 hectares de terres agricoles. Depuis ce jour, « Plateau Survolté » (association des habitants) n’a de cesse d’attaquer le dossier, tandis que les agriculteurs refusent de vendre leurs terrains. L’équipe municipale élue en 2014 s’est toujours positionnée contre le projet, Enfin, ces trois dernières années, la lutte a connu une accélération : après la construction de l’Amassada - une cabane en lieu et place du transformateur - le tournage d’un film, de nombreuses manifestations et rencontres, après un achat des terrains en indivision, trois fêtes du vent, voici que l’enquête publique qui vient de démarrer est aussitôt bloquée.

Le 7 novembre, deuxième jour de cette pseudo-consultation, le commissaire enquêteur a en effet dû tourner les talons face à la détermination des opposants. Ce fut un moment de belle intensité où tracteurs, brebis, bottes de pailles, chants, vin chaud, et 200 personnes ont eu raison du commissaire et de ses sbires. Sa deuxième venue, le 16 novembre, fut bloquée avec le même enthousiasme. Que les représentants et experts de RTE, promoteurs et autres ingénieurs, prennent acte du refus des habitants. Nous n’acceptons plus leur mépris, leurs mensonges et leur arrogance.

Suite à l’enquête, les procédures d’expropriations risquent de commencer rapidement, précédant l’arrivée des bulldozers. Nous appelons donc toutes les personnes, collectifs, associations et groupes rencontrés à l’Amassada ou ailleurs, indivisibles « propriétaires » d’un petit bout de terre convoité, toutes celles et ceux soucieux de ne pas concéder aux prédateurs les lieux où ils et elles habitent, à nous rejoindre le samedi 2 décembre. Cette grande journée de mobilisation contre RTE et pour que continue de vivre le hameau libre de l’Amassada débutera dès 9 heures avec le « pot de départ » du commissaire enquêteur. Ce sera la deuxième et dernière fois qu’il tentera de s’approcher de la mairie de Saint-Victor. Puis s’ensuivra à 15h à Saint-Affrique une marche contre RTE.

Nous ne voulons pas de ce transfo, ni du millier d’éoliennes industrielles et des lignes THT qui saccageront toute la région. Qu’ils dégagent ! La pilule du « renouvelable » et du « développement durable » ne passe plus. Que ce soit ici des aérogénérateurs, là-bas une centrale à biomasse ou encore des panneaux photovoltaïques, il ne s’agit que de pillage des ressources et d’une course effrénée aux crédits carbones.

Marchons ensemble pour exprimer notre refus de cette « écologie » hors-sol plus connue sous le doux nom de « transition énergétique ». Marchons contre ces gestionnaires de la nature et ces grands groupes financiers qui prétendent nous gouverner à grand coup de peinture verte. Leur intention affichée de « sauver la planète » n’est qu’un pas de plus pour sauver leur économie. Marchons pour exprimer notre solidarité avec celles et ceux qui ailleurs luttent aussi contre l’aménagement du territoire et de nos vies. Enfin, buvons, mangeons et dansons le soir à Saint-Victor. La salle des fêtes du village nous attend. Ici aussi nous avons choisi de « résister dans la convivialité ».

Samedi 2 décembre Toutes et tous dégageons RTE

L’Amassada


grande marche contre RTE l'après-midi départ devant La Poste à 15h ; rassemblement suivi d'un repas/concert à la salle des fêtes de St Victor et Melvieu.

https://zad.nadir.org/spip.php?article4898
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 26 Déc 2017, 18:29

Blocage du chantier éolien de Crassous - bientot une semaine sans travaux

Depuis mardi dernier, nous avons organisé le blocage du chantier de Crassous, sur les hauteurs de Saint Affrique. C’est un paysage de désoltation que nous avons découvert, prémice de ce qui pourrait advenir de nos forêts et de nos terres si nous laissons les promoteurs éoliens agir. Par ce blocage, nous avons montré notre détermination à resister au saccage organisé pour des interêts privés.

Nous appelons à poursuivre cette action pour la semaine à venir. Rendez-vous à 8h au dolmen de Crassous, pour aller vérifier ensemble que les salariés des BTP ont pris, grace à nous, des vacances anticipées aux frais des promoteurs !

SOYONS VIGILANTS ! Ils peuvent revenir à tout moment... Un mail circulera rapidemment en ce cas.

Retrouvons nous samedi 24 à l’Amassada à 14h30 pour préparer un menu du réveillon à tous les aménageurs, et préparer le programme des vacances.

Vendredi soir fut riche d’échanges, avec un retour sur les 15 ans de lutte contre ce projet. L’ensemble des recours légaux ayant été tentés pour les bloquer en amont, il s’agit maintenant de les empécher d’avancer. Toutes les personnes désireuses d’apporter leur soutien peuvent nous le signaler par mail : amassada@riseup.net

Nous cherchons 1 ou 2 caravanes pour organiser un espace info sur place, au chaud et avec thé et café. Merci de nous informer par mail si vous voulez en mettre une à disposition.

Des photos du blocage de mardi dernier sont sur le blog : douze.noblogs.org

La lutte continue et s’amplifie, pas res nos arresta !

le 28 décembre au matin (10h), balade archéologique sur le site.

https://zad.nadir.org/spip.php?article4968
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 01 Jan 2018, 18:01

Amassada : news et rendez-vous

Bonjour à toutes et tous,

en cette fin d’année, où la neige n’a pas encore blanchi nos montagnes, nous avons tenu la dernière réunion de l’Amassada.

Les travaux à Crassous n’ont toujours pas repris, nous serons vigilants cette semaine même si cela semble improbable. Nous appelons de nouveau à se retrouver le mardi 2 janvier à 8h pour ne pas les laisser reprendre les travaux. Rendez-vous devant le dolmen de Crassous.

Pour finir cette année, nous vous proposons une balade archéologique le jeudi 28 décembre, rendez-vous au dolmen à 10h. Ce sera l’occasion de marcher sur les pas de ceux qui ont vécu ici avant nous et de se plonger dans l’histoire passionnante que nous racontent les vestiges de ce site magnifique.

Nous ne perdons pas de vu non plus l’imminence de la reconnaissance d’utilité publique du méga-transformateur de Saint Victor, et des procédures d’expropriation et d’expulsion qui en découleront. Nous appelons dès à présent celles et ceux qui désirent s’organiser pour défendre la plaine à se retrouver le samedi 20 janvier à 14h30 à l’Amassada. Nous consacrerons cette réunion exclusivement à l’organisation de nos actions en cas de tentatives d’expulsion et de destruction du hameau de l’Amassada. Venez nombreux(es), afin de pouvoir faire circuler ces informations dans tous les comités qui nous soutiennent !

Une enquête publique est lancée sur les villages de Fondamente et Ceilhes-Roquezelle pour l’installation d’un nouveau parc éolien ("Canari") ; nous vous tiendrons informé de la suite des évènements.

Bonna annada !


AGENDA :
- mardi 2 janvier, 8h au dolmen de Crassous, blocage du chantier
- samedi 6 janvier, 14h30 à l’amassada, réunion hebdomadaire de la lutte
- samedi 20 janvier, 14h30 à l’Amassada, organisation des actions en cas de tentative d’expulsion du hameau de l’Amassada.

Contact : amassada@riseup.net et retrouvez toute l’actualité de l’Amassada sur douze.noblogs.org

https://zad.nadir.org/spip.php?article4983
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 11 Jan 2018, 16:29

Communiqué de l’amassada depuis le chantier bloqué des éoliennes de Crassous.

Le 8 janvier 2018, à Crassous en Aveyron.

Au cours de cette semaine, onze personnes ont été convoqué à la gendarmerie. Ces convocations constituent pour nous une tentative d’intimidation et de division d’un mouvement qui est amorcé ici et ailleurs contre l’invasion éolienne et le méga transformateur. Nous dénonçons cette manœuvre policière qui cherche à individualiser des gestes de résistance décidés collectivement.

L’Amassada est une assemblée de collectifs et de personnes, c’est un des point d’appui contre les éoliennes à Crassous. Elle incarne l’idée de se réunir pour trouver ensemble des manières enthousiasmantes de lutter, produire, construire, se réunir,... autrement. C’est pourquoi les personnes convoquées ne se rendront pas au poste ni aujourd’hui ni dans les jours à venir.

La tentative de criminalisation des luttes et des personnes qui y participent n’est pas une nouveauté. Nous préférons nous exprimer ici à Crassous, et dans les médias pour informer les gens et les inviter à nous rejoindre ou à agir chez elles.

Nous sommes des personnes vivant dans la région qui avons différentes manières de concevoir les actions à mener, mais nous agissons ensemble car elles disent toutes un non ferme au transformateur et aux éoliennes. Cette hétérogénéité fait notre force et nous y tenons beaucoup.

Il y a une évidence à lutter contre les éoliennes quand on comprend les intérêts défendus par leur promoteurs, et autres aménageurs sans scrupules et appuyés par une justice complice. Ici à Crassous, nous dénonçons un montage financier entre Futurem le groupe d’investissement, sa filiale Téolia et une micro société Cesou représentée par une boîte à lettres à côté de centaines d’autres à Montpellier.

Le gouvernement Macron lui même nous annonce qu’il « ne peut pas remplacer le nucléaire par les énergies renouvelables ». Enfin ! Le masque de la dite transition énergétique tombe. Les éoliennes ne sont qu’une manne financière verte parmi d’autres.

Il est évident de lutter contre les éoliennes quand on connaît leur mode de production : mines à ciel ouvert, exploitation humaine, crise sanitaire et désastre écologique dans les pays « en voie de développement ». Une fois de plus nous nous sentons légitimes quand on voit la forêt détruite à Crassous. Nous bloquons donc le bétonnage massif de terres agricoles et sauvages.

Ce qui se passe ici, c’est que nous ne voulons pas de compromis : nous avons dit non à l’enquête publique, non au transfo, et non aux éoliennes.

Nous bloquerons le chantier de Crassous tant qu’il le faudra. Pour que Crassous ne devienne pas Crassou.

Pour plus d’infos : douze.noblogs.org Ecrire à amassada@riseup.net


https://zad.nadir.org/spip.php?article5010


Début de travaux sous protection policière sur le parc éolien aveyronnais
Retour sur la journée du mardi 9 janvier 2018

Une rude journée de passée, deux pelleteuses et une broyeuse ont travaillé toute la journée sur le site de la première éolienne. Entre 80 et 100 gendarmes verrouillent le site, une partie en battle-dress quadrillent les bois. Un arrêté de la mairie interdit tout stationnement sur les routes qui entourent le chantier.

Le TGI de Rodez a pris une décision interdisant la pénétration d’un vaste périmètre (même pour les propriétaires des terrains qui se sont vu refuser l’accès et à qui on a dit qu’il devaient s’adresser au TGI). La violation de ce périmètre devient en soi un délit. Les journalistes de france 3 ont été contrôlés, la gendarmerie tentant même d’essayer de leur soutirer leur sources...

Mieux qu’à Flavin plusieurs barrages de contrôles routiers répétitifs jalonnent les routes de Saint Affrique à Nogayrolle et pour ceux qui vivent et travaillent dans les fermes environnantes jusqu’à 8 contrôles dans la même journée ont été relevé.

Malgré cela une douzaine de personnes ont réussi à parvenir sur le cœur du chantier et à déployer une banderole durant deux minutes avant de se replier.

Demain, mercredi 10 janvier, retrouvons nous à 13H30 place Foch à Saint Affrique pour se rendre sur le chantier tous ensembles.

Dans les jours qui viennent différentes actions seront menées soyez attentifs à vos courriels.

Honte aux entreprises et collectivités qui collaborent avec les promoteurs et destructeurs de notre territoire : l’entreprise Arles de Saint Rome de Tarn, le Maire de Saint Affrique Alain Fauconnier, la préfecture de l’Aveyron, le juge du TGI, Le Domaine de Nogayrolle...

Résistances et sabotages pour reprendre le slogan de Notre Dame des Landes !

Pas res nos aresta !


https://zad.nadir.org/spip.php?article5013
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23988
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités