ZAD l’Amassada en Aveyron

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 23 Oct 2015, 17:14

Dimanche 25 octobre 2015

Castagnada contre la Zone Industrielle de l’Électricité

Pendant la castagnada un broyeur et un pressoir seront également à disposition à l’Amassada pour faire du jus (pommes, poires, etc.). Pour ceux qui le souhaitent, pensés à apporter vos fruits, vos bouteilles et vos bouchons.

Image

http://douze.noblogs.org/post/2015/10/1 ... ectricite/



Vendredi 30 octobre

Réunion publique

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede digger » 30 Oct 2015, 13:11

Devenez l’un des heureux propriétaires de l’Amassada !

Nous lançons aujourd’hui une opération d’acquisition collective des 2.000 mètres carrés de terre autour de l’Amassada, sur le site de la Plaine à Saint-Victor-et-Melvieu. Il s’agit d’une parcelle située sur le site convoité par RTE pour implanter son méga-transformateur de sept hectares. Comme ce fut le cas lors de la lutte du Larzac, l’objectif est d’être le plus nombreux à s’engager dans la défense de cet endroit, au côté des habitants qui résistent. Cet achat se fera en indivision, chacun pouvant devenir acquéreur pour une somme modique (une dizaine d’euros). Plus nous serons nombreux, plus nous compliquerons la tâche aux promoteurs ! Car ils devront alors non pas exproprier deux propriétaires isolés, mais faire ces démarches pour toutes les personnes ayant acheté.
Par cet achat collectif, nous exprimons notre solidarité envers les agriculteurs qui refusent de vendre : nous ne les laissons seuls ni face aux pressions de RTE, ni face aux menaces de la préfecture, ni face aux procédures d’expropriation qui risquent de poindre dès le début de l’enquête d’utilité publique.

En lançant cet appel à travers la France, nous affirmons une fois encore que le méga-transformateur de Saint-Victor-et-Melvieu n’est pas seulement une menace pour le village et la commune, mais pour toute une région. Et qu’il nous incombe donc à tous de nous y opposer.

Nous comptons sur vous.

Comme vous allez le voir dans les documents joints, l’enquête d’utilité publique est imminente. Le temps presse, et face à l’urgence, nous vous demandons d’être très réactifs pour renvoyer les documents permettant cette acquisition.
Nous avions déjà recueilli de nombreuses promesses d’achat lors de la « fête du vent » et nous sommes sûrs que vous serez nombreux à répondre à cet appel. Par avance merci.
Par ailleurs, nous demandons à tous ceux qui le peuvent de relayer cet appel dans leurs réseaux.

Pas res nos arresta !
l’Amassada

****

Pour participer au projet d’achat, nous vous prions de bien vouloir suivre les démarches décrites ci-dessous.
1. Remplir la fiche d’état civil en annexe. http://douze.noblogs.org/files/2015/10/doc-achat-saint-vic-2.odt
2. Fournir une photocopie d’une pièce d’identité (des deux côtés pour la carte d’identité)
3. Renvoyer le tout dans les plus brefs délais à l’adresse suivante : Association Résonance, 44 rue des Tendes, 12400 Saint-Affrique (Attention les courriers réceptionnés après le mardi 10 novembre ne seront pas validés)

L’imminence de l’enquête d’utilité publique nous oblige à réaliser ces démarches au plus vite.
Dans un second temps (début décembre), vous recevrez un courrier de l’office notarial qu’il vous faudra remplir dans des délais également très brefs en fournissant une procuration dont la signature devra être légalisée en mairie, ainsi qu’un chèque du montant précisé à ce moment-là (tout le monde devra finalement s’acquitter d’une somme identique qui n’excédera dix euros).

Merci à vous tous pour votre participation.


http://douze.noblogs.org/post/2015/10/29/devenez-lun-des-heureux-proprietaires-de-lamassada/
digger
 
Messages: 1970
Enregistré le: 03 Juil 2011, 07:02

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 30 Déc 2015, 15:05

Premier de l’an à l’Amassada

Pour fêter le premier anniversaire de la cabane et la Saint-Sylvestre, nombre de participants à la lutte contre le transfo aux mille éoliennes ont l’envie de se retrouver le 31 décembre à l’Amassada. L’invitation est assez spontanée, sans grande organisation préalable, mais l’envie est là de franchir ensemble le cap de la nouvelle année. Nous nous donnons donc rendez-vous dès 14 heures pour préparer le réveillon (ceux qui ont déjà prévu quelque chose le soir peuvent donc passer dans l’après-midi), pour au soir tombé chanter autour d’un banquet dans une ambiance rustique mais chaleureuse. Un plat principal est assuré, mais il est nécessaire que chaque convive apporte sa participation à la soirée. Entrées et desserts sont les bienvenus, et bien évidemment de quoi s’abreuver. Nous invitons les musiciens à venir munis de leurs instruments !

http://douze.noblogs.org/post/2015/12/2 ... lamassada/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 25 Avr 2016, 10:05

à viols le fort (34) mardi 26 avril 2016

Soirée projection au Chapiteau « Qui récolte le vent, sème la tempête »

Suivie d'une rencontre avec des membres des Scotcheuses et de l'Amassada, zone à défendre de St Victor et Melvieux (Aveyron).

Entrée à prix libre en soutien à l'Amassada. Restauration et bar sur place.

19h : "No Ouestern" des Scotcheuses, collectif de cinéma artisanal (super 8, 27 min, 2015)
Deux auto-stoppeuses et une chambre à air de tracteur débarquent sur une terre libérée.
On dirait la ZAD de Notre-Dame des Landes mais ça pourrait être ailleurs.
On dirait que ça se passe maintenant, mais il y a comme des accents post-apocalyptiques...
ou pré-capitalistes ?
On dirait un western mais où les filles sont pas passives et les gars sont pas des machos finis.

21h : "Istmeño, le vent de la révolte", un documentaire d'Alessi Dell'Umbria (1h55, 2014)
Mexique, Isthme de Tehuantepec, les communautés indigènes sont bouleversées et malmenées par l'industrialisation de parcs éoliens. Sur place, les populations se mobilisent pour la défense de leur territoire, pour préserver leurs modes de vie. Au travers de la rencontre avec des personnages impliqués dans le conflit, pêcheurs, paysans, croquis d'une situation qui pointe les dérives des accords de Kyoto.

http://montpellier.demosphere.eu/rv/4977
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 27 Aoû 2016, 12:07

Une semaine sous le vent

du 27 aout au 2 septembre nous vous invitons à une semaine de chantier discution projection bonne bouffe et concerts...

Image

Image

Après la Fête du vent en fin d’été 2015, l’Amassada réitère en proposant une semaine entière de chantiers, discussions, présentations, projections, concerts, et improvisations ! Donner le temps à l’échange des idées, à la rencontre et à la participation, la Semaine du vent c’est un camp qui s’installe à Saint-Victor-et-Melvieu (12), sur la plaine convoitée par RTE (Réseaux de Transport d’Électricité) pour vivre, là où ils veulent couler du béton et tisser des toiles à haute tension. Un moment pour affûter ses outils avant l’arrivée prochaine de l’enquête d’utilité publique dont on sait déjà les dés faussés.

Depuis six ans ce sont les personnes de l’association Plateau Survolté, les personnes directement impactées par les installations électriques ou encore des opposantEs venus des territoires voisins, appuyés par la municipalité élue entre autres pour son opposition au transformateur, qui petit à petit se rassemblent, informent, et mettent en place des actions pour barrer la route aux industriels du vent.

Sur la commune de Saint-Victor-et-Melvieu, non loin de Saint-Affrique, en Aveyron, une cabane s’est installée il y a maintenant un an et demi. Cette cabane c’est l’Amassada, « Assemblée » en occitan. Elle est née d’une force collective rassemblée autour du refus d’abandonner un territoire à l’industrie de la production énergétique. En effet, depuis une dizaine d’années un projet porté par RTE (Réseaux de Transport d’Électricité), le géant qui gère les installations électriques en France, convoite sept hectares de terres aux abords du petit village de St Victor. Il s’agit d’un méga transformateur électrique. Cette énorme installation vise à raccorder toute la production électrique éolienne de cette zone Tarn, Aveyron, Hérault, l’une des plus touchée de France. Comme l’énergie ne se stocke pas, il est important de pouvoir la distribuer immédiatement, en allant loin, en étendant les marchés jusqu’aux portes de l’Europe au nord et au sud, via de grandes lignes à Très Haute Tension. Pour envoyer l’énergie loin, il faut augmenter son voltage, voilà la fonction de ce transformateur. Il constitue ainsi un point névralgique de cette zone industrielle de l’électricité qui est en construction.

Les éoliennes industrielles se multiplient sur les crêtes de nos vallons, dans les plaines, sur les côtes, à la vitesse d’un marché financier qui s’emballe. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, c’est encore l’un des énormes mensonges verts de ces dernières années. Parce qu’elles ne remettent pas du tout en cause la production nucléaire (elles en dépendent !) ; parce qu’elles multiplient encore les infrastructures terriblement nocives pour l’homme et la nature (lignes THT, déforestation, pistes d’acheminement, danger pour les oiseaux,…) ; parce qu’elles permettent aux plus grands pollueurs de la planète de polluer plus via les crédits carbone et d’en tirer des bénéfices colossaux grâce aux investissements subventionnés par l’argent public ; parce qu’en dessous de chacune il y a mille tonnes de béton coulé et qu’on ne se soucie guère de la chaine de production désastreuse pour l’environnement qui se situe en amont de cette hélice dont on voudrait nous vanter la poésie ; parce qu’on ne peut bien souvent que constater l’ampleur des dégâts de ces projets industriels imposés aux gens par une technocratie protégée dans une tour d’ivoire, il est tant d’installer des points de résistance, ici comme ailleurs.

Un an après la fête du vent l’Amassada s’apprête à nouveau à se faire belle pour fêter l’indivision ! L’éolienne industrielle ne sert pas à allumer l’ampoule de Michel qui habite dessous. _ Elle n’est qu’un nouveau visage d’un système pensant chaque espace, chaque élément comme un marché potentiel.
Une brochure de l’Amassada sur les éoliennes industrielles est disponible ici : https://douze.noblogs.org/post/2015/07/ ... strielles/
Le site de l’Amassada sur lequel retrouver toutes les informations : douze.noblogs.org Vous trouverez le programme ci-joint et sur le site internet, à bientôt les cheveux au vent ! Pas res nos aresta.

Et voilà des terres agricoles qui seront d’autant plus difficile à broyer par RTE. En plus d’une fête(le samedi 27 aout) nous vous invitons à venir construire une nouvelle batisse encore plus solide que la précédente.
Celle-ci acceuillera un dortoire afin de loger toutes celles et ceux qui viendront donner de la voix contre l’enquète publique annoncée pour cet automne. Cette enquète prétend permettre au public d’exprimer son opinion. Or à St Victor nous la connaisson déjà : la municipalité a été élue pour son opposition au projet. L’enquète public n’est jamais qu’une étape de plus dans la réalisation du méga transformateur (maillon indispensable à l’installation de milliers d’éolienne industrielle dans le sud ouest de la France).
Et nous le réaffirmons ici : LE TRANSFO NE SE FERA PAS !!!
Nous lançons d’ores et déjà un appel à organiser près de chez vous soirées, cantines de soutient, collectes de matériel (voir liste ci-dessous) et tout ce qui vous semble utile pour soutenir la lutte de ce méga transfo qui grace à tous-tes NE SE FERA PAS !!!!!!!

Pour cette super semaine de lutte et construction festive on a besoin :
- outillage plutôt non électrique
- argile en bonne quantitée (enduits)
- pompe à eau capacitée 20m de profondeur à preter ou tonne à eau
- remorque pouvant porter une tonne à eau
- goutières
- isolations
- vis, clou, bois divers et varié, equerres et tous ce qui vous semble necessaire pour embellir l’ammassada. Et pour tout ce qui n’est pas chantier si vous avez des idées ou envies pour des intervenants, des groupes de musiques ou encore des équipes cuisines nous sommes preneur et content de vous accueillir !!!!! Pour tous ça merci de nous tenir au jus le plus rapidement possible en nous écrivant sur cette adresse afin de caller au plus vite le programme.

POur terminer les dates à venir sont :

le 29 juillet à St Victor et Melvieux au stade de foot ou si il pleut à la salle des fête de Melvieux Repas annuel de L’association Plateau Survolté 19H menu gastronomique vin compris 14euros.REPAS SOUS LES ETOILES !

et prochaine grosse réunion de préparation du chantier de fin aout à l’amassada le 30 juillet mais on sera aussi là tous les samedis après midi de l’été.

à bientot dans la joie ! à saint victor jusqu’a la victoire !!!

https://zad.nadir.org/spip.php?article3938
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 03 Oct 2016, 11:28

Trancher le filet-réseau : sur la lutte contre les éoliennes dans le sud Aveyron

Depuis deux ans, sur le lieu-dit La Plaine, à Saint Victor, dans le sud Aveyron, la lutte s’intensifie contre un projet RTE de méga-transformateur de 7 hectares qui pourrait potentiellement recevoir et redistribuer dans le réseau électrique l’énergie produite par 700 à 1000 futures éoliennes. Ce qui ferait de la région la « zone industrielle éolienne » dont rêvent les promoteurs et qui s’implante déjà petit à petit. Bien des crêtes sont déjà criblées de ces machines.
Tout un petit monde s’est donc donné rendez-vous là pour construire une cabane, l’Amassada ou assemblée en occitan, et bientôt une maison en ballots de paille afin de densifier les lieux et de saborder la venue prochaine de l’enquête publique, cette mascarade. La construction de l’Amassada à cet endroit, au carrefour des infrastructures électriques est stratégique, car cela empêche la construction d’un nouveau nœud du réseau sur un des axes majeurs nord-sud du transport d’électricité. Ce lieu est stratégique pour nous aussi. Même plus, il est devenu vital. Les rencontres, les journées passées à construire, à échanger des techniques, des idées, à fêter ensemble, les actions menées, c’est tout ça qui donne la consistance de cette cabane, une cabane qui contient pour ainsi dire le monde entier. Ce que nous avons appris ensemble depuis deux ans révèle que les réseaux d’infrastructures énergétiques sont des lignes névralgiques de l’économie mais que, comme tout réseau, elles ont leurs points faibles, qui résident justement à leur point d’interconnexion. Au point où elles s’inscrivent violemment dans le sol, au point où elles occupent le territoire (comme par exemple pour un transformateur, des pylônes, ou des aérogénérateurs).

... https://lundi.am/Trancher-le-filet-reseau
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 22 Déc 2016, 16:50

Forest (Be) jeudi 22 décembre 2016

Projection de "Pas des nos arresta" - La lutte contre le transformateur et les éoliennes en Aveyron

à 19h30, Librairie Par Chemins - 116 rue Berthelot Forest 1190

Des amis aveyronnais seront de passage à la librairie ce jeudi 22 décembre à 19h30 pour nous présenter le film "Pas des nos arresta" qui revient sur la lutte contre le transformateur à Saint Victor en Aveyron.

Au plaisir de vous y voir...

Synopsis:

A l'ère de la transition énergétique pour la soit-disant croissance verte, RTE tente de s'approprier les terres de deux jeunes agriculteurs, à Saint-Victor dans le Sud-Aveyron, pour implanter un transformateur électrique de sept hectares. Ce transformateur redistribuerait sur le réseau international du commerce de l'énergie, la production de 1000 éoliennes en constructions sur les crêtes de la région.

Alors que la municipalité de Saint-Victor et la majorité des habitants sont contre le projet ; les machines invasives de RTE et des promoteurs avancent, appuyés par les services de l'État.

Au premier jour de l'hiver 2014, une cabane nommée l'Amassada se dresse sur les terres convoitées. Les rencontres, les liens, les résistances s'étendent et s'intensifent.

Nous sommes au futur, voici les éléments qui se défendent aujourd'hui.

"Les anciens disent que sur cette montagne, le Merdélou, on venait chercher l'ail des ours, que les sources d'eau y abondent, que c'est une montagne magique... Maintenant une pauvre pancarte en bois indique « parc éolien 4 km » sans doute pour la poignée de touristes hypothétique.
Où trouver les mots pour dire ce qui se passe ici. On dit que lorsqu'on perd la chair d'un monde, on perd aussi la capacité du langage."

https://bxl.demosphere.eu/rv/11037
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 21 Jan 2017, 12:05

Grande manifestation contre le transfo aux 1000 éoliennes et l'aménagement industriel de nos territoires !

Ce samedi 21 janvier 2017 à Rodez

Nous ne laisserons pas s'installer le méga transformateur de Saint-Victor et Melvieu (12), qui détruirait 6 hectares de terres agricoles, qui densifierait le réseau de lignes T.H.T., et enfin qui permettrait l'implantation de 700 à 1000 éoliennes dans la région. Rendez-vous le 21 janvier à Rodez.

NOUS NE DEFENDONS PAS LA NATURE, NOUS SOMMES LA NATURE QUI SE DEFEND.

Parce que nous faisons partie du territoire que nous habitons, nous ne le laisserons pas géré par de lointains technocrates avides de profits oxygénés.

Qu'ils vendent les vents, c'est la tempête qu'ils récolteront.

« L'aménagement du territoire » c'est l'aménagement de nos vies. Le bétonnage à marche forcée au cœur de nos campagnes arrache les populations à leurs histoires communes, à leurs pratiques, les déracine de leurs terres, de leurs villages... C'est une logique qui tend à rentabiliser chaque espace, jusqu'à l'air qui nous entoure.

Ni transfo, ni T.H.T., ni éoliennes industrielles, ni ici, ni ailleurs !

Ils bétonnent la nature, ramenons de la terre pour ensevelir leurs projets.

Le samedi 21 janvier 2017 à partir de 14h au Foirail à Rodez, accompagné-e-s de la fanfare du F.I.F.

Terres, feuilles, ballots, pour leur montrer qu'on est "des-terres" !!!


Image

https://douze.noblogs.org/post/2016/12/ ... rritoires/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 24 Jan 2017, 11:35

Rodez : compte-rendu de la grande manifestation contre le transformateur éolien de Saint-Victor

Samedi 21 janvier à Rodez, 500 manifestant-es se sont opposé-es au projet de méga transformateur sur le plateau de Saint-Victor (Aveyron). Les CRS ont fait usage de gaz lacrymogène et une personne a été interpellée.

500 manifestant-e-s à Rodez ce samedi 21 Janvier rassemblé-e-s pour dénoncer le mégatransfo au mille éoliennes en projets sur le plateau de St Victor. En fanfare nous avons déambulé dans les rues de la capitale aveyronnaise.

Pendus au bout d’un pylône THT

En tete de cortège une pinata géante représentant les pylônes THT où y était pendu Fauconnier, Marc et Bové (respectivement président PS du Parc Naturel et Régional des grands causses, sénateur LR et eurodéputé EELV) qui le mois précédent sont allés défendre le projet au ministère de l’environnement.

Suivait de près un train de caddies transportant la terre, les feuilles et les branchages à déverser sur le parvis de la préfecture.

Au cour de la manifestation les locaux de EDF dans le centre ville sont repeints d’affiches aux couleurs de la lutte contre le transfo. Au même moment retentissent les fameux chants guerrier de l’Amassada :

«
RTE DEGAGE DE NOTRE PAYSAGE, TES PYLONES ET TES CREDITS CARBONNE SERONT BALAYE DE NOS CONTREES.....ALLEZ ALLEZ ALLEZ....

Un peu plus tard, face à la mairie, plusieurs prises de parole ont lieu. Un élu de l’Ariège vante la résistance de là-bas qui à ce jour lui permet d’annoncer en souriant qu’il n y a toujours pas d’éolienne dans son département. L’association TNE Occitanie Environnement nouvellement crée regroupant l’ensemble des associations qui luttent contre l’éolien en Occitanie présente ses actions.

Une centaine de mètres plus loin nous arrivons à la préfecture ou sont déversés les éléments de la nature amenés afin d’enterrer tous leur funestes projets d’industrialisation de notre région.

Mouvement de panique chez les forces de l’ordre

Les forces de l’ordre dans un mouvement de panique incompréhensible gazent les personnes les plus proches de l’entrée de la préfectures, enfants compris, qui venaient tout juste de briser les pinatas. Ne nous laissant pas déborder par les uniformes, un texte de l’Amassada est lu à plusieurs voix. Nous profitons de l’occasion pour célébrer les deux ans de l’Amassada en partageant le champagne et un magnifique gâteau ressemblant en tout point à notre cabanette.

La manifestation se termine tranquillement chacun, chacun-e regagnant ses pénates et ce n’est que dans la soirée que nous apprenons que l’un d’entre nous a été interpellé par la police ruthénoise en dehors du cortège pour des raisons liées à la manifestation.

Ce matin un rassemblement à eu lieu devant le commissariat de rodez, notre ami y était toujours entendu a priori pour des lancés de feuilles (d’arbres) sur agent... ???? Sans doute se couvrent-ils de leur ridicule mouvement de panique par un non moins ridicule chef d’inculpation.

Pas res nos Arresta !

L’Amassada.


https://iaata.info/Rodez-compte-rendu-d ... -1824.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 29 Jan 2017, 13:12

Éolien industriel : un vent frondeur souffle sur l’Aveyron

Le 21 janvier dernier, une constellation d’associations a manifesté à Rodez, dans l’Aveyron, son opposition aux multiples projets d’éolien industriel prévus dans la Région.

Sourires, fanfare, chansons : l’ambiance est chaleureuse, sous un doux soleil d’hiver, ce 21 janvier 2017 dans le chef-lieu du Rouergue. Au beau milieu de passants affairés pendant les soldes dans les magasins huppés du cœur bourgeois de Rodez, c’est un cortège relativement imposant et bigarré qui s’élance. Venus de toute la région Occitanie, Hérault, Tarn, Aveyron, mais aussi de l’Aude et l’Ariège, ils ont un mot d’ordre commun : « Non à l’éolien industriel ».

... https://reporterre.net/Eolien-industrie ... -l-Aveyron
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 14 Fév 2017, 13:14

Texte lu à la manifestation du 21 janvier, par le collectif de l’Amassada

Voilà 2 ans, presque jour pour jour, que nous sabrions le champagne sous la neige à La Plaine pour célébrer la naissance et la construction de l’Amassada sur les terres convoitées par RTE. L’Amassada cela signifie « l’assemblée » en Occitan, mais au-delà de ce simple mot c’est aussi un point central et hautement stratégique qui nous permet de bloquer tout un tas de projets éoliens ; et c’est surtout une façon au quotidien de se tenir ensemble coûte que coûte, une manière de se rapporter à la lutte contre la mise sous contrainte de nos existences, contre la mise en coupe réglée des territoires.

Ces territoires les aménageurs, les investisseurs, et un grand nombre d’élus les ont cru dociles, malléables et soumis. Bien sûr il se trompent (comme toujours a-t-on envie de dire) ! Et nous ferons tout pour continuer de leur donner tort ! Il suffit de regarder le nombre que nous sommes aujourd’hui…

Qu’ils le veuillent ou non, nous habitons ces lieux, ces endroits, ces collines, ces plateaux, ces hameaux, ces villages qui nous sont chers. Et pour nous habiter ça n’est pas peu dire. Ça n’est pas une petite affaire individuelle qui s’accommode de tristes spéculations économiques.

Habiter c’est faire corps avec ce qui nous entoure, et c’est pour ça que s’attaquer à notre milieu, c’est s’attaquer à nos vie ; couler un plot de béton dans un champ c’est nous mettre un parpaing à la place du cerveau. Et ça il n’en est pas question !

Habiter ce n’est pas seulement se souvenir des croquants qui se révoltent à Villefranche de Rouergue, des mineurs de Decazeville, des gantiers en grève de Millau et de tous ceux qui ont eu le courage de résister et de défendre leur forme de vie ; habiter c’est aussi construire des liens avec d’autres territoires en luttes.

Nous profitons de ce moment pour clamer haut et fort notre solidarité avec les insurgés de l’isthme de Tehuantepec au Mexique qui doivent faire face aux promoteurs et aux multinationales, ainsi qu’à leurs milices et autres groupes paramilitaires ; face à un ennemi commun, exprimer notre soutien aux communautés indigènes qui tombent sous les balles pour défendre leur existence.

Nous affirmons que lutter contre un transfo, des éoliennes industrielles ou des lignes THT c’est aussi pour nous lutter au côté de ceux qui résistent et qui vivent depuis maintenant des années à NDDL contre l’aéroport, rejoindre les copains lorsqu’il le faut, malgré la distances ;

lutter ici c’est partager le combat de ceux qui peuplent d’une façon si belle le Val di Susa et qui s’organisent chaque jour pour contrer l’avancée de la ligne Lyon-Turin ;

lutter ici c’est aussi se porter à Bure et faire barrage de nos corps à des ingénieurs qui préparent le cauchemar planétaire pour les dizaines de milliers d’années à venir, à des échelles qui nous échappent, lutter pour faire échec à un complexe éléctro-industriel qui confond les habitants de la Meuse avec des poubelles publiques.

En un mot lutter ici c’est lutter contre des formes de gouvernement dont la vocation est d’étendre leurs solutions hégémoniques et désastreuses à toute la planète, au nom de leur profits et pour notre malheur. C’est lutter contre des gens qui prétendent nous dicter nos comportements, contre des gens qui gouvernent par la peur et font du monde un désert. Ces tristes sires et leur monde techno-économique pose des problèmes dont ils voudraient nous tenir responsables et auxquelles, en plus, il faudrait que nous trouvions des solutions ! Des solutions pour que surtout rien ne change.

Mais face à ce désastre savamment orchestré la seule réponse que nous devons apporter, porter ensemble, c’est une réponse politique au sens le plus riche que ce terme peut avoir. C’est se réapproprier communément, collectivement nos existences sur tous les plans, c’est l’auto-organisation dans les communes, dans les villages. C’est savoir se ressaisir de savoir-faire dont on nous a dépossédé au fil des siècles, se nourrir de coutumes disparues, inventer de nouvelles formes de vie, déserter massivement le désert qu’on nous prépare. C’est ce que nous vivons depuis deux ans à l’Amassada : festoyer, chanter, danser, construire, remporter des victoires.

Car il est clair que nous n’avons plus rien à attendre des gens qui ont systématiquement et ostensiblement étalé leur mépris et leur arrogance à notre égard, nous, habitants qui voyons nos territoire sacrifiés sans vergogne sur l’autel de leurs visées mercantiles.

Qu’il s’agisse d’élus, d’ingénieurs, de promoteurs, d’investisseurs, ou d’aménageurs ils ont largement fait eux-mêmes la démonstration qu’aucune confiance, aucun crédit ne pouvait et ne devait dès lors leur être accordés. Ni au niveau national, ni à une échelle plus locale.

Que ce soit ces derniers mois un gouvernement aux abois, et à sa tête Valls qui fait passer en force une loi scélérate à l’aide du 49.3 au mépris le plus total de la colère qui s’est exprimée dans la rue ; ou que ce soit A. Marc, sénateurs de l’Aveyron (entre autres mandats) qui a fait voter le huis clos lors de la réunion normalement publique de la Communauté de Communes (Des Raspes et de la Vallée de la Muse) qui a délibéré en faveur de l’implantation massive d’éoliennes industrielles dans la région, après avoir dégagé manu militari les habitants venu faire connaître leur opposition.

Bref le mépris qu’ils ont pour nous n’a d’égal que notre colère et notre détermination. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui nous sommes venus déverser la terre souillée de nos sols sacrifiés pour que le Préfet sache bien que nous ne sommes pas dupes. Pour qu’il comprenne qu’aujourd’hui nous sommes venus manifester pacifiquement, mais que si lui et RTE s’entêtent nous reviendrons avec des intentions plus belliqueuses.

Nous savons que l’Enquête Publique annoncée depuis des mois à St Victor n’est qu’un simulacre de participation, une vaste blague. Pour nous cette enquête c’est la première pierre de leur projet, une occasion supplémentaire pour nous jeter leur mépris au visage. C’est pourquoi nous n’y participerons pas ! Nous n’avons que faire de leurs échéances.

Ce qui nous importe c’est de profiter et de maintenir l’élan et la force du nombre que nous sommes aujourd’hui pour nous retrouver les uns les autres, dans les mois qui viennent, et mettre en actes notre refus sur des chantiers, en des points précis du schéma qu’il croient pouvoir nous imposer.

Ne craignons pas de faire comme aujourd’hui des dizaines, voire des centaines de kilomètres pour défier l’isolement de chacun face à l’avancée des différents projets. Ils veulent des infrastructures diffuses et dispersées pour être moins vulnérables à notre opposition, ils veulent miter des pans entiers de nos espaces : il nous faut être l’essaim, la nuée qui sait fondre et frapper par surprise là où cela est nécessaire !

N’hésitons pas à bloquer des camions ou des convois entiers comme cela a été fait il y a plusieurs mois sur l’Escandorgue, soyons prêt à entraver le bon déroulement des travaux comme ce fut le cas en Haute-Durance contre les lignes THT. Allons perturber dès que nous le pouvons les réunions feutrés d’élus sans scrupules qui soldent nos terres au plus offrants, comme nous l’avons fait en septembre dernier, au PNR des Grands Causses en chassant les seigneurs locaux de leurs fauteuil confortables.

Jusque là nous avons agis de façon relativement éparse. Mais aujourd’hui nous sommes là, ensemble, à plusieurs centaines et nous faisons le pari que demain, si nous le décidons, nous remporterons des victoires. Il nous appartient dès maintenant de changer l’hiver en printemps !

Vive l’Amassada !

Vive la lutte !

Pas res nos arresta !


https://douze.noblogs.org/post/2017/01/ ... lamassada/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 25 Avr 2017, 00:10

PAS RES NOS ARRESTA [Documentaire]

Quand RTE tente de s’approprier les terres de jeunes agriculteurs pour implanter un transformateur électrique de sept hectares.

À l’ère de la transition énergétique pour la soi-disant croissance verte, RTE tente de s’approprier les terres de deux jeunes agriculteurs, à Saint-Victor dans le Sud-Aveyron, pour implanter un transformateur électrique de sept hectares.

Ce transformateur redistribuerait sur le réseau international du commerce de l’énergie, la production de 1000 éoliennes en construction sur les crêtes de la région.

Alors que la municipalité de Saint-Victor et la majorité des habitants sont contre le projet ; les machines invasives de RTE et des promoteurs avancent, appuyées par les services de l’État.
Au premier jour de l’hiver 2014, une cabane nommée l’Amassada se dresse sur les terres convoitées. Les rencontres, les liens, les résistances s’étendent et s’intensifient.
Nous sommes au futur, voici les éléments qui se défendent aujourd’hui.

vidéo : https://vimeo.com/207707152
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede Pïérô » 27 Juin 2017, 08:15

Toulouse jeudi 29 juin 2017

Soirée de soutien à l'Amassada

Au local - 36 rue Picquemil. 31300 TOULOUSE

19h/21/ Cantine qui déboîte en soutien.

21h30 Projection de « Par res no arresta », le film de et par l'Amassada sur la lutte contre le méga transfo de Saint Victor, ses 1000 éoliennes industrielles et le monde qui l'accompagne . Suivie d'une discussion

https://toulouse.demosphere.eu/rv/15562
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 28 Juin 2017, 07:31

Marseille jeudi 29 juin 2017

Ciné-club : "Pas res nos arresta"

Le 29 juin à la Dar Lamifa, à partir de 19h30, projection du documentaire de l’Amassada, qui vient présenter son film sur la lutte contre le méga transfo de Saint Victor. L’Amassada, c’est une cabane, construite sur le lieu-même où RTE (réseau de transport d’électricité, filiale d’EDF) envisage de construire un méga-transfo.


Image

Pour le dernier ciné-club de la saison une à la Dar Lamifa, nous continuons notre exploration de films/documentaires indépendants qui fabriquent des récits singuliers, personnels ou politiques de nos rues, de nos vies, du monde qui nous entoure.

Alors, cette fois, l’Amassada vient présenter son film sur la lutte contre le méga transfo de Saint Victor. L’Amassada, c’est une cabane, construite sur le lieu-même où RTE (réseau de transport d’électricité, filiale d’EDF) envisage de construire un méga-transfo.

http://mars-infos.org/cine-club-pas-res ... resta-2462
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: ZAD l’Amassada en Aveyron

Messagede bipbip » 17 Aoû 2017, 16:18

Fête du Vent #3 Saint-Victor (12) 18-27 août 2017

Venez à la troisième fête du Vent contre RTE et son méga transfo aux mille éoliennes à l’Amassada (Saint Victor, sud Aveyron)

Image

LA FÊTE DU VENT # 3 18 > 27 AOÛT 2017

10 jours
Pour se rencontrer
Pour bâtir le village de l’Amassada
Pour en faire un bastion contre le transfo, 
ses bulldozers, sa propagande et son enquête publique
Pour redonner du sens aux mots et aux gestes
Pour tracer des pistes collectives

Depuis 2010, les habitants de Saint-Victor, qui vivent déjà sous dix-sept lignes HT et THT reliées au transformateur existant, refusent la construction du nouveau transfo de RTE aux mille éoliennes. Sur le terrain de La Plaine désigné pour la construction de ce « nœud stratégique des autoroutes de l’électricité » ont convergé des personnes de toute la région, également impactées par l’industrie du renouvelable. En 2014 ils y ont bâti l’Amassada, première cabane-assemblée du hameau.
Pendant cette fête, tout le monde est invité à participer au chantier du futur village. Pour se préparer à la mascarade de l’enquête publique et les menaces de début de travaux pour 2018, pour construire joyeusement ensemble face à la tristesse, à la peur et au désarroi !

Nous sommes de plus en plus nombreux à réaliser que la ‘transition énergétique’ n’est pas faite pour sauver le climat ou pour sortir du nucléaire, mais pour mieux étendre la domination de l’économie sur les territoires où nous vivons. Les alibis du ‘vert’ ou du ‘smart’ autorisent partout le pillage des ressources naturelles et appellent à faire de la planète un vaste gisement à ciel ouvert. L’industrie éolienne n’échappe pas à cette vérité ; à Saint-Victor comme ailleurs, les habitants sont des facteurs gênants dont la volonté est systématiquement niée.
Comme nous le prouve la quantité de camions RTE, ENEDIS, ENGIE, EDF ou ENERCON que nous croisons chaque jour sur les routes du Sud-Aveyron, le marché de l’energie est florissant. 
Facile, avec des clients dé­pen­dants : une petite panne de courant, et c’est la panique à la maison ! Nous voilà esclave de ce qui devait nous libérer. Le miracle de l’électricité à fait disparaître une multitude de savoirs, de techniques et de pratiques qui était hier communément partagées et qui sont aujour­d’hui à réinventer.
Mais le grand délire des amé­nageurs ne s’arrête pas là : la fusion des réseaux énergétiques et informatiques - les nouveaux réseaux « intelligents » - permettra de mieux contrôler, et donc mieux rentabiliser des territoires entiers. Sous couvert de transition énergétique, c’est le profilage en temps réel de nos vies qui s’annonce, massivement.

Nous vous invitons à ouvrir la boîte noire de l’énergie.
À découvrir, au travers de techniques et d’expériences, comment concrètement résister et reconquérir
de l’autonomie.
À reprendre possession des questions volées par les gestionnaires : comment cultiver sans polluer, produire sans dépendance énergétique, arrêter la progression des déserts ?
À entreprendre, créer, imaginer, partager… bref, à vivre, quoi !

Programme PDF : http://iaata.info/home/chroot_ml/ml-tou ... _light.pdf

http://iaata.info/Fete-du-Vent-3-a-l-Amassada-2143.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 4 invités