Non au Center Parcs de Roybon (Nouvelle ZAD)

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Non au Center Parcs de Roybon (Nouvelle ZAD)

Messagede syntax » 18 Oct 2014, 15:15

CENTER PARCS ROYBON (38)
AUTORISATION ILLEGALE
accordée par la préfecture pour commencer les travaux malgré un
Avis négatif de la commission d'enquête publique « Loi sur l'eau »
Avis négatif du Conseil National de la Protection de la Nature
Rejet majoritaire du projet par les citoyens
REJOIGNEZ NOUS
LUNDI 20 OCTOBRE 2014
DES 8H30
syntax
 
Messages: 3
Enregistré le: 24 Avr 2014, 21:23
Localisation: GRENOBLE

Non au Center Parcs de Roybon (Nouvelle ZAD)

Messagede Blackwater » 04 Nov 2014, 18:38

Page Facebook "Non au Center Parcs de Roybon" a écrit:Alerte Center Parcs Roybon,
Démarrage des travaux.


Après la signature par le préfet de l’Isère de l’autorisation d’ouverture du chantier, la signature, dans la foulée, de l’acte de vente à PIERRE ET VACANCES du terrain des Avenières par le maire de Roybon, et ce malgré l’avis unanimement défavorable de la commission d’enquête publique de la loi sur l'eau, les travaux de destruction ont brusquement démarré sur le site du bois des Avenières.

Nous n'accepterons jamais:

Qu’un promoteur privé puisse détruire plus de 200 hectares de forêt pour son seul profit,
Que ce bois des Avenières lui soit « donné » 30 centimes d'euros le mètre carré, alors que le prix moyen d’achat dans le secteur est de 80 EUROS le mètre carré,
Que l'argent public (les impôts des contribuables) soit dilapidé. La région donnera 15 millions d'euros, le département 7 millions d'euros, les communautés de communes 20 millions d'euros. Sans compter toutes les infrastructures dédiées à ce projet et inutiles et non réclamées avant lui,
Que le tourisme marchand et payant s’installe en pleine nature, au centre de zones humides et privatise toujours plus nos espaces de vie,
Qu'un chantage à l'emploi des plus honteux serve d'argument central à l'acceptation de ce projet, chantage d'autant plus cynique que les emplois proposés sont de la pire espèce et n'installeront qu'une misère durable à Roybon,
Qu'une petite élite économique, soucieuse de ses seuls intérêts privés, prétende parler au nom de toute une population et décider à sa place de ce qui serait bon pour elle.

Nous voulons, encore et toujours que cette forêt reste
libre, sauvage et gratuite.

Face à ce passage en force du promoteur et de ses soutiens locaux serviles :

Nous demandons à toutes celles et ceux qui refusent ce projet et ne veulent pas se laisser bâillonner, de se faire entendre par tous les moyens qu'ils jugeront utiles, y compris sur le terrain, afin de stopper cette destruction, tant que les pelleteuses ne l'auront pas rendu irréversible.

Des Opposants résolus à la Marchandisation Totale de Nos Vies.



De l’implantation d’un Center Parcs en Isère et du choix imposé entre une forêt et sa vie sauvage et une usine à loisirs


Isérois et amoureux de la forêt et de la vie sauvage qu’elle abrite, je déteste l’idée qu’un marchand de loisirs ultra-rentables à la mode vienne, après avoir utilisé toutes les aides de l’état et de la région possibles, massacrer une forêt et en déposséder les riverains et promeneurs traditionnels, attachés à ce qu’elle représente de beauté gratuite, de calme, de sérénité, de poésie, de liberté, de surprises, d’émotions ou de nourriture. Dans le consensus apparent sur l’installation de ce dernier, je ne vois pas une approbation massive et réfléchie de la population locale, mais le résultat d’une désinformation savante et de chantages à l’expansion économique par le tourisme et à ses emplois attachés. Dans un souci d’information plus libre et réfléchie, je souhaite tenter de remettre les choses à leur juste place, nos responsables locaux me paraissant pour le moins plutôt aveuglés par leurs rêves d’expansion possible de la région.


La société Center Parcs

Une des “marques” phare du groupe “Pierre et Vacances”, entreprise capitaliste moderne, aux méthodes de gestion d’un opportunisme scientifique. “Pierre et Vacances” c’est le “capital sans risque” et à très grande rentabilité. Grande adepte du pillage des ressources naturelles, financières et humaines des régions sur lesquelles elle jette son dévolu, cette structure est passée maîtresse dans l’art de l’utilisation maximale de toutes les aides que peuvent lui verser l’état, les régions et autres municipalités. Ce leader reconnu dans l’art de faire payer par la communauté et des investisseurs privés alléchés par des campagnes de communication sophistiquées, ses frais d’installation et de fonctionnement est aussi précurseur dans l’art du mensonge écologiste moderne, le nouveau capitalisme vert, dont il a, avec l’appui peu regardant du WWF, été un des premiers à découvrir et faire prospérer la très juteuse rentabilité. Prospérant sur la misère sociale, cette société aux arguments de communication élaborés a aussi l’art de s’auto-proclamer sauveteuse et créatrice d’emplois, pour imposer insidieusement ses nuisances en spéculant sur la peur du chômage et le leurre de travail intéressant créé, qu’elle oublie de définir et quantifier clairement. La crise et la peur de l’avenir sont là et la population angoissée et fragilisée est mure pour se vendre à n’importe quel importateur de promesse de richesses touristiques, de revitalisation de villages, de sauvetage de petits commerces et de créations d’emplois.


Ses parcs de loisirs

Ce sont des usines à parquer le touriste, véritables monstres dévoreurs d’espaces encore un peu sauvages, libres et gratuits, pour lesquels les autorités, après en avoir accepté en notre nom notre dépossession, vont devoir créer des infrastructures, notamment de transports et d’assainissement, colossales non justifiées jusque-là. Ce sont des routes et autres usines à transport dont la finalité n’est que les déplacement de touristes vers ces temples modernes de consommation compulsive et obéissante.
C’est l’hyper-activité stérile et payante, mais en définitive passive en lieu et place de la détente, du repos, de la découverte humble et de la contemplation gratuite. C’est l’infantilisation et l’ aliénation de leurs clients et des populations environnantes transformés en gogos décervelés dépensiers. C’est la société marchande entrant en force dans l’espace de liberté du temps arraché au travail. Ce sont des loisirs à la chaîne, de la “multi-activité”, avec en pivot central, “l’aqua-mundo” sorte de gigantesque piscine avec ses saunas, solariums et autres fabriques de vagues artificielles, en permanence bondé et dévoreur inutile d’énergie. C’est aussi ” le paradis subtropical”, pâle et stupide illusion de nature sauvage, avec déplacements et mises sous cloche d’espèces tropicales non viables dans nos régions et nécessitant un entretien coûteux et gourmand en énergie (gestion de la température, du taux d’hygrométrie, et renouvellements réguliers).
Et cela, en lieu et place de points d’eau, faune, et flore existant, adaptés, autonomes et …. gratuits.
C’est le début de la fin de la vie sauvage des Chambarans.


Ses créations d’emplois

A y regarder de plus prés, les déclarations euphoriques des communicants sont à relativiser. Les chiffres annoncés sont à modérer en tenant compte du très grand nombre d’emplois à temps partiel, pouvant ne représenter que 10 heures par semaines.
Pour les emplois à temps complet, l’amplitude des horaires de certains postes est difficilement conciliable avec une vie privée normale. Les salaires sont dans les plus bas de ce type d’emplois. Les aides d’état associées à ces emplois seront importantes.
Et les titres ronflants associés aux postes de travail gagneraient à être simplifiés et remplacés par du vocabulaire plus honnête:
Femmes de ménage, balayeurs, plongeurs ….. Il n’y a certes pas de sots métiers, mais appeler les tâches par leur nom permet de mieux en appréhender la réalité. Et l’avenir de la jeunesse et sa “fixation” dans la région (argument entendu régulièrement) sont-ils là? Il est à noter que le taux de démissions semble très important dans les center-parcs existants, et quelques recherches sur des sites de “réseaux sociaux”, avec “Center Parcs” en mot clé nous le confirme aisément.


Un impact économique ?

L’étude des Center-Parcs existants montre surtout une structure faisant vivre sa clientèle en autarcie et c’est d’ailleurs ce que vantent ses publications. Le touriste y est capté et tout est fait pour l’inciter à consommer sur place.
Center-parcs est une entreprise et, comme telle, n’est pas là pour faire du sentiment, mais du chiffre. Elle n’a aucun intérêt à favoriser une concurrence. Il est intéressant de noter que l’ on trouve sur internet ou dans des brochures tant de center-parcs que des autorités diverses, de multiples articles nous incitant à croire à des retombées futures au moment de convaincre les populations. Etudes prospectives bizarement très “chiffrées” et voeux pieux se côtoient dans une admirable consensualité très positive. Mais lorsqu’on essaie de trouver ce qui se passe réellement après, on ne trouve plus rien. Aucune étude postérieure à l’installation de ces structures n’est disponible, alors que les premières créées sont déjà anciennes. Les promesses seraient-elles surestimées et ne seraient-elles que de la propagande ? D’autre part, par le chantage à l’emploi et à la Sainte-Croissance, on continue inlassablement à nous vendre de la consommation à outrance et de la destruction d’espaces, alors que tous les indicateurs écologiques et sociétaux sont au rouge, et de cela nous ne voulons pas. Si le problème du chômage est réel, devons nous pour autant aliéner encore et toujours nos existences à l’acceptation du chantage permanent à celui-ci et ses cortèges de misère associés, ou bien devons nous enfin poser la question du travail dans la société humaine d’une autre façon, non reliée à la rentabilité outrancière et destructrice des lois de la société marchande ?


Un impact dans notre quotidien ?

Après, un projet d’une telle ampleur, qui peut nous dire ce que vont devenir les Chambarans ? Center-parcs ne va-t-il pas essayer d’agrandir encore son domaine en utilisant la forêt proche pour des activités rattachées ? Compte tenu de l’afflux potentiel de touristes “en activité”, les autorités ne seront-elles pas contraintes d’encadrer ces lieux par des arrêtes restreignant la liberté d’y circuler ? D’autres structures appâtées par la masse de clients déjà présents, ne vont-elles pas à leur tour venir rogner encore cet espace ? la région ne va-t-elle pas se retrouver prise dans le grand délire de la “vitrine touristique” ?
Les routes créées ne vont-elles pas inciter une population citadine à venir construire des résidences secondaires, dont une partie importante en lieu et place de la forêt ? Est-on en train de laisser entrer le loup dans la bergerie ?
Si aujourd’hui nous offrons une main, demain n’est-ce pas le bras entier qu’on nous prendra ?


Un investissement rentable de nos impôts ?

La révision à la baisse, par le conseil régional de sa subvention (de 15 millions d’euros initialement prévus, elle passe brutalement à 7 millions ), oblige, dans l’urgence, les différents bailleurs à revoir leurs participations réciproques. Il semble clair que les 8 millions manquants seront pris dans les caisses des communes environnantes mises devant le fait accompli. Si tel est le cas ce “hold-up” sera douloureusement subi par les populations sans recours.L’argent versé par les commune sera-til retiré aux associations locales ? Si, pour avoir droit à du loisir payant, les habitants des communes victimes perdent des subventions à leurs propres associations, cela ne pose-t-il pas un problème moral? Cela semble par ailleurs indiquer, à minima, un manque d’enthousiasme récent à financer la structure. La somme initialement prévue, et dont tout le monde sait qu’elle sera de toute façon dépassée, comme à chaque fois dans ce type d’investissement, ne semble plus aujourd’hui faire l’unanimité. Des informations ou études récentes inciteraient-elles une partie des autorités à plus de prudence ? Et, en tout état de causes, nos impôts “sorte de pot commun”, sont ils dans une utilisation normale, lorsqu’ils sont destinés à être offerts à une entreprise privée aux bénéfices colossaux, dés lors qu’elle nous fait l’honneur de nous offrir ses nuisances. Le mot “rentabilité” n’est-il pas censé être exclu des finances publiques ?


Un projet écologique et durable ?

La communication de Pierre et vacances est friande de ces mots si « tendances » aujourd’hui et si prompts à faire taire toute réserve ou opposition. L’expression « éco blanchiment » (ou greenwashing), qui décrit les entreprises adeptes du mensonge écologiste à des fins mercantiles a un sens et il s’applique particulièrement à cette société qui en est une des meilleure représentante.
Quels sont les domages co-latéraux des center Parcs ?
Destructions et privatisation des centaines d’hectares de forêts, de par le monde.
Urbanisation massive au sein des derniers espaces libres.
Aseptisation opportuniste des restes épargnés, qui en sont la valeur ajoutée.
Déplacements de centaines de touristes en voiture.
Gaspillage énergétique stupide et délirant par, entre autre, le maintien d’une température de 29° dans le gigantesque paradis équatorial ludique sous bulle.
Destructions de corridors écologiques.
Destructions de l’âme des lieux par l’importation massive de plantes exogènes, propres à attirer le touriste en mal d’exotisme.
Gaspillage invétéré des ressources en eau.
Spoliation des promeneurs traditionnels de ces espaces marchandisés de leurs derniers territoires naturels libres.
Destructions avouées d’espèces, en voie de disparition ou non, par la destruction de leur habitat.
Aliénation des territoires voisins, et autres destructions liées, par des infrastructures routières dédiées.
Ce bilan non exhaustif serait « écologique » ?


Et si ça ne marche pas ?

Depuis déjà longtemps, le système capitaliste, pour respecter ses impératifs de croissance nous invente des “bulles”, novatrices, modernes, adaptées aux nouveaux et sans cesse renouvelés ” besoins de l’homme”.
Bulles Internet, bulles des nouvelles technologies, et autres bulles sporadiques annonciatrices de bonheur humain par des créations de richesses et d’emplois ont une fâcheuse tendance à s’effondrer.
En dehors de l’aspect très contestable de ce détournement mercantile et de ces fuites en avant désespérées, force est de constater que ces bulles explosent les unes après les autres et ne tiennent pas les promesses défendues par leurs instigateurs.
Une de ces bulles très à la mode en ce moment, c’est l’industrie des loisirs, avec, là aussi, multiples promesses et tapage médiatique servile, notamment le très prometteur et très hypocrite “tourisme vert “, unanimement proclamé sauveur à la fois de l’écologie et de la crise.
Cette bulle, comme les autres, attire et fait rêver nos spéculateurs habituels qui voient là des milliers de possibilités de faire ronfler les tiroirs-caisse et ne lésinent pas sur les moyens de nous convaincre d’y participer et de l’accepter comme un progrès, voire un sauvetage de nos régions durement touchées par le chômage.
Mais cette bulle qui nous vend, dans un système étonnant, à la fois le travail et le loisir est, elle aussi, susceptible d’exploser par la multiplication délirante de ses structures alors que parallèlement la “crise” affaiblit de manière notable le niveau de vie, et donc, la capacité à dépenser.
Si au bout de 2 ou 3 ans la structure ne tient pas ses promesses et doit s’arrêter, qui nous rendra la forêt détruite pour rien, qui nous débarrassera des ruines, qui nous soignera des rêves brisés et des espoirs une fois de plus déçus ?
Réfléchissons avant de nous faire dévorer par ce monstre qui après nous avoir fait subir 3 à 4 ans de monstrueux chantier pour s’installer, ponctionné les finances locales, et modifié inexorablement les équilibres passés, aura les mains libres et s’assoira sur des promesses qui n’engagent que ceux qui y croient, ou s’auto-détruira et nous laissera un champs de ruine en lieu et place d’une forêt qui, elle, a toujours tenu ses promesses.
http://chambarans.unblog.fr/
Modifié en dernier par Blackwater le 06 Déc 2014, 15:59, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 328
Enregistré le: 18 Mar 2012, 12:57
Localisation: Ardèche, Loire, Isère

Re: Non au Center Parcs de Roybon (Future ZAD ?)

Messagede bipbip » 11 Nov 2014, 01:00

Foret des Chambarans en danger, action de désobéissance civile pour ralentir le chantier

A peine trois semaines après l’achat du terrain à la commune de Roybon (pour une bouchée de pain, rappelons le), Pierre et Vacances a commencé le déboisage : trois machines sont sur place et ont déjà fait disparaître au moins 4 hectares de la foret des Avenières.

Le rythme de travail comme les méthodes sont loin des pratiques annoncées par Center Parcs : nulle trace ici de traction animale ou de modification graduelle du milieu. Le débardage est réalisé par des machines lourdes qui ne sauraient faire dans la dentelle. L’urgence semble suffisante pour que le travail ne s’interrompe pas même le dimanche[1].

A ce jour, plusieurs recours ont été déposés auprès de la justice pour arrêter ce projet. Les résultats de ces recours ne seront pas connus avant au moins un mois. D’ici là, et face à l’empressement de Pierre et Vacances, nous n’avons pas d’autre choix que la désobéissance civile et l’action directe.

Ce dimanche 9 novembre, nous sommes donc de nouveau entré-e-s dans la foret des Avenières pour ralentir le chantier en enlevant des piquets, balises et autres instruments de marquage du chantier. Nous étions encore plus nombreu-se-x que la dernière fois (une quarantaine), toujours plus déterminé-e-s, et venu-e-s de toute la France.

Car ce projet nous concerne tou-te-s. Comme tant de projets inutiles et contestables, il se fait au mépris de l’environnement et de la démocratie (cf. enquête publique loi sur l’eau), sur fonds publics (plus de 30M€ de subventions publiques), et s’appuie sur des choix économiques totalement irrationnels (Pierre & Vacances perd de l’argent depuis 4 ans, le cours de son action a radicalement chuté).

Aujourd’hui, nous avons largement altéré le marquage du chantier. Nous ne nous arrêterons pas là.

Demain, nous reviendrons, et après-demain, et chaque jour, jusqu’à ce que le projet soit abandonné.


Des habitant-e-s contre le projet de Center Parcs à Roybon

http://chambarans.unblog.fr/2014/11/10/ ... -chantier/


Le bois des Avenières à Roybon, avant Center Parcs
Promenade photos : http://chambarans.unblog.fr/2014/11/10/ ... ter-parcs/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au Center Parcs de Roybon (Future ZAD ?)

Messagede bipbip » 14 Nov 2014, 11:18

Dimanche 16 novembre

Marche et Forum à Roybon (38) contre Center Parc et son monde

Parce que nous ne laisserons pas faire au Chambaran ce qu’ils ont fait au Testet :
PAS DE TRAVAUX DESTRUCTEURS AVANT LES RECOURS EN JUSTICE
Vous aussi venez le dire !

13h30 : rassemblement sur le parking du Lac de Roybon
• 13h45 : Départ de la marche vers le lieu du forum, en bordure du site
• 14h45 : Arrivée sur le site prévu
• Accueil avec boissons chaudes pour tous ( à chacun de prévoir des friandises, gâteaux à partager )
• Action symbolique sur place : une immense banderole pour y déposer vos doléances sous formes de pin’s, patchwork, affiches, dessins (prévoir vos accessoires…)
• Échanges pour préparer, structurer notre opposition aux travaux

Prévoir chaussures étanches et vêtements chauds et imperméables pour la pluie.

http://www.pcscp.org/Manifestion-contre ... -2014.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au Center Parcs de Roybon (Future ZAD ?)

Messagede bipbip » 19 Nov 2014, 13:22

le 16 novembre, 600 personnes à Roybon contre le projet de Centerparc
Compte-rendu de la manifestation contre le projet de Centerparc
http://rebellyon.info/600-personnes-a-R ... rojet.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au Center Parcs de Roybon (Future ZAD ?)

Messagede bipbip » 24 Nov 2014, 03:04

Center Parcs dans les Chambarans :
Désobéissance civile contre la destruction de la forêt se prépare


Les travaux avancent très vite, sans contrôle et en force.
Mais le nombre d’opposants et de soutiens croit lui aussi, ainsi que le mécontentement général face à ce projet inutile et imposé. Et de plus en plus de médias s’intéressent au dossier.
Découvrez nos derniers articles ci-dessous.
◾ Devenez membre de notre groupe Facebook et partageons l’actu.
◾ SVP faites circuler, Pierre et Vacances et les dirigeants à sa botte ne passeront pas Etat des travaux au 20 novembre 2014

Les travaux de défrichage avancent à grand pas et sans dentelle !
Selon une source sûre (avec l’aide d’un comptage fait grâce à des photos aériennes datant de mercredi 19 nov), on en est à 28ha minimum de défrichés à ce jour !
Soit environ un tiers de fait en un mois !
Et ça devrait s’accélérer pour la suite vu qu’il y a plus d’ouvriers et de machines sur place, à moins que la météo soit très mauvaise...
Ci-après, vous trouverez les photos et cartes que nous avons (...)
◾ lire en ligne « Etat des travaux au 20 novembre 2014 » Bannières, dessins, et autres oeuvres militantes contre Center Parcs Roybon

Voici des images pouvant servir à diffuser les idées et à populariser la lutte de PCSCP contre le Center Parcs Roybon. Luttons pour les Chambaran sans les projets destructeurs et coûteux du promoteur immobilier Pierre et Vacances.
N’hésitez pas à nous faire part de vos créations. Ecrivez-nous ou postez en bas de cette page. Merci !
◾ lire en ligne « Bannières, dessins, et autres oeuvres militantes contre Center Parcs Roybon » Photos des travaux du Center Parcs Roybon

Voici diverses photos prises depuis le 20 octobre 2014, date du début du chantier imposé du Center Parcs inutile des Chambran dans le bois des Avenières
Les travaux avançant à toute vitesse, merci de nous faire parvenir vos photos récentes prisent sur la zone de chantier avec la date et si possible le lieu précis.
Vous pouvez aussi poser des liens vers vos photos dans les commentaires en fin de (...)
◾ lire en ligne « Photos des travaux du Center Parcs Roybon » Revue de presse suite à la marche du 16 nov

Voici des échos dans des médias et des vidéos faites par des opposants
◾ lire en ligne « Revue de presse suite à la marche du 16 nov » Images des manifestations contre le Center Parcs Roybon

Merci de nous faire parvenir vos photos récentes prisent sur lors des divers événements PCSCP et assimilés, avec la date et si possible le lieu précis.
Vous pouvez aussi poser des liens vers vos photos dans les commentaires en fin de page.
◾ lire en ligne « Images des manifestations contre le Center Parcs Roybon » Soutien de La Coordination des opposants au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes (50 groupes : associations, syndicats et mouvements politiques)

Le soutien de La Coordination des opposants au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes à notre combat :
Soutien aux opposants au Center Parc dans le bois des Avenières, près du village de Roybon (Isère, 38), de La Coordination des opposants au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes (50 groupes : associations, syndicats et mouvements politiques) La Coordination des organisations opposantes au projet d’aéroport à Notre Dame des Landes apporte son total soutien aux opposants à la (...)
◾ lire en ligne « Soutien de La Coordination des opposants au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes (50 groupes : associations, syndicats et mouvements politiques) »

http://pcscp.org/Lettre-d-info-PCSCP-du ... -2014.html

http://yonnelautre.fr/spip.php?article7729


CENTER PARCS de Roybon : Géographie complémentaire
Nouveaux élements et nouvelles cartes du chantier de Pierre et Vacances dans les Chambarans au 16 Novembre.
Nous publions ici le dossier (Mémoire Complémentaire) de la demande d’autorisation au titre de la loi sur l’eau datant du mois d’Août 2014
https://nantes.indymedia.org/articles/30572
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au Center Parcs de Roybon (Future ZAD ?)

Messagede Blackwater » 25 Nov 2014, 22:02

http://zadroybon.wordpress.com/

Image

En à peu près un mois, la jolie forêt des Chambarans s’est transformée en ruine, jonchée d’arbres à terre, entassés, prêts à devenir des étagères en aggloméré. La terre est à nue, blessée par les imposantes machines qui y sont à l’œuvre. On ose à peine se demander ce qui est arrivé à tous les animaux qui habitaient là….

Vu du ciel, c’est encore plus choquant : déjà 30 hectares ont été défrichés. Ces quelques photos prises d’ulm nous renvoient la réalité en pleine face.

Un « chantier vert », qu’ils disaient

La réalité, c’est que depuis l’accord du préfet il y a un mois, ça tronçonne, ça abat, ça broie, ça creuse à tour de bras. Et ce sans aucun respect des engagements de réalisation d’un chantier à faible impact environnemental (« chantier vert », disent-ils), pas de traces de modification graduelle du milieu, et on se demande bien quand le déplacement des espèces promis par Pierre et Vacances a pu être organisé.

La politique du fait accompli

Aujourd’hui, plusieurs recours sont déposés ou sur le point de l’être. Mais la société Pierre et Vacances choisit le passage en force. Espérant sans doute mettre la justice devant le fait accompli, comme cela a été fait ailleurs.

Sur le chantier, ça travaille de jour comme de nuit, la semaine et les weekends, et même les jours fériés. Coûte que coûte, Pierre et Vacances détruit la forêt des Chambarans à toute allure. En un mois, 35% de l’abattage prévu a été réalisé, dans deux mois, tout sera largement à terre.

Le vrai service public

Tout ceci se déroule sous l’œil vigilant et bienveillant des forces de l’ordre, qui, elles non plus, ne lésinent pas sur leur implication : patrouilles quotidiennes, en 4×4 et en motocross, et même surveillance aérienne en hélicoptère. On se demande en quoi surveiller un chantier privé relève du maintien de la paix, ou même tout simplement du service public ?

Le bien commun à protéger, c’est la forêt des Chambarans. C’est elle qu’il faut défendre si l’on se place du côté du service public. Et non pas défendre les intérêts de Pierre et Vacances qui privatise une forêt publique, avec la complicité des collectivités. Plus encore que la forêt, c’est même l’eau potable de toute la région qui est mise en danger par ce projet, et que nous cherchons à protéger.

ZAD partout !

La situation actuelle nécessite une mobilisation générale, permanente, large et déterminée.

Pour nos enfants, les animaux, la nature, la vie et la diversité, pour la démocratie réelle partout et la défense des biens communs, nous appelons à la vigilance et la protestation publique et à la désobéissance civile.

Contre le projet de Center Parcs et tous les projets inutiles imposés.

Rendez vous dimanche 30 novembre, Roybon, midi.
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 328
Enregistré le: 18 Mar 2012, 12:57
Localisation: Ardèche, Loire, Isère

Re: Non au Center Parcs de Roybon (Future ZAD ?)

Messagede bipbip » 29 Nov 2014, 13:46

vidéo Center Parcs Chambaran : ZAD de Roybon appel mobilisation

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au Center Parcs de Roybon (Future ZAD ?)

Messagede bipbip » 02 Déc 2014, 00:35

Communiqué « la forêt de Chambaran est à tou-te-s »

Dimanche 30 novembre, nous nous sommes retrouvé-e-s à plus d’un millier de personnes à Roybon (Isère) pour nous opposer au projet de Center Parcs et nous réapproprier la forêt des Chambaran, volée par Pierre & Vacances (30 ct / m2). En traversant le site du chantier, nous avons montré que cette forêt est à tou-te-s, et nous avons constaté qu’elle est aujourd’hui détruite à toute vitesse pour un projet qui, en plus d’être inutile, se réalise sur argent public dans un déni démocratique ahurissant (cf. résultats de l’enquête publique).

Notre promenade s’est achevée à la maison forestière de « la Marquise », propriété abandonnée de l’ONF, que nous occupons massivement à partir d’aujourd’hui et jusqu’à l’abandon définitif du projet de Center Parcs.

Cette maison nous servira de base arrière pour organiser notre lutte pour une forêt sans Center Parcs. Cette lutte est la sœur d’autres mobilisations et l’occasion de montrer que d’autres mondes sont possibles et existent déjà.

Nous appelons toutes celles et ceux qui le souhaitent à nous rejoindre : pour une nuit ou pour la vie, une lutte sur place ou à emporter, chacun selon ses moyens.

Ce n’est que le début.

ZAD partout !

Pierre, les vacances sont finies !

+ photos : https://rebellyon.info/ZAD-Roybon-manif ... ne-et.html





Chambarans : blocage des travaux

Ce lundi 1er décembre 2014 au matin, les travaux de déforestation des Chambarans n’ont pas repris.

Dès l’aube, des opposantEs au projet de CenterParc de Roybon sont montéEs sur les machines de chantier tandis que d’autres entraient en dialogue avec les ouvriers et les services de sécurité. Au mépris de toute notion de sécurité, un des ouvriers a mis en danger la vie de deux opposantEs en démarrant et agitant son énorme engin mortifère (voir photo). S’en est suivie plus d’une heure de discussion, ponctuée par les réactions toujours violentes du conducteur cité plus haut.

Les opposantEs au projet ont ensuite escorté les 2 engins de déboisement jusqu’à l’orée de la forêt. Les autres ouvriers n’ont tout simplement pas démarré leur machines. Autour de 10h30, deux ouvriers ont repris les travaux, protégés par les gendarmes, mais toujours gênés puis bloqués à nouveau par d’autres opposantEs venuEs en renfort.

Après l’occupation réussie de la MaquiZad, anciennement Maison forestière de la Marquise, ce blocage des travaux, quoique provisoire, est un pas de plus vers l’arrêt DEFINITIF du projet. Nous appelons à venir organiser et célébrer les victoires suivantes avec nous.

Pierre, les vacances sont finies.

Des opposantEs au projet.

http://zadroybon.wordpress.com/2014/12/ ... s-travaux/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au Center Parcs de Roybon (Future ZAD ?)

Messagede bipbip » 04 Déc 2014, 17:37




Au delà de l’environnement, la finance. Le projet de CENTER PARCS est TOXIQUE !

Non seulement il est destructeur de l’environnement, mais en plus il est basé sur un modèle de financiarisation du tourisme et du territoire. Dans ce texte, nous essayons d’expliquer comment la multinationale profite d’avantages fiscaux et de subventions en vendant des produits toxiques et en rapatriant les profits dans des paradis fiscaux !

Cet article vise à discuter de la stratégie du mouvement. Si la critique et les actions concrètes contre la destruction de l’environnement commence à porter ses fruits, sur l’importance des zones humides, des bouilles, des forêts, des espèces végétales et animales, il nous paraît important de les compléter par une critique (et des actions concrètes) contre le modèle économique qui se cache derrière les opérations de CENTER PARCS. En effet, l’opération à Roybon n’est pas isolé, il existe de nombreux projets dans les résidences tourisme dans les Alpes, en Europe, en Espagne, au Maroc. De fait, la critique que nous pouvons produire ici pourra être utile pour d’autres groupes ailleurs...

Le modèle économique n’est pas si compliqué si nous prenons le temps de bien le comprendre. Nous avons besoin d’outils pédagogiques pour décrypter les mécanismes financiers à l’oeuvre.

Premièrement, la dé-fiscalisation.

La multinationale Pierre et Vacances propose via ses nombreuses filières l’acquisition de terrain généralement situé en zone rurale pour bénéficier d’avantage fiscaux dans des zones de revitalisation rurale. Il est probable que pour d’autres investissements tel que les Aparthotel (adagio) qui ont fleuri ces dernières années, bénéficient d’autres types de défiscalisation, comme ceux concernant les investissements à 500 m des quartiers politique de la ville. Il y a donc un travail critique à mener sur ces avantages fiscaux de ces sociétés, ce qui leur permet de ne pas payer les impôts. C’est d’autant plus scandaleux que la multinationale bénéficie de subventions des collectivités territoriales pour venir s’installer sur le territoire !

Deuxièmement, la financiarisation.

Le métier de Pierre et Vacances n’est plus seulement de faire du tourisme mais de la finance. Ils proposent à des clients, particuliers ou investisseurs, d’investir dans les Centers Parcs ou les résidences de tourisme. Cela se fait généralement grâce à des partenariats qu’ils entretiennent avec des banques. Ils garantissent des retours sur investissements mais qui peuvent baisser si l’activité venaient à chuter... On ne compte plus les propriétaires flouées par ces produits immobiliers que l’on peut qualifier de TOXIQUES. Avec les conséquences de la crise, la lutte contre la financiarisation est de plus en plus importante. Un front s’est ouvert face aux investisseurs immobiliers réunis chaque année au MIPIM à Cannes et à Londres. Ce sont eux qui achètent nos villages, nos quartiers, nos villes...

Troisièmement, les paradis fiscaux.

Le groupe Pierre et Vacances s’est internationalisé et s’intègre désormais dans une économie capitaliste mondialisé. Le groupe entretien des relations avec une entreprise CK Partner Asia qui est basé dans les paradis fiscaux de Hong-kong et Singapour. Elle est également présente au Maroc où elle investit fortement à Marrakech ce qui lui permet de créer des liens avec des investisseurs des Emirats Arabes Unis. Plus prêt de nous, la mutlinationale est présente à la City de Londres, l’un des plus grands paradis fiscal à travers la société W2-IM et au Luxembourg à travers la société « UFG
- Pierre et vacances immobilier » et ses liens avec la Française Bank qui gère par exemple les cottages du center parcs des trois forêts en Moselle. Un travail d’investigation plus poussé nous permettrait très certainement de découvrir l’évasion fiscale de ces entreprises.

Pour résumer, la multinationale profite d’avantages fiscaux et de subventions en vendant des produits toxiques et en rapatriant les profits dans des paradis fiscaux ! Nous appelons tous les groupes critiques qui travaillent sur les questions de financiarisation et la lutte contre les paradis fiscaux à nous aider dans ce travail d’investigation. Il est nécessaire d’avoir des prises de paroles sur ces enjeux lors de nos luttes.

Nous appelons également les médias citoyens, et plus largement les journalistes, à prendre connaissance de ces mécanismes qui nuisent à la démocratie.

Le projet de CENTER PARCS est TOXIQUE ! NON A LA DESTRUCTION DE L’ENVIRONNEMENT ! NON A LA FINANCE !

Plus d’infos sur l’évasion fiscale de Pierre et Vacances : http://www.capen71.org/Bibliotheque/Dos ... ionP_V.pdf

Plus d’infos sur les placements toxiques des résidences de tourisme : http://www.enqueteouverte.info/residenc ... as-prevenu

http://grenoble.indymedia.org/2014-12-0 ... nnement-la



Marche aux flambeaux samedi 6 décembre

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au Center Parcs de Roybon (Future ZAD ?)

Messagede bipbip » 06 Déc 2014, 00:33

Nouvelle ZAD ?
Subventions indécentes, destruction de l’environnement, précarité de l’emploi : un « Center Parcs » suscite la colère

En Isère, la construction d’un village touristique artificiel « Center Parcs » par le groupe Pierre et Vacances, en plein coeur d’une zone humide, suscite une opposition croissante. Malgré les avis négatifs des experts et les recours judiciaires, le défrichage de la forêt s’accélère sur fond de millions d’euros d’aides publiques, de niche fiscale et de création d’emplois largement subventionnée. Comme à Notre-Dame-des-Landes ou à Sivens, les opposants sont révoltés par le simulacre de démocratie. Alors qu’une nouvelle « zone à défendre » vient de s’implanter pour freiner le chantier, les élus socialistes se divisent.

... http://www.bastamag.net/Center-Parcs-en-Isere-le-projet
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au Center Parcs de Roybon (Nouvelle ZAD)

Messagede bipbip » 12 Déc 2014, 01:59

Center Parcs de Roybon : le côté obscur de la force
http://blogs.mediapart.fr/blog/bernard- ... e-la-force

Center parc : Lettre ouverte d'un ami aux habitants de Roybon et à leur Maire
http://blogs.mediapart.fr/blog/mgarand

Vidéos
Solidarité sur la ZAD // Rencontre avec Marc
http://vimeo.com/114026620
Solidarité sur la ZAD // Rencontre avec Jean-Claude
http://vimeo.com/113848750
Roybon, l'autre Sivens
http://www.arte.tv/arte_vp/index.php?js ... =arte_info
Marche aux flambeaux – vidéos automédias
http://zadroybon.wordpress.com/2014/12/ ... utomedias/


Image

Campagne « Moi aussi je suis zadiste »
http://zadroybon.wordpress.com/category ... s-zadiste/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au Center Parcs de Roybon (Nouvelle ZAD)

Messagede bipbip » 20 Déc 2014, 15:10

Nouvelles des occupants de la ZAD de Roybon
Salut à toutes et à tous,

Aujourd’hui ce 19 décembre la décision de justice concernant le projet ne nous sera relatée que le 23, nous attendons donc…

Nous profitons de ce moment de répit pour occuper la zone au maximum, plusieurs lieux se sont construits cette semaine, la cabane a Bader, Cameleon, Acab, Sud, Souris et Fort niké sont ouverts.

La zone est vaste , il reste une multitude d’endroits pour accueillir tous les mal logés ;)

Ces lieux nous permettent d’héberger les copains sur zone afin que la MaquiZAD reste un lieu d’accueil et de convergence vers la forêt.

Les lutins et mutines des Chambarans vous remercient du soutien que vous nous apportez, merci pour votre SOLIDARITÉ !

Pour venir occuper les lieux ou donner un coup de main, une semaine d’échange de savoirs va se dérouler sur la ZAD du 21 au 31 décembre. Il s’agit de partager différentes techniques et pratiques qui nous permettront d’être autonomes tant au niveau des lieux de vies et de leur fonctionnements qu’au niveau alimentaire.

Rejoignez-nous avec marteaux et cordes à la MaquiZAD à partir du 21 et venez passer les fêtes avec nous : y va y avoir quelques surprises que nous allons vous dévoiler d’ici peu.




Les ZADteliers de fin décembre (programme !)

Et voilà le programme (mis à jour régulièrement) des ZADteliers de la Marquise jusqu’en 2015… ateliers divers d’échanges de savoirs et pratiques

et en continu les travaux habituels continuent à la MaquiZAD : chantiers participatifs, cabanes, cuisine……

dimanche 21
14h : Educ’ citoyenneté
Fête du solstice d’hiver

lundi 22
14h : Conserves

mardi 23
14h : Permaculture

samedi 27
14h : Réu d’info sur Center Parcs (hydrologie)
Concert ?

dimanche 28
14h : Premiers secours

lundi 29
17h : Session Feu

mardi 30
14h : Pâtisserie

activités artistiques, musique, manuelles, construction, cuisine, conserves, travaux, fabrication de produits d’entretien, grimpe…Autres idées, compétences, envies… bienvenues !

http://zadroybon.wordpress.com/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au Center Parcs de Roybon (Nouvelle ZAD)

Messagede bipbip » 21 Déc 2014, 15:40

«J’ai pris un congé sans solde et j’ai rejoint la ZAD»

DE ZAD EN ZAD (4)«Libération» fait un tour des «zones à défendre», emblématiques de la lutte contre les grands projets d'aménagement. Dernière étape à Roybon, dans l'Isère, où les zadistes expliquent leurs parcours, militants ou non.

Au village, ils ont mauvaise réputation. Le maire de Roybon les appelle les «extérieurs». Le bruit circule qu’ils «caillasseraient» les personnes approchant leur lieu de vie, voire qu’ils auraient «piégé» la maison forestière qu’ils squattent depuis désormais trois semaines. Certaines banderoles les interpellent directement : «Zadistes, dehors !» Autour de Roybon, dans l’Isère, l’installation d’une nouvelle «zone à défendre» pour lutter contre un projet de Center Parc a fait frémir une partie de la population.

... http://www.liberation.fr/societe/2014/1 ... ad_1168216
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Non au Center Parcs de Roybon (Nouvelle ZAD)

Messagede bipbip » 24 Déc 2014, 14:08

Suspension des travaux du projet de Center Parcs à Roybon

La justice a suspendu l’un des arrêtés autorisant le défrichement de la zone, estimant sa légalité douteuse.

Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu mardi l’un des deux arrêtés du préfet de l’Isère qui autorisait les travaux de défrichement pour lancer ensuite le chantier contesté d’un futur site de Center Parcs à Roybon (Isère). Le juge des référés a suspendu l’arrêté du 3 octobre dernier ayant délivré une autorisation à la société «Roybon Cottages» au titre le la loi sur l’eau. Cette décision entraîne automatiquement la suspension des défrichements en cours.

... http://www.liberation.fr/societe/2014/1 ... us_1169401



Vigilance !!!

La firme capitaliste Pierre et Vacances, qui a pourtant beaucoup de mal à communiquer et se terre lorsque des journalistes veulent en interviewer des responsables, vient de déclarer que ce jugement ne les empêchera pas de défricher.
Monsieur Perraud, le maire de Roybon, vient de déclarer la même chose sur FR3, en bon petit soldat, et indique que les travaux reprendront dès lundi.

Bref, leur com c'est : on pètera tout et la loi, on s''en tape, on va les mettre devant le fait accompli ....
Ces gens là sont prêts à tout, nous le savons depuis le début.
Plus que jamais, la mobilisation doit se faire comprendre et entendre, se maintenir, se répandre.

Pierre, dégage !
Et emporte avec toi les élus et commerçants que tu as ( facilement) embrigadés.
Et n'oublie pas les bruns du FN qui ont défilé dans les rues de Roybon à leur coté, on te les laisse aussi, à cause des odeurs qu'ils répandent et du bruit malsain qu'ils font.

https://www.facebook.com/pages/Non-au-C ... 92?fref=ts
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22404
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Suivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité