Pesticides et insecticides à l'index

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: Pesticides et insecticides à l'index

Messagede bipbip » 13 Sep 2018, 15:53

« Nous voulons des coquelicots ! » : l’appel qui demande l’interdiction de tous les pesticides

En finir avec les pesticides : tel est l’objectif de l’appel « Nous voulons des coquelicots ! », publié ce matin par l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo. Lancé par 100 personnes, qui ne sont pas particulièrement connues, l’appel entend rallier des centaines de milliers de citoyens pour faire pression sur le gouvernement et exiger l’interdiction totale de tous les pesticides. En trois décennies, ceux-ci ont causé la disparition de 80% des insectes et du tiers des oiseaux. Un effondrement dramatique de la biodiversité auquel il faut ajouter les innombrables cancers, maladies de Parkinson et malformations à la naissance. Basta ! relaie ici cet appel.

Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises.

Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

Assez de discours, des actes !

Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans ; la moitié des papillons en vingt ans ; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards ; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive.

Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde ! Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection. Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides en France. Assez de discours, des actes.

Le site de l’appel est ici https://nousvoulonsdescoquelicots.org/.


https://www.bastamag.net/Nous-voulons-d ... e-tous-les
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Pesticides et insecticides à l'index

Messagede bipbip » 04 Oct 2018, 18:19

Nous voulons des Coquelicots

Appel à la résistance pour l'interdiction de tous les pesticides

5 OCTOBRE, JOUR DE FÊTE NATIONALE

Le vendredi 5 octobre à 18H30, les signataires de l’Appel se retrouvent devant les mairies de leurs villes et villages. Ça va swinguer, coquelicots à la boutonnière ! Il y aura des instruments de musique, des chorales, des verres de vin, de champagne et d’orangeade, des cris d’enfants, des sonnettes de vélos, des tambours et des casseroles, des clowns de toute sorte. Juré, on va s’amuser et faire du bruit.

Si vous avez déjà programmé des événements ce vendredi 5 octobre, merci de les indiquer dans le formulaire ci-dessous!

La législation oblige à déclarer les rassemblements qui se tiennent dans l’espace public à la mairie ou à la préfecture (en zone police). Ce document est à renvoyer aux autorités 3 jours minimum avant la date du rassemblement (pour plus de détails lisez les informations disponibles sur le site service-public.fr).

401 événements prévus

... posting.php?mode=reply&f=73&t=11936
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Pesticides et insecticides à l'index

Messagede bipbip » 09 Oct 2018, 18:04

Un message après les rassemblements du 5 octobre

Mais quel beau commencement !

Comment vous dire notre joie ? Nous n’y parviendrons pas, car elle est immense. Notre mouvement, votre mouvement, n’existe que depuis trois semaines et a déjà recueilli 270 000 soutiens, dont 260 000 sur internet et une dizaine de milliers sur papier.

Hier 5 octobre, à 18h30, ont eu lieu, selon nos estimations, environ 500 rassemblements en France, dont beaucoup devant les mairies de village. Certains avec six personnes, comme à Bagnères-de-Bigorre, d’autres avec plusieurs centaines de présents, comme à Caen – 300 personnes – ou Vannes, avec 250 dont notre amie la chanteuse Emily Loizeau.

Ce qui frappe à la lecture des 300 messages qui nous sont parvenus, c’est votre enthousiasme. Ce si vaste plaisir d’être ensemble face à une tache qui reste pourtant herculéenne. Nous n’en finirions pas de rapporter tant et tant de témoignages qui nous émeuvent aux larmes. Il est certain que nous avons ensemble gagné notre premier pari : celui de créer une toile indestructible, un rhizome couvrant la France entière qui nous unit jusqu’en octobre 2020.

2020 ? Vous le savez désormais, nous nous retrouverons le premier vendredi de chaque mois, qu’il pleuve ou gèle, ou que la canicule nous foudroie. On a le droit au parasol, aux braseros, aux écharpes et aux maillots de bain. Ce qui va compter plus que tout, c’est notre capacité à durer tout en rassemblant toujours plus de volontés.

Excusez à l’avance, mais le plus dur est devant nous. Mais aussi le plus beau, le plus exaltant. Il s’agit de sortir de nos ghettos respectifs, et de partir à la rencontre de la société, que nous devrons visiter dans le moindre recoin. Il va falloir créer, imaginer des rendez-vous, des événements qui prouveront à tous que nous voulons tous des coquelicots. Vous avez été géniaux, et nous n’en doutions pas. Le 2 novembre, nous serons deux fois plus nombreux, au moins. On va gagner.

Un message de Claire, de Saillans dans la Drôme (1200 habitants), où 28 personnes se sont réunies.

« Une conviction : ce n’est que si CHACUN prend la responsabilité de faire jouer son réseau personnel que nous y arriverons. Nous sommes CHACUN responsable de la réussite ou de l’échec des rassemblements. 
Sur la centaine de personnes que j’ai contactées par mails et messages, près de 30 sont venues. Mais elles ne sont pas venues sans effort de ma part. Je les ai contactées chacune trois fois : une première fois pour donner l’info en début de semaine, une deuxième ce matin pour un petit rappel et une dernière fois deux heures avant.
 Il faut se « mouiller », oser envoyer des mails à des personnes qu’on n’a pas vues depuis longtemps ou dont on n’est pas certain qu’elles soient d’accord avec l’action proposée. Il faut prendre des petits risques d’agacer les personnes peu habituées aux pratiques militantes. Il faut un peu embêter le monde ».


https://nousvoulonsdescoquelicots.org/2 ... 5-octobre/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Pesticides et insecticides à l'index

Messagede bipbip » 02 Nov 2018, 01:51

Rassemblement Stop pesticides ! - partout en France

Nous voulons des Coquelicots
Le vendredi 2 novembre

carte des rassemblements prévus
https://nousvoulonsdescoquelicots.org/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Pesticides et insecticides à l'index

Messagede bipbip » 02 Nov 2018, 16:12

Contre les pesticides, contre l’agriculture capitaliste

Tract AL

Contre les pesticides, contre l’agriculture capitaliste

La lutte contre les pesticides, qui contribuent à détruire les écosystèmes, est indissociable de la lutte plus globale contre le mode de production capitaliste appliqué à l’agriculture. Contre à la course au profit, défendons le retour à une agriculture paysanne et sociale.

Au-delà de l’indignation...


Les recherches menées pendant la Seconde Guerre mondiale pour produire des armes chimiques ont permis, après 1945, le développement de pesticides de plus en plus puissants et dangereux. Ces pesticides ont pour but de détruire à grande échelle tous les insectes, les « mauvaises herbes » ou les autres nuisibles qui sont extérieurs aux cultures.

Ces pesticides trouvent leur place dans une forme particulière d’agriculture : l’agriculture industrielle, fondée sur la production de masse et la course au profit. Dans cette forme d’agriculture directement liée au capitalisme, il n’est pas question de travailler avec la nature pour en tirer des ressources alimentaires mais d’exploiter le plus possible les sols et les écosystèmes pour augmenter au maximum la production à court terme. Cette forme d’agriculture a déjà détruit de nombreux écosystèmes et a créé des désordres irréversibles à l’échelle de ce que nous pouvons vivre ou mesurer.

Exiger l’interdiction des pesticides, c’est demander à sortir de l’impasse de l’industrie agroalimentaire, dont les agriculteurs et les agricultrices sont les premières victimes. Les espaces agricoles doivent être redéfinis comme des espaces de vie et cela ne se fera pas sans les paysans et paysannes.

...l’action

Comment faire pour lutter contre ce système ? Le « mouvement des coquelicots » vise à agir au niveau municipal pour provoquer l’arrêt des pesticides. L’objectif est de maintenir la pression jusqu’aux prochaines élections. Nous pouvons discuter la marge de manœuvre dont disposent les municipalités qui sont en train de perdre à peu près toutes leurs compétences de gestion au profit des communautés de communes. Et est-ce que ces institutions sont à même de modifier quoi que ce soit sur ce sujet au niveau territorial ?

L’action contre le système agricole capitaliste, qui a conduit à l’utilisation massive de pesticides, ne peut donc pas se limiter à ça. Nous devons aussi, ici et maintenant, retisser des liens au niveau local en nous appuyant sur des formes de démocratie directe, pour mener des actions concrètes sur nos territoires.

Dans cette optique, il est urgent d’aller discuter avec les paysans et les paysannes, d’autant que les élections de chambre d’agriculture ont lieu en décembre. Les syndicats sont les premiers acteurs décisionnels des territoires en matière de poli- tique agricole. Il est nécessaire de soutenir un syndicalisme de lutte contre les pesticides, anti-autoritaire, pour le maintien de la paysannerie et d’une agriculture de proximité à taille humaine. Un soutien fort à un tel syndicalisme ne pourrait permettre de modifier immédiatement la constitution des chambres qui sont à la majorité écrasante détenues par le syndicat agro-industriel, mais permettrait de pouvoir soutenir une ligne d’action combative et tout à fait légitime.

Au-delà de ça, nous devons continuer à expliquer en quoi l’utilisation des pesticides n’est qu’une des facettes d’un système de production global qui nous conduit directement à la catastrophe. C’est tout ce système capitaliste qu’il nous faudra renverser pour réinventer des sociétés capables de répondre aux besoins des êtres humains sans détruire la nature.

Alternative Libertaire


À télécharger : http://www.alternativelibertaire.org/IM ... icides.pdf

http://www.alternativelibertaire.org/?C ... apitaliste
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité