Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede L . Chopo » 13 Sep 2013, 10:55

Les salariés, équipiers, femmes de chambre, gouvernantes de la société de nettoyage Française de services ainsi que des salariés de l’hôtel Park Hyatt Vendôme à Paris, ont engagé le 12 septembre 2013, une grève surprise d’avertissement, tant contre l’hôtel lui-même que contre son prestataire de services.

Les salariés dénoncent les graves manquements des ces patrons qui ne paient pas toutes les heures complémentaires (pour les temps partiels) ou supplémentaires (pour les temps pleins), ne respectent pas l’accord signé par le Syndicat du Nettoyage instaurant un 13e mois, versent des salaires au rabais dans cet hôtel de prestige.

Les salariés revendiquent :
- la mise en place d’un 13e mois pour tous,
- le paiement de toutes les heures travaillées et le respect de la durée maximale du travail,
- de meilleures conditions de travail,
- la fin de la sous-traitance, source de division.

Soutenue par le syndicat CNT-Solidarité ouvrière du Nettoyage , le Syndicat CGT des HPE et l’US Commerce et Services CGT, cette première journée de grève annonce des mobilisations encore plus importantes dans les jours qui viennent, en fonction des négociations qui doivent s’engager et de la situation commerciale de l’hôtel.

Image

L.Chopo
http://www.cnt-so.org/
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 16:00

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede mimosa rouge » 13 Sep 2013, 19:08

ah ! ça fait du bien de lire des info comme ça !! sm 26
contrôle ouvrier, anticipation, combativité ...
mimosa rouge
 
Messages: 472
Enregistré le: 10 Sep 2011, 18:13

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede altersocial » 17 Sep 2013, 16:02

Hôtellerie: combat des femmes de chambre contre la sous-traitance

La protestation des femmes de chambre contre la sous-traitance dans l'hôtellerie a gagné le cinq étoiles Park Hyatt Paris-Vendôme après les mouvements qui ont touché récemment deux établissements du groupe Louvre Hôtels, obligeant la profession, soucieuse de son image, à réfléchir sur son organisation du travail.

Près de 300 salariés y travaillent, mais 65 sont employés par une société prestataire de services. Ce sont principalement des femmes de chambre, des gouvernantes, des valets et des équipiers.

Ceux-ci réclament "l'embauche immédiate des salariés (par le groupe Hyatt), le 13e mois et le paiement de toute heure supplémentaire", a indiqué Claude Levy (CGT). "Il est inacceptable de constater dans un palace des violations quotidiennes du Code du travail et un statut social aussi bas", a-t-il ajouté.

"Nous ne sommes pas des parias. Nous avons le même patron, nous voulons le même statut", scandaient jeudi dernier une cinquantaine de salariés en grève à l'entrée de l'hôtel de la rue de la Paix. Flanqués de drapeaux rouges de la CGT et du CNT, les grévistes distribuaient des tracts à la clientèle pour expliquer leur mouvement.

"Nos conditions de travail sont déplorables. C'est de l'esclavage moderne. Nous sommes payées à la tâche et non à l'heure. On peut même nous obliger à venir travailler pendant nos jours de repos", témoigne auprès de l'AFP Debora Follot, femme de chambre de l'hôtel cinq étoiles.

Selon elle, "dans les hôtels de luxe, les femmes de chambre travaillent à deux, ici nous sommes seules, c'est épuisant. Nous avons toutes des maux d'épaule et de dos".

Mais, "le travail le plus dur, c'est celui des équipiers qui s'occupent des déménagements", souligne Mme Follot, expliquant que , récemment, "un prince du Qatar était venu avec tous ses meubles" qu'il fallait donc installer.

Les salariés en grève jeudi dernier menacent de recommencer "à partir du 20 septembre, juste avant la fashion week et pour une grève illimitée".

Interrogée par l'AFP, la direction du palace a dit "espérer que cette situation sera rapidement résolue et ce, dans les meilleures conditions possibles".

Stéphane Fouré, directeur des ressources humaines (DRH) de l'entreprise prestataire, la société Française de services, a de son côté confirmé "l'ouverture de négociations sur un 13ème mois", sans plus de précisions.

Victoire de 22 femmes de chambre

Ces salariés de la sous-traitance ont été encouragés par la récente victoire des 22 femmes de chambre et gouvernantes des hôtels Campanile et Première classe de Suresnes (Hauts-de-Seine), intégrées à compter du 1er août au sein de leur société, le groupe Louvre Hôtels, propriétaire des deux établissements.

Elles étaient payées à la chambre par l'entreprise sous-traitante Deca qui estimait qu'il était possible de faire plus de 4 chambres à l'heure. Cette organisation du travail entraînait pour ces femmes, la plupart mères de famille et immigrées d'Afrique, des cadences infernales et des heures supplémentaires non payées.

"Après 28 jours de grève en mars-avril 2012, elles ont obtenu la fin de la rémunération à la tâche, une nette augmentation et l'installation d'une pointeuse", explique M. Levy.

"Mais en apprenant que Deca était en redressement judiciaire, elles ont à nouveau revendiqué leur intégration et l'ont obtenue", se réjouit le syndicaliste engagé dans ce combat depuis plus d'un an.

La direction du groupe Louvre Hôtels, qui compte 500 hôtels en France et 6.000 salariés, présente l'intégration de ces femmes comme "un test" qu'elle pourrait étendre à d'autres établissements.

"Nous nous sommes donné un an pour voir si cela fonctionne mieux. L'idée, c'est d'essayer ce nouveau mode d'organisation du travail puisque nous sommes encore majoritairement en nettoyage sous-traité", a affirmé à l'AFP Emmanuelle Greth, DRH du groupe, où 60% du nettoyage est confié à la sous-traitance.

Parallèlement, syndicats et direction travaillent à "une charte sociale pour mieux encadrer le recours aux prestataires", indique Mme Greth.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede L . Chopo » 17 Sep 2013, 21:20

La lutte des salariés, équipiers, femmes de chambre, gouvernantes de la société de nettoyage Française de services ainsi que des salariés de l’hôtel Park Hyatt Vendôme à Paris (soutenue par le syndicat CNT-Solidarité ouvrière du Nettoyage , le Syndicat CGT des HPE et l’US Commerce et Services CGT) continue !!!.

D'autres actions sont à venir !

L.Chopo
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 16:00

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede Pïérô » 24 Sep 2013, 00:11

Appel à rassemblement ce mardi 24 septembre
Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l'exploitation

Les salariés, équipiers, femmes de chambre, gouvernantes de la société de nettoyage Française de services ainsi que des salariés de l'hôtel Park Hyatt Vendôme à Paris, ont engagé le 12 septembre 2013, une grève surprise d'avertissement, tant contre l'hôtel lui-même que contre son prestataire de services.

Les salariés dénoncent les graves manquements des ces patrons qui ne paient pas toutes les heures complémentaires (pour les temps partiels) ou supplémentaires (pour les temps pleins), ne respectent pas l'accord signé par le Syndicat du Nettoyage instaurant un 13e mois, versent des salaires au rabais dans cet hôtel de prestige.

Les salariés revendiquent :
• la mise en place d'un 13e mois pour tous,
• le paiement de toutes les heures travaillées et le respect de la durée maximale du travail,
• de meilleures conditions de travail,
• la fin de la sous-traitance, source de division.

Soutenue par le syndicat CNT-Solidarité ouvrière du Nettoyage , le Syndicat CGT des HPE et l'US Commerce et Services CGT, cette grève annonce des mobilisations encore plus importantes, en fonction des négociations qui doivent s'engager et de la situation commerciale de l'hôtel.

Rassemblement de soutien, le mardi 24 septembre à 12h, à l'angle de la rue de la Paix et de la place de l'Opéra
http://www.autrefutur.net/Hotel-Hyatt-V ... -luxe-de-l
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede L . Chopo » 24 Sep 2013, 14:46

Grève et défilé de mode à l’Hôtel Hyatt Vendôme
Toujours en grève, les salariés, équipiers, femmes de chambre, gouvernantes de la société de nettoyage Française de services ainsi que des salariés de l’hôtel Park Hyatt Vendôme à Paris, soutenus par le syndicat CNT-Solidarité ouvrière du Nettoyage, le Syndicat CGT des HPE et l’US Commerce et Services CGT, appelaient à un rassemblement de soutien, mardi 24 septembre à 12h.

En écho à la "fashion week" qui se tient à Paris, ce défilé tenait à montrer la détermination des salariés…

Image
Image

Vidéo et images surhttp://www.cnt-so.org/?Greve-et-defile-de-mode-a-l-Hotel

L.Chopo
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 16:00

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede mimosa rouge » 24 Sep 2013, 17:29

vers 12h30 il y avait un mini-reportage sur France info ... Centré évidemment sur l'idée du défilé, mais bon le thème de la sous traitance à été abordé .
mimosa rouge
 
Messages: 472
Enregistré le: 10 Sep 2011, 18:13

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede Pïérô » 25 Sep 2013, 00:21

C'est passé sur d'autres chaines (aux infos d'ITV entres autres)

En tout cas, la lutte ça paie

Les grévistes du palace Park Hyatt Paris-Vendôme gagnent leur bras de fer :
http://www.20minutes.fr/societe/1227297 ... t-bras-fer
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede mimosa rouge » 25 Sep 2013, 06:11

En tout cas, la lutte ça paie


la lutte, soutenue et bien préparé, ça paie ! (on en voit trop se ramasser par défaut d'organisation ou d'anticipation collective malheureusement )

je transmet à des copains sous traitants au chru de Tours qui sont dans des boites de la construction, ( @ piero : ton syndicat est déjà au courant !) en espérant que ça leur permette de passer par dessus leur peur . Cette victoire est utile pour tout le monde dans la sous traitance . bravo sm 23

... par contre ça a du couter cher en drapeaux :shock:
mimosa rouge
 
Messages: 472
Enregistré le: 10 Sep 2011, 18:13

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede altersocial » 25 Sep 2013, 07:25

Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede L . Chopo » 25 Sep 2013, 08:59

Victoire au Park Hyatt Paris Vendôme

Un accord avec une entreprise de sous-traitance définissant les nouvelles conditions statutaires des salariés de cette société a été signé par les syndicats CGT HPE, US CGT du Commerce et CNT Solidarité Ouvrière du Nettoyage.

Par cet accord, les salariés obtiennent :

- prime de fin d’année équivalente à un 13e mois,

- plus aucun contrat de travail inférieur à 130 h par mois et transformation de sept contrats à temps partiel en contrat à temps plein,

- réévaluation des qualifications pour tous les salariés,
- suppression des clauses de mobilité,
- primes de site et d’assiduité équivalentes globalement à 3% du salaire brut mensuel,

- prime de reprise du site de 300 € par salarié.

Ces mesures représentent une augmentation de salaire de 150 € à 250 €, selon la situation des salariés.

La reprise du travail est effective dès le mercredi 25 septembre.

Image

L.Chopo
http://www.cnt-so.org/
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 16:00

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede Pïérô » 26 Oct 2013, 13:05

Gréve a l’hôtel Hyatt Vendôme a Paris

La quasi-totalité du personnel de la société sous-traitante de l’hôtel Hyatt Vendôme ont mené une grève d’une semaine en septembre 2013. Deux grévistes et trois syndicalistes qui les ont soutenus racontent le déroulement de la grève, comment ils ont gagné sur la plupart de leurs revendications et comment l’intégration des salariés de la sous-traitance dans le personnel de l’hôtel a fini par se poser explicitement. Conditions de travail, faiblesse des salaires, contrats à temps partiel imposés, heures sup non payées, mais aussi présence de syndicats pourris dans ce secteur, constituent la toile de fond de cette lutte.

Emission à écouter sur SONS EN LUTTES : http://www.sonsenluttes.net/spip.php?article671
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede bipbip » 24 Sep 2014, 06:56

Forte hausse de salaire pour les femmes de chambre du Park Hyatt à Paris

Après trois jours de grève, les femmes de chambre, gouvernantes, équipiers et valets, salariés de la sous-traitance de l’hôtel Park Hyatt Paris-Vendôme ont obtenu de fortes hausses de salaires, alignés sur ceux des palaces, a annoncé mardi la CGT.

«C’est un accord historique, nous avons obtenu de 380 à 420 euros par mois en comptant les primes. On demandait l’alignement sur les salaires des palaces: pour les femmes de chambre, valets et équipiers 1.870 euros brut et pour les gouvernantes 2.200 euros brut», a affirmé à l’AFP Claude Levy de la CGT des hôtels de prestige et économiques (HPE).

... http://www.liberation.fr/economie/2014/ ... is_1106657
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede Pïérô » 25 Sep 2014, 15:52

Les travailleuses du Hyatt Vendôme font céder la direction. Au Hyatt Madeleine, la grève continue

Après seulement 5 jours de grève, la direction du Hyatt Vendôme a cédé à la plupart des revendications des 160 travailleuses, femmes de ménage embauchées à travers la boîte de sous-traitance Luxe et Traditions : elles (et ils) ont toutes été augmentées de 380 à 420 euros par mois, et le paiement de 50% des jours de grève.

La direction refuse toujours d’intégrer ces sous-traitées aux salariés du Hyatt.

Victoire historique pour certains, cette "facilité" à faire céder la direction (là où les grèves se durcissent, durent, et où les revendications sont de plus en plus désespérées) ne vient pas de nulle part. Entre autre :
• Les travailleuses du Hyatt avaient suivi une grève de deux semaines en 2013. Elles avaient gagné le paiement d’un 13e mois, l’amélioration des conditions de travail et le paiement des heures sup’ non comptabilisées.
• En février, une grève de seulement 3 heures pour la rembauche d’une salariée et le retour sur une dégradation des conditions de travail et des primes
• 49 travailleuses avaient attaqué, en juin dernier, le Hyatt Vendôme aux prud’hommes.

À cela s’ajoute les grèves dures et les victoires dans l’hôtellerie, en particulier dans l’hôtellerie de luxe, au Lutetia en 2013, la dure lutte des femmes de chambre du Novotel des Halles, ou encore celle dans les hôtels Première Classe et Campanile du Pont de Suresnes, qui est filmé dans "On a grèvé".

Si les luttes dans l’hôtellerie sont tant victorieuses, c’est certainement en raison du gouffre qui sépare le luxe affiché et la précarité des travailleuses. C’est également une question de compromis : le Hyatt cède sur les salaires, pour mieux couvrir le sexisme et le racisme au sein de l’établissement, comme ce viol d’une femme de chambre.

L’autre point, certainement, est l’affaiblissement de l’emprise de la CFDT, qui pratique la co-gestion patronale, au sein de ces établissements, et la libération de la parole et de la rage de ces travailleuses, qui permet une solidarité certaine entre exploitées.

Au Hyatt Madeleine, la grève elle continue. La CGT appelle à venir soutenir les piquets de grève des travailleuses, tous les jours de 8h30 à 16h, au 26 bd Malesherbes, métro Saint-Augustin ou Madeleine.

http://paris-luttes.info/les-travailleu ... tt-vendome
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Hôtel Hyatt Vendôme : le luxe de l’exploitation

Messagede bipbip » 04 Oct 2017, 20:43

Les salarié·e·s d’Hôtel Park Hyatt Vendôme arrachent 225 € d’augmentation !

La société STN Groupe, sous-traitante pour l’hôtel Park Hyatt Vendôme à Paris, vient de signer un accord avec la CGT-Hôtel de prestige et économiques (HPE).

Les femmes de chambre, équipiers et gouvernantes vont voir leurs salaires revalorisés de 225 € bruts par mois en moyenne et ont obtenu une deuxième journée par an au titre de l’habillage-déshabillage ainsi qu’une journée supplémentaire de congés payés après cinq ans d’ancienneté.

Belle victoire pour des employé·e·s dont les salaires sont très bas et qui travaillent dans un palace dont les suites peuvent atteindre 15 000 € par jour !

La CGT-HPE tient néanmoins à dénoncer « l’idéologie rétrograde du groupe Hyatt qui refuse toujours d’internaliser les femmes de chambre, équipiers et gouvernantes sur les sites Vendôme et Madeleine, alors que cela lui coûte plus cher de sous-traiter » !

http://www.cgt.fr/Tres-belle-victoire-d ... m=facebook
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Suivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité