Grève chez Schneider Electric

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Grève chez Schneider Electric

Messagede altersocial » 26 Jan 2013, 18:27

Côte-d’Or : mouvement de grève chez Schneider Electric

Dans le cadre d’un mouvement social national, les deux sites côte-d’oriens de Schneider Electric – l’un à Longvic, l’autre à Epirey – ont connu des débrayages ce mercredi. Dans un communiqué de presse, Force ouvrière indique que « les délégués syndicaux FO des différents sites de la société Schneider Electric composant la moitié des effectifs du groupe Schneider Electric en France (11 000 salariés sur 22 000), réunis en assemblée générale à leur fédération FO de la Métallurgie à Paris le lundi 14 janvier, ont décidé d’envoyer une ultime mise en garde à la direction de Schneider Electric du territoire France dans le cadre des négociations annuelles obligatoires ».

En filigrane de ce communiqué, il est indiqué que les négociations portant sur les augmentations de salaires n’ont toujours pas abouti. « La direction n’a pu à ce jour mettre sur la table qu’une enveloppe globale de 1,4 % pour l’ensemble des salariés de Schneider Electric, cadres et non cadres. […] FO ne peut que constater la faible rétribution des salariés français du groupe alors que Schneider Electric France est sur le podium des pays les plus profitables dans le monde avec l’Amérique du Nord et la Chine. »

Ce mouvement social a eu lieu le jour d’une ultime réunion entre syndicats et direction, « la réunion de la dernière chance » selon FO.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51

Re: Grève chez Schneider Electric

Messagede Pïérô » 28 Jan 2013, 01:44

idem dans le 86

[Chasseneuil-du-Poitou] Débrayage chez Schneider Electric

Chasseneuil-du-Poitou, hier : l’équipe du matin a manifesté son désaccord sur l’augmentation imposée.

Montrer leur mécontentement suite à des négociations infructueuses, tel était l’objectif des salariés du groupe Schneider Electric, qui ont manifesté sur tous les sites de France ce mercredi. A Chasseneuil 90 % des deux cent vingt six salariés ont débrayé (deux heures le matin et deux heures l’après-midi) afin de dénoncer l’autoritarisme de la direction centrale qui propose une augmentation générale de 0,8 % et un budget de 0,6 % d’augmentation individuelle. « On pourrait comprendre que ce faible budget s’apparente à la crise » soulignait hier Franck Parnaudeau, délégué syndical FO du site chasseneuillais, « sauf que le groupe a fait un chiffre d’affaires de 22 milliards d’€ sur l’exercice 2012, un résultat d’exploitation de 14 % et un bénéfice de quelque 2 milliards d’€. Il serait normal » a poursuivi le délégué syndical, « que le salarié français, qui a contribué à ce résultat, soit récompensé à la hauteur des efforts fournis, sachant que tous les ans 7 % de productivité supplémentaire sont demandés. Au delà du fond c’est la forme qui nous interpelle » a dénoncé Franck Parnaudeau, « en réunion on nous a dit, c’est comme ça et c’est pas négociable…. » Les syndicats ont donc décidé de mobiliser les salariés afin de dénoncer cette forme d’augmentations imposées et que leur désaccord soit entendu au plus haut niveau de l’entreprise lors de la réunion de la dernière chance qui s’est tenue hier.

Alain Chauveau, Nouvelle République, 24 janvier 2013
http://fa86.noblogs.org/?p=7860
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grève chez Schneider Electric

Messagede Pïérô » 26 Nov 2014, 03:54

Schneider Electric à Merpins (16) : la justice annule le plan social

Ce mardi matin, la cour d’appel de Versailles a donné raison à la CGT. La justice annule le plan qui accompagnait la fermeture en 2012 de l’usine de l’équipementier électrique près de Cognac ..

Ce mardi matin, la justice a donné raison au syndicat CGT du groupe Schneider Electric en Charente. La sixième chambre de la cour d’appel de Versailles a en effet prononcé l’annulation pure et simple du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) qui accompagnait la fermeture en 2012 de l’usine Schneider Electric de Merpins, près de Cognac, et le transfert de ses activités à L’Isle-d’Espagnac, près d’Angoulême..

Environ 200 salariés travaillaient à Merpins, où ils fabriquaient des boutons de commande, poussoirs et voyants..

La cour d’appel de Versailles a considéré que les mesures du PSE étaient "insuffisantes au regard des moyens du groupe", une société de dimension internationale, cotée au CAC 40, présente dans 190 pays et forte de 12000 collaborateurs..

"C’est une victoire historique ! Nous avons toujours combattu ce plan inacceptable et sans aucune justification économique. La justice nous donne enfin raison", s’est félicité le syndicaliste Philippe Meillac..

M. Meillac n’a jamais douté du "bon droit des salariés" mais a traversé bien des moments difficiles. Ce fut le cas en septembre 2013, quand le tribunal de Nanterre, statuant en première instance, avait débouté la CGT de ses demandes et mis Schneider Electric Industries et Schneider Electric France SAS hors de cause..

Pour Me Emmanuel Tordjman, du cabinet Lysias-Partners, avocat du syndicat, l’arrêt de la cour d’appel de Versailles est important : "La décision a valeur de symbole et peut faire jurisprudence. La cour relève clairement que l’on ne peut pas construire un plan de sauvegarde de l’emploi en minorant la protection des salariés. Elle considère, par exemple, que l’absence de licenciement lors de la restructuration ne démontre pas nécessairement que les mesures d’accompagnement étaient licites et suffisantes.".

Aujourd’hui, le PSE de Schneider Electric à Merpins est dit "nul et de nul effet"..

Seulement voilà : ce plan a été mis en oeuvre et appliqué. Les salariés ont quitté Merpins. Les locaux de l’usine ont été vendus. Que peut-il se passer ? La CGT espère que les mesures d’accompagnement seront renégociées..

Schneider Electric peut (et devrait sans doute) se pourvoir en cassation. L’équipementier électrique est un groupe globalisé qui réalise plus de 90% de ses activités (23,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires) hors de France..

Le 25 Novembre 2014 - Sud Ouest.

http://www.collectifcontrelespatronsvoy ... rticle1093
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grève chez Schneider Electric

Messagede bipbip » 16 Juin 2015, 11:59

France Transfo : le plan social devient électrique

Après la fermeture annoncée du site de Marange-Silvange, dont l’activité est délocalisée en Pologne, les salariés de France Transfo montent d’un ton. Alors que le plan social coince, ils s’inquiètent pour l’avenir des autres sites locaux.

L’image a évidemment valeur de symbole. Mais elle est particulièrement violente pour Schneider Electric. 14h, hier, devant la préfecture de Région. Plusieurs salariés de France Transfo, filiale lorraine de l’équipementier électrique, mettent le feu à des tee-shirts noirs à l’effigie du groupe. « Vive le made in France ! », crie avec amertume l’un d’eux.

Le 12 mai dernier, ils apprenaient la délocalisation en Pologne d’une partie de leur activité. A la clé, la suppression de 90 postes et la fermeture d’un des trois sites mosellans de la filiale : la chaudronnerie de Marange-Silvange. Très calmes depuis, les employés sont passés, hier, à la vitesse supérieure en lançant un mouvement de grève et leur première action. Suivis par près de 80 % des 497 salariés des trois sites lorrains (Maizières-lès-Metz, Ennery et Marange-Silvange) assurent les syndicats. « On commence à taper là où ça fait mal pour Schneider Electric, c’est-à-dire à l’image », confie en aparté un représentant du personnel avant de s’engouffrer en préfecture avec l’intersyndicale CFDT, CFE-CGC et CFTC. Elle y est reçue pendant près d’une heure par le secrétaire général et un fonctionnaire de la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi).

les salariés expriment leur incrédulité. « On nous a versé 10 % de participation l’an dernier. Cela prouve bien qu’on est rentables », lâche l’un d’eux, brandissant une pancarte « rien que le fric ! » Autour de lui, des plieurs, soudeurs, assembleurs ou techniciens de maintenance à Marange étalent leur dépit : « On nous a dit qu’on coûtait 35 € l’heure, contre 8 € en Pologne. »

Depuis le lendemain de l’annonce de la fermeture, en février, de leur chaudronnerie, ils refusent de regagner leur poste de travail. Plus l’envie. La plupart disent errer sur ce site devenu fantôme pendant les 7h20 de présence quotidienne qu’ils doivent effectuer. Certains évoquent le mal-être inquiétant qui habite quelques-uns de leurs collègues…

... http://www.republicain-lorrain.fr/socia ... electrique
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Grève chez Schneider Electric

Messagede bipbip » 01 Sep 2016, 01:22

PRINGY
Mouvement de grève reconductible chez Rectiphase

Sur le giratoire de la rue de la Gare à Pringy, des banderoles invitent les automobilistes à klaxonner « contre la fermeture du site Schneider Electric. » Ce que la plupart font de bon cœur.

À deux pas de là, les salariés étaient en grève hier pour la seconde fois en trois mois. Et ils ont voté à main levée la reconduction de leur mouvement.

Depuis qu’en mai a été annoncée la fermeture de Rectiphase, filiale de Schneider Electric spécialisée dans la fabrication de condensateurs électriques, l’intersyndicale CGT, CFDT et CGC est sur le pont pour défendre les intérêts des 96 personnes dont les emplois vont disparaître.

... http://www.ledauphine.com/social/2016/0 ... rectiphase
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Grève chez Schneider Electric

Messagede Pïérô » 13 Sep 2016, 02:07

En Haute-Savoie, les salariés de Rectiphase interpellent Hollande pour sauver 96 emplois

En grève depuis huit jours, les salariés de Rectiphase, filiale du florissant groupe Schneider-Electric, dénoncent la fermeture programmée de leur usine de production de condensateurs située près d’Annecy.

« L’expert auprès du CHSCT a dit qu’il avait rarement vu un plan social avec une telle colère. Il faut dire que les gens se sont beaucoup investis dans cette entreprise », souligne Denis Bondon, délégué syndical CGT du site Rectiphase de Pringy près d’Annecy, qui ne cache pas lui-même son écœurement. Depuis le 30 août soit plus d’une semaine, une bonne partie des 96 salariés du site est en grève à l’appel de la CGT pour dénoncer le projet de fermeture totale de cette usine de matériel électrique pour l’industrie, filiale à 100% du groupe Schneider-Electric. Ce jeudi en fin d’après-midi, ils devaient se rassembler devant la préfecture de Haute-Savoie à Annecy pour interpeller les pouvoirs publics. En fin de semaine dernière, les trois syndicats CGT, CFDT et CFE-CGC ont écrit au président de la République François Hollande pour demander une rencontre et une intervention auprès du géant électrique, pour le maintien du site de production et des 96 emplois.

... http://www.humanite.fr/en-haute-savoie- ... ois-615359
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grève chez Schneider Electric

Messagede bipbip » 04 Fév 2017, 17:54

Champforgeuil
Grève pour les salaires chez Gardy-Scneider Electric

La production dans l’entreprise Gardy-Schneider Electric à Champforgeuil est au point mort depuis mardi, 5 heures. Soutenus par l’intersyndicale CGT, FO et CFDT, les salariés ont décidé de se mettre en grève, rejetant la proposition d’augmentation générale de 0,6 % lors des négociations annuelles obligatoires.

... http://www.lejsl.com/edition-de-chalon/ ... r-electric
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité