Virgin en lutte

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Virgin en lutte

Messagede Pïérô » 08 Jan 2013, 13:02

Tract intersyndical :

À Butler de payer l’addition !

L’annonce a filtré dans tous les magasins, le Comité d’Entreprise est convoqué lundi 7 janvier pour évoquer une question cruciale pour notre avenir à tous : la direction envisage une déclaration de cessation de paiements et le placement de Virgin en redressement judiciaire !


--------------------------------------------------------------------------------

Le redressement judiciaire est une procédure collective dans laquelle est placée une entreprise lorsqu’elle est en cessation de paiements et tant qu’un redressement de l’activité est envisageable.

Le bilan économique et social portant sur le redressement judiciaire est établi par l’administrateur judiciaire, désigné par le Tribunal de Commerce : il comporte un volet économique visant à la pérennité de l’entreprise, un volet financier visant au règlement de son passif et un volet social ayant pour but la réduction des charges salariales pour permettre le redressement de cette dernière.

Un redressement judiciaire, dont la durée de la période d’observation peut durer de 6 à 18 mois, se solde soit par :
- une cession-redressement (l’entreprise poursuit son activité en remboursant tout ou partie de son passif avec les mêmes actionnaires et dirigeants ou bien en changeant),
- une cession-liquidation (l’activité économique est cédée à un tiers et se poursuit dans une autre entité),
- une liquidation judiciaire si l’activité n’est pas viable, au cours de laquelle l’objectif est de répertorier l’ensemble des actifs de l’entreprise et de payer les créances dans l’ordre défini par la loi…


--------------------------------------------------------------------------------

Trop de questions sont encore en suspens, nous attendons toujours de vraies réponses : les conséquences de cette décision sont beaucoup trop graves pour être traitées de manière expéditive.

Il est clair que le principal responsable de la situation est BUTLER, actionnaire majoritaire de Virgin depuis 2008.

La direction cherche à se dédouaner, tout comme nos actionnaires, de la responsabilité qu’ils portent dans la situation de notre entreprise : un redressement judiciaire suppose la désignation d’un administrateur dont on pourrait craindre qu’il ferme tout au plus vite ! Pour nous tous, la question primordiale est celle du projet Virgin et de la pérennisation de nos établissements.

La formidable mobilisation de samedi dernier sur les Champs-Élysées doit être le début d’un grand élan de tous les salariés. Aussi, nous invitons à nouveau tous les salariés franciliens à se réunir en grève devant ce magasin pour un grand rassemblement le mercredi 9 janvier à 13h.

Il sera suivi d’une Assemblée Générale, ouverte à tous les salariés, le même jour à 18h à la Bourse du Travail, 67 rue Turbigo à Paris (M° Arts et Métiers ou République). Les collègues de province, qui se sont aussi mobilisés le 29 décembre dernier contrairement à l’affirmation de la direction, doivent amplifier le mouvement, car désormais, tous les magasins sont concernés !

CFTC : murielle-13013@hotmail.fr
CGC : virginstorescgc@gmail.com
CGT : cgtvirgin@yahoo.fr
FO : fovirgin@yahoo.fr
SUD : sudvirgin@yahoo.fr

http://www.solidaires.org/article43243.html

Tract, PDF : http://www.solidaires.org/IMG/pdf/Appel ... -01-13.pdf
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Virgin en lutte

Messagede Pïérô » 14 Jan 2013, 08:03

re et suite

Pour nos magasins, Pour nos emplois : RÉsistance !

Ce 9 janvier, c’est plus de 400 salariés d’Île-de-France, rejoints par des collègues de Rouen, qui se sont rassemblés au magasin des Champs Élysées avant d’aller à la Mairie de Paris où une délégation a été reçue. En province, la plupart d’entre nous ont cessé le travail.

Ce jour est à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire de Virgin : c’est une lame de fond qui a soulevé nos magasins, la plus grosse mobilisation de salariés du commerce de ces dix dernières années !

La direction prétend ignorer ce mouvement énorme et a déposé, ce mercredi, la déclaration de cessation de paiements de Virgin au tribunal de commerce, passant outre les prérogatives du Comité d’Entreprise, et foulant du pied, de fait, les droits les plus élémentaires des salariés.

La responsabilité de Butler, dont il est acquis qu’il n’a jamais véritablement investi dans la nécessaire évolution de notre enseigne et qu’il a délibérément laissé pourrir la situation (non-paiement des loyers au dernier trimestre 2012 ainsi que des cotisations sociales), est écrasante : les médias ainsi que les politiques, qui s’emparent de cette affaire, l’ont relevé à juste titre.

Parce que nous avons prouvé que l’attachement à notre enseigne est immense, nous vous demandons à nouveau de vous mobiliser :
- lundi 14 janvier à 11 h 30 devant le tribunal de commerce de Paris, 1 quai de Corse (M° Cité) à l’occasion de l’examen du dossier de cessation de paiements déposé mercredi dernier,
- mardi 29 janvier, tous en grève pour aller manifester devant le siège de Butler : rendez-vous à 13 h devant le Virgin des Champs (M° Franklin Roosevelt), y compris pour les collègues des différentes régions de France (le Maire dont dépend votre magasin va être sollicité pour que soit mis à votre disposition un moyen de transport à cet effet, nos organisations au niveau local sont également prêtes à vous aider).

Et parce que notre mobilisation s’inscrit dans la durée, requiert l’engagement de tous et doit s’organiser démocratiquement, une nouvelle assemblée générale du personnel est organisée mercredi 16 janvier à 18 h à la Bourse du travail, 3 rue du Château d’Eau (M° République).

CFTC : murielle-13013@hotmail.fr
CGC : virginstorescgc@gmail.com
CGT : cgtvirgin@yahoo.fr
FO : fovirgin@yahoo.fr
SUD : sudvirgin@yahoo.fr

http://www.solidaires.org/article43330.html

Tract, PDF : http://www.solidaires.org/IMG/pdf/Tract ... -01-03.pdf
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Virgin en lutte

Messagede digger » 14 Jan 2013, 12:43

Je voudrais pas jouer le trouble-fête mais tout cela me semble relever de la langue de bois syndicale. Encore une fois, les syndicats mènent une lutte d'arrière garde limitée à leur boîte, lorsqu'il est trop tard et que le couperet est déjà tombé. Il ne reste plus qu'à négocier le plan social.
Je ne vois pas le sens de tout cela.
digger
 
Messages: 2060
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Virgin en lutte

Messagede Pïérô » 15 Jan 2013, 01:46

C’est pas forcément de la faute des syndicats, qui ne représentent pas grand monde, et qui selon l'étiquette peuvent être de collaboration de classe, ou réellement de lutte et de transformation sociale. Le problème c’est qu’il faut que les individu-es se retrouvent la tète dans le sable pour se réveiller, et du coup quand çà se réveille tu en viens à défendre l’existant, en chose moins pire que ce qu’il se profile, et qu'il peut y avoir là une prise de conscience, et là pour de bon. Et évidemment c’est souvent un peu tard...
Alors il n’y a pas non plus à se couvrir du saint manteau du révolutionnaire qui parle dans le désert, et quitte à le faire préfère, évidemment, à le faire dans le cadre du sermon qui engage peu mais donne bonne conscience, mais dans la mesure où les luttes permettent la prise de conscience et l’appropriation de questions, qu’ils et elles ne percevaient pas avant, ou qu’ils et elles ne voulaient pas entendre, c’est l’occasion, à travers ces dynamiques de luttes justement, et dont il est important de parler, de participer en plus à faire passer du sens. D’ailleurs, en ce sens ce que tu questionnes là peut y participer... :wink:
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Virgin en lutte

Messagede Pïérô » 29 Jan 2013, 12:46

Rassemblement national ce mardi 29 janvier à 13h

Manifestation nationale des salarié-es de Virgin

et de leurs soutiens

A partir de 13 heures pour partir du quartier des Champs-Elysées vers le siège de Butler.


Lundi 14 janvier, saisi par Virgin, le tribunal de Commerce de Paris a décidé d'une période d'observation dont il a fixé le début au 30 septembre. Il a désigné un administrateur pour « assister » la direction actuelle de l'entreprise.

Qu'est-ce que cette période d'observation ?

C'est une période pendant laquelle l'entreprise est « protégée » de ses créanciers. Les dettes qui existaient au 14 janvier sont gelées jusqu'à la fin de la procédure, ce qui permet à Virgin de consacrer ses liquidités à « faire tourner la boutique ».

Pourquoi le juge a-t-il fixé le début de la période au 30 septembre 2012 ?

De cette manière, les loyers non payés par Virgin ne sont pas immédiatement exigibles, ni les dettes fournisseurs. C'est un choix du juge qui met la direction et Butler sous pression : leur responsabilité pénale pourrait être engagée pour n'avoir déclaré la cessation de paiement que tardivement.

Faut-il s'alarmer de la fin prochaine de la période d'observation ?

La période d'observation est habituellement de 3 à 6 mois. En avoir daté le début au 30 septembre aurait pu impliquer qu'elle se termine le 1 avril, voire avant, mais le juge a fixé sa fin au 30 avril. En ce qui concerne l'audience intermédiaire fixée le 21 mars, ce n'est pas une date couperet ! Il y a toujours de telles audiences au cours de ta période d'observation. De plus, il est habituel que la période d'observation soit prolongée. Si l'entreprise venait à s'effondrer, le juge pourrait prononcer la liquidation à n'importe quel moment.

Quel doit être notre rôle ?

Rien n'est joué pour le moment et la solution définitive sera le résultat d'un rapport de forces entre les salariés, Virgin, Butler, l'administrateur, les pouvoirs publics et le tribunal de commerce. À nous de rester mobilisés, dans tous les magasins, pour que nos demandes aboutissent : nous voulons un repreneur qui investisse dans l'entreprise pour la relancer, la repositionner et lui rendre un avenir en conservant le maximum de salariés et de magasins. Nous voulons aussi que Butler mette la main au portefeuille pour payer les conséquences sociales de sa politique désastreuse.

Comment faire ?

Nous devons faire parler de nous aussi souvent que possible et faire respecter nos choix. Les salariés de chaque magasin doivent prendre les initiatives nécessaires auprès des clients, des habitants et des élus locaux. Nous devons également tous participer à des initiatives nationales pour obliger le gouvernement, le tribunal, Butler et Virgin à donner satisfaction à nos revendications. Nous devons donc tous participer à ia manifestation du 29 janvier à Paris qui se rassemblera à partir de 13 heures pour partir du quartier des Champs-Elysées vers le siège de Butler. Des moyens de transport seront organisés pour l'occasion, pour que tout le monde puisse se déplacer.

Virgin vivra ! Butler paiera !

CFTC : murielle-13013@hotmail.fr
CGC : virginstorescgc@gmail.com
CGT : cgtvirgin@yahoo.fr
FO : fovirgin@yahoo.fr
SUD : sudvirgin@yahoo.fr

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Virgin en lutte

Messagede Pïérô » 13 Fév 2013, 02:02

Appel à grève et rassemblement le vendredi 15 février

Intersyndicale Virgin : toutes et tous chez Philippot

CFTC, CGC, CGT, FO, SUD

Depuis l'annonce de la mise en dépôt de bilan de Virgin, il y a près de six semaines, il est maintenant clair que la direction de VIRGIN est complètement déconnectée des aspirations et des préoccupations quotidiennes de l'ensemble du personnel de l'entreprise, la Présidente répétant même sur les ondes que le Virgin des Champs est « condamné » ! Or, comme nous le répétons toutes et tous, nous voulons « un repreneur, pas un fossoyeur », c'est-à-dire conserver nos emplois tout en ayant une perspective précise concernant notre avenir !

La direction de Clichy est donc désormais hors-jeu, l'administrateur judiciaire désigné le 14 janvier, maître Philippot, ayant la main-mise sur le destin de l'entreprise. Pour l'instant il s'est penché sur les principales difficultés avec la logistique et les fournisseurs, mais avec un résultat très mitigé, les rayons Musique, Vidéo, TNU et accessoires étant partiellement, voire quasiment pas réapprovisionnés dans certains magasins. De plus, sa mission consiste aussi et surtout à chercher un repreneur.

Nous lui demandons une fois encore d'ouvrir enfin la fameuse data room (présentation des données de l'entreprise aux éventuels repreneurs), et de faire en sorte que les choses avancent enfin sur ce dossier.

Rien n'est perdu, tout est possible, mais les salariés veulent revenir au Tribunal le 21 mars prochain avec de vraies perspectives et un cap clair concernant Virgin et nos 1200 emplois. Depuis le début notre mobilisation et notre détermination sont essentielles pour faire bouger les choses.

C'est dans ce but que le vendredi 15 février, nous allons arrêter le travail afin de nous rendre devant les bureaux de maître Philippot, l'administrateur judiciaire, afin de lui faire entendre nos revendications, qui ont d'ailleurs été reprises devant des millions de téléspectateurs par les intervenants lors des « Victoires de la musique « Un repreneur, pas un fossoyeur » !

Rendez-vous à 11h au 60 rue de Londres (à Paris), station de métro Europe, Liège ou Saint-Lazare. Les collègues de province sont invités à se joindre à cet appel en se rassemblant devant leurs magasins.

Ce tract est donc un appel à arrêt de travail pour le vendredi 15 février, en aucun cas les directions de magasin n'ont le droit d'interdire aux salariés à participer à cette initiative, sous peine de se retrouver hors la loi !

•CFTC : murielle-13013@hotmail.fr
•CGC : virginstorescgc@gmail.com
•CGT : cgtvirgin@yahoo.fr
•FO : fovirgin@yahoo.fr
•SUD : sudvirgin@yahoo.fr
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Virgin en lutte

Messagede Pïérô » 28 Avr 2013, 14:01

Projet de reprise par les salarié(e)s du Virgin de Marseille :

POUR L'ACCéS A LA CULTURE POUR TOUS
CONTRE LA FERMETURE DU VIRGIN Marseille FIN JUIN
SOUTENEZ LE PROJET DE REPRISE PAR LES SALARIES

Le magasin Virgin de St Férrérol doit fermer ses portes le 30 juin. Les mauvais choix stratégiques de la direction nous ont conduit droit à cette situation catastrophique . Nous avons été dépossédés de nos métier (libraire, disquaire, etc ..) pour vendre plus de produits de consommation, que de de biens culturels.
Les salariés ne veulent pas faire les frais de ces décisions. En affirmant qu’il y a d’autres choix possibles que ceux déposés à l’administrateur judiciaire , ils veulent profiter du délai donné jusqu’au 23 mai pour faire valoir leurs propres propositions. Aujourd'hui, nous, salarié(e)s du Virgin MARSEILLE désirons reprendre notre magasin en main, redonner du sens à notre travail et affirmer qu'un accès à la culture pour tous est possible en centre ville.
(...)


suite : http://www.change.org/petitions/populat ... -marseille
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Virgin en lutte

Messagede Pïérô » 15 Mai 2013, 01:22

çà sent le sapin
DERNIERE LIGNE DROITE : ON LACHE RIEN !

La nouvelle journée de mobilisation nationale, le 30 avril dernier, a été une réussite : après près de quatre mois de lutte, nous étions plus de 200 à crier notre colère sous les fenêtres du siège de Lagardère. Outre de nombreux établissements franciliens représentés, des employés des magasins d’Avignon, de Lyon, de Marseille, de Montpellier et de Rouen étaient mobilisés tout comme ceux de Bayonne, Nice et Toulon
localement.

Notre manifestation a permis de rencontrer des dirigeants de Lagardère à déjà deux reprises mais attention, faute d’engagement concret à ce jour d’abonder le futur plan social, on ne les lâchera pas ! La mobilisation acharnée de ces derniers mois doit désormais se concrétiser par l’organisation d’une table ronde, à la demande du CE, sous l’autorité du Ministère du travail, regroupant nos actionnaires, les organes de la procédure collective la direction pour, d’une part, viser le plus de reclassements possibles et, d’autre part, la mise en place d’un PSE digne de ce nom.

Les « soldes » qui débutent ce lundi ont dégouté plus d’un d’entre nous ; Leur unique vertu est d’avoir fait
rentrer de l’argent dans les caisses : Me Philippot, notre administrateur, doit désormais prendre lui aussi ses responsabilités et abonder au plan social (un audit des actifs a été commandé à cet effet).

En dépit de la fatigue et de l’angoisse du lendemain, ce n’est pas le moment de baisser les bras ! Jeudi 23 mai, nous serons de nouveau en grève pour nous rendre :
- d’abord à 10 h devant le Virgin des Champs (M° Franklin Roosevelt) pour une nouvelle action en direction
de nos actionnaires,
- puis à 13 h devant le Tribunal de Commerce au 1 quai de Corse (M° Cité) à l’occasion de l’audience de
jugement qui statuera sur les offres de reprise de plusieurs magasins de l’enseigne.

CFTC : murielle-13013@hotmail.fr
CGC : virginstorescgc@gmail.com
CGT : cgtvirgin@yahoo.fr
FO : fovirgin@yahoo.fr
SUD : sudvirgin@yahoo.fr
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Virgin en lutte

Messagede Pïérô » 25 Mai 2013, 01:31

Le baroud d’honneur des salariés de Virgin
http://www.liberation.fr/economie/2013/ ... ler_905067
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Virgin en lutte

Messagede Pïérô » 13 Juin 2013, 14:43

occupations de plusieurs magasins Virgin

Hier, des occupations de plusieurs magasins Virgin ont débuté (Avignon, Barbès, Champs Elysées, Rouen et Strasbourg).

Depuis décembre 2012, les salarié-es, victimes des mauvais choix de leurs actionnaires, Lagardère puis Butler, se mobilisent massivement, dans l’unité syndicale, contre la casse de leurs emplois.

Faute de repreneurs, c’est un méga plan « social » qui s’annonce, l’enseigne étant vouée à la liquidation le 17 juin prochain.

Les actionnaires doivent assumer leur responsabilité en contribuant au financement de ce dernier et la liquidatrice doit privilégier l’intérêt des salariés… plutôt que celui des seuls créanciers !

L’Union Syndicale Solidaires, représentée dans l’entreprise par le syndicat SUD Virgin, appelle ses équipes syndicales et la population à apporter son soutien aux occupations en cours et à celles à venir.

A travers leur lutte acharnée, les gilets rouges de Virgin démontrent que seule la lutte paie !

12 juin 2013
http://www.solidaires.org/article44928.html

Appel intersyndical
Alors que le tribunal de commerce a rejeté hier les offres de Vivarte et de Cultura et devrait prononcer la liquidation de Virgin lundi 17 juin, l’occupation de plusieurs magasins (Paris-Barbès, Paris-ChampsÉlysées, Rouen, Strasbourg…) a commencé aujourd’hui, mardi 11 juin, à 17h00 !

Il ne reste que quelques jours avant que maître Lévy, actuellement mandataire judiciaire et représentante des créanciers, ne devienne liquidatrice et soit seule aux commandes. C’est donc maintenant qu’il faut lui rappeler que ces derniers jours doivent être utilisés pour optimiser notre PSE !

FTC : murielle-13013@hotmail.fr
CGC : virginstorescgc@gmail.com
CGT : cgtvirgin@yahoo.fr
FO : fovirgin@yahoo.fr
SUD : sudvirgin@yahoo.fr

12 juin 2013
http://www.solidaires.org/article44927.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Virgin en lutte

Messagede bipbip » 22 Sep 2013, 03:47

6 mois de lutte pour arracher un peu de dignité

Liquidation de Virgin Mégastore : 6 mois de lutte pour arracher un peu de dignité.

Juin 2013 : les 26 magasins sont fermés, l’entreprise est liquidée et près de 1.000 salarié-es ont été licenciés dans les jours qui suivent. Résumée comme cela, la résistance acharnée du personnel de Virgin Mégastore, depuis décembre 2012, ressemble à un échec mais pourtant...

Le contexte :

Comment en est-on arrivé là ? Les commentateurs ont pointé du doigt les transformations de nos marchés et l’absence d’adaptation nécessaire, la flambée des loyers mais aussi la mauvaise gestion de nos dirigeants et actionnaires successifs alors que, dès 2009, les magasins de Londres et de New York fermaient eux leurs portes.
A SUD, nous ne sommes malheureusement pas surpris de ce triste dénouement. Ainsi, en 2010, nous écrivions, à l’occasion de la fermeture du magasin de Mérignac : « Pour nous, il est clair que ce nouveau plan social a valeur de test : test de la crédibilité de notre CE à défendre le personnel, test de la volonté des syndicats de l’enseigne à vouloir en découdre, test de la combativité du personnel face à la menace de licenciement. ». Et, en avril 2012, lors de l’audience en annulation du plan « social » de Metz/Toulouse et après la fuite relative au projet de fermeture du magasin des Champs Elysées, nous déclarions : « Face au chantage de la mise en liquidation de l’enseigne émanant de notre actionnaire et à l’annonce de fermetures imminentes, nous appelons les collègues de Metz et de Toulouse à monter ce jour à Paris, en sollicitant l’aide du CE et des municipalités concernées pour ce faire : c’est de votre avenir qu’il s’agit ! Nous appelons également ceux des Champs, toujours menacé de fermeture, ainsi que les autres magasins franciliens à y participer : le sort réservé aux milliers de travailleurs du SERNAM, lâchés par Butler, nous n’en voulons pas ! » Un appel à notre initiative, suivi de la venue des seuls délégué-es au tribunal qui a cependant repoussé les fermetures en question.
La ligne des syndicats majoritaires n’est pas exempt de responsabilité dans cette situation : la CGT, qui pèse plus de 30 % des voix, et dirige le Comité d’Entreprise, donne, sans succès, des leçons de « bonne gestion » aux différents dirigeants, conjointement avec FO, représentatif de l’encadrement intermédiaire ; la CFTC elle est cantonnée au magasin de Marseille et la CGC, première organisation chez les cadres, a une représentation restreinte. Il aura fallu attendre 2012 pour que le CE use pleinement de ses prérogatives dont celle d’ester en justice et ce sous notre impulsion.
Enfin, la dernière mobilisation notable du personnel remonte à 2008 à l’occasion de la négociation salariale et de nombreux magasins en régions étaient dépourvus non seulement d’implantation syndicale mais y compris de délégué-es du personnel, conséquence d’une ambiance le plus souvent paternaliste.

Le déroulement de la lutte :

Le redressement judiciaire :
Le 19 décembre 2012, la direction annonce au CE vouloir céder le bail du magasin emblématique des Champs Elysées, ouvert en 1988, qui compte 184 salarié-es et pèse environ 20 % du chiffre d’affaires de l’enseigne, sans aucune considération sur les conséquences sociales d’un tel projet. Non seulement le CE le rejette catégoriquement mais, dès le 29 décembre, un premier débrayage rassemble 80 % de l’effectif, rejoint par des délégué-es d’autres établissements franciliens.
Le 4 janvier 2013, l’annonce de la cessation de paiement de Virgin se répand comme une trainée de poudre en interne et dans les médias.
Le 9 janvier, c’est près de 400 virginiens d’Ile-de-France, rejoints par des militant-es syndicaux et politiques, qui envahissent le magasin des Champs soit la plus grosse mobilisation de salarié-es du commerce depuis une dizaine d’années. En Province, quasiment tous les sites sont touchés par des débrayages qui suscitent aussi l’intérêt de la presse locale.
Le 29 janvier, c’est près de 600 salarié-es de toute la France qui défilent des Champs, où la jonction s’opère avec d’autres entreprises en lutte comme PSA, jusqu’au siège de Butler, l’actionnaire principal de Virgin. Ce dernier est obligé de recevoir en personne une délégation face à l’hallali médiatique suscitée par le risque de disparition d’une enseigne qui demeure populaire et la force de la mobilisation.
Le 30 avril, c’est encore 200 personnes qui défilent des Champs au siège de Lagardère, l’actionnaire historique (une délégation est également reçue).

À la recherche d’un repreneur : Le 5 avril sont déposés auprès du tribunal de commerce les premières offres de reprise : aucun projet global n’émerge excepté celui porté par Rougier & Plé, enseigne spécialisée dans les loisirs créatifs, qui sauvegarde au mieux un tiers des magasins et des emplois. Las, Rougier jette l’éponge le 17 mai faute d’accord de plusieurs bailleurs des établissements concernés.
Cette déconvenue, ajoutée aux soldes décidés par l’administrateur judiciaire, ont pour seul vertu de remobiliser tous ceux qui pensaient Virgin sauvé : à partir du 13 mai, les magasins sont rapidement pillés, en particulier le numérique, en quelques jours par des hordes de clients au comportement le plus souvent infâme, rappelant que, pour nos patrons affairer à leur avenir (cf. révélations de Médiapart en juin 2013), il s’agit d’utiliser au mieux notre force de travail jusqu’au bout.
A noter également l’engagement de Madame Filipetti, Ministre de la Culture, qui déclarait, en janvier 2013 : « Le gouvernement sera entièrement mobilisé pour aider à retrouver un éventuel repreneur et pour suivre au cas par cas la situation de chaque magasin et de chaque salarié. » On connait la suite... Le soutien, plus ou moins appuyé, d’une dizaine de Maires des villes concernées vient contrebalancer cette absence de volonté politique de sauver l’entreprise mais il est clair que nous ne pouvons alors plus compter que sur nous-même.

Pour un PSE digne :

La lutte se radicalise d’abord avec l’envahissement du siège de Butler le 23 mai, contraint de mettre la main au portefeuille pour réparer les pots cassés, puis de Lagardère le 10 juin qui ne concédera lui rien de plus que quelques dizaines d’offres de reclassement au sein de son Groupe, se réfugiant derrière son statut d’actionnaire minoritaire.
Lentement mais sûrement, le financement de l’inévitable PSE se construit, passant de 1,5 millions d’euros budgété en janvier à 8 millions début juin et quelques semaines de sursis sont gagnées auprès du tribunal de commerce le temps, pour ce dernier, d’examiner les nouvelles offres de reprise émanant de Cultura, enseigne concurrente, pour seulement deux magasins (Avignon et Marseille) et de Vivarte, spécialisé dans l’habillement, offres finalement retoquées.
C’est l’occupation de 8 magasins (Avignon, Barbès, Champs, Dunkerque, Grands Boulevards, Plan de Campagne, Rouen et Strasbourg), à partir du 11 juin, qui constitue le tournant de la lutte, faisant oublier la liquidation prononcée sans surprise le 17 juin 2013. Dès le 20 juin, un accord de fin de conflit satisfaisant intégralement aux revendications de l’intersyndicale est signé avec la liquidatrice, désormais seule maître à bord, et Butler qui contribue finalement à hauteur de 2,5 millions d’euros au PSE ; Les collègues évacuent eux le lendemain les magasins occupés sous les bravos.
Le PSE pèse 15 millions d’euros et contient les mesures notables suivantes : - suivi par un cabinet reclassement pendant un an,
- portabilité totale de la mutuelle sur 9 mois,
- budget formation mutualisé avec au minimum 4.000 € par personne,
- doublement de l’indemnité conventionnelle de licenciement qui ne peut être inférieure à 2.000 €, un montant majoré de 3.000 €.

La lutte a indiscutablement payé (les salarié-es du PSE de 2012, qui avaient obtenu des mesures analogues à une date où Virgin était encore in bonis, se sont vu eux bloqués leur indemnisation complémentaire par l’administrateur) mais la situation reste fragile : selon le cabinet Syndex, 58 % des employé-es risquent de se retrouver sous le seuil de pauvreté d’ici un an à l’issue du CSP.

Notre action :

En pointant les premiers la nécessité de « nationaliser » la lutte et en préparant activement manifestations et actions, nous avons indiscutablement contribué à son succès en dépit de notre petit nombre de militant-es.
Nous avons encouragé l’auto-organisation du personnel dès le début du mouvement mais il aura fallu attendre l’occupation pour que celle-ci s’impose (organisation de manifestations locales, mise en place de caisses de grève etc.) car jusque-là se tenait sur Paris, chaque jeudi ou presque, une assemblée générale dont la participation s’est vite limitée à l’intersyndicale et aux représentants de leur Fédérations ; les salarié-es étant eux tenus régulièrement informé par tract et une page Facebook créée pour l’occasion.
Lors de l’occupation elle-même, nous avons pris soin des corps (prêt de duvets par le DAL) et des esprits (spectacles de la Compagnie Jolie Môme puis d’Audrey Vernon et venue de personnalités politiques et syndicales aux Champs).
Enfin, plusieurs Solidaires locaux concernés, à commencer par Paris, ont aidé sur le plan logistique, le Secrétariat National a contribué lui au rayonnement de la lutte et SUD Commerce a, entre autre, géré les transports en régions : qu’il en soit tous remercié ! La CGT s’est elle appuyée sur son réseau d’unions locales.

Les perspectives :

- GMS : plus de 150 employé-es de cette société sous-traitante de Virgin Mobile ont perdu leur emploi par la même occasion, se faisant duper par leur direction et leurs représentant-es. Nous avons mis en avant ces oublié-es du PSE en organisant une action à leurs côtés, le 4 juillet dernier, avec la participation de la CGT Virgin et de non-syndiqué-es ; plusieurs actions prud’homales sont également prévues.

- Le comité de suivi du PSE : nous avons 4 représentants dans cette instance, dont le représentant des salariés, chargé de suivre les différents reclassements et formations.
- L’association : le 12 septembre se tiendra l’assemblée constitutive des Gilets Rouges. L’association a pour objet d’entretenir les liens forgés entre les ex-salarié-es du Groupe Virgin, à l’exception de ses dirigeant-es, tant pendant ses 25 ans d’activité que lors de la lutte contre la liquidation de l’enseigne, de développer un réseau de retour à l’emploi et d’avoir un rôle d’accompagnement social envers ses membres. A ce sujet, nous déplorons que le CE ait préféré, après une décision tronquée, offrir de nouveau des chèques cadeaux plutôt que de contribuer, comme la loi le lui permet, au lancement d’une telle association.
- Notre branche d’activité : le 17 septembre est prévue une rencontre avec les autres syndicats Solidaires concernés (Fnac, Amazon etc.) pour réfléchir à quoi faire pour éviter que notre funeste expérience ne se reproduise.
- Les magasins : un projet de reprise en SCOP du magasin de Marseille est à l’étude et la municipalité, propriétaire du bail, espère ressusciter celui de Barbés après les municipales. Il faut aussi surveiller ce qu’il advient des autres magasins pour y susciter des embauches d’ex-virginiens.
- Notre syndicat : crée en 2006 pour renouveler l’offre syndicale chez Virgin, nous avons, à travers nos combat contre les licenciements dont ceux des Grands Boulevards et contre les ouvertures à rallonge, susciter souvent l’incompréhension, voir l’hostilité d’une partie du personnel et des autres syndicats. Nous attendons confiant le jugement du TGI, saisi par nos soins, sur notre convention interne, en particulier sur la question des heures complémentaires qui pourrait déboucher sur la requalification de temps partiel à temps plein de nombreux contrat s de travail, ouvrant ainsi la voie au recalcul des indemnités de départ... Pour caractériser ces derniers mois, qui furent à la fois terribles et passionnants, nous retiendrons la citation de Mark Twain, reprise par nos collègues d’Avignon et le cri de ralliement de ceux de Rouen : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait » et « Banzai ! ».

Sud Commerce

http://www.autrefutur.net/Liquidation-d ... %81gastore

Pour un PSE digne
:gratte:
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31724
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Virgin en lutte

Messagede bipbip » 18 Sep 2014, 01:24

Code du travail bafoué, Virgin doit payer !

Une première vague de 16 ex-salarié-es de Virgin Mégastore, liquidé en juin 2013, a saisi, avec l’aide de notre organisation, les Prud’hommes de Paris au fin de voir indemniser plusieurs manquements à la législation du travail et ce à hauteur de 200.000 € au total.

Ils invoquent, en premier lieu, le jugement, rendu à notre demande, du TGI de Paris du 15 janvier 2014 qui annule la disposition de notre convention interne relative aux compléments d’heures pour les temps partiels.

Ainsi, certains salarié-es, qui ont pu travailler jusqu’à concurrence de 35 heures, peuvent voir leur contrat temps partiel requalifier en temps plein avec, à la clé, des rappels de salaire, la revalorisation de leur indemnité de rupture etc.

De même et en application de la décision du Conseil Constitutionnel du 4 avril 2014 dans l’affaire Sephora, des employé-e-s qui ont travaillé après 21 h, en particulier dans l’ex-magasin des Champs Elysées, demandent à être indemnisés suite au non-respect de la législation relative au travail de nuit.

Enfin, plusieurs CDD ne sont eux pas conformes.

L’ampleur de ces manquements sont à mettre au crédit de nos dirigeant-e-s successifs, les mêmes qui se permettent de continuer à nous donner des leçons sur l’échec de l’enseigne et le « bien-fondé » de l’extension des horaires d’ouvertures des commerces… C’est pourtant le liquidateur et l’AGS qui répondront de leurs actes le 28 mai 2015, date prévue pour l’audience de jugement.

17 septembre 2014

Communiqué SUD Virgin http://www.solidaires.org/article48929.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31724
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Virgin en lutte

Messagede bipbip » 31 Déc 2014, 11:07

PSE : voilà, c'est fini

En cette fin d’année, nous avons tous eu le plaisir de recevoir notre part des fonds restants du plan social arraché en juin 2013, une somme bienvenue, en particulier pour les collègues qui sont encore au chômage.

Ce dernier acte du plan est l’occasion de dresser le bilan (1.000 personnes impactées) :

- environ 400 personnes, essentiellement des libraires, ont retrouvé un emploi, majoritairement hors de notre secteur d’activité,

- 700 d’entre nous ont suivi une formation, l’aide du cabinet Anthéa, dont le coût représentait 1/10 du PSE, s’est révélée utile,

- une cinquantaine a créé une entreprise.

Nous récoltons encore aujourd’hui le fruit de notre mobilisation, dont l’occupation de plusieurs magasins lors de la liquidation a été le point d’orgue. Contrairement aux fermetures intervenues en 2012, nous avons surmonté la politique patronale de division du personnel et pu nous appuyer sur une splendide unité syndicale.

Cette avancée aurait été rendue plus difficile de par la loi dite de sécurisation de l’emploi, votée en 2013, qui confie désormais la validation des licenciements collectifs à l’autorité administrative : les libraires de Chapitre, licenciés cette année, qui se sont eux-aussi mobilisés avec le soutien de la CGT, en ont fait l’amère expérience.

Elle aurait été rendue quasi-impossible par les dispositions que le Ministre Macron, le même qui veut étendre le travail dominical et nocturne qui nous ont tellement bien réussi, veut mettre en place, réduisant aux moyens de la seule filiale fermée le financement d’un PSE… Nous n’aurions alors pu obtenir quoi que ce soit du Groupe Butler auquel Virgin appartenait !

C’est pourquoi l’esprit de notre lutte, qui perdure via l’association « Les Gilets Rouges », est précieux pas seulement pour nous mais aussi pour tous les autres salarié-es victimes d’une liquidation.

SUD Virgin

http://cdvirgin.over-blog.com/article-p ... 93266.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31724
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité