l’hôtellerie en luttes

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

l’hôtellerie en luttes

Messagede altersocial » 22 Sep 2012, 12:18

Concorde-Opéra : syndicalistes contre esclavagistes

Information pour un soutien inconditionnel aux syndicalistes du Concorde Opéra :

Hôtel de luxe parisien : le personnel solidaire d'une esclave trinque

Des syndicalistes du Concorde Opéra ont favorisé en juillet la fuite d'une femme exploitée par des clients émiratis. Selon la CGT, ils sont désormais visés par la direction de l'établissement.

La CGT a dénoncé mardi des sanctions à l’encontre de syndicalistes de l’hôtel de luxe Concorde Opéra qui avaient permis en juillet à une employée de maison éthiopienne au service d’une famille des Emirats Arabes Unis séjournant à l’hôtel, de s'évader de sa chambre où elle se disait retenue et maltraitée.

«Quatre syndicalistes ont reçu des mises en garde de la direction de l’hôtel leur reprochant notamment de ne pas l’avoir avertie de l’existence de cette situation. Mais ils ne l’ont pas fait tout de suite de peur qu’elle ne prévienne la famille», a expliqué à l’AFP Claude Lévy, délégué CGT des hôtels de prestige. Pour le syndicaliste, «l’esclavage moderne est une problématique récurrente dans les hôtels de luxe», et la direction «n’a pas toujours le réflexe de prévenir les autorités».

Le directeur du Concorde Opéra a également reproché aux syndicalistes d’avoir «fait perdre du chiffre d’affaires» à l’hôtel par leur intervention, affirme Claude Lévy qui demande le retrait des sanctions. Le 12 juillet, les syndicalistes ont été avertis par une femme de chambre de la présence d’une jeune femme éthiopienne qui accompagnait des clients et qui se plaignait d'être leur esclave. Ils ont alors contacté deux associations, Femmes solidaires et Comité contre l’esclavage moderne.

Egalement alertée la veille du départ de la famille, la police a exigé la remise du passeport confisqué par la famille et a entendu la jeune femme qui a ainsi pu échapper à cette situation et entrer dans le réseau éthiopien du Comité contre l’esclavage moderne. «Pour l’instant, la jeune fille est prise en charge par le comité, on a tout un processus d’entretiens, de rendez-vous», a dit à l’AFP Sylvie O’Dy, présidente du comité.

Sur un procès verbal de police, dont l’AFP a eu copie, la jeune Ethiopienne âgée de 24 ans a déclaré qu’elle était employée par une famille d’Abou Dhabi (Emirats arabes unis) depuis janvier 2011, qu’elle n’a «jamais reçu le moindre argent» pour son travail et que «terrorisée» par cette famille, elle recevait des «coups réguliers». «Je n’ai jamais pu jusqu'à présent dénoncer ces faits car je suis toujours enfermée quand je suis aux Emirats arabes unis», indique-t-elle.

Contactée par l’AFP, la direction de l’hôtel Concorde Opéra n’a pas souhaité réagir dans l’immédiat.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Concorde-Opéra : syndicalistes contre esclavagistes

Messagede altersocial » 03 Oct 2012, 17:27

Esclavage : le conflit s'envenime entre salariés et direction

Image

Des employés syndiqués d'un hôtel de luxe avaient pris l'initiative de libérer une jeune Ethiopienne asservie par des clients émiratis. Le directeur leur reproche de ne pas l'avoir averti.

De l’esclavage moderne au conflit syndical : c’est la trajectoire prise par l’affaire de l’hôtel Concorde Opéra. Près de trois mois après la libération d’une employée de maison éthiopienne, asservie par ses patrons émiratis mais finalement libérée grâce à l’intervention d’employés de l’hôtel de luxe parisien, le dossier prend un tour plus conflictuel. A l’appel de la CGT des Hôtels de prestige et économiques, un rassemblement doit avoir lieu devant l'établissement, ce mercredi à midi. Le syndicat affirme que plusieurs de ses représentants sont victimes d’une «répression» de la part de la direction.

Rappel des faits : le 13 juillet, Z., une jeune Ethiopienne de 24 ans, parvient à se confier à une femme de chambre de l’hôtel quatre étoiles. Elle dit être retenue contre son gré par une famille de Dubaï, qui loge depuis deux semaines dans l'établissement. Embauchée en janvier 2011 comme employée de maison, elle affirme avoir été privée de son passeport, et subir très régulièrement coups, insultes, et menaces de mort. L’employée du Concorde Opéra avertit des collègues syndicalistes, qui organisent la libération de la jeune esclave.

Problème : les quatre délégués n’ont pas mis au courant la direction. Le 13 août, ils reçoivent en courrier recommandé des «lettres de rappel». Un des documents, que Libération a pu consulter, pointe «l’extrême gravité de ne pas avertir immédiatement la Direction générale de faits se déroulant dans l’hôtel». Claude Lévy, délégué CGT des hôtels de prestige, s'étonne d’une telle virulence. Il dénonce le cynisme du directeur Claude Rath, qui aurait reproché aux mis en cause d’avoir «fait perdre du chiffre d’affaires à l'établissement» en provoquant le départ de clients fortunés. Pour Claude Lévy, les délégués ont volontairement omis d’avertir leur hiérarchie : «On n’a aucune confiance en monsieur Rath. Si on l’avait prévenu, il aurait alerté la famille émiratie pour qu’elle prenne la fuite.»
«Ce n’est pas un gars fiable. Il est retors, pervers»

Le conflit entre les deux parties remonte à 2003. Alors directeur adjoint à l’hôtel Méridien Montparnasse, Claude Rath connaît une sévère crise sociale avec les syndicats durant trois semaines. «Il a joué un rôle provocateur, accuse Claude Lévy. Ce n’est pas un gars fiable. Il est retors, pervers.» Joint par Libération, Claude Rath «dément tout litige particulier avec les syndicats» et affirme qu'à «aucun moment, il n’a été question des intérêts économiques de l’hôtel» dans l’affaire du Concorde Opéra. «L’hôtel s’oppose totalement aux faits d’esclavage», précise-t-il, avant de nier toute «répression syndicale».

Néanmoins, le directeur n’en démord pas. Pas question pour lui de retirer les lettres de rappel, comme la CGT lui demande. «Il ne s’agit pas de sanctions disciplinaires, mais d’un rappel à la procédure. Les faits évoqués sont graves, la direction de l’hôtel est pénalement responsable et doit donc être tenue au courant», argue-t-il. Du côté de la CGT, on a une lecture bien différente de l’affaire. «Ces lettres ont clairement une visée disciplinaire : si la direction avait le moindre problème à l’avenir avec ces salariés, elle ne manquerait pas de les ressortir.»

Le dossier pourrait se régler devant le tribunal des prud’hommes. La CGT compte y porter le dossier, une éventualité qui n’effraie pas Claude Rath. Evoquant une «majorité silencieuse» qui le soutiendrait dans son établissement, le directeur affirme n’avoir «aucun problème à aller jusque là». Et ce n’est pas le courrier reçu de l’inspection du travail qui le fera déroger de sa ligne. Dans ce document, la personne chargée du secteur écrit avoir pris connaissance de l’envoi des lettres de rappel «avec le plus grand étonnement». Fustigeant des griefs «tous dérisoires», elle invite Claude Rath à les «retirer». Et indique son intention «de signaler le comportement exemplaire des salariés par le biais d’un rapport au ministre de l’Intérieur».
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

l’hôtellerie en luttes

Messagede L . Chopo » 09 Déc 2012, 23:38

Sur le site Autrefutur.net : Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restauration : entretiens syndicalistes

Ces entretiens ont pour objectif d’éclairer la situation et les luttes des travailleuses du nettoyage et de l’hôtellerie-restauration. Nous avons rencontré, pour ce faire, des membres des syndicats du nettoyage et de la restauration de la CNT-Solidarité Ouvrière (http://www.cnt-so.org/), en région parisienne. Plus généralement, AutreFutur souhaite inciter à mener une réflexion, informer des réalités sociales, sur les rapports entre luttes des femmes et syndicalisme, dans une perspective émancipatrice de transformation de la société. Cet article ne prétend bien sûr pas épuiser un tel sujet, sur lequel il s’agit de susciter des contributions.

Un premier entretien donne la parole à Peneda Lurdes, accompagnée de Depina Maria et Gumercinda Proenca, agents d’entretien qui ont connu de nombreuses luttes dans une société de nettoyage à l’aéroport Charles-de-Gaulles. Elisabeth Zoro Lou Boué, serveuse petit-déjeuner dans un hôtel, syndiquée plus récemment dans la restauration, nous expose ensuite sa situation. Ces témoignages sont complétés par celui d’Etienne Deschamps, juriste du syndicat du nettoyage, qui donne un aperçu général des cas de figure et problèmes rencontrés, à ce sujet, dans le cadre de son activité.

Lire la suite sur : http://www.autrefutur.net/Les-femmes-da ... oyage-et-l


L. Chopo
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 16:00

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede Pïérô » 22 Mai 2013, 00:55

Samedi 1er Juin 2013 au bar « De l’Autre côté du pont » 25, cours Gambetta, 69003 Lyon

Rencontre avec des femmes du nettoyage & de l’hôtellerie-restauration

Cette ini­tia­tive a pour objet d’éclai­rer même modes­te­ment sur la situa­tion et les luttes des tra­vailleu­ses du net­toyage et de l’hô­tel­le­rie-res­tau­ra­tion. Ce sera l’occa­sion de ren­contrer des mem­bres des syn­di­cats du net­toyage et de la res­tau­ra­tion de la CNT-Solidarité Ouvrière. Plus gé­né­ra­le­ment, nous sou­hai­tons inci­ter à mener une ré­flexion, infor­mer des réa­li­tés socia­les, sur les rap­ports entre luttes des femmes et syn­di­ca­lisme, dans une pers­pec­tive éman­ci­pa­trice de trans­for­ma­tion de la socié­té.

. 15h à 16h : Speed-dating Juridique pour les sec­teurs du net­toyage et de l’hô­tel­le­rie- res­tau­ra­tion.

. 16h30 : Film suivi d’un débat « On a gré­vé » (45 mn) ; Lutte des femmes de mé­nage dans un hôtel avec Soria et Fatma, mili­tan­tes syn­di­quées CNT-soli­da­ri­té Ouvrière de ces sec­teurs d’acti­vi­tés et Etienne, juriste du syn­di­cat du net­toyage.

. 20h : Restauration vé­gé­ta­rienne, bio et locale.

Table de presse du plan­ning fami­lial

Contact : Syndicat de l’hôtel­le­rie et de la res­tau­ra­tion CNT-Solidarité Ouvrière, Lyon

shrcs69@cnt-so.org
07 81 36 07 27
04 26 00 16 31

http://www.cnt-so.org/Rencontre-avec-des-femmes-du
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les femmes dans le nettoyage et l’hôtellerie - restaurat

Messagede Pïérô » 25 Juin 2013, 10:44

Vendredi 28 juin

Projection de « Remue-ménage dans la sous-traitance », documentaire d'Ivora Cusack (2008, 70 min), suivie d'une discussion
19h30, Le Rémouleur, 106 Rue Victor Hugo, Bagnolet (93)
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: l’hôtellerie en luttes

Messagede L . Chopo » 18 Fév 2014, 18:30

Grève aux hôtels du groupe Accor Ibis Budget et Formule1 de Roissy (93).

Les femmes de chambre de la société LCS qui assurent l’entretien des chambres dans ces hôtels se sont mises en grève ce matin à l’appel de leur section CNT Solidarité Ouvrière.

Comme dans la majorité des hôtels de luxe, ces salariées subissent une exploitation insupportable : paiement à la chambre, heures travaillées non payées, plannings modifiés au dernier moment, atteintes au droit syndical.

Ensemble, par la grève, elles crient : CA SUFFIT !

Les grévistes exigent :

- Le paiement de toutes les heures travaillées.
- L’augmentation des classifications en catégorie B de la grille conventionnelle et aucun coefficient inférieur à AS2B.
- Une prime de fin d’année égale à un treizième mois.
- Pas de contrat inférieur à 130h par mois et 6h par jour.
- La suppression de la clause de mobilité.
- La baisse des cadences de travail.
- Le respect de la liberté syndicale.

Face aux revendications de ses salariés, la société LCS a pour habitude de répondre par les pressions et les menaces.

Par leur action, les grévistes sauront imposer le respect de leur dignité.
LCS DOIT NÉGOCIER !
Image

L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière, dite CNT-Solidarité Ouvrière.
http://www.cnt-so.org
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 16:00

Re: l’hôtellerie en luttes

Messagede L . Chopo » 06 Mai 2014, 14:04

Grands hôtels : derrière le luxe, l’exploitation !
Rassemblement mercredi 7 mai 2014 à Marseille


Le syndicat du Commerce, du Nettoyage et des Services de la CNT Solidarité Ouvrière (SNCS CNT-SO), organise un rassemblement devant l’hôtel Intercontinental (place Daviel, 2° arrondissement), le mercredi 07 mai 2014 à 16h.

Il s’agit de dénoncer les mauvaises conditions de travail et le mépris dont sont victimes les salariés de la « Française de Service », entreprise qui sous-traite le nettoyage de plusieurs grands hôtels marseillais. Comme dans la majorité de ces entreprises, le quotidien des femmes de chambres et équipiers, c’est : non respect du droit du travail, cadences élevées et problèmes matériels, travail à temps partiel, dépassements d’horaires non rémunérés, travaux dangereux, pressions permanentes de l’encadrement, mutations forcées sur d’autres sites...

Cette situation est d’autant plus inacceptable dans ces palaces à plusieurs centaines d’Euros la nuit ! Les salariés de la « Française de Service » disent stop et ont décidé de réagir collectivement en créant une section syndicale CNT-SO, une Représentante Syndicale de Section a été déclarée en avril, et en lançant l’action syndicale de terrain.
Ce premier rassemblement sera l’occasion de réaffirmer notre slogan : « halte à l’exploitation et au mépris » !

L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière, dite CNT-Solidarité Ouvrière.
http://www.cnt-so.org
.
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 16:00

Re: l’hôtellerie en luttes

Messagede L . Chopo » 08 Mai 2014, 23:08

Marseille : Hôtels de luxe, industrie touristique, le combat continue !


Le rassemblement organisé, mercredi 07 mai, pour soutenir les salariés de la « Française de Service », a réuni une vingtaine de travailleurs-euses et de soutiens du syndicat, devant l’hôtel Intercontinental.

Le développement de l’industrie touristique est un virage économique voulu par les élites de la ville, cette première devant un de ses fleurons a donc fait du bruit avec une grosse couverture médiatique.

Cela a été l’occasion de placer la direction de l’hôtel, venue à notre rencontre, devant ses responsabilités de donneuse d’ordre à sa société sous-traitante.
Quant aux cadres de la "Française de Service", fidèles à une attitude méprisante et dictatoriale, ils auront passé le temps à prendre des photos du rassemblement avec la sécurité de l’hôtel...

Hôtels de luxe, industrie touristique, le combat continue, halte à l’exploitation et au mépris !

Article de "La Provence", édition Marseille. Jeudi 08/05/2014
Image

Lire l'article entier de "La Provence" :
http://www.cnt-so.org/IMG/pdf/marseille-femmes_de_chambre-2-2.pdf

+ Reportage sur RTL, le 9 Mai, édition du matin, à écouter sur :
http://www.cnt-so.org/?Marseille-Hotels-de-luxe-industrie




L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière, dite CNT-Solidarité Ouvrière.
http://www.cnt-so.orget http://www.cnt-so.org/13
.
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 16:00

Re: l’hôtellerie en luttes

Messagede zapata » 09 Mai 2014, 15:23

Dans un premier temps, je serais pour une remouture et surtout l'application du Code du Travail. Parce que dans ce pays, le Code du Travail n'est pas appliqué. Et parfois parce qu'il est impossible de l'appliquer.
Quand on voit à la TV dans des reportages la mollesse de certains inspecteurs du Travail ou contrôleurs de la Sécu ou Alloc, il ne faut pas s'étonner de la hardiesse de certains patrons ou fraudeurs en tout genre.
1789.
Avatar de l’utilisateur-trice
zapata
 
Messages: 13
Enregistré le: 08 Mai 2014, 14:30
Localisation: Brest

Re: l’hôtellerie en luttes

Messagede SchwàrzLucks » 09 Mai 2014, 17:06

D'une, l'Inspection du Travail n'a de toute façon pas les effectifs nécessaires pour aller contrôler toutes les boîtes. Qui plus est, même là où ils vont, il n'est pas toujours possible pour eux de prouver qu'il y a bien des heures de travail dissimulées par exemple, si le patron est malin. Et c'est presque tant mieux : ça force à se prendre en main en montant des dossiers (horaires pris en note, diverses preuves de sa présence en dehors des heures régulières de taf, etc.) au sein du syndicat. Bref, "l'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux-mêmes". :P

De deux, il y a effectivement un certain nombre d'inspecteurs et contrôleurs qui ne font pas leur taf, mais il existe des moyens de pression pour les y mettre.
SchwàrzLucks
 
Messages: 406
Enregistré le: 18 Oct 2010, 21:39

Re: l’hôtellerie en luttes

Messagede L . Chopo » 09 Mai 2014, 18:03

Marseille : Hôtels de luxe, industrie touristique, le combat continue !

La marseillaise 09 mai 2014
Image

Version pdf : http://www.cnt-so.org/IMG/pdf/lamarseillaise09mai14.pdf


L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière, dite CNT-Solidarité Ouvrière.
http://www.cnt-so.org & http://www.cnt-so.org/13/
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 16:00

Re: l’hôtellerie en luttes

Messagede L . Chopo » 31 Mai 2014, 14:43

Le 6 juin 2014 : "NON à la sous-traitance dans l’hôtellerie" !

De plus en plus d’hôtels, y compris des palaces, pratiquent la sous-traitance du service de l’hébergement, ce qui est totalement inacceptable.

L’hébergement constitue le cœur de métier d’un hôtel.

Le sous-traitant n’apporte, aucun savoir-faire spécifique à l’hôtelier. Historiquement les femmes de chambre étaient salariées des hôtels.
Le seul but de la sous-traitance est de faire éclater la communauté de travail et de réaliser plus de profits en sous payant les femmes de chambre, gouvernantes et équipiers (en général de -15 à -40%) qui ne bénéficient pas du statut collectif de l’hôtelier (niveau salaire, indemnités nourriture, 13ème mois, primes,…etc…etc… ). C’est de les utiliser comme variable d’ajustement du taux d’occupation de l’hôtel.

En finir avec le travail à la tâche !
Le paiement à la chambre constitue dans l’hôtellerie un véritable fléau qui génère des conditions de travail très difficiles, sources de pathologies nombreuses et de travail dissimulé avec le non-paiement d’heures complémentaires et supplémentaires. Il touche principalement les femmes d’origine immigrée.

En finir avec le marchandage !

Il est inadmissible qu’au 21ème siècle, en France, on retrouve sur un même lieu de travail des salariés avec des statuts collectifs différents, ceux de la sous-traitance étant sous payés et sur exploités.

Le 6 juin à 10h, date de l’audience de jugement de 49 salariés de la sous-traitance de l’Hyatt Paris Vendôme, le syndicat CNT-Solidarité Ouvrière du Nettoyage appelle à des débrayages et à manifester pour :
- La fin de la sous-traitance dans le nettoyage,
- Le paiement de toutes les heures travaillées,
- La revalorisation des qualifications,
- Le respect de la liberté syndicale.

Départ devant le 5 rue de la Paix à partir de 10h pour nous diriger vers le Crillon
10 place de la Concorde, en manifestation.

Nous irons ensuite en métro pour soutenir nos collègues devant le Conseil de Prud’hommes de PARIS, 27 rue Louis Blanc Paris 10ème)


L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière, dite CNT-Solidarité Ouvrière.
http://www.cnt-so.org
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 16:00

Re: l’hôtellerie en luttes

Messagede Pïérô » 31 Mai 2014, 19:47

"On a grèvé"

film de Denis Gheerbrant
Documentaire, France, 2013, 60 min
Production : Richard Copans, Les Films d’Ici

« Elles s’appellent Oulimata, Mariam, Géraldine, Fatoumata… elles sont une trentaine de femmes de chambre. Pendant un mois, elles vont affronter le deuxième groupe hôtelier d’Europe. Elles n’acceptent plus le salaire à la tâche déguisé, les heures données au patron, le mal de dos qui les casse et le mépris dans lequel elles sont tenues. On a grèvé, c’est le récit d’une première fois, un jaillissement de chants et de danses qui renouent avec une culture séculaire de résistance. La rencontre entre leur force de vie et une stratégie syndicale pertinente va leur permettre de gagner, pour la première fois, un vrai statut de travailleuses. »




Mardi 3 juin,
à 20h30, Le Babilo, 9 rue du Baigneur, Paris 18e

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: l’hôtellerie en luttes

Messagede L . Chopo » 01 Juin 2014, 15:24

Voir aussi le topic : viewtopic.php?f=95&t=6856&p=154967#p154967 ,

Ce sont les mêmes femmes du nettoyage et l’hôtellerie - restauration qui ont "grévé" (avec l'appui de la CGT hôtel restauration + CNT-SO nettoyage et hôtellerie), que l'on retrouve dans le film de Denis Gheerbrant.
Aujourd'hui, elles ont besoin de soutien.

L.Chopo
http://www.cnt-so.org/
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 16:00

Re: l’hôtellerie en luttes

Messagede L . Chopo » 03 Juin 2014, 21:28

Sous-traitance hôtelière : le combat continue à Marseille. RDV le 6 Juin

La section syndicale Française de service de la CNT Solidarité Ouvrière organise un rassemblement devant l’hôtel Villa Massalia (17 Place Louis Bonnefon, 13008 Marseille) le vendredi 06 juin à 16h15. Ce rassemblement est coordonné avec une mobilisation organisée le même jour à Paris contre la sous-traitance dans l’hôtellerie, décidée conjointement par la CNT Solidarité-Ouvrière et la CGT HPE (hôtels de prestige) à l’occasion du jugement de 49 salarié.e.s de la sous-traitance de l’Hyatt Paris Vendôme, employé.e.s également par la Française de service.

lire la suite sur : http://www.cnt-so.org/?Sous-traitance-ho%CC%82telie%CC%80re-le

L.Chopo
http://www.cnt-so.org/
L. Chopo
Pour la Confédération Nationale des Travailleurs - Solidarité Ouvrière (CNT-SO)
http://www.cnt-so.org


"Il faut que la critique se dérobe à la mise en demeure permanente d'indiquer des solutions sur-le-champ." -Anselm Jappe-
L . Chopo
 
Messages: 273
Enregistré le: 30 Juin 2012, 16:00

Suivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité