Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede bipbip » 04 Déc 2016, 15:04

Licencié pour être allé aux toilettes, Ludovic gagne son procès contre Toyota après 4 ans de lutte

En octobre 2015, nous publiions le témoignage de Ludovic Milice, licencié de l’usine Toyota de Valenciennes en octobre 2012 au motif de ne pas avoir assisté au discours de vœux du président du groupe, alors qu’il s’était absenté aux toilettes. Il faut croire que le ridicule ne tue pas, quand il s’agit de broyer des travailleurs pas assez dociles face à la dictature patronale. En effet, Ludovic ne se cachait pas au sein de l’usine d’être militant de la CGT, et avait fait l’objet de nombreuses sanctions disciplinaires à l’époque. Il avait aussi réussi à faire condamner Toyota une première fois en 2012, pour non versement de ses indemnités de transport. C’était sans doute l’insoumission de trop ayant précipité son licenciement, par une multinationale habituée à mener ses salariés au doigt et à la baguette.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Lice ... s-de-lutte
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede bipbip » 20 Déc 2016, 08:25

Interview. Un sous-traitant de PSA en grève depuis 2 semaines. « On est déterminés à aller jusqu’au bout »

Depuis le 5 décembre, l’entreprise MC Syncro de Chanteloup-Les-Vignes, qui assemble les roues pour l’usine PSA de Poissy, est touchée par la grève de 22 salariés, dont 6 intérimaires. Il s’agit d’une grève exemplaire et courageuse contre la précarité, avec pour revendications l’embauche des 16 intérimaires du site, qui compte 48 salariés au total, et pour l’augmentation des salaires. Cette lutte est exemplaire car elle démontre, comme le souligne Ansoumane Dramé, délégué CGT d’MC Syncro, que « ce n’est pas parce qu’on est intérimaire qu’on ne peut pas faire grève ». Nous avons interviewé ce syndicaliste combatif, lui-même embauché après 5 ans d’intérim, suite à une grève en 2010.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Inte ... r-jusqu-au
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede bipbip » 31 Déc 2016, 12:51

Après 3 semaines de grève, la lutte continue chez le sous-traitant de PSA !

Reportage au cœur de la lutte à MC Syncro. Plus qu’une grève, le rejet d’une société précarisée

S’il fallait encore des preuves que trêve des confiseurs n’est pas synonyme de trêve de la lutte des classes, la lutte exemplaire des salariés d’MC Syncro en est une irréfutable. Depuis le 5 décembre, travailleurs embauchés en CDI et intérimaires de ce sous-traitant de PSA mènent un combat commun pour l’embauche des intérimaires et des augmentations de salaires. Pendant 3 semaines, les grévistes ont tenu jour et nuit un piquet à l’entrée du site de Chanteloup-les-Vignes, à quelques kilomètres de PSA Poissy. L’usine fermant ses portes entre les fêtes, ils ont été contraints de lever le camp vendredi 23 décembre, après avoir voté à 98% la reconduite de leur mouvement dès le 2 janvier. Un repos bien mérité, pour revenir encore plus déterminés en 2017, selon leurs propres mots. La veille, nous sommes allés à la rencontre des grévistes, pour apporter notre soutien ainsi que celui de dizaines de travailleurs de PSA, recueilli les semaines précédentes.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Repo ... precarisee
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede bipbip » 04 Jan 2017, 08:41

Chanteloup-les-Vignes : le conflit se durcit chez le sous-traitant de PSA

Les salariés de l’entreprise MC Syncro de Chanteloup-les-Vignes commencent l’année 2017 comme ils ont terminé 2016. Lundi, dès la réouverture du site après une semaine de congés, les 32 employés de ce sous-traitant de l’usine PSA de Poissy, ont reconduit leur mouvement de grève lancé le 5 décembre. Et ils sont d’autant plus mobilisés que, selon eux, leur direction fait appel à des travailleurs étrangers pour les remplacer et « briser leur mouvement ».

Ansoumane Dramé, le délégué CGT, rapporte que depuis le début de la semaine, des ouvriers venus de Belgique ou encore de Hongrie préparent les roues des véhicules destinées au centre de PSA. La même situation avait été constatée avant les vacances de fin d’année où, pendant la grève, des Belges, des Tchèques, des Allemands, des Espagnols étaient intervenus dans l’entreprise. « Du coup, nous avons à nouveau saisi le tribunal de grande instance de Versailles pour dénoncer cette démarche qui est, selon nous, illégale, explique le syndicaliste. Nous avions fait la même chose en décembre en déposant un référé ».

... http://www.leparisien.fr/chanteloup-les ... 1481423551
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede bipbip » 19 Jan 2017, 17:51

« On a perdu une bataille, mais pas la guerre ! »

6 semaines de lutte pour l’embauche des intérimaires : les MC Syncro montrent la voie !

Après 6 semaines à tenir un piquet de grève jour et nuit, les salariés de l’usine MC Syncro de Chanteloup-les-Vignes, sous-traitant de PSA Poissy, ont voté la reprise du travail ce vendredi 13 janvier. Depuis le 5 décembre, ces 22 travailleurs, embauchés en CDI ou intérimaires, protestaient pour exiger l’embauche des intérimaires et des augmentations de salaire. Cette lutte contre la précarité, exemplaire par l’unité et la solidarité qui l’ont portée pendant plus d’un mois, s’est achevée après que la justice de classe ait débouté pour la troisième fois les grévistes. Ces derniers, dans une requête, incriminaient MC Syncro de l’envoi de travailleurs détachés pour casser leur mouvement. Ils espéraient ainsi rendre leur grève suffisamment efficace pour paralyser la production à PSA Poissy.

... http://www.revolutionpermanente.fr/6-se ... nt-la-voie
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede bipbip » 15 Fév 2017, 09:04

Mouvement de grève chez Freudenberg à Langres

Un mouvement de grève a débuté ce lundi soir (21h) au sein de la société Freudenberg, fabricant de joints d’étanchéité et de joints élastomères dans le secteur automobile. 75 salariés (sur 90) ont entamés cette grève, principalement afin de revendiquer une hausse de salaire.

epuis 21 heures ce lundi soir, près de 75 salariés de cette entreprise de Langres ont cessé le travail. Leur principale revendication est une réévaluation de leur salaire et une révision globale de leur conditions de travail. Selon le délégué FO (syndicat majoritaire), cette société engrange des bénéfices depuis plus de 2 ans, mais indique qu’il n’y a eu aucune répercussion sur les salaires depuis.

Pour le moment, les salariés bloquent partiellement les entrées/sorties de l’usine. Néanmoins, ils laissent l’accès aux expéditions de matériel.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 96533.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede Pïérô » 22 Fév 2017, 02:26

Ardèche : grève reconduite chez Plastic Omnium après l'échec des négociations annuelles obligatoires

La grève se poursuit chez Plastic Omnium dans le nord Ardèche. La CFDT, la CGT et la CFE-CGC ont lancé le mouvement lundi matin. Les négociations annuelles obligatoires se passent mal. La grève touchent les trois sites de Félines, Andance et Saint-Désirat.

... https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1487623483
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22042
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede bipbip » 09 Mar 2017, 17:09

Grève chez Mecaplast
Des salariés de l’équipementier automobile Mecaplast qui emploie quelque 200 personnes à Ostwald, ont cessé le travail depuis minuit à l’appel de la CGT et de la CFTC. Motivée par des revendications salariales, la grève a été déclenchée suite aux négociations annuelles obligatoires (NAO), qui se sont achevées jeudi à Paris sur un constat d’échec. « La direction a proposé 1,2 % d’augmentation générale en mars, ou 1,3 % rétroactifs au 1er janvier, à condition qu’au moins deux syndicats sur quatre signent », indique Patrick Gonzalez, délégué CFTC de l’usine alsacienne.Les négociations ont fourni un motif de mécontentement supplémentaire aux deux organisations ayant appelé au débrayage. « On a appris que les salariés de l’usine de Libercourt dans le Pas-de-Calais avaient obtenu une prime de 1 200 €, liée au transfert de l’activité de l’unité de Lens sur place », poursuit le syndicaliste. La CFTC et la CGT dénoncent une « discrimination salariale » entre les sites, et ont appelé à une «grève à durée illimitée». En réaction, elles réclament «une prime de 2000 € nets, pour marquer le coup ». « L’entreprise gagne de l’argent depuis 2016 », fait valoir leur porte-parole.
... http://www.dna.fr/edition-de-strasbourg ... -mecaplast


Chemaudin et Vaux - Social
Débrayage massif chez Defta-Airax
Une centaine d’ouvriers de l’équipementier Defta-Airax à Chemaudin ont cessé le travail hier, pour protester contre l’austérité de la direction en matière salariale.
Le feu couvait depuis quelque temps chez Defta-Airax, équipementier pour l’industrie automobile.
Devant les portes de l’établissement, situé à Chemaudin, un groupe d’une douzaine d’ouvriers bat la semelle. Les visages sont fermés, les regards sombres et l’ambiance tendue. Traduction physique de la colère qui anime les salariés de ce fabricant de ressorts. « Tout a commencé le jour où la direction a dévoilé ses projets en matière salariale », informe Ahmed Nasserdine, délégué CGT. Un mécontentement à son comble qui a incité les ouvriers à cesser le travail. Une mobilisation notable puisqu’ils étaient une bonne centaine, sur les 126 employés du site, à débrayer. Seuls les cadres et la direction occupaient leurs postes.
... http://www.estrepublicain.fr/edition-de ... efta-airax
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede Pïérô » 15 Mar 2017, 08:35

200 emplois menacés chez Hanon Sytems, ex-Visteon

En 2004, ils étaient 1 300 à pointer chez Visteon. De plans dits «sociaux» en PSE, ils sont passés à 750 en 2012, 600 en 2015, 550 aujourd’hui. Combien demain ?

Jeudi s’est ouvert un nouveau plan social, que redoutaient les syndicats. Cinquante-quatre nouveaux postes vont disparaître, essentiellement des ouvriers, alors qu’il avait été question, à l’automne dernier, de postes administratifs. L’effectif passera à 500 CDI, complétés par un peu plus d’une centaine d’intérimaires, chez le fabriquant ardennais de climatiseurs pour voitures (surtout Ford).

L’effectif global, avant puis après la reprise par le groupe coréen Hahn Auto Holdings, n’en finit pas de se réduire comme peau de chagrin.

De manière assez surréaliste, la direction du groupe a dernièrement convié les salariés carolos de l’entreprise avec petits fours et petits cadeaux pour les collaborateurs. Si ces derniers pensaient apprendre de bonnes nouvelles, ils en ont été pour leurs frais : leurs cadres européens et coréens leur ont révélé que d’ici 2020, voire 2019, deux cents postes seraient supprimés à Charleville !

«Ils vont faire plusieurs PSE l’un derrière l’autre. Cela commence aujourd’hui avec la disparition de 54 postes, sur 552. Mais d’ici 2020, on ne sera plus que 350 !» Des mouvements sociaux sont déjà envisagés, même si «pour l’instant, les salariés semblent résignés», indique la CGT. Selon celle-ci, «ils ouvrent les hostilités avec un premier PSE, mais le pire est à venir. On va perdre le marché de la Ford Fiesta fin mars, puis le B Max, et on ne sait pas ce qu’il y a derrière». En plus du millier d’emplois qui pourrait être perdu en quinze ans (2004-2019), les salariés dénoncent leur solitude. «On a prévenu la préfecture, la direction du travail, la mairie, mais ils font comme s’ils n’étaient pas au courant !».

Pour mémoire, dans les anciens entrepôts d’Electrolux à Revin, il ne reste plus que 180 salariés à maintenir le flambeau vaille que vaille.

http://www.lechatnoir51.fr/2017/03/200- ... steon.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22042
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede Pïérô » 06 Avr 2017, 21:47

Argentan: grève chez l'équipementier automobile Magnéti Marelli

Une grève dans le cadre des négociations salariales, depuis mardi 4 avril 2017, sur le site de l'équipementier automobile Magnetti Marelli, qui emploie deux cent dix salariés sur son site d'Argentan (Orne).

Des personnels de l'équipementier automobile Magnetti Marelli, qui emploie deux cent dix salariés sur son site d'Argentan (Orne) sont en grève dans le cadre des négociations salariales, depuis mardi 4 avril 2017. Plus aucun camion n'entre ou ne sort de l'entreprise.

... http://www.tendanceouest.com/actualite- ... relli.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22042
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede bipbip » 30 Avr 2017, 19:33

Decazeville (Aveyron) : la SAM, une usine métallurgique, bloquée par ses salariés

A Decazeville, les salariés de la société aveyronnaise de métallurgie, la SAM, bloquent depuis vendredi soir leur site de production de pièces auto. Un moyen de pression pour dénoncer les menaces de redressement judiciaire qui pèse aujourd'hui sur l'entreprise

Production stoppée
A Decazeville, les 440 salariés de la SAM sont passés à l'action. Jour et nuit, tour à tour, ils ont décidé d'occuper les lieux. Dans cette usine de pièces autos, pas de production jusqu'à nouvel ordre. C'est une manière d'exiger des garanties sur l'avenir.
Le 6 juin prochain, le plan de sauvegarde accordé il y a un an par le tribunal prendra fin. A défaut de repreneur, la suite pourrait bien se résumer en deux mots : redressement judiciaire .

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 43811.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede Pïérô » 11 Mai 2017, 16:11

Les salariés d’Automotive en grève

Fabricant de compteurs de véhicules, Automotive Amiens était à l’arrêt après un mouvement de grève des salariés mercredi 10 mai. L’usine est menacée de liquidation.

Décidément, il ne fait pas bon être ouvrier à Amiens. Après ceux de Whirlpool il y a une dizaine de jours, les salariés d’Automotive Amiens, usine de fabrication de compteurs et de cadrans pour véhicules, située rue Robert-Le-Coq, ont débrayé mardi. Une grève inédite et illimitée pour les 57 ouvriers, essentiellement des femmes âgées entre 40 et 50 ans.

... http://www.courrier-picard.fr/29327/art ... e-en-greve
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22042
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede bipbip » 25 Mai 2017, 21:16

Angers Les salariés de Feu Vert obtiennent gain de cause

Le soulagement se lisait sur les visages des salariés du garage Feu Vert de Saint-Serge, lundi midi. La grève, entamée vendredi pour dénoncer l’attitude "tyrannique" de leur directeur, a fini par porter ses fruits. "On a tout déballé, je crois qu’ils nous ont compris", a confié la responsable de caisse Marie-José Vivier, à la sortie de la réunion de conciliation avec le directeur opérationnel régional, son responsable des ressources humaines, et un inspecteur du travail.

Devant eux, les employés ont dressé un tableau très noir de leur quotidien, entre brimades, insultes et menaces, n'hésitant pas à parler de "harcèlement moral". A l'extérieur, plusieurs banderoles "Directeur = manipulateur" étaient déployées, et des tracts "Stop au harcèlement personnel" distribués aux clients.

... http://www.courrierdelouest.fr/actualit ... 017-316460
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede Pïérô » 08 Juin 2017, 15:50

Raillencourt-Sainte-Olle
Grève chez Grupo Antolin

Piquet de grève ce mercredi après-midi chez Grupo Antolin. L’équipementier automobile spécialisé dans les panneaux de portes et l’ébénisterie automobile est installé sur la zone Actipôle depuis 2002 et compte aujourd’hui 290 salariés et plus d’une centaine d’intérimaires.

« Il s’agit du troisième mouvement de grève en quinze ans, expliquait ce mercredi après-midi une représentante syndicale. Mais cette fois, la coupe est pleine ! » Et pour montrer leur ras-le-bol, une centaine de salariés de Grupo Antolin ont donc cessé le travail.

Objet de la grogne : des négociations salariales « pas du tout satisfaisantes alors qu’il y a un fort débit de pièces… ». Les représentants syndicaux évoquent aussi et surtout des faits de « harcèlement moral ». « On nous traite de bouseux, de clampins… C’est l’ambiance générale qui s’est largement détériorée… » Une détérioration qui se serait accentuée avec l’arrivée du nouveau directeur.

... http://www.lavoixdunord.fr/174455/artic ... po-antolin
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22042
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grèves automobile (sous-traitants, etc)

Messagede bipbip » 20 Juil 2017, 17:07

Nobel Automotive: Les salariés votent la grève générale

Il est 7h du matin, lorsque les 277 employés de l'équipementier automobile de Marolles décident de stopper le travail.

La colère est montée d'un cran. Depuis ce matin, les salariés occupent leur usine à Marolles, près de Vitry-le-François.

Actuellement menacés par un plan social qui prévoit la suppression de 120 emplois d'ici 2018, ils souhaitent faire pression sur leur direction.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 99597.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité