PSA, mobilisation

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: PSA, mobilisation

Messagede Pïérô » 27 Oct 2013, 00:33

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: PSA, mobilisation

Messagede Pïérô » 02 Nov 2013, 08:17

Fin de la grève pour SUD PSA Poissy

PSA Poissy : un accord trouvé après 43 jours de grève de la faim

Un accord a été signé, mercredi matin 30 octobre, entre la direction de PSA Poissy et des syndicalistes SUD, qui ont mis un terme à leur grève de la faim pour dénoncer le "harcèlement moral" et la "discrimination syndicale". Les grévistes, qui avaient installé le 18 septembre leurs tentes face aux grilles du pôle tertiaire du site, ont levé le camp en milieu d'après-midi. Au nombre de sept au début du mouvement, ces syndicalistes dénonçaient, entre autres, une "mise au placard" et la "répression syndicale" en raison de leur appartenance à SUD, ainsi que le "harcèlement moral". Deux d'entre eux ont cessé la grève la semaine dernière selon PSA.

L'accord a été trouvé au terme de trois journées de "négociations houleuses" selon Ahmed Oubakhti, secrétaire de SUD-Auto sur le site. "C'est une victoire", s'est félicité le syndicaliste en détaillant certains points de cet accord : une enquête de l'inspection du travail sur les droits syndicaux ; le paiement de la quasi-totalité des heures de grève ; une période de convalescence rémunérée...

"DISPOSITIF D'ACCOMPAGNEMENT MÉDICAL"

Par ailleurs, une porte-parole du groupe automobile confirme la mise en place d'"un dispositif d'accompagnement médical permettant la reprise du travail sur un poste conforme à leur qualification". En revanche, la direction a refusé, selon M. Oubakhti, la conduite d'un audit sur la gestion du personnel.

Les discussions se sont tenues entre les syndicalistes, SUD, PSA, l'administration du travail et le sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), Philippe Court. "Nous nous réservons le droit de porter plainte contre le PDG Philippe Varin, pour non-assistance à personne à danger", a poursuivi M. Oubakhti, en soulignant que ses camarades et lui-même ont perdu entre 11 et 19 kg. Durant leur mouvement, les syndicalistes buvaient de l'eau et avalaient des vitamines et quelques fruits secs par jour, selon le syndicaliste. Plusieurs personnes ont fait des malaises ces dernières semaines, dont une qui a été hospitalisée.

http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: PSA, mobilisation

Messagede bipbip » 07 Nov 2013, 10:19

Les 7 grévistes de la faim de SUD Poissy ont fait plier la direction de PSA

Il aura fallu 44 jours de grève de la faim collective dans des conditions matérielles très rudes associés à différentes actions , manifestations, tribunes médiatiques et soutiens extérieurs pour obtenir gain de cause face au système PSA.

Seule la lutte paie.

Malgré la souffrance physique tout au long de leur combat et durant diverses phases de négociation et de médiation, les 7 militants syndicaux ont refusé de se laisser acheter par la direction de PSA et ont maintenu des revendications collectives tout en dénonçant la gestion inhumaine et les terribles conditions de travail des salariés de PSA.

Face à ces indomptables, PSA a été contraint de lâcher sur des revendications, reconnaissant implicitement sa gestion inhumaine et désastreuse du personnel ainsi que la discrimination syndicale dont étaient l’objet les militants et la section SUD Auto :

- Évaluation par l’Inspection du travail de l’équité de traitement entre les syndicats au sein de PSA Poissy ;
- Mise en œuvre par la médecine du travail, sous couvert de l’inspection du travail, d’une étude sur la souffrance au travail et les risques psycho-sociaux encourus par le personnel ;
- Non sanction à l’encontre des grévistes et des soutiens internes salariés de PSA qui n’ont pas cessés d’être menacés de façon oppressante durant toute la durée de cette lutte ;
- Reconnaissance du niveau de compétence des ouvriers grévistes par l’attribution de postes de travail pérennes et adaptés, ce qui met fin à leur mise au placard ;
- Paiement de la quasi totalité des jours de grève et reconnaissance de la nécessité d’un maximum de trois mois d’arrêt maladie payé à taux plein au vue de leur état après cet éprouvant combat syndical qui a mené leurs organismes à ses limites.

C’est tous ensemble, grévistes et comité de soutient où AL 78 s’est pleinement impliqué que nous avons pu rendre publique ce combat syndical que PSA voulait étouffer et laisser pourrir. La lutte des 7 de PSA a permis de briser l’omerta sur une gestion des ressources humaines qui vise à briser l’individu.

Une belle leçon qui démontre que c’est collectivement et sans compromission ni renoncement que les salariés peuvent faire face et contrer un patronat sans état d’âme.

http://www.alternativelibertaire.org/sp ... rticle5540
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: PSA, mobilisation

Messagede bipbip » 17 Déc 2013, 01:56

Peugeot Mulhouse : chronique de l’exploitation au quotidien

Muté contre mon gré depuis quelques mois du système 1, où est produit la C4, au système 2, où est produit la 2008, j’ai tout d’abord dû effectuer une formation à mon futur poste ; ceci en compagnie de mon doubleur de l’autre tournée. Bien entendu, l’ambiance était tout autre : obligation d’effectuer vingt minutes de travail supplémentaire en équipe de l’après-midi et tous les samedis étaient réquisitionnés !

Malgré cela, une certaine solidarité existe au sein de cette équipe constituée en majeure partie d’intérimaires ou d’autres salariés sous contrats bénéficiant d’aides de l’Etat dont PSA profite allègrement. Au bout de quelques jours, je me suis vite aperçu que tous les postes étaient surchargés et que les moniteurs, des OP qui coordonnent les équipes, couraient de droite à gauche afin de « remonter » les ouvriers qui, par manque de temps évident, arrivaient pas au bout de leur travail. Au moindre arrêt de ligne, au moindre défaut, la hiérarchie est omniprésente afin de demander des explications aux salariés concernant tel ou tel défaut. Cette ambiance aussi oppressive que répressive, je l’ai retrouvée dans ma tournée et, pour la première foisaprès plus de vingt années de présence en sein de PSA, j’ai entendu des intérimaires ainsi que des salariés en CDD m’avouer qu’ils avaient hâte d’arriver au terme de leur contrat tellement ils n’en pouvaient plus et qu’il était hors de question pour eux de rester dans cette entreprise !

Concernant mon nouveau poste de travail, je le tiens tant bien que mal, comme tous mes collègues. Mais si mon moniteur n’était pas présent pour me « remonter » de temps à autre, je me retrouverais très vite en bout de course. Physiquement, il m’est très difficile de tenir le poste sur lequel on m’a affecté. Comment effectuer un travail de qualité si on ne vous donne pas le temps de l’assurer ? Bien entendu, la direction est au courant de tout cela, et en joue. A titre d’exemple, ceci sans doute pour de se donner bonne conscience en voulant nous faire croire qu’ils allaient améliorer nos conditions de travail, ils nous ont fait circuler des post-it sur lesquels les salariés sont supposés inscrire les difficultés rencontrées à leur poste de travail, des difficultés qui sont pudiquement appelées « anomalies »… Toutefois, avant de rédiger ces petits documents, notre R.U nous a bien précisé qu’il ne voulait pas entendre les arguments suivants : « trop de travail et pas assez de temps ». Bilan : les salariés écœurés ont refusé de remplir les dits post-it et ce sont les moniteurs qui, tant bien que mal, s’en sont chargés.

Pour couronner le tout, on nous a annoncé dernièrement que la production journalière allait passer de 45 à 50 véhicules de l’heure. A première vue, de l’extérieur, ça ne veut pas dire grand-chose, mais c’est tout bonnement monstrueux. Bien entendu, et ce comme à l’accoutumée, la direction nous a annoncé que tous les postes allaient être répartis et qu’une centaine d’embauche (si on peut appeler cela de l’embauche, car il ne s’agit que de postes précaires) allait être effectuée. Ce qui nous rassure un peu moins, c’est que les modalités de cette répartition sont effectuées par des TEP, ceux qui sont chargés par le bureau des méthodes de « charger » les postes, ainsi que quelques moniteurs. Mais aucun avis des salariés en poste n’a été pris en compte ! Qui plus est, l’annonce de l’obligation d’effectuer des samedis gratuits suite au nouvel accord de compétitivité signé dernièrement par des organisations aussi « syndicales » que ce contrat est officiellement « social », n’annonce rien de bon.

A ce jour, le constat est clair : le chiffre de ce que la direction nomme « absentéisme » est en constante augmentation. On comprend pourquoi. A la fin de la journée, les collègues sont épuisés aussi bien physiquement que moralement. On pourrait croire qu’un climat de soumission semble régner. Mais l’ambiance actuelle est toute autre, elle est au dégoût et à la colère, surtout après l’annonce par les médias de la possible fermeture de la ligne du système 1 mais aussi de l’annonce des 21 millions de retraite chapeau, refusée en théorie par Varin.

Cette ambiance, elle me fait penser à une cocotte minute qui siffle de plus en plus fort, annonçant qu’elle est sur le point d’exploser. Il suffirait d’un déclencheur pour que cela se produise. Et il se peut bien que ce déclencheur, ce soit le chiffre situé au bas de notre fiche de salaire, lorsque les travailleurs s’apercevront qu’ils ne sont plus payés le samedi…

Un ouvrier en colère, 05/12/13

https://communismeouvrier.wordpress.com ... quotidien/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: PSA, mobilisation

Messagede Pïérô » 03 Fév 2014, 03:17

684 suppressions de postes à PSA Poissy
http://paris-luttes.info/684-suppressio ... stes-a-psa
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: PSA, mobilisation

Messagede bipbip » 13 Fév 2014, 02:08

Encore un coup bas de PSA pour le site de POISSY
Suppression de la ligne 208 !
Ouvriers en colère ! Ne nous laissons pas faire
... PDF : http://www.solidaires.org/IMG/pdf/bulle ... iffuse.pdf
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: PSA, mobilisation

Messagede Pïérô » 23 Mar 2014, 10:41

« Quand on gueule, on est des fous ! », un ouvrier revient sur la lutte à PSA Aulnay

Le 16 janvier 2013, plusieurs centaines d’ouvriers de l’usine PSA Peugeot-Citroën d’Aulnay se mettent en grève à la suite de l’annonce du plan de fermeture définitive du site. La grève durera 4 mois, avec occupation et blocage des chaînes de montage.

Dans ce court documentaire, Samir, un ouvrier de longue date et actif dans la grève, revient sur les conditions de travail imposées par PSA, sur sa double condition de prolétaire et d’enfant d’immigrés, sur le rôle des syndicats dans la lutte, les moyens d’actions...

« Eux, PSA, ont repris l’ancienne politique de Michelin : « Tu travailles, tu fermes ta gueule. T’es pas content, tu prends tes affaires et tu dégages ». Et ça c’est hors de question avec les enfants d’immigrés.

http://paris-luttes.info/quand-on-gueul ... es-fous-un

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: PSA, mobilisation

Messagede bipbip » 30 Mar 2014, 13:34

Jeudi 10 avril, Bagnolet (93)

Projection - discussion « Quand on gueule, on est des fous ! »,
un ouvrier revient sur la lutte à PSA-Aulnay (0h33, mars 2014).


Retour sur la fermeture de l'usine PSA d'Aulnay avec un ancien gréviste aujourd'hui au chômage. Politique syndicale, pression de la direction, répression étatique, liste noire patronale, chômage et nécessité d'agir collectivement sont les questions abordées. Dans ce court documentaire, Samir, un ouvrier de longue date et actif dans la grève, revient sur les conditions de travail imposées par PSA, sur sa double condition de prolétaire et d'enfant d'immigrés, sur le rôle des syndicats dans la lutte, les moyens d'actions... « Eux, PSA, ont repris l'ancienne politique de Michelin : "Tu travailles, tu fermes ta gueule. T'es pas content, tu prends tes affaires et tu dégages". Et ça c'est hors de question avec les enfants d'immigrés ».

19h, Le Rémouleur, 106 Rue Victor Hugo, Bagnolet (93)
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: PSA, mobilisation

Messagede Pïérô » 13 Juin 2014, 00:20

Après PSA Aulnay, quel avenir pour PSA Poissy ?

Ce reportage a été réalisé devant les grilles de l’usine de PSA Poissy le 30 avril dernier. L’année dernière les ouvriers de PSA Aulnay avaient fait 5 mois de grève contre la fermeture de cette usine qui produisait la C3. Maintenant qu’elle a fermé Aulnay le groupe PSA envisage vraisemblablement de fermer aussi le site de Poissy. Il n’y a toujours pas de projet de production à Poissy et les voitures coûtent tellement moins chères quand elles sont fabriquées à l’Est pour des salaires de misère. Dans l’ordre vous pourrez entendre Gigi qui travaillait à Aulnay et maintenant travaille à Poissy (ex SIA), Mohammed (non syndiqué je crois) et Ahmed de Sud.

à écouter sur SONS EN LUTTES : http://www.sonsenluttes.net/spip.php?article740
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: PSA, mobilisation

Messagede Pïérô » 16 Nov 2014, 01:38

Occupation d’un bâtiment de l’usine PSA Aulnay

Alors que l’usine PSA est en cour de démolition, 80 salariés au moins doivent encore s’y rendre chaque jour... Les reclassements promis par la direction lors de la grève de 2013 se font toujours attendre et plusieurs salariés occupent le site depuis le 13 novembre 2014, communiqué du syndicat SUD Auto.

Communiqué de presse du syndicat SUD PSA Aulnay
13 Novembre 2014 à 15h

Délégués SUD et 1 Délégué CGT de l’Usine PSA d’Aulnay-sous-Bois victimes de discriminations syndicales aux reclassements internes, occupent actuellement un bâtiment de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois, pour protester contre l’absence de mesures de reclassement internes, qui touche essentiellement les mandatés SUD.
Pour rappel ; PSA s’était engagé à ce qu’aucun salarié ne se retrouve au Pôle Emploi. En réalité, ce sont des milliers de salariés de PSA Aulnay qui se retrouvent inscrits au Pôle Emploi suite à la fermeture du site PSA Aulnay.

L’usine sera occupée 24h/24 à partir d’aujourd’hui 13 novembre 2014 à 15h.

Pour le syndicat SUD
Mohammed KHENNICHE

http://paris-luttes.info/13-novembre-20 ... -d-un-2050

Aulnay-sous-Bois : huit syndicalistes «occupent» l’usine PSA
http://www.leparisien.fr/aulnay-sous-bo ... 289037.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: PSA, mobilisation

Messagede bipbip » 24 Nov 2014, 01:40

Communiqué Solidaires Industrie

Non au nouveau plan de licenciements chez PSA

L’Union Syndicale Solidaires Industrie avait prévenu dès 2012 : la fermeture de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois (93), avec des milliers de licenciements à la clé, ne serait que le début de la série et devait être combattue avec la plus grande vigueur par les syndicats et les travailleur-euse-s, si l’on voulait stopper les licenciements de masse dans le groupe.

Les nouvelles qui tombent aujourd’hui confirment malheureusement ces prévisions. Le lundi 24 novembre, les représentants syndicaux se verront présenter un nouveau plan de licenciement de 3.450 personnes, « pour être plus compétitif. »

Cette annonce est bien sûr enrobée des habituelles promesses de « limiter la casse » et de reclasser la plupart des travailleur-euse-s. Mais on sait depuis la fermeture de l’usine d’Aulnay qu’aucun crédit ne doit être accordé aux engagements de la direction du groupe : la grande majorité du personnel licencié a rejoint Pôle Emploi avec de maigres indemnités, et les sous-traitants ont eux aussi supprimé des emplois par centaines.

Le « contrat de compétitivité » de 2013, qui s’est soldé par la privation de droits et une baisse des salaires, était quant à lui censé préserver de nouveaux licenciements. On voit aujourd’hui le résultat. Et si les prévisions du groupe de réduire sa masse salariale à 12,5% de son chiffre d’affaires se concrétisent, ce sont encore plus de 9.000 emplois qui doivent être supprimés !

Les salari-é-es de PSA doivent maintenant comprendre qu’ils sont victimes d’un jeu de dupes. Quels nouveaux sacrifices, quelles nouvelles promesses aujourd’hui au nom de la « compétitivité », qui seront trahies demain ? Pour mieux faire passer la pilule, PSA annonce qu’il va « miser sur les jeunes » et engager 2.000 contrats d’alternance. Or, les contrats d’alternance, on sait ce que c’est : des salarié-e-s temporaires, sans droits, sans protection, corvéables à merci, sans promesse d’embauche... et de l’argent versé par l’Etat à l’employeur. Les capitalistes n’en ont jamais assez et n’en finissent pas de précariser les travailleur-euse-s !

Aujourd’hui, les salarié-e-s de PSA mais aussi tous ceux et toutes celles de l’industrie automobile et leurs sous-traitants doivent réagir avec fermeté, construire le rapport de force et la mobilisation indispensables pour stopper cette hémorragie.

Parce que les capitalistes nous coûtent trop cher en argent et en emplois, parce qu’elle refuse cette fatalité et qu’elle croit possible d’inverser la tendance, l’Union Syndicale Solidaires Industrie s’engagera dans cette lutte partout où elle le pourra.

http://www.solidaires.org/article49545.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: PSA, mobilisation

Messagede bipbip » 29 Nov 2014, 14:12

PSA Les Ayvelles : 68 postes en moins

L’annonce a été faite en Comité central d’entreprise, au siège du constructeur à Paris. Direction et syndicats étaient chargés de finaliser leur «nouveau contrat social» et de préciser le prochain Dispositif d’adéquation des emplois et des compétences (DAEC).

Au total, 1 500 salariés quitteront PSA, qui embauchera dans le même temps 2 000 apprentis pour des contrats en alternance de 24 mois (on ignore combien dans les Ardennes).

Au niveau local, selon le syndicat Force ouvrière (majoritaire à la fonderie), 44 salariés partiront en 2015 en congé senior.

«Au bout du compte, même si les départs se font dans la douceur, à la fin 2015, on sera encore 68 de moins. On sera sous la barre des 1 700, contre 3 000 il y a dix ans…».

http://www.lechatnoir51.fr/2014/11/psa- ... moins.html

Non aux attaques du patronat à La Janais

La direction de PSA La Janais à Rennes a annoncé ce mardi 25/11 394 départs dont 268 congés séniors, en contre partie ce sont 20 contrats d’alternance qui seront créés. De qui se moque-ton ? Alors que les ventes sont à la hausse, que les résultats du 1er trimestre sont positifs de 477 millions d’euros, c’est encore une fois la même politique qui est appliquée : licencier toujours plus de travailleurs pour augmenter les profits. Alors que l’accord de compétitivité prévoyait le maintient de l’emploi en échange du gel des salaires et de la mobilité entre les usines du groupe, la direction de PSA reprend ses attaques avec ce nouveau plan de suppression d’emplois. Contre la création d’emplois précaires pour les jeunes et la porte pour celles et ceux qui ont encore un CDI il n’y a qu’une seule solution : se mobiliser pour prendre sur les profits du groupes et sauvegarder les emplois à PSA !

NPA 35
http://www.rennes-info.org/Non-aux-atta ... ronat-a-La
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: PSA, mobilisation

Messagede Pïérô » 22 Déc 2014, 14:14

PSA condamné pour le licenciement abusif de 113 ex-salariés de Melun-Sénart

Le conseil de prud'hommes de Melun a condamné, vendredi 19 décembre, le groupe automobile PSA à indemniser 113 ex-salariés de PSA Melun-Sénart, en Seine-et-Marne, pour licenciement illégal après la fermeture du site en 2012.

... http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... gMXvs78.99
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: PSA, mobilisation

Messagede bipbip » 07 Fév 2015, 18:03

PSA Poissy
230 ouvriers ont débrayé de 7h30 à 10h pour le maintien des 4 semaines de congés et les 3 semaines au volontariat. Lundi est la date butoir pour que les syndicats signent ou pas l’accord sur les congés. Les 230 ouvriers ont voté un ultimatum aux syndicats : s’ils signent c’est la grève mardi. Le vote DP est prévu le 12 février.
https://communismeouvrier.wordpress.com ... sa-poissy/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: PSA, mobilisation

Messagede bipbip » 08 Mar 2015, 13:00

PSA Valenciennes : Appel à la mobilisation contre la répression antisyndicale

Appel de la CGT Valenciennes :

Après TOYOTA, Outinord, Jeumont Electric,… l’offensive et la répression patronale à l’encontre des militants CGT continue.

La Direction de PSA Valenciennes (ex UMV) vient d’engager une procédure de sanction à l’encontre du secrétaire général adjoint du syndicat, le camarade Grégory Galan.

Ces dernières semaines et à l’approche des élections professionnelles, la direction du site amplifie la répression à l’encontre des militants et syndiqués CGT, pour en arriver désormais à tenter de licencier notre camarade Grégory Galan pour avoir dans le cadre de son mandat, défendu un salarié.

Le syndicat CGT PSA Valenciennes a décidé d’une initiative pour faire face à l’attaque de la Direction de PSA et pour soutenir notre camarade.

L’USTM appelle l’ensemble des militants de tous les syndicats à participer massivement à l’action pour la défense et le soutien de notre camarade Grégory Galan.

Rassemblement sur la place de Trith Saint Léger (Valenciennes) le lundi 9 mars 2015 12H15 pour mener les actions nécessaires.

https://communismeouvrier.wordpress.com ... more-50744
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité