Ikéa en lutte, le monde d'Ikéa

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Ikéa en lutte, le monde d'Ikéa

Messagede sebiseb » 13 Fév 2010, 19:48

Des camarades sont-ils en lutte ?

IKEA: 23 magasins affectés par la grève en France
AP | 13.02.2010 | 19:28

La grève à l'appel de trois syndicats d'IKEA a touché samedi 23 des 26 magasins de l'enseigne suédoise de meubles, selon la direction et les syndicats. Parmi eux, seul un magasin, celui de Franconville (Val-d'Oise), n'a pas ouvert.

Après une semaine de bras de fer avec la direction, les principaux syndicats d'IKEA (CGT, FO et CFDT) appelaient samedi les quelques 9.000 salariés de l'enseigne à une nouvelle grève "massive" pour exiger 4% de hausse salariale pour tous.

Vingt-deux magasins de l'enseigne suédoise de meubles sur 26 ont été touchés dans la journée par le mouvement à des degrés divers et celui de Franconville était fermé.

La direction faisait état de 510 grévistes au plus fort du mouvement sur 5.500 personnes planifiées, selon Pierre Deyries, directeur de la communication du géant suédois en France. En revanche, les syndicats recensaient 900 à 1.000 grévistes sur 2.400 personnes planifiées, selon un décompte intersyndical à 16h, a précisé Marylène Laure, déléguée syndicale centrale CGT à l'Associated Press.

Les dépôts centraux, IKEA Distribution France, devraient se mettre en grève la semaine prochaine, a-t-elle ajouté. De leur côté, les trois délégués syndicaux, qui occupaient un local syndical du siège d'Ikea à Plaisir (Yvelines), sont partis tard vendredi soir.

La direction a confirmé avoir convoqué lundi à 11h les délégués syndicaux centraux au siège pour une réunion d'information sur les conditions de travail, mais qui ne rentre pas dans le cadre des négociations salariales.

Les syndicats avaient appelé à cesser le travail dès jeudi soir, selon FO, après une réunion avec la direction qui n'a pas permis d'aboutir à un accord sur les salaires. Cette réunion faisait suite à l'occupation du siège à Plaisir depuis trois jours par une dizaine de délégués syndicaux.

Le mouvement pourrait se prolonger au-delà de samedi si aucun terrain d'entente n'est trouvé. "Pour nous, c'est une grève reconductible", avait expliqué vendredi Sébastien Heim, délégué syndical FO à l'AP.

Une grève avait déjà touché à des degrés divers six magasins du groupe sur 26, samedi dernier, jour de forte affluence, selon les syndicats. Ces derniers exigent 4% de hausse des salaires pour tous, de source syndicale. La direction a proposé une hausse de 1% collective, plus 1% individuel.


source : http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/economie/20100213.FAP8078/ikea_23_magasins_affectes_par_la_greve_en_france.html
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 13:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: Les salariés d'Ikéa en lutte pour une augmentation !

Messagede Pïérô » 13 Fév 2010, 20:00

Des camarades j'en sais rien, mais de mon côté comme un ikéa vient de se lancer à Tours je fais passer l'info au niveau syndical pour voir pour faire quelque chose.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22421
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Ikéa mouvement social

Messagede barcelone 36 » 19 Avr 2011, 18:21

http://www.cnt-f.org/spip.php?article1563
Mouvement social dans les dépôts Ikéa : La CNT dans la lutte !!!
CNT Moselle
Ce lundi 18 avril, 3 dépôts Ikéa sur 4 ont été perturbés par des mouvements de débrayages et des blocages à des degrés divers.

Ces actions font suites aux provocations de la direction qui propose en plus de la hausse obligatoire de 1,4% des hausses de salaires indexées aux évaluations (note 1 : 0%, note 2 : 0%, note 3 : 0,6% et note 4 : 1%) . Hausse misérable et propositions indécentes : voilà le fameux modèle social tant vanté par Ikéa.

Ce mouvement concerne les sites de Metz La Maxe (57), St Quentin Fallavier (69) et Chatres (77). Le site de Fos sur Mer sera en grève jeudi, dernier jour des Négociations Annuelles Obligatoires.

Les revendications portent sur la grille des salaires, la sauvegarde des emplois et le retrait de la GEPEC, ainsi que le retrait du projet de modulation des horaires (annualisation et flexibilisation du temps de travail).

La Section CNT du syndicat des Employés, des Travailleurs et des Précaires des Industries, du Commerce et des Services de la Moselle Nord et de la Moselle Sud appellent l’ensemble des travailleurs du dépôt Ikéa La Maxe à la grève ce jeudi 21 avril.

Elle fixe, en lien avec les sections CGT et CFDT, rendez vous à partir de 5H du matin devant le dépôt pour une assemblée générale.

En lien avec son syndicat et son Union Départementale, la section CNT appelle l’ensemble de ses adhérents et sympathisants à venir soutenir ce mouvement pour la justice sociale.

C’est nous qui travaillons alors c’est nous qui décidons ! De l’argent il y en a dans les caisses du patronat !

Publié le 19 avril 2011.
Avatar de l’utilisateur-trice
barcelone 36
 
Messages: 566
Enregistré le: 04 Oct 2009, 12:28

Ikéa : grève totale

Messagede altersocial » 22 Sep 2012, 11:57

Les salariés d'Ikea Paris nord en grève, le magasin fermé

Le magasin d'ameublement Ikea Roissy/Paris nord 2 à Gonesse (Val-d'Oise) était fermé samedi en raison d'un mouvement de grève des salariés qui réclament de meilleurs salaires et conditions de travail, a appris l'AFP.

L'appel a été lancé vendredi par FO (majoritaire) et la CGT, rejoints par la CFDT. Vendredi, une quinzaine de salariés avaient déjà commencé à faire grève.

"Nous avons été reçus par la direction à deux reprises, elle n'a apporté aucune réponse positive à nos revendications", a indiqué samedi à l'AFP Hocine Redouani, délégué FO.

Les syndicats dénoncent un "sous-effectif devenu chronique", des changements d'organisation qui ont mis fin aux jours de repos fixes et fortement réduit le temps de travail à salaire majoré (nuit, dimanche), ce qui ampute les rémunérations, alors qu'un salaire moyen oscille entre 1.200 et 1.400 euros.

Le magasin, qui devait ouvrir samedi à 10H00, est resté portes closes, a indiqué M. Redouani à l'AFP.

"Il y a environ 90% de grévistes", a estimé François Mrissa, délégué CGT, disant ne pas s'attendre à une réouverture du magasin dans la journée.

Pour les syndicats, aucune des trois dernières négociations annuelles obligatoires (NAO) sur les salaires n'a permis de trouver un accord entre syndicats et direction. Celle-ci fait de son côté valoir que les salaires ont été augmentés de 2,3% en avril et de 1,5% en moyenne en septembre.

Les syndicalistes déplorent aussi "un climat délétère" dans ce magasin qui compte 480 employés.

"Il y a une volonté de trouver des solutions constructives qui vont dans le sens du service apporté aux clients", a indiqué samedi à l'AFP la direction.

Celle-ci a proposé de recevoir une délégation de syndicalistes pour rouvrir des discussions si les grévistes reprenaient leurs postes, ce qu'ils ont refusé.


Quand on connait les techniques de management de cette enseigne on n'est pas étonnés :roll:
Modifié en dernier par altersocial le 26 Oct 2012, 19:34, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Ikéa : grève totale (Paris-Nord)

Messagede altersocial » 26 Oct 2012, 19:08

Ikéa : mouvement de grève annoncé samedi matin à Nantes

Les trois syndicats FO, CFTC et CGT se sont unis pour appeler à la grève demain samedi dans le magasin Ikéa, situé dans la galerie marchande d’Atlantis à Saint-Herblain. Ils dénoncent le manque d’effectifs qui ne leur permettent plus, selon eux, d’assurer une qualité de service aux clients. Ces revendications concernent le magasin de Nantes. L’intersyndicale reprend aussi un grief national au niveau de la prime d’intéressement.

Le mouvement risque de perturber les services du magasin dès 9 h ce samedi.

250 personnes travaillent sur le site de Nantes.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Ikéa : grève totale

Messagede altersocial » 28 Oct 2012, 09:30

France3 Alpes a écrit:Les salariés d'IKEA Saint-Martin d'Hères, près de Grenoble en grève

La semaine dernière, ils n'avaient pas suivi le mouvement national. Mais hier à Paris,, le Comité central d'entrepriseune nouvelle fois n'a débouché sur aucun accord. Alors les Les salariés d' IKEA ont manifesté ce 27 octobre dans l'après-midi devant le magasin à Saint-Martin d'Hères.. Ils ont distribué des tracts et expliqué les motifs de leur colère aux clients .

Ils se sont mis en grève pour dénoncer leurs conditions de travail dans ce magasin qui l'un des plus grands établissements du groupe Suédois dans la région.

Ils dénoncent notamment des problèmes de sous- effectif, des plannings extravagants et la pénibilité de leur travail.
Ils réclament également l'ouverture de négociations au sujet de la prime d'intéressement qui leur avait été annoncée,
inférieure à ce qu'ils espéraient.


Mini grève chez Ikea Roques sur Garonne

Les perturbations aux caisses n 'étaient dues qu'à l'affluence habituelle du samedi… Déçus, ils n'étaient hier matin qu'une petite dizaine d'employés devant le magasin Ikea de Roques sur Garonne, à faire grève, répondant ainsi au mot d'ordre national donné pour vingt-trois magasins de l'enseigne suédoise en France. Pourtant avec ses 360 employés et ses 112 millions d'euros de chiffre d'affaires par an, l'Ikea de Roques-sur-Garonne se classe quatrième, sur les vingt-trois magasins implantés dans l'Hexagone…

Les raisons de cette grève ? Une prime d'intéressement, diminuée cette année de 60 % selon les mécontents. Et ce sans discussion ni négociation. Ni explication. «C'est simple, jusqu'à présent, un employé avec un salaire de 1 500 €, touchait chaque année 1 100 € de prime. Cette année, ce même employé a reçu… 543 €» explique Rinaldo Salvatore, délégué CFDT en poursuivant : «Et pourtant, en cinq ans, depuis 200 7 avec une augmentation du chiffre d'affaires de 10 % nous sommes passés à Roques de 420 employés à 360. Là aussi, nous ne savons pas pourquoi…». De son côté, la direction du magasin, contactée par souci d'objectivité, n'a souhaité faire aucun commentaire.

La Dépêche du Midi


A Nantes, plus de quatre-vingts employés d'Ikéa manifestent

vidéo

Plus de quatre-vingts employés du magasin Ikéa, sur la zone Atlantis à Saint-Herblain, manifestent depuis ce samedi matin 9 h devant le magasin. Le mouvement a été lancé par l'intersyndicale FO, CFTC et CGT.

Parmi leurs revendications, les salariés réclament des effectifs supplémentaires notamment sur le secteur de la vente. «Il y a des gens en souffrance, de plus en plus d'arrêts maladie. Ceci est lié à la surcharge de travail, à la pression qui augmente toujours» résume Marylène Laure, déléguée syndicale CGT.

Le mouvement n'a pas empêché l'ouverture du magasin mais des services sont perturbés, voire fermés, comme le service après-vente et le restaurant.

D'autres magasins Ikéa en France sont touchés par le mouvement, comme à Tours, Roques sur-Garonne, Grenoble, Rouen et Thiais, dans la région parisienne.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Ikéa : grève totale

Messagede altersocial » 30 Oct 2012, 10:08

Surveillance illégale: la direction d'Ikea France savait

L'ancien responsable de la sécurité d'Ikea France, accuse la direction d'avoir cautionné la surveillance illégale de ses salariés, selon Le Monde.

L'ancien responsable de la sécurité d'Ikea France, la filiale du géant suédois du meuble au centre d'une enquête judiciaire pour avoir fait surveiller des employés et des clients, accuse la direction d'avoir cautionné ces pratiques illégales, selon Le Monde.

Jean-François Paris, responsable du département gestion du risque d'Ikea France de 1998 à 2012, avant d'être licencié, estime que "non seulement la direction connaissait les pratiques incriminées (...) mais elle les a très largement encouragées", écrit le quotidien du soir. "Lorsque j'ai été nommé à ce poste, celui qui l'occupait jusqu'alors m'a dit que nous faisions parfois appel à une société de conseil, notamment pour conduire des enquêtes en cas de suspicion de vols", révèle l'ancien M. Sécurité d'Ikea France. Face aux attaques à main armée, détournements d'argent et de marchandises, "il a fallu que je me débrouille", se justifie-t-il.

Selon lui, ces "procédés d'entreprises (..) étaient visés par la direction financière et connus de la direction générale". Certaines filiales d'Ikea à l'étranger passeraient au crible leur personnel: "grâce à des bases de données auxquelles elles sont abonnées, elles peuvent savoir si un candidat à l'embauche a été condamné dans le passé", explique M. Paris au Monde. "Je n'ai pas mesuré les conséquences pénales de mes actes. Si j'avais su, jamais je n'aurais pris le risque de m'exposer et d'exposer ma famille", confie-t-il encore.

Jean-François Paris a été licencié en mai dernier avec trois autres dirigeants de la filiale française, dont le directeur général d'Ikea France, Jean-Louis Baillot, après plusieurs dépôts de plainte émanant notamment des syndicats FO et CGT puis l'ouverture en avril d'une information judiciaire. L'affaire avait éclaté en février, suite aux révélations du Canard enchaîné accusant Ikea France d'avoir "fliqué" des salariés et des clients, en se procurant des renseignements sur leurs antécédents judiciaires, policiers, ou leurs comptes en banque.

Ikea France n'a pas souhaité faire de commentaires sur les propos de son ancien cadre et sur la procédure pénale en cours et condamne, dans un communiqué, ces pratiques "contraires à ses principes les plus fondamentaux et notamment à celui du droit à la vie privée".

La direction a annoncé en juin dernier la création d'un "code de conduite", d'un "département gouvernance et conformité" et d'un "comité d'éthique" consultatif, censés tirer les leçons de cette affaire.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Ikéa en lutte

Messagede bipbip » 05 Aoû 2013, 11:12

Suite
Chez Ikea, l'espionnage des salariés était un système généralisé

Petit à petit, la vérité commence à émerger dans l'affaire Ikea. Accusé de s'être renseigné illégalement sur les éventuels antécédents judiciaires de ses salariés, le distributeur de meubles est visé par une enquête ouverte, début mars 2012, par le parquet de Versailles. Le juge d'instruction, Alain Gallaire, assemble patiemment les pièces du puzzle.

Après la mise en examen, le 22 janvier, de l'ancien responsable sécurité de l'enseigne, Jean-François Paris, et de son ex-adjointe, huit autres personnes ont subi le même sort. Parmi elles figurent quatre policiers, comme l'a révélé Le Canard enchaîné du 17 juillet, en citant des procès-verbaux d'audition que Le Monde a également pu consulter. Ces pièces apportent de nouveaux éclairages sur le vaste système de contrôle illégal mis en place par la direction.

La liste des magasins touchés par ce "flicage" ne cesse de s'allonger à mesure que les investigations progressent. Jusqu'à présent, il avait surtout été question des points de vente situés à Brest, Rouen, Reims et Avignon, car une très large partie de leur personnel avait été "passée au scanner", selon la formule d'un responsable sécurité d'Ikea.

Grâce à la déposition de M. Paris recueillie, le 9 avril, par le juge Gallaire, on sait désormais que ce tamisage à grande échelle s'est produit dans d'autres établissements : Tours, Rennes, Grenoble, Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) et Thiais (Val-de-Marne).

"C'est quelque chose qui fonctionnait comme ça chez...

http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ikéa en lutte

Messagede Pïérô » 11 Nov 2013, 13:49

Ikéa : le magasin de Tours cité dans l'enquête judiciaire

Dans la vaste enquête nationale concernant Ikéa pour savoir si la multinationale se renseignait illégalement pour connaître d'éventuels antécédents judiciaires à leurs salariés, le magasin de Tours est cité. Il n'est pas le seul puisqu'il l'est avec celui de Rennes, Grenoble, Hénin-Beaumont, Thiais et, au tout début de l'information judiciaire, ouverte en mars 2012, Brest, Rouen, Reims et Avignon. Nous avons essayé, hier, en vain, de joindre la directrice du magasin de Tours. Selon « Le Monde », qui a consulté les procès-verbaux d'audition, un vaste système de contrôle illégal aurait été mis en place par la direction. Une perquisition a d'ailleurs eu lieu au siège social d'Ikéa France, à Plaisir (Yvelines), hier. Toujours d'après « Le Monde », le directeur financier d'Ikéa France a été placé en garde à vue. Depuis le début de cette affaire, environ dix personnes ont été mises en examen.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indr ... re-1679656
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22421
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ikéa en lutte

Messagede Pïérô » 25 Mai 2014, 11:15

Grève à Ikea

A l’appel d’une intersyndicale, plusieurs dizaines de salariés ont manifesté devant les entrepôts de Metz, Saint-Quentin-Fallavier (Isère) et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône).

... http://rebellyon.info/?Greve-ce-vendred ... nt-Quentin
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22421
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

le monde merveilleux d'Ikéa

Messagede ARTHUR » 27 Aoû 2014, 06:28

Chez IKEA : Le scratch-test social n’est pas au catalogue

Après les révélations sur le fichage de ses salariés [1], Ikea est à nouveau sur le devant de la scène concernant, cette fois, le dumping social organisé par les entreprises de transport qui sont sous contrat avec le major de l’ameublement.

« L’esclavage sur les parkings »
Le 16 août dernier, le syndicat belge des transports (UBT-FGTB) dénonçait, par une campagne de tractage devant les magasins de Hognoul, Anderlecht et Gand, des pratiques concurrentielles, malheureusement communes aux divers groupes commerciaux internationaux (Casa, Decathlon, Danone…), qui font appel à des transporteurs locaux, passant par des "sociétés boîtes aux lettres" situées en Europe de l’Est, et employant des chauffeurs payés des clopinettes et devant dormir pendant des mois dans la cabine de leur camion.

Devant de telles dénonciations, Le service de propagande d’Ikea, comme a son habitude, répond ne pas avoir connaissance de ces faits et promet de « réagir » si (et seulement si) on lui en apporte les preuves. Pourtant en décembre 2013, deux routiers sous-traitant pour Ikea avaient été arrêtés alors qu’ils siphonnaient l’essence d’autres camionneurs sur ordre de leur patron. Le procureur de la république décrivait cette affaire sous ces termes :« Ces deux hommes sont les instruments d’un système qui les dépasse. (...) Un phénomène de délit de masse sur l’autoroute. »

Pour plus d'infos: http://www.cnt-f.org/subrp/spip.php?article575

Pour ce qui nous concerne, puisque notre champ de syndicalisation englobe l’ameublement, nous ne ferons ici que rappeler quelques revendications principales de notre syndicalisme d’industrie :

Réintégration au sein des entreprises des services externalisés (transport, nettoyage, maintenance, etc),

Circuits courts de la production à la distribution

Dé-standardisation des produits de consommation

Contrôle ouvrier de la chaine de production et de distribution
ARTHUR
 
Messages: 351
Enregistré le: 12 Juin 2010, 20:07

Re: le monde merveilleux d'Ikéa

Messagede SchwàrzLucks » 27 Aoû 2014, 10:56

Déstandardisation des produits de consommation ? Quésako ?
SchwàrzLucks
 
Messages: 406
Enregistré le: 18 Oct 2010, 21:39

Re: le monde merveilleux d'Ikéa

Messagede ARTHUR » 27 Aoû 2014, 13:01

Standard (Larousse):
Qui est conforme à une norme de fabrication en grande série.
Qui correspond à un type courant, habituel, impersonnel.

L'uniformisation de nos modes d'habiter, de se meubler, de se vêtir, de se nourrir ... est la marque de ces enseignes mondiales, qui pour toujours plus de profit, exploitent deux fois les travailleurs:
- Une fois comme producteurs,
- Puis comme consommateurs.

Il en va de notre responsabilité de syndicalistes, de lutter contre cette double exploitation.
Qu'en serait-il, en effet, du vouloir lutter "pour le pouvoir d'achat" des travailleurs, sans interroger sur les pratiques de consommation courante ?

A quel moment , et au travers de quelles organisations représentatives, les salariés d'Ikéa s'interrogent-ils sur les conditions d'exploitation des ressources primaires, sur les conditions de production des produits qu'ils distribuent ?
Comme nous le dénonçons dans l'article cité, cette entreprise, experte en enfumage médiatique est la seule à communiquer sur ces produits, dont la valeur environnementale et sociale est loin d'atteindre la qualité vantée.

Fraternelles Salutations Syndicalistes
ARTHUR
 
Messages: 351
Enregistré le: 12 Juin 2010, 20:07

Re: le monde merveilleux d'Ikéa

Messagede SchwàrzLucks » 27 Aoû 2014, 17:16

D'accord, mais en quoi s'interroger sur les conditions d'exploitation des matières premières, sur les conditions de production et sur la finalité de la production relèverait d'une déstandardisation ?

Tu peux très bien réfléchir à un produit standard, respectant des normes très strictes tant d'un point de vue de l'exploitation des ressources que de sa production, sans remettre en cause le caractère standard ("courant, habituel, impersonnel") du produit, non ? D'où mon interrogation. Comment pourrait donc se matérialiser concrètement un produit "non standard" ?
SchwàrzLucks
 
Messages: 406
Enregistré le: 18 Oct 2010, 21:39

Re: le monde merveilleux d'Ikéa

Messagede ARTHUR » 27 Aoû 2014, 18:03

"En quoi s'interroger sur les conditions d'exploitation des matières premières, sur les conditions de production et sur la finalité de la production relèverait d'une déstandardisation ? "

Les sources de matières premières (minérales, végétales, animales), ne sont pas réparties de façon identiques sur la planète. Leur rareté ou leur abondance a produit des cultures et des savoirs-faire différents qui font la richesse de nos différentes civilisations.
Le type qui vend ou achète ici, une table de jardin dans un bois rare, ne se pose aucune question sur ce que cela occasionne sur le lieu de son extraction. et il en va ainsi pour une très grande quantité de produits dits de consommation courante. Rapprocher l'extraction et la production des tables de jardin (par exemple) c'est évidemment produire autre chose et autrement, en fonction de ressources locales.
La consommation de masse, induit des produits standardisés, qui ne sont qu'une projection idéologique du forme de "réussite sociale". Il nous faudrait: "le frigo américain", le 4x4 machin, etc ...


"Tu peux très bien réfléchir à un produit standard, respectant des normes très strictes tant d'un point de vue de l'exploitation des ressources que de sa production, sans remettre en cause le caractère standard ("courant, habituel, impersonnel") du produit, non ?"
C'est sûr, on ne va réinventer ni la vis, ni le clou.
On parle ici de consommation de masse, induit des produits mondialement standardisés, qui ne sont qu'une projection idéologique du forme de "réussite sociale", à l'américaine pour le frigo, à la japonaise pour le 4x4, ou encore à la suédoise pour le "design"...

"Comment pourrait donc se matérialiser concrètement un produit "non standard" ?"
Il est bien évidemment difficile de répondre en quelques lignes à ces questions qui doivent d'abord interroger les salariés (en production et distribution) de l'Ameublement.
Un produit (tout court) devrait se définir par:
- Des conditions d'exploitation raisonnées des ressources naturelles permettant le respect de l'environnement, des paysages, des populations qui vivent sur place.
- Des conditions de productions sanitaires et sociales suffisantes (colles et poussières dans l'Ameublement)
- Une approche décroissante de la consommation
Si ces 3 premiers critères étaient respectés, ,il y a fort à parier que nous ne parlerions plus de standardisation mondiale.

Fraternelles Salutations syndicalistes.
ARTHUR
 
Messages: 351
Enregistré le: 12 Juin 2010, 20:07

Suivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité