Divers luttes

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Divers luttes

Messagede Pïérô » 16 Mai 2017, 20:38

Charente : 3ème jour de grève chez Terreal à Roumazières-Loubert

A Roumazières-Loubert en Charente, des salariés du site Terreal, le leader français de la fabrication de tuiles, sont en grève depuis la semaine dernière. Ils réclament une augmentation générale des salaires notamment pour compenser des périodes récurrentes de chômage technique.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 54973.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 17 Mai 2017, 21:06

Lesquin

Débrayage à Chauss’Expo pour protester contre 88 licenciements

Des salariés du groupe Desmazières (Chauss’Expo) observent un mouvement de grève aujourd’hui pour protester contre le projet de licencier 88 salariés alors que la société devrait toucher 3,5 millions de crédits d’impôt compétitivité d’emploi, selon FO.

... http://www.lavoixdunord.fr/163949/artic ... enciements
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede Pïérô » 01 Juin 2017, 17:56

Face au géant du luxe LVMH, les ex-salariés de Logo vont-ils gagner ?

78 anciens salariés du lunetier de Morez dans le Jura ont assigné en justice le groupe de luxe. Le tribunal de grande instance de Paris a repoussé sa décision au 4 juillet.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 62863.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 11 Juin 2017, 15:48

Récit

Mim : l'Etat coule le projet de coopérative

Une partie des salariés de la chaîne de vente de vêtements, placée en liquidation judiciaire, souhaitait reprendre la marque et 110 magasins. Ils n'ont pas obtenu de prêt de l'Etat.

Fin de l’espoir et fin de l’histoire. La centaine de salarié(e)s de l’enseigne de vente de vêtements à bas prix Mim, qui voulaient reprendre leur entreprise en société coopérative ouvrière (Scop) ont dû se résoudre à jeter l’éponge jeudi soir, faute d’avoir obtenu un soutien financier effectif de la part du gouvernement. La date limite pour présenter ce projet de Scop était fixée à ce vendredi par le tribunal de commerce de Bobigny (Seine-Saint Denis). Faute de solution de reprise, l’entreprise placée en liquidation judiciaire le 26 avril 2017 va maintenant être vendue à la découpe et ses 750 vendeurs, vendeuses et autres personnels licenciés

... http://www.liberation.fr/futurs/2017/06 ... ve_1575662
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 08 Juil 2017, 16:08

Le Creusot
FrancEole : les grévistes empêchent le départ d'un mât complet

Ce mercredi matin dès 10 heures, les salariés de FrancEole sont en grève pour exprimer leur mécontentement sur la situation de l'entreprise.

Une trentaine de salariés sont rassemblés au parc de stockage des mats. Objectif pour eux : bloquer le départ d'un mât complet, prévu en convoi sur 4 camions. Ce convoi exceptionnel devait partir à 13h. Il ne partira pas.

En effet, sous l'action des grévistes, les 2 grues qui devaient charger les mats ce matin sur les camions, n'ont pû rentrer dans l'enceinte du parc de stockage des mats. Les 2 engins sont repartis depuis.

... http://www.lejsl.com/edition-le-creusot ... e-en-greve
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 14 Juil 2017, 18:14

Fougères (35) : manifestation des salariés de JB Martin

C'est la dernière entreprise de chaussures de Fougères, qui il y a quelques décennies en comptait des dizaines. Placée en redressement judiciaire, JB Martin cherche un repreneur. Les salariés du chausseur fougerais manifestent ce jeudi 13 juillet dans la ville.

Une centaine de personnes manifestent dans les rues de Fougères pour obtenir un repreneur pour l'entreprise JB Martin. La chaussure fougeraise, une spécialité durant des lustres, se porte mal. JB Martin y est la dernière entreprise du secteur. Elle emploie 269 salariés au total, dont 65 à Fougères, les stylistes et des commerciaux de l'entreprise.

... vidéo, AL présente ! http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 97065.html

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 16 Juil 2017, 17:29

Mattaincourt

Licenciement sans cause réelle et sérieuse : 800 000 € de dommages et intérêts pour les ex MVM
Après trois années de lutte devant les tribunaux, les licenciements de 22 anciens salariés de l’entreprise Parisot (ex MVM) viennent d’être reconnus sans cause réelle et sérieuse par la cour d’Appel de Nancy.

« Une victoire amère. Nous aurions préféré avant tout garder nos emplois. » Survenu en 2013, le licenciement de Louisa Khelil et de 21 autres salariés de Parisot Mattaincourt (devenue Ekipa aujourd’hui) vient d’être reconnu « sans cause réelle et sérieuse » par la cour d’Appel de Nancy. Au bout de 3 ans de procédure, ces ex MVM se partageront près de 800 000 € au titre des dommages et intérêts.

... http://www.vosgesmatin.fr/edition-de-la ... eview=true
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede Pïérô » 17 Juil 2017, 11:11

Saône-et-Loire : nouvelle action des salariés de FrancEole

Franceole, seul fabricant français de mâts d’éolienne, bloque le site du Creusot depuis le 5 juillet 2017. En redressement judiciaire, ils craignent la perte de 160 emplois. Ils se sont rassemblés ce jeudi 13 juillet à partir de 7h au rond point de Torcy pour alerter le grand public.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 96843.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Divers luttes

Messagede Pïérô » 23 Juil 2017, 01:29

Yvelines : les salariés de Fareva Poissy se battent pour garder leurs 35 heures

Les salariés de l’entreprise de parfums et de cosmétiques Fareva (usine Rochas) de Poissy redoutent de perdre des RTT. La direction invoque des perspectives économiques difficiles.

« Le rouleau compresseur continue à avancer », lâche cet employé. Une quarantaine de salariés de l’entreprise de parfums et de cosmétiques Fareva (usine Rochas), à Poissy, sont en grève depuis ce vendredi matin, à l’appel de la CGT. Ils protestent contre la suppression annoncée de leurs acquis sociaux, dans le cadre de la renégociation des accords sur les 35 heures.

En négociation avec leur direction depuis quatre semaines, ils ont choisi d’entamer leur mouvement de protestation une semaine avant la « réunion de la dernière chance », programmée vendredi 27 juillet.

« Nous avons déjà perdu nos 3000 € d’intéressement annuel au moment de la vente, il y a cinq ans, ce qui représente un gros manque à gagner. La stratégie continue avec ce qui équivaut pour nous à la suppression des 35 heures. Nous allons perdre nos RTT et notre pause de 20 minutes ne sera plus payée », résume Eric Bernard, salarié de l’entreprise depuis vingt ans et membre de la CGT.

Fleuron de la cosmétique française dans les années 1980, l’usine Rochas a été vendue par Procter et Gamble à Fareva pour l’euro symbolique, en 2012. Elle emploie 120 salariés. « La direction nous explique que la suppression des acquis sociaux constitue une mesure préventive dans la perspective des difficultés économiques auxquelles elle pourrait être confrontée dans les années qui viennent. Nous rejetons ce raisonnement, détaille Eric Bernard. Pour nous, l’entreprise n’est pas en danger. Nous estimons qu’il s’agit d’un moyen pour économiser de l’argent sur notre dos ».

... http://www.leparisien.fr/poissy-78300/p ... 149300.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 25 Juil 2017, 08:13

Délocalisations : les ouvriers de Semperit dénoncent « un coup de poignard »

Les ouvriers de Semperit manifestaient ce jeudi à Argenteuil pour protester contre la délocalisation de leur usine en Pologne laissant 88 employés sur le carreau. Soutenu par la CGT, FO et des élus communistes, ils dénoncent des licenciements boursiers sur fond de juteuse opération immobilière.

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede Pïérô » 30 Juil 2017, 01:08

Tours
Gibert Clarey : 74 anciens salariés gagnent en appel

Licenciés en 2011, les salariés de l'imprimerie Gibert Clarey à Chambray-lès-Tours ont eu gain de cause après plusieurs années de procédure.

La cour d'appel d'Orléans vient de confirmer ce jeudi 27 juillet le jugement de 2015 qui stipulait que le liquidateur de la société Gibert Clarey (mise en liquidation judiciaire en mars 2011) n'avait pas sérieusement recherché à reclasser les salariés, "au niveau régional voire nationale".

Ainsi, 74 salariés vont recevoir près de 2 millions et demi d'euros d'indemnités pour ce licenciement abusif, soit 6 à 10 mois de salaire pour chacun d'entre eux.

... http://www.lanouvellerepublique.fr/Indr ... el-3179618
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 04 Aoû 2017, 10:43

Argenteuil : les salariés de Semperit veulent connaître la stratégie de l’entreprise

Ils ont assigné en justice leur direction pour exiger la communication de ses orientations stratégiques. L’usine de 88 salariés est menacée de fermeture.

La décision du tribunal sera rendue le 30 août.

... http://www.leparisien.fr/argenteuil-951 ... 171899.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 05 Aoû 2017, 17:06

Wizernes

Les anciens salariés d’Arjowiggins attendent une entrevue avec le député

À la suite de son courrier daté de fin juin à Benoît Potterie, le comité de soutien aux ex-salariés d’Arjowiggins (COSEA) l’attendait vendredi 4 août devant l’usine de Wizernes. Le rendez-vous est finalement reporté. « Le député a eu un empêchement », rapporte Lionel Delassus, président depuis quelques mois.

L’association avait notamment l’intention de parler au député de la huitième circonscription, Benoît Potterie, de la préemption du site. Un sujet que les élus de Clairmarais ont également en tête, ils ont adressé un courrier au président de l’agglomération de Saint-Omer.

« Des élus avaient demandé que cette question de la préemption soit étudiée, nous voulons savoir où cela en est, précise le maire, Damien Morel. Ce pourrait être un moyen pour mettre la pression sur la direction pour qu’elle accepte de céder le site à un éventuel repreneur. L’État le fait actuellement pour STX (les chantiers navals de Saint-Nazaire). »

... http://www.lavoixdunord.fr/200298/artic ... -le-depute
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 19 Aoû 2017, 19:14

France. Semperit: une bataille pour l’emploi et contre une délocalisation. Quelle «rentrée»?

«Les 88 salariés de l’usine d’Argenteuil (Val-d’Oise) se battent pour ne pas voir fermer ce haut lieu de la culture ouvrière, dont la production est transférée en Pologne et en Chine.

Les braises de la révolte sont ardentes chez Semperit. Chaque semaine, au mois de juillet, les ouvriers ont organisé «les jeudis de la colère», avec banderoles et braseros, devant leur usine d’Argenteuil (Val-d’Oise). Il faut dire que la période estivale a démarré par un coup de bambou. Le 30 juin, ils ont appris lors d’un comité d’entreprise extraordinaire que ce site de fabrication de bandes transporteuses (tapis roulants) pour les mines était condamné et leur activité, délocalisée en Pologne. La surprise a été d’autant plus grande pour les 88 salariés et sous-traitants que, deux mois plus tôt, Sempertrans France Belting Technology (SFBT), filiale du groupe autrichien Semperit, leur tenait un tout autre discours. «Le directeur avait fait notre apologie, disant que tout allait bien, que notre activité était très spécifique, comme nous produisons des bandes haut de gamme», s’agace Daniel Issaadi, secrétaire administratif CGT du CE. Avant de lâcher: «A part Dassault, il n’y en a plus des usines comme ça dans la ville, on a donc décidé de ne pas rester les deux pieds dans le même sabot.»

L’onde de choc passée, les employés ont enfilé leurs tee-shirts sérigraphiés «Non aux licenciements boursiers» et ont bloqué tous les jeudis la zone industrielle. Autour du barbecue où fumaient des merguez, la solidarité s’est attisée. Des élus communistes, de la France insoumise, de Lutte ouvrière et des salariés des entreprises aux alentours ont afflué en soutien.

... https://alencontre.org/europe/france/fr ... ntree.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 29 Aoû 2017, 11:47

LE CREUSOT : Les salariés de Franceole mettent le feu pour obtenir un meilleur PSE

La situation est tendue entre les salariés de Franceole et la direction. Les salariés réclament bien plus que les 200.000 euros prévus pour 113 suppressions d’emploi.

Ce vendredi matin, les salariés de Francecole, à l’appel de la CGT, ont fait irruption au CA de l’entreprise Franceole pour manifester leur mécontentement et leur colère de voir le groupe (Pelican Venture) accorder seulement 200.000 euros pour le PSE concernant 113 suppressions d’emplois.
Les salariés ont posé un ultimatum et ils ont allumé un premier feu au niveau du Parc de stockage des segments de mâts. «On ne peut se contenter de 200.000 euros au regard du préjudice subi par les salariés licenciés». Rappelons que le groupe Matière, qui va lancer une autre activité, a annoncé vouloir reprendre 46 emplois.

Jérémy Bertrand, représentant CGT du personnel, a déclaré à la mi-journée : "La direction et l'actionnaire ont quand même raclé un peu plus leurs fonds de tiroir, en donnant 50 000 euros chacun. Ça fait un total de 300 000 euros pour le PSE. Ce n'est évidemment pas assez mais nous allons en parler avec les salariés. Les efforts de la part de l'actionnaire et de la direction ne seront pas plus importants je pense."

... http://www.creusot-infos.com/news/vie-l ... r-pse.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité