Luttes dans les médias

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Luttes dans les médias

Messagede bipbip » 12 Juil 2015, 15:51

Il faut savoir continuer une grève - Elle reprendra mercredi à 14h30

Au 4e jour de la grève à l’AFP, l’intersyndicale CGT-FO-SUD-CFE/CGC a proposé à l’assemblée générale du personnel de faire une parenthèse pendant le week-end prolongé et de reprendre la grève le mercredi 15 juillet à 14h30.

UNE NOUVELLE ASSEMBLEE GENERALE
se tiendra donc le MERCREDI 15 juillet à 14h30,
toujours dans la salle des desks de la rue Vivienne.


Les quatre syndicats appelleront le personnel travaillant en France à reprendre la GREVE à partir de cette assemblée générale. SAUF si d’ici là, le PDG Emmanuel Hoog décide de retirer l’ordre du jour du Comité d’entreprise du 16 juillet qu’il vient d’envoyer aux représentants du personnel.

Un seul point à l’ordre du jour de ce CE : la dénonciation de l’ensemble des accords sociaux qui définissent les droits des salariés statut siège.

C’est la demande de retrait de ce projet inacceptable qui a motivé la grève lancée par l’ensemble des syndicats de l’agence le 7 juillet.

LE CHOIX DE L’EFFICACITE ET DE L’UNITE

Beaucoup de salariés nous ont fait part de leur volonté de continuer la grève pendant le week-end prolongé. Mais la proposition faite par l’intersyndicale de faire une parenthèse a été parfaitement comprise lors de l’assemblée générale convoquée par la CGT, FO, SUD et la CFE-CGC ce vendredi. Malgré la difficulté de faire les bons choix, cette AG s’est déroulée dans un esprit pluraliste et très consensuel.

L’intersyndicale a jugé plus sage de ne pas laisser en première ligne des grévistes qui, d’ici mercredi en équipes forcément restreintes, auraient risqué d’être confrontés à des pressions.

L’intersyndicale CGT-FO-SUD-CFE/CGC organisera le mercredi 15 juillet à 11h00 une CONFERENCE DE PRESSE. Elle appelle le personnel à REPRENDRE LA GREVE le même jour à 14h30 et à participer massivement à l’ASSEMBLEE GENERALE.

Le jeudi matin à 9h30, le personnel est invité à accompagner le secrétaire du CE : il redira au PDG qu’en tenant une réunion du Comité d’entreprise, contre la volonté de la majorité des salariés et de leurs représentants, il crée UNE RUPTURE IRREVERSIBLE AVEC LE PERSONNEL de l’Agence.

M. HOOG, RENONCEZ A VOTRE PROJET ! NON A LA DENONCIATION DES ACCORDS SOCIAUX !

Paris, le 10 juillet 2015
Les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC de l’AFP

http://www.sud-afp.org/spip.php?article362
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25363
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans les médias

Messagede bipbip » 16 Juil 2015, 12:25

AFP : nouvelle grève de 24 heures à l’appel de 4 syndicats
Une nouvelle grève de 24 heures à l’Agence France-Presse a été votée mercredi à l’appel de quatre syndicats - CGT, FO, SUD, CFE-CGC -, représentant la majorité du personnel, pour obtenir de la direction qu’elle renonce à la dénonciation des accords sociaux en vigueur lors d’un CE jeudi matin.
... http://www.liberation.fr/societe/2015/0 ... ts_1348637


AFP : LA GREVE EN DIRECT
Jeudi 16 juillet
Communiqué de l’Intersyndicale CGT, SNJ, FO, CFDT, SUD, CFE-CGC

L’ensemble des syndicats de l’AFP (CGT, SNJ, FO, CFDT, SUD, CFE-CGC) constate que le PDG Emmanuel Hoog a tenu ce jeudi matin un comité d’entreprise extraordinaire au cours duquel il a confirmé son intention de dénoncer l’ensemble des accords sociaux en vigueur à l’agence.

Ce comité d’entreprise extraordinaire s’est tenu en l’absence de tous les élus du personnel et sans la signature du secrétaire du CE.

Les six syndicats dénoncent unanimement ce passage en force qui témoigne d’un mépris vis à vis des organisations syndicales et du personnel, à ce moment-là en grève et qui a clairement fait savoir ces derniers jours qu’il refusait la dénonciation des accords.

Par cet acte, le PDG a ouvertement choisi de se couper de l’ensemble des salariés.

Les syndicats appellent à participer à une nouvelle assemblée générale ce jeudi à 14h30 dans la salle des desks au 1er étage de la rue Vivienne.

L’intersyndicale de l’Agence France Presse

http://www.sud-afp.org/spip.php?article365
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25363
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans les médias

Messagede bipbip » 23 Juil 2015, 01:33

Déclaration unanime des élus du CCE de Radio France

Mathieu Gallet n’a pas tiré les leçons du conflit de 28 jours, le plus long dans l’histoire de Radio France, notamment en matière de dialogue social, alors même qu’un médiateur a été nommé pour trouver une issue à cette crise.

Il a choisi de donner une interview au journal « Le Monde » en date du 17 juillet 2015 et a persisté à évoquer le plan de suppression d’emplois, alors même que le rapport du médiateur n’a pas été transmis à la Ministre de la Culture. Le cabinet Tandem (expert des élu-es du Comité Central d’Entreprise, CCE), dans le cadre de sa mission portant sur les orientations stratégiques pour les antennes et les formations musicales, n’a pu disposer, malgré ses demandes réitérées auprès de la Direction, de l’ensemble des éléments indispensables à l’établissement d’un diagnostic.

Malgré cela, le cabinet Tandem, dans son analyse de la trajectoire financière 2015-2019 à date, montre que le retour à l’équilibre des comptes de Radio France en 2017 n’est pas garanti. Par ailleurs, le cabinet Tandem établit qu’ « … au total, l’économie sur la masse salariale (CDI+CDD) de 20M€, sur la base d’une économie minimum liée à l’effet Noria, pourrait être atteinte fin 2018 sans nécessité d’un PDV ».

Or, la Direction persiste à considérer, en toute opacité, l’emploi comme une variable d’ajustement alors même que le climat social reste particulièrement tendu.

Les élu-es réaffirment que l’hypothèse d’un PDV serait contre-productive :

- Elle fragiliserait Radio France (pertes de compétences, difficultés de fonctionnement…) alors même que les organisations cibles ne peuvent être stabilisées au regard des réflexions sur les métiers et les activités encore en cours

- Elle briserait la dynamique des groupes de travail initiés dans le cadre de la médiation, et dont les travaux doivent se poursuivre

- Son coût économique est difficilement évaluable à date et le climat social rend irréaliste la mise en place d’un PDV Les élu-es du CCE n’accepteront pas que le niveau d’emploi nécessaire au fonctionnement de Radio France et à l’accomplissement de ses missions soit sacrifié sur l’autel d’une vision comptable étriquée et néfaste.

Les élu-es considèrent que la consultation du Comité Central d’Entreprise sur les orientations stratégiques ne peut valablement aller à son terme ce jour, du fait du refus de la Direction de communiquer l’ensemble des informations nécessaires au CCE.

Ils exigent de toute urgence la communication des hypothèses de retour à l’équilibre financier sur lesquelles travaille la Direction.

Les élu-es représentants des salarié-es au CCE de Radio France demandent aux Administrateurs qu’ils leur présentent des scénarii alternatifs de retour à l’équilibre en 2018 sans PDV avant les derniers arbitrages.

CCE extraordinaire du 22 juillet 2015

http://www.solidaires.org/article51488.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25363
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans les médias

Messagede Pïérô » 31 Aoû 2015, 10:34

AFP

Salaires, temps de repos, conditions de travail : Plan Hoog - quelles conséquences ?

Les sacrifices demandés aux salariés de l’AFP, avec le but affiché de « reconstituer des marges », sont désormais chiffrables. Sur la base des récentes déclarations de la direction, SUD vous propose quelques exercices de calcul pour vous permettre de mieux apprécier les conséquences du Plan Hoog.

... http://www.sud-afp.org/spip.php?article367
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20842
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes dans les médias

Messagede bipbip » 13 Sep 2015, 02:49

Emplois à Radio France "Rien n’est joué"
Tract : http://www.sudradiofrance.fr/images/tra ... stjoue.pdf
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25363
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans les médias

Messagede bipbip » 20 Sep 2015, 00:49

Le TGI de Paris ordonne de suspendre la dénonciation des accords d’entreprise de l’AFP
Dans une ordonnance de référé rendue le 15 septembre 2015, le TGI de Paris a ordonné à l’AFP de suspendre la dénonciation des 117 accords collectifs, dans l’attente de la mise en œuvre de la consultation du CHSCT, dont l’avis devra être rendu avant le 30 octobre.
... http://www.sud-afp.org/spip.php?breve32


Fichage des salariés : la justice interdit à France Télévisions de détruire les documents !
http://www.snj.fr/article/fichage-des-s ... -documents
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25363
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans les médias

Messagede bipbip » 08 Fév 2016, 10:01

LBO : Wolters Kluwer France condamnée pour « manoeuvre frauduleuse »

Dans un arrêt rendu le 2 février 2016, la Cour d’appel de Versailles considère que la société Wolters Kluwer France et sa holding française se sont rendues coupables d’une « manœuvre frauduleuse » au détriment des salariés français. Les syndicats CFDT, Ugict-CGT, CNT, SNJ se réjouissent d’avoir pu faire reconnaître le préjudice subi, après 7 ans de mobilisation et de bataille judiciaire.

En juillet 2007, le groupe de presse et d’édition néerlandais Wolters Kluwer (19 000 salariés dans 170 pays) décidait de fusionner 8 sociétés (Groupe Liaisons, Lamy, AFL, etc.) pour donner naissance à sa filiale française, Wolters Kluwer France.

Au passage, par le choix d’un lourd endettement auprès de la maison-mère (LBO interne), la nouvelle filiale voyait ses comptes obérés à hauteur de 445 millions d’euros. Cet emprunt colossal, qui continue de peser lourdement sur les comptes de Wolters Kluwer France, a abouti à priver l’ensemble des salariés de WKF de toute participation, jusqu’en 2022 (date de la fin du remboursement des intérêts d’emprunt).

Wolters Kluwer France prétendait, par cette opération de fusion, constituer une grande société de presse et d’édition. La suite a montré qu’il n’en était rien puisqu’elle a procédé dans les années qui ont suivi à un plan social (184 suppressions de postes) et à la cession répétée de pans entiers d’activité (logiciels, titres de presse), sans procéder à aucune acquisition. Moins de dix ans après la fusion, l’entreprise aura perdu plus de la moitié de ses salariés.

En outre, le montage financier choisi pour créer WKF a contribué à rendre la filiale française non-imposable à l’impôt sur les sociétés. Les actionnaires, quant à eux, ont empoché pas moins de 555 millions d’euros de dividendes exceptionnels, remontés en 2007 à la maison mère aux Pays-Bas, au moment où la fiscalité locale sur les dividendes venait d’être allégée.

Cet arrêt est particulièrement important. D’abord pour les salariés de Wolters Kluwer France, puisqu’un expert, nommé par la Cour d’appel, devra calculer d’ici à décembre 2016 le montant de la participation qui leur est dû. Au-delà pour tous ceux qui entendent lutter contre les mécanismes financiers abusifs des multinationales.

Fait à Paris, le 3 février 2016

Les syndicats CFDT, Ugict-CGT, CNT et SNJ

http://www.cnt-f.org/lbo-wolters-kluwer ... leuse.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25363
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans les médias

Messagede bipbip » 05 Mai 2016, 16:15

CDDU la politique du pire

Tract SUD Radio France

Image

http://www.solidaires.org/CDDU-la-politique-du-pire
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25363
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans les médias

Messagede Pïérô » 27 Mai 2016, 10:56

Une grève de la CGT bloque la parution de tous les quotidiens à l'exception de "L'Humanité"

Le mouvement contre la loi Travail est aussi visible dans les kiosques. Une grève de la CGT du Livre empêche la parution, jeudi 26 mai, de tous les quotidiens nationaux, à une exception : L'Humanité. Le journal communiste est aussi le seul à publier une tribune adressée à tous les quotidiens nationaux par le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez

... http://www.francetvinfo.fr/economie/emp ... 68713.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20842
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes dans les médias

Messagede Pïérô » 01 Juin 2016, 23:57

Nouvelle grève des personnels techniques et administratifs de l’AFP

Communiqué des syndicats SGLCE-CGT, UFICT-LC-CGT, SNPEP-FO, CFE-CGC et SUD de l’AFP.

Une assemblée générale du personnel administratif et technique de l’AFP s’est tenue ce mardi 31 mai 2016. Au cours de cette AG, les thèmes suivants ont été abordés :

◾ Nouvelles grilles salariales proposées par la direction,
◾ Baisse des congés et des RTT,
◾ Baisse des indemnités de fin de carrière et de licenciement,

L’assemblée générale du personnel rejette ces propositions et a voté à l’unanimité (moins une abstention) une grève de 72 heures.

Par conséquent, les syndicats SGLCE-CGT, UFICT-LC-CGT, SNPEP-FO, SUD et la CFE-CGC appellent le personnel administratif et technique de l’AFP à une grève du mercredi 1er juin à partir de 00h00 jusqu’à vendredi 3 juin à 20h00.

A la demande du personnel administratif et technique, les organisations syndicales signataires demandent à être reçues par le PDG.

Paris le 31 mai 2016

http://www.sud-afp.org/spip.php?article415
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20842
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes dans les médias

Messagede bipbip » 11 Juin 2016, 17:15

Les journalistes appelés à rejoindre le personnel technique et administratif en grève

CGT, FO et SUD appellent les journalistes
à rejoindre le personnel technique et administratif en grève


Le personnel technique et administratif de l’AFP, qui en est à son 8e jour de grève, n’a toujours reçu aucune réponse satisfaisante à ses revendications. Face au silence total de la direction, l’assemblée générale, réunie jeudi 9 juin, a reconduit à l’unanimité la grève pour 24 heures.

Les syndicats CGT, FO et SUD appellent les journalistes à déjouer la stratégie de division du personnel de la direction et à rejoindre le mouvement du personnel technique et administratif.

Ils refusent la casse sociale tous azimuts : baisse drastique des RTT, augmentation du temps de travail, transformation de postes d’expatriés en postes locaux, gel indéfini des salaires, astreintes misérablement rémunérées...

Ils réaffirment leur exigence de discuter à partir des droits sociaux existants et non sur la base des propositions indécentes de la direction.

Les syndicats vous appellent à une

Assemblée générale toutes catégories
le lundi 13 juin à 15H00 au siège.

En l’absence de réponses satisfaisantes, les salariés toutes catégories seront appelés lundi à une grève de 48 heures jusqu’à une nouvelle assemblée générale le mercredi 15 juin à 15h00.

Les syndicats vous invitent parallèlement à participer massivement à la manifestation nationale contre la loi El Khomri le mardi 14 juin.

Soyons conscients que si cette loi passait, elle faciliterait grandement la tâche de la direction pour nous imposer d’importants reculs sociaux.

Paris, le 9 juin 2016
Les syndicats de journalistes CGT, FO et SUD de l’AFP

http://www.sud-afp.org/spip.php?article420
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25363
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans les médias

Messagede bipbip » 13 Juin 2016, 01:27

Presse quotidienne et 14 juin

Nous transcrivons ici une interview publiée dans le journal quotidien « Le Progrès social » du 11 juin et une déclaration des délégués de l’imprimerie POP/ID de La Courneuve (93) :

LE PROGRèS SOCIAL
Comment appréciez-vous la création de notre journal ?

Joël Lallet
Nous sommes toujours contents du lancement d’un quotidien qui fait le pari du papier. Nous sommes attachés à la défense du pluralisme, et il manquait un titre qui donne la parole à la gauche de la gauche. Un journal de la gauche sociale, syndicale, associative et qui soit ouvert aux différentes organisations à gauche du PCF, qui gère L’Humanité de façon plus partidaire. Un quotidien qui parle aussi aux militants CGT combatifs, comme ceux de notre syndicat. Sur le plan de l’emploi, la création de votre journal n’apporte pour l’instant pas grand chose, mais c’est toujours un plus. Et le choix d’être imprimé chez nous conforte les acquis conventionnels des ouvriers de la presse quotidienne nationale.

LE PROGRèS SOCIAL
Le 26 mai, nos lecteurs ont été surpris de ne pas avoir leur journal alors que L’Humanité était disponible. Que c’est-il passé ?

Joël Lallet
La Fédération du Livre (FILPAC) souhaitait concilier le devoir d’informer les lecteurs et la lutte contre la « loi travail » en tenant compte des rapports de force dans les titres nationaux et régionaux, où la présence syndicale est plus faible. L’idée de demander la publication d’une tribune ou d’une interview, déjà appliquée à d’autres occasions du même type, a été actée. Quelques titres de province ont accepté. A Paris, le syndicat patronal a refusé le principe pour tous les titres. Nous n’avions plus le choix ; ce sont eux les responsables de la grève ! L’Humanité a contacté le syndicat, a accepté de publier la tribune et a donc été imprimé. Votre journal n’étant pas adhérent au syndicat patronal, il n’a pas eu l’info. C’est un « oubli » de notre part, d’autant plus regrettable que vous auriez sans doute publié ledit communiqué !

LE PROGRèS SOCIAL
En effet, et nous sommes fiers d’être imprimés dans une entreprise qui fait grève contre la régression sociale.

Joël Lallet
Avec le déchaînement médiatique qui s’en est suivi, je pense qu’il aurait été plus simple d’être en grève sur tous les titres et point final.

LE PROGRèS SOCIAL
Justement, comment voyez-vous le 14 juin ?

Joël Lallet
On ne peut pas se permettre une défaite sur la « loi travail », qui entraînerait non seulement un recul ponctuel mais, avec l’inversion des normes, ouvrirait une spirale de reculs sans fin et d’accords dérogatoires. Et avec la probable victoire de la droite en 2017, il nous en faut une pour faire peur aux patrons et donner confiance aux travailleurs pour compter sur leurs propres forces. Le 14 juin, les ouvriers du Livre ne peuvent pas être absents de la journée de grève et de manifestation nationale.

LE PROGRèS SOCIAL
Vous êtes syndiqués à 100% CGT. D’autres secteurs sont en grève reconductible alors que la syndicalisation y est plus faible. Drôle de paradoxe !

Joël Lallet
Nous prenons au sérieux notre fonction au service d’une information pluraliste. Et il faut bien dire que la concurrence du Web nous pose problème et fragilise nos positions. Mais nous pourrions faire plus créatif pour accompagner un mouvement durable comme celui des retraites en 2010, ou le mouvement présent. Par exemple en bloquant chaque jour un titre différent.
Joel Lallet est délégué syndical SGLCE-CGT de l’Imprimerie Desfossé, l’unité de routage où sont traités nos abonnements. Le Syndicat général du livre et de la communication écrite rayonne dans l’Ile-de-France sur toutes les entreprises des activités graphiques, mais aussi à l’AFP ou dans les sièges éditoriaux en alliance avec le SNJ-CGT. Le mythique Syndicat des correcteurs vient de fusionner avec le SGLCE.

http://leprogressocial.fr/


Le Collectif POP et IDF La Courneuve le 10 Juin 2016

L’ensemble des catégories représentatives du SGLCE de POP est fortement étonné à la lecture du communiqué émanant de la direction syndicale du 8/06/2016.
Nous étions restés sur la décision prise en commission exécutive du 6 Juin 2016, d’où il ressortait clairement que l’idée de 24 heures de grève pour la journée nationale du 14 Juin 2016 avait été validée et que mandat avait été donné au bureau syndical d’avaliser cette position sans éléments nouveaux et probants.
Aujourd‘hui, il nous est demandé d’effectuer certaines productions au détriment d’autres, cela va l’encontre de nos traditions.Cela se traduirait dans les ateliers par le fait que nous ne serions ni réellement en grève ni forcement présents à la manifestation nationale.
Devants cette logique peu compréhensible nous tiendrons une Assemblée Générale des camarades SGLCE de POP et IDF lundi à 17h pour nous positionner sur la journée de mobilisation nationale et réaffirmer les positions arrêtées en CE.
L’ensemble des instances syndicales seront évidemment les bienvenues.

Enfin notons que si l’appel à la grève du SGLCE est confus, l’appel d’Info’com restera probablement virtuel comme d’habitude. Quand au SIP, le troisième syndicat CGT en presse parisienne, il continue de ne pas appeler à la grève...

http://www.communisteslibertairescgt.or ... -juin.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25363
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans les médias

Messagede bipbip » 27 Juin 2016, 10:49

Sept syndicats de Radio France ont déposé un préavis de grève de 24 heures lundi à France Bleu pour protester contre « la baisse des moyens » alloués aux stations du réseau, selon un communiqué.

« La direction de Radio France impose un nouveau plan d’économies aux 44 stations locales et à France Bleu National… mais il n’y a plus rien à économiser », dénoncent les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, SNFort, SNJ, Sud et Unsa, dans ce communiqué.

... http://www.anti-k.org/2016/06/26/sept-s ... 3D2UIfr21s
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25363
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans les médias

Messagede bipbip » 01 Juil 2016, 00:04

90% des journalistes de France Bleu sont en grève ce lundi

Il n'y a pas eu de journaux ce matin dans 40 locales*. Pas de matinales dans 37 stations.

Les journalistes de France Bleu sont massivement en grève ce lundi contre la baisse des moyens qui affecte le réseau. Une mobilisation dans les 44 radios locales où l’ensemble des salariés a répondu à l’appel des sept syndicats de Radio France : CFDT, CFTC, CGT, SNFORT, SNJ, SUD et UNSA.

France Bleu voit ses budgets de remplacement subir une baisse devenue insupportable : - 40% en trois ans. Une saignée qui risque de se poursuivre durant les années à venir.

Cette politique de réduction drastique des moyens met en péril les radios de proximité. La direction de France Bleu va supprimer des journaux, des émissions et réduire le nombre de reporters sur le terrain. Au quotidien, les journées de travail s’allongent, l’avenir des salariés précaires s’assombrit.

La direction de France Bleu doit enfin tenir compte de ce qui remonte du terrain, de la mobilisation massive de ses rédactions. La voix de 44 radios locales ne doit pas rester sans réponse.

... http://www.snj-rf.com/90-des-journalist ... a1623.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25363
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans les médias

Messagede bipbip » 10 Juil 2016, 14:51

Des « Journalistes debout » témoignent de la dégradation des conditions d’exercice de leur profession

Le collectif des « Journalistes debout » que nous avions rencontré il y a peu nous a autorisés à publier les premiers témoignages de journalistes recueillis dans la perspective de rédiger un « Manifeste des journalistes debout », et qu’ils viennent de mettre en ligne sur leur site. Des témoignages qui concernent tout autant l’audiovisuel privé que public, la presse nationale, régionale, magazine, imprimée ou en ligne, et qui sont doublement précieux. Ils permettent d’une part de prendre la mesure de la dégradation générale des conditions d’exercice de la profession journalistique, et, d’autre part, de se représenter ce que signifie en pratique, au quotidien, la précarisation du métier et la marchandisation de l’information.

... http://www.acrimed.org/Des-Journalistes ... nent-de-la
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25363
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité