Renault en luttes

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Renault en luttes

Messagede Pïérô » 15 Mar 2013, 12:57

Renault, des syndicats signent l’accord compétitivité

Travailler plus pour gagner moins, mais pour garder vos emplois. C’est en substance ce que les syndicats CFE-CGC, CFDT et FO de Renault ont accepté le 13 mars en signant l’accord de compétitivité façonné par les quatre mois de négociations avec la direction du constructeur automobile français.


http://www.collectifcontrelespatronsvoy ... article826
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Renault en luttes

Messagede bipbip » 28 Avr 2014, 00:36

Débrayages chez Renault Trucks
à Blainville-sur-Orne, mercredi 30 : à l'appel d'une intersyndicale, deux journées de mobilisation sont prévues dans les usines Renault Trucks (8 900 salariés). Le groupe suédois AB Volvo a annoncé, début mars, 508 suppressions de postes (CDI) dans sa filiale française, dont 120 sur les 1 970 de Blainville. Les négociations se poursuivent sur les mesures d'accompagnement.
http://www.ouest-france.fr/emploi-caen- ... le-2323802
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31799
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Renault en luttes

Messagede altersocial » 04 Juin 2014, 10:28

Tract SUD Renault Douai :

Image
Image
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51

Re: Renault en luttes

Messagede bipbip » 14 Nov 2015, 11:59

Une grève perturbe la production chez Renault à Flins

Grève surprise ce vendredi matin à l’usine Renault de Flins. Une partie des quelque 1 800 intérimaires du site a débrayé dans la matinée afin de protester contre des « irrégularités récurrentes sur les fiches de paie ».

... http://www.leparisien.fr/flins-sur-sein ... 272805.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31799
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Renault en luttes

Messagede bipbip » 18 Fév 2016, 16:01

Le Mans
Les « Renault » débrayent pour leurs salaires
Lors de la deuxième réunion de négociations salariales à Boulogne-Billancourt, la direction a refusé l'augmentation générale annuelle aux salariés. Ça grogne sur le site du Mans.
La polémique
Malgré la cinquantaine d'embauches enregistrées ces derniers mois, tous les services étaient appelés à débrayer sur le site de Renault Le Mans, hier, à l'appel de la CGT et de la CFDT. Près de 150 salariés, au plus fort du mouvement, se sont retrouvés devant l'usine de châssis de la rue Pierre-Piffault, autour de sandwiches et de café chaud.
... http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-l ... es-4042762


La colère grandit chez Renault-Lardy
C’est la colère chez Renault-Lardy. Ce mardi 16 février, une partie des salariés du site de recherche Renault a manifesté durant une heure pour protester contre la direction du groupe. La question des salaires est au centre des revendications.
Ce mardi matin, une centaine de salariés de l’usine Renault de Lardy sont à l’entrée de leurs locaux, drapeaux et pancartes en main. En cause, le « refus » de la direction de Renault France de remettre en place l’AGS, comprenez les augmentations générales de salaire, d’après le personnel gréviste. Privilégiant les augmentations individuelles, la direction du groupe s’est mise une parti du personnel à dos ce mardi matin. La veille, un mouvement similaire avait déjà eu lieu pour cette même raison. En privilégiant les augmentations individuelles, ce sont 10% des salariés qui ne toucheront aucune prime. « On veut une augmentation pour tout le monde » résume Mickaël Lhuillery, secrétaire CGT du site.
... http://essonneinfo.fr/91-essonne-info/88849/88849/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31799
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Renault en luttes

Messagede bipbip » 28 Fév 2016, 04:45

Maubeuge: les négociations salariales font des remous à l'usine MCA

La semaine dernière, la négociation annuelle obligatoire mené à MCA n’a pas eu les effets escomptés par les syndicats. Si bien que la CGT a décidé de débrayer ce vendredi.

MAUBEUGE. Une augmentation générale des salaires (AGS) réduite à néant, un budget d’augmentation individuelle (AI) qui s’élève à 1,4 %. Le tout réparti suivant un barème de points (un point équivalant à 6,80 euros)... il n’en a pas fallu plus pour que les syndicats de MCA crient au scandale.

Comment une entreprise, premier site français Renault pour la deuxième année consécutive en terme de rentabilité, de qualité, mais aussi de productivité, avec un carnet de commandes qui explose peut-elle décider d’une AGS à 0 % ? La fronde commune, menée en intersyndicale, avant même les négociations à Boulogne-Billancourt, le 15 février dernier, puis trois jours plus tard, sur site à Maubeuge, n’a pas eu les effets escomptés. Si les pistes de négociations étaient pourtant claires, avec une demande de revalorisation de la prime panier, du point d’ancienneté, de la prime de juillet, de l’indemnité de transport, de l’AGS avec un talon, une enveloppe AI ; peu ont été prises en compte.

... http://www.nordeclair.fr/info-locale/ma ... b0n1044216
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31799
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Renault en luttes

Messagede bipbip » 05 Mar 2016, 17:37

Montpellier : grèves intermittentes chez Renault

Les bénéfices en hausse de 48% en 2015, les salaires de 0% en 2016 chez le cosntructeur français. Ca ne passe pas.

De 7h à 8h le matin, puis de 12h à 13h15, la succursale Renault de la zone de Tournezy fait relâche. En tout cas, environ 80% des ouvriers et techniciens (ainsi que quelques salariés de la comptabilité) posent le sac. La raison de cette grève perlée est la décision du groupe Renault de ne pas augmenter les salaires en 2016. Une disposition que la plupart des 165 employés de la succursale trouve injuste. C'est pourquoi une majorité a décidé de poursuivre le combat au plan local.

"Nous demandons une augmentation de 123 euros brut pour tout le monde", explique Jean-Pascal Carmona, délégué CGT au comité d'entreprise. C'est que le cours de la vie progressant et les augmentations individuelles se faisant rares, les grévistes refusent de voir finalement baisser leur pouvoir d'achat. "Nos salaires ont très peu bougé en dix ans, argumente le syndicaliste, les primes se généralisent mais elles augmentent de moins en moins et sont de moins en moins nombreuses. Auparavant on avait des augmentations individuelles qui pouvaient aller de 40 à 70 euros mensuels chaque trois ans voire cinq ans, désormais ça saute les cinq ans et souvent ça ne dépasse pas 30 euros". Sans compter que "ces petites primes" "concernent toujours les mêmes".

... http://www.lamarseillaise.fr/herault/so ... ez-renault
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31799
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Renault en luttes

Messagede bipbip » 16 Mar 2016, 13:56

Renault Chambéry en grève

Fait assez rare pour être signalé, les productifs des sites Renault PGA de Chambéry et Drumettaz étaient en grève ce mardi 15 mars.

Si les mouvements sociaux sont d'actualité en ce moment en France, ils sont relativement rares dans l'automobile et encore plus dans les réseaux de distribution. Cela étant, une fois n'est pas coutume, ce mardi 15 mars, une partie des employés des sites Renault de Chambéry et Drumettaz a stoppé le travail, selon nos confrères du Dauphiné Libéré, pour protester contre la dégradation continue de leurs salaires, et donc de leur pouvoir d'achat.

... http://www.journalauto.com/lja/article. ... stribution
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31799
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Renault en luttes

Messagede bipbip » 04 Mai 2016, 09:08

0% d’augmentation !

Après l’échec des négociations annuelles obligatoires, les salariés de Renault Montpellier ripostent

0% d’augmentation : c’est ce que la direction nationale de Renault a proposé à la majorité des salariés à l’issue des négociations annuelles obligatoires (NAO) début 2016. L’entreprise est pourtant largement bénéficiaire. Face à cette situation qui révèle à quel point, sous le capitalisme, les bénéfices sont voracement appropriés par quelques-uns, les salariés de Renault Montpellier ont décidé de se mettre en lutte depuis déjà deux mois.

http://www.revolutionpermanente.fr/Apre ... ign=buffer
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31799
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Renault en luttes

Messagede bipbip » 01 Juil 2016, 01:31

international !

Renault-Nissan : des ouvriers américains en France pour manifester

Un groupe d'ouvriers américains est venu à Paris pour manifester contre la politique du groupe Renault-Nissan aux États-Unis. Une équipe de France 2 les a rencontrés.

Ils n'ont pas hésité à parcourir 7 500 kilomètres. Quatre ouvriers d'une usine Nissan du Mississippi sont arrivés en France pour faire partager leur colère. Ils accusent le groupe Renault-Nissan de les empêcher de créer un syndicat. Ce mardi 28 juin, ils se sont donnés rendez-vous à Boulogne-Billancourt, où se tient le comité de groupe Renault-Nissan. Tous espèrent interpeller le PDG du groupe Carlos Ghosn avec qui les relations seraient particulièrement tendues depuis deux ans.

... http://www.francetvinfo.fr/economie/aut ... 21719.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31799
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Renault en luttes

Messagede bipbip » 10 Juil 2016, 15:43

Exploitation à échelle internationale

Ghosn rattrapé par la répression de Nissan aux États-Unis

La manifestation d’ouvriers venus de l’usine Nissan de Canton dans le Mississippi (USA) devant le siège de Renault fin juin à Boulogne pour dénoncer les conditions de travail et la répression syndicale constitue une première. Il faut bien que des comptes soient demandés à Ghosn pour son activité mondialisée multimarques.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Ghos ... Etats-Unis
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31799
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Renault en luttes

Messagede bipbip » 27 Sep 2016, 08:57

Renault. Ce que Carlos Ghosn est prêt à payer pour écraser ses salariés

La direction de Renault lance ce 22 septembre des négociations pour un nouvel accord de compétitivité, le précédent de 2013 arrivant à échéance. La CGT a mené l'enquête et compilé minutieusement les effets dévastateurs : salaires gelés, CDI en forte baisse, conditions de travail dégradées, explosion du coût de l'intérim.... Le groupe est prêt à payer pour écraser les salariés, pour tenter d'étouffer toute résistance en multipliant les différences de statut et les modes de mise en concurrence. Un constat que « l'Humanité Dimanche » a vérifié sur le terrain, dans les usines de Douai et de Flins.

... http://www.humanite.fr/renault-ce-que-c ... ies-616262
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31799
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Renault en luttes

Messagede bipbip » 26 Nov 2016, 14:05

Communiqué SUD Renault suite au décès d’un salarié du Technocentre

Halte à la violence sociale : la direction de Renault doit rendre des comptes

Vendredi 25 novembre, les représentants du personnel d’un des CHSCT (Comité Hygiène Sécurité Conditions de Travail) du Technocentre Renault à Guyancourt ont décidé à l’unanimité de mener une enquête afin d’élucider les circonstances du décès d’un salarié du Technocentre mort suite à un entretien préalable à son licenciement.

Lors de cet entretien, notre collègue a en effet déclaré avoir « ressenti le stress monter et une sensation de malaise suite à de fausses accusations » proférées par des représentants de la direction de Renault à son encontre. Il est décédé quelques heures plus tard à l’Hôpital Mignot au Chesnay dans des circonstances non encore élucidées.

Le CHSCT va tâcher de comprendre les circonstances de son décès, pourquoi il était menacé de licenciement, quelles pressions il a éventuellement subi…

Mais dès à présent, le syndicat SUD dénonce les conditions de travail de l’ingénierie Renault.

Le dernier accord de compétitivité signé en 2013 par certains syndicats a laissé l’Ingénierie Renault exsangue : suppression de milliers d’emplois engendrant un sous-effectif, hausse de la charge de travail, pression sur les coûts et les délais…

A ce contexte général s’ajoute un mangement par la terreur, illustré par les propos de Gaspar Gascon lors d’une réunion de négociation du nouvel accord de compétitivité le 15 novembre dernier. Le directeur de l’Ingénierie produit de Renault a alors donné sa conception du management, en déclarant que les « techniciens et ingénieurs se sont ringardisés et lorsqu’ils n’ont plus les compétences, ils se sentent menacés et bloquent le système », menaçant dans un exemple prémonitoire que « si demain un ingénieur passe une étape de réalisation d’outillage sans réunir les conditions, je le vire, je le change de poste » !

De telles déclarations d’un des directeurs de l’Ingénierie ne peuvent qu’engendrer une violence insupportable des rapports sociaux dans l’entreprise, une violence qui transpire chaque jour à travers les nombreux cas de burn-outs et d’épuisement professionnels dénoncés également par les médecins du travail.

Après la vague de suicides qu’a connu le Technocentre en 2006/2007 et les bonnes résolutions de la direction qui s’en sont suivies, le naturel est vite revenu au galop. Les mesures annoncées par la direction de Renault dans son nouvel accord de compétitivité, notamment concernant l’Ingénierie, montrent que la direction récidive dans sa politique mortifère et qu’elle est prête à en rajouter afin d’augmenter les bénéfices de l’entreprise pour le plus grand profit de Carlos Ghosn et des actionnaires.

Il est temps que les salariés expriment leur colère et leur dégoût en participant notamment aux prochaines actions appelées par SUD et d’autres syndicats Renault, mardi 29 novembre lors de la 7ème réunion de négociation sur l’accord de compétitivité.

SUD Renault – vendredi 25 novembre 2016

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31799
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Renault en luttes

Messagede bipbip » 18 Déc 2016, 16:00

Renault. Notre enquête suite au décès d'un cadre de Guyancourt

Dans sa course effrénée aux économies, le constructeur pousse ses ingénieurs à rogner sur la qualité des véhicules, en concevant des produits moins chers, dans des délais de plus en plus courts. Avec des conséquences parfois lourdes sur le plan humain comme industriel.

... http://www.humanite.fr/renault-notre-en ... urt-628531
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31799
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Suivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités