Pompiers en luttes

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Pompiers en luttes

Messagede Pïérô » 09 Nov 2017, 22:48

Déçus par la table ronde, les pompiers du Gard poursuivent leur grève

Les discussions hier entre les pompiers du Gard, la préfecture et le département n'ont rien donné. Estimant que leurs demandes n'ont pas été prises en compte, les pompiers continuent donc leur mouvement de grève.

La table ronde qui a eu lieu ce mercredi 8 novembre n’aura pas permis une sortie de crise. Mercredi soir, les pompiers du Gard sont ressortis "très déçus" de leur discussion avec le département et la préfecture. Nicolas Nadal, le secrétaire départemental du syndicat SUD du Service départemental d'incendie et de secours (Sdis) a déclaré à l’AFP qu’il n’y avait "pas d'avancée".

"Dans ces conditions, le mouvement de grève se poursuit et une Assemblée générale aura lieu prochainement", précise-t-il.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 62453.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pompiers en luttes

Messagede bipbip » 16 Nov 2017, 21:53

Grève des pompiers gardois : un consensus pour un accord

Le protocole d'accord sera signé lundi 20 novembre par les partenaires sociaux.

“Toutes nos revendications sont acceptées. Et il y a un consensus sur les délais”, savoure Nicolas Nadal (syndicat Sud Pompiers). Il est 16 heures, ce mercredi, lorsque la délégation des syndicats Sud, FA, CGT, SNSPP et Avenir secours sort de la préfecture du Gard. Cette réunion aura donc été la bonne. “Nous avions échangé sur le protocole d'accord pendant tout le week-end, jour et nuit. Et nous avons abouti à une rédaction qui fait l'unanimité” déclare Denis Bouad, président du conseil départemental.

... http://www.midilibre.fr/2017/11/16/grev ... 588368.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pompiers en luttes

Messagede bipbip » 21 Nov 2017, 09:57

Issue victorieuse, après un mois de lutte, du conflit des pompiers du Gard

Grève des pompiers du Gard : le protocole d'accord signé
Après près d'un mois de grève des pompiers du Gard, un protocole d'accord a été signé en préfecture, ce lundi 20 novembre.
Le protocole d'accord rédigé par les responsables syndicaux des pompiers gardois en grève, a été signé ce lundi 20 novembre, par les syndicats, le président du conseil départemental, par le président du SDIS, en préfecture.
... http://www.midilibre.fr/2017/11/20/grev ... 591115.php


Lutte exemplaire des sapeurs-pompiers du Gard

Les sapeurs-pompiers (entre autre à l'initiative du syndicat SUD SDIS 30, majoritaire, rattaché à l'Union syndicale Solidaires 30) viennent de mener une lutte exemplaire.

Une action qui s'est inscrite dans la durée puisqu'elle aura commencé il y a un mois, et qui visait à dénoncer un manque de moyens.

Symboliquement, les pompiers avaient mis en vente leur caserne de Nîmes sur Leboncoin, et l'avaient délocalisé devant la préfecture du Gard où ils et elles campaient jour et nuit, à l'aide tentes et barnums, depuis le 23 octobre.

Ces dernières semaines, les pompiers avaient multiplié les actions médiatiques : blocage d' un TGV, opération péage gratuit à Nîmes Ouest, envahissement du Conseil Départemental...

Une pétition de soutien signée par 30 000 habitant-e-s de Nîmes montrait que ce mouvement de grève, suivi par 80% des effectifs, était largement approuvé par la population. Comme toutes les attaques contre les services publics, au prétexte de restrictions budgétaires, ce sont, en effet, les salarié-e-s et la population qui en sont les victimes.

Après avoir claqué la porte à un premier round de négociations avec la direction du SDIS et le Conseil départemental, il y a deux semaines, les syndicats ont finalement signé un protocole d'accord, le lundi 20 novembre, qui répond aux attentes des salarié-e-s.

Cet accord prévoit l'embauche de 28 pompiers professionnels dans le Gard. Dont 22 sapeurs pour la nouvelle caserne de Nîmes Ouest et 6 pour la caserne d'Alès. “C'est sans compter sur les départs en retraite qui seront remplacés, reprend Patrice Cartagena (Sud Sdis 30). Nous passerons de 673 à 701 pompiers.” Au total, 37 pompiers seront affectés à une nouvelle caserne à Nîmes Ouest qui sera créée en 2020. Le matériel, qui n'est plus aux normes, sera, quant à lui, renouvelé .
Une lutte victorieuse donc, qui légitimera un peu plus encore la place du syndicat SUD Sdis 30. Une grève, encore, qui rappelle que seule la lutte paye !

Une vidéo sur l'action de SUD Sdis 30 est disponible sur : https://www.solidaires.org/SUD-Pompiers ... tobre-2017

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pompiers en luttes

Messagede bipbip » 23 Nov 2017, 16:36

Les pompiers du Val-d’Oise en grève contre la baisse des effectifs
Face à un manque d’effectifs, des syndicats dont la CGT Sdis 95 ont déposé ce lundi un nouveau préavis de grève jusqu’au vendredi 1er décembre. Une grève qui dure depuis le 10 novembre dans plusieurs casernes du département. « Ce manque de personnel impacte inexorablement la sécurité et les capacités à maintenir un service public de qualité auprès de la population val d’Oisienne », écrivent-ils dans un courrier adressé à la nouvelle présidente du conseil départemental, Marie-Christine Cavecchi.
... http://www.leparisien.fr/osny-95520/les ... 405800.php


dunkerquois
Les pompiers, en grève, réclament plus d’effectifs dans leurs centres de secours
Depuis lundi, à l’appel de l’Unité syndicale des sapeurs-pompiers, qui regroupe sept organisations syndicales dans le département, des sapeurs-pompiers du Dunkerquois sont en grève.
Le mouvement est symbolique, « car si nous devons partir en interventions, il est évident que nous irons », résument-ils. Cette « grève du zèle », comme ils la qualifient eux-mêmes, a été déclenchée lundi dans tout le département, à l’appel de l’Unité syndicale des sapeurs-pompiers, qui regroupe sept organisations syndicales : SUD SIDS 59, CGT, FO, Avenir Secours, la CFDT, la CFTC et le Syndicat autonome. Tous réclament davantage d’effectifs de sapeurs-pompiers professionnels dans les centres de secours du département, « le manque actuel ayant été chiffré à 250 personnes », illustre Jean-Louis Baruzzi, secrétaire départemental du syndicat SUD SDIS 59 (service départemental d’incendie et de secours).
... http://www.lavoixdunord.fr/270267/artic ... de-secours
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pompiers en luttes

Messagede bipbip » 30 Nov 2017, 20:56

Vidéo. Les pompiers en colère se mobilisent à Villeneuve-d’Ascq

Ce mardi 28 novembre 2017, les pompiers du Nord ont décidé d'organiser un rassemblement devant l'hôtel Olivarius, avant de rejoindre la caserne de Villeneuve d'Ascq (Nord).

La colère ne redescend pas chez les pompiers du Nord ce mardi 28 novembre 2017.

Après avoir été assignés par leur direction au Tribunal de Grande Instance au matin, les sapeurs-pompiers se sont mobilisés lors d’un rassemblement départemental en fin d’après-midi, vers 17 h 30, sur le parking de l’hôtel Olivarius à Villeneuve d’Ascq (Nord) avant de rejoindre la caserne située à quelques minutes pour mener une action.

Leurs revendications sont les mêmes depuis quelques mois : des effectifs qualifiés d’insuffisants, des couacs d’organigramme, mais également des dérives « de la politique d’austérité budgétaire » et des « décisions prises en matière opérationnelle ».

... La colère ne redescend pas chez les pompiers du Nord ce mardi 28 novembre 2017.

Après avoir été assignés par leur direction au Tribunal de Grande Instance au matin, les sapeurs-pompiers se sont mobilisés lors d’un rassemblement départemental en fin d’après-midi, vers 17 h 30, sur le parking de l’hôtel Olivarius à Villeneuve d’Ascq (Nord) avant de rejoindre la caserne située à quelques minutes pour mener une action.

Leurs revendications sont les mêmes depuis quelques mois : des effectifs qualifiés d’insuffisants, des couacs d’organigramme, mais également des dérives « de la politique d’austérité budgétaire » et des « décisions prises en matière opérationnelle ».
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pompiers en luttes

Messagede bipbip » 23 Déc 2017, 18:59

Gard. 62 000 € d’amende pour les pompiers grévistes, pour dégradation… et vente de crêpes !

Les sapeurs pompiers du Gard ont été jugés coupables d’avoir vendu des crêpes sans permission et d’avoir dégradé la pelouse du parc Feucherès lors d’une journée caserne sauvage en guise de protestation. Ils revendiquaient des améliorations du matériel et plus de personnel d’intervention.

C’est une victoire à la Pyrrhus pour les pompiers du Gard, car bien qu’une bonne partie de leurs demandes aient été satisfaites, ou du moins les principales revendications, le jugement final a laissé perplexes les pompiers grévistes.

Selon France 3 régions, depuis trois semaines les pompiers étaient en grève. Ils avaient situé leur campement dans les jardins de la préfecture du Gard sur l’avenue Feuchères. Lundi 20 novembre un accord entre les organisations syndicales, le conseil départemental et le service départemental d’incendie et de secours a été signé, mettant en avant l’augmentation des interventions et des questions de sécurité. Ils demandaient notamment que le département, en charge à 59 % du budget du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis), augmente sa part de 1 % tout comme l’association des maires du Gard.

Dans ce protocole, le Conseil départemental, représenté par son président Denis Bouad, confirme « l’augmentation de 1% de la dotation annuelle du département pour porter cette dernière à 42 420 000 euros », soit 420 000 euros de plus que ce qui avait été signé en mars dernier, « afin notamment de tenir compte de l’activité en 2017 liée à la campagne feux de forêts ». Les véhicules vétustes, notamment ceux dédiés à la lutte contre les feux de forêts devraient être remplacés progressivement d’ici 2022.

« A l’issue de ce long conflit social, nous avons obtenu des garanties du département, c’est le service public qui en sort grandi », a estimé Nicolas Nadal du syndicat Sud.

Le soutien de la population a été un point essentiel pour la poursuite de la grève, ils ont réussi à collecter 20 000 signatures en 4 jours, et beaucoup de passants s’arrêtaient pour les soutenir dans leur démarche.

Mais à la suite de la grève, les pompiers ont eu une sacrée surprise. La ville de Nîmes, dont le maire est étiqueté Les Républicains, a innové en matière de répression. Tout d’abord, avec 17 000 euros d’amende pour une vente illégale… de crêpes, sur le domaine public ! A cette somme déjà ahurissante il faut ajouter pas moins de 45 000 euros supplémentaires pour occupation illégale du domaine public et dégradation de la pelouse. Soit un total de 62 000 euros.

Un exemple de plus de l’acharnement contre des grévistes, qui plus est après une victoire qui, semble-t-il, passe si mal que les arguments les plus vaseux sont mis en avant pour justifier la répression. La combativité des pompiers du Gard, qui a porté ses fruits sur le terrain de la lutte des classes, est un exemple à suivre. Seule la grève pourra briser les politiques d’austérité budgétaire à l’égard des organismes publics comme les hôpitaux, les écoles ou encore les pompiers. Et par-delà les revendications, c’est aussi par l’action collective qu’il sera possible de résister à des actes de répressions tel que ceux orchestrés par la mairie de Nîmes.


http://www.revolutionpermanente.fr/Gard ... -de-crepes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pompiers en luttes

Messagede bipbip » 02 Juin 2018, 17:34

Grève : les pompiers du Puy-de-Dôme durcissent le ton

En grève depuis le 30 avril, les pompiers du Puy-de-Dôme ont balayé ce mercredi les dernières propositions faites par leur hiérarchie, notamment en termes de futures embauches. Le feu est loin d’être éteint.

Alors qu'un nouveau round de négocations était prévu ce mercredi matin, dans les locaux clermontois du service départemental d'incendie et de secours (Sdis 63), environ 80 pompiers professionnels et personnels administratifs se sont rassemblés à l'extérieur du site.

"La revendication principale, c'est celle de pouvoir assurer des secours décents dans tout le département. Il faut savoir qu'aujourd'hui, sur certains secteurs du Puy-de-Dôme, notamment en semaine, le délai d'intervention des secours est de 50 minutes", déplore l'adjudant chef Serge Denier, sapeur-pompier à Clermont-Ferrand.

La réunion matinale a tourné court: l'intersyndicale a claqué la porte après seulement une heure de discussions. Les grévistes ont promis de durcir le ton dans les prochains jours pour se faire entendre.

... https://www.lamontagne.fr/clermont-ferr ... 67433.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité