SNCF infos et luttes

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: SNCF infos et luttes

Messagede bipbip » 02 Déc 2017, 19:25

La grève se prépare sur la région SNCF de Paris Rive Gauche

La colère s'enracine, s'organise et converge dans plusieurs chantiers de la région SNCF de Paris Rive Gauche. Le mécontentement était palpable par les militants depuis septembre, sans pour autant se traduire par une participation massive aux grèves, à l'exception de quelques chantiers. Le niveau de conscience et de compréhension des attaques en préparation contre les Cheminots s'est progressivement élevé au fil des discussions, tournées, heures d'information syndicale, assemblées et réunions diverses organisées ces derniers mois.

Dans un contexte de réorganisations et restructurations en cours sur l'ensemble de la région visant à préparer le transfert des Cheminots vers les filiales ou d'autres opérateurs, les secteurs les plus avancés se sont saisis de chaque occasion qui se présentait pour élargir la grève en s'appuyant sur les chantiers les plus mobilisés pour entraîner dans la grève les chantiers les moins mobilisés.

... https://npa2009.org/actualite/entrepris ... ive-gauche
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF infos et luttes

Messagede Pïérô » 03 Déc 2017, 14:17

Grève le 5 décembre Paris nord

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SNCF infos et luttes

Messagede bipbip » 15 Déc 2017, 00:32

Bayonne
Les conducteurs de train votent la grève pour vendredi

Réunis en assemblée générale (AG), lundi 11 décembre, les cheminots de la ligne Bayonne-Hendaye ont une nouvelle fois voté la grève pour ce vendredi afin de protester contre le plan de détachement qui prévoit la suppression de six postes de conducteurs.

La direction de la SNCF ne bouge pas de sa position sur les effectifs de la ligne Bayonne-Hendaye. Selon Julien Delion, secrétaire du syndicat CGT cheminots : "ils veulent jouer le pourrissement du mouvement, je n’ai jamais vu ça." Considérant la porte des négociations fermée à double tour par la direction, les cheminots cherchent à entrer par la fenêtre et obliger Bordeaux à ouvrir le dialogue.

... http://mediabask.naiz.eus/eu/info_mbsk/ ... lunanimite
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF infos et luttes

Messagede Béatrice » 11 Jan 2018, 22:29

Gare SNCF de La Brillanne viewtopic.php?f=72&t=1206&start=240#p266988 ( suite )

Gare SNCF de La Brillanne : le conflit s'aggrave, grève de la faim pour un militant

Les agents estiment "qu'aucune mesure n’est prise en terme de sécurité" à la gare de La Brillanne.

http://www.hauteprovenceinfo.com/articl ... itant.html



La Brillanne : freiner le recul du train sur la ligne des Alpes

http://www.lamarseillaise.fr/alpes/deve ... -des-alpes



France3 Provence Alpes le JT ( à partir de 6 min )

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... ence-alpes
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2780
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: SNCF infos et luttes

Messagede Denis » 11 Jan 2018, 23:22

Photos qui vont avec :

Image
la gare


Image
la grève de la faim


Image
et c'est marqué !


Image
les signatures des soutiens


Image
Luc Héritier, le gréviste de la faim !
Qu'y'en a pas un sur cent et qu'pourtant ils existent, Et qu'ils se tiennent bien bras dessus bras dessous, Joyeux, et c'est pour ça qu'ils sont toujours debout !

Les Anarchistes !
Avatar de l’utilisateur-trice
Denis
 
Messages: 1053
Enregistré le: 16 Sep 2011, 22:07
Localisation: Oraison, Alpes de Haute Provence, le zéro-quatre

Re: SNCF infos et luttes

Messagede Denis » 14 Jan 2018, 19:25

Gare SNCF de La Brillanne, Luc Héritier suspend sa grève de la faim

Depuis jeudi, l’agent avait engagé une grève de la faim devant la gare pour protester et essayer de faire avancer le dossier de la gare.

http://www.hauteprovenceinfo.com/articl ... ement.html

D!CI TV : Luc Héritier a suspendu sa grève de la faim pour raisons médicales (enregistrement audio à écouter)
En savoir plus sur https://www.dici.fr/actu/2018/01/14/d-t ... OgHmMLS.99

Il n'abandonne rien, restons prudent pour les jours qui suivent !

articles à lire également :

http://alpesdusud.alpes1.com/news/alpes ... -a-la-sncf

http://www.laprovence.com/article/editi ... -elus.html

Image
Luc après 55 heures de grève de la faim !


Image
mézigue à ses cotés depuis le début ! Pour une fois que j'apparais sur les photos ...


Image
Luc, sa compagne Sandrine et le Maire de La Brillanne ..La célèbre Citroën berlingot derrière .


Image
affiche de soutien sur le garage attenant à la gare.


Image
affiche de soutien à l'entrée de la gare ..

Image
affiche de soutien à l'entrée du village, juste après la gare .
Qu'y'en a pas un sur cent et qu'pourtant ils existent, Et qu'ils se tiennent bien bras dessus bras dessous, Joyeux, et c'est pour ça qu'ils sont toujours debout !

Les Anarchistes !
Avatar de l’utilisateur-trice
Denis
 
Messages: 1053
Enregistré le: 16 Sep 2011, 22:07
Localisation: Oraison, Alpes de Haute Provence, le zéro-quatre

Re: SNCF infos et luttes

Messagede bipbip » 21 Jan 2018, 15:43

L'unité, c'est toujours pas gagné !

Comme tous les deux ans, l'année des élections professionnelles, la fédération CGT des cheminots a programmé une manifestation nationale des cheminots ; cette fois donc le 8 février. Un appel à « tous les cheminots, les associations d’usagers, les usagers eux-mêmes, ainsi que toutes celles et ceux qui souhaitent défendre un service public ferroviaire de qualité ». Dans le passé, à plusieurs reprises, il s'est agit de vraies constructions unitaires de la manifestation, des mois en avance. Ce n'est pas le cas cette année, en cohérence avec la ligne nationale de retour à un sectarisme assumé de la fédération CGT. Pour autant, il est possible que l'UNSA, SUD-Rail, voire la CFDT, c'est à dire les organisations “représentatives” finissent par se joindre à l'appel. FO y appelle dès à présent. Mais cet appel unitaire au 8 février n'est pas acquis, la fédération CGT assume sa stratégie en solo en argumentant auprès de ses équipes sur l'absence d'unité contre les ordonnances et dans la fédération SUD-Rail, il semble y avoir bien peu de remontées des équipes sur une potentielle mobilisation le 8 février pour le moment.

Ces manifestations nationales de cheminot.es présente un paradoxe : en dehors de quelques années où elles se situent effectivement dans un contexte de construction de rapport de forces dans la durée, la plupart du temps elles sont totalement en dehors de la réalité de la masse des salarié.es … tout en en rassemblant plusieurs milliers (le droit syndical, et l'implantation syndicale, permettent encore ce genre de choses à la SNCF), ce qui est loin d'être négligeable.

Ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas la bonne méthode ni vis à vis des autres fédérations de cheminot.es, ni vis à vis des autres fédérations de la CGT, tous ces collectifs étant mis devant le fait accompli au lieu de rechercher une construction unitaire. Comme lors des mobilisations contre les ordonnances, l'unité syndicale manque cruellement et donne une bien mauvaise image à nos collègues de boulot. En vue des attaques qui s'annoncent contre les cheminot.es, nous avons besoin de construire dès maintenant les conditions d'un mouvement fort et unitaire.

http://leraildechaine.org/post/169920151170/lunité-cest-toujours-pas-gagné
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF infos et luttes

Messagede bipbip » 28 Jan 2018, 17:02

Soutien aux Chibanis de la SNCF

Les Chibanis de la SNCF se battent pour faire valoir leurs droits devant les tribunaux, depuis plus de 13 ans, parce que discriminés durant toute leurs carrières (plus de 40 années). Si la SNCF a piétiné les Chibanis avec le consentement des syndicats, il ne faut pas s’étonner que leurs enfants subissent le même sort. MOBILISATION !

Dans les années 70, la SNCF a envoyé des recruteurs chercher de la main d’œuvre au Maroc. Leur contrat stipulait « le travailleur doit recevoir, à travail égal, une rémunération égale à celle de l’ouvrier français de même catégorie employé dans l’établissement... L’égalité s’étend également aux indemnités s’ajoutant au salaire ». Le contrat de travail n’a pas été respecté par la SNCF qui a toujours considéré ces salariés comme des cheminots de 2nd zone.

Concernant l’évolution de carrière, les Chibanis cheminots ne peuvent évoluer que sur trois qualifications, contre huit qualifications pour les cheminots français, de fait, ils sont condamnés aux tâches d’exécutions. Il leurs a été refusé l’accès aux examens parce qu’étrangers, et même ceux qui occupaient la fonction de maîtrise, se sont vu refuser le salaire correspondant, parce que non français.

La discrimination a également porté sur la protection sociale, inférieure à celle de leurs collègues français : les Chibanis doivent travailler en moyenne huit ans de plus que leurs collègues français, pour une retraite trois fois moindre, ils n’ont pas accès aux services de médecine gratuite de la SNCF. Les pensions de reversions aux veuves sont misérables, en moyenne 300 euros, les veuves des « autres » cheminots n’ont pas à subir cette ingratitude et leurs enfants, devenus orphelins, deviennent pupilles de la SNCF.

La France est fière d’avoir les meilleures infrastructures ferroviaires d’Europe, la pause et l’entretien des voies ferrées d’une part, et le travail dans les centres de triages des locomotives d’autre part, deux métiers qui ont en commun la pénibilité physique et le travail en extérieur par tous les temps, en horaires décalés, fait que leur santé s’est particulièrement dégradée. Les postes tenus par ces « indigènes du rail » n’étaient guère attrayant pour les autres cheminots, parce que très durs et peu payé. À ce jour, beaucoup de ces papis occupent les mêmes fonctions qu’à leur arrivée, à la même qualification. D’après les derniers bilans sociaux de la SNCF : 3 % des cheminots à statut terminent leur carrière à l’exécution, en revanche, 97 % des Chibanis terminent leurs carrières à l’exécution.

Leur évolution de carrière est inexistante, le « plafond de verre » a été appliqué aux Chibanis et les enfants de l’immigration le subissent encore aujourd’hui ce "plafond de verre". Les retraites des Chibanis, qui sont basées sur leurs salaires, sont indécentes. Ces cheminots ne sont pas des « contractuels » comme les autres, un statut défavorable a été créé, sur mesures, pour eux.

L’argument premier de la SNCF est « qu’il n’y avait pas de lois interdisant la discrimination à l’époque, puisque la première législation contre la discrimination date de 2001 ». L’égalité de traitement, est stipulée dans la constitution de 1958 et aussi dans la convention de l’Organisation International du Travail, ratifiée par la France en 1958. La SNCF ne respecte pas le principe d’égalité de traitement entre des salariés placés dans une situation identique.

Ce combat pour l’égalité est identique à celui des anciens combattants, issus des colonies, et à celui des mineurs marocains du Nord qui ont gagnés leurs droits après 25 ans de procédures judiciaire. D’autres entreprises telles que : La Poste, EDF-GDF, la RATP, Air France, la sécurité sociale etc. ont depuis longtemps retiré, la clause de nationalité discriminatoire, et ont reconnu l’égalité des Hommes au travail.

Ce combat est aussi celui de la discrimination au travail :
À travail égal, salaire égal
À travail égal, protection sociale égale
À travail égal, retraite égale
Venez nombreux soutenir les Chibanis dans leur combat pour leurs droits contre la SNCF

Rendez vous devant le tribunal de Paris le Mercredi 31 janvier de 13h30 à 16h00
10 Boulevard du Palais 75001 Paris Métro Cité ou Châtelet.

https://paris-luttes.info/soutien-au-ch ... -sncf-9454
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF infos et luttes

Messagede bipbip » 01 Fév 2018, 17:16

La grève s’intensifie sur le RER E

Perturbé par des grèves de 59 minutes depuis le 23 décembre, le RER E va connaître de nouvelles difficultés à partir du 1er février.

Déjà mis à rude épreuve depuis Noël, les usagers du RER E risquent de subir encore plus de perturbations à partir du 1er février.

Les syndicats CGT, Sud et Unsa de Paris Est ont récemment annoncé la poursuite et l’intensification de leur mouvement, qui, depuis le 23 décembre, prend la forme de grèves de 59 minutes tous les matins.

Ils réclament, entre autres revendications relatives à leur pouvoir d’achat, une augmentation générale des salaires.

... http://www.leparisien.fr/info-paris-ile ... 533915.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF infos et luttes

Messagede bipbip » 01 Fév 2018, 22:16

Chibanis
Justice est faite !
Sud Rail se félicite de la condamnation de la SNCF dans l'affaire l'opposant aux 848 travailleurs marocains discriminés.

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF infos et luttes

Messagede bipbip » 03 Fév 2018, 22:05

Ex-contractuels : la Cour d'appel confirme

La Cour d'appel a confirmé le précédent jugement. La SNCF est condamnée, les ex-contractuels ont gagné. Nous avions déjà publié un article sur le sujet : http://leraildechaine.org/post/11484335 ... re-la-sncf

Ils ont eu raison de mener cette bataille juridique.

Il est dommage qu'une partie de leurs soutiens s'évertuent à dire qu'il n'y a eu aucun appui syndical alors que la fédération SUD-Rail est partie prenante depuis le début et que des sections syndicales d'autres organisations soutiennent aussi depuis l'origine. Durant plus de trente ans, bien des luttes syndicales, y compris des grèves de contractuels, ont permis des avancées (insuffisantes, oui) : dommage aussi que plusieurs de ceux qui se sont lancés dans le recours juridique une fois en retraite n'aient pas participé à ces combats commun lorsqu'ils étaient en activité : nous aurions été plus vite et plus loin dans l'égalité entre tous et toutes les travailleurs du rail !


http://leraildechaine.org/post/17038687 ... l-confirme
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF infos et luttes

Messagede bipbip » 04 Fév 2018, 20:06

établissement T4 : en grève contre la future privatisation !

A partir du 5 février, toutes et tous en grève !

Ce n’est plus un secret pour personne, la direction a pour projet de créer un Établissement propre au T4.
Pour promouvoir son projet elle rabâche inlassablement les mêmes motivations :
- créer une hiérarchie unique qui possèderait tous les leviers pour améliorer la qualité de la production ;
- faciliter la communication entre les différents métiers : CRTT – MATERIEL – PCTT – ASCT.

Pourtant les ASCT ne font déjà plus partie de cette fabuleuse aventure ! La Directrice de Ligne a pris la liberté de shunter les instances de représentation du personnel en leur annonçant une réaffectation qui les enverrait avec leur accord ou non, dans des équipes mobiles dispersées dans toute la région !
Ce dans le seul but de réduire les coûts, sans se préoccuper des agents et des nombreux changements que suppose une réaffectation dans un autre lieu sur leur vie perso !

De plus, un jeu de désinformation s’est engagé pour semer la confusion dans l’esprit des cheminots :

Chaque interlocuteur de la Direction de l’entreprise dément les informations avancées par ses homologues afin de rassurer sans s’engager et d’imposer de façon insidieuse ses projets de remise à plat des conditions de travail actuelles !

Si la Direction affirme qu’il n’y a pas de projet de vente à la découpe à court terme ni de développement de la polyvalence, tout indique le contraire et le fonctionnement du T4 se calque sur celui de Transkeo !


https://sudrail.fr/etablissement-T4-en- ... vatisation
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF infos et luttes

Messagede bipbip » 08 Fév 2018, 22:33

La ligne T4 en greve
Mardi 6 février, les grevistes ont à nouveau reconduit la grève à l’unanimité !
Contre le DumpingSocial !
Sud Rail soutient les grévistes en lutte contre cette politique de casse sociale menée par la SNCF

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF infos et luttes

Messagede bipbip » 15 Fév 2018, 23:22

Les cheminottes et cheminots de la circulation férroviaire sont en grève !

POURQUOI ???

Le jeudi 15 février 2018, les cheminotes et les cheminots de la Circulation ferroviaire (aiguilleurs, agents circulation, régulateurs et bien d’autres fonctions essentielles à la sécurité et la régularité du trafic) d’Île-de-France sont en grève. Cela a des conséquences sur l’ensemble du trafic ferroviaire, en particulier francilien. Comme à l’accoutumée, la direction minimise l’effet de cette grève pour faire croire que rien ne se passe ; qui plus est, elle fait appel à des volontaires quasiment pas formés pour tenir les postes d’aiguillages en croisant les doigts pour qu’il n’y ait pas d’incident et ainsi tenter de briser la grève.

Cette grève est motivée par des revendications concernant l’organisation du travail et la rémunération. En effet, depuis maintenant plusieurs années, la régénération du réseau ferroviaire a engendré une augmentation exponentielle de la charge de travail ; et dans de plus en plus de postes d’aiguillage il devient compliqué de garantir la sécurité ferroviaire. L’austérité ferroviaire imposée depuis de trop nombreuses années pousse les directions locales à des « gains de productivité » forcenés. Alors que la SNCF risque d’imposer une quatrième année de gel des salaires, tout en annonçant des bénéfices substantiels, les cheminotes et les cheminots réclament juste d’être payés selon le niveau de responsabilité qu’ils exercent : tout travail mérite salaire !

SUD-Rail dénonce la politique du chiffre de la SNCF qui administre le chemin de fer sans se préoccuper de la sécurité des usagers ni de celle de ses salariés. Ainsi, les cheminotes et les cheminots de la Circulation ferroviaire d’Île-de-France ont décidé d’agir de façon coordonnée pour revendiquer de meilleures conditions de travail et de vie. Ils ne se résignent pas à voir leur rémunération stagner et leur pouvoir d’achat baisser ; d’autant plus qu’ils subissent des horaires et des conditions d’utilisation très contraignantes liés à la nécessité de continuité du trafic et qu’ils assument des responsabilités importantes avec une formation continue exigeante.

Rassemblement des cheminotes et cheminots de la Circulation ferroviaire le jeudi 15 février 2018 à partir de 11 h : bâtiment Équinoxe, 174 avenue de France, Paris XIII.




Appel à la grève et au rassemblement dans les EIC
SNCF. Interview d’Anasse, délégué SUD Rail Paris Nord : Pourquoi se mobiliser aujourd’hui ?
Anasse, délégué SUD Rail Paris Nord, nous a accordé une interview afin d'expliquer pourquoi les cheminots doivent venir au rassemblement de ce jeudi 15 février à 11h devant le siège de la Direction de la Circulation Ferroviaire au métro Bibliothèque François Mitterrand. Une journée « Établissements Infra Circulation à l'arrêt » comme tremplin à un mouvement plus massif.
... http://www.revolutionpermanente.fr/SNCF ... ujourd-hui
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF infos et luttes

Messagede bipbip » 17 Fév 2018, 20:18

Au diapason sur toute l’Ile-de-France

Reportage. Pourquoi 400 cheminots de la circulation étaient en grève ce jeudi ?

Nous sommes allés à la rencontre des cheminots du secteur « circulation », qui étaient massivement en grève ce jeudi dans les 5 Établissements Infra Circulation (EIC) d’Ile-de-France, au moment même où tombaient le rapport Spinetta, qui préconise la poursuite de la casse du service public ferroviaire.

Devant le bâtiment « Equinoxe » de la SNCF, qui héberge la direction du Métier de la Circulation, une centaine de cheminots sur les 400 en grève se sont rassemblés à l’appel de Sud Rail, la CGT, FO et l’UNSA, pendant que des responsables syndicaux étaient entendus à l’intérieur. Nous avons interviewé Brice Vallon, délégué SUD Rail à Paris Sud Est, Anasse Kazib, délégué SUD Rail à Paris Nord, et Bruno Poncet, de la fédération SUD Rail.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Repo ... e-ce-jeudi

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité