Luttes dans la grande distribution

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede Pïérô » 26 Oct 2014, 01:23

« Il faut casser ces deux personnes-là d’abord ! »

Nadia, 60 ans, et Sabine, 53 ans, deux ex-déléguées syndicales (respectivement CGT et SUD) ont travaillé 20 et 30 ans au magasin Monoprix d’Issy-les-Moulineaux. Après avoir subi un harcèlement incessant, suite à l’arrivée d’une nouvelle direction en septembre 2011, elles ont saisi les tribunaux. Le Conseil des Prud’hommes a condamné la société Monoprix pour le licenciement sans cause réelle et sérieuse de Nadia, ex-déléguée CGT. Il a cependant refusé la qualification de harcèlement ou discrimination syndicale. Sabine, qui venait de créer une section syndicale SUD, elle, a été déboutée de ses demandes, alors qu’elle était dans la même situation. Une procédure en appel a été lancée.

... http://terrainsdeluttes.ouvaton.org/?p=4136
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 22 Nov 2014, 04:59

Grande distribution: aux prises avec les syndicats maison

Embauché par l’un des géants de la grande distribution au milieu des années 1990, Sylvain (prénom modifié) est depuis cette date employé à la mise en rayon dans un hypermarché d’une grande ville de province. En 1999, la signature de l’accord sur les 35 heures, synonyme de perte d’acquis, le pousse à s’engager à la CGT. Il raconte le quotidien de la vie syndicale, face à la direction mais aussi face aux syndicats proches d’elle, en l’occurrence FO et la CFDT. La discrimination syndicale passe par la répression des syndicats combatifs mais aussi par des pratiques de favoritisme envers les syndicats conciliants.

... http://terrainsdeluttes.ouvaton.org/?p=4252
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 01 Déc 2014, 03:02

Besançon
Exploitation et malveillance à Intermarché

Aujourd’hui, le monde du travail et ses conditions sont de plus en plus difficiles pour les salarié.e.s : les exigences et les cadences augmentent, les salaires stagnent, la pauvreté et la précarité se généralisent toujours plus. Celles et ceux qui se lèvent tôt le matin pour travailler dur, demeurent encore, et de multiples façons, victimes du patronat.

Comme si cela ne suffisait pas, il semblerait que la direction d’Intermarché (73 bd L. Blum à Besançon) ait pris une bien mauvaise et fâcheuse habitude, celle de “voler” les salarié.e.s, notamment, en leur sucrant certaines primes. Notre action du mois dernier à permis que B. touche son indemnité de précarité, qui lui était refusée sous un faux prétexte. Mais S., une autre ex-employée, se voit toujours refuser cette même prime, au motif qu’elle aurait refusé un CDI. Or il s’avère que sa situation ne lui permet pas d’accepter le CDI proposé, et que le patron le sait très bien. Cette proposition n’étant pas de nature à mettre fin à la situation de précarité de S., nous considérons que l’indemnité doit être payée, et que ne pas le faire, c’est du vol. En outre, par représailles sans doute, la direction a rempli sournoisement son attestation Pole Emploi pour lui compliquer les démarches déjà difficiles de l’inscription au chômage. De l’argent, il y en a pourtant dans les poches de la direction, qui encaisse l’argent des consommateurs et qui en plus se paie sur le vol des petits contrats. C’est pourquoi nous demandons le paiement intégral et immédiat de l’indemnité de précarité de S. Nous appelons tous les salariés à la plus grande vigilance quant à leur dû, à réclamer leurs droits, et à se battre pour les faire respecter. Nous les soutenons et invitons les clients, pour qui ils travaillent et qui sont tout autant volés par la direction, à les soutenir. Contre la misère et l’exploitation, unissons-nous, faisons respecter nos droits.

Vous pouvez suivre l’actualité de cette lutte sur : http://cntbesancon.wordpress.com Pour apporter votre soutien, voir : https://cntbesancon.wordpress.com/2014/ ... -pression/

http://www.cnt-f.org/exploitation-et-ma ... arche.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede Pïérô » 17 Juin 2015, 02:21

Dans les « drive » des supermarchés, l’exploitation des corps sous les ordres des machines

Derrière la multiplication des drive, service qui propose aux clients des supermarchés de faire leurs courses en ligne avant de les récupérer en voiture, se cache de nouvelles formes d’exploitation. Les travailleurs — en l’occurrence, surtout des travailleuses —, courent toute la journée pour accomplir leurs tâches sous les ordres des machines. Extraits d’une enquête de Marie Gueguen à Guichen, en Ille-et-Vilaine.

... http://larotative.info/dans-les-drive-d ... -1062.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede Pïérô » 19 Sep 2015, 16:40

SFL filiale Fnac en grève à saint-Denis

Mobilisation des salariés contre un projet de déménagement destructeur d’emploi en Seine-saint-Denis et l’entêtement de la Fnac malgré l’avis défavorable du rapport d’un cabinet d’expertise indépendant et du comité d’hygiène et sécurité (CHSCT).

... https://paris-luttes.info/sfl-filiale-f ... saint-3771
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 08 Jan 2016, 03:35

Lyon, samedi 9 janvier 2016

Rassemblement devant l’intermarché de la Croix-Rousse en soutien aux salarié.e.s

Le patron d’Intermarché Croix Rousse met une pression intolérable sur les salarié.e.s
Les Mousquetaires doivent respecter les salariés et le code du travail

SUD COMMERCE et SERVICES demande :

- L’organisation d’élection de délégué du personnel
- Le respect des salariés, l’arrêt des agressions verbales et des réflexions sur le physique (suite aux conditions de travail une caissière a du quitter l’entreprise suite à une inaptitude médicale)
- Le paiement de la prime nettoyage
- Le respect des pauses
- L’arrêt de la procédure de licenciement d’un salarié

Sud commerce et services appelle en conséquent à un rassemblement devant Intermarché X Rousse au 37 rue Henon (métro Henon) samedi 9 janvier de 11 h à 13 heures

http://rebellyon.info/Rassemblement-dev ... e-X-Rousse
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 16 Jan 2016, 16:33

Roncq : débrayage à Auchan, ce vendredi matin
Ce vendredi à 10 heures, près de 80 personnes ont cessé le travail dans l’hypermarché Auchan mais aussi au drive, à l’appel de la CGT et de FO. Elles demandent des revalorisations salariales.
... http://www.lavoixdunord.fr/region/roncq ... 09n3272713


Villeneuve-la-Garenne, Créteil : les salariés de Primark en grève ce samedi
Attention si vous comptiez faire les soldes, ce samedi, dans les boutiques Primark des centres commerciaux Qwartz, à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), et Créteil Soleil, à Créteil (Val-de-Marne). Les salariés de l’enseigne britannique de vêtements seront en grève à l’appel de la CGT.
Ils exigent «des augmentations de salaire et le paiement des heures supplémentaires et de meilleures conditions de travail». «Le mastodonte Primark méprise ses salariés», estime le syndicat qui dénonce une politique de «bas salaires» et l’«utilisation excessive de contrats précaires». Les salariés du magasin de Villeneuve-la-Garenne doivent se rassembler à partir de 13h30 devant leur boutique. Ceux de Créteil se rassembleront entre 8 heures et 10 heures et entre 16 heures et 18 heures à la porte 11 du centre commercial Créteil Soleil.
https://communismeouvrier.wordpress.com ... ce-samedi/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede Pïérô » 28 Fév 2016, 14:05

Port-St-Louis : une riposte syndicale à la hauteur de l’attaque politique

Trois militants de la CGT, qui ont soutenu les salariées de la supérette Casino de Port-st-Louis pendant leur grève, auditionnés par la gendarmerie.

Il n’y avait qu’à voir l’énorme mobilisation jeudi matin devant la Gendarmerie de Port-Saint-Louis pour comprendre qu’il ne faut pas s’en prendre aux militants de la CGT. Dans la commune comme ailleurs, la convocation de trois syndicalistes pour des accusations jugées « graves et mensongères » par la CGT, a résonné comme un coup de semonce : « aujourd’hui, ils ont voulu tester les portuaires et la CGT », affirme Olivier Mateu, secrétaire départemental, « je pense que l’examen de passage est réussi. Ils ont un seul message à entendre : aucun militant de la CGT, de quelque secteur que ce soit, se retrouvera tout seul face à son patron et face à la justice ». Récemment, 8 salariées de Casino qui ont mené la grève en novembre et décembre, ont déjà été auditionnées, accusées d’avoir manger des bonbons durant une occupation du magasin. Hier, les faits reprochés sont plus lourds et passibles de prison: les trois syndicalistes (dont deux dockers) étaient entendus « en tant qu’auteur de violence en réunion, menaces publiques et non publiques et injures ». Ce qui fait dire à Serge Coutouris, des dockers, qu’« on est dans la continuité de la déstabilisation du syndicalisme et surtout de la CGT. Face à notre volonté de défendre l’emploi, le réflexe du gouvernement à la botte du patronat est de s’attaquer aux militants ».

L’attitude de la direction de Casino est pour les salariées disproportionnée : « on voulait juste faire renouveler les 4 CDD par rapport à la charge de travail. C’était une demande légitime et argumentée. Mais la direction s’est braquée, et aucune discussion n’a été possible », déplore Annie Tayolle, qui n’en revient toujours pas de la convocation à domicile : « quand j’ai vu les gendarmes, j’ai eu peur ! Je me suis demandé ce qui était arrivé ! Je n’ai pas imaginé un instant que c’était pour la grève à Casino !».

... http://www.lamarseillaise.fr/bouches-du ... -politique
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 05 Mar 2016, 17:52

Commerce Les salariés des magasins Lidl manifestent pour des hausses de salaires

Deux cents représentants des salariés du groupe Lidl ont manifesté jeudi matin à Rungis (Val-de-Marne) devant le siège français du groupe allemand de distribution, qui, avec 1 500 magasins, emploie 26 000 personnes en France. L’intersyndicale Unsa-CGT-FO-CFDT-CFTC, qui avait appelé au rassemblement, explique qu’en dépit de « trois réunions avec la direction » depuis le début de l’année, seule une augmentation de 0,2 % des rémunérations a été obtenue. La direction avance de son côté un montant de 1 %, incluant salaires, cartes de fidélité, primes, etc. « 0,2 % c’est juste une indexation sur l’inflation », déplore Farida Rochel, déléguée centrale du syndicat FO. Et pour Lahouari Tami, délégué de l’Unsa (majoritaire chez Lidl), le groupe a « voulu redorer l’image de la marque pour les clients (avec un budget publicité multiplié par trois en deux ans – NDLR), mais pour les salariés, les conditions de travail sont toujours hard discount ».

http://www.humanite.fr/commerce-les-sal ... res-601081
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 24 Mar 2016, 10:32

Les salariés de Lidl en grève pour les salaires

À l’appel de la CGT et de l’Unsa, les salariés de Lidl seront en grève ce jeudi. Une partie du personnel envisage de bloquer la centrale de Sautron dès 5 h du matin.

L’ouverture de certains magasins pourrait aussi être perturbée en Loire-Atlantique et en Vendée. Principale revendication : l’augmentation des salaires.

... http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-l ... es-4115618
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 25 Avr 2016, 08:41

Eure-et-Loir
Des salariés de Géant Casino à Lucé sont en grève

Une soixantaine de salariés de l'hypermarché Géant Casino sont en grève depuis ce samedi 23 avril, pour dénoncer leurs mauvaises conditions de travail.

Le dernier mouvement social à l'hypermarché Géant Casino de Lucé datait de décembre 2014. Les délégués du personnels avaient distribué des tracts aux clients expliquant leurs difficultés dans le travail quotidien.

Depuis, les choses ne semblent pas avoir évolué. « Jamais la situation n'a été aussi précaire », soulignent Christophe Rousseau (CFDT) et Catherine d'Ondes (CGT), les délégués du personnel dont les syndicats ont appelé à la grève.

Une soixantaine de salariés sont mobilisés toute la journée pour dénoncer des conditions de travail qui empirent

... http://www.lechorepublicain.fr/eure-et- ... 84134.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede Pïérô » 09 Juin 2016, 00:40

Grève à Franprix Saint Denis : premières avancées, grève suspendue

Depuis samedi 4 juin au matin, 10 des 13 salarié-es du Franprix de la rue de la République (Saint Denis) ont décidé de se mettre en grève pour l’application du code du travail (en particulier sur le travail du dimanche) et pour l’amélioration de leurs conditions de travail. Elles et ils ont obtenu dès ce lundi 6 quelques avancées, la lutte continue !

... https://paris-luttes.info/greve-recondu ... rix-a-6048
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 17 Juil 2016, 15:22

Galeries Lafayette Lyon

«Presque chaque jour, on retrouve un salarié en larmes»

Les employés des Galeries Lafayette de Lyon Part-Dieu ont débrayé vendredi à l’appel d’une intersyndicale CFDT-CGT-FO pour dénoncer le sous-effectif et la détérioration de leurs conditions de travail. Au bout du rouleau, ils exigent des renforts.

Les salariés sortent au compte-goutte rejoindre les syndicalistes rassemblés devant les Galeries Lafayette de la Part-Dieu, le grand centre commercial de Lyon. Beaucoup ne débrayent qu'une heure ou deux, pour ne pas perdre trop de salaire, mais tiennent quand même à faire savoir leur ras-le-bol. A l'appel d'une intersyndicale CFDT-CGT-FO, de nombreux vendeurs et caissiers se sont mis en grève vendredi pour réclamer de meilleures conditions de travail. Syndiqués et non-syndiqués se confondent, endossant les chasubles des différentes organisations syndicales qui les défendent. « On était plus de 200 employés équivalent temps plein il y a un an et demi, aujourd'hui nous ne sommes plus que 165 ! », résume Nathalie Frachon, déléguée CGT dans le grand magasin. Par le jeu des non-remplacements de départs en retraite, de fins de contrat ou des ruptures conventionnelles, mais aussi en ayant recours à de nombreux démonstrateurs fournis par les marques pour vendre leurs produits au sein de la boutique plutôt que d’embaucher des personnels Galeries Lafayette. « Il y a maintenant plus de démonstrateurs que de salariés Galeries Lafayette dans notre magasin », affirme la cégétiste.

... http://www.humanite.fr/presque-chaque-j ... mes-611960
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 18 Aoû 2016, 15:40

Franprix : La grève paye !

Retour sur une victoire des salarié-e-s d’un Franprix de Saint-Denis, principalement des caissières, qui se battent pour de meilleures conditions de travail, des augmentations de salaire et le respect du code du travail.

En faisant ses courses, une militante syndicale parle régulièrement avec les caissières de la supérette (13 salarié-e-s dont le gérant) de l’ambiance au Franprix « rue de la Rép’ »... Alors lorsqu’elle se disent que les arnaques sur le salaire, les temps de pause inexistant, le travail du dimanche imposé, les non-remplacements des congés maladies, ça suffit, elles contactent « naturellement » l’union locale Sud Solidaires Saint-Denis. Ça tombe bien, l’UL a décidé de tenir des permanences syndicales pour les salarié-e-s mais surtout pour développer des sections syndicales dans les boîtes privées. Après un temps important de discussion, 8 caissières décident de se syndiquer à Solidaires 93 (en lien avec Sud Commerce et Service).

Solidaires a dû attaquer au tribunal (et a gagné) pour que les élections de représentants du personnel aient lieu : ce n’est pas l’habitude de la boîte que d’avoir des syndicalistes en entreprise. Franprix c’est un montage complexe de franchises imbriquées. L’objectif : limiter à des unités de productions de peu de personnes, du coup sans comité d’entreprise, pour empêcher toute organisation et revendication des salarié-e-s. Après des mois de discussions sur les revendications salariales qui n’avancent pas et le montage de dossier pour les prud’hommes, les caissières décident d’utiliser la grève, du presque jamais vu ces dernières années à Saint-Denis dans un magasin de ce type. La grève est préparée pendant plusieurs semaines entre les salarié-e-s et l’UL Saint-Denis.

30 % en plus le dimanche matin

Samedi 4 juin à 8h, 10 des 13 salarié-e-s du Franprix se ­retrouvent devant le magasin, soutenu-e-s par une vingtaine de camarades syndicalistes. Banderole, autocollants, pétition de soutien aux revendications, caisse de solidarité... tout a été fait pour créer de la visibilité et de la solidarité. L’AG interpro de Saint-Denis, mobilisée contre la loi « travail » et son monde, avait lancée une action de soutien. Résultat : plus de 70 personnes devant le magasin à 10 h 30. On nous dit à 9 h 30 qu’il y aura un rendez-vous avec la DRH lundi. À midi la DRH est sur place, veut bien « lâcher des choses » mais refuse s’il y a grève, promettant que s’il y a reprise du travail il y aura des compensations à une réunion le mercredi suivant. Les camarades du Franprix décident à l’unanimité de refuser cette proposition et de continuer la grève tant qu’il n’y aura rien de satisfaisant.

Une heure plus tard, la DRH lâche. Un protocole de fin de conflit est signé : ouverture de négociations sur les salaires, remplacement des arrêts, augmentation de 30 % des salaires le dimanche matin, de 100 % après 15 h. Évidemment ce n’est pas suffisant. Mais les camarades de Franprix étaient super contentes en voyant ce qu’elles pouvaient gagner, le soutien financier (plus de 600 euros donnés) et ont repris le travail la tête haute.

Il s’agit de rester vigilant face à la répression. Et, pour l’UL, de réussir à développer la formation syndicale locale pour que les camarades puissent être le plus autonome possible et puisse disposer des outils pour lutter. ­L’idée, c’est aussi de continuer à développer ce type de sections et de luttes qui gagnent, pour redonner confiance aux salarié-e-s dans ce qu’est la force concrète de l’unité et de l’action. C’est indispensable pour aller plus loin, notamment sur des grèves interpro. Et pour renforcer notre camp dans la lutte des classes !

Simon Laviec (AL Saint-Denis)

http://www.alternativelibertaire.org/?L ... greve-paye
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité