Luttes dans la grande distribution

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede Pïérô » 23 Mar 2017, 23:17

Puy-de-Dôme
Le directeur du Leclerc de Thiers condamné pour harcèlement moral

Le directeur général du Leclerc de Thiers a été condamné à un an de prison avec sursis, 5.000 euros d’amende et à payer un total de 8.500 euros au titre du préjudice moral à quatre parties civiles.

A la colère et la souffrance des uns (presque tous anciens) employés répond la froideur et la rigidité de l’autre. Devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand, le 25 janvier, le directeur général du Leclerc de Thiers devait faire face à neuf de ses salariés, qui se plaignent d’avoir été victimes de harcèlement moral.

... http://www.lamontagne.fr/clermont-ferra ... 27558.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20842
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 12 Avr 2017, 07:25

Chez Carrefour, des salariés filmés par des caméras cachées

INFO RUE89LYON / La direction de Carrefour emploie-t-elle des méthodes de barbouzes ?

Plusieurs caméras cachées ont été découvertes dans deux magasins et à la direction de la région Est de la branche « proximité » de Carrefour, c’est à dire l’enseigne Dia devenue Carrefour Contact. Pourquoi étaient-elles dissimulées et qui les a ainsi disposées ? Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Vienne.

... http://www.rue89lyon.fr/2017/04/10/chez ... s-cachees/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 15 Avr 2017, 20:08

Nouradine, licencié de l'absurde

Employé d’un Leader Price à Saint-Jean de Védas, Nouradine Brikil avait jusqu’en mars 2016 « une vie normale ». Avant d’être licencié pour « faute grave » par le Leader Price de La Paillade à Montpellier, avec lequel il n’avait pas de contrat de travail...

Cheveux courts, yeux bruns, Nouradine Brikil, 43 ans, a le physique d’un solide gaillard. Plutôt baraqué. Posé, il parle un français parfait. Il reste digne. Mais l’homme est blessé. Profondément. La veille, son avocate Me Traguet, évoquant son affaire qui sera jugée au Conseil des prud’hommes de Montpellier le 17 mai prochain*, a eu ces mots : « Pour beaucoup moins que ça, des salariés se sont jetés par la fenêtre... ». L’histoire, bien réelle, paraît inconcevable. Et pourtant. Me Traguet retrace, avec une précision clinique, les faits. « Le 1er janvier 2010, Nouradine Brikil est engagé par la SARL Distrileader à Saint-Jean de Védas. Il a un contrat de travail. Les responsables sont contents de lui. En août 2015, on lui demande d’aller travailler dans le Leader Price de La Paillade. Ce renfort, qui devait durer 15 jours, perdure jusqu’en décembre. En janvier 2016, Nouradine reprend son poste à Saint-Jean de Védas. Il pose des congés du 7 au 20 mars. A son retour, le 21 mars, le cauchemar démarre.» C’est alors comme si la réalité basculait dans une oeuvre de Kafka. Dans l’absurde. Ce jour-là, son patron l’interroge : « Qu’est-ce que tu fais là? Tu n’es pas censé travailler ici, mais au magasin de La Paillade...» . A La Paillade, l’adjointe du directeur est formelle : « Tu as un contrat à Saint-Jean de Védas, ta place est là-bas et pas ici. » Il est comme un ballot de marchandises qu’on se renvoie de magasin en magasin. Du 21 mars à fin avril, il va se présenter, chaque jour avec témoin, à son poste védasien. Le 9 septembre 2016, il reçoit une lettre de licenciement pour abandon de poste à La Paillade...

... http://www.lamarseillaise.fr/herault/so ... -l-absurde
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 29 Avr 2017, 19:16

Calais
Mim a fermé ses portes
Le tribunal de commerce de Bobigny a ordonné mercredi la liquidation judiciaire de l’enseigne de mode à petits prix Mim et la fermeture immédiate de 162 boutiques. Cela devrait entraîner la suppression de 791 emplois en CDI,
... http://www.nordlittoral.fr/28096/articl ... ses-portes


Fonds vautours
Près de 800 employés licenciés chez Mim, le vendeur de vêtements
Pendant qu’Emmanuel Macron et Marine Le Pen tentaient de racheter l’électorat populaire en visitant l’usine d’Amiens de Whirlpool, un autre licenciement massif avait lieu : chez Mim, le vendeur de vêtement mis en liquidation, ce sont 792 employés qui sont sur le carreau.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Pres ... -vetements
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 30 Avr 2017, 20:07

Fontenay. Une quinzaine de grévistes à la plateforme de Système U

En l’espace d’une semaine, deux préavis de grève ont été déposés à la direction de XPO Logistics, le prestataire de la plateforme de distribution de l’enseigne coopérative. Elle existe à Fontenay-le-Comte depuis quatre ans.

... http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-l ... -u-4953559
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 07 Mai 2017, 19:42

Grève chez Bricorama, ça continue après le magasin Italie 2, Châtillon, c’est au tour d’Orgeval de se mobiliser

Ce 9 mai, après le succès des grèves du magasin d’Italie 2 et de Châtillon qui se sont déroulées les samedis 25 avril et 2 mai dernier, un autre rassemblement est prévu au magasin d’Orgeval.

Cette mobilisation sera suivie par d’autres appels pour d’autres magasins dans les jours à venir.

... https://www.force-ouvriere.fr/greve-che ... n-italie-2
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 12 Mai 2017, 15:30

Vénissieux : des employés de Casino en grève ce mercredi matin

Une dizaine d’employés du supermarché Casino du centre-ville ont débrayé pendant une heure, ce mercredi matin.

Ils ont voulu dénoncer leurs conditions de travail, pointant notamment un sous-effectif, un manque de communication de la direction et des problèmes de sécurité.

... http://www.leprogres.fr/rhone/2017/05/1 ... redi-matin
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 27 Mai 2017, 20:48

Lunéville
Revendications salariales chez Carrefour
Mouvement de grève depuis cette nuit, sur la plate-forme de Carrefour Supplain Chain, à Moncel-lès-Lunéville, à l’appel de la CGT. Les premiers salariés du secteur frais ont cessé leur activité à 23 h 30 mardi, le mouvement devant s’achever vers 20 h ce soir.
A l’origine de la grève, nationale, les négociations salariales d’avril dernier, qui n’ont pas abouti aux augmentations réclamées par la CGT. Délégué syndical du site lunévillois, Michel Mougin rappelle, que la progression consentie par la direction de Carrefour Supply Chain atteint seulement 5,40 euros pour les employés en 2017.
« Nous n’avons rien obtenu pour nos paniers ni pour nos primes de transport et l’intéressement baisse d’année en année », ajoute le syndicaliste. Installée depuis un an sur l’Actipôle de Mondon, à Moncel-lès-Lunéville, la plate-forme de distribution de Carrefour Supplain Chain emploie 280 salariés. « 75 % des personnes en CDI suivent le mouvement », précise Michel Mougin.
... http://www.estrepublicain.fr/edition-de ... -carrefour


Luçon.
Des salariés de l’hypermarché Hyper U en grève
Des salariés du magasin Hyper U de Luçon veulent dénoncer un malaise profond du système social au sein de l’entreprise. Ils ont fait grève ce vendredi.
Des salariés du magasin Hyper U de Luçon veulent dénoncer un malaise profond du système social au sein de l’entreprise. Ils ont fait grève ce vendredi.
Leurs principales revendications des salariés relèvent du système social appliqué dans l’entreprise. Ces derniers, représentés par les délégués syndicats FO et CFDT, réclament une augmentation générale des salaires, de 100 € bruts ; la mise en place d’une prime d’ancienneté ; l’instauration du volontariat et la rémunération des heures effectuées les dimanches et jours fériés, à plus de 100 %.
... http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-l ... ve-5020047
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 26 Juil 2017, 07:40

Groupe Auchan : 800 licenciements confirmés par affichage sauvage en plein été

Le plan de licenciements à l’étude depuis des mois dans le groupe Auchan vient d’être validé par la DIRECCTE de Lille, suite au vote de la CFTC et de la CGC, organisations syndicales majoritaires. Le bien mal nommé « PSE » (Plan de Sauvegarde de l’Emploi) implique la suppression de 824 emplois sur l’ensemble du groupe comprenant les magasins Auchan, ATAC et Simply Market. Les salariés des entrepôts Simply Market à Amiens l’ont appris le jour même par voie d’affichage sur leur lieu de travail, à la veille des départs en vacances. Une annonce vécue comme une provocation par la CGT, qui n’entend pas en rester là et dont nous reproduisons ci-dessous le communiqué.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Grou ... -plein-ete
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 27 Juil 2017, 17:40

La direction d’atac Amiens joue une fois de plus la provocation et affiche le procès-verbal de la direccte des hauts de France sur la validation du PSE comme un véritable trophée.
C’est à notre grande surprise que ce vendredi nous découvrons à l’entrée de l’entrepôt du site de la route de Poulainville sur la zone industrielle d’Amiens, un affichage pour le moins « sauvage » sur un panneau réservé aux accidents du travail même pas à l’intérieur mais scotché sur la vitre ,la direction affiche fièrement la validation du PSE en cours, une provocation pure et simple pour mettre la pression sur les salariés.
Ce courrier daté du 21 juillet de la direccte de Lille est affiché le jour même, un courrier attendu avec plus qu’impatience par la direction qui se réjouit de cette validation qui pense-t-elle , à tort, scelle le sort des salariés, un coup de pression sur les salariés, une énième provocation, un tel affichage à l’entrée et sortie du secteur où les gens sont concernés par le PSE travaillent, juste avant un week-end de grands départs en vacances, ce n’est que de la provocation.

La direction, qui brandit fièrement ce trophée car après des mois sans communication par mail le transmet ce samedi matin à tous les élus, avec un petit « bien cordialement » formule de politesse tu parles foutage de gueule oui, croit vraiment que tout s’arrête ici et que nous étions pas préparés à cela, elle se trompe clairement on le savait que la Cftc et la CGC syndicat toujours bien compatissant se coucheraient devant ce PSE au détriment des salariés, la vraie question était quand allaient-ils le faire, nous savions aussi que la puissance de Mulliez ferait signer la direccte de Lille, et que celle-ci se baserait sur un accord majoritaire signé par toujours les mêmes signataires, voilà tout le monde dégagé de toutes responsabilités enfin presque car maintenant tous vont devoir affronter la colère des salariés qui va s’exprimer de plus en plus.

Nous syndicat Cgt annonçons clairement à la direction que rien n’est joué et que maintenant nous entrons à partir de maintenant plus en discussion mais en résistance, cela était prévu mais devient officiel, ça tombe bien notre premier rendez-vous de la semaine prochaine, la direccte de Lille mardi, le hasard fait parfois bien les choses.

https://www.facebook.com/CgtSimplyRacke ... f5Df5-1Cro
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 18 Aoû 2017, 14:55

Auchan City Tourcoing

Une journée et demi de lutte et les 28 salariés obtiennent le maintien de leur prime de congés payés et l’abandon des mesures de chômage partiel.

Lisez aussi l'article de presse en cliquant sur le lien :
http://www.lavoixdunord.fr/51768/articl ... ge-du-nord

Dès 6 heures, les automobilistes qui empruntent la rue de Paris à Tourcoing ont pu apercevoir une petite trentaine de salariés dresser un piquet de grève sur la rue devant l’enseigne Idea Emballage, qui fait de l’emballage maritime. À leurs côtés, le délégué du personnel Philippe Hallaert syndiqué à la CGT et une équipe de l’union locale CGT représentée par Hamdoud Habib.

Leurs revendications : le rétablissement de la prime de congés payés qui n’a pas été payée en totalité en juin – et qui serait supprimée à l’avenir – et l’annulation de la procédure de mise en chômage partiel que les salariés ont appris en lisant une note d’info transmise par la direction au délégué syndical le 21 septembre. Pour ces deux faits, « pas de concertation », expliquent-ils. Et des incohérences : « Comment peut-on expliquer la mise au chômage partiel de salariés et la possibilité – pour d’autres – de pouvoir faire des heures supplémentaires sur des chantiers ? » La direction leur demanderait de chômer trois à quatre jours par semaine. « Comment on fait pour régler les factures à la fin du mois ? », demandent-ils encore.

On nous a alors certifiés qu’il n’y aurait aucun changement par rapport à notre ancien employeur.
Ils rappellent que la Société d’emballage industriel du Nord (SEIN) a été rachetée en janvier 2013 par le groupe Idea Emballage (au niveau national, plus de 700 salariés répartis à Idéa Emballage, Idea logistique, Idea Transports). « On nous a alors certifiés qu’il n’y aurait aucun changement par rapport à notre ancien employeur, se souvient Philippe Hallaert. Et depuis, il faut continuellement se battre pour avoir notre dû. » Les salariés estiment être « des salariés low-cost , payés 10 €/h alors que dans les autres sites du groupe ils touchent 16 €/h » et connaître des conditions de travail dégradées.

À 16 heures, les salariés ont décidé de poursuivre la grève ce vendredi. Et d’aller au tribunal d’instance demander la constitution d’une unité économique et sociale : « Nous appartenons à un grand groupe. On doit bénéficier des mêmes droits et avantages. »

Bruno Fruchard, directeur du site, n’a pas souhaité s’exprimer. Ce vendredi matin, un directeur du groupe – dont le siège social est à Nantes – et une personne de la Direction des ressources humaines se présenteront aux salariés.


https://www.facebook.com/Auchan-City-se ... c4&fref=nf
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 03 Sep 2017, 14:08

Castelnaudary

Grève à Géant Casino : 80% des salariés mobilisés

Ce samedi matin, les salariés de la grande surface de Castelnaudary, sous l'impulsion de leur syndicat majoritaire Force Ouvrière, ont manifesté leur mécontentement. Des revendications signalées à plusieurs reprises lors des instances du personnel.

Cette grève suivie par 80% des salariés avait pour but d'informer la clientèle sur les conditions de travail du personnel. Le non-remplacement des départs en congés entraîne une surcharge de travail, des rayons vides alors que la marchandise est en réserve. Une autre revendication porte sur le travail dominical. «Les salariés et le Comité d'Entreprise ont donné un avis négatif sur ce point, et ce même si pour le moment ils ne sont pas obligés de venir travailler. Nous sommes opposés à cette ouverture car nous sommes ouverts du lundi au samedi de 8h30 à 20h30 et le drive vient renforcer tout achat des clients», précise Olivier Juve. Le délégué syndical revendique également la fermeture hivernale à 20 heures, comme le principal concurrent, Intermarché.

... https://www.ladepeche.fr/article/2017/0 ... lises.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede bipbip » 21 Sep 2017, 20:41

Grève surprise à l'hypermarché Carrefour de Châteauroux : les salariés réclament des embauches

Les salariés de l'hypermarché Carrefour de Châteauroux s'inquiètent d'une dégradation critique de leurs conditions de travail. La faute à des départs non remplacés. Les représentants du personnel dénoncent une course-suicidaire aux économies, menée par la direction.

... https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1505854273
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 25292
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede Pïérô » 29 Sep 2017, 11:51

Cash Investigation: Les salariés d'un entrepôt Lidl en grève dans les Bouches-du-Rhône contre les conditions de travail

GRÈVE Les salariés d’un entrepôt Lidl à Rousset sont en grève pour dénoncer les conditions de travail révélées par l’émission «Cash Investigation» de France 2…

• Les salariés souhaitent obtenir de meilleures conditions de travail.
• Ils veulent également la réintégration d’un de leur collègue licencié abusivement selon eux.

« Allô. On est mal patron, on est très mal ». La publicité de Lidl se moquant de ses concurrents pourrait faire l’effet boomerang. Depuis la diffusion mardi soir d’un reportage de Cash Investigation sur les pratiques du distributeur, l’enseigne semble « mal, très mal ». Des salariés d’un entrepôt de la marque à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône sont en grève ce mercredi. Ils dénoncent leurs conditions de travail et le licenciement, selon eux abusif, de l’un de leurs collègues, a-t-on appris de sources syndicales.

... http://www.20minutes.fr/marseille/21404 ... ns-travail
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20842
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes dans la grande distribution

Messagede Pïérô » 05 Oct 2017, 12:53

Sailly-lez-Cambrai : les salariés de Lidl en grève pour dénoncer une cadence infernale

Une quarantaine de salariés du groupe Lidl sont en grève, ce jeudi matin, sur le site de Sailly-Lez-Cambrai. Suite à la diffusion de "Cash Investigation", la parole se libère : ils dénoncent une gestion du planning catastrophique et une demande de productivité infernale.

"Tout le monde a regardé l'émission. Et tout est vrai. C'est exactement ce qu'on vit au quotidien", entame Isabelle Offroy, déléguée CGT à Lidl. L'émission "Cash Investigation", diffusée la semaine dernière sur France 2, a été pour eux un déclic. On y découvre les conditions de travail catastrophiques imposées au salariés de Lidl. Ceux de la plateforme de Sailly-lez-Cambrai ne sont pas en reste.

"La pression qu'on subit, c'est impressionnant. On nous demande toujours plus, tout le temps", souffle la déléguée syndicale. "Ici, les salariés ont leur planning le vendredi pour le lundi. On ne peut plus gérer nos vies de famille." Une réalité bien loin de la note de service qui a été transmise par la direction avant la diffusion de l'émission, selon la CGT, dans laquelle était expliqué qu'il ne fallait pas prendre pour argent comptant tout ce qui était dénoncé dans le reportage.

En grève

Ce jeudi matin, une quarantaine de salariés de la plateforme se sont donc mis en grève, pour exiger un dialogue avec la direction.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 40693.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20842
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité