Alstom en lutte

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Alstom en lutte

Messagede bipbip » 10 Sep 2016, 07:12

Alstom quitte Belfort : un nouveau Florange ?

Le constructeur ferroviaire a annoncé que la production de son site historique prendrait fin d’ici à 2018. Pour l’Etat actionnaire, un dossier sensible qui risque de s’inviter dans la campagne présidentielle.

Terminus. A Belfort, 400 salariés sur les 500 que compte l’usine historique d’Alstom devront partir à Reichshoffen (Bas-Rhin) et ailleurs… Faute de quoi ils perdront leur emploi. L’onde de choc provoquée dans tout le Territoire par l’annonce brutale de l’arrêt de la production des trains d’ici à 2018 sur ce site d’où est sorti le premier TGV est d’ores et déjà devenue nationale.

Et pour cause. Mercredi matin, au moment même où le constructeur ferroviaire et la SNCF vantaient leur «TGV du futur» aux journalistes parisiens, le DRH du groupe, Mathias Klemptner, balançait cette bombe sociale aux syndicalistes stupéfaits, réunis à Reichshoffen dans le cadre d’un European Works Forum. Dans la foulée, le directeur de l’usine de Belfort, Alain Courau, confirmait la mauvaise nouvelle sur place. Drôle de hasard de calendrier ou calcul cynique pour tenter de faire passer la douloureuse avec l’opération de com de la nouvelle génération de TGV ?

Pour la seconde hypothèse, c’est raté. Après les syndicats et les élus locaux, les ténors politiques parisiens sont montés au créneau jeudi. «Inacceptable», a tonné l’ex-ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg. «Brutal», a renchéri la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal. «Dans la méthode, pas acceptable», a embrayé l’ex-ministre de l’Economie Emmanuel Macron, gêné aux entournures : en mai 2015, il avait promis «zéro licenciement» en visitant l’usine de Belfort, casquette Alstom vissée sur la tête… Ce que n’a pas manqué de rappeler Nicolas Sarkozy en accusant Macron de «n’avoir rien fait».

Au gouvernement, on est passé en mode force de réaction rapide : le ministre de l’Economie, Michel Sapin, et son secrétaire d’Etat à l’Industrie, Christophe Sirugue, ont convoqué dès mercredi après-midi le PDG d’Alstom, Henri Poupart-Lafarge, pour lui «demander des comptes sur cette annonce». Un savon un peu hypocrite quand on sait que l’Etat, actionnaire d’Alstom, ne pouvait ignorer les menaces sur Belfort. La polémique devrait encore monter ce vendredi avec le défilé des candidats à la présidentielle aux «assises du Produire en France», organisées à Reims (Marne). Belfort a ainsi de bonnes chances de devenir, tels Gandrange et Florange, un symbole du renoncement de l’Etat stratège face à la doxa financière dominante.

... http://www.liberation.fr/futurs/2016/09 ... ge_1490173
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Alstom en lutte

Messagede Pïérô » 11 Sep 2016, 12:09

Belfort : Mobilisation contre les licenciements à Alstom !

L’annonce de la fin de la production à Alstom Belfort et la suppression de 400 emplois dans cette usine est une attaque contre toute la population laborieuse du Territoire de Belfort. Un emploi supprimé dans une usine c’est environ trois emplois supprimés dans les entreprises de sous-traitance et les emplois induits (commerces, services, etc.).

Manifestation à Belfort le 12 septembre, 19 h, devant la mairie de Belfort avec les travailleuses et travailleurs de l’usine Alstom. Et le 15 septembre, à 10 heures Maison du Peuple, dans le cadre de la journée de grève nationale contre la loi travail et la politique anti-ouvrière du gouvernement.

... https://cgtaddsea.wordpress.com/2016/09 ... #more-5114
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Alstom en lutte

Messagede bipbip » 15 Sep 2016, 08:06

Belfort : 400 personnes lundi soir au premier rassemblement de soutien à Alstom

Initialement, elle avait été prévue en marge du conseil municipal extraordinaire consacré à la situation d’Alstom que la municipalité avait prévu d’organiser ce lundi. Mais le calendrier a été chamboulé en raison du départ du député-maire pour Paris où il a rencontré, hier soir à Bercy, Christophe Sirugue, secrétaire d’État à l’Industrie, avant de se rendre ce matin chez le PDG d’Alstom, Henri Poupart-Lafarge.

Organisatrice principale de la manifestation, la CGT n’en a pas moins maintenu son mot d’ordre.

... http://www.estrepublicain.fr/edition-be ... n-a-alstom
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Alstom en lutte

Messagede bipbip » 22 Sep 2016, 14:33

Alstom, les multinationales et la Loi travail...

Image

https://www.solidaires.org/Alstom-les-m ... oi-travail
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Alstom en lutte

Messagede bipbip » 24 Sep 2016, 11:27

«A Belfort on encaisse le coup»

L’annonce de la fermeture de l’usine Alstom Transport de Belfort pour 2018 ne frappe pas seulement les ouvriers, mais toute une ville et 137 ans d’histoire sociale. Elle vient surtout contredire les belles promesses d’Emmanuel Macron.

Dans Le Progrès Social, numéro 95 du 2 septembre, nous consacrions un article à la désindustrialisation de la France, en particulier à ses méfaits économiques et sociaux. Le phénomène – en réalité, le choix délibéré des gouvernements successifs de ne rien faire pour stopper cette désertification – n’est certes pas nouveau, mais il connaît une accélération ces dernières années malgré les grandes promesses qu’on peut entendre à chaque élection présidentielle. Malgré aussi les plans dérisoires de «redressement productif».

Avec Alstom Belfort, c’est l’un des plus grands symboles de cette industrie française qui est frappé de plein fouet, mais aussi toute une région, toute une population. Que l’on se rende compte : comme nous le rappelle Olivier Kohler, délégué syndical CFDT chez Alstom Transport – un «historique» du site – «la toute première implantation date de 1879. L’usine, qui au plus fort de son activité a employé jusqu’à 5000 personnes, n’est pas située à l’écart de Belfort, mais en plein cœur. Le lien avec la population est donc très fort. Difficile, parmi les habitants, de ne pas trouver une famille où quelqu’un n’a pas travaillé chez Alstom. Comme on a coutume de le dire ici, quand Alstom tousse, la ville entière tousse avec! Ceci explique que la nouvelle est vécue comme un véritable coup de massue. On s’attendait à du partage d’activités, à des mesures concernant l’âge, à ce genre de choses, mais certainement pas à une fermeture définitive ».

... http://alencontre.org/europe/france/fra ... -coup.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Alstom en lutte

Messagede bipbip » 25 Sep 2016, 00:09

Alstom : des milliers de manifestants à Belfort pour l'opération "ville morte"

Commerces fermés, habitants dans la rue aux côtés des salariés : plus de 4.000 personnes ont manifesté samedi à Belfort pour tenter de sauver le site historique d'Alstom et ses 400 emplois menacés par un transfert d'activité.

Le pari est réussi en ce samedi ensoleillé. Les syndicalistes et les politiques de Belfort voulaient faire mieux que jeudi dernier ou 2 000 personnes avaient défilé au départ de l'usine. Ils ont été entendus. Entre 3 500 et 5 000 manifestants sont partis de la maison du peuple vers 14 heures pour cette marche de soutien aux salariés d'Alstom dont l'usine est menacée de fermeture d'ici deux ans. Une journée "ville morte" même puisque les commerçants ont été appelés à marquer leur solidarité en baissant leurs rideaux.

... https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1474722997
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Alstom en lutte

Messagede Pïérô » 25 Sep 2016, 14:21

Mardi 27 septembre 2016 à Saint Ouen

Rassemblement contre les licenciements à Alstom

Mardi 27 septembre 8h30 devant le siège d'ALSTOM à Saint Ouen

Les Fédérations CGT de la Métallurgie, des Transports, des Cheminots et l'Union Interfédérale des Transports CGT appellent à un rassemblement devant le comité d'entreprise d'ALSTOM pour protester contre les licenciements annoncés. RDV à partir de 8h30 devant le siège d'ALSTOM à St Ouen.

https://paris.demosphere.eu/rv/49968
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Alstom en lutte

Messagede bipbip » 29 Sep 2016, 16:38

VIDEO. Alstom : un millier de salariés a bruyamment manifesté à Saint-Ouen

Un TGV rien qu'à eux, en partie construit dans leurs ateliers, pour dire leur fierté et leur colère. Plusieurs centaines d'« Alsthommes », certains accompagnés de femme et enfants, ont quitté Belfort ce mardi à 6 heures, direction Paris puis le siège du groupe, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Le but, «c'est de se faire entendre et de dire qu'on n'est pas morts, qu'on est encore là et (leur dire) qu'ils ne vont pas nous jeter comme ça», a déclaré Florian Jardinier, délégué Force ouvrière.

Au son des cornes de brume, des sifflets et des klaxons, un millier de personnes, selon la CGT, a fait la claque devant le siège en fin de matinée. Une délégation de salariés et représentants syndicaux a été reçue pendant une heure par la direction générale du groupe en France, sans en apprendre grand chose. « On a eu le droit à une nouvelle partie de violon, la même que lors du CCE extraordinaire d'hier »

... http://www.leparisien.fr/economie/alsto ... 153725.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Alstom en lutte

Messagede bipbip » 01 Oct 2016, 11:32

Près de Rouen, les salariés d'Alstom sont inquiets pour leur avenir
Avec le possible transfert des activités d'Alstom à Belfort vers l'Alsace, les salariés du groupe en Seine-Maritime sont soucieux. Ils craignent un impact direct sur le site de Petit-Quevilly dans les années à venir. Ils ont participé à la grève organisée par les syndicats ce mardi 27 septembre.
... https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1474993739

Tarbes
«Solidaires avec Belfort, on est tous des Alsthommes»
Hier matin, les salariés de l'usine Alstom de Séméac ont débrayé, en soutien à leurs collègues de Belfort. Le site bigourdan ne sera pas impacté, mais les syndicats demandent de la vigilance.
... http://www.ladepeche.fr/article/2016/09 ... ommes.html

Alstom : les salariés du Creusot ont manifesté leur soutien à leurs collègues de Belfort
Les 9 000 salariés du groupe en France étaient appelés à manifester mardi 27 septembre 2016 pour défendre l'usine de Belfort, berceau historique du constructeur où 400 emplois sur 480 sont menacés. Le personnel sur le site de Saône-et-Loire a participé en masse à cette action de soutien.
... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 95303.html

Reichshoffen débraye et manifeste par solidarité
Quelque 115 salariés, sur un effectif total de 844 personnes, ont débrayé hier en journée sur le site d’Alstom à Reichshoffen par solidarité
http://www.dna.fr/edition-de-haguenau/2 ... solidarite

Aytré (17) : environ 250 salariés d'Alstom ont débrayé
Une partie des 1095 salariés d'Alstom Aytré a cessé le travail ce mardi matin en soutien aux collègues de Belfort dont le site est menacé.
... http://www.sudouest.fr/2016/09/27/aytre ... 7-1391.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Alstom en lutte

Messagede bipbip » 04 Oct 2016, 01:51

Bricolage

Alstom: l’État commandera 16 TGV pour des lignes à petite vitesse

L’État va débourser près de 500 millions d’euros pour commander en direct 16 TGV destinés aux lignes Intercités. Ils rouleront à 200 km/h au lieu des 320km/h, leur vitesse commerciale habituelle.


L’État s’apprête à mettre lui-même la main à la poche pour sauver l’usine d’Alstom à Belfort. Le Monde révèle dans son édition datée de mardi qu’une commande de 16 TGV d’un montant de 500 millions d’euros est actuellement à l’étude pour maintenir le site à flot.

Selon nos informations, cette commande sera passée directement par l’État et non par l’intermédiaire de la SNCF comme c’est le cas d’habitude. Elle porte sur 15 à 16 TGV – assemblés à La Rochelle – comportant chacun deux motrices fabriquées à Belfort.

Plus surprenant, «ces rames de TGV seront destinées à alimenter des lignes Intercités et non les lignes à grande vitesse pilotées par la SNCF», indique au Figaro une source proche du dossier. En effet, l’État est l’autorité organisatrice de l’activité Intercités, ces trains circulant à moins de 250 km/h alors que les TGV roulent jusqu’à 320 km/h, leur vitesse commerciale. La SNCF exploite les lignes Intercités dans le cadre d’une convention signée avec l’État.

... http://www.anti-k.org/2016/10/04/alstom ... e-vitesse/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Alstom en lutte

Messagede Pïérô » 09 Oct 2016, 15:06

Déclaration
de la Fédération des Travailleurs de la Métallurgie CGT

ALSTOM Belfort : Un train de mesures qui reste à confirmer sur le long terme

Le gouvernement a réuni ce jour, à Belfort et avec le Préfet, les organisations
syndicales pour présenter ses mesures visant à consolider l’activité d’Alstom Belfort.
Cela faisait suite aux annonces du PDG d’Alstom, H. Poupart Lafarge, de vouloir
transférer la production et les emplois associés du site de Belfort vers celui de
Reichshoffen.

Cette réunion a résulté aussi, bien entendu, de la mobilisation des salariés de Belfort
et plus largement de l'ensemble des salariés du groupe d’Alstom et de la
population, qu’il faut saluer. La journée du 27 octobre de mobilisation dans tous les
sites avec 2000 salariés devant le siège a pesé.

Voici les principales mesures annoncées :
. Confirmation de la production sur Belfort de 6 TGV pour l’Italie,
. 30 TET Régiolis confirmés pour novembre 2016 pour le site de Reichshoffen,
. 20 locomotives de secours (tractage des TGV en panne) sur Belfort,
. Production sur Belfort de 15 rames TGV Euroduplex pour équiper la ligne
intercités Bordeaux-Marseille, commandées par l’Etat,
. Investissement de 30 millions d’euros sur les 2 prochaines années pour le
développement (conception) du TGV du futur.
. Investissement de 30 millions d’euros d’ici 2018 pour développer et
industrialiser une plate-forme de locomotive de manoeuvre hybride ou diesel
adaptée au marché et développée par l’ingénierie de Belfort.
. Investissement de 5 millions d’euros pour devenir un pôle européen de
maintenance des locomotives.
. Investissement de 5 millions d’euros pour la diversification du site : autres
types de matériel ferroviaire et routiers, en particulier le bus électrique.

Ces annonces représentent 2 à 3 ans d'activités pour Belfort et elles invalident de
fait le projet initial d’Alstom pour Belfort, il y a lieu néanmoins d’y regarder de plus
près :

. La production industrielle sur Belfort (comme sur les autres sites d’Alstom
d’ailleurs) va-t-elle être confortée à terme, sachant que le site s’oriente vers la
maintenance et la R&D ?
. Nous n’avons obtenu aucune garantie, ni du PDG d’Alstom, ni de l’Etat, d’une
production industrielle du TGV du futur sur Belfort.

Montreuil, le 04 octobre 2016

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Alstom en lutte

Messagede bipbip » 15 Fév 2017, 09:02

Grève chez Bombardier où les syndicats demandent plus que 1,9% d’augmentation

La direction de Bombardier Crespin avait convié ce mardi matin les salariés à venir fêter le millième train sorti des chaînes du site. Mais ça, c’était avant que CGT et Sud ne décident de faire grève (la CFDT voulait une assemblée générale du personnel). Les négociations obligatoires annuelles (NAO) sont au point mort. Au regard des bénéfices du groupe et du contrat du siècle engrangé dernièrement, les syndicats réclament plus que les 1,9 % proposés par la direction.

... http://www.lavoixdunord.fr/118530/artic ... gmentation
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Alstom en lutte

Messagede Pïérô » 01 Juin 2017, 18:48

La Courneuve (93), vendredi 2 juin 2017

Paprec : toujours la répression syndicale

Rassemblement le 2 juin 8h 30 à La Courneuve
Devant le service RH de PAPREC, 30 rue Raspail

PAPREC s'acharne contre Mahamadou Kante !
Le représentant syndical de paprec IDF sous double procédure de licenciement !
La répression syndicale chez PAPREC ça suffit !

Lundi matin, Mahamadou Kante, représentant de la section syndicale CGT Paprec Ile-de-France, s'est présenté sur le site du client ALSTOM, comme son employeur l'y invitait par courrier, pour reprendre un poste de conducteur d'engin, qui selon Paprec Ile-de-France, l'attendait depuis le 6 mars sur le site. Arrivé sur le site d'ALSTOM, rue Râteau, aucune trace d'un poste de conducteur d'engin.

Au contraire, pour la deuxième fois en moins de deux mois, Mahamadou Kante s'est retrouvé seul dans un bureau fermé, face à trois directeurs, qui ont essayé de lui faire signer sous la contrainte une fiche de poste de cariste manutentionnaire, ne correspondant pas à son contrat de travail de conducteur d'engin.

Le directeur de l'agence Paprec Ile-de-France a poussé l'intimidation jusqu'à fermer la porte du bureau à clé, en menaçant Mahamadou Kante de l'empêcher de sortir, tant qu'il ne signait pas cette fiche de poste, et il a fait venir un huissier.

Cet huissier a refusé de constater que le salarié était retenu par le directeur d'agence en association avec deux autres responsables du groupe et l'agression physique du directeur sur le salarié, affirmant être là pour son client.

C'est lui qui a signifié à Mahamadou Kante une mise à pied à titre conservatoire, en contradiction avec toutes les règles de la déontologie de la profession, qui sont de constater objectivement des faits et non de seconder un client pour intimider un salarié.

Pour mémoire, Paprec Ile-de-France tente par tous moyens de licencier Mahamadou Kante depuis le 6 décembre 2016, date de sa première mise à pied à titre conservatoire, moins de deux mois après la création de la section syndicale CGT dans l'entreprise et sa désignation comme représentant de la section syndicale.

L'inspection du travail a rejeté la demande d'autorisation de licenciement le 21 février 2017, considérant qu'elle était liée à l'exercice de son mandat syndical.

Dès le 22 février, Paprec Ile-de-France a empêché Mahamadou Kante d'exercer son mandat, en le mutant sur un poste isolé sur le site d'ALSTOM, en contradiction avec la loi, qui interdit de modifier les conditions et le contrat de travail d'un salarié protégé, dans le cadre d'une réintégration.

Paprec a formé un recours hiérarchique contre la décision de l'inspection du travail le 11 avril. Sans même attendre le résultat de l'enquête contradictoire en cours, Paprec Ile-de-France lance une nouvelle procédure de licenciement contre Mahamadou Kante, qui est convoqué pour un nouvel entretien préalable à un éventuel licenciement le 2 juin à 9h. Il est ainsi sous le coup de deux procédures de licenciement simultanément.

La CGT proteste avec la plus vive énergie contre ces méthodes coercitives d'un autre âge, indignes d'un groupe qui prétend baser sa politique d'entreprise sur le respect de ses collaborateurs et la lutte contre toute discrimination.

Elle appuiera Mahamadou Kante dans toutes ses démarches pour faire valoir ses droits et se réserve le droit de poursuivre PAPREC en justice.

Elle appelle à un rassemblement devant le service RH de PAPREC, 30 rue Raspail à La Courneuve, le 2 juin à 8h30, pour exiger l'arrêt de cette nouvelle procédure de licenciement à l'encontre de Mahamadou Kante.

Les libertés syndicales sont le pilier de la démocratie. PAPREC doit les respecter.

http://www.libertaires93.org/Paprec-tou ... icale.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Alstom en lutte

Messagede bipbip » 30 Sep 2017, 12:06

Fusion Alstom-Siemens : accrochage entre manifestants et policiers à Valenciennes

Ce vendredi matin, des manifestants positionnés devant le site d'Alstom à Petite-Forêt, près de Valenciennes, ont été repoussés par la police.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 37029.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Alstom en lutte

Messagede Pïérô » 02 Nov 2017, 02:04

Alstom-Siemens: appel à la grève avec rassemblement national à Paris le 30 novembre

Les quatre syndicats représentatifs d'Alstom ont appelé mardi à une journée de grève le 30 novembre, avec un rassemblement devant le ministère de l'Economie à Paris, pour la préservation de tous les sites français et de tous les emplois du constructeur ferroviaire, qui va fusionner avec l'Allemand Siemens.

Dans un communiqué, la CFDT, la CFE-CGC, la CGT et FO estiment que les "+synergies+ annoncées avec ce projet de fusion-absorption font peser les plus grandes menaces sur les emplois dans la construction ferroviaire".

Ils "(exigent) du gouvernement qu'il prenne les mesures qui s'imposent pour préserver tous les sites Alstom en France, toutes les activités et tous les emplois sur chaque site".

Cet appel intersyndical intervient à l'issue de la réunion d'un comité central d'entreprise.

Selon les syndicats, "en se retirant d'Alstom", l'Etat "renie les engagements qu'il avait pris au moment de la vente" des activités énergie à l'Américain General Electric, "à savoir devenir actionnaire de référence pour garantir le maintien des emplois".

... http://www.notretemps.com/retraite/alst ... 10,i155863
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité