Territoriaux en luttes

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Territoriaux en luttes

Messagede bipbip » 16 Jan 2017, 17:07

Vierzon lundi 16 Janvier 2017

Le syndicat cgt de la ville de Vierzon appelle a la grève et à un rassemblement le lundi 16 janvier à 14h cour de la mairie de Vierzon pour dire non aux fermetures de services. A diffuser largement. Le bureau de l'UD.

NON aux fermetures de services !
Le Refuge, les serres, boucs émissaires ?
Après une annonce douteuse du prix des fleurs dans la presse & les annonces faites lors des voeux de la municipalité adressés au personnel, malgré les mouvements des salariés et de citoyens du 12 décembre 2016 puis du 5 & 6 janvier 2017, nous constatons que la position de la municipalité n'a pas changé concernant la fermeture des serres municipales, du Refuge et d'autres services. Il y a même une nouvelle menace, soit des services ferment, soit il y aura une augmentation des impôts.

"C'est un chantage inacceptable !"
La majorité municipale actuelle s'est engagée dans sa campagne à ne pas augmenter les impôts et à préserver les services publics.
Certes, les difficultés financières pour la commune sont importantes mais c'est encore le personnel qui sert de variable d'ajustement.

La CGT n'accepte pas :
- que les employés municipaux soient désignés comme la cause d'un déséquilibre du budget.
- que cette municipalité (qui fait le choix de détruire des services publics municipaux) attende des syndicats, un accompagnement gentil & sans opposition.
- que l’on dise aux syndicats qu'ils se trompent de lutte alors qu'ils luttent pour défendre les spécialités des agents de la ville.
- que l'opposition à ces destructions de service serve d’alibi à l'augmentation des impôts.

Des solutions pour conserver les services menacés existent
et ont été proposées par le syndicat CGT.

Notre lutte pour conserver ces services publics utiles aux usagers (sans hausse d'impôts) se poursuit. Détruire un service public, c'est détruire un bien collectif et hypotéquer l'avenir !
La CGT soutiendra toutes les actions décidées par les agents municipaux pour aider les élus à éviter des choix destructeurs.

Un préavis de grève pour le lundi 16 janvier 2017 est posé.
Rassemblement à 14 heures dans la cour de la Mairie
Nous invitons les Vierzonnais à se joindre aux employés municipaux
le lundi 16 janvier à 14h dans un élan citoyen
pour soutenir les services publics municipaux menacés.

https://www.facebook.com/events/1182647608516490/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Territoriaux en luttes

Messagede bipbip » 19 Jan 2017, 18:42

Midi-Pyrénées
Les syndicats du Conseil Régional dénoncent une rupture du dialogue social

La grogne syndicale monte d’un cran au conseil régional. Ces derniers mois, plusieurs syndicats ont diffusé plusieurs tracts pointant des problèmes de gestion du personnel et épinglant le processus de Fusion. Un cap est franchi depuis le 18 janvier. Une inter-syndicale allant de la CGT en passant par la CFDT, Sud et Unsa se retire du Comité Technique Paritaire (équivalent d’un Comité d’Entreprise). Un seul syndicat reste en dehors du mouvement : Force Ouvrière. Motif de ce front commun : l’absence de dialogue social.

... http://france3-regions.blog.francetvinf ... ocial.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Territoriaux en luttes

Messagede bipbip » 21 Jan 2017, 15:11

Grosse colère des agents de la mairie de Dinard

Entre 150 et 200 personnes ont manifesté, ce midi, devant la mairie de Dinard. En cause : la mise en place d’un nouveau régime indemnitaire, provoquant des baisses de rémunération pour certains employés municipaux.

C’est une première à Dinard. Ce mercredi midi, entre 150 et 200 employés municipaux sont descendus dans la rue, devant la mairie, durant leur pause déjeuner.

Tous dénoncent la baisse des primes mensuelles, depuis la mise en place, le 1er janvier, d’un nouveau régime indemnitaire.

Selon les syndicats Sud et CGT, à l’origine de ce rassemblement, ces diminutions de primes, concernant une centaine de personnes, oscillent entre 75 et 400 € par mois.

"Il s’agit là d’une attaque sans précédent contre les agents. Ce nouveau régime indemnitaire est une régression sociale. Il divise le personnel, casse toute solidarité, entre ceux qui sont augmentés et ceux qui subissent une baisse."

Les deux syndicats appellent les employés municipaux à descendre à nouveau dans la rue le mardi 31 janvier, à 19 h, au moment de la réunion du conseil municipal.

... http://www.ouest-france.fr/bretagne/sai ... rd-4742943
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Territoriaux en luttes

Messagede bipbip » 27 Jan 2017, 08:41

Rennes. Des fonctionnaires territoriaux entament une grève illimitée

À l’appel du syndicat Sud, quelque 70 fonctionnaires territoriaux ont manifesté jeudi midi devant l’hôtel de ville de Rennes. Ils dénoncent le nouveau dispositif national d’avancement de carrière selon eux défavorable aux fonctionnaires de la catégorie C. Ils rejettent également les ajustements discutés avec la ville. Un préavis de grève intersyndical illimitée est lancé.

... http://www.ouest-france.fr/bretagne/ren ... ee-4760741
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Territoriaux en luttes

Messagede Pïérô » 29 Jan 2017, 04:44

Territoriaux Mairie de Longwy

Appel à la mobilisation lundi 30 janvier 2017

Suite au préavis de grève déposé le 23 janvier 2017, nous appelons l’ensemble des services et agents de la collectivité à se mobiliser et à être solidaire le LUNDI 30 JANVIER 2017

Rassemblement dès 7 heures devant le Centre Technique Municipal pour les agents du CTM
Rassemblement dès 8 heures devant l’Hôtel de Ville de Longwy-Bas pour l’ensemble des autres agents de la collectivité

Aujourd’hui nous disons STOP à la politique d’austérité menée dans notre collectivité
STOP à la langue de bois
STOP à la casse des services publics !

Aujourd’hui seule la mobilisation de TOUS pèsera dans la balance

Voici nos revendications :
- Nous exigeons la remise à plat du régime indemnitaire comme promis dans les différentes déclarations et nous pouvons remonter à l’un des articles du Républicain Lorrain de fin 2014 où vous vous engagiez à la remise à plat de celui-ci le plus rapidement possible. Nous demandons à avoir connaissance de l’enveloppe budgétaire globale, par catégorie, ainsi que toutes les fiches de poste, l’organigramme complet et détaillé, le document unique ainsi que tous les régimes indemnitaires mis en place dans la collectivité
- La mise en place d’un dispositif de rémunération ou de récupération pour les agents ayant atteint un grand nombre d’heures supplémentaires
- La nomination des agents ayant bénéficié d’un avis favorable de la CAP
- La régularisation, avec effet rétroactif sur les deux dernières années, de la prime de déplacement pour les agents utilisant leur véhicule personnel dans le cadre de leurs missions
- L’arrêt des mutations forcées
- L’engagement que l’organisation du temps de travail ne sera pas touché
- L’organisation d’un CHSCT extraordinaire afin d’analyser le résultat de l’audit
- L’arrêt de la polyvalence aux services techniques qui porte atteinte au service public et dégrade les conditions de travail des agents
- L’amélioration des conditions de travail de nos collègues ATSEM, en les équipant de blouses et de sabots ainsi que l’augmentation de la température du chauffage dans les écoles pendant les vacances scolaires où nos collègues y sont présents
- L’amélioration de l’accueil dans les écoles, entre autre, la rénovation des sanitaires de l’école Chadelle
- Le renforcement du service Ressources Humaines
- La mise en place d’un plan de travail à la Maison de la Petite Enfance pour remédier aux dysfonctionnements matériels rencontrés chaque jour par le personnel (exemple majeur réparation de fenêtres et de volets)
- La concertation avec les agents de l’état Civil-CNI PASSEPORTS concernant les réorganisations majeures qui vont avoir un impact sur l’accueil du public.

Cher(e)s collègues, LA LUTTE DES LONGOS continue !
Soyons mobilisés, soyons solidaires,
Pour ENFIN faire entendre et écouter nos revendications !

AVEC NOUS, POUR VOUS, TOUS ENSEMBLE
LE LUNDI 30 JANVIER 2017


https://www.cgtservicespublics.fr/spip.php?article11973
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Territoriaux en luttes

Messagede bipbip » 29 Jan 2017, 14:20

Grève annoncée dans toutes les directions de la Mairie de Paris le lundi 30 janvier

L'Union syndicale CGT des services publics parisiens appelle à la grève le lundi 30 janvier 2017, jour du conseil de Paris.

Un nouveau bras de fer s'annonce entre l'union syndicale CGT des services publics parisiens et la Mairie de Paris. Une mobilisation concertée et collective, des revendications professionnelles et un arrêt total du travail sont prévus le jour du conseil de Paris. Des agents syndiqués de la ville lui demande de faire le « choix politique de se doter d’un Service Public de qualité avec des conditions de travail et de vie digne du XXIème siècle ».

... http://www.paristribune.info/Greve-anno ... a9303.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Territoriaux en luttes

Messagede bipbip » 02 Fév 2017, 21:56

Grève des ATSEM
Stop à la précarité dans l’éducation !

Ce 1er février a eu lieu partout en France une journée de mobilisation des Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles, ce n’est ni la première ni la dernière ! En décembre 2016, une journée de mobilisation n’avait abouti à aucun changement de leur situation. Les agents, principalement des femmes, se sont vus dans l’obligation de rebattre le pavé en ce début d’année, la veille de la présentation du rapport du conseil supérieur de la fonction publique territoriale.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Stop ... -education
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Territoriaux en luttes

Messagede bipbip » 09 Fév 2017, 17:59

Saint-Denis : grève des agents après la dissolution du service des fêtes

Ils estiment être les victimes collatérales du scandale déclenché en novembre dernier par la saisie de 500 kg de cannabis au centre technique municipal (CTM) de Saint-Denis. Ce mercredi, une vingtaine d’agents municipaux se sont mis en grève à l’appel du syndicat FO, soutenu par Sud et la CFDT, pour dénoncer la dissolution du service des fêtes décidée par le maire (PC) Laurent Russier. Le mouvement sera reconduit ce jeudi.

« On a toujours eu des retours positifs sur notre travail et aujourd’hui on nous dit que le service des fêtes (NDLR : chargé d’installer le matériel lors des événements) ne répond plus aux besoins ? Foutaise ! », s’emporte l’un d’entre eux. « On jette le bébé avec l’eau du bain. Et on en profite pour privatiser. C’est une mesure opportuniste », accuse Didier Sadones, de FO Cadres. Pour Djamila Bassi (FO), « il y a eu un dysfonctionnement, OK. Mais pourquoi ne sanctionner que le bas de l’échelle ? Nous subissons les événements autant que la municipalité. Les agents sont détruits moralement », souligne cette dernière.

... http://www.leparisien.fr/saint-denis-93 ... 666561.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Territoriaux en luttes

Messagede Pïérô » 11 Fév 2017, 21:44

Mourenx : le personnel de la communauté de communes Lacq-Orthez est en grève

Le personnel de la communauté de communes Lacq-Orthez (CCLO) protestait ce vendredi contre le manque de dialogue. Enfin de matinée, le président Cassiau-Haurie a appelé au dialogue.

Il y avait 150 manifestants à 7 heures du matin sur le parvis de l’hôtel de la CCLO à Mourenx.

« Depuis que nous sommes passés sous le régime indemnitaire, le 13° mois a été réparti sur les 12 mois de l’année et une prime lié à cette indemnité a été mise en place. Celle-ci est calculée sur une base de 100. Par décision du conseil de la CCLO, il a été voté que cette prime prendrait en compte l’absentéisme (maladie et autres), et qu’elle serait amputée de 40 % à partir du 11° jour d’absence dans l’année »

... http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2 ... 096343.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Territoriaux en luttes

Messagede bipbip » 25 Fév 2017, 22:14

VIZILLE
Les quatre agents de la Métro vont lever leur préavis de grève

La grève aura duré 8 jours. Depuis jeudi 16 février, quatre agents polyvalents de la Métro étaient en grève et bloquaient l’entrée du site situé rue François-Peyron, à Vizille.

Ils déploraient l’annonce de la mutation de deux d’entre eux vers le site de Champ-sur-Drac au service voirie, et des deux autres vers l’entretien des points d’apports volontaires (nos éditions des 17 et 23 février).

Jeudi, ils ont brûlé des pneus de camion et ce vendredi vers 3 h du matin, ils ont décidé de « durcir le ton », comme l’explique Jean-Philippe Garrido, secrétaire général du syndicat Force ouvrière à Grenoble Alpes Métropole.

... http://www.ledauphine.com/economie-et-f ... s-de-greve
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Territoriaux en luttes

Messagede bipbip » 28 Fév 2017, 14:21

Grève des agents communaux de la ville de Noisy-le-Sec

Des employés de la ville de Noisy nous communiquent :

Le syndicat CGT appelle les agents communaux de Noisy-le-Sec à une grève reconductible à partir du mardi 28 février 2017 et à un rassemblement le même jour devant la Mairie à partir de 9h00.
En cause la remise en question d’importants acquis sociaux par la majorité municipale. Premièrement elle supprime la journée de congés exceptionnelle accordée aux femmes. Deuxièmement la suppression des congés départ retraite. Et troisièmement l’arrêt du versement de la prime d’installation quand un employé passe du statut de stagiaire à celui de fonctionnaire. Le Maire et son équipe n’ont qu’une idée en tête, faire des économies, et le mieux c’est encore de le faire sur le dos du personnel municipal. Peu leur importe de dégrader les conditions de travail, de pallier au manque de personnel et de baisser les budgets des services. Ils semblent indifférents au mal être des agents communaux et montre avec ses attaques directes et violentes tout le mépris qu’ils ont pour eux. Le véritable visage de cette équipe dirigeante apparaît aujourd’hui clairement avec ses mesures qui nous visent directement. La balle est dans notre camp. A nous de montrer par notre présence en nombre mardi 28 février devant la Mairie que nous ne laisserons pas passer l’inacceptable.


http://www.libertaires93.org/Greve-des- ... e-Sec.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Territoriaux en luttes

Messagede bipbip » 03 Mar 2017, 17:33

Saint-Denis : Grève du CTM

tract de l’intersyndicale SUD, FO, CFDT :

Saint-Denis le 1er mars 2017,
Laisser se dégrader le service public …. pour mieux le privatiser.
Suite aux événements similaires de 2015, le maire aurait du protéger l’intégrité du CTM et de ses agents.
A la demande insistante des syndicats et d’une partie des élu-e-s de la mairie de Saint-Denis, les conclusions de l’enquête administrative ont été rendues publiques lundi 27 février dernier. Que dit ce document ? Vous pouvez le télécharger sur le site du Journal de Saint-Denis. On s’attendait à des révélations croustillantes tant une chape de plomb pesait sur ce dossier, on ne voit que le triste dysfonctionnement d’un service public à remettre en selle. Service public communal qu’on a laissé se détériorer années après années … pour mieux le discréditer et enfin le privatiser. C’est le syndrome de la piscine la Baleine qui revient !
Vols
Qu’ils aient été le fruit d’agents ou d’usagers à l’occasion de fêtes, les vols ne sont pas défendables, mais le fait de ne pas sécuriser le matériel avec un responsable magasinier a permis une gestion délétère du matériel municipal. Ainsi c’est l’organisation du travail de notre bien commun qu’il faut questionner : pourquoi alors que des vols sont connus de longue date, il n’y a pas de création de poste
de magasinier pour les stopper. L’enquête administrative pointe l’absence de ce poste mais ne dit pas que c’est la municipalité qui ne l’a pas créé. Un choix a été fait de ne pas créer ce poste. Qui est donc responsable de ce dysfonctionnement ?
« Mise en sécurité du CTM défaillante »
• Gardiennage mal encadré
« Les horaires de présence effective des gardiens ne correspondaient pas aux horaires de fonctionnement réel du CTM et les agents exerçant la mission de gardien, comme celui chargé de la sécurité, sont des agents ayant eu des problèmes de santé plus ou moins graves mais qui de ce fait sont dans l’impossibilité d’avoir une action ferme et
déterminée dans le contrôle éventuel des entrées dans le CTM »
Qui décide des horaires de gardiens ?
Si les gardiens n’étaient pas aptes sur leur poste, pourquoi avoir laissé dysfonctionner ces missions, alors mêmes que des événements graves s’étaient déroulés juste un
an auparavant ? Pourquoi la sécurisation du CTM n’a pas été la priorité de la municipalité fin 2015 ?
Ni le CTM, ni les collègues travaillant en son sein n’ont été protégés de risques éventuels liés aux faits de 2015, alors que c’est une obligation légale de tout employeur d’assurer la santé physique et psychique de ses agents (code du travail).
• Caméras et écrans mal positionnés
« Le positionnement des caméras est globalement mal conçu et les caméras mal réglées, souvent en panne et produisent une image peu lisible. L’emplacement des écrans de contrôle est sans intérêt au regard des événements éventuels puisqu’ils sont placés dans un bureau sans la présence permanente d’un agent. De ce fait le visionnage des images n’est pas opérationnel dans le cadre d’une surveillance active et ne peut être utilisé que pour des vérifications ponctuelles et avec une efficacité très limitée. (…) il faut remarquer que l’ensemble des agents ont déclaré que la
maintenance du système de video-surveillance laissait vraiment à désirer. Il est manifeste que les délais de réparation étaient excessivement longs et même anormalement longs. Auditionné à ce sujet, la personne responsable de ce
secteur à la Direction des Bâtiments a confirmé les grandes difficultés rencontrées dans la mise en oeuvre du marché de maintenance des caméras et du système de videosurveillance »
La mauvaise gestion des caméras et des écrans était connue de la direction du CTM, les agents avaient à plusieurs reprises interpellé leur direction sur ces dysfonctionnements, pourtant celle-ci a préféré laisser cette situation se pérenniser et laisser ainsi le service public se dégrader. La municipalité a investi plus de 50 000 euros dans ce matériel (argent du contribuable), sans s’assurer de son bon
fonctionnement ni de sa maintenance. De même que le recours à un prestataire privé montre bien que le fait de privatiser la maintenance du matériel video ne garantit en rien une qualité de travail. Encore une fois, il faut interroger l ’encadrement et l’élue au CTM sur ce dysfonctionnement. A qui profite le crime ? Pourquoi un directeur laisse son service dans un tel état ? Lui même en a-t-il référé à ses supérieurs que sont le Directeur Général Adjoint au CTM et le Directeur Général des services ?
Pourquoi le directeur du CTM a donné l’ordre de ne pas activer les alarmes des bâtiments ? Pourquoi cela n’apparaît pas dans l’enquête administrative, alors qu’un gardien l’a précisé ? Encore de l’argent du contribuable dépensé inutilement... Le CTM est un équipement municipal à part entière, c’est donc toute la chaîne de responsabilité qu’il faut interroger. DONC CE DYSFONCTIONNEMENT
RELEVE BIEN DE LA RESPONSABILITE DU MAIRE. « Ceci explique cela ».
Les salariés logés au CTM
La défaillance de la sécurité ne tient pas au fait qu’il y ait des collègues logés, mais au fait que le dispositif de sécurisation du CTM ne soit pas efficace. Avec leurs badges nominatifs, les salariés logés peuvent tout à fait inviter des proches ou des membres de leur famille sans mettre en péril le fonctionnement du CTM. Pourquoi y a-t-il eu des badges vierges ? QUI EST RESPONSABLE ?
Enquête et conséquences
L’enquête affirme que le maire a eu raison de suspendre les agents, pourtant le rapport innocente les collègues quant aux faits survenus le 17 novembre dernier,. Conséquences, ces agents le vivent comme une sanction puisqu’ils ont été suspendus sans le maintien de la totalité de leur salaire, et ont subi aussi la perte des logements de fonction, perte de primes, perte de poste et discrédit. Pour nous,
cela reste des sanctions déguisées. Si les agents étaient vraiment coupables, ils auraient été sanctionnés, tout simplement. Si monsieur le maire fait confiance à ses agents, pourquoi un tel procédé ?
Jeter le bébé avec l’eau du bain
Si ces dysfonctionnements sont réels, pourquoi privatiser ? La municipalité n’est pas capable de réguler ses propres défaillances ? Alors, dès qu’une administration dysfonctionne, faut-il la privatiser ?
Des écoles sans suffisamment d’enseignants, de Rased, de psy, faut il les privatiser ? Une poste ou une CAF ou tu fais la queue deux jours de suite, faut-il pour autant la fermer ? Des cantines avec des agents usés par la pénibilité du travail et non remplacés, faut-il les privatiser ? C’est pourtant la direction que prend la municipalité et c’est d’ailleurs cela qui explique en partie le fort mouvement de grève de soutien dans les écoles : les collègues craignent eux aussi la privatisation. La question est de
donner un bon cadre qui permette une organisation du travail efficace pour rendre un service public de qualité aux Dionysiens. Privatiser ne réglera en rien les problèmes (le système défaillant de gestion des caméras en donne un exemple cinglant !). Un précédent du genre a existé à la piscine la Baleine.
Le centre nautique dysfonctionnait depuis des années et la mairie a utilisé ce prétexte pour privatiser les équipes de ce centre. Le résultat a été qu’en interne les agents de droit privé sont régulièrement maltraités, qu’ils ont du se battre syndicalement pour faire respecter de simples conditions d’hygiène (donc d’accueil des publics !) et que régulièrement la direction d’Equalia tente de licencier des syndicalistes et n’applique pas les droits élémentaires des agents. La mairie de Saint-Denis donneuse
d’ordre n’a que faire de cette situation puisque l’affaire se poursuit à présent au tribunal des Prud’hommes.
Défendre le service public, c’est le défendre totalement, en parole et en actes, c’est à dire que le service public rendu la population doit être sans faille avec des élus responsables et garants de cela ainsi qu’un encadrement qui s’assure que le travail est bien fait. A ce jour, l’enquête nous laisse avec plus de questions que de réponses. La mairie ne répond pas aux revendications des agents et la grève se poursuit. Nous appelons les collègues et les habitants à venir échanger avec les grévistes ce vendredi au CTM.
RDV Vendredi 3 mars 2017
Barbecue-Débrayage de 11h à 14h
sur le piquet de grève du Centre Technique Municipal


http://www.libertaires93.org/Saint-Deni ... u-CTM.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Territoriaux en luttes

Messagede Pïérô » 08 Mar 2017, 23:08

Indre-et-Loire
Souffrance, suppressions de postes et mobilités contraintes au Conseil départemental

Dans une lettre ouverte adressée à Jean-Gérard Paumier, président du Conseil départemental d’Indre-et-Loire, les organisations syndicales (CGT, FO, FSU) de la collectivité dénoncent la mauvaise gestion du personnel. Une gestion « purement financière », qui génère un sentiment d’abandon parmi les agents.

... http://larotative.info/souffrance-indif ... -2117.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Territoriaux en luttes

Messagede bipbip » 17 Mar 2017, 20:35

Saint-Denis : fin de la grève au centre technique municipal

« Je me sens fatigué, c’est comme la fin d’une guerre », confie un gréviste. A Saint-Denis, le conflit durait depuis plus d’un mois. Ce mardi matin, les agents municipaux ont replié les banderoles et démonté l’abri provisoire installé aux portes du centre technique municipal (CTM) de Saint-Denis. La grève et le blocus lancés le 8 février dernier ont pris fin. Un accord a été conclu lundi entre les représentants syndicaux (FO, CFDT, Sud) et la municipalité (PC).

... http://www.leparisien.fr/saint-denis-93 ... 761775.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Territoriaux en luttes

Messagede bipbip » 30 Mar 2017, 22:13

Grève annoncée chez les agents d’Amiens métropole

La Métropole dévoilera vendredi 31 mars son plan pour lutter contre l’absentéisme des agents. Certaines de leurs primes pourront être impactées dès le premier jour d’absence.

Le bras de fer a déjà commencé entre les élus et les syndicats des agents de la Métropole dont certains ont prévu de boycotter le comité technique prévu ce vendredi 31 mars en mairie. L’instance, composée d’élus et des représentants des personnels, doit se prononcer ce jour-là sur le plan de lutte contre l’absentéisme dévoilé il y a quelques semaines par l’administration générale. S’il est validé, il pourrait être appliqué dès le mois de juin prochain. Mais pour les syndicats, invités à en débattre lors de trois réunions organisées en mars, pas question de valider ce plan dont l’une des mesures concerne plus particulièrement le régime d’indemnité des agents. Celle-ci prévoit que certaines de leurs primes, payées pour compenser le gel des points d’indices ou encore les difficultés de leurs conditions de travail, seront impactées à raison d’un trentième à partir du premier jour d’absence de l’agent. D’autres primes seront, elles, revues à la baisse à partir du 11e jour d’absence

Grosses perturbations dans les crèches et les cantines

Mesure qui a provoqué un tollé parmi les personnels appelés à la grève ce vendredi par l’intersyndicale formée par les syndicats CGT Territoriaux, Sud et le syndicat des cadres UGICT. Si on ne connaît pas encore l’ampleur de la mobilisation, on sait déjà que de grosses perturbations sont attendues dans les crèches et les cantines de la ville ce jour-là.

« Nous ne siégerons pas lors de ce comité technique car nous estimons que cela ne servira à rien ! On voit bien que l’affaire est déjà pliée pour eux, il n’y a plus aucune discussion possible sur le sujet », commente Didier Lesueur, représentant du syndicat Sud qui a été reçu ce mardi aux côtés des autres représentants de l’intersyndicale par le maire d’Amiens Brigitte Fouré, vice-présidente à la Métropole chargée des personnels. « Ce plan prévoit que les personnels en longue maladie seront eux aussi impactés. Pour certains d’entre eux, en catégorie B notamment, la perte pourrait représenter jusqu’à 230 euros par mois. C’est énorme quand on sait que les agents ne sont déjà pas cher payés ! On demande aujourd’hui le retrait de cette mesure et la reprise des discussions. Bien sûr qu’il y a des tire-au-flanc à la mairie comme partout mais dans ce cas, il faut les cibler eux et envoyer des contrôleurs pour vérifier s’ils sont vraiment malades », suggère le syndicaliste. Au syndicat CGT, qui a réuni quelque 250 agents la semaine dernière lors d’une réunion d’information, on dénonce une mesure contre-productive qui va fragiliser encore un peu plus les personnels. « Les gens ont des crédits à payer et leur taux d’endettement a été établi en fonction de ces primes qui sont devenues des acquis au fil du temps. La Métropole ne peut pas s’attaquer sans sommation à leur porte-monnaie, et sans avoir préalablement essayé de traiter les causes réelles de l’absentéisme », assure son représentant Bruno Sacleux qui appelle les agents à venir mettre la pression aux élus ce vendredi. « Ça suffit maintenant de taper toujours sur les plus faibles alors que du côté des élus, l’actualité nous montre qu’ils ne sont pas les mieux placés en matière d’exemplarité. Nous aussi nous allons demander qu’ils ne soient pas payés quand ils ne siègent pas dans leurs instances ! » Contactées, la Ville et la Métropole n’ont pas répondu à nos sollicitations sur le sujet.

... http://www.courrier-picard.fr/20484/art ... -metropole
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28917
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité