Contre la répression antisyndicale, contre les licenciements

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede Pïérô » 07 Mai 2017, 08:51

Thouars (79)
Super U : plus de 500 signatures pour soutenir Anita

Plusieurs membres de l'union locale CGT de Thouars étaient hier sur le marché pour inviter les gens à signer la pétition de soutien à Anita. Cette salariée de Super U a été suspendue à titre conservatoire en vue d'un licenciement par le directeur du supermarché, Jacky Barriet. « Pendant ce temps, elle ne touche plus de salaire », précise le syndicat. En moins d'une heure, plusieurs dizaines de signatures ont été recueillies, portant le total à plus de 500 soutiens en à peine trois semaines. « Au début, les gens hésitent un peu mais lorsqu'on leur dit qu'il s'agit de soutenir une salariée de Super U en conflit avec son patron, beaucoup deviennent très réceptifs et solidaires, résume un syndicaliste. Les gens voient bien ce qui se passe, à Super U comme dans beaucoup d'entreprises. C'est triste de voir ce qui peut arriver aujourd'hui lorsqu'on défend simplement ses droits. »

http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux ... ta-3090236
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21391
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 07 Mai 2017, 20:54

Nantes mardi 9 mai 2017

Une salariée menacée de licenciement pour avoir dénoncé son harcèlement !

Ce mardi 9 mai 2017 à 10h30 viendra en audience devant la conseil de prud'hommes de Nantes une affaire révoltante !

En 2009, une salariée d'une entreprise de propreté a été licenciée après avoir osé dénoncer des faits de harcèlement sexuel et d'agression sexuelle.

Les motifs : « Perte de confiance et trouble objectif au fonctionnement des équipes, pour avoir porté à l'encontre de deux responsables de service « des accusations très graves ayant conduit à la mise en œuvre d'une procédure judiciaire » !!!

Les faits datent, la procédure dure, mais la salariée poursuit son combat pour sa dignité ! L'UD CGT 44 est partie intervenante volontaire dans ce dossier au noms des intérêts collectifs de la profession.

Nous appelons les camarades disponibles à assister à cette audience en soutien à cette courageuse salariée dans ce combat !

Rendez Vous
Mardi 9 mai 2017
10h30
Conseil des prud'hommes de Nantes
26 Bd Vincent Gache

http://lacgt44.fr/spip.php?article1380
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 25 Mai 2017, 21:54

Six mois après sa création, une première action de groupe pour discriminations lancée

Trente-quatre salariés d'une filiale de Safran affiliés à la CGT ont engagé une action de groupe pour discrimination syndicale. Nouveau en droit français, ce dispositif permet à des personnes lésées dans leur carrière de faire front commun contre leur employeur.

C’est une première en France : 34 salariés de Safran Aircraft Engines entament ce mardi une action de groupe contre leur employeur pour discrimination syndicale. Hommes ou femmes, ouvriers ou techniciens, ils ont pour point commun de militer à la CGT et de s’estimer pénalisés dans leur carrière. «Les élus syndicaux sont systématiquement en retard de deux voire trois coefficients» par rapport à des collègues de même ancienneté, avance Véronique Moreau, technicienne chez Safran depuis trente ans, déléguée syndicale CGT et porte-parole du collectif.

... http://www.liberation.fr/france/2017/05 ... ee_1571669
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 28 Mai 2017, 19:38

Un délégué syndical licencié « pour une pause-café trop longue » chez MGI Coutier à Nesle
David Georges, ouvrier et délégué syndical chez l’équipementier automobile MGI Coutier de Nesle (en Picardie), a été licencié jeudi 18 mai pour « fautes graves ». Que lui reproche-t-on exactement ? D’avoir omis un jour de porter ses lunettes de sécurité ainsi que de s’octroyer des « pauses-café trop longues »…
« On me reproche de ne pas avoir porté un jour mes lunettes de sécurité, d’avoir accusé mon supérieur d’avoir enlevé des affichettes électorales et de prendre des pauses-café trop longues"
La direction de l’entreprise, qui n’a souhaité répondre à aucune question, a choisi de licencier David Georges pour son activité syndicale au sein de l’entreprise. En effet, les raisons officielles validées par l’inspection du travail, qualifiées de « fautes graves », apparaissent comme autant de prétextes pour licencier ce salarié et syndicaliste repéré depuis longtemps par la direction. Des motifs d’autant plus farfelus au vu de l’ancienneté du salarié qui travaille dans l’entreprise depuis plus de 26 ans.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Un-d ... er-a-Nesle



Villeneuve-d'Ascq (59) lundi 29 mai 2017

Syndicaliste, pas voyou - Soutien à Pierrick

Notre camarade Pierrick, responsable des jeunes communistes de Lille, vient de recevoir sa lettre de licenciement pour faute grave et lourde 2h après que son patron ait appris qu'il se présentait sur la liste de la CGT aux élections professionnelles.
Pierrick a été un des piliers dans les manifestations contre la loi Travail, et est un militant de terrain depuis de nombreuses années.
Sa première décision de salarié a été de se syndiquer à la CGT. Après 7 mois d'activité professionnelle, la direction a décidé de le remercier pour "avoir mangé des chips et plaisanter avec des collègues apprentis".
Soyons toutes et tous devant son entreprise TRANSFERTPRESS, 21 rue PAPIN métro Les Prés" Lundi 29 mai à 11h.

https://www.facebook.com/events/1131289 ... null%22%7D
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 05 Juin 2017, 20:08

Discrimination. Le double licenciement de Mahamadou Kante

Face à l’acharnement de l’entreprise de traitement de déchets sur son représentant syndical, la CGT appelle à un rassemblement.

Le leader français du recyclage n’en finit pas de vouloir licencier Mahamadou Kante. Après treize ans de travail sans nuage dans l’usine Paprec de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), le conducteur d’engins a vu subitement son avenir s’assombrir. La création de la section CGT dans l’entreprise n’y est pas pour rien. Et son mandat de représentant syndical non plus, comme en a conclu le 27 février l’inspection du travail, qui a refusé une première procédure de licenciement (voir l’Humanité du 3 mars). Le syndicat avait un peu trop tendance à ternir l’image modèle entretenue par le « spécialiste de la valorisation des déchets » en distribuant des tracts dénonçant la dégradation des conditions de travail, les convocations arbitraires…

Mais la décision de l’inspection du travail n’a pas calmé les agissements de la direction à l’encontre de son salarié. Au lieu de le réintégrer au même poste, elle tente de l’éloigner du site où Mahamadou Kante exerce son mandat. Un courrier l’a convoqué pour exercer un peu plus loin, sur un site d’Alstom. La trésorière de l’union locale CGT de La Courneuve propose de l’accompagner le 6 mars. Le directeur d’agence de Paprec la raccompagne courtoisement à la porte… puis propose au salarié une nouvelle fiche de poste intégrant un déplacement sur le site d’Alstom et un titre de cariste manutentionnaire. Ce qui ne correspond en rien à sa mission de conducteur d’engins chez Paprec. Seul, impressionné face à trois cadres, le salarié signe la fiche malgré les déclarations de l’inspection du travail imposant une réintégration sans modification du contrat de travail.

... http://www.humanite.fr/discrimination-l ... nte-636904
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede Pïérô » 06 Juin 2017, 09:02

Safran visée par la première action de groupe pour discrimination syndicale en France

Depuis novembre 2016, il est possible de lancer des actions de groupe - les class actions à la française - contre des entreprises pour discrimination. La CGT a pris l’initiative de la première procédure, en accusant le groupe Safran de discrimination syndicale. Si la réalité de la discrimination semble bien établie, chiffres à l’appui, ce cas illustre aussi les limites du dispositif prévu par la nouvelle loi.

Cette première procédure - qui ouvre une période de « discussion » de six mois, avant de passer éventuellement à la phase judiciaire proprement dite - est l’aboutissement d’un long bras de fer entre la CGT et Safran

... http://multinationales.org/Premiere-act ... tre-Safran
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21391
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 24 Juin 2017, 19:32

Grève et appel à rassemblement devant la station d’épuration SAUR de Saint-Fons le 26 juin

Les salariés de la station d’épuration SAUR de Saint-Fons seront en grève pour s’opposer à toute sanction contre un de leur collègue et membre de la CGT connu et reconnu.

L’union locale CGT a appelé les militants à soutenir les salariés en lutte contre leur direction et pour défendre notre camarade.

Ce rassemblement aura lieu au 37 avenue des frères Perret à Saint fons lundi 26 juin à partir de 7h00.

Soyons nombreuses et nombreux !

https://rebellyon.info/Greve-et-appel-a ... t-la-17992
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 08 Juil 2017, 18:02

Stop à la répression syndicale !

Licencié pour avoir mangé un morceau de fromage

Un salarié qui comptait se présenter aux élections professionnelles pour la CGT, vient d'être licencié par Onet. La raison ? Avoir mangé un morceau de fromage destiné à la poubelle...

En attendant de pouvoir négocier la cause d’un licenciement, comme le laissent présager les ordonnances de la loi Travail XXL, le patronat doit encore justifier ses licenciements. Ou au moins faire semblant...

Cette fois, l’excuse est la suivante. Yannick, employé par la société Onet pour le nettoyage des vitres d’un hôtel dans le Var, s’est permis de manger un bout de fromage qui allait être jeté. La directrice l’ayant "surpris", il a même proposé de le payer si cela posait un problème. Mais l’occasion était trop belle, pour pouvoir justifier le licenciement d’un salarié qui venait juste de suivre une formation syndicale à la CGT et comptait se présenter aux élections professionnelles à venir.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Lice ... de-fromage
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede Pïérô » 17 Juil 2017, 12:13

Pyrénées-Atlantiques : 200 salariés en grève après le licenciement d'un collègue

Selon la CGT, le salarié, âgé de 27 ans, avec cinq ans d'ancienneté dans l'entreprise, doit être réintégré au plus vite.

Environ 200 salariés, sur un effectif total de 430, du groupe chimique japonais Toray Carbon Fibers Europe (CFE) sur le bassin de Lacq (Pyrénées-Atlantiques), sont en grève depuis le 11 juillet après le licenciement jugé «injuste» d'un salarié.

«Un salarié a été licencié le 10 juillet pour -insubordination-», indique Timothée Esprit, secrétaire général du syndicat CGT Toray CFE. «Sa supérieure (hiérarchique) lui a reproché de ne pas porter de casque alors qu'il travaillait sur son ordinateur dans l'atelier. Elle lui a tendu le sien qu'il a mis sur sa tête. L'histoire a duré une minute au plus». «C'est une injustice. Presque toute l'usine est en arrêt, 200 personnes sont en grève, cela ne s'est jamais produit auparavant», ajoute t-il. Contactée par l'AFP, la direction de Toray CFE s'est refusée à tout commentaire.

... http://www.leparisien.fr/economie/emplo ... 136364.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21391
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede Pïérô » 18 Juil 2017, 22:04

Image

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21391
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede Pïérô » 31 Juil 2017, 01:42

Tourcoing, Mardi 1er aout 2017

Rassemblement de soutien pour notre Camarade Franck

Notre Camarade, Franck vient d'être injustement licencié, son crime avoir porté des revendications pour l'intérêt des salariés.

Kallisté, une entreprise qui en 2015 obtient un Chiffre d'Affaire de 13 558 800 € avec entre 2014 et 2015, le total du bilan a augmenté de 292,46 %.

Cette entreprise qui explose les bénéfices, ne se gène pas de serrer la ceinture de ses employés, de ses ouvriers...
La dégradation des conditions de travail et le gel des salaires sont le résultat d'accords de pacotille que la direction a tenté faire avaler à ses employés.
une AMPUTATION de l’abondement du plan épargne
et la cerise sur le gâteau,
une PERTE de congés payés qui divisent le personnel de deux entités qui dépendent du Groupe Prenant.

Franck, notre Camarade n'a pas désarmé,
à plusieurs reprises il a manifesté son mécontentement, porté les revendications de ses collègues au travers de débrayages, tractages et grèves.

Mais, il existe une RECETTE PATRONALE chez kallisté :
"une pincée d’acharnement sur les grévistes les plus revendicatifs, en y ajoutant une dose de pression supplémentaire, le tout :
un "autre" licenciement pour exemple"

Rassemblement dès 11h00 le mardi 1er août devant les locaux de la société Kallisté à Tourcoing :

https://www.google.fr/maps/place/Kallisté,+Groupe+Prenant/@50.734485,3.1867333,17z/data=!3m1!4b1!4m5!3m4!1s0x47c328e8520c5f33:0x517b50d30f50c525!8m2!3d50.734485!4d3.188922

ou dès 10h30 au 43 rue de Lille, à l'Union Locale de Tourcoing


https://www.facebook.com/events/1719730 ... null%22%7D
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21391
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 02 Aoû 2017, 02:46

L’inspecteur du travail valide la 3ème demande du groupe ELIOR de licencier une militante CGT

Annabelle est victime d'un acharnement sans répit de la part du groupe ELIOR.
Depuis son engagement syndical, il y a 18 ans, ELIOR a toujours sanctionné son militantisme et de nombreuses demandes de licenciement ont été demandées.
3 au total, dont 2 qui ont abouti.

En août 2015, l'inspection du travail de Nantes avait déjà validé son licenciement ainsi que celui de notre camarade Angélique. Un recours et 9 mois plus tard, le ministre les avait réintégrées.

Bien que nous militons dans l'entreprise depuis presque 20 ans, au sein du syndicat CGT Elior Elres parisien. C'est à la réintégration de nos camarades Angélique et Annabelle que nous avons souhaité nous organiser sur le périmètre, en créant notre syndicat d'établissement en septembre dernier.

Nous ne bénéficions d'aucune dotation d'entreprise, nous ne vivons que de nos cotisations, c'est à dire de pas grand chose, puisque nous venons de le créer.

ELIOR nous oblige à aller devant les tribunaux, plusieurs procédures sont en cours, obligeant les camarades à financer les procédures juridiques avec leurs propres deniers.
• Plainte au TGI pour Harcèlement
• Prud'hommes pour harcèlement et discrimination
• Appel introduit au Tribunal Administratif de Nantes par ELIOR, afin de contester l'annulation de leur licenciement
• Référé au Conseil des Prud'hommes pour récupérer l'arriéré de leurs salaires.
(Elles sont toujours dans l'attente de leurs salaires, suite aux licenciements accordés en aout 2015)

... https://www.facebook.com/notes/syndicat ... 817903042/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 18 Aoû 2017, 15:33

Villefranche : la CGT manifeste contre le licenciement par l'Opac d'un de ses élus

Une trentaine de manifestants de la CGT étaient présents ce jeudi matin devant les bureaux de l'inspection du travail à Villefranche. Ils sont venus soutenir l'un de leurs élus, délégué du personnel et délégué syndical à l'Opac du Rhône, sous le joug d'une procédure de licenciement. Le syndicat soupçonne un "acharnement" de la direction à l'encontre des représentants de la CGT.

http://www.leprogres.fr/beaujolais/2017 ... e-ses-elus
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 19 Aoû 2017, 20:12

Dijon : rassemblement de militants CGT devant la CARSAT pour soutenir Laurent Iung

Une soixantaine de militants CGT étaient réunis ce mercredi devant la CARSAT de Dijon. Ils venaient soutenir Laurent Iung, salarié de la CPAM menacé de licenciement.

Un rassemblement de soutien ce mercredi devant la Carsat de Dijon. Une soixantaine de militants CGT sont venus soutenir Laurent Iung, un salarié de la CPAM (Caisse Primaire d'Assurance Maladie), et membre de la CGT, menacé de licenciement. Les militants s'étaient déjà rassemblés une première fois le 1er août dernier.

La déclaration de ses heures de travail en question

Il y a deux semaines, Laurent a fait l'objet d'une procédure disciplinaire de la part de son employeur, la CPAM. En cause, la déclaration de ses heures de travail, puisqu'il est conseiller prud'homal, en plus de son job à la caisse primaire.

... https://www.francebleu.fr/infos/faits-d ... 1502905904
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 20 Aoû 2017, 14:40

Mobilisation le 22 août à Strasbourg contre la répression syndicale

CSD CGT des Services Publics du Bas-Rhin | Communiqué de presse
Le Secrétaire général de la Coordination Syndicale des Services Public du Bas-Rhin(Giovanni CORATO) est mis en examen pour diffamation par le Maire d’ Oberbronn, pour avoir défendu les conditions de travail d’un agent. À deux reprises, et dans un souci de recherche d’une solution préservant la collectivité et les intérêts de l’agent, la CGT avait alerté par écrit l’élu local de la situation du salarié. La première alerte étant restée sans effet, la CGT a réitéré sa démarche et l’a communiquée à l’ensemble du conseil municipal de la commune.

En réaction le Maire a déposé plainte pour diffamation au lieu de prendre en compte sérieusement l’état de santé de son agent.

C’est pour avoir défendu les intérêts d’un salarié que le Secrétaire général de la Coordination Syndicale des Services Public du Bas-Rhin est convoqué au Tribunal de Grand Instance de Strasbourg le 22 août 2017 à 9 h, 1 quai Finkmatt 67000 à Strasbourg.

La CGT exige la relaxe de notre camarade dans cette affaire.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27962
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité