Ascoval en lutte

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Ascoval en lutte

Messagede bipbip » 03 Mar 2018, 10:56

A Saint-Saulve, la « mort programmée » de Vallourec ne passe pas

L’annonce de la fermeture d’une ligne de production employant 164 personnes dans l’usine du Nord confirme les craintes pour l’avenir du site. La CGT et le député Fabien Roussel interpellent l’Etat, actionnaire du groupe.

Vallourec poursuit son désengagement de ses sites français, avec l’annonce mercredi de la fermeture d’une ligne de production de l’usine de Saint-Saulve, dans le Nord. Jeudi, un comité d’entreprise extraordinaire a été convoqué sur place. 164 postes seraient supprimés avec la fin de la fabrication de tubes pour chaudières. Cette annonce est un coup de massue supplémentaire qui s’abat sur les 426 personnes encore présentes sur le site, après la décision du spécialiste des tubes pour l’industrie et l’énergie de se séparer de ses unités dédiées au forage pétrolier dont deux sont menacées de fermeture à Tarbes (Hautes-Pyrénées) et à Cosne-sur-Loire (Nièvre). « Cela nous inquiète encore plus pour le devenir de l’activité », témoigne à l’Humanité Philippe Burette (CGT), alors que le site de Saint-Saulve sort juste d’un précédent « plan de sauvegarde de l’emploi » (PSE) qui a concerné 419 personnes, en 2016.

« C’est la mort programmée de Vallourec à Saint-Saulve, réagit de son côté le député communiste du Nord Fabien Roussel. Les dirigeants de l’entreprise déroulent leur plan avec la complicité du gouvernement, ils endorment les élus locaux et les salariés à coups d’assurance sur l’avenir alors que tout cela est archi-faux. »

... https://humanite.fr/saint-saulve-la-mor ... pas-651423
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la sidérurgie et la Métallurgie

Messagede bipbip » 18 Oct 2018, 16:59

Valenciennes : manifestation des Ascoval Saint-Saulve devant un bâtiment de Vallourec

Environ 150 personnes ont bloqué l'entrée du centre de services de Vallourec à Valenciennes (Nord) pour protester contre l'absence de positionnement de cet actionnaire sur le dossier de reprise de l'aciérie Ascoval, en redressement judiciaire

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 60598.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la sidérurgie et la Métallurgie

Messagede bipbip » 23 Oct 2018, 20:06

Reprise d’Ascoval. Les salariés ont arrêté de travailler

Après l’offre de reprise d’Altifort rejetée la veille, les salariés de l’aciérie Ascoval ont cessé le travail ce mardi pour faire pression sur Vallourec.

Les salariés de l’aciérie d’Ascoval, à Saint-Saulve (Nord), ont « arrêté de travailler » mardi avec l’intention d'« étouffer » Vallourec, qui a refusé la veille l’offre de reprise portée par Altifort, a déclaré Bruno Kopczynski, porte-parole de la coordination syndicale d’Ascoval.

Jusqu’à présent, « on a été professionnels, dignes. Dorénavant, Vallourec ne pourra plus expédier aucun produit vers ses clients. Les voies ferrées sont barrées, Vallourec, on va l’étouffer (…) On a tout arrêté, tout le monde a arrêté de travailler », a-t-il dit à l’issue d’une table ronde à Valenciennes avec le gouvernement, les élus et les représentants syndicaux de l’aciérie (281 salariés), placée en redressement judiciaire. « Il y a des gens qui étaient incapables de rependre leur voiture (lundi soir), qui ont dormi sur place. Je vous laisse imaginer ce que peuvent ressentir nos collègues », a-t-il ajouté. « Si on meurt, Vallourec mourra ».

... https://www.letelegramme.fr/economie/re ... 853EcC6wCk
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la sidérurgie et la Métallurgie

Messagede bipbip » 25 Oct 2018, 15:23

Sursis de deux semaines pour l’aciérie d’Ascoval : « Savent-ils que l’on est sur une poudrière ? »

La justice a accordé un nouveau délai de deux semaines pour statuer sur le sort de l’usine. Mais la nouvelle n’a pas du tout soulagé les 281 salariés.

L’aciérie d’Ascoval et ses 281 salariés ont deux semaines de sursis supplémentaires. La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg, qui devait statuer mercredi 24 octobre sur l’avenir de l’usine située à Saint-Saulve, près de Valenciennes (Nord), a décidé de renvoyer sa décision au 7 novembre.

La veille, les salariés, « écœurés par l’Etat » et par le groupe Vallourec, qui détient 40 % de l’usine placée en redressement judiciaire en janvier, ont décidé de cesser le travail et de bloquer le site. Ils protestent contre le refus de Vallourec, dont l’Etat est actionnaire, d’apporter le soutien financier demandé par le groupe franco-belge Altifort, candidat à la reprise.

« Reculer pour mieux sauter »

Le groupe a affirmé lundi dans un communiqué que le soutien demandé par Altifort, qu’il chiffre à 51 millions d’euros, serait « contraire à la préservation des intérêts du groupe ». En juillet, trois candidats se sont manifestés auprès des magistrats strasbourgeois pour reprendre l’usine, mais seul Altifort a finalement déposé un dossier ferme.

Le délai décidé par le tribunal de Strasbourg doit ainsi permettre de valider le dossier de reprise d’Altifort et de trouver un accord avec Vallourec, ont expliqué des représentants de la direction et du personnel d’Ascoval à l’issue de l’audience. « Le sentiment, c’est que le tribunal veut trouver une solution positive et on va continuer à mettre la pression sur Vallourec », a déclaré Olivier Burgnies, délégué CFDT d’Ascoval.

Mais cette nouvelle n’a pas suscité de soulagement chez les salariés nordistes réunis autour d’un grand feu au rond-point de l’entrée d’Ascoval. « L’Etat nous massacre. Avec Vallourec, ils nous mettent dans le trou », soupire Jean-Marc Bailleul, 57 ans. Contrairement à son père et son grand-père, il est persuadé qu’il n’affichera pas quarante-cinq ans de carrière dans cette usine qui est toute sa vie. La plupart des aciéristes sont convaincus que la fin est proche. « Le report, c’est juste reculer pour mieux sauter, lance un de ses collègues. En plus, le 7 [novembre], c’est le jour où Macron, “super menteur” , vient à Maubeuge. Tout ça, c’est du cinéma. »

« Maintenir une pression forte »

En fin de matinée, les salariés se sont réunis dans l’usine pour décider s’ils reprenaient ou non le travail. « On veut maintenir une pression forte, explique au micro Nassim Bardi, au nom de l’intersyndicale. Il nous faut une date de réunion avec Vallourec pour négocier les conditions de la reprise : si Vallourec ne suit pas, on arrête tout. » En attendant la réunion, les wagons, les barres ou les tubes d’acier ne sortiront pas de l’immense site de sidérurgie. Les ouvriers bloquent leur outil de travail jour et nuit.

... https://www.lemonde.fr/emploi/article/2 ... 98637.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la sidérurgie et la Métallurgie

Messagede bipbip » 26 Oct 2018, 19:44

Les salariés d'Ascoval à ceux de Vallourec : "Regardez, faites attention, parce que si nous on tombe, vous tombez"

Une trentaine de salariés d'Ascoval bloquent vendredi l'usine Vallourec d'Aulnoye-Aymeries (Nord). Nacim Bardi, délégué CGT, interpelle les salariés de Vallourec, l'actionnaire d'Ascoval.

"Qu'ils nous aident nous, l'aciérie Ascoval, à survivre pendant 18 mois", a réagi vendredi 26 octobre sur franceinfo Nacim Bardi, délégué CGT au sein de l'aciérie d'Ascoval, à Saint-Saulve. Une trentaine de salariés d'Ascoval bloquent vendredi l'un des sites de Vallourec, l'actionnaire d'Ascoval, situé à Aulnoye-Aymeries (Nord). La justice a donné deux semaines de répit à Ascoval, en redressement judiciaire. Le groupe franco-belge Altifort avait proposé une offre de reprise, s'engageant à maintenir les 281 emplois de l'aciérie et à en créer 133 nouveaux, à condition que l'actionnaire Vallourec maintienne le volume de commandes et de prix pendant 18 ans, ce qu'il a refusé.

... https://www.francetvinfo.fr/economie/em ... 04725.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Luttes dans la sidérurgie et la Métallurgie

Messagede bipbip » 29 Oct 2018, 21:10

Mardi 30 Octobre 2018, Toutes et Tous ASCOVAL!!!!

MANIFESTATION RÉGIONALE De la Métallurgie
LE 30 OCTOBRE 2018
10H00 – Place d’Armes VALENCIENNES

Image

Les lois Rebsamen de 2015, travail de 2016 (El Khomri), les ordonnances Macron de 2017 et loi Péricaud de 2018) sont des lois cohérentes et qui n’ont que pour unique objectif de réduire à néant les droits des salariés, de celles et de ceux qui produisent les richesses dans notre Pays, afin de donner au grand patronat le droit de vie ou de mort, sur leur personne et leur famille.
L’UIMN travaille en interne à l’éventuelle mise en application de ces dispositions !!!

TOUS CONCERNES SUR LE DEVENIR DES CONVENTIONS COLLECTIVES DES SALARIES DE LA MÉTALLURGIE :
Personne n’est dupe, de l’issue de ce bras de force, découle l’avenir des conventions collectives et des statuts de l’ensemble des salariés du secteur privé, comme celui du privé !

La tentative de division des salariés du public et du privé, rêvée par le Patronat et le Gouvernement, doit être mise à mal.

Toutes les conventions collectives, l’ensemble des statuts sont concernés par cette négociation : Il n’y a que deux options possibles, soit les consentions collectives de la métallurgie se trouvent affaiblies à l’issue de la consultation et nos garanties collectives le seront également ou nous nous mobilisons tous ensemble pour conquérir de nouveaux droits.
Mobilisons-nous avec les sidérurgistes d’ASCOVAL et de VALLOUREC Pour sauvegarder et développer les unités de production d’acier, cœur de notre industrie
Ø Pour garantir notre indépendance industrielle.
Ø Pour le développement de l’emploi industriel, de l’Industrie et des Services publics…

LE 30 OCTOBRE 2018
TOUS EN MANIFESTATION
10H00 – Place d’Armes VALENCIENNES

https://www.facebook.com/resistance.urg ... =3&theater
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la sidérurgie et la Métallurgie

Messagede bipbip » 30 Oct 2018, 22:49

Les salariés d'Ascoval redoutent un effet domino

Les ouvriers de l'aciérie revendiquent l'excellence industrielle de leur usine. Et craignent l'effondrement de toute une filière.

La fumée se voit de loin. Sur le rond-point de la zone industrielle de Saint-Saulve (Nord), les 280 salariés d'Ascoval se relaient 24 heures sur 24 depuis une semaine, pour bloquer la sortie du site Vallourec. Un mouvement lié au refus du fabricant de tubes de soutenir l'offre de reprise d'Altifort . Une trahison pour les ouvriers qui ont tous été salariés de Vallourec, avant la transformation de leur aciérie électrique en coentreprise en janvier 2017 sous le contrôle d'Asco Industries , placée en redressement judiciaire un an plus tard, tandis qu'Asco Industries était liquidé.

... https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... UE1TACvk3M
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes dans la sidérurgie et la Métallurgie

Messagede Pïérô » 31 Oct 2018, 15:08

L’Etat revoit son plan pour sauver l’aciérie Ascoval

Le gouvernement se donne un mois pour trouver les financements et les clients nécessaires pour la sauvegarde de l’usine et de ses 281 salariés.

Il reste un espoir de sauver l’aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord) et ses 281 salariés. Un espoir de plus en plus infime, mais un espoir tout de même. Cela nécessite de revoir de fond en comble le seul projet de reprise actuellement sur la table, celui présenté par la société Altifort, ont indiqué les pouvoirs publics, mercredi 31 octobre, lors d’une rencontre à Bercy avec les différents acteurs de ce dossier industriel devenu emblématique.

... https://www.lemonde.fr/economie-francai ... 56968.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ascoval en lutte

Messagede bipbip » 02 Nov 2018, 23:54

Sidérurgie. À Saint-Saulve, Ascoval mise tout sur Altifort
Mercredi, l’expertise commandée par Bercy a jugé crédible le projet de reprise de l’aciérie, même après le départ de son principal client, Vallourec. Un nouvel espoir pour les salariés, qui restent néanmoins vigilants.
... https://www.humanite.fr/siderurgie-sain ... ort-663067

Hypocrisie gouvernementale
Les salariés d’Ascoval ne sont pas sortis d’affaire
Le Ministre de l'économie et des finances Bruno Le Maire se veut « rassurant » sur l'avenir d'une des dernières sidérurgies de France sans aucune garantie de maintient des emplois, tordant la main aux salariés pour qu'ils reprennent le travail.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Les- ... -d-affaire
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05


Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité