Les travailleurs de Ford en lutte !

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Les travailleurs de Ford en lutte !

Messagede bipbip » 16 Avr 2018, 11:35

Journée de soutien aux salariés de Ford
à Blanquefort le samedi 21 avril 2018

Dès 14h, un débat/forum organisé à l’amphithéâtre du lycée agricole de Blanquefort :

- 1ère partie de 14h à 15h : interventions des syndicats. Présentation de la situation puis débat avec la salle.
- 2ème partie de 15h à 17h : interventions de Monique et Michel Pinçon-Charlot et de Serge Halimi puis débat avec la salle.

Présence du dessinateur Faujour qui dessinera en direct pendant les débats.

200 places, entrée gratuite

Dès 19h, concert salle de Fongravey de Blanquefort :
Bernard Lavilliers
Didier Super
Buscavida
Bun Hay Mean
Delio
HK
Herein

Stand buvette / repas

Expositions :
Dessins offerts d’artistes connus parus ou à paraitre dans nos publications, photos « Gueules d’usine » de salariés de Ford Blanquefort, vente de tee-shirts « Ford sauvons les emplois », etc...

600 places, billets d’entrée à 5€, en vente dès mercredi 11 avril au CE Ford et à l’ABC

La CGT Ford Blanquefort le mardi 10 avril 2018

https://www.cgt-ford.com/


Des concerts de Bernard Lavilliers et Didier Super, des débats avec Serge Halimi ou Monique et Michel Pinçon-Charlot : le 21 avril sera une grosse journée de mobilisation à Blanquefort pour soutenir les ouvriers de Ford.
... https://rue89bordeaux.com/2018/04/lavil ... anquefort/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les travailleurs de Ford en lutte !

Messagede bipbip » 08 Mai 2018, 14:57

Ford Blanquefort : convaincre que l’on ne doit pas subir

L’usure de la mobilisation encourage logiquement la direction à tenter de reprendre la main. Après des semaines marquées par un faible niveau de production, traduction d’une forte résistance collective, voilà que Ford est passé à l’offensive. Des cadres, certains plus zélés et moins scrupuleux que d’autres, sont ressortis de leurs bureaux, sentant que le moment de la revanche était venu.

La pression a ainsi été remise sur les salariéEs, un savant mélange dosé de chantage et de menaces, avec un argument osé : si on veut un repreneur alors il faut montrer qu’on est sérieux et professionnel ! Une politique soutenue par le syndicat des cadres qui fait ainsi une volte-face spectaculaire bien que peu surprenante. Ce « syndicat » a trouvé un nouvel adversaire, qui n’est plus la direction de Ford, mais la CGT dont certains délégués sont particulièrement visés, pistés et menacés de sanctions car ils seraient facteurs de démotivation. Ainsi Ford implante un climat social d’une violence perfide.

Silences et revirements

Cette politique de remise en ordre vise à imposer une vision inéluctable du départ de Ford, bien aidée il faut le dire par le laisser-faire des pouvoirs publics, qui n’interviennent en aucune manière depuis plusieurs semaines.

En effet, nous n’avons plus aucune nouvelle du gouvernement, du préfet et des ténors locaux comme Juppé (Bordeaux Métropole) et Rousset (région). Après le discours « musclé » selon lequel Ford avait trahi et qu’il n’était pas question de la laisser partir, voilà un lourd silence qui ressemble à un début de revirement avec l’acceptation d’un éventuel repreneur.

Le journal Sud-Ouest est à la manœuvre, avec sa « une » significative du 23 avril, « Ford : qui va reprendre l’usine ? », juste le lendemain du succès de la journée de soutien aux salariéEs en lutte (débat-concert du 21). Cet article explique que Ford ne reviendra pas sur sa décision et qu’on va vers une reprise, et le nom d’un des repreneurs potentiels est donné. Sans plus d’information, sans preuve, sans demander aux syndicats, sans personne pour confirmer une telle info, ni le gouvernement, ni Ford, ni le prétendu repreneur…

Acteurs, pas spectateurs

Cet article n’est pas neutre, il prépare les esprits au départ inéluctable de Ford, au prétendu moindre mal d’une reprise, à l’idée que l’on n’a pas besoin de se mobiliser : l’usine sera sauvée parce qu’on s’occupe de nous. Ce qui fait du dégât dans la têtes des salariéEs comme de la population. Derrière, aucune réaction du gouvernement et des pouvoirs publics.

Tel est le premier obstacle à la réussite de la mobilisation. Tout est fait pour que l’on subisse les évènements, pour que l’on soit spectateurs de notre propre histoire. Il y a bizarrement beaucoup de monde pour nous convaincre qu’il faut rester sage, juste faire confiance aux spécialistes qui sauraient mieux que nous : les dirigeants de Ford, le syndicat des cadres, le gouvernement, une flopée de cabinets, même les médias …

Alors que c’est exactement le contraire : c’est à nous salariéEs de mener la bataille contre la fatalité, contre les escroqueries comme celle de la multinationale Ford, contre l’irresponsabilité des responsables politiques, contre tous ceux qui nous font de l’intox.

La bataille est rude, mais nous n’avons pas dit notre dernier mot ni réalisé notre dernier exploit. Il nous faut juste reprendre un peu confiance en nous, dans notre force collective.

Philippe Poutou


https://npa2009.org/actualite/entrepris ... -pas-subir
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les travailleurs de Ford en lutte !

Messagede bipbip » 30 Juin 2018, 01:37

Menace de fermeture de Ford à Blanquefort : les ouvriers multiplient les actions
Délégation à Cologne, envahissement de réunions, les ouvriers de Ford multiplient les démonstrations de résistance suite à l’annonce, le 7 juin dernier, de la fermeture définitive de l’entreprise si aucun repreneur ne se présente et ainsi le lancement du plan social dit PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi).
... http://www.revolutionpermanente.fr/Mena ... es-actions


Appel unitaire mobilisation 30 Juin contre la fermeture de Ford

Appel à la mobilisation générale, contre la fermeture de l’usine Ford et tous les licenciements ailleurs, à commencer par une manifestation le samedi 30 juin à 14h, place Pey-Berlan à Bordeaux.

Nous refusons catégoriquement la fermeture de l’usine Ford comme nous refusons les licenciements qui sévissent un peu partout. A ce titre, nous dénonçons la liquidation récente de l’usine Metal-Aquitaine à Fumel comme celle quasiment programmée de l’usine GM&S à La Souterraine.

Ce qui se passe à l’usine Ford de Blanquefort est un scandale, un scandale ordinaire certes mais un scandale auquel il ne faut surtout pas s’habituer. C’est le scandale de ces multinationales qui détruisent l’emploi et le social sans même aucune justification économique et ouvertement au nom de la course aux profits et aux dividendes.

La fermeture est injustifiable et inacceptable. Mais tout est organisé pour faire comme si c’était inéluctable, comme s’il n’y avait rien à y faire.

D’ailleurs l’Etat comme les pouvoirs publics s’y résignent lamentablement, se disent impuissants et sans solution. Et ce même après avoir donné des dizaines de millions d’euros de subventions publiques, pendant des années, et après avoir donné des centaines de millions d’euros ou de francs (combien exactement ?) durant toutes ces années de présence de la multinationale à Blanquefort.

Ford fait des profits de plusieurs milliards de dollars, encaisse l’argent public et puis s’en va ailleurs, ferme, licencie des centaines d’emplois, provoque la disparitions de milliers d’emplois induits, sans rendre de comptes, sans avoir d’obligation à respecter à l’égard des salarié.e.s comme à l’égard de la collectivité et de la population.

Cela ne doit pas se passer ainsi, sans bruit, sans riposte. La suppression des 900 emplois directs et des 3000 emplois induits dans la région représente une catastrophe sociale, s’ajoutant à une situation de chômage et de précarité déjà difficile et insupportable.

Nous devons nous y opposer. Et cela ne concerne pas seulement les salariés Ford, c’est vraiment l’affaire de tout le monde, de l’ensemble de la population, de l’ensemble du mouvement social. Cette usine ne peut pas, ne doit pas fermer.

Nous avons une bataille à mener unitairement contre la fermeture, contre les licenciements directs et indirects et aussi contre les liquidations et licenciements partout ailleurs.

Nous savons que c’est ensemble, par une mobilisation large que nous pouvons refuser la fatalité, changer le rapport de force et reprendre la confiance en nous, retrouver l’espoir de changer le cours de choses.

Nous appelons donc à la mobilisation générale, à commencer par une manifestation :
le samedi 30 juin à 14h, place Pey-Berlan à Bordeaux


https://www.anti-k.org/2018/06/20/appel ... e-de-ford/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les travailleurs de Ford en lutte !

Messagede Pïérô » 02 Juil 2018, 12:10

400 manifestants solidaires des Ford à Bordeaux

Pour la deuxième fois en 10 jours, les Ford ont manifesté ce samedi à Bordeaux, réunissant 400 personnes, dont les salariés d’autres entreprises en lutte, comme Metal Temple Aquitaine.

Sous un soleil de plomb, les Ford ont tout de même besoin de chaleur. Dix jours après avoir reçu le soutien de syndiqués allemands et de cheminots parisiens, les ouvriers de l’usine girondine ont reçu ce samedi celui d’Olivier Besancenot. Selon l’ancien candidat du NPA à la présidentielle, « il n’y a aucun licenciement légitime puisque l’entreprise fait des profits et ne prétexte même pas des problèmes de compétitivité ».

Les 886 salariés sont engagés depuis mardi dans un plan de sauvegarde de l’emploi lancé par la direction de Ford Europe. Celle-ci promet pourtant être à la recherche d’un repreneur. Les salariés de l’usine, pas les plus nombreux, ont reçu des soutiens d’autres secteurs : les agents territoriaux de l’Opéra de Bordeaux (actuellement en conflit avec leur direction), les postiers mais aussi des cheminots de la gare Paris-Est et de Toulouse ainsi que des ouvriers en lutte, comme Jean-Pierre Mercier qui a combattu au sein de l’usine Peugeot Aulnay.

On note aussi la présence des ouvriers de Bosch à Rodez (Aveyron), et de ceux de GM&S à la Souterraine (Creuse) mais aussi le cri du cœur poignant de José Gonzalez, délégué CGT de Metal Temple Aquitaine à Fumel (Lot-et-Garonne) sur les marches de l’Opéra

... https://rue89bordeaux.com/2018/07/400-m ... -bordeaux/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les travailleurs de Ford en lutte !

Messagede bipbip » 05 Juil 2018, 22:33

Ford Blanquefort : Une manifestation qui devrait compter pour la suite

C’est dans des conditions difficiles que nous avions décidé d’organiser, le 30 juin à Bordeaux, une manifestation unitaire contre la fermeture de l’usine Ford et contre les licenciements partout.

Dix jours après l’annonce de Ford, nous étions un peu au fond du trou, avec une absence de réaction des collègues, résignés. Nous étions à peine 30-50 à nous mobiliser sur les 850 salariéEs que nous sommes. Au fil des jours, rien ne poussait à l’action.

Première alerte pour Ford

Mais il ne fallait surtout pas flancher. Nous avions alors décidé de multiplier les initiatives, le déplacement à Cologne (20 juin), le film En Guerre avec Stéphane Brisé (25 juin), le « blocage » symbolique des portillons le jour d’ouverture du PSE (26 juin). Et puis le 27 au matin, la bonne surprise, environ 140 collègues arrêtent de travailler, entre ras-le-bol, écœurement et inquiétudes pour l’avenir, avec en tête la prime de licenciement mais aussi l’importance de garder son emploi. Quelques discussions, le ton monte et nous partons en cortège, nous forçons les portes fermées du bâtiment administratif et finissons par envahir la deuxième réunion du PSE. Des salariéEs ont alors pris à partie la direction, face à face, pour dénoncer la situation, pour exprimer nos craintes et notre colère, et ce pendant une heure.

C’est une alerte pour Ford qui ne bouleverse pas le climat dans l’usine, mais qui reste un évènement marquant, suffisant pour ranimer les discussions dans les ateliers et pour remettre du baume au cœur au noyau de militants et de salariés combatifs.

Une belle manifestation

C’est dans ce climat compliqué que nous avons manifesté le 30 juin, pour essayer de briser un silence surprenant, comme si une usine pouvait fermer sans faire de bruit. Il s’agissait de dire que le sort d’une usine ce n’est pas seulement une affaire d’ouvriers, mais que cela concerne tout le monde. Nous étions donc 400 à 450 dont une quarantaine de salariéEs Ford avec leurs proches. C’est peu au total, et cela représente très peu de collègues, c’est vrai. Sauf que la manif fut belle et dynamique. Un véritable échantillon de la société, avec des délégations de salariéEs venant d’usine fermées récemment comme Metal Aquitaine (Fumel-47), en cours de liquidation comme GM&S (La Souterraine), ou encore victime d’un plan de licenciements comme Bosch (Rodez). Il y avait aussi des délégations pêchues de cheminotEs solidaires venant de Paris-gare de l’Est et de Toulouse. Et puis des syndicalistes CGT, FSU, Sud, CNT, venant du public, notamment de l’Opéra de Bordeaux, comme du privé, des militants associatifs ou de collectifs (AC !, Coordination des intermittents et précaires de la Gironde…), enfin d’organisations politiques comme Génération.s, PCF, LO, NPA avec notamment les porte-parole Jean-Pierre Mercier et Olivier Besancenot. En plus nous avons eu une médiatisation correcte, qui a permis de bien relayer l’action. Du coup, ça peut paraitre surprenant mais, dans le contexte, le bilan est très positif, et cela nous redonne finalement pas mal de confiance. Ce qui n’est pas du luxe.

La bataille continue

C’est évident que cela va nous donner des forces pour la suite et nous aider pour tenir dans les mois qui viennent. Nous verrons ce que nous pourrons faire et sauver au bout du compte. Nous ne faisons pas de pronostics. Nous sommes déterminés, nous avons une envie dingue de contrer la stratégie de la multinationale qui se moque complètement des conséquences sociales de sa course aux profits, et aussi de secouer des pouvoirs publics à côté de la plaque, de forcer l’État à agir plutôt que se lamenter de sa prétendue impuissance.

Nous n’abandonnons donc pas l­’espoir de changer la donne. Le climat social peut changer, la situation peut se retourner. En tout cas, nous continuerons notre propagande régulière avec notre journal de lutte, nous allons préparer d’autres initiatives, dans l’usine comme à l’extérieur, avec par exemple une nouvelle ­manifestation unitaire en septembre.

Même si nous sommes à ce jour plutôt mal barrés, la bataille contre les licenciements et pour la sauvegarde d’une activité reste bien d’actualité. Et nous n’avons pas dit notre dernier mot, ni nous syndicalistes ni les collègues.

Philippe Poutou


https://www.anti-k.org/2018/07/04/ford- ... -la-suite/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les travailleurs de Ford en lutte !

Messagede Pïérô » 06 Juil 2018, 12:22

Vidéo. Les Ford font irruption au Conseil de Bordeaux Métropole

Une vingtaine de salariés de l’usine Ford de Blanquefort, dans la banlieue de Bordeaux, promise à la fermeture, on investi ce vendredi matin la tribune du Conseil mensuel de la Métropole.

Une suspension de séance a aussitôt été décidée par Alain Juppé, président de la Métropole.

Les Ford ont déployé une banderole à la tribune "non à la fermeture sauvons les emplois".

... https://www.sudouest.fr/2018/07/06/vide ... 9-2780.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les travailleurs de Ford en lutte !

Messagede bipbip » 20 Sep 2018, 19:05

Vidéo. Blanquefort : manifestation de rentrée à l’usine Ford

Des salariés se sont de nouveaux mobilisés ce mardi matin à l’appel des syndicats FO-CFTC et CGT pour la sauvegarde du site et des emplois

L’intersyndicale FO-CFTC-CGT de l’usine Ford faisait en quelque sorte sa rentrée ce mardi matin devant l’usine de Blanquefort touchée par un plan social depuis la fin du mois de juin. La mobilisation des salariés, qui redoutent la fermeture du site, a débuté vers 7 heures, par une distribution de tracts au rond-point proche de l’entreprise.

Plus d’une centaine de personnes se sont ensuite regroupées devant la salle où se tenait une nouvelle réunion de concertation programmée dans le cadre du Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), devant le Comité d’entreprise.

... https://www.sudouest.fr/2018/09/18/vide ... 9-2774.php

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les travailleurs de Ford en lutte !

Messagede Pïérô » 21 Sep 2018, 12:14

NON à LA FERMETURE DE L'USINE FORD !

Rassemblement à Bordeaux samedi 22 septembre 2018
à 14h, Place de la République

Image

Nous y voilà, c'est le retour de congés pour une majorité d'entre nous.

La rentrée sociale pourrait être chaude, les attaques se multiplient et personne n'est épargné !

La lutte contre la réforme ferroviaire est toujours en cours avec une phase d'attaques et de répression de la part de la direction de la SNCF envers les militants cheminots qu'elle sanctionne !

Le gouvernement s'attaque à la Sécurité Sociale, et pour cela il a modifié la constitution pour faire disparaître le système de solidarité et qui va renforcer l'impôt le plus injuste qui puisse exister la CSG, pour le logement la Loi Elan qui s'attaque notamment aux logements des personnes handicapées, la réforme des retraites en point de mire… la liste est longue et personne n'est épargné ce qui justifie le mécontentement et la colère !

En ce qui concerne l'usine de Ford Blanquefort rien a bougé pendant l'été !

Même si Ford, l'Etat et un repreneur se sont rencontrés pour discuter du site, rien n'a filtrer par personne, même pas Sud-Ouest qui en sait souvent plus que tout le monde et avant tout le monde !

La réalité est là, Ford a toujours la volonté de la fermer l'usine de Ford Blanquefort et de sacrifier 4 000 familles (près de 1 000 emplois directs et 3000 induits), un désastre économique et sociale pour la région !

Il est hors de question de se laisser faire, nous ne lâcherons rien ! Nous allons multiplier les initiatives dans les semaines qui suivent !

Une délégation de la CGT Ford sera présente à la fête de l'humanité le 15 septembre.

Nous organisons une manifestation unitaire le 22 septembre à 14 heures place de la République à Bordeaux contre la fermeture de l'usine.

Nous appelons les salariés, les sous-traitants, les syndicats, les associations, les équipes militantes, les partis politiques, la population… à manifester à nos côtés pour dénoncer l'attitude de Ford et pour essayer de changer la donne.

Nous avons lancé une campagne d'affichage à Bordeaux et Blanquefort pour annoncer cette manifestation.

D'autres dates viendront sûrement se greffer, nous vous tiendrons informés, de la même manière que si la situation évoluait. Vous pouvez également suivre toute notre activité sur notre site internet www.cgt-ford.com et notre facebook.

Non à la fermeture de l'usine de Ford Blanquefort !
Contre les licenciements et contre les 4 000 familles sacrifiées !

Tous ensemble samedi 22 septembre 2018 à 14H00 place de la République !


https://gironde.demosphere.eu/rv/9181
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les travailleurs de Ford en lutte !

Messagede bipbip » 22 Sep 2018, 23:19

Bordeaux : plusieurs centaines de manifestants pour le maintien des emplois à Ford Blanquefort

24 heures après la venue du ministre de l'économie en Gironde et ses déclarations sur le dossier de reprise du site les syndicats CGT et CFTC de Ford entendaient maintenir la pression dans la rue. Ce samedi ils ont rassemblé près d'un demi millier de manifestants dans les rues de Bordeaux.

... https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1537628651
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les travailleurs de Ford en lutte !

Messagede bipbip » 23 Sep 2018, 17:32

1000 manifestants à Bordeaux disent non à la fermeture de l’usine Ford de Blanquefort

Ce samedi 22 septembre, les ouvriers de l'usine Ford de Blanquefort appelaient à une manifestation nationale. Avec 1 000 personnes présentes, le double de la dernière manifestation, l'événement a été une réussite.

Dix ans après l’annonce de la fermeture, les ouvriers de Ford Blanquefort, près de Bordeaux, n’ont pas dit leur dernier mot et l’heure est toujours à la lutte. Ce samedi 22 septembre, une manifestation nationale était appelée, alors que le gouvernement a annoncé une possible reprise de l’usine par de nouveaux repreneurs.

Les manifestants se sont retrouvés a 14h, à l’appel de la CGT et de la CFTC Ford. 1000 personnes étaient présentes, dont des militants du NPA, de Lutte Ouvrière, de la France Insoumise, du PCF, d’Ensemble, de Generation-s et d’Alternative Libertaire. Les camarades de l’usine Getrag, anciennement apparentés à l’usine Ford Blanquefort étaient présents pour manifester leur solidarité, tout comme des camarades postiers et cheminots de Bordeaux. Enfin, différentes sections de Solidaires, de l’UNSA, d’AC, ou bien encore de la CNT ont répondus à l’appel.

.. http://www.revolutionpermanente.fr/1000 ... lanquefort
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les travailleurs de Ford en lutte !

Messagede bipbip » 27 Sep 2018, 20:32

Reportage. A Bordeaux, ils ont pris la rue contre la fermeture de l’usine Ford Blanquefort

Dix ans après l’annonce de la fermeture, les ouvriers de Ford Blanquefort, près de Bordeaux, n’ont pas dit leur dernier mot et l’heure est toujours à la lutte. Ce samedi 22 septembre, une manifestation nationale était appelée, alors que le gouvernement a annoncé une possible reprise de l’usine par de nouveaux repreneurs.



http://www.revolutionpermanente.fr/Repo ... lanquefort
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les travailleurs de Ford en lutte !

Messagede bipbip » 11 Oct 2018, 20:15

Rassemblement des travailleurs de Ford au Salon de l'auto

à 11h, Parc des expositions de la porte de Versailles, Paris 15e

Une trentaine de salarié.e.s de l'usine Ford de Blanquefort installeront demain, vendredi 12 octobre, un stand "Ford" devant les portes du Mondial de l'Auto, porte de Versailles. La multinationale est absente du Salon mais nous on y sera !

Pas pour vendre des véhicules mais juste pour défendre notre usine et nos emplois, à savoir les 850 directs et les près de 3000 induits dans la région bordelaise. Pour dénoncer un projet de fermeture injustifiable, tant il y a de profits et tant il y a eu d'argent public distribué du côté de la multinationale Ford.

Nous serons présents pour dire aussi que s'il y a des véhicules neufs et brillants, s'il y a des profit et des dividendes, c'est parce qu'il y a des salarié.e.s qui produisent, qui sont exploités jusqu'au moment où ils sont viré.e.s, licencié.e.s sans que personne ne condamne vraiment ni ne s'y oppose.

Ce qui nous arrive est scandaleux. C'est ce qui arrive chez Ford, arrive aussi du côté de GMS à La Souterraine ou pourrait arriver du côté de Bosch à Rodez, de Delphi en Charente, des Fonderies du Poitou, de Valeo à Amiens ou bien c'est déjà arrivé du côté de Goodyear à Amiens, de Metal Temple à Fumel. Il y a trop de licenciements, trop de fermetures d'usine, trop de chômage, de galères.

Nous serons devant le Mondial de l'Auto pour dénoncer ces politiques patronales qui restructurent, qui suppriment des milliers d'emplois au nom de toujours plus de rentabilité, de profits.

Nous ne nous résignons pas à la fermeture, à être licenciés. Nous menons la bataille pour sauver nos emplois. Nous sommes convaincus qu'il faut le faire ensemble, très largement, avec tous les salariés concerné.e.s et aussi avec les habitants des environs, avec la population, car tout le monde est concerné de près ou de loin.

Le sort d'une usine, ce n'est pas seulement l'affaire des ouvriers menacés directement, c'est aussi l'affaire des gens qui vivent autour, des salariés du privé comme du public, des jeunes, des retraités, de tout le monde.

Nous tiendrons notre "stand Ford" ce vendredi 12 octobre, entre 11h et 16h et nous organiserons une conférence de presse à 13 heures, devant notre stand, avec des délégations de salariés menacés aussi de licenciements.

Cela se passera normalement devant les portes du Mondial, porte de Versailles, si nous ne sommes "autorisés" à faire notre manifestation, ce qui n'est pas gagné alors que nous avons fait notre déclaration de rassemblement il y a plusieurs jours.

Ce serait un comble d'autoriser Ford à liquider une usine à Bordeaux et en même temps d'empêcher les salariés d'exprimer leur volonté de sauver cette usine.

Le syndicat Cgt-Ford.


https://paris.demosphere.eu/rv/64462
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les travailleurs de Ford en lutte !

Messagede bipbip » 13 Oct 2018, 15:33

Les Ford au salon de l’auto : 10 ans de lutte contre la fermeture et on continue

Haut lieu d’expression publique de la lutte des Ford Blanquefort, le salon de l’auto a encore une fois accueilli une délégation du millier de salariés menacés de voir leur usine fermer et leurs emplois disparaître. D’habitude ils se payaient le luxe d’envahir le stand de leur célèbre employeur, ce qui leur a valu quelques avatars. Cette fois-ci, comme Ford a renoncé à être présent, ils ont tenu à la place de leurs dirigeants, et à leur manière, un stand visible à l’extérieur du salon, à la porte de Versailles. Une preuve de plus qu’on n’a pas besoin des patrons pour faire le boulot.

Un combat long mais qui hélas n’est pas unique

Les Ford Blanquefort ne sont pas seulement là pour eux. Comme ils le déclarent dans le tract distribué aux visiteurs à plus d’un millier d’exemplaires : « ce qui se passe à l’usine Ford de Blanquefort, est un scandale, un scandale certes ordinaire mais auquel il ne faut surtout pas s’habituer. C’est le scandale de ces multinationales qui détruisent l’emploi et le social sans même aucune justification économique et ouvertement au nom de la course aux profits et aux dividendes ».

Ford fait des profits substantiels de plusieurs milliards de dollars et continue à marteler que la fermeture est inéluctable. Le plus gros risque de défaite pour ses travailleurs serait de se laisser convaincre par l’impératif de rentabilité, qui est celui des patrons mais en aucun cas celui des travailleurs, et de négocier des miettes.

Les banderoles du stand affirmaient « Ford Blanquefort ne doit pas disparaître ». L’usine ne doit pas disparaître, non seulement pour ses 900 salariés, mais aussi pour les 3 000 emplois induits et pour ce qu’elle représente dans la région Aquitaine.
Sans convergence point de salut

Le rassemblement s’est fait sous le signe de la solidarité ouvrière et de la convergence des luttes. Avaient répondu « présents » aux côtés des Ford venus de Bordeaux, les postiers du 92, les Goodyear d’Amiens, PSA Poissy et PSA saint Ouen et des cheminots de l’intergare.

Une question était dans tous les esprits : s’opposer aux fermetures, oui mais comment ? C’est à cette question qu’ont répondu, chacun selon sa conception et son expérience, les représentants de ces luttes emblématiques. Jean-Pierre Mercier de PSA qui a connu la fermeture de PSA à Aulnay a rappelé que « faute d’un rapport de force suffisant » ils avaient dû, « en toute modestie » se contenter d’élaborer un cahier de revendications, sans pouvoir s’opposer véritablement à la fermeture de l’usine.

C’est une question que Mickaël Wamen, avait déjà évoquée la semaine dernière à Amiens lors du procès aux prud’hommes des 839 Goodyear et qu’il a remise en avant aujourd’hui. Pour lui c’est clair quand l’usine est fermée, la lutte devient très difficile sinon impossible. Il a rappelé qu’à Goodyear, malgré les promesses d’accompagnement incluses dans le plan social seulement 5 % des licenciés sont aujourd’hui reclassés et que 95% restent sur le carreau. Il avait rappelé la semaine dernière à Amiens qu’il avait appelé de toutes ses forces à une convergence des travailleurs en lutte, seule capable à ses yeux d’empêcher la fermeture, mais en vain.

Aujourd’hui, au rassemblement du salon de l’auto, il rappelle qu’il faut de toutes nos forces collectives se battre avant tout pour empêcher la fermeture de l’usine de Blanquefort. Si les Goodyear peuvent encore aujourd’hui relancer un procès c’est parce que, au moment de la fermeture de l’usine d’Amiens, l’appréciation de la validité des licenciements économiques se faisait à l ‘échelle de la multinationale. Mais aujourd’hui, avec les ordonnances Macron, le périmètre est devenu celui de l’entité de travail, l’usine de Ford Blanquefort en l’occurrence. Ce n’est plus dès lors pour les patrons qui veulent licencier, qu’un « simple jeu de comptabilité analytique » à mettre en place.
Appel à l’organisation du tous ensemble

Sur la même perspective Gaël Quirante, représentant de la lutte des postiers du 92 qui dure depuis 7 mois, a lancé un appel à ce que les représentants des différents secteurs en lutte se rencontrent après le rassemblement.

Les travailleurs, à la base, y aspirent effectivement de plus en plus car ils sentent que c’est la seule issue. Mais cela suppose de surmonter de nombreux obstacles et, au premier chef, les rivalités, les divisions et les stratégies qui sont des machines à perdre et usent la résistance des travailleurs en lutte et de ceux qui les soutiennent.


http://www.revolutionpermanente.fr/Les- ... n-continue
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 6 invités