Animaux : des êtres vivants et sensibles

Animaux : des êtres vivants et sensibles

Messagede Nyark nyark » 16 Avr 2014, 11:38

09h15 le neuf-quinze
Animaux : des êtres "vivants et sensibles (si si)

Meuglez hautbois, aboyez musettes : la France reconnait désormais l'animal comme un "être vivant et sensible", et non plus seulement comme un bien meuble, déclinaison à quatre pattes du canapé ou du frigo. Si la nouvelle n'a pas franchi les ondes des dignes radios matinales du service public, on exulte chez les auditeurs (ou plutôt les auditrices) de RTL : se succèdent au téléphone Corine (six chats et un chien) et Monique (un chien, seule compagnie depuis la mort de son mari) qui racontent leur communion avec leurs compagnons familiers. Et l'animateur d'exulter : "maintenant, la loi française considère les animaux comme des êtres vivants et sensibles".

La loi française ? Comme souvent, c'est plus compliqué. Contrairement à ce que laisse entendre une dépêche AFP trop rapide (1), ce ne sont pas "les députés", dans l'hémicycle, qui ont voté cet amendement animalier, mais seulement la commission des lois (2) de l'Assemblée. Reste à l'amendement à être adopté en séance, ce qui n'est jamais acquis à l'avance, surtout que l'affaire divise apparemment la majorité : lors du Salon de l'agriculture, Hollande s'était prononcé contre (3) cette modification du code civil. Et comme le souligne avec pertinence un blogueur spécialisé (4) dans le droit animal, discipline apparemment en pleine expansion (5), resteront ensuite à franchir les étapes délicates du vote au Sénat (avec embuscades des chasseurs, des éleveurs, des défenseurs de la tauromachie, etc), puis du Conseil constitutionnel, qui n'aime pas les "cavaliers législatifs" (non, ça n'a rien à voir avec une hippophilie ou une hippophobie supposées ; lisez la note du blogueur).

Si la modification du code civil franchissait néanmoins tous les obstacles, elle consacrerait un long combat des défenseurs des animaux, avec pétition (6), et soutien d'intellectuels (y compris un nouvel académicien, cherchez vous-même). Un combat dans lequel les nouveaux medias ont joué un rôle décisif pour franchir la barrière, non pas des espèces, mais des medias traditionnels, étonnamment réticents à traiter le sujet (oui, je sais, ce passage contredit le début de la chronique, mais la vie n'est que contradictions). Derrière cette réticence générale, une objection confuse, souvent informulée, tout droit venue des Lumières et du cartésianisme français, et que l'on pourrait résumer ainsi : on ne va quand même pas s'embêter pour les chats, les chiens, et autres crevettes (7), alors que le sort des Roms, des smicards, des précaires, des femmes, des délocalisés, des sans-papiers, mériteraient davantage notre attention. Chacun tranchera comme il veut ce choix de priorités. Mais du combat des internautes pour le chaton marseillais Oscar (8), aux mises en lignes d'images tournées clandestinement dans les abattoirs (9), les animaux sont sur la Toile, et pour de bon.

Image

(1) http://www.liberation.fr/societe/2014/0 ... vil_997893

(2) http://www.lavoixdunord.fr/france-monde ... xtor=RSS-2

(3) http://www.leparisien.fr/societe/hollan ... 612389.php

(4) http://www.animaletdroit.com/2014/04/fr ... 04tsVd9LWw

(5) http://abonnes.lemonde.fr/planete/artic ... _3244.html

(6) http://www.30millionsdamis.fr/agir-pour ... al-22.html

(7) http://www.arretsurimages.net/emissions ... nes-id2396

(8) http://www.arretsurimages.net/articles/ ... ete-id6507

(9) http://www.arretsurimages.net/articles/ ... oir-id2289

Daniel Schneidermann


De la hiérarchie des luttes : vaste débat...
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Animaux : des êtres vivants et sensibles

Messagede Nerax » 23 Avr 2014, 10:33

Que cela passe ou non, c'est finalement assez insignifiant, bien que paradoxalement, ce soit un pas indispensable vers la fin de l'exploitation animale. Insignifiant parce qu'on change des termes, des mots, mais qu'on ne touche pas aux pratiques. On avait hier le droit de torturer et de tuer des "biens meubles" ; demain on aura le droit de torturer et de tuer des "êtres vivants et sensibles".

La question des droits animaux est pourtant essentielle, en particulier dans l'agro-alimentaire. J'ai l'intime conviction que dans quelques décennies, nous regarderons cette époque ou manger de la viande était courant comme une période barbare, inconsciente et cruelle. La surconsommation de viande pose problème, bien au-delà du bien-être animal : pollution, faim dans le monde (l'essentiel de ce que l'agriculture produit est destiné à nourrir des animaux ayant vocation à être vendu aux occidentaux, alors que beaucoup n'ont pas de quoi manger dans le monde), et santé (manger de la viande tous les jours, c'est pas bon !).

Avec tout ce que cette question implique, je pense que passer au végétarisme est l'un des actes les plus révolutionnaires qu'un individu puisse réaliser. J'ai récemment réduit ma consommation, avec pour objectif de devenir végétarien dans quelques temps. Mais j'avoue que c'est dur : j'adore la viande. :siffle:
Nerax
 
Messages: 2
Enregistré le: 22 Avr 2014, 17:20

Re: Animaux : des êtres vivants et sensibles

Messagede altersocial » 23 Avr 2014, 10:52

Malheureusement sous le soleil vert capitaliste la production industrielle de légumes est aussi destructrice -écologiquement et socialement/sans aller jusqu'à la facilité d'illustrer mon propos en sortant l'united fruit compagnie tristement célèbre- que la production de viande (les pets de vache en moins me diront certains mais ça tient pas la route).
Le problème est et restera la (sur-)production capitaliste des biens de nécessité.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Animaux : des êtres vivants et sensibles

Messagede Nyark nyark » 23 Avr 2014, 17:20

altersocial a écrit:Malheureusement sous le soleil vert capitaliste la production industrielle de légumes est aussi destructrice -écologiquement et socialement/sans aller jusqu'à la facilité d'illustrer mon propos en sortant l'united fruit compagnie tristement célèbre- que la production de viande (les pets de vache en moins me diront certains mais ça tient pas la route).
Le problème est et restera la (sur-)production capitaliste des biens de nécessité.


Tu as peut-être raison, mais il faut bien que l'humain se nourrisse et, si possible en-dehors de la production industrielle capitaliste : nous sommes sûrement tous d'accord là-dessus sinon nous ne serions pas sur ce forum.
Mais en attendant, et comme il faut bien faire avec ce qu'on a, quitte à choisir entre deux formes de pollution, autant choisir celle qui fait le moins de mal à des êtres vivants qui souffrent au même titre que nous. Et, comme le dit Nerax, la consommation de viande n'a rien de bon pour la santé. Mais n'ayez pas peur, je ne vais pas vous ressortir tous les arguments concernant la consommation de viande ni revenir vous vanter les bienfaits du végétarisme (on a déjà eu cette discussion des milliers de fois et il est difficile de convaincre ceux qui ne tiennent pas à l'être).
Disons surtout que, pour moi, et c'est tout l'intérêt de l'article, l'important est de ne pas hiérarchiser les luttes et de ne pas ressortir à tous les coups qu'il y a des combats plus importants. Il importe sans doute d'avoir un combat global, mais ça ne se présente pas en terme de priorité.
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Animaux : des êtres vivants et sensibles

Messagede altersocial » 23 Avr 2014, 18:34

Je suis d'accord avec toi sur l'esprit du propos NyarkNyark, mais je répondais juste à l' "argument pollution" de Nerax. Cet argument, réduit à sa dimension écologique, pour convaincre "les carnivores", n'est pas opératoire en ce sens. :wink:
Pour le reste c'est un débat qui reste ouvert. :)
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Animaux : des êtres vivants et sensibles

Messagede gardiendusanctuaire » 31 Mai 2014, 23:01

une bonne chose certes mais c'est toujours l'état qui profite de la cruauté pour s'en mettre plein les fouilles avec une amende qui peut aller jusqu'à 30.000€ quand à la peine de taule,si elle fait jurisprudence est elle bien utile finalement?faudrait plutôt mettre ces andouilles face à leurs actes.
à noter que pendant qu'on a foutu en taule un beur un peu trop con sous une pluie d'insultes racistes haineuses,du coté de brissac une bande de magistrats corrompus jusqu'au cou se foutent de la gueule ouvertement des 15 assos parties civiles qui sont repartis ... la queue entre les pattes.
date du jugement en appel toujours reculée et maintenant à septembre.voila la belle justice corrompue à deux vitesses ça fait pas photo.ignoble,à vomir :evil:
chers amis des animaux,affaire toujours à suivre.en voila un beau qui mériterait tout simplement des représailles :gun:
sanctuaire des sans voix: enclave secrète anarco feliniste boisée visant à accueillir tout individu déterminé à vivre en totale autarcie loin de la civilisation destructrice.
faudra encore attendre que ça pousse ... les arbres -_-
Avatar de l’utilisateur-trice
gardiendusanctuaire
 
Messages: 9
Enregistré le: 18 Jan 2014, 10:52
Localisation: en MP.

Des moutons torturés pour la laine.

Messagede Ulfo25 » 11 Juil 2014, 10:08

Article, paru sur le site du Monde, assez court mais bien documenté montrant comment peuvent être torturés certains moutons pour produire de la laine en Australie et aux États-Unis. Ou comment l'homme s'en fou de son environnement pour faire plus de fric à court terme. Je vous transmet le lien où il y a quelques vidéos (pour les plus courageux) et le texte ici.

Lien : http://ecologie.blog.lemonde.fr/2014/07 ... -la-laine/

Texte :
Des employés qui assènent des coups de poing à la face de moutons terrifiés, les frappent avec des tondeuses électriques et un marteau, leur entaillent la chair, les piétinent ou leur plient le cou au point de le briser. Des animaux en sang, d'autres qui meurent. Voilà ce que révèlent des vidéos à la fois très violentes et choquantes, publiées mercredi 9 juillet par l'association de défense des droits des animaux PETA (People for ethical traitment of animals), à l'issue d'une vaste enquête sur la production de laine en Australie et aux Etats-Unis.
Pendant plus d'un an, de fin 2012 à mars 2014, trois militants de l'ONG américaine, qui milite pour une éthique dans le traitement des animaux, se sont faits passer pour des ouvriers dans 19 ateliers de tonte dans les Etats australiens de Victoria, Nouvelle Galles du Sud – les deux plus gros producteurs de laine du pays – et d'Australie-Méridionale. Ils ont filmé en caméra cachée les maltraitances perpétrées par 70 employés sur les animaux. Dans ces immenses établissements, près de 4 millions de moutons sont tondus chaque année.
Entre mi-mars et mi-mai 2014, un autre enquêteur a documenté de la même façon la maltraitance de moutons par des employés dans 14 ranchs américains, à travers Wyoming – le deuxième producteur de laine du pays – le Colorado et le Nebraska.
"Les tondeurs sont souvent rémunérés au volume, et non à l'heure, ce qui encourage un travail violent et à la va-vite, dénonce Isabelle Goetz, chargée de campagne chez PETA France. Dans ce genre d'usines, les moutons ne sont pas considérés comme des êtres vivants mais des marchandises. Les fermes estiment qu'il vaut mieux avoir des pertes mais aller très vite."
L'Australie est le deuxième producteur de laine au monde (juste après la Chine), avec une production annuelle de 360 000 tonnes en 2012 pour un chiffre d'affaires de 700 millions de dollars, selon les données de l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO). Sa laine de mérinos, connue pour être très fine et élastique, est très convoitée par l'industrie textile et exportée dans le monde entier. Les Etats-Unis, de leur côté, produisent beaucoup moins de laine (5 000 tonnes).

AUSTRALIA-WORLD SHEEP SHEARING CHAMPIONSHIPS

"Nous sommes choqués et consternés par ces images", a déclaré Geoff Fisken, le président des producteurs de laine australiens (WoolProducers Australia), interrogé par l'agence Australian Associated Press. Nous demandons à tous les producteurs de laine d'avoir une tolérance zéro pour les cas de maltraitance animale et de prendre les mesures nécessaires afin d'éviter que ce genre de comportements, rares, ne se reproduise." De son côté, une autre structure, l'Australian Wool Innovation (AWI), a déclaré qu'elle condamnait de "manière catégorique et sans équivoque" le mauvais traitement des animaux, tout en minimisant son importance. "AWI a investi 2,8 millions de dollars dans la formation des tondeurs. Les producteurs de laine australiens prennent soin de la santé et du bien-être de leurs animaux", assure Michelle Lee, interrogée par NBC.
"Ces cas de torture sont avérés et connus depuis longtemps, rétorque Isabelle Goetz. Nous appelons les consommateurs à ne plus acheter de vêtements en laine car il est quasiment impossible de connaître sa provenance mais le plus probable est qu'elle vienne d'Australie."
En 2012, PETA avait déjà réussi à faire plier une cinquante de multinationales comme H&M, Gap, Uniqlo, Abercrombie & Fitch, Hugo Boss ou encore Adidas qui avaient renoncé à se fournir en laine de moutons australiens, pour un autre cas de maltraitance : le "mulesing". Cette pratique consiste à découper la peau péri-anale des jeunes moutons, âgés de moins de douze mois, pour empêcher l'apparition de myiase, une infection essentiellement due à la ponte des larves de mouches dans les plis du postérieur du mouton. Une opération la plupart du temps, réalisée sans anesthésie ni antidouleur. L'Australie est le seul pays du monde à pratiquer encore cette technique qualifiée par PETA de "barbare".

Audrey Garric
Ulfo25
 
Messages: 354
Enregistré le: 04 Juil 2012, 17:09
Localisation: Besançon

Re: Des moutons torturés pour la laine.

Messagede Nyark nyark » 11 Juil 2014, 13:21

Je vous transmet le lien où il y a quelques vidéos (pour les plus courageux) et le texte ici.

Rien que pour le texte, il faut déjà être courageux. Si ça pouvait faire réfléchir tous ceux qui n'en ont rien à foutre du sort d'êtres vivants et sensibles, sans hiérarchiser les souffrances...
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Des moutons torturés pour la laine.

Messagede niouze » 12 Juil 2014, 13:55

en france aussi les tondeurs sont payer a la tache .....
celui que j'ai rencontrer sur la route y a quelques années etait tout sauf du genre a torturer des betes (je dirait plus qu'il etait doux comme un agneaux ^^ ) cependant j'imagine que certain doivent pas etre tendre avec les betes pour aller plus vite !
Avatar de l’utilisateur-trice
niouze
 
Messages: 117
Enregistré le: 08 Aoû 2012, 13:55

Re: Des moutons torturés pour la laine.

Messagede Ulfo25 » 12 Juil 2014, 19:21

niouze a écrit:en france aussi les tondeurs sont payer a la tache .....
celui que j'ai rencontrer sur la route y a quelques années etait tout sauf du genre a torturer des betes (je dirait plus qu'il etait doux comme un agneaux ^^ ) cependant j'imagine que certain doivent pas etre tendre avec les betes pour aller plus vite !


Je pense, en effet, que cet article permet de poser le double problème plus ou moins "explicite" de la rentabilité "à la pièce" et de nos relations avec les animaux ou autres espèces vivantes. Pour ma part, même si je suis d'être végétarien, je fais de plus en plus attention à la provenance de la viande que je peux manger tout en diminuant la quantité que je peux manger. Après, j'avoue que j'ai un peu du mal à me projeter dans un monde sans aucune viande mais plus par manque de connaissances sur le sujet que par peur de me lancer. Et le débat que l'on peut avoir ici peut, j'imagine, m'aider à mieux avancer dans cette réflexion.
Ulfo25
 
Messages: 354
Enregistré le: 04 Juil 2012, 17:09
Localisation: Besançon

Re: Des moutons torturés pour la laine.

Messagede Nyark nyark » 12 Juil 2014, 19:53

Là, on s'engage dans un vaste débat qui pourrait ne pas être apprécié par tout le monde ici je te préviens :^^:
Il y a déjà des topics sur le sujet, il faudra que je les recherche (ou tu peux t'y mettre aussi). Et c'est vrai que c'est souvent une discussion sans fin. Bref, ce soir (et les jours prochains) pas trop le temps de m'y coller, mais je veux bien qu'on en parle.
Mais par pitié, épargnez-nous le cri de la carotte et le coup de l'autogestion chez les lapins, merci !
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Des moutons torturés pour la laine.

Messagede Ulfo25 » 12 Juil 2014, 20:41

Effectivement, le sujet du végétarisme et autres "variantes" (si je puis me permettre ce terme) est un sujet, si mes souvenirs sont bons, assez abordé sur ce forum. Mais c'est vrai que le coté combat entre "puristes" et "charognards" (pour caricaturer grossièrement mais c'est pour le dire rapidement) peut faire peur à certains dans cet engagement.
Ensuite, on s'écarte du sujet de ce topic, qui, pour ma part, sert plutôt à ouvrir le débat sur les interactions entre genre humain et autres espèces vivantes sur cette planète. M'enfin bref, j'avoue que je me pose pas mal de questions autour de tout ça et que cela m'intéresse d'approfondir mes connaissances autour de l'écologie (quelque soit l'angle abordé comme le végétarisme, le respect animal, les énergies renouvelables et autres). Etant pêcheurs de temps à autre c'est vrai que je considère cela comme important.
Ulfo25
 
Messages: 354
Enregistré le: 04 Juil 2012, 17:09
Localisation: Besançon

Re: Des moutons torturés pour la laine.

Messagede Pïérô » 12 Juil 2014, 23:57

Il y a là largement matière à unanimité en révolte contre de tels traitements faits aux animaux, et l'exemple donné par Ulfo25 mérite une réprobation collective. Après je pense que Nyark nyark, d'une manière plutôt manipulatrice, amène un autre plan de débat car par ailleurs elle place sur le même plan la souffrance humaine et la souffrance animale, et là il y a encore un autre débat. Et sur ce plan la mise en scène habituelle qui est celle de la victimisation qu'elle produit pour noyer le poison est encore à relever. Et donc je le fais, parce que la question soulevée de cette manière pose un réel problème éthique et politique. Les animaux, les plantes, et les humains, c'est pas la même chose, et faire l'amalgame conduit à un confusionnisme complètement réactionnaire, un confusionnisme qui en amène à parler d'holocauste, de génocide, sur un plan qui relativise la question sur un plan humain, et fait qu'une partie de l'extrême droite fait de la condition animale un cheval de bataille alors que la condition humaine ne leur importe pas beaucoup si celle-ci est colorée. Il n'y a pas de raison de culpabiliser à manger de la viande, mais des interrogations sur la condition animale sont à partager dans une dimension qui ne mène pas à la caricature et au confusionnisme.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Des moutons torturés pour la laine.

Messagede Nyark nyark » 13 Juil 2014, 00:37

Pïérô a écrit: Après je pense que Nyark nyark, d'une manière plutôt manipulatrice, amène un autre plan de débat car par ailleurs elle place sur le même plan la souffrance humaine et la souffrance animale, et là il y a encore un autre débat. Et sur ce plan la mise en scène habituelle qui est celle de la victimisation qu'elle produit pour noyer le poison est encore à relever. Et donc je le fait, parce que la question soulevée de cette manière pose un réel problème éthique et politique. Les animaux, les plantes, et les humains, c'est pas la même chose, et faire l'amalgame conduit à un confusionnisme complètement réactionnaire, un confusionnisme qui en amène à parler d'holocauste, de génocide, sur un plan qui relativise la question sur un plan humain, et fait qu'une partie de l'extrême droite fait de la condition animale un cheval de bataille alors que la condition humaine ne leur importe pas beaucoup si celle-ci est colorée. Il n'y a pas de raison de culpabiliser à manger de la viande, mais des interrogations sur la condition animale sont à partager dans une dimension qui ne mène pas à la caricature et au confusionnisme.


Confusionnisme et extrême-droite dis-tu ?

Alors, dis-moi de qui sont ces citations :

"Tout ce verbiage sur la dignité, la compassion, la culture ou la morale semble ridicule lorsqu’il sort de la bouche même de ceux qui tuent des créatures innocentes, pourchassent des renards que leurs chiens ont épuisés, ou même encouragent l’existence des combats de taureaux et des abattoirs. Toutes ces explications, selon lesquelles la nature est cruelle et donc nous sommes en droit d’être cruels, sont hypocrites. Rien ne prouve que l’homme soit plus important qu’un papillon ou qu’une vache. Je considère le fait d’être devenu végétarien comme la plus grande réussite de ma vie. Je ne prétends pas sauver beaucoup d’animaux de l’abattoir, mais mon refus de manger de la viande est une protestation contre la cruauté… Personnellement, je ne crois pas qu’il puisse y avoir de paix dans ce monde tant que les animaux seront traités comme ils le sont aujourd’hui.”


“Les gens disent souvent que les humains ont toujours mangé des animaux, comme si c’était une justification pour continuer la pratique. Selon cette logique, nous ne devrions pas essayer d’empêcher les gens d’assassiner d’autres personnes, puisque ceci existe aussi depuis les tous premiers temps.” “Pour ces créatures, tous les humains sont des nazis ; pour les animaux, la vie est un éternel Treblinka.”


Me traiter de manipulatrice me semble quelque peu injuste, dans la mesure où, depuis que je fréquente ce forum, je ne crois pas avoir jamais manipulé qui que ce soit, ni quelque discussion que ce soit. Tu t'égares là Pïérô, comme cela t'arrive parfois quand on touche à certains sujets qui s'écartent des préoccupations habituelles.

Mais j'aurais dû m'y attendre, c'est un sujet sensible et je n'ai jamais bien su pourquoi le fait d'aborder le comportement humain vis-à-vis des animaux est indigne d'un forum révolutionnaire. Mais peut-être quelqu'un ici sera-t-il en mesure de m'expliquer en quoi la sensibilité à la souffrance animale est réac : parce que, comme tout, c'est un thème récupéré par l'extrême-droite ? Attention au point Godwin...

Et j'attends que tu me nommes l'auteur (sûrement un nazi ???) des citations ci-dessus.
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Des moutons torturés pour la laine.

Messagede Nyark nyark » 13 Juil 2014, 01:01

viewtopic.php?f=14&t=6639&hilit=singer&start=45

En attendant ta réponse sur l'auteur des citations (que tu vas rapidement trouver maintenant), j'ai retrouvé ce vieux débat que nous avions déjà eu, avec d'autres participants. Curieux de voir à quel point tu es crispé sur le sujet, et aussi comme tu ressasses le terme de "manipulation". Tu as visiblement un problème avec ça, mais là je ne peux rien pour toi. Détends-toi PÏérô, nous ne sommes pas sur le FA et personne ici ne cherche à te manipuler, arrête la parano.

Mais finalement, c'est peut-être vrai qu'il vaut mieux s'en tenir aux échanges (accumulations ?) d'infos parce qu'il semblerait que les débats ne soient pas tellement les bienvenus ici...

Allez salut, je te laisse à tes certitudes et je garde mes convictions... :baille:
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Suivante

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité