Lutter contre le fascisme sanitaire !

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede joe dalton » 05 Oct 2008, 17:46

Sur le point de vue consistant a culpabiliser l'individu a cause d'un tort qu'il ferait subir a la communauté.Est ce qu'on parle de la société anarchiste idéal composée "d'égaux",ou est ce qu'on parle de notre société, ou désolé, je ne vois nulle communauté.
L'horrible fumeur qui creuse à la force du poumon le trou de la secu, a acheter des cigarettes fabriqué par qui ? l'irresponsable conducteur qui ne met pas sa ceinture, n'est il pas stigmatisé pour nous faire oublier que c'est la voiture elle même et la société qui va avec qui est intrinsèquement porteuse de mort.
Que dans la communauté de mes rêvés, je m'inquiète de koala,qui fume trop,qui boit trop,parce que, ce type de société ne serait pas composé d'anonyme.OK!Je pourrai lui dire"écoute je t'ai prévenu,va pas nous voir si ça tourne mal!"
Mais ce qui est révoltant avec l'hygienisme, que leokarim(qui fume trop lui aussi quand je vois son avatar) appelle fascisme sanitaire, C'est l'hypocrisie insupportable de l'état,qui aime porter le masque de la figure paternelle.Papa l'etat entendrais nous que ceci n'est pas bon pour nous,il s'inquiète tellement pour moi qu'il m'envoie en prison me faire violer, pour m'apprendre que la drogue est mauvaise pour ma santé.
Et quand je creve de faim dans le caniveau,il s'en fout, de toute façon, c'est ma faute,je suis une feignasse.
joe dalton
 

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede LeoKarim » 05 Oct 2008, 18:39

Perso je fume trop ok mais une question : pourquoi on a inventé la sécu ? C'est pourqu'elle soit rentable ou qu'elle soigne les gens ? Ensuite, j'assume de mourir plus jeune que la normale. D'une part ça ne me gène pas en soi. D'autre part une autre raison est venue se gréfer ma compagne a une vingtaine d'années de plus que moi et je ne veux pas mourir vingt ans après elle. Mais ça c'est une raison auxilliaire.
Je préfère vivre à fond et heureux jusqu'à 59 ans que jusqu'à 100 ans comme un pantouflard malheureux avec la star ac pour seul divertissement. Plus jeune je voulais mourir sur la barricade, aujourd'hui je me contenterais du cancer et de la morphine ou d'une over dose de SAL__ ou de L_A.
Je suis comme ça...
LeoK :trinque: az
"Pourquoi autoriser la vie alors qu'on finit toujours par en mourir ?" Léopold Fidel Privares.
http://www.survitualisme.org
http://www.survitualisme.info
Avatar de l’utilisateur-trice
LeoKarim
 
Messages: 25
Enregistré le: 03 Oct 2008, 21:09
Localisation: Cyber City

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede RickRoll » 06 Oct 2008, 11:10

joe dalton a écrit:Mais ce qui est révoltant avec l'hygienisme, que leokarim(qui fume trop lui aussi quand je vois son avatar) appelle fascisme sanitaire, C'est l'hypocrisie insupportable de l'état,qui aime porter le masque de la figure paternelle.Papa l'etat entendrais nous que ceci n'est pas bon pour nous,il s'inquiète tellement pour moi qu'il m'envoie en prison me faire violer, pour m'apprendre que la drogue est mauvaise pour ma santé.
Et quand je creve de faim dans le caniveau,il s'en fout, de toute façon, c'est ma faute,je suis une feignasse.

+1 mais il faut faire attention de ne pas aller plus loin que dénoncer l'attitude de l'Etat et le fait que ce soit lui qui nous dise quoi faire. Pour moi dans une société anarchiste on ne produirait pas de drogues de manière industrielle et on essaierait de dissuader les gens d'en consommer.
RickRoll
 

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede Ellaurenzovfoot » 06 Oct 2008, 16:03

Là je te rejoins Koala :) (sur la production de façon industrielle hien! :p)
Ellaurenzovfoot
 

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede joe dalton » 06 Oct 2008, 17:03

koala avenger a écrit:Pour moi dans une société anarchiste on ne produirait pas de drogues de manière industrielle et on essaierait de dissuader les gens d'en consommer


C'est un autre problème de savoir ce qui sera produit,que celui de savoir ce qui sera consommer! J'espère bien qu'une société qui aura abolie le profit, cessera la production de masse tout un tas de trucs mortifères. L'intérêt de le faire ne sera plus le même!
pour ce qui est de la drogue de façon plus générale, je pense que le fait qu'elles soient prohibées, les fait trop vite considérées comme subversives.On ne se pose pas assez la question de savoir ce que signifie de devoir prendre un "produit" pour pouvoir s'épanouir,s'affirmer ,rigoler;et à quelle misère cela fait cela fait échos.
joe dalton
 

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede sebiseb » 06 Oct 2008, 21:30

C'est une question anthropologique, car toutes les sociétés consoment des drogues..
Mais pour revenir au problème du risque, et de l'assumer. Et bien, assumer ne signifie pas pour autant que la société ne soigne pas la personne si besoin..
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 14:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede joe dalton » 06 Oct 2008, 21:49

sebiseb a écrit:C'est une question anthropologique, car toutes les sociétés consoment des drogues.


c'est pas faut mais "toute les société" dont tu parle n'en faisait pas le même emploi, je crois(mais ne suis pas catégorique),que dans la notre.,elle remplissait un rôle plus sociale ,sous la forme de rite ou de communion du groupe.Ici et maintenant, elles ne servent que trop bien le système capitaliste et ses projets d'isolement de chacun en lui même.
joe dalton
 

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede sebiseb » 06 Oct 2008, 21:59

joe dalton a écrit:
sebiseb a écrit:C'est une question anthropologique, car toutes les sociétés consoment des drogues.


c'est pas faut mais "toute les société" dont tu parle n'en faisait pas le même emploi, je crois(mais ne suis pas catégorique),que dans la notre.,elle remplissait un rôle plus sociale ,sous la forme de rite ou de communion du groupe.Ici et maintenant, elles ne servent que trop bien le système capitaliste et ses projets d'isolement de chacun en lui même.

C'est probablement valable pour toutes les sociétés..
Je pense qu'au delà du rite collectif, l'usage de drogue est un moyen de se recentrer sur soi-même soit pour son bien-être soit pour s'extirper de l'extérieur voir les deux combinés plus ou moins - La dépendance n'est qu'une conséquence de la consommation.
J'ajoute à cela que la prise de risque est un comportement naturel de l'homme, et si la société semble étonnée de voir les adolescents prendre de plus en plus de risques, c'est qu'elle ne mesure pas l'ampleur du balisage qu'elle s'est infligée - Je pense que les barrières élevées contre le risque ont conduit à en faire prendre de plus en plus à ceux qui consciement ou non cherchent à se mettre en danger - paradoxalement pour mieux vivre.
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 14:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede joe dalton » 06 Oct 2008, 22:13

Le rite collectif dans notre société...permet moi dans douter!ou alors n'importe qu'elle choix de consomation en fait office : "moi je fait patie de ceux qui aime mane chao et je représente quelque cose pour ça", "moi je porte des nique","moi je fume des joints alors faut pas me confondre avec les nazes qu'on peur de la drogue"
Ce type de rite collectif, on en voit assez souvent! je me rappelle le nombre de soirées ou tout le monde rigollait et puis on roule un beuze,et hop tout le monde est amorphe.Idem pour la coke ou tout le monde assure en prenant tous les autres pour des cons,je sais pas si on peut appeler ça un recentrage.
joe dalton
 

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede sebiseb » 06 Oct 2008, 22:17

joe dalton a écrit:Le rite collectif dans notre société...permet moi dans douter!ou alors n'importe qu'elle choix de consomation en fait office : "moi je fait patie de ceux qui aime mane chao et je représente quelque cose pour ça", "moi je porte des nique","moi je fume des joints alors faut pas me confondre avec les nazes qu'on peur de la drogue"
Ce type de rite collectif, on en voit assez souvent! je me rappelle le nombre de soirées ou tout le monde rigollait et puis on roule un beuze,et hop tout le monde est amorphe.Idem pour la coke ou tout le monde assure en prenant tous les autres pour des cons,je sais pas si on peut appeler ça un recentrage.

Je ne suis pas sûre d'avoir compris où tu voulais en venir, mais oui je pense que cela ne s'arrête pas aux produits tel que les drogues. Note que j'ai distingué et séparé l'aspect "rite collectif" et "vertige personnel".
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 14:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede joe dalton » 06 Oct 2008, 22:36

Le vertige personnelle(et t'inquiète je connais et je donne pas de leçon),si au début peut être considérer comme une expérience se révélé être finalement la seule aventure extrême que nous offre cette pauvre société
et au bout d'un moment la réalité sordide de mec qui consomme sa drogue dans son coin t'échappe!Mais c'est pas le sujet du topic...
Pour quand on parle de la communauté qui "paye" les excès(qui ne recoupent pas des chose similaires).Le désespéré qui ne sait pas comment supporter la vie,l'inconscient qui a du mal a croire qu'il est mortelle,peut on leur parler de "des frais" qu'il engendre et leur faire "entendre raison"
joe dalton
 

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede RickRoll » 08 Oct 2008, 11:24

je pense qu'on se comprend mal sebiseb.
Je ne faisais que pousser la logique de certains qui disent qu'on est libre ou pas de prendre de la drogue et qu'on assumera ses choix le moment venu avec son cancer du poumon par exemple. Mais je constate que ces mêmes personnes, qui brandissaient leur liberté pour justifier leur prise de drogue, sont beaucoup moins promptes à assumer seules les conséquences en terme de santé. Et qu'elles demandent à la collectivité de les soigner.
Si on pousse la logique de la liberté et de la responsabilité jusqu'au bout, on doit refuser les soins à ces gens car ils étaient prévenus des conséquences et ont choisi de les assumer. les soigner revient donc à nier leur liberté et leur responsabilité d'individu en les empêchant d'assumer pleinement les conséquences de leurs actes.

Mon avis à moi, c'est qu'en matière de drogue on n'est pas libre. On ne prend pas de la drogue régulièrement en toute liberté mais au contraire car une dépendance physique ou psychique s'est mise en place. Dans ce cas, la personne n'est pas vraiment responsable de son état et on peut sans problème la soigner. Il n'y a pas à parler de frais ou de finances dans ce cas là, il s'agit d'aider une victime de la drogue, d'un état qu'elle n'a pas choisi.

pour l'histoire du fait que la fonction sociale de la drogue est de nous élèver personnellement, c'est une thèse hippie qui est démentie par les faits. Les shaman ne prennent pas de la drogue dans le but de s'élever, mais cette élévation est le moyen de pouvoir soigner un malade, de bénir des chasseurs etc. L'élévation personnelle dûe à la drogue n'est pas un but en elle-même mais un moyen de faire autre chose.
RickRoll
 

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede Camille » 08 Oct 2008, 17:22

Si on pousse la logique de la liberté et de la responsabilité jusqu'au bout, on doit refuser les soins à ces gens car ils étaient prévenus des conséquences et ont choisi de les assumer. les soigner revient donc à nier leur liberté et leur responsabilité d'individu en les empêchant d'assumer pleinement les conséquences de leurs actes.

Ca ne tient pas debout. Ce discours tu peux l'avoir avec n'importe qu'elle autre chose que la drogue, la bouffe, la musique...n'importe quoi peut provoquer un problème de santé. Dans ce cas, personne ne bénéficiera de la solidarité de la société ou alors quelques devins éclairés qui n'en n'auraient pas besoin puisqu'ils ne seraient malades de rien. C'est une société de moines anarcho-bouddhistes qui se prépare :lol: .
Et qu'elles demandent à la collectivité de les soigner.

En fait pour toi, il y aurait les drogué-e-s d'un côté et la collectivité de l'autre. Pour moi, un-e drogué-e fait aussi partie de la collectivité, donc la collectivité assume dès le départ, et l'usage de drogues, et les campagnes de prévention, et l'information, et la formation, et les soins en cas de pépin pour l'un-e de ses membres.
Camille
 

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede RickRoll » 08 Oct 2008, 17:35

je commence à croire que c'est moi qui ne m'explique pas clairement.


je le répète, c'est une réponse à ceux qui mettent en avant leur liberté individuelle de consommer de la drogue et qui disent qu'ils assumeront leurs problèmes de santé en temps voulu. Hé bien je dis chiche.
Et dans ce cas je ne vois pas pourquoi ce serait la communauté qui assumerait les choix d'une personne donnée.
Hé oui comme tu le dis ça aboutit à une situation où tout le monde doit se soigner tout seul (ou à peu près).

Pour moi la consommation de drogue ne se base pas sur la liberté, donc ce raisonnement n'est pas le mien. Je pense que comme on n'est pas libre de se droguer (ou de fumer ou de boire) ce n'est pas à la personne d'assumer. Donc la société que tu souhaites est celle que je soutiens.

C'est celle que la logique de certains ici et ailleurs nous feraient avoir.
RickRoll
 

Re: Lutter contre le fascisme sanitaire !

Messagede croquemitaine » 08 Oct 2008, 17:54

Mais je constate que ces mêmes personnes, qui brandissaient leur liberté pour justifier leur prise de drogue, sont beaucoup moins promptes à assumer seules les conséquences en terme de santé. Et qu'elles demandent à la collectivité de les soigner.


Ouais, je vois ce que tu veux dire, c'est un peu : "privatiser les profits et nationaliser les pertes en somme" :roll: . Mais bon c'est inhérent à l'Homme d'etre à la fois social et individuel. Je crois pas qu'il y ait de 'solution' on peut simplement tenter de trouver l'équilibre.

Sur l'industrie des drogues (alcool et tabac donc pour ce qui est des plus courantes et répandues) en société libertaire c'est compliqué de faire des prévisions. Enfin à mon avis il est peu probable que ça saute - entièrement en tout cas - à court terme (après la révolution sociale).
croquemitaine
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité