Critique des médias

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 01 Mar 2018, 17:26

Le Média sur la Syrie : naufrage du « journalisme alternatif »

Il est des documents dont on sait très rapidement qu’ils sont d’ores et déjà porteurs d’une certaine valeur historique tant ils font cas. Il en est ainsi d’un extrait du journal du média TV dans lequel sont agglomérées toutes les ficelles d’un révisionnisme en temps réel bon teint, voire d’un conspirationnisme avéré, malgré ses efforts pour se cacher sous le masque de la neutralité. Florilège.

Air grave, silence solennel. Claude el Khal, chroniqueur pour Le Média et qui se présente lui même comme « apprenti acteur et caricaturiste » ou encore « réalisateur, blogueur et dessinateur occasionnel », s’apprête à nous livrer son « expertise » sur les événements de la Ghouta. Le nouveau journal proche de la France Insoumise a pris une position se voulant courageuse, car minoritaire selon lui, et tente par la voix du blogueur libanais de nous l’expliquer.

... https://lundi.am/Le-Media-sur-la-Syrie- ... alternatif
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 01 Mar 2018, 18:40

Réforme de la SNCF (1) : premiers tirs de barrage médiatiques
Jeudi 15 février 2018, Édouard Philippe recevait le « Rapport sur l’avenir du transport ferroviaire » de Jean-Cyril Spinetta, ancien PDG d’Air France. Au programme de ce document, qui doit servir de base de travail pour une future loi sur les « mobilités » : mise en concurrence du rail, remise en cause du statut de cheminot, plans de départ volontaires, suppression des petites lignes jugées non rentables… Un cocktail drastique de mesures libérales qui, pour les syndicats, remettent en cause le service public ferroviaire au profit du secteur privé. Et qui n’a pas manqué de susciter l’approbation (presque) unanime des grands médias. En témoigne cet état des lieux de la presse et des journaux télévisés, premier volet d’une série sur le traitement médiatique du projet de la libéralisation du rail.
... http://www.acrimed.org/Reforme-de-la-SN ... de-barrage

Réforme de la SNCF (2) : débats télévisés ou guets-apens pour syndicalistes ?
Dans le premier volet de notre série sur le traitement médiatique du projet de réforme de la SNCF, nous évoquions l’accueil pour le moins favorable accordé aux grandes lignes du projet de mise en concurrence du transport ferroviaire, actuellement en préparation par le gouvernement. Nous revenons ici sur le traitement de ce dossier dans les débats télévisés. L’accueil réservé à la parole des cheminots et des syndicalistes sur les plateaux médiatiques confirme le diagnostic que nous posions au moment des mobilisations contre la Loi Travail : au cours de ces « débats », qui s’avèrent de véritables « tribunaux médiatiques », chroniqueurs et animateurs sont « durs avec les faibles, et faibles avec les puissants ».
... http://www.acrimed.org/Reforme-de-la-SN ... s-ou-guets
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 03 Mar 2018, 15:23

Noblecourt frappe encore

Comme toujours quand se profile une possibilité de forte mobilisation sociale, Michel Noblecourt commet un mauvais article dans le journal Le Monde où il ressasse ses obsessions (le syndicalisme de lutte) et professe ses conseils (la CGT recule parce qu’elle est trop radicale).

Rien de plus original dans son article du 27 février dernier. Au moment où les secteurs les plus combatifs (car oui il y a bien des divergences fortes dans les directions de la CGT) tentent de construire un puissant 22 mars, il s’attaque à l’infiltration gauchiste dans la CGT et à l’autoritarisme et l’isolement de Philippe Martinez...

Après ces délations dont il se délecte, il donne la parole largement à ceux qui s’inquiètent d’une CGT trop combative (mais qui préservent, eux, leur anonymat).

Noblecourt est depuis toujours un journaliste médiocre. Il est par contre l’excellente la marionnette des secteurs les plus réformistes de la bureaucratie confédérale.

La presse bourgeoise a bien d’autres journalistes qui n’aiment pas la lutte des classes, et d’ailleurs quoi de plus normal en fait ? Mais certain.es d’entre eux ont au moins le mérite de faire leur travail proprement. Nous l’avons déjà dit, un journal « sérieux » comme Le Monde ne devrait pas se satisfaire des grotesques fantasmes de Noblecourt.

http://www.communisteslibertairescgt.or ... ncore.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 04 Mar 2018, 18:05

Réforme de la SNCF (3) : quand les « Grandes Gueules » s’en mêlent

ll faut dire d’emblée que les guets-apens de Pascal Praud ou de David Pujadas, que nous commentions dans un précédent article, font pâle figure à côté des « Grandes gueules » de RMC. Le 16 février, les chroniqueurs en place, largement épaulés par les deux présentateurs, ont rivalisé de vulgarité, de désinformation et de mépris pour faire l’éloge de la réforme et « casser du syndicaliste ». Avec, pour au moins deux d’entre eux, une déception : ça ne va pas encore assez loin.

... http://www.acrimed.org/Reforme-de-la-SN ... -Gueules-s
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 06 Mar 2018, 23:36

Rencontre-débat : « Médias et sexisme » le 10 mars

Nous vous invitons à une rencontre-débat au Lieu-dit (6, rue Sorbier, Paris 20e) le samedi 10 mars à 17h, autour du thème « Médias et sexisme ».

Depuis l’ « affaire » Weinstein, les campagnes de témoignages de femmes dénonçant les violences qu’elles subissent ont bousculé les réseaux sociaux, l’espace médiatique et la société en général. De très nombreux médias se sont emparés de la question, pour le meilleur mais aussi bien souvent pour le pire. Nous avons consacré à ce traitement médiatique une série de trois articles [1] ainsi qu’un dossier dans le dernier numéro de notre revue Médiacritique(s).

Nous y abordons de nombreuses questions : Comment les médias ont-ils abordé le sujet des violences faites aux femmes ? À qui ont-ils donné la parole ? Comment les journalistes traitent-ils des cas de violences et de harcèlement mis en lumière dans leurs propres rédactions ou dans des structures « concurrentes » ? Comment analyser, du point de vue de la critique des médias, l’exposition médiatique considérable dont ont bénéficié les éditocrates et les polémistes réactionnaires sur ce sujet ? La large médiatisation de ce phénomène politique (octobre/mi-janvier) a-t-elle entraîné une véritable prise de conscience dans les rédactions ? A-t-elle amélioré le traitement des cas de violences faites aux femmes, sujets d’ordinaire abordés comme des faits divers et déformés selon des biais langagiers trop bien connus ?

C’est pour échanger et revenir sur toutes ces questions (et d’autres encore !), au regard de nouveaux exemples survenus dans le champ médiatique depuis la mi-janvier, que nous vous invitons à nous rejoindre

le samedi 10 mars 2018 à 17h
au Lieu-dit (6 Rue Sorbier, Paris 20e).
Entrée libre

Le débat sera introduit et animé par Pauline Perrenot, avec des membres de la rédaction d’Acrimed.

http://www.acrimed.org/Rencontre-debat- ... le-10-mars
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 08 Mar 2018, 15:55

Actualité des médias n°13 (février 2018)

Avec cet article, nous poursuivons notre série d’information mensuelle sur l’actualité des médias

http://www.acrimed.org/Actualite-des-me ... vrier-2018
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 08 Mar 2018, 22:26

Rencontre-débat : « Médias et sexisme » le 10 mars

Nous vous invitons à une rencontre-débat au Lieu-dit (6 rue Sorbier, Paris 20e) le samedi 10 mars à 17 h, autour du thème « Médias et sexisme ».

Depuis l’« affaire » Weinstein, les campagnes de témoignages de femmes dénonçant les violences qu’elles subissent ont bousculé les réseaux sociaux, l’espace médiatique et la société en général. De très nombreux médias se sont emparés de la question, pour le meilleur mais aussi bien souvent pour le pire. Nous avons consacré à ce traitement médiatique une série de trois articles [1] ainsi qu’un dossier dans le dernier numéro de notre revue Médiacritique(s).

Nous y abordons de nombreuses questions : Comment les médias ont-ils abordé le sujet des violences faites aux femmes ? À qui ont-ils donné la parole ? Comment les journalistes traitent-ils des cas de violences et de harcèlement mis en lumière dans leurs propres rédactions ou dans des structures « concurrentes » ? Comment analyser, du point de vue de la critique des médias, l’exposition médiatique considérable dont ont bénéficié les éditocrates et les polémistes réactionnaires sur ce sujet ? La large médiatisation de ce phénomène politique (octobre/mi-janvier) a-t-elle entraîné une véritable prise de conscience dans les rédactions ? A-t-elle amélioré le traitement des cas de violences faites aux femmes, sujets d’ordinaire abordés comme des faits divers et déformés selon des biais langagiers trop bien connus ?

C’est pour échanger et revenir sur toutes ces questions (et d’autres encore !), au regard de nouveaux exemples survenus dans le champ médiatique depuis la mi-janvier, que nous vous invitons à nous rejoindre

le samedi 10 mars 2018 à 17 h
au Lieu-dit (6 rue Sorbier, Paris 20e).
Entrée libre

Le débat sera introduit et animé par Pauline Perrenot, avec des membres de la rédaction d’Acrimed.

http://www.acrimed.org/Rencontre-debat- ... le-10-mars
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 10 Mar 2018, 23:45

Cyril Hanouna fête la “journée de la femme” et Marlène Schiappa fête Cyril Hanouna

Sur CNews, Pascal Praud confond le 8 mars avec la fête des mères. Sur C8, Cyril Hanouna reçoit la secrétaire d’Etat Marlène Sciappa avec les honneurs. Qui les lui rend bien, l’adoubant en nouveau fer du lance du féminisme. Bienvenue dans le “nouveau monde”… de Bolloré.

... http://www.telerama.fr/television/cyril ... 519635.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 13 Mar 2018, 05:24

Réforme de la SNCF (4) : les matinales radio à l’unisson contre la grève

Nous poursuivons notre série sur la réforme de la SNCF [1] avec un tour d’horizon des interviews des syndicalistes dans les matinales des grandes radios. Le constat est unanime : de France Inter à Europe 1 en passant par RTL, la sympathie des éditocrates à l’égard de la « réforme » – quelle qu’en soit la forme – n’a d’égal que leur hostilité envers les mobilisations sociales…

... http://www.acrimed.org/Reforme-de-la-SN ... -radio-a-l
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 16 Mar 2018, 17:42

« Affaire Coupat » : l’information selon France 2

Alors que s’ouvre aujourd’hui le procès des huit personnes accusées d’avoir saboté des lignes de TGV en 2008, les médias s’interrogent à l’unisson sur ce “fiasco policier et judiciaire”. Ce faisant, ils évitent soigneusement d’évoquer le fiasco... médiatique qui perdura pendant les mois suivant les arrestations de Tarnac, au cours desquels les médias se firent les relais dévoués du ministère de l’intérieur et de la justice anti-terroriste. Nous republions ici un article initialement paru le 3 juin 2009, qui revient spécifiquement sur le traitement de l’affaire dans les JT de France 2.

Encore une fois la rédaction des JT de France 2 s’abreuve des sources officielles et régurgite leurs informations comme une vérité établie. Après les fiascos médiatiques de l’affaire du bagagiste de Roissy, de la fausse agression du RER D, et de tant d’autres, voici l’affaire du « Commando invisible » de Tarnac, en version France 2.

... http://www.acrimed.org/Affaire-Coupat-l ... n-France-2
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 17 Mar 2018, 17:54

Les retraités se mobilisent ? Encore des « privilégiés » !

Il faut que les retraités descendent dans la rue pour qu’ils apparaissent à l’écran, à la radio ou dans les journaux. Ce fut le cas en septembre 2017, ça l’est de nouveau en ce 15 mars 2018. Mais cette occasion est rarement mise à profit par les médias dominants pour une approche exhaustive de leur condition et des problématiques qui les touchent. « Les » retraités sont ainsi traités comme un groupe social homogène sans que ces médias ne s’embarrassent d’enquêtes qui mettraient en lumière les inégalités de classe ou entre hommes et femmes – notamment. Ce faisant, leur mobilisation fait les frais de procédés usés jusqu’à la corde, recoupant les biais médiatiques traditionnellement appliqués aux mobilisations sociales.

... http://www.acrimed.org/Les-retraites-se ... Encore-des
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 18 Mar 2018, 17:36

La question des médias dans le Monde diplomatique (2017)

Sur le site du Monde diplomatique, articles sur les médias (et questions connexes) parus en 2017. Des articles complets, avec, le cas échéant, leur chapeau introductif, et, parfois, des aperçus d’articles accessibles seulement aux abonnés.

... http://www.acrimed.org/La-question-des- ... tique-5695
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 25 Mar 2018, 14:14

Jeudi d’Acrimed (29 mars) - Médias et SNCF : aller simple pour la réforme !

Le prochain « Jeudi d’Acrimed » aura lieu avec Bruno Poncet, membre du bureau fédéral SUD-Rail, le jeudi 29 mars 2018 à la Bourse du travail (Paris 10e).

Jeudi 15 février 2018, Édouard Philippe recevait le « Rapport sur l’avenir du transport ferroviaire » de Jean-Cyril Spinetta, ancien PDG d’Air France. Au programme de ce document, un cocktail drastique de mesures libérales qui, pour les syndicats, remettent en cause le service public ferroviaire au profit du secteur privé.

Depuis la mi-février, cette réforme suscite l’approbation (presque) unanime des médias dominants, qui cochent une à une les cases du bingo de la « démobilisation sociale » et réactualisent son lexique : « nécessité de la réforme », « archaïsme du statut des cheminots », « modernisation », « privilégiés », « dialogue social », « prise d’otage », « chantage des syndicats », etc.

Les mobilisations des salariés et des syndicats ravivent quant à elles la morgue des éditorialistes, et leur mépris de classe. Bien en amont des mobilisations elles-mêmes, les médias dominants, escortés d’experts et d’éditorialistes, ont occupé l’espace public pour délégitimer par avance le mouvement social et marteler le message : il faut réformer (et selon le rapport gouvernemental).

À ce titre, le traitement médiatique de la réforme de la SNCF s’inscrit dans la continuité de le la couverture des mobilisations contre la « Loi Travail » de 2016 comme des précédentes grèves d’ampleur, et fait écho sur bien des points au traitement des mouvements de contestation (entendre « grogne » dans la bouche des éditorialistes) qui animent de nombreux autres secteurs de la société actuellement : hôpitaux, retraités, collèges et lycées, EHPAD, école publique, etc. Et il y a fort à parier que les mouvements de grève, annoncés à partir du 22 mars à la SNCF – et dans la fonction publique – vont ouvrir une nouvelle étape de ce déferlement médiatique.

Quels sont les mécanismes médiatiques par lesquels s’organise la délégitimation des mobilisations contre la réforme gouvernementale de la SNCF ? Quels facteurs permettent de comprendre cette hostilité des « grands » médias et des éditorialistes ? Quels rapports les contestataires de la réforme peuvent-ils entretenir avec les médias ?

C’est pour discuter de ces questions et réfléchir collectivement aux moyens de combattre la démobilisation sociale organisée au sein des médias dominants, que nous avons invité Bruno Poncet, syndicaliste et membre du bureau fédéral SUD-Rail, ayant déjà fait les frais de l’hostilité éditocratique sur les plateaux télévisés, au prochain « Jeudi d’Acrimed ».

Rendez-vous jeudi 29 mars 2018 à 19 h
à la Bourse du travail de Paris
3 rue du Château-d’Eau, Paris 10e (métro République)
Entrée libre

http://www.acrimed.org/Jeudi-d-Acrimed- ... SNCF-aller
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 28 Mar 2018, 00:40

Comment les médias manipulent le thème de la dette publique

Dans cette vidéo Éric Toussaint, porte-parole du CADTM, évoque la manière partiale dont les médias dominants traitent de la dette publique internationalement : jamais ils n’abordent les conséquences néfastes du remboursement des dettes publiques sur la vie des populations et sur l’exercice des droits humains dans les pays lourdement endettés.

Souvent liés directement à de grands groupes privés, ou dépendant financièrement des annonces publicitaires des grandes banques, les médias veulent à tout prix éviter de remettre en cause la légitimité de certaines dettes, ou de parler de leur annulation. Ils sont en effet en collusion avec les créanciers que sont les grands groupes financiers et les banques. Les grands médias publics sont eux aussi largement influencés par le discours des gouvernements en place qui ont tout intérêt à utiliser la dette publique comme argument pour justifier les politiques d’austérité qu’ils imposent.

Ainsi, les médias encouragent et promeuvent le remboursement des dettes publiques et l’application des plans d’austérité. Les notions de dettes illégitimes, odieuses ne sont jamais évoquées, ni la possibilité qu’on les analyse par un audit.

... http://www.anti-k.org/2018/03/27/commen ... -publique/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 30 Mar 2018, 23:11

Les preneurs d’otage (de l’opinion) !

Je me demandais sur nos réseaux comment, à notre niveau, contrer la propagande entretenue par les média pour faire admettre inéluctabilité des réformes libérales en France et faire passer le démantèlement du service public et le dévoiement de ses valeurs de solidarité et de péréquations des moyens comme une "avancé moderne dans l’amélioration" de son efficacité et de ses services.

Dans un article sur le site, Arthur a relevé les glissements sémantiques du Parisien qui s’inquiétait avant même le 22 mars, de recueillir les témoignages "des usagers en galère" et "des grévistes par nécessité". Le quotidien est allé plus loin que l’habituelle rhétorique de "la prise d’otage". Il a cherché à réveiller la colère des anti-grévistes et dans le même temps, à culpabiliser les salariés non grévistes impactés par la grève ou grévistes par nécessité (absence de transport, crèche fermée etc). Est-ce de l’information ou de la manipulation de l’opinion ? Ça ressemble beaucoup à la bonne vieille méthode de management qui cherche à diviser les opinions et à cliver un collectif sur des valeurs sociales non problématisées ni contextualisées.

L’autre finalité du battage médiatique est de délégitimer toute expression du mécontentement et de ne jamais lui donner une valeur comme argument ou un statut de point de vue. A moyen terme cette manipulation de l’opinion pourrait, au prétexte que le droit de revendiquer irait à l’encontre du droit des actifs à travailler et à circuler fluidement dans une "société complexe et intriquée, jusqu’à remettre en cause la grève comme expression démocratique : interdire l’expression du refus au nom de la liberté, en somme. N’est-ce pas ce que laisse déjà entendre Blanquer quand il parle de grève inutile ? N’est-ce pas ce que dit le doyen de la Fac de droit de Montpellier quand il affirme être fier de ses étudiants qui ont su libérer leur amphithéâtres "des étudiants grévistes" ?

Quelle réponse opposer à ces manipulations de l’info ?
A mon avis, rien ne vaut les faits et la mise à jour des rapports de force, des oppositions qui leur donne du sens.

C’est à cette mise à jour qu’Emma, une auteure de BD féministe, s’est employée de façon originale sur son blog . Elle introduit sa séquence d’images avec le constat suivant : "La période est critique, alors soyons nombreuses et nombreux à manifester le 22 Mars pour défendre notre service public et nos droits de travailleuses et travailleurs !" Vous trouverez ci-dessous un extrait de la BD et je vous invite à découvrir la suite ainsi que des extraits de ces récentes productions sur le site suivant : https://emmaclit.com/


https://www.questionsdeclasses.org/?Les ... -l-opinion
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité