Critique des médias

Re: Critique des médias

Messagede Pïérô » 12 Juin 2017, 11:02

Interpellation d'Amal Bentounsi : des médias propagent des faits alternatifs

Parce qu'elle filmait une intervention policière, la cofondatrice du collectif Urgence notre police assassine a été placée en garde à vue dans la nuit du 7 au 8 juin. Alors que la vidéo de son interpellation était diffusée sur les réseaux sociaux, les journaux y sont allés de leurs propres versions des faits.

https://www.politis.fr/articles/2017/06 ... ifs-37119/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 15 Juin 2017, 17:03

Ces chiens de garde qui ne sont pas nouveaux

En novembre-décembre 1995, des millions de personnes se mobilisèrent contre le plan Juppé sur les retraites et la Sécurité sociale. Le traitement de cette mobilisation par les grands médias permit de mettre au jour une autre mobilisation, celle-ci en faveur des intérêts des différentes fractions de la classe dominante. Cette (contre-) mobilisation permanente est celle d’un petit groupe médiatiquement omniprésent et composé d’une vingtaine d’individus, les éditocrates épinglés par Serge Halimi dans Les nouveaux chiens de garde [1], ouvrage auquel nous empruntons la quasi-totalité des citations datées de 1995.

... http://www.acrimed.org/Ces-chiens-de-ga ... s-nouveaux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 18 Juin 2017, 22:57

« Incarner le renouveau » : programme politique ou marotte journalistique ?

Du Front national à la France insoumise, en passant par La République en marche, la plupart des forces politiques concourant aux élections législatives mettent en avant le « renouveau » du personnel politique qu’incarneraient leurs candidates et candidats à la députation – si bien que le mot « renouvellement » a été désigné « mot de l’année » par le festival du mot). Certes, chaque campagne électorale se doit rituellement d’annoncer un renouveau de la vie politique, surtout quand la législature précédente et le président de la République associé battent les records d’impopularité.

Mais ce qui frappe ici, c’est l’accompagnement médiatique de ce supposé renouveau. Fascinées par la jeunesse, le parcours et la stratégie politique d’Emmanuel Macron, prédisposées par déformation professionnelle à voir de la nouveauté partout, emboitant le pas des communicants et des responsables politiques qu’ils cornaquent, la plupart des « grandes » rédactions claironnent la bonne nouvelle depuis quelques semaines : la prochaine fournée de députés incarnera « le renouveau » de la vie politique française. Et tant pis si la nouveauté a un petit air de déjà-vu, et si l’information a tout l’air frelatée, la nouvelle est si réjouissante !

... http://www.acrimed.org/Incarner-le-reno ... litique-ou
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede Pïérô » 20 Juin 2017, 22:39

Damien Philippot viré par la CGT : pourquoi France 2 ne l'a pas montré

France 2 a-t-elle enjolivé la visite d'un candidat FN en campagne dans une usine en grève? Un sujet consacré à la campagne de Damien Philippot dans la circonscription de l'Aisne, diffusé le 15 juin 2017 au journal de 20 heures, le montre discutant avec les ouvriers de l'usine MATT, à Chaourse, alors bloquée. A en croire le sujet, il est bien accueilli, et repart satisfait de ses échanges. Mais selon les militants CGT et un réalisateur témoin de sa visite, vidéo à l'appui, il aurait en fait été prié par les syndicalistes

... http://www.arretsurimages.net/articles/ ... tre-id9974
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Critique des médias

Messagede Pïérô » 25 Juin 2017, 12:14

Quand l’AFP étouffe des informations gênantes pour le nouveau pouvoir

Communiqué du SNJ-CGT de l’AFP

L’affaire Richard Ferrand, sortie par Le Canard Enchaîné dans son édition du 24 mai, aurait pu être révélée par l’AFP. Des journalistes de l’Agence étaient en effet en possession des informations, mais la rédaction en chef France n’a pas jugé le sujet digne d’intérêt. Qu’un possible scoop sur une affaire politico-financière impliquant le numéro deux du nouveau parti au pouvoir ne soit pas jugé intéressant, voilà qui est troublant. Surtout après les affaires Fillon et Le Roux qui ont émaillé la campagne présidentielle, et alors que le nouveau président Emmanuel Macron affirme vouloir moraliser la vie politique.

Généralement, un média met les bouchées doubles pour enquêter sur ce type d’informations quand elles se présentent. Pas à l’AFP, où les courriels de journalistes adressés à la rédaction-en-chef France soit sont restés sans réponse, soit ont reçu une réponse peu encourageante. Faute d’avoir pu donner l’affaire Ferrand en premier, ces mêmes journalistes de l’AFP ont eu la possibilité de sortir un nouveau scoop deux jours après l’article du Canard : le témoignage exclusif de l’avocat qui était au coeur de la vente de l’immeuble litigieux des Mutuelles de Bretagne en 2010-11.

Mais avant même qu’une dépêche ait été écrite, la rédaction en chef France a refusé le sujet. C’était pourtant la première fois qu’une source impliquée dans le dossier confirmait les informations du Canard et pointait la possibilité d’une infraction pénale de Monsieur Ferrand. L’AFP se contentera, quelques jours plus tard, de mentionner d’une phrase le témoignage de l’avocat interviewé par Le Parisien. Ce même témoignage qui conduira à l’ouverture d’une enquête par le parquet de Brest...

INTÉRÊT "TROP LIMITÉ"

Ce n’est pas tout : avant l’affaire Ferrand, le 17 mai, juste après la nomination du nouveau gouvernement, une dépêche annonce que François Bayrou, nouveau garde des Sceaux, devra lui-même faire face à des juges, dès le 19 mai, après son renvoi en correctionnelle pour diffamation. Mais la dépêche n’a pas été diffusée, la rédaction en chef France trouvant son intérêt "trop limité". Deux jours plus tard, l’info sera en bonne place dans les médias nationaux. L’AFP décidera alors de la reprendre ! Interrogée jeudi par les syndicats lors de la réunion mensuelle des délégués du personnel, la direction de l’information de l’AFP s’est montrée incapable de justifier de manière argumentée les choix de sa rédaction en chef.

Tout cela fait beaucoup d’infos sensibles étouffées en quelques jours. Pour ceux qui ont travaillé sur le dossier, il y a de quoi être écoeuré et découragé. L’Agence France Presse, l’une des trois grandes agences d’informations mondiales, dont le statut rappelle l’indépendance, a-t-elle peur de diffuser des informations sensibles quand celles-ci risquent de nuire au nouveau pouvoir politique élu ? Le SNJ-CGT appelle la direction et la rédaction en chef de l’AFP à s’expliquer sur le traitement incompréhensible de l’affaire Ferrand. Le SNJ-CGT rappelle que l’AFP est et doit rester indépendante, que ses journalistes doivent pouvoir enquêter librement et publier toute information même si elle est gênante pour tout type de pouvoir, en particulier le pouvoir politique.

Le SNJ-CGT, Paris le 20 juin 2017

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 08 Juil 2017, 14:01

Actualité des médias n°6 (juin 2017)

Avec cet article, nous poursuivons notre série d’information mensuelle sur l’actualité des médias

http://www.acrimed.org/Actualite-des-me ... -juin-2017
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 16 Juil 2017, 15:36

Quand la critique des médias rencontre l’opinion publique (un micro-trottoir d’Acrimed)

Le 25 mars 2017, Acrimed organisait à Paris la 3e Journée de la Critique des médias. Entre deux tables rondes, le public a eu l’honneur de découvrir le premier micro-trottoir réalisé par Acrimed, consacré, comme il se doit, à la critique des médias. Il est désormais temps de mettre à la disposition de l’ensemble de nos lecteurs et lectrices ce court reportage, première réalisation de la chaîne d’information en discontinu Acrimed-News.

... http://www.acrimed.org/Quand-la-critiqu ... -l-opinion
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 21 Juil 2017, 12:25

Le Figaro refuse la « main de fer » d’Erdogan mais pas l’argent de ses partisans

http://www.acrimed.org/Le-Figaro-refuse ... dogan-mais
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 27 Juil 2017, 19:55

Un barrage peut en cacher un autre

L’accession de Mme Marine Le Pen, la candidate du Front national (FN), au second tour de l’élection présidentielle aura au moins eu pour vertu d’éliminer les prudences et rondeurs déontologiques qui d’ordinaire enrobent le discours journalistique. Et de donner à voir les grands médias pour ce qu’ils sont : une force politique, celle qu’on oublie de décompter dans les temps de parole. Un titre de Libération (6 mai 2017) a résumé la ligne de ce parti non déclaré : « Faites ce que vous voulez mais votez Macron ».

... https://www.monde-diplomatique.fr/2017/06/RIMBERT/57603
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 14 Aoû 2017, 15:35

Donner au public « ce qu’il demande »

La machine à abrutir

Jusqu’à présent, la qualité des médias audiovisuels, public et privé confondus, n’était pas vraiment un sujet. Puis le président de la République découvre que la télévision est mauvaise. Il exige de la culture. En attendant que la culture advienne, l’animateur Patrick Sabatier fait son retour sur le service public. En revanche, des émissions littéraires disparaissent. C’est la culture qui va être contente.

Avec l’alibi de quelques programmes culturels ou de quelques fictions « créatrices », les défenseurs du service public le trouvaient bon. Ils ne sont pas difficiles. Comme si, à l’instar d’une vulgaire télévision commerciale, on n’y avait pas le regard rivé à l’Audimat. Comme si la démagogie y était moins abondante qu’ailleurs.

Les médias ont su donner des dimensions monstrueuses à l’universel désir de stupidité qui sommeille même au fond de l’intellectuel le plus élitiste. Ce phénomène est capable de détruire une société, de rendre dérisoire tout effort politique. A quoi bon s’échiner à réformer l’école et l’Université ? Le travail éducatif est saccagé par la bêtise médiatique, la bouffonnerie érigée en moyen d’expression, le déferlement des valeurs de l’argent, de l’apparence et de l’individualisme étroit diffusées par la publicité, ultime raison d’être des grands groupes médiatiques. Bouygues envoie Jules Ferry aux oubliettes de l’histoire.

Lorsqu’on les attaque sur l’ineptie de leurs programmes, les marchands de vulgarité répliquent en général deux choses : primo, on ne donne au public que ce qu’il demande ; secundo, ceux qui les critiquent sont des élitistes incapables d’admettre le simple besoin de divertissement. Il n’est pas nécessairement élitiste de réclamer juste un peu moins d’ineptie. Il y a de vrais spectacles populaires de bonne qualité. Le public demande ce qu’on le conditionne à demander. On a presque abandonné l’idée d’un accès progressif à la culture par le spectacle populaire. Victor Hugo, Charlie Chaplin, Molière, René Clair, Jacques Prévert, Jean Vilar, Gérard Philipe étaient de grands artistes, et ils étaient populaires. Ils parvenaient à faire réfléchir et à divertir. L’industrie médiatique ne se fatigue pas : elle va au plus bas.

Chacun a le droit de se détendre devant un spectacle facile. Mais, au point où en sont arrivées les émissions dites de « divertissement », il ne s’agit plus d’une simple distraction. Ces images, ces mots plient l’esprit à certaines formes de représentation, les légitiment, habituent à croire qu’il est normal de parler, penser, agir de cette manière. Laideur, agressivité, voyeurisme, narcissisme, vulgarité, inculture, stupidité invitent le spectateur à se complaire dans une image infantilisée et dégradée de lui-même, sans ambition de sortir de soi, de sa personne, de son milieu, de son groupe, de ses « choix ». Les producteurs de télé-réalité — « Loft story », « Koh-Lanta », « L’île de la tentation » —, les dirigeants des chaînes privées ne sont pas toujours ou pas seulement des imbéciles. Ce sont aussi des malfaiteurs. On admet qu’une nourriture ou qu’un air viciés puissent être néfastes au corps. Il y a des représentations qui polluent l’esprit.

Si les médias des régimes totalitaires parviennent, dans une certaine mesure, à enchaîner les pensées, ceux du capitalisme triomphant les battent à plate couture. Et tout cela, bien entendu, grâce à la liberté. C’est pour offrir des cerveaux humains à Coca-Cola que nous aurions conquis la liberté d’expression, que la gauche a « libéré » les médias. Nous, qui nous trouvons si intelligents, fruits de millénaires de « progrès », jugeons la plèbe romaine bien barbare de s’être complu aux jeux du cirque. Mais le contenu de nos distractions télévisées sera sans doute un objet de dégoût et de dérision pour les générations futures.

... http://www.monde-diplomatique.fr/2008/0 ... 04#partage
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 31 Aoû 2017, 13:32

L’information à tout prix, de Julia Cagé, Nicolas Hervé et Marie-Luce Viaud

L’information à tout prix, de Julia Cagé, Nicolas Hervé et Marie-Luce Viaud [1], propose une étude qui jette une lumière nouvelle et chiffrée sur la production, la diffusion, la consommation de l’information sur Internet, mais surtout sur les risques d’appauvrissement croissant de la production d’informations originales. Quelques solutions sont envisagées à la fin de l’ouvrage.

... http://www.acrimed.org/Lire-L-informati ... Julia-Cage
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 09 Sep 2017, 21:03

Couverture médiatique de l’attentat de Barcelone (1) : naufrages de l’information en temps réel
Les séances (rituelles) d’autocritique médiatique (partielle) n’ont pas manqué depuis les attentats de janvier et, plus encore, de novembre 2015. Il serait grand temps de vérifier que les leçons ont été pratiquement tirées, comme l’actualité en a malheureusement donné l’occasion le 17 août dernier, lors des attentats en Espagne [1]. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que rien n’a changé, comme en témoigne le panorama qui suit, fondé sur des observations effectuées au cours des 24 heures suivant l’attentat de Barcelone [2].
... http://www.acrimed.org/Couverture-media ... -Barcelone


Couverture médiatique de l’attentat de Barcelone (2) : le retour des « experts »
Dans un précédent article à propos de la couverture médiatique de l’attentat de Barcelone, nous avons montré comment la qualité et la fiabilité de l’information souffraient de la précipitation induite par la course au « direct » imposée à tous les médias par les chaînes d’information en continu. Mais cette course de vitesse avec les événements, souvent aussi confuse qu’anxiogène, n’est pas la seule tare de ce journalisme par temps d’attentat : pour meubler le vide et donner un semblant de recul aux commentaires mal informés des journalistes, les grands médias ont, comme à leur habitude, fait appel aux « experts ». Comme lors des précédents attentats [1], des « spécialistes » et autres « consultants » se sont ainsi succédé sur les antennes des principaux médias d’information pour prodiguer leurs pertinentes « analyses » d’un événement dont on ne savait alors à peu près rien.
... http://www.acrimed.org/Couverture-media ... elone-5585
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede bipbip » 14 Sep 2017, 20:03

Critique des médias, une histoire impétueuse

On ne découvrira l’histoire des résistances à la presse de marché ni dans les manuels scolaires ni dans… les grands journaux. Avec ses personnages hauts en couleur et son ambition généreuse, cette tradition internationale de critique des médias fait courir depuis deux siècles le fil rouge d’une autre information possible, comme le montre cet article extrait du dernier numéro de « Manière de voir ».

... http://www.monde-diplomatique.fr/2016/04/PINSOLLE/55201
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Critique des médias

Messagede Pïérô » 20 Sep 2017, 05:07

Médias mainstream : comment « Le Monde » désinforme sur la situation réelle en Grèce
http://blogyy.net/2017/09/18/medias-mai ... -en-grece/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Critique des médias

Messagede Lila » 01 Oct 2017, 20:02

Ces articles sur les violences faites aux femmes auraient dû être titrés comme ça

Tous les ans, en France, plus de 200 000 femmes sont victimes des coups de leur conjoint. La presse continue pourtant de rapporter ces histoires avec humour...

Chaque année, 223 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences conjugales physiques ou sexuelles, selon l'Observatoire national des violences faites aux femmes. Ce chiffre est minimal et ne compte pas les violences subies par les personnes en collectivités et les sans-abri. Ce chiffre élevé ne prend pas non plus en compte l'ensemble des violences présentes au sein du couple, comme les violences verbales ou psychologiques. Plus grave encore, en 2016, 123 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint.

Dans la presse, ces violences sont souvent dépeintes avec une pointe d'humour ou d'ironie. Et pourtant, ce n'est pas drôle. Un «acte sexuel barbare» est un viol. Un «drame conjugal» est un féminicide. Un homme qui se «glisse et caresse une femme dans son lit», c'est une agression sexuelle. Nous avons ainsi corrigé certains articles publiés ces trois derniers mois dans la presse locale et nationale, dont certains ont été puisés dans le Tumblr «Les mots tuent» de Sophie Gourion, journaliste et ancienne conseillère de Laurence Rossignol au ministère du Droit des femmes. Voici ce que ça donne

la suite : https://www.buzzfeed.com/assmamaad/on-a ... .qxEx13nGg
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2084
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité