handicap

handicap

Messagede ivo » 12 Sep 2012, 18:14

Accessibilité des handicapés : constat d'échec
http://www.franceinfo.fr/sciences-sante ... 2012-09-12
.....
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2808
Enregistré le: 02 Nov 2011, 11:11

Re: handicap

Messagede ivo » 13 Sep 2012, 08:41

Handicap: Accessibilité de 2015 en danger : ça va chauffer ! - Information Handicap.fr
http://informations.handicap.fr/art-acc ... 0-5199.php
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2808
Enregistré le: 02 Nov 2011, 11:11

Re: handicap

Messagede Nyark nyark » 13 Sep 2012, 23:05

C'est tellement plus intéressant de s'occuper des jeux paralympiques, c'est bouleversant ça, tandis qu'un jeune en fauteuil roulant qui peut pas prendre les transports à Paname, tout le monde s'en gratte... :gerbe:
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: handicap

Messagede anouchka » 14 Sep 2012, 00:20

Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 08:34

Re: handicap

Messagede ivo » 16 Sep 2012, 11:47

Jugée en pleine rue, parce que le tribunal n'est pas équipé d'accès handicapé
fr info
L'audience n'a pas pu se tenir au palais de justice de Briey, en Meurthe-et-Moselle, faute de rampe d'accès pour Jeanine Mujic, qui se déplace en fauteuil roulant.

Image
Jeanine Mujic a été jugée sur la place publique, à Briey, en Meurthe-et-Moselle © Maxppp PHOTOPQR/ LE REPUBLICAIN LORRAIN/ René Bych

Ce ne devait être qu'une banale audience, jeudi dernier, au palais de justice de Briey, en Meurthe-et-Moselle. Une audience de garde d'enfants. Mais la situation est rapidement devenue ubuesque, comme le raconte le Républicain lorrain.

Car Jeanine Mujic est handicapée, et se déplace en fauteuil roulant. Et le palais de justice n'est pas équipée d'une rampe d'accès. Pas question de la porter, "le personnel m'a dit qu'ils n'avait pas le droit car en cas d'accident ils seraient responsables", raconte-t-elle au journal.

Les pompiers, appelés à l'aide, ne se déplacent pas : il n'y a personne en danger.On essaie de passer par le garage mais... il y a aussi des marches.


En désespoir de cause, le juge sort du tribunal, et... l'audience se tient en pleine rue. "Un scandale !" fulmine Jeanine Jeanine Mujic.

voir les commentaires ...
http://www.franceinfo.fr/justice/jugee- ... 2012-09-16
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2808
Enregistré le: 02 Nov 2011, 11:11

Re: handicap

Messagede ivo » 20 Sep 2012, 07:42

Près de 6.000 handicapés privés de rentrée scolaire
fr info
Entre 5.000 et 6.000 handicapés ont raté leur rentrée scolaire cette année, faute de personnel spécialisé suffisant. La création de 1.500 postes d'auxiliaires de vie scolaire, prévus par le gouvernement, est attendue avec impatience par les associations d'élèves handicapés.

Image
En 2011, une manifestation réclamait le droit à l'école pour tous © Maxppp XAVIER DE FENOYL

La faute au manque d'anticipation du gouvernement : la FNASEPH (Fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap) met en lumière le nombre d'élèves handicapés, entre 5.000 et 6.000 chaque année selon ses décomptes, qui restent sur le pas de la porte faute de personnel accompagnant.

1.500 postes ont bien été créés, mais la répartition par académie a été faite tardivement, en septembre, dénonce Sophie Cluzel de la FNASEPH : "Depuis que cette fonction d'accompagnant existe, les enfants n'ont jamais eu de professionnels à côté d'eux. Ce sont des gens qui ont le bac, motivés, qui montrent un vrai engagement dans ce qu'ils font, mais qui n'ont bénéficié que de 60 heures de formation, au mieux. On n'apprend pas un métier en 60 heures". La FNASEPH doit présenter, sur ces questions, l'ensemble de son bilan chiffré ce jeudi.

Avec ces 1.500 postes supplémentaires, les AVSi (Auxiliaires de vie scolaire individuels (AVSi) sont aujourd'hui près de 11.000 en France. C'est encore trop peu : le nombre des enfants handicapés, scolarisés en milieu ordinaire grâce à ce personnel, augmente chaque année. Selon le ministère de l'Education nationale, leur nombre s'élevait à 210.400 à la rentrée 2011, contre 227.000 cette année.
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2808
Enregistré le: 02 Nov 2011, 11:11

Re: handicap

Messagede ivo » 21 Sep 2012, 18:15

La scolarisation des enfants handicapés
fr info
C'est le mois de la rentrée, cartable, crayons taillés et enfants habillés de neuf pour aller à l'école. Mais 20.000 enfants en âge d'être scolarisés, restent à la maison faute de structures. Des enfants handicapés que la loi protègent encore plus depuis 2005. Mais chaque année l'Education nationale bute sur le sujet.

Entretien avec Caroline Rochet journaliste de Marie Claire qui publie une enquête Les interdits de cartable.

20.000 enfants handicapés ne sont pas scolarisés. Pourquoi cette situation perdure malgré la Loi de 2005 ?
C'est une question de moyens ou encore une question de personnes car d'une école à l'autre, malgré la loi, cela peut différer. C'est aussi la question du type de handicap, d'âge, de lieu de vie. L'état a encore beaucoup à faire. La loi de 2005 oblige leur scolarisation et elle doit s'adapter à différents types de handicap (handicap moteur, physique, mental, l'autisme).

Quelles sont les démarches à suivre ?
Les parents doivent s'adresser à la maison départementale des personnes handicapées et élaborer un projet pour leur enfant. La commission des droits de l'autonomie avec l'inspection académique voit ce qui est le mieux pour l'enfant. Mais il y a des obstacles malgré la simplicité des démarches : l'école refuse, l'école n'a pas les moyens de les recevoir parce qu'elle n'est pas accessible, les enseignants ne sont pas formés ou ont trop d'élèves. Un manque d'auxiliaire de vie scolaire aussi. Cela se passe dans le secteur public comme dans le privé.

Vaut-il mieux pour ces enfants une école ordinaire ou des établissements spécialisés ?
Il y a plusieurs cas de figure mais une intégration en école ordinaire permettrait à l'enfant de progresser. Une prise en charge dès quatre ans permet à la moitié de ces enfants d'intégrer une vie sociale normale.

Quel est le rôle des auxiliaires de vie scolaire (AVS) ?
Ce sont des personnes qui ne sont pas titularisées, dont le métier n'est pas reconnu, une formation fantôme et mal payée. Au bout de six ans d'activité en contrat à durée déterminée les auxiliaires de vie doivent s'arrêter, au moment même où elles sont formées. Elles sont très importantes pour l'enfant, en l'aidant à interagir avec les enseignants et les autres élèves. L'an dernier, 5.000 enfants n'avait pas d'AVS donc pas d'école, ou quelques heures dans la semaine.

Caroline Rochet a interviewé Vincent Peillon, le Ministre de l'Education nationale. Le gouvernement prévoit beaucoup de choses pour ces enfants dans les mois à venir. Pour les AVS, des postes ont été créés, on attend la reconnaissance d'un vrai métier. Pour les enfants autistes il promet de faire mieux. Tout ça, dans le cadre de la réforme de l'Education nationale.
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2808
Enregistré le: 02 Nov 2011, 11:11

Re: handicap

Messagede Spike » 01 Nov 2012, 14:44

Ce qu'Alain Soral pense des personnes handicapées:
Quand Alain Soral éructe sur le handisport

Au prétexte fallacieux de lancer un débat sur la médiatisation du handisport, Alain Soral s’est livré à un monologue haineux publié ce matin sur You Tube.

La provocation nauséabonde, c’est son fond de commerce! Alain Soral est coutumier du fait. Antisioniste à ses heures, homophobe patenté, il s’en est pris, par le biais d’une vidéo publiée ce matin sur You Tube, au handisport. Le franco-suisse affirme vouloir lancer le débat. Et dès les premières paroles le ton est donné « On nous a mis pour la première fois en prime time sur la 2 les Jeux Olympiques handisport… C’est un spectacle malsain, angoissant, inquiétant dont je ne comprends pas très bien la fonction […] Je trouve ça grotesque et dérisoire. Qu’ils veuillent bien le faire entre eux c’est leur problème mais je n’ai pas envie de voir ça en prime time ».

Le « débat » est à peine lancé qu’il atteint des sommets de vulgarité ! Alain Soral a d’ailleurs de bons conseils à prodiguer aux handicapés : «Quand on a perdu ses jambes dans un accident on peut se poser des questions sur le destin et penser qu’on a autre chose à faire que de continuer à se battre pour le « struggle for life libéral » […] On peut peut-être se tourner vers la philosophie, la musique, vers quelque chose qu’on peut faire parce qu’on a du temps de concentration supérieur à celui qui est mobile ».

La personne handicapée n’est donc pas mobile. C’est le premier enseignement du monologue d’Alain Soral. Deuxième enseignement : Les performances n’ont aucune valeur sportive, et il prend pour exemple une des icônes du handisport, Assia El Hannouni « On a la stupidité d’une pauvre fille à moitié aveugle, qui court et qui ne serait même pas championne régional chez les valides et qui dit qu’elle a fait mieux qu’Usain Bolt ». Le discours est agrémenté d’images de France Télévision et de Paralympic Sport TV, la Web TV du Comité International Paralympique. Les mots manquent tant le procès d’intention est immonde et partisan.

Soral termine son discours par ces mots : « Je tenais à lancer le débat et à le dénoncer et avoir une nouvelle fois le courage en avance. Vous avez raison vous peuple de France assez sain de ressentir comme malsain la diffusion massive des Jeux Olympique Handisport. Ça pue ! »

Mais où serait le courage d’un triste personnage qui veut faire le buzz et vomit sa haine sans retenue ?

Ça pue, affirme notre courageux pourfendeur du handisport ! Ça pue une athlète malvoyante capable de rivaliser avec les valides (4e performance française sur 400m en 2004). Ils sont malsains ces Anglais passionnés et enthousiastes, dans les stades durant toute la durée des Jeux Paralympiques de Londres ? Un peuple inférieur à n’en pas douter ! Ils sont dégoutants ces athlètes faisant résonner la Marseillaise à l’étranger ? Surement des êtres à la marge du peuple sain de France évoqué dans le discours !

Et que dire de ces athlètes qui s’invitent aux Jeux Olympiques ? …..

A écouter, ce pauvre Monsieur Soral, scribouillard en perte de vitesse et en manque de publicité, une évidence s’impose : N’est pas champion qui veut !

http://www.sportethandicaps.com/fr/arti ... A.facebook

Ce qui m'attriste finalement le plus la face à un mec comme ça, qui déverse sa haine aussi gratuitement, c'est que ça en devient tellement absurde que je ne sais même plus quoi dire :(...
J'ai brisé le lien YouTube pour éviter le référencement...
"UNE SEULE CLASSE OUVRIERE, UN SEUL SYNDICAT, UN SEUL FRONT, UN SEUL BUT : UNE SOCIETE SANS CLASSES NI ETAT! "
Avatar de l’utilisateur-trice
Spike
 
Messages: 64
Enregistré le: 31 Oct 2011, 16:20
Haut

Re: handicap

Messagede Nyark nyark » 01 Nov 2012, 14:55

Je l'avais vu aussi, et choisi de ne pas le poster. Ce que pense (?) cet espèce de taré ne m'intéresse pas, c'est même presque flatteur d'une certaine manière. Grosse tâche : on n'a pas à s'occuper de lui, plus on l'ignore, mieux c'est.
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: handicap

Messagede Massinissa » 01 Nov 2012, 16:53

Nyark nyark a écrit:Je l'avais vu aussi, et choisi de ne pas le poster. Ce que pense (?) cet espèce de taré ne m'intéresse pas, c'est même presque flatteur d'une certaine manière. Grosse tâche : on n'a pas à s'occuper de lui, plus on l'ignore, mieux c'est.



+1 8-)
La liberté ne se donne pas, elle se prend !
Avatar de l’utilisateur-trice
Massinissa
 
Messages: 198
Enregistré le: 07 Avr 2012, 12:46

Re: handicap

Messagede ivo » 01 Nov 2012, 19:17

spike >>> le lien ne suffit pas. si tu veux eviter un ref ici tu devrais mettre le texte en hide (du moins spoiler, pas de hide ici)



(et si on avait plus de musiciens et moins de sportifs .... ;) )
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2808
Enregistré le: 02 Nov 2011, 11:11

Re: handicap

Messagede Spike » 02 Nov 2012, 02:41

Heureusement que je te connais ^o et que je connais également ton sens de l'humour ;)

(et si on avait plus de musiciens et moins de sportifs .... )


Je te répondrais que tout dépend de la musique :D!
"UNE SEULE CLASSE OUVRIERE, UN SEUL SYNDICAT, UN SEUL FRONT, UN SEUL BUT : UNE SOCIETE SANS CLASSES NI ETAT! "
Avatar de l’utilisateur-trice
Spike
 
Messages: 64
Enregistré le: 31 Oct 2011, 16:20

Re: handicap

Messagede Nyark nyark » 01 Déc 2012, 00:04

À revoir ou à voir si vous l'avez raté :
http://videos.arte.tv/fr/videos/festiva ... 91290.html
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: handicap

Messagede Spike » 15 Fév 2013, 18:00

«Moi, personne handicapée, je suis à bout par votre faute»

14 février 2013 à 10:18

DOCUMENT Lettre ouverte à la SNCF d'Aline Rodriguez, 27 ans et en fauteuil roulant, qui dénonce les difficultés de réservation et le manque d'accessibilité des trains.

Par M.P.

Elle a 27 ans et se déplace en fauteuil roulant depuis toujours à cause d’une maladie génétique. Prof de français au collège, Aline Rodriguez essaie de vivre normalement mais se décourage parfois.
Les mentalités évoluent à la vitesse d’un escargot, et l’accessibilité des lieux et transports est loin d’être garantie. Ce sera pourtant une obligation à compter du 1er janvier 2015. La loi de février 2005 sur l'égalité des chances donnait en effet dix ans aux établissements accueillant du public (mairies, cabinets médicaux mais aussi commerces et transports collectifs) pour se mettre en conformité. La route est encore longue.

Lundi, le Défenseur des droits, dans le cadre de sa mission de lutte contre les discriminations, a rappelé l’urgence à agir. A moins de deux ans de l'échéance de 2015, «plusieurs rapports (...) attestent des retards importants pris dans la mise en œuvre de la loi», écrit Dominique Baudis aux ministères de la Santé et du Logement. Le Défenseur pointe aussi «l'insuffisante prise en compte des besoins spécifiques dans les nouveaux trains» des personnes handicapées avec un manque de places accessibles. Prendre le train quand on est en fauteuil relève de l'exploit, comme le raconte Aline Rodriguez. Elle a transmis à Libération sa lettre envoyée mardi à la SNCF. Nous la reproduisons ici.



«Madame, Monsieur,

Je suis en fauteuil roulant depuis mon enfance mais je fais tout pour être la plus indépendante et active possible. Je travaille à temps complet, je sors beaucoup... Et je voyage aussi. Je dis tout cela pour vous faire comprendre que ma situation ne me pèse guère, sauf lorsque je dois réserver un billet de train !

Les TGV ne disposant que d’une place handicapée le plus souvent, je suis toujours obligée de planifier mes voyages trois mois à l’avance sous peine de voir cette place unique et si convoitée me passer sous le nez. C’est déjà discriminatoire, je ne peux jamais partir à l’improviste, mais soit. Je me plie à vos règles étriquées.

Mais à chaque fois que je dois réserver un billet de train, je me retrouve empêtrée dans des situations ubuesques, quel que soit le moyen utilisé. Sur Internet, le site voyage-sncf.com dédié aux réservations pour handicapés ne fonctionne pas. Par téléphone, il faut appeler un numéro payant (34 centimes l’appel et 11 centimes la minute)... Et à chaque fois, je passe au bas mot soixante-dix minutes pour obtenir ce que je souhaite (oui, j’ai chronométré) en raison de problèmes informatiques aussi variés que systématiques!

Reste le guichet. L’autre jour, je me suis rendue – sous la pluie - à la gare pour réserver mes prochaines vacances pour Londres début mai. Je suis arrivée à 10h30... Et repartie à 11h50 avec mes billets Bordeaux-Lille mais sans le Lille-Londres. La vendeuse n’avait jamais fait de réservation pour handicapés à l’étranger, elle a passé une demi-douzaine de coups de fil infructueux, précisant à chaque interlocuteur cette énormité: "Vous comprenez, c’est la première fois qu’on effectue des réservations handicapé pour Eurostar à la gare Saint-Jean de Bordeaux !"

Comment? Serions-nous revenus au début du XXe siècle? Enferme-t-on les handicapés à la cave ou au grenier? Ont-ils donc l’interdiction de voyager au-delà de leurs frontières? Pourquoi la SNCF est-elle incapable de former correctement son personnel sur ce sujet?

Je tiens à préciser que je ne remets pas en cause la vendeuse mais votre système de réservation et le manque de formation de vos employés. Comment se fait-il que la SNCF se permette de faire une publicité éhontée sur le service aux handicapés alors qu’elle n’est pas capable de mettre en place un système de réservation aussi simple et efficace que pour les valides?

Je crois que la situation est encore pire depuis la mise en place du service «Accès plus», censé nous faciliter la vie... Ce service, géré par une entreprise privée, est totalement déconnecté de la SNCF. Ils ne communiquent pas entre eux. Une fois que j’ai mon billet de train, il faut que je contacte «Accès plus» pour avoir un monte-charge ou une rampe pour monter dans le train.

Une fois, alors que je rentrais tard d’un voyage et que j’avais expressément demandé l’assistance d’Accès plus, j’ai purement et simplement été oubliée dans mon train où j’ai attendu seule plus d’une demi-heure que l’on vienne me faire descendre.

Moi, personne handicapée, je suis à bout par votre faute: j’en ai assez de perdre de précieuses heures de ma vie à attendre au téléphone ou à vos guichets. Cette attente, ces complications, ces soucis systématiques que vous m’infligez sans aucun remords sont une insulte et me rappellent sans cesse que vous ne me considérez pas comme une cliente normale !

Sachez que je compte diffuser partout où je peux cette lettre. En espérant que votre politique change enfin.»


http://www.liberation.fr/societe/2013/0 ... ute_881598
"UNE SEULE CLASSE OUVRIERE, UN SEUL SYNDICAT, UN SEUL FRONT, UN SEUL BUT : UNE SOCIETE SANS CLASSES NI ETAT! "
Avatar de l’utilisateur-trice
Spike
 
Messages: 64
Enregistré le: 31 Oct 2011, 16:20

Re: handicap

Messagede Spike » 24 Aoû 2013, 17:03

Salut!
J'étais en train de réfléchir à quelques chose: en anglais le terme handicapé se traduit par "disabie" qui vient de "différently able" signifiant littéralement "différemment capable". Ce terme renvoie donc à une image positive de cette situation et non plus à une vision négative comme le suggère les mots "handicapé" ou "déficient" qui repose sur l'idée d'un manque.
Je pense donc qu'il ne serait pas inutile de trouvé un nouveau mot pour remplacer ceux habituellement usités. Cela peut paraître être une question anecdotique, mais je pense au contraire que ça peut être le point de départ d'une toute nouvelle réflexion dans le domaine.
Qu'en pensez-vous?
Avez-vous des idées pour ce nouveau mot (il peut également s'agir d'un ancien mot "remis au goût du jour" aussi)?

PS: Je finis ma formation dans un mois, donc je reviendrais hanter les pages de ce forum incessamment sous peu ;).
"UNE SEULE CLASSE OUVRIERE, UN SEUL SYNDICAT, UN SEUL FRONT, UN SEUL BUT : UNE SOCIETE SANS CLASSES NI ETAT! "
Avatar de l’utilisateur-trice
Spike
 
Messages: 64
Enregistré le: 31 Oct 2011, 16:20

Suivante

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités