Le rôle de l'argent dans notre société.

Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede Ulfo25 » 19 Juil 2012, 09:25

Suite à la signature d'Ibrahimovic au PSG, nos "grands" et "compatisants" dirigeants s'offusquent de l'importance de l'argent dans le foot. Bon pour moi ce problème s'étend à l'ensemble du système dans lequel nous évoluons c'est-à-dire le capitalisme. Puis, avouons-le, le métier de footballeur est un des rares où "l'ouvrier de base" (expression maladroite surement mais je caricature exprès) se voit attribuer une grosse part du gâteau à la place des patrons.
Donc selon-vous faut-il donner un rôle important à l'argent ? Ou quelles caract"ristique accorder à l'argent ?
Pour moi il est évident que l'argent pourri les liens entre les individus et il serait bon de supprimer la monnaie pour éviter toute les déviances qu'elle apporte. Mais je sais que pour pouvoir supprimer ce moyen d'échange il faut avant tout changer de système global.
Ulfo25
 
Messages: 354
Enregistré le: 04 Juil 2012, 17:09
Localisation: Besançon

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede atheus » 19 Juil 2012, 14:41

c'est une vaste réflexion, je ne peux prétendre apporter la réponse, mais je ne vais pas cacher le fait que je suis contre une société marchande basée sur la propriété et l'échange et que par conséquent l'argent n'a pour moi aucune utilité dans une hypothétique société qui se veut réellement libre.

ensuite pour ce qui est de notre société actuelle, je dois dire que notre rapport à l'argent est très différent selon les personnes : le joueur de foot voit l'argent non pas comme un moyen de subsistance et de survie comme c'est le cas de beaucoup de gens, je pense surtout aux plus vieux ou les salariés/ouvriers de vas qui vivent avec juste de quoi se nourrir et parfois se loger mais jamais décemment. et puis il y a le capitaliste qui voit l'argent comme étant au début un moyen de parvenir à ses objectifs, puis une fois ceux-ci atteints, comme étant une fin en soi.

beaucoup de riches s’accorderaient à dire que les ouvriers ne travailleraient pas s'ils n'avaient pas de récompense en échange et que donc il faut une carotte pour que les esclaves travaillent. la question est donc tordue, car en fait nous ne cherchons pas à savoir ce qui est mieux entre le fouet et la carotte car ce qui compte n'est pas la façon dont on exploite mais si oui on non on exploite. c'est ce fameux décalage et cette ambiguïté sur le problème du travail qui fait qu'on considère l'argent comme indispensable. et effectivement dans une société marchande, si on ne change pas de système, l'argent est indispensable, il faut donc changer de référentiel pour comprendre comment s'en passer. et on s'en passe dès qu'on supprime l'exploitation et l'esclavagisme puisque c'est son rôle. alors bien sur le joueur de foot n'est pas un de ses travailleurs ou retraités qui touche la misère et qui n'a rien d'autre que sa force de travail pour survivre, mais l'argent qu'il gagne est en réalité un investissement et non un salaire tel qu'on l'entend pour un salarié classique puisque l'employeur espère un retour sur l'investissement, donc le joueur de foot devient lui aussi une source de profit mais qui a un coût plus faible que ce qu'il rapporte, c'est la même logique, mais à plus grande échelle.
atheus
 

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede Ulfo25 » 20 Juil 2012, 15:21

Oui je vois ce que tu veux dire, l'argent ne serait qu'un moyen parmis d'autres pour asservir et alièner les classes populaires au profit des patrons et des actionnaires. Et de ce point de vue je suis tout à fait d'accord.
Mais quels moyens pour remplacer l'argent en terme d'échange ? Non pas un échange patron contre force de travail mais un bien ou un service échangé par un autre bien ou un autre service de valeur "équivalente". Le troc me semble une bonne solution mais assez limitée du fait qu'il y aura toujours débat autour de la valeur de l'échange. A moins que l'on tombe d'accord sur une certaine valeur comme le temps de travail ou une échelle de valeur entre matériaux pour éviter les querelles lors de certains échanges.
Après il est évident que ça porte à débat et qu'il faut y réfléchir.
Ulfo25
 
Messages: 354
Enregistré le: 04 Juil 2012, 17:09
Localisation: Besançon

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede atheus » 20 Juil 2012, 17:07

Ulfo25 a écrit:Oui je vois ce que tu veux dire, l'argent ne serait qu'un moyen parmis d'autres pour asservir et alièner les classes populaires au profit des patrons et des actionnaires. Et de ce point de vue je suis tout à fait d'accord.
Mais quels moyens pour remplacer l'argent en terme d'échange ? Non pas un échange patron contre force de travail mais un bien ou un service échangé par un autre bien ou un autre service de valeur "équivalente". Le troc me semble une bonne solution mais assez limitée du fait qu'il y aura toujours débat autour de la valeur de l'échange. A moins que l'on tombe d'accord sur une certaine valeur comme le temps de travail ou une échelle de valeur entre matériaux pour éviter les querelles lors de certains échanges.
Après il est évident que ça porte à débat et qu'il faut y réfléchir.


non, le problème ne se situe pas ici, la question n'est pas "par quoi on va remplacer le fouet et la carotte ?". il faut tout simplement revoir notre vision de la propriété privée en la supprimant et en la remplaçant par une propriété collective. le problème de l'échange n'a alors plus lieu d'être, il n'existe que si deux personnes distinctes avec leur propriété privée distincte doivent échanger ; le troc et l'argent sont en fait deux systèmes similaires d'échange dans le cadre de la propriété privée, ça n'est donc pas une réponse à celle-ci, ni une alternative, c'est la même chose, mais en moins évolué. les échanges sont nécessaires uniquement parce que chacun se fait son propre trou et possède ses propres objets. la propriété collective doit d'abord et avant tout s'appliquer aux moyens de production (d'objets, d'énergie, etc...) essentiels puis peut s'étendre à à peu près tous les objets de la vie de tous les jours mais finalement on pourra toujours posséder ses vêtements et des objets personnels, question de bon sens, le problème se trouve dans la grande propriété privée.
Donc comme la propriété individuelle disparaît, disparaît avec elle le besoin de l'échange, et donc l'échange ; c'est à dire troc et argent, marchandise et commerce, valeur ajoutée, titre de propriété, etc...

Donc à cette question :

Mais quels moyens pour remplacer l'argent en terme d'échange ?


la réponse est : rien du tout, car on supprime l'échange en supprimant la nécessité de l'échange ; cela suppose que la répartition des biens et de la production soit décidée par la population elle-même et non par les fluctuations des cours des marchandises puisqu'il n'y a plus d'échanges et de marchandises, mais des produits qui sont répartis de façon équitable selon les besoins de tous, avec nos moyens actuels, il est tout à fait possible de le faire ; à ce moment là le travail de chacun n'est plus là pour créer des richesses mais pour permettre à tous de vivre. c'est une forme de communisme, et comme je l'ai dit, la répartition équitable des produits doit être guidée par le bon sens et non l'intérêt individuel ce qui ne pourra plus arriver puisque les moyens de production et donc la production deviennent la propriété de personne, c'est à dire la propriété de tous ; et même si les paramètres à prendre en compte pour distribuer efficacement la production sont nombreux, il y aura peut-être des échanges, dus par exemples à des problèmes locaux, mais ils seront faits de manière gratuite et logique, des ordinateurs savent déjà faire ce genre de calculs de répartition.
atheus
 

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede frigouret » 20 Juil 2012, 19:56

Salut
Le rôle de l'argent serait de faciliter l'échange. Est- ce le cas ?
J'ai plein d'exemple en tête qui démontrent que notre système monétaire ne fonctionne pas bien. Il y a des ressources, des besoins et rien pour les mettre en relation.
Je prend un exemple , dans mon village 80% des terres agricoles sont irriguables mais seulement 5% irriguées . Et pourtant les légumes vert sont une denrée recherchée et il y beaucoup Dr personnes désœuvrées au village. Mais le système actuel ne permet pas de mettre en relation cette demande et ces ressources.
D'après ce que comprend du système actuel, c'est lorsque tu empruntes que l'argent se cré, l'argent est une dette de banque sui circule. Mais il y a les intérêts, eux ne sont pas créés lors de l'emprunt, il faut que tu ailles les prendre au autres, il faut des perdants, des exploités.
frigouret
 
Messages: 97
Enregistré le: 07 Mar 2012, 18:24

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede frigouret » 21 Juil 2012, 08:56

Je ne comprend pas bien comment un système économique planifié à grande échelle ne vas pas amoindrir l'autonomie des assemblées communale ? C'est un faux procès que de comparer tout système monétaire au système de la carotte et du bâton, dans un système économique planifié il ne resterait plus que le bâton. C'est bien la rente qui est condamnable dans le système actuel non pas la rémunération de ton travail ! De toutes façons le probleme est simple , SI TU NE TRAVAILLES PAS , C'EST QUE QUELQU'UN TRAVAILLE POUR TOI.
frigouret
 
Messages: 97
Enregistré le: 07 Mar 2012, 18:24

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede Flo » 21 Juil 2012, 09:29

atheus a écrit:
non, le problème ne se situe pas ici, la question n'est pas "par quoi on va remplacer le fouet et la carotte ?". il faut tout simplement revoir notre vision de la propriété privée en la supprimant et en la remplaçant par une propriété collective. le problème de l'échange n'a alors plus lieu d'être, il n'existe que si deux personnes distinctes avec leur propriété privée distincte doivent échanger ; le troc et l'argent sont en fait deux systèmes similaires d'échange dans le cadre de la propriété privée, ça n'est donc pas une réponse à celle-ci, ni une alternative, c'est la même chose, mais en moins évolué. les échanges sont nécessaires uniquement parce que chacun se fait son propre trou et possède ses propres objets. la propriété collective doit d'abord et avant tout s'appliquer aux moyens de production (d'objets, d'énergie, etc...) essentiels puis peut s'étendre à à peu près tous les objets de la vie de tous les jours mais finalement on pourra toujours posséder ses vêtements et des objets personnels, question de bon sens, le problème se trouve dans la grande propriété privée.
Donc comme la propriété individuelle disparaît, disparaît avec elle le besoin de l'échange, et donc l'échange ; c'est à dire troc et argent, marchandise et commerce, valeur ajoutée, titre de propriété, etc...


Tu voudrais vivre dans une société sans échange ? :shock: J'avoue que je suis pas sûr d'avoir compris la logique. L'abolition de la propriété privée n'implique en aucun cas la fin de l'échange, tout simplement parce que les propriétés auto-gestionnaire socialisées ou collectivisées ne seront pas occupées ni gérées par l'ensemble de la population "nationale", si tenté que ce mot existera encore. Par conséquent, les groupes d'hommes et de femmes en libre coopération en vue de produire seront proches géographiquement et utiliserons les ressources qu'ils ont à leurs dispositions dans la zone où ils travaillent. Un moment donné, il existera forcément deux produits finis dans deux régions distinctes qu'apprécieraient probablement avoir les habitants de chacune d'elles. Je ne vois donc pas dans ce cas ce qui devrait empêcher l'échange, propriété privée abolie ou non :)

Secondement, l'échange est né bien avant l'existence de la propriété privée, dans les sociétés primitives comme chacun sait. Le cycle donner-recevoir-rendre montré par Mauss est au fondement de toute les civilisation. Il permet la reconnaissance entre tribu, village, communautés, régions qui, parce qu'ils ont offert, donné, attendent quelque chose en retour et c'est bien parce que ce "retour" s'effectue que le respect mutuel se construit et que la coopération et la solidarité peuvent s'avérer renforcer entre différents groupes affinitaires pour le dire en langage anarchiste. L'échange c'est aussi un médium pour tisser des liens entre les individus, les petits marché, les petits magasins ou commerce sont des occasions de faire connaissance avec les gens qui habitent ta ville, ta communauté, ton patelin, c'est sûr qu'il n'y a pas que ça, mais devoir s'en passer c'est à mon avis perdre des occasions de retrouvailles, de nouvelles amitiés et de rigolades :wink: "Moins de biens, plus de liens" (dixit les décroissants) et mon popotin j'ai envie de dire.
"La société à venir n'a pas d'autre choix que de reprendre et de développer les projets d'autogestion qui ont fondé sur l'autonomie des individus une quête d'harmonie où le bonheur de tous serait solidaire du bonheur de chacun". R. Vaneigem
Avatar de l’utilisateur-trice
Flo
 
Messages: 347
Enregistré le: 27 Mai 2012, 23:43

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede atheus » 21 Juil 2012, 14:39

Ce que j'ai voulu dire par "abolition de l'échange", c'est que comme la propriété est à tous, alors il n'y a pas d'échange au sens capitaliste, c'est à dire avec un échange de propriété, puisque l'objet échangé appartient toujours à la collectivité quand il passe d'une main à une autre. En clair, le fait que la propriété collective remplace la propriété privée fait que le groupe possède (c'est à dire tout le monde) et donc les échanges à l'intérieur de lui-même sont "gratuits", ce qui est différent du don ou du troc qui garde la propriété individuelle.

De toutes façons le probleme est simple , SI TU NE TRAVAILLES PAS , C'EST QUE QUELQU'UN TRAVAILLE POUR TOI.


Le problème n'est jamais simple, et il n'est pas là non plus. Personne n'a dit qu'après une révolution tout le monde cesserait de travailler, au contraire il y a aurait des tas de choses à accomplir, il y aurait toujours des choses à produire ; ce qui changerait serait la façon dont sont considérées la production, le travail et les travailleurs ainsi que la communauté et sa forme.

Je ne comprend pas bien comment un système économique planifié à grande échelle ne vas pas amoindrir l'autonomie des assemblées communale ?


Je n'ai jamais parlé de grande échelle, mais l'autonomie des assemblées ne veut pas dire un repli sur soi.

C'est un faux procès que de comparer tout système monétaire au système de la carotte et du bâton, dans un système économique planifié il ne resterait plus que le bâton.


Le système monétaire c'est la carotte et le bâton, si, si : la carotte parce qu'on veut en avoir pour bien vivre et parfois pour avoir du pouvoir, et un bâton parce que ceux qui n'en ont pas sont à la botte de ceux qui en ont, du fait qu'on accorde une valeur à cela.

C'est bien la rente qui est condamnable dans le système actuel non pas la rémunération de ton travail !


Le fait est que tant que les mentalités restent au ras des pâquerettes à ce point là, c'est à dire tant qu'on pensera que sans récompense, l'homme ne travaillera pas, alors on ne méritera que le capitalisme le plus sauvage qui est toujours à la clé.

Le véritable problème, et qui lui n'est pas simple, c'est que nous vivons dans un système et même dans une civilisation où, comme disait Marx, c'est le passé qui domine le présent ; autrement dit, le capital accumulé, l'héritage, la tradition, etc... ont plus de poids sur le présent que la réalité présente, c'est vrai aussi pour les régimes fascistes autoritaires. Il faut donc faire un système où c'est le présent qui domine le passé, c'est à dire où l'on ne cherche plus à différencier les gens sur leur soit disant mérite ou parcours ou origine quel-qu’elle soit ou leur héritage (culturel, financier, etc...), ou travail, mais tout simplement que les hommes puissent s'organiser eux-mêmes de sorte qu'ils puissent vivre tout simplement et permettre le progrès pour construire l'avenir.
atheus
 

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede frigouret » 21 Juil 2012, 17:15

Merci pour le ras des paquerettes sous prétexte que j'identifie la rente comme un des défauts de notre système.
Ton argument visant à contester que nous ayons besoin d'une récompense à notre travail est bizarre. Même dans le paradigme sans monnaie nous espérons un mieux être de notre effort, non ? Outre le fait qu'un altruisme universel et une conscience sociale infaillible ne me paraissent pas une perspective à court terme, ni à moyen d'ailleur, certains aspects de ton propos me semblent discutable.

On peut aborder le probleme de multiple façons. Dans l'introduction de ton post précédent tu developpe l'idée que la fin de la propriété sera la fin de l'échange marchand, le pillage aussi est un système qui ne reconnaît pas la propriété et qui se passe d'échange marchand.
frigouret
 
Messages: 97
Enregistré le: 07 Mar 2012, 18:24

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede atheus » 21 Juil 2012, 18:59

Même dans le paradigme sans monnaie nous espérons un mieux être de notre effort, non ?


C'est exact, mais la récompense n'est pas ce que tu entends par récompense, c'est à dire un salaire ou une rémunération quelconque, mais tout simplement la possibilité de survivre et de vivre bien, puisque après tout c'est le rôle d'une société.

Merci pour le ras des paquerettes sous prétexte que j'identifie la rente comme un des défauts de notre système.


Je ne parlais pas de la rente mais du truc sur la rémunération du travail.

Dans l'introduction de ton post précédent tu developpe l'idée que la fin de la propriété sera la fin de l'échange marchand, le pillage aussi est un système qui ne reconnaît pas la propriété et qui se passe d'échange marchand.


C'est faux, car le pillage n'existerait pas sans la propriété, ni le vol, puisque voler, c'est s'approprier.

Outre le fait qu'un altruisme universel et une conscience sociale infaillible ne me paraissent pas une perspective à court terme, ni à moyen d'ailleur, certains aspects de ton propos me semblent discutable.


Comme je l'ai dit, ce que j'imagine n'est pas de faire appel à la charité des gens, mais bien à leur bon sens, et que pour tous vivre en société nous ne sommes pas obligés de créer des rapports de force sociaux, et que pour le bien de tous, il est préférable d'opter pour la coopération et non l'affrontement. Pas besoin d'une conscience universelle ou divine pour comprendre cela, la plupart des société primitives ont été créées dans ce but.


De plus, dans une société libérée des contraintes du capitalisme et du travail salarié, la demande de travail sera à moyen terme fortement diminuée du fait qu'en réalité la majeure partie de la production actuellement n'est pas destinée aux éléments de base pour vivre (nourriture, logements, hygiène, etc...) mais à des biens de consommations dont le seul but est de toute façon d'être jeté pour qu'on le rachète ensuite, autrement-dit une grande partie de la production est inutile à la société concrètement ; sans parler des tas d'emplois administratifs dont le seul rôle est de réaliser des tâches générées par ce système-même. En réalité, le travail nécessaire à la survie de l'humanité est bien en deçà de ce que l'humanité travaille actuellement, il est donc aisé d'imaginer qu'il soit possible de répartir le travail selon les besoins et compétences de chacun, à ce stade là, on peut dire que la récompense est plus la réussite du groupe que la réussite personnelle sur laquelle est fondée notre société actuelle. Mais tu as raison d'une façon en disant que l'homme a besoin d'une récompense de manière générale, mais c'est valable pour tout je dirais, car ce qu'on fait on le fait parce qu'on espère en retour quelque chose, même les gestes gratuits nous gratifient d'une certaine manière ; moi je parlais plus d'une récompense concrète comme vivre, nourrir ses enfants, avoir à salaire, avoir un logement, ou ce genre de chose.
atheus
 

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede frigouret » 22 Juil 2012, 10:47

Pour la quantité de travail dans la société à venir ce ne sont que des spéculations. On pourrait très bien prévoir aussi qu' il faille dépasser le mode de production energivore actuel et que l'agriculture dans ces conditions mobilisera 30% de la population ( contre 2% aujourd'hui) l'industrie aussi peut être devra se concevoir sur un mode plus artisanal et donc moins rentable, enfin tout cela reste inconnu.

Nous voulons l'abolition des classes sociales et la liberté la question est donc de trouver un système comptable qui garantisse ces objectifs.

De chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins. Cela me semble être la forte revendication de justice du monde à construire, et il me semble qu'un système comptable apporterait du sérieux et de la justice à ce projet.

Pour moi " de chacun selon ses moyens" signifie qu'une heure de chirurgien vaut une heure de menuiserie, " à chacun selon ses besoins" signifie que si tu te retrouve avec trois gosses, deux malades et un vieux à charge tu dois bénéficier de la part de richesse sociale correspondante. Et je pense que ce n'est pas incompatible , et même au contraire, avec tout système monétaire.
De plus nous devrons en toutes conséquences appliquer la même philosophie à la fédération. Nous ne devrons pas faire de différence entre une commune urbaine et son potentiel de qualification industriel, technique et une commune rurale et son potentiel d'arracheur de navet et de garçon vacher.
Et c'est bien cette heure de travail égalitaire et distribuée même à ceux qui ne peuvent la fournir qui devrait être l'étalon du système à venir.

Il faut tout rapporter au système politique que nous voulons. Si l'assemblée communale doit devenir la construction sociale primordiale d'un monde libre, nous ne pouvons l'amputer de sa souveraineté par les impératif d'une économie planifiée, refuser tout centralisme politique en instaurant un centralisme économique n'a pas de sens. Par contre baser un système comptable sur une valeur universel et par définition justement reparti ( puisque généré du seul fait de notre existence) serait le moyen d'assurer les échange même sur une échelle mondiale.
frigouret
 
Messages: 97
Enregistré le: 07 Mar 2012, 18:24

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede atheus » 22 Juil 2012, 11:04

refuser tout centralisme politique en instaurant un centralisme économique n'a pas de sens.


mais enfin qui a parlé de centralisme ?

pour ce qui est de l'argent, tu comptes le remplacer par le temps, ça a déjà été essayé, j'avais vu un reportage sur arte, je crois que c'était en allemagne, et ça m'avait fait réfléchir,et puis tout compte fait je me suis dit : "est-ce que une heure de jardinage vaut vraiment une heure à l'usine ou une heure derrière un ordinateur ?" eh bien je ne peux te répondre car tous ces critères sont très subjectifs : le jardineur va te dire qu'une heure de jardinage c'est mieux mais en même temps c'est normal puisque c'est son métier ; ce qui veut dire qu'il y aurait une fluctuation de la valeur du travail en fonction des évènements et de la période, comme dans notre très cher système capitaliste, et donc ça ne serait plus "à chacun selon ses moyens". donc non seulement ce système n'est pas fiable, mais en plus il est inutile car juste pour une question de bon sens et par des moyens de répartition organisée du travail, il est possible de se passer de tout système comptable et de tout système monétaire. Car après tout le temps c'est de l'argent, et qu'est-ce qui va se passer le jour où une intempérie détruira le travail jardineur de toute son année ? Il perd un an de temps de travail ? ou bien on fait en sorte qu'il puisse quand-même vivre et on fait des allocations ou ce genre de chose et finalement comme aujourd’hui.

Qu'est ce qui empêchera, dans ce système marchand où finalement la propriété privée n'est pas abolie, puisqu'elle est juste gagnée différemment (et pas tant que ça), qu'est ce qui empêchera quelqu'un d'exploiter des travailleurs grâce à la valeur des marchandises accumulées, les échangeant contre leur temps de travail ? (c'est à dire point par point exactement notre système actuel).
Sans compter que le temps n'est lui-même pas une valeur objective : à cause de la relativité et de la gravitation, sur plusieurs dizaines d'années, à des altitudes différentes, qui sait combien de temps d'écart il peut s'écouler ?

Donc tout ça n'a absolument rien d'un système libertaire, puisqu'on recrée les conditions où avec un peu de temps et de ruse, il est possible de transformer les travailleurs en esclaves. Il n'est pas communiste non plus car il n'est pas contre la propriété et la mesure du travail par une valeur objective qui est celle du groupe mais celle de celui qui le fait, modulée par des contraintes extérieures, c'est à dire une valeur changeante comme le cours d'une action. En fait, il ne s'agit de rien d'autre que d'une sorte d'alter-capitalisme, où l'on remplace l'argent par le temps, c'est à dire l'argent par l'argent.
atheus
 

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede Flo » 22 Juil 2012, 11:14

atheus a écrit:Ce que j'ai voulu dire par "abolition de l'échange", c'est que comme la propriété est à tous, alors il n'y a pas d'échange au sens capitaliste, c'est à dire avec un échange de propriété, puisque l'objet échangé appartient toujours à la collectivité quand il passe d'une main à une autre. En clair, le fait que la propriété collective remplace la propriété privée fait que le groupe possède (c'est à dire tout le monde) et donc les échanges à l'intérieur de lui-même sont "gratuits", ce qui est différent du don ou du troc qui garde la propriété individuelle.


Donc si j'ai bien compris l'ensemble des biens et services produits appartient à tout le monde (ça veut dire que mon lit n'est plus à moi non plus du coup ?) et pas seulement les moyens de production, les ateliers et ses outils, la terre, la ville, les parcs etc. ?
"La société à venir n'a pas d'autre choix que de reprendre et de développer les projets d'autogestion qui ont fondé sur l'autonomie des individus une quête d'harmonie où le bonheur de tous serait solidaire du bonheur de chacun". R. Vaneigem
Avatar de l’utilisateur-trice
Flo
 
Messages: 347
Enregistré le: 27 Mai 2012, 23:43

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede frigouret » 22 Juil 2012, 12:20

@Atheus.
Il faut absolument considérer que les heures de travail se valent. C'est la base de l'égalité. Prenons une banlieue getho de Marseille par exemple, c'est la mort économique. Avec le système de monnaie temps cette même banlieue se trouverait dotée de ressources considérables du fait de sa population nombreuse. A l'heure actuelle cette banlieue ne peut valoriser ses ressources de main d'oeuvre car ceux qui contrôle la monnaie , et du fait que le capitalisme ne reconnaît pas l'égalité des heures de travail, préfèrent utiliser une main d'oeuvre chinoise par exemple qui vaux vingt fois moins. Le jour ou Pékin et Marseille utiliseront la monnaie temps il pourront échanger et se développer dans l'harmonie et l'égalité.
frigouret
 
Messages: 97
Enregistré le: 07 Mar 2012, 18:24

Re: Le rôle de l'argent dans notre société.

Messagede Ulfo25 » 22 Juil 2012, 13:35

Je trouves ton idée plutôt bonne frigouret. Mais je pense, pour un peu élargir, que le temps de travail doit se réaliser pour une échelle locale principalement. Après rien empêche de travailler en lien avec d'autres communautés mais d'un point de vue écologique il est important aussi que certaines matières premières soient cultivées ou fabriquées à un niveau "national" ou "régional". Mais il est évident que la valeur temps devrait être considérée comme égale pour tous quelque soit le lieu où nous vivons.
Ulfo25
 
Messages: 354
Enregistré le: 04 Juil 2012, 17:09
Localisation: Besançon

Suivante

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité