internet / technologies

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 27 Sep 2012, 09:35

ARRESTATION DU PRÉSIDENT DE GOOGLE BRÉSIL
Google et Facebook sont confrontés à des ennuis judiciaires au Brésil qui ont culminé mercredi 26 septembre avec l'arrestation du président de Google Brésil, pour ne pas avoir retiré d'internet des vidéos politiques, dans ce pays où 83 millions d'habitants ont accès à la toile.

>>>
http://obsession.nouvelobs.com/hacker-o ... resil.html
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 28 Sep 2012, 08:53

Découverte de traces d'un ancien ruisseau sur Mars
fr info
C'est le robot américain Curiosity qui vient de faire cette découverte, selon la Nasa : des graviers et cailloux provenant du lit d'un ancien ruisseau martien. Un nouvel indice sérieux de la présence d'eau sur la planète rouge.

Image
A gauche, des cailloux sur Mars. A droite, les mêmes vus sur Terre © Reuters NASA

Ce n'est pas le premier indice trouvé sur Mars laissant à penser que l'eau y a existé un jour. Mais celui-ci serait confondant, selon les scientifiques de la mission Curiosity. Le robot spatial s'est posé sur Mars il y a sept semaines et a découvert des sédiments "datant de plusieurs milliards d'années" qui semblent avoir été formés par un écoulement d'eau. La taille de ces graviers, cailloux, sables permettrait même de déterminer la nature de ce ruisseau. Selon William Dietrich de l'Université de Californie, "l'eau s'écoulait à environ 0,91 m/s sur une profondeur d'un mètre environ".

"Un premier environ habitable" sur Mars

Le robot Curiosity a fait cette trouvaille au pied du mont Sharp, une montagne de 5.000 mètres d'altitude. Et les chercheurs de la Nasa sont convaincus d'avoir trouvé là "un premier environnement habitable". Curiosity va tout de même continuer à fouiller la surface aujourd'hui aride de la planète, à son rythme, à raison de déplacement de cent mètres par jour, pour tenter de dénicher de nouvelle preuve de son passé humide.


>>>
http://www.nasa.gov/mission_pages/msl/n ... 20927.html
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 29 Sep 2012, 19:36

La galaxie la plus lointaine de l'Univers ?
fr info
Une équipe scientifique internationale vient probablement de découvrir la plus lointaine galaxie de l'Univers. Dans leur vertigineuse plongée dans l'abîme de l'espace et du temps, les astronomes ont désormais atteint 13.2 milliards d'années-lumière...

Image
A 13.2 milliards d'années-lumière, une galaxie naissante... Photo Nasa/ESA/STSCI.

Encore ? Oui, encore : une équipe internationale d'astronomes vient d'annoncer la découverte de la... plus lointaine galaxie de l'Univers... Avec Marie-Odile Monchicourt, nous nous faisons l'écho régulièrement de cette compétition qui ne dit pas son nom entre les grandes équipes d'astronomes spécialisées dans l'observation de l'Univers très, très lointain. Depuis une dizaine d'années, cette course au record est l'une des activités les plus gratifiantes des astronomes. En effet, dans leur discipline, c'est un peu l'équivalent du 100 mètres en athlétisme ou en natation... Car ces astres extraordinairement distants, tout à la fois dans l'espace et dans le temps, exigent un déploiement d'énergie impressionnant pour être détectés. Et une mobilisation technologique hors-norme : plusieurs télescopes, généralement les plus grands du monde, des observatoires spatiaux, dont généralement le plus célèbre d'entre eux, des temps de pose déraisonnables, des années de traque...

En découvrant la galaxie MACS1149-JD, l'équipe scientifique internationale menée par Wei Zheng a peut-être atteint la barre des 13,2 milliards d'années-lumière. Peut-être ? Oui, car les observations cosmologiques, réalisées, par définition, aux limites instrumentales, doivent être prises avec précaution. Ces dernières années, plusieurs candidates au titre envieux de " plus lointaine galaxie de l'Univers " ont en effet été recalées, soit qu'il s'agisse d'artefacts d'observation, soit que leur distance réelle n'ait jamais pu être confirmée... De ce point de vue, MACS1149-JD doit encore faire ses preuves, car sa distance n'a pas été mesurée tout à fait dans les règles de l'art : en principe, pour calculer la distance d'une galaxie, il faut d'abord enregistrer son spectre, lequel permet de mesurer précisément son redshift (z), c'est à dire sa vitesse de fuite apparente. Une fois ce décalage spectral (le redshift) mesuré, la distance est calculée. Mais enregistrer le spectre de MACS1149-JD est aujourd'hui impossible : l'astre est trop petit, trop pâle, bref, trop lointain. Ses caractéristiques optiques sont, pour l'astronome amateur qui lira ces lignes, surréalistes : cette galaxie du bout du monde mesure à peine plus de 0,1'' et a une magnitude apparente de l'ordre de 30... D'ailleurs, les astronomes ne l'auraient jamais trouvé si la nature ne leur avait pas donné un coup de pouce – du dopage, pour filer la métaphore du record sportif... MACS1149-JD, en effet, voit son éclat amplifié une quinzaine de fois par effet de lentille gravitationnelle ! En fait, si l'équipe de Wei Zheng l'a découverte, c'est qu'elle se trouve en arrière-plan de l'amas de galaxies MACS J1149+2223, lequel, par sa formidable masse, courbe l'espace-temps et joue le rôle d'une lentille naturelle. Une fois repérée, la minuscule galaxie a été observée par les télescopes spatiaux Hubble et Spitzer, dans des filtres de couleurs différentes, ces filtres jouant plus ou moins le rôle d'ersatz de spectrographe à très basse résolution... Cette mesure de distance indirecte, probabiliste, n'est donc pas fiable à 100 %. La découverte, cependant, a été publiée dans le journal Nature, et est prise très au sérieux par les spécialistes, en particulier parce que l'astre, détecté dans tous les filtres infrarouges, est demeuré invisible dans les longueurs d'onde visibles du spectre. Un indice fort, pour les spécialistes, d'un astre fortement décalé vers le rouge, et, partant, extrêmement lointain.

D'après l'équipe de Wei Zheng, donc, MACS1149-JD, exhibe un redshift (z) de 9,6, un record...Cela signifie que sa lumière a été " dilatée " par l'expansion de l'Univers d'un facteur 10,6 (1 + z). Ce décalage spectral, dans le " modèle de concordance " cosmologique adopté par les astronomes, correspond à une distance de 13,2 milliards d'années-lumière, dans un Univers âgé de 13,7 milliards d'années. Autrement dit, nous voyons aujourd'hui cette galaxie telle qu'elle existait voici 13,2 milliards d'années, 500 millions d'années seulement après le big bang.
Pour fixer les idées, la lumière la plus intense de la galaxie, ultraviolette, émise voici 13,2 milliards d'années, à, disons, 100 nanomètres de longueur d'onde, est devenue à la réception aujourd'hui... de l'infrarouge ! C'est en effet à 1060 nanomètres (1,06 micron) de longueur d'onde qu'est détectée aujourd'hui cette lumière ultraviolette.

On ne sait pas encore grand chose de cette galaxie, qui n'apparaît sur les photos de Hubble que comme une simple tache, déformée par la lentille gravitationnelle qui a permis sa mise en évidence... Pour l'équipe de Wei Zheng, il s'agit d'une petite galaxie naissante, précurseur des galaxies géantes actuelles. Sa masse n'atteindrait que 1 % de la masse de notre propre galaxie spirale, la Voie lactée. Elle ne compterait qu'un petit milliard d'étoiles. Et, bien sûr, MACS1149-JD serait très jeune... Elle se serait formée environ deux cents millions d'années plus tôt, c'est à dire voici 13,4 milliards d'années, moins de 300 millions d'années après le big bang !

Remonter significativement plus loin dans le temps va être difficile pour les scientifiques, car, plus on se rapproche du big bang, plus le redshift augmente vite, pour une distance qui elle, croît de plus en plus lentement... Les astronomes ne sont désormais plus tout à fait sûr qu'ils pourront, un jour, voir naître les premières étoiles et les premières galaxies, à un redshift situé probablement entre 20 et 30... Cette toute première génération d'astres sera peut-être noyée dans l'hydrogène qui emplissait l'Univers entier juste après sa naissance. Mais pour tenter quand même d'aller y voir de plus près, la prochaine génération d'astronomes aura à sa disposition des télescopes géants de 20 à 40 mètres (GMT, TMT, E-ELT) et des réseaux de radiotélescopes gigantesques (Alma, SKA).

Mais au fait, pourquoi cette course au record de distance cosmologique est-elle une activité si récente ? En fait, les astronomes ont toujours, par hasard, découvert des astres de plus en plus lointains – dans les années 1980, les galaxies les plus lointaines se trouvaient à des redshifts de l'ordre de 1 – mais, à l'époque, seul ce redshift, justement, pouvait être mesuré. En l'absence de modèles cosmologiques convaincants, personne ne savait à quelle distance spatio-temporelle ces décalages spectraux correspondaient, quand l'interprétation en terme de distance des décalages spectraux n'était pas discutée ! Aujourd'hui, les astronomes se retrouvent pratiquement tous autour du " modèle de concordance " et ses paramètres cosmologiques précis, qui assignent à l'Univers un âge de 13,7 milliards d'années.

Plus d'images prises par le télescope spatial Hubble sur le site de notre partenaire, Science & Vie.
http://ciel.science-et-vie.com/2012/09/ ... au-record/
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 02 Oct 2012, 09:30

Téléchargement illégal : le Japon durcit sa législation
Voté au Sénat par 221 voix contre 12 dans l'indifférence quasi générale, ce texte proposé par le ministère de l'éducation, des sciences et de la culture – puis complété par l'opposition (Parti libéral démocrate et Parti Komei), qui a ajouté le volet sanction – doit entrer en vigueur le 1er octobre. Il prévoit jusqu'à deux ans de prison et/ou 2 millions de yens (19 800 euros) d'amende pour le téléchargement illégal de contenus comme la musique, les jeux ou la vidéo.

>>>
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html

Le Japon durcit son dispositif contre le téléchargement illégal
Depuis 2010, une loi réprime la mise en ligne de contenus piratés. Dans ce cas, les peines sont encore plus lourdes. Le contrevenant risque dix ans de prison et 10 millions de yens (99 000 euros) d'amende.

La nouvelle législation a été adoptée sans débat. Elle suscite également de nombreuses interrogations sur sa réelle mise en application. "L'internaute peut potentiellement craindre d'être soumis à des sanctions, s'il visionne tout simplement une vidéo sur YouTube, portant atteinte au droit d'auteur", relève par exemple le site spécialisé Torrent Freak.

>>>
http://www.lemonde.fr/technologies/arti ... 51865.html
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 06 Oct 2012, 08:45

Cyberdéfense : l'Europe simule une cyberattaque
http://www.journaldunet.com/solutions/d ... 1012.shtml
Les 27 pays européens ont participé hier à un vaste exercice de cyberdéfense. Pour la première fois, une telle simulation a impliqué des banques et des entreprises du monde de l'internet.

Un vaste exercice de cyberdéfense a été organisé au niveau européen jeudi, mobilisant des centaines d'experts en cybersécurité, issus des secteurs financier et télécoms. Les 27 pays européens y ont participé, aux côtés des institutions européennes. L'information a été publiée par l'AFP.
Les banques étaient notamment dans la ligne de mire de l'opération orchestrée par la Commission européenne. "C'est la première fois que des banques et des entreprises du monde de l'internet participent à un exercice de cyberattaque au niveau européen", a indiqué Neelie Kroes, commissaire européenne chargée des Nouvelles technologies, en charge de mettre en œuvre l'opération.
L'exercice a duré toute la journée. Reposant sur un jeu de simulations, il a reproduit la configuration de systèmes critiques, et appliqué contre ces derniers une série de cyberattaques. Objectif : tester la capacité des dispositifs et équipes de sécurité à répondre à ces assauts. 30 000 messages ont été communiqués à ces systèmes, visant à générer 1 200 incidents de sécurité pour saturer ces plates-formes à l'aide de malwares. Les résultats de ce vaste test devraient être publiés prochainement par l'Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux d'information (Enisa).
Ce n'est pas le premier exercice de cyberdéfense organisé au niveau européen. En novembre 2010, les 22 Etats alors membres de l'Union Européenne avaient déjà participé à une telle simulation, baptisée Cyber Europe 2010. L'Enisa avait déjà été chargée de l'orchestrer. En France, de tels exercices sont aussi mis en place. En juin 2012 par exemple, un test national avait été mis en place par le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN).
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 11 Oct 2012, 08:36

Une capsule «Dragon» ravitaille la Station spatiale internationale
Image
Après un vol d'essai en mai, c'est la première mission de ravitaillement effectuée par ce véhicule privé pour le compte de la Nasa.

>>>
http://www.liberation.fr/sciences/2012/ ... ale_852275
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 11 Oct 2012, 19:32

Des astronomes découvrent une "planète diamant"
fr info
Difficile d'imaginer un diamant deux fois plus grand que la Terre. Et pourtant! Selon des chercheurs français et américains, la planète "55 Cancri E", découverte en 2004, serait composée en grande partie de ce minéral précieux.

Image
Représentation de 55 Cancri E

C'est le rêve de tout joaillier. Un diamant à l'état brut deux fois plus grand que notre globe terrestre. Voilà ce que serait la planète 55 Cancri E, repérée en 2004 à 40 années-lumière de la Terre, d'après une étude franco-américaine.

Du diamant plutôt que de l'eau

Mais à l'époque, on ne parvient pas à définir ce qui compose cette mystérieuse planète. Avec une densité plus élevée qu'une planète gazeuse mais moins importante qu'une tellurique, comme la Terre, 55 Cancri E semblait d'ores et déjà différente. Pour les scientifiques, quelques chose de fluide devait en surface entourer un coeur rocheux. Hélium, hydrogène et gazs trop légers avaient alors été écartés au profit d'un océan d'eau ou du granit.

25 fois plus proche de son étoile que Mercure l'est du soleil, la planète-diamant connaît une température estimée à presque 1.700 degrés, éliminant ainsi la possibilité d'une vaste étendue d'eau.

http://www.youtube.com/watch?v=XNLPgRld ... r_embedded
Premières informations et représentations de 55 Cancri E après sa découverte © VideoFromSpace

Pour Nikku Madhusudhan, chercheur de l'université de Yale dont les travaux vont prochainement être publiés dans la revue Astrophysical Journal Letters : " la surface de cette planète est probablement couverte de graphite et de diamant plutôt que d'eau et de granit".

Trois fois la masse de la Terre en diamant

Une hypothèse confirmée par l'étude de l'équipe franco-américaine, faite en collaboration notamment avec le Français Olivier Mousis, de l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse. Les astrophysiciens estiment qu'au moins un tiers de la masse de la planète serait constituée de diamant, soit environ le triple de la masse terrestre.

Des planètes diamants avaient déjà été découvertes dans le passé. En revanche, c'est la première fois que l'une de ces précieuses planètes est examinée en orbite autour d'une étoile, et étudiée de manière aussi approfondie.
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 12 Oct 2012, 09:51

Le "super Wi-Fi", nouvel outil du haut débit "pour tous"
L'Internet sans fil sur plusieurs dizaines de kilomètres arrive en France, avec le "super Wi-Fi". Le régulateur des télécoms, l'Arcep, a annoncé (PDF), lundi 8 octobre, avoir autorisé à l'opérateur Infosat une première expérimentation de cette technologie. Développée depuis dix ans par le centre de recherche canadien sur les communications et standardisée en 2011 par l'instance mondiale de promotion des normes réseaux (IEEE), la technologie utilise les fréquences TNT inutilisées pour diffuser les données en très haut débit.

>>>
http://www.lemonde.fr/technologies/arti ... picks=true
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 13 Oct 2012, 10:22

Anonymous ne soutient plus WikiLeaks
http://www.lefigaro.fr/hightech/2012/10 ... ileaks.php
Image
L'écran de paiement qui apparaît sur le site de WikiLeaks dès que l'on veut consulter un document.

Les hacktivistes regrettent l'instauration d'une zone payante sur le site de WikiLeaks et dénoncent les dérives de l'organisation de Julian Assange. Des documents accablants devraient bientôt être publiés.

C'est la fin d'une histoire débutée fin 2010. À cette époque, les hacktivistes d'Anonymous avaient soutenu WikiLeaks, critiqué de toute part après la publication de télégrammes diplomatiques américains secrets, en conduisant plusieurs attaques par déni de service contre les sites de MasterCard, Visa et Paypal. Depuis lors, Anonymous n'avait cessé de défendre ce site et son fondateur, Julian Assange. Pourtant, ce jeudi, le collectif a annoncé la rupture de ses liens avec WikiLeaks, et dénonce une «trahison».

Cette décision coïncide avec la mise en place sur le site de WikiLeaks d'un paywall (zone payante). Dès qu'un internaute clique sur l'un des documents du site, la page est recouverte par une bannière incitant ce dernier à faire un don à l'organisation, ou partager une vidéo «Votez WikiLeaks» sur les réseaux sociaux, ou encore tweeter sur la campagne «Votez avec votre porte-monnaie, votez WikiLeaks». Si aucune de ses actions n'est choisie, la lecture du document est impossible.

«WikiLeaks veut forcer les donations»
Sur Twitter, Anonymous a immédiatement protesté contre cette nouvelle manière de faire. Après deux heures de discussion avec WikiLeaks, le paywall a été retiré... avant de faire son retour quelques heures plus tard. «La majorité des internautes n'ont pas les connaissances techniques nécessaires pour enlever ce paywall [sans faire de don ou de partage sur les réseaux sociaux, NDLR]. Il est clair que WikiLeaks veut forcer les donations en empêchant l'accès aux informations. C'est une manière de faire infecte, immonde et totalement non éthique», estime Anonymous dans un communiqué de presse.

Ce document fait comprendre que les relations entre les deux organisations étaient de plus en plus tendues. Anonymous reproche notamment à WikiLeaks de lui avoir fait prendre de grands risques, sans aucune reconnaissance. «À ce jour, aucun membre de WikiLeaks n'est inquiété par la justice. De notre côté, 14 de nos membres risquent 15 ans de prison pour avoir défendu en ligne WikiLeaks, et l'un d'entre nous, Jeremy Hammond, est actuellement en prison et est passible de 20 ans de détention pour avoir supposément livré des documents sur Stratfor. Ne parlons même pas de l'héroïque Bradley Manning qui risque la peine de mort», note Anonymous. «Anonymous ne risquera plus la prison pour défendre Julian Assange.»


«C'est la fin d'une époque. Nous ne suivons plus @Wikileaks et nous ne les soutenons plus. C'était un projet extraordinaire gâché par leurs ego. Adieu» (message d'Anonymous sur Twitter)
«WikiLeaks a trahi Anonymous»
«WikiLeaks a choisi d'insulter Anonymous et toutes les personnes se battant pour la liberté d'information en prostituant les documents que ces derniers leur ont livrés», poursuit l'organisation, en référence au paywall. Les hacktivistes reprochent également à WikiLeaks «d'avoir oublié son combat pour la liberté d'information et la divulgation d'informations secrètes. À la place, on n'entend plus parler que des problèmes judiciaires de Julian Assange et du besoin urgent de financement du site.»

«WikiLeaks a trahi Anonymous et a perdu son plus important soutien», martèlent les hacktivistes, mais ces derniers n'entendent pas s'attaquer au site. «Nous n'attaquons pas les sites d'informations. Toute attaque revendiquée par Anonymous sur le site de WikiLeaks sera fausse», préviennent les hacktivistes. Mais ces derniers entendent publier à l'attention des médias une liste d'actions «non éthiques» perpétrées par WikiLeaks «et sur lesquelles nous avons fermé les yeux».

LIRE AUSSI:

» WikiLeaks dévoile les secrets de la «CIA privée»

» L'ONU s'inquiète du sort de la taupe présumée de WikiLeaks

» WikiLeaks: les hackers contre-attaquent
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 15 Oct 2012, 10:49

Une partie de l'eau découverte sur la Lune proviendrait du Soleil
http://www.lemonde.fr/sciences/article/ ... 50684.html
Image
La Nasa a récemment découvert d'importantes quantités d'eau gelée près du pôle sud de la Lune. | AP/Jason Halley

Une partie de l'eau découverte sur la Lune pourrait provenir du Soleil, plus précisément des vents solaires qui auraient semé des atomes d'hydrogène à sa surface, indique une étude publiée dimanche 14 octobre.
Les scientifiques considérent généralement que l'eau a été apportée dans notre système solaire, y compris sur la Terre, par des astéroïdes ou des comètes provenant de beaucoup plus loin. Mais si le rôle du Soleil dans l'origine de l'eau lunaire était confirmé, un tel mécanisme pourrait également avoir contribué à l'apparition de molécules d'eau ailleurs dans notre système solaire, soulignent Yang Liu, de l'Université américaine du Tennessee à Knoxville, et ses collègues.

LE VENT SOLAIRE

Le Soleil émet un flot continu de particules, phénomène baptisé "vent solaire" qui lui fait perdre 1 million de tonnes par seconde, un rétrécissement infime à son échelle. Ces particules, en grande majorité des ions d'hydrogène mais aussi de l'hélium et des traces d'oxygène, ne peuvent atteindre la surface de la Terre, protégée par son épaisse atmosphère et son champ magnétique.

Mais la Lune est dépourvue de telles barrières et est en permanence bombardée par le vent solaire, qui "implante" ses particules dans la poussière recouvrant le sol lunaire, le "régolithe". Or cet hydrogène ainsi semé à la surface de la Lune peut être transformé en une molécule d'eau (H2O) ou une molécule proche, l'hydroxyle (HO), même si on ignore encore précisément comment.

"VERRES LUNAIRES"

A la lueur des récentes découvertes par la Nasa d'importantes quantités d'eau gelée près du pôle sud de la Lune, Yang Liu et son équipe ont analysé des échantillons de "verres lunaires" récoltés par les missions américaines Apollo. Leurs travaux, publiés dans la revue britannique Nature Geoscience, démontrent qu'une grande partie de ces échantillons contiennent bien de l'hydroxyle et de l'eau dont les atomes d'hydrogène sont de même nature que ceux du Soleil.

Pour les auteurs de l'étude, cela suggère que d'autres corps de notre système solaire, dépourvus d'atmosphère et directement exposés au vent solaire comme la Lune, peuvent également abriter des traces d'hydroxyle. Selon eux, la planète Mercure, la plus proche du Soleil, et l'astéroïde Vesta, qui tourne autour de notre astre, pourraient être de bons candidats.
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 16 Oct 2012, 08:23

Découverte d'une nouvelle planète avec quatre soleils
fr info
Du jamais vu. Jusqu'à présent, aucune planète n'était illuminée par plus de deux soleils. Une nouvelle vient d'être découverte par des astronomes américains. Elle est en orbite dans un système stellaire quadruple. Son nom : PH 1.

Image
La nouvelle planète PH1 est six fois plus grande que la TerreHaven Giguere/Yale

PH1 est une nouvelle planète. Elle vient d'être découverte par des astronomes américains. Elle fait six fois la taille de la Terre et est illuminée par quatre soleils. C'est le premier système stellaire de ce type observé jusqu'à présent.

PH1 est en orbite autour de deux soleils, et deux étoiles tournent autour de ces derniers. C'est un système stellaire quadruple. La planète est située à 5.000 années lumières de la Terre (soit, 47.305.000 milliards de kilomètres). "La découverte de tels systèmes stellaires nous force à repenser comment ces planètes peuvent se former et évoluer dans un tel environnement" relève Meg Schwamb, principal auteur de cette recherche et chercheur à l'université de Yale.

PH1 est la première découverte du programme, crée en 2010, Planet Hunters qui encourage les astronomes amateurs à identifier les planètes qui se situent en dehors de notre système solaire, grâce au télescope spatial américain Kepler.

Cette découverte a été mise en ligne sur le site arxiv.org et a été soumise pour publication dans l'Astrophysical Journal.

http://www.planethunters.org/
http://arxiv.org/
http://iopscience.iop.org/0004-637X
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 16 Oct 2012, 10:07

La confidentialité chez Google au crible de la Cnil, mandatée par l'Europe
http://www.google.com/hostednews/afp/ar ... a485b0.111
PARIS — La Commission nationale française de l'informatique et des libertés (Cnil) publie mardi ses conclusions sur les nouvelles règles de confidentialités de Google, au terme d'un audit qu'elle a mené au nom des 29 autorités européennes de protection des données (G29).
Le 1er mars, le géant de l'internet a simplifié sa structure de règles de confidentialité en fusionnant quelque 60 règles d'utilisation en une seule, regroupant les informations provenant de plusieurs de ses nombreux services, autrefois séparés, comme la messagerie électronique Gmail ou le réseau social Google+, afin de disposer d'une vision "globale" des utilisateurs.
Les autorités de protection des données ont fortement réagi se disant notamment "particulièrement inquiètes des nouvelles possibilités de croisements de données offertes par les nouvelles règles".
La semaine dernière, le quotidien britannique The Guardian a affirmé que le G29 allait demander à Google de revenir sur ses nouvelles règles qui ne respecteraient pas les lois européennes en matière de protection des données et de la vie privée.
La Cnil, contactée lundi par l'AFP, n'a pas souhaité commenter ces informations.
En mai dernier, au terme d'une première série d'analyses et d'échanges avec le géant de l'internet, la Cnil - mandatée par ses 29 homologues européens pour analyser ces nouvelles règles - avait "regretté" que Google n'ait toujours par fourni d'informations suffisantes sur celles-ci, évoquant des réponses "souvent incomplètes ou approximatives".
"L'analyse préliminaire montrait que ces nouvelles règles ne respectaient pas les exigences de la Directive européenne sur la protection des données en termes d'information des personnes concernées", indique la Commission dans son invitation à la conférence de presse qui se tient mardi en milieu de matinée.
Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la Cnil, et Jacob Kohnstamm, président du G29 et de l'autorité de protection néerlandaise, y présenteront les conclusions de cet audit.
un "dossier emblématique"
"Nous sommes confiants dans le fait que notre nouvelle politique de confidentialité respecte toutes les législations européennes en matière de protection des données personnelles", avait commenté en juin un porte-parole de Google.
"Notre nouvelle politique de confidentialité est un élément important de notre approche pour fournir aux utilisateurs des informations claires et complètes sur la façon dont nous utilisons les données personnelles. Elle permet par ailleurs aux utilisateurs d'avoir accès à plus d'informations sur leurs données, accessibles plus facilement", avait-il poursuivi.
La Cnil et le G29 s'étaient montrées en mai "particulièrement inquiètes des nouvelles possibilités de croisements de données offertes par les nouvelles règles et souhaitaient poursuivre leurs investigations", rappelle la Commission.
La Cnil avait "réitéré ses inquiétudes sur la finalité et l'ampleur" des combinaisons de données entre services et sur leur base légale et s'interrogeait sur les effets réels des mécanismes de désinscription proposés par Google.
Elle relevait notamment que Google n'était pas en mesure de fournir "une durée maximale de conservation des données" ou encore qu'il était "impossible" de connaître l'ensemble des traitements des données personnelles réalisés par le groupe.
Isabelle Falque-Pierrotin avait déclaré en juillet que ce dossier Google était "le plus emblématique" des négociations menées par la Cnil avec les grands acteurs de l'internet dont font aussi partie, entre autres, Twitter et Facebook.
Il s'agit de "mesurer de façon précise comment ils respectent la loi Informatique et Libertés et plus généralement le droit européen", avait-elle alors indiqué.
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 17 Oct 2012, 19:53

Découverte de l'exoplanète la plus proche de la Terre
fr info
En quête de la planète jumelle de la Terre, des astronomes suisses auraient découvert une planète de masse légèrement supérieure à cette dernière, en orbite autour de l'étoile Alpha Centaure B. Ce serait l'exoplanète la plus proche de notre Soleil jamais dévoilée.

Image
Vue d'artiste de l'exoplanète en orbite autour de l'étoile Alpha du Centaure B. © ESO

Des centaines d'autres planètes extrasolaires ont déjà pû être découvertes, mais cette dernière trouvaille, est à ce jour, une première pour les astronomes. Une équipe de l'Université de Genève en Suisse aurait identifié une exoplanète, soit une planète qui ne tourne pas autour du soleil, de masse quasiment similaire à celle de la Terre et en orbite autour de l'étoile Alhpa Centaure B, la plus proche de notre Soleil.

Une sorte de "Terre en fusion"

Cependant on est loin de la jumelle de la Terre, tant espérée par les astronomes. Cette exoplanète est bien plus proche de son étoile que la Terre l'est du Soleil. "Presque collée à son soleil, elle doit probablement ressembler à une sorte de Terre en fusion", explique le directeur de l'Observatoire astronomique de l'Université de Genève, Stéphane Udry, l'un des découvreurs.

Même si cette nouvelle exoplanète est trop proche de son étoile pour être habitable, elle constituerait à ce jour la plus proche de notre planète jamais découverte.

Un signal faible qui laisse le débat ouvert

Encore faut-il que son existence ne soit pas contestée. Alors que les astronomes ont pu accumuler plus de 450 mesures sur une durée de plus de trois ans grâce au spectographe HARPS de l'Observatoire européen austral (ESO) au Chili, le signal d'une planète détectée en orbite tous les 3,2 jours autour d'Alpha Centaure B semble être un "signal faible sur fond d'un signal plus fort et plus complexe", d'après l'astronome Artie Hatzes. Pour Robert Lamontagne de l'Université de Montréal, il s'agit "d'une détection à la limite de ce qui est faisable avec les instruments actuels. L'existence de cette exoplanète doit être confirmée par d'autres mesures et par une autre équipe".

"On trouvera peut-être, dans deux ou cinq ans, qu'une autre planète de la taille de la Terre tourne autour de cette étoile dans la zone habitable, mais pour la détecter, il faudra des instruments au moins dix fois plus sensibles que ceux dont nous disposons aujourd'hui", conclut l'astronome laissant le débat ouvert sur l'existence effective de cette exoplanète.
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 18 Oct 2012, 12:47

Blocage inédit d'un compte Twitter néo-nazi en Allemagne
fr info
C'est la première fois que Twitter affirme bloquer un compte. Le compte banni appartient à un groupe néo-nazi jugé illégal en Allemagne. Il serait donc dans son pays désormais inaccessible.

>>>
http://www.franceinfo.fr/europe/blocage ... 2012-10-18
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: internet / technologies

Messagede ivo » 18 Oct 2012, 19:50

Apprentis espions : les services de renseignements britanniques recrutent des jeunes as des jeux vidéo
Campagne de recrutement inédite actuellement en Grande-Bretagne. Les services de renseignements cherchent à embaucher des jeunes de "la génération X-Box". Des pros des réseaux sociaux et des jeux vidéo qui aideront à contrer les attaques informatiques. Les candidats n'ont pas besoin d'avoir fait d'études supérieures.

>>>
http://www.franceinfo.fr/societe/appren ... 2012-10-18
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité