Migrants, droit d’asile, liberté de circulation

Re: Migrants, droit d’asile, liberté de circulation

Messagede bipbip » 26 Avr 2018, 15:17

ciné-doc/ "Non assistance"
Retour sur la "crise des migrations"

Cahors (46) vendredi 27 avril 2018
à 18h30, Le Lieu Commun - 68, rue Louise Michel - ex rue st James

https://lot.demosphere.eu/rv/2444

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Migrants, droit d’asile, liberté de circulation

Messagede Pïérô » 20 Mai 2018, 02:26

Réfugiés, déplacés, migrants : mettre en camp les indésirables

Près de 20 millions de personnes habitent des camps : migrants, réfugiés, déplacés ou clandestins. En théorie provisoires, ces espaces sont pour la plupart concentrés au Moyen Orient et en Afrique de l’est. Comment ces lieux se transforment dans la durée et s’installe dans les paysages ?

Migrants, réfugiés, déplacés, clandestins, près de 20 millions de personnes vivent dans des camps. En théorie provisoires, ces espaces s’inscrivent de manière de plus en plus pérenne dans le paysage mondial.

Qu’ils soient des camps humanitaires « officiels », des regroupements spontanés, de fortune, ou encore des centres de rétention ou centre de « tri » comme les fameux « hotspots » en Europe ; le phénomène des camps s’est très largement massifié ces dernières années.

Au rythme des révolutions arabes, des persécutions en Birmanie, au Sud soudan, en Afghanistan ou encore bien sûr en Syrie, des millions de personnes ont pris, bien souvent contre leur gré, le chemin de l’exil.

Mais tous les chemins de l’exil mènent-ils, du moins temporairement, dans des camps ?

Comment ces lieux se transforment dans la durée et s’installent dans les paysages – urbains et sociaux – du Liban à la Jordanie en passant par le Kenya ou l’Italie? Et que nous disent-ils des politiques d’accueil de ces pays ?

Emission à écouter : https://www.franceculture.fr/emissions/ ... 6-mai-2018
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21580
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Migrants, droit d’asile, liberté de circulation

Messagede bipbip » 21 Mai 2018, 18:24

Projection débat « Des spectres hantent l'Europe »

Le camp de réfugiés d'Idomeni en Grèce
Documentaire de Maria Kourkouta et Niki Giannari

Bagnolet (93) mardi 22 mai 2018
à 20h30, Cinéma Le Cin’Hoche, 6 rue Hoche

Séance suivie d'une rencontre avec les réalisatrices, Maria Kourkouta et Niki Giannari, et Rosa Moussaoui, journaliste à l'Humanité; En partenariat avec la Ligue des Droits de l'Homme.

La vie quotidienne des migrants et réfugiés dans le camp de fortune d'Idomeni, en Grèce. En attendant de traverser la frontière : des queues pour manger, pour boire du thé, pour consulter un médecin. Un jour, l'Europe décide de fermer ses frontières une bonne fois pour toutes. Les «habitants» d'Idomeni décident, à leur tour, de bloquer les rails qui traversent la frontière..

https://paris.demosphere.eu/rv/62300
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Migrants, droit d’asile, liberté de circulation

Messagede bipbip » 21 Juin 2018, 01:29

68,5 millions de déplacés en un an. De quoi la « crise » migratoire est-elle le nom ?

Le nombre de personnes fuyant la guerre et la misère, en interne et en externe, est estimé à 68,5 millions pour l’année 2017. Un nouveau « record » qui ne cesse d’alimenter les discours haineux et les politiques meurtrières des dirigeants occidentaux.

Des conflits guerriers constants, un pillage permanent

Le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a publié un rapport qui acte un nouveau « record », pour la cinquième année consécutive, en termes de nombres de personnes réfugiées (dans d’autres pays que celui qu’elles ont fui) et déplacées (à l’intérieur de leur pays natal). En 2017, d’après le HCR, ils étaient donc environ 68,5 millions à fuir la guerre et la misère, dont près de la moitié d’enfants.

Les foyers de violences guerrières et économiques sont nombreux. Il y a la Syrie et l’Afghanistan, en guerre depuis des années, mais aussi le Soudan, la Palestine ou encore la mal nommée République Démocratique du Congo, desquels émigrent un nombre conséquent de femmes, d’hommes et d’enfants.

Des pays où la violence des conflits, la famine, l’exploitation, sont inimaginables et indescriptibles. Des pays dont la fuite se paie parfois au prix de sa vie, dans un périple très long, au cours duquel les migrants se heurtent la plupart du temps au chantage, aux coups et aux viols des passeurs, au danger de mort qui les guette à chaque instant, sans parler des prisons libyennes, des noyades en mer, et des frontières hermétiques de l’Europe-forteresse.

Ces guerres et cette misère qui ne cessent de s’aggraver ont pour conséquence un drame à grande échelle : un humain sur 110 est déraciné, dans l’obligation de fuir sa région d’origine.

Une véritable « vague » migratoire ? Les mensonges des médias et des gouvernements

Cette situation, et l’ampleur apparente de ces « vagues migratoires », alimentent les discours angoissants des médias dominants, qui n’ont de cesse d’énumérer des chiffres et de faire croire à « l’invasion ». Pourtant, sur les 68,5 millions de migrants en 2017, 85 % migrent vers des pays dits « en développement ».

Loin de l’explosion vendue par les journalistes et les dirigeants de tous bords, les réfugiés représentaient 0,05 % de la population française en 2016. Soit une personne… sur 2000. Mais ces chiffres et ces calculs n’empêchent pas les gouvernements européens de se déchirer autour de la question de l’accueil des quelque 630 réfugiés de l’Aquarius…

... http://www.revolutionpermanente.fr/68-5 ... lle-le-nom
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Migrants, droit d’asile, liberté de circulation

Messagede bipbip » 13 Juil 2018, 11:16

Plus de 600 migrants sont morts en Méditerranée ces quatre dernières semaines

L’ONG Médecins sans frontières, qui publie ces chiffres, met en avant la responsabilité des gouvernements européens, « déterminés à empêcher les personnes d’atteindre l’Europe à tout prix ».

Plus de 600 migrants, dont des bébés et de jeunes enfants, se sont noyés en Méditerranée ces quatre dernières semaines, a annoncé, jeudi 12 juillet, Médecins sans frontières.

« Les gouvernements européens sont pleinement conscients des niveaux alarmants de violence et d’exploitation subis par les réfugiés, les demandeurs d’asile et les migrants en Libye, mais sont déterminés à empêcher les personnes d’atteindre l’Europe à tout prix », accuse l’ONG dans un communiqué.

... https://www.lemonde.fr/europe/article/2 ... _3214.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité